Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow ALL TEXTS
Blog - Content Section Layout
LE SUBSTRATUM TERRESTRE
ETRE HUMANITE
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 19:24
Théorie Générale de l'Universalité ( extrait)...



 


LE SUBSTRATUM TERRESTRE



Au niveau de la Dimension Temporel Terrestre, le Substratum est représenté par le Substrat, Individué, soit l'Etre Humain, et par le Substrat Généré, soit les Etres Humains.


Création de l'état de Vie au cours du degré de Nature Matière, il est l'éclos formel, en l'ouverture du degré de Nature Ultime, de toutes significations vivantes au sein du Microcosme Terrestre, car le support formel et autonome de la Matière et de l'Energétique, Matière Spirituel, en son sein, donc postulat de l'évolution qualitative de l'état de Vie, dès ce degré, car l'état de Vie formel et autonome au sein de la Dimension Temporel Terrestre.


Au sein du microcosme Terrestre, l'Etre Humain représente donc l'état Individué de l'état de Vie. Il est Microcosme Individué du Microcosme Généré. Par Nécessité Transcendante, il est irradiation à la fois de son propre Devenir comme du Devenir des Etres Humains, car fin et moyen de toute Connaissance, donc de tout contrôle comme de toute maîtrise du Microcosme Terrestre. Symbole d'Evolution qualitative, indice de compatibilité entre la Nécessite Immanente et la Nécessité Transcendante, parcours du degré de Nature Ultime puis de Nature Spirituel, il est pouvoir de son Exfoliation Energétique et participe de l'Exfoliation Energétique des Etres Humains, condition lui / leur permettant de naître à la Dimension Espace.


Les Etres Humains sont signifiés par quatre Etats interdépendants leur permettant de naître cet avènement.


Ces quatre Etats interdépendants sont : l'Etat Intra-personnel, ou Etat Individué du Microcosme, l'Etat Extra-personnel, ou Etat Généré du Microcosme, l'Etat de Connaissance Intra-Extra personnel, ou Etat de Perception du Microcosme, enfin l'Etat d'Action Intra-Extra personnel, ou Etat de Préhension du Microcosme.


L'Etat Intra-personnel, ou Etat Individué du Microcosme, se caractérise par trois Dimensions interdépendantes : le Corps, l'Esprit, l'Ame.


Le Corps est le support Individué de l'Energétique, création de la Création. L'Esprit est liaison du Corps à l'Ame et inversement, support de l'Agir Individué permettant l'évolution tant de l'Etre Humain que des Etres Humains. L'Ame est Microcosme de l'Energétique, support du Dire Individué désignant l'évolution tant de l'Etre Humain que des Etres Humains.


La réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique de ces trois Dimensions détermine l'Unité formelle de leur Intra-personnalité, Unité leur permettant un Pouvoir d'Action qualitatif sur leur Extra-personnalité, soit sur l'univers et les Etres Humains.


L'Etat Extra-personnel, ou Etat Généré du Microcosme, se caractérise par trois Dimensions interdépendantes : la Matière, l'intellect, le Spirituel.


La Matière est le support Généré de l'Energétique, support de toutes créations de la Création, au niveau formel, le Vivant, au niveau informel, le Statique. L'intellect est liaison de la Matière au Spirituel et inversement, support de l'Agir Généré, issu de l'interaction entre les Actions Individuées des Etres Humains, permettant l'évolution tant de l'Etre Humain que des Etres Humains. Le Spirituel est cristallisation de l'Energétique, support du Dire Généré, issu de l'interaction entre les Dires Individués des Etres Humains, désignant l 'évolution tant de l'Etre Humain que des Etres Humains.


La réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique de ces trois Dimensions détermine l'Unité formelle de leur Extra-personnalité, Unité leur permettant un Pouvoir d'Action qualitatif sur leur Intra-personnalité, soit sur l'Etre Humain lui même.


L'Etat de Connaissance Intra-Extra personnel, ou Etat de Perception du Microcosme, se caractérise par trois Dimensions interdépendantes : La Science, la Philosophie, l'Art.


La Science est le support de Perception de la Matière, support de Connaissance de toutes créations de la Création, au niveau formel, le Vivant, au niveau informel, le Statique. La Philosophie est le support de Perception de l'Agir, support de Connaissance de toute Réalisation du devenir, dans la Structure comme dans l'Organisation, permettant l'évolution tant de l'Etre Humain que des Etres Humains. L'Art est le support de Perception du Dire, support de Connaissance de toute Formalisation du Devenir, dans la Structure comme dans l'Organisation, désignant l'évolution tant de l'Etre Humain que des Etres Humains.


La réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique de ces trois Dimensions détermine l'Unité formelle de l'Etat de Connaissance tant Intra qu'Extra personnel, Unité leur permettant un Pouvoir de Perception qualitatif tant de leur Intra-personnalité que de leur Extra-personnalité.


L'Etat d'Action Intra-Extra personnel, ou Etat de Préhension du Microcosme, se caractérise par trois Dimensions interdépendantes : Réalisation, Imaginal, Synthèse.


La Réalisation est le support de Préhension de la Matière, support d'Action sur toutes créations de la Création, au niveau formel, le Vivant, au niveau informel, le Statique. L'lmaginal, Imagination tempérée par la Raison, est le support de Préhension de l'Agir, support d'Action générateur de toute Réalisation du Devenir, dans la Structure comme dans l'Organisation, permettant l'évolution tant de l'Etre Humain que des Etres Humains. La Synthèse est le support de Préhension du Dire, support d'Action générateur de toute formalisation du Devenir, dans la Structure comme dans l'Organisation, désignant l'évolution tant de l'Etre Humain que des Etres Humains.


La réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique de ces trois Dimensions détermine l'Unité formelle de l'Etat d'Action tant Intra qu'Extra personnel, Unité leur permettant un Pouvoir de Préhension qualitatif tant de leur Intra-personnalité que de leur Extra-personnalité.


La relation d'interdépendance entre ces quatre Etats défini un Jeu d'implications au niveau de chaque Dimension de ces Etats.


Ces Implications sont au nombre de trois : l'Implication Matérielle, ou Implication de la Maîtrise de la Matière, l'Implication Intellectuelle, ou Implication de la Maîtrise de l'Agir, enfin l'Implication Spirituelle, ou Implication de la Maîtrise de l'Energétique.


L'Implication Matérielle, ou Implication de la Maîtrise de la Matière, se caractérise par quatre dimensions interdépendantes : Corps, Matière, Science, Réalisation. Elle permet aux Etres Humains, par la Connaissance Scientifique de toutes créations de la Création, au niveau formel, le Vivant, au niveau informel, le Statique, de parvenir, en fonction de l'Unité Symbiotique des Dimensions de leurs Etats, au Contrôle, au cours du degré de Nature Ultime, puis à la Maîtrise, au cours du degré de Nature Spirituel, de l'état de Création Matériel du Microcosme Terrestre.


L'Implication Intellectuelle, ou Implication de la Maîtrise de l'Agir, se caractérise par quatre dimensions interdépendantes : Esprit, Intellect, Philosophie, Imaginal. Elle permet aux Etres Humains, par la Connaissance Philosophique de toute Réalisation du Devenir, dans la Structure comme dans l'Organisation, permettant l'évolution tant de l'Etre Humain que des Etres Humains, de parvenir, en fonction de l'Unité Symbiotique des Dimensions de leurs Etats, au Contrôle, au cours du degré de Nature Ultime, puis à la Maîtrise, au cours du degré de Nature Spirituel, de l'Agir permettant l'évolution propre et graduelle qualitative, indice de compatibilité avec la Nécessité Immanente, tant de l'Etre Humain que des Etres Humains, Agir leur permettant d'accéder à la Maîtrise du Microcosme Terrestre.


L'Implication Spirituelle, ou Implication de la Maîtrise de l'Énergétique, se caractérise par quatre dimensions interdépendantes : Ame, Spirituel, Art, Synthèse. Elle permet aux Etres Humains, par la Connaissance Artistique (ou Art est pris ici comme symbole de la Métaphysique, caractère de la Quantité, et de la métaphilosophie, caractère de l'Unité) de toute Formalisation du Devenir, dans la Structure comme dans l'Organisation, désignant l'évolution tant de l'Etre Humain que des Etres Humains, de parvenir, en fonction de l'Unité Symbiotique des Dimensions de leurs Etats, au Contrôle, au cours du degré de Nature Ultime, puis à la Maîtrise, au cours du degré de Nature Spirituel, du Dire désignant l'évolution propre et graduelle qualitative, indice de compatibilité avec la Nécessité Immanente, tant de l'Etre Humain que des Etres Humains, Dire leur permettant d'accéder à la Maîtrise de I'Energétique du microcosme Terrestre.


L'Unité de ces trois Implications, fonction de l'unité Symbiotique des Dimensions des Etats de l'Etre Humain, permet donc aux Etres Humains, de parvenir, au cours du degré de Nature Ultime, au Contrôle, par le Contrôle de l'Agir, tant de la Matière que de l'Energétique, seuil leur permettant d'interagir sur la totalité du Microcosme Terrestre, Microcosme Individué et Microcosme Généré, puis, au cours du degré de Nature Spirituel, à la Maîtrise, par la Maîtrise de l'Agir, tant de la Matière que de l'Energétique, seuil leur permettant d'Agir sur la totalité du Microcosme Terrestre, Microcosme Individué et Microcosme Généré, maîtrise qui dans son parfait leur permet d'accéder à leur Pouvoir d'Exfoliation Energétique, seuil de naissance à la Dimension du Macrocosme, la Dimension Espace.


Symbole d'Evolution qualitative, indice de compatibilité entre la Nécessité Immanente et la Nécessité Transcendante, l'Unité des trois Implications des Dimensions des Etats de l'Etre Humain, fonction de la réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique des Dimensions de leurs Etats, permet, comme nous venons de le voir, aux Etres Humains de parvenir à la terminaison parfaite de la Dimension Temporel Terrestre.


Conséquemment, l'évolution qualitative de l'état de Vie, dès le degré de Nature Ultime au sein de la Dimension Temporel Terrestre, est donc fonction de la réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique des Dimensions de leurs Etats.


Compte tenu de la relation d'interdépendance entre ces Etats, nous pouvons donc déterminer le facteur favorisant l'évolution propre et graduelle qualitative, indice de compatibilité avec la Nécessité Immanente, donc symbole d'Evolution qualitative au sein de la Dimension Temporel Terrestre, tant de l'Etre Humain que des Etres Humains.


La réalisation de l'Unité Symbiotique des Dimensions de l'Etat de Connaissance comme d'Action Intra-Extra personnel étant fonction ou de la réalisation de l'Unité Symbiotique des Dimensions de l'Etat Intra-personnel, ou de la réalisation de l'Unité Symbiotique des Dimensions de l'Etat Extra-personnel, le facteur favorisant l'évolution propre et graduelle qualitative tant de l'Etre Humain que des Etres Humains au sein de la Dimension Temporel Terrestre, est donc fonction de la réalisation par les Etres Humains de l'unité Symbiotique ou de leurs Dimensions Intra-personnel, ou de leurs Dimensions Extra Personnel.


Considérant la réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique de leurs Dimensions Intra-personnel, nous savons que cette réalisation détermine l'Unité formelle de leur Intra-personnalité, Unité leur permettant un Pouvoir d'Action qualitatif sur leur Extra Personnalité, soit sur l'univers et les Etres Humains, par ailleurs que cette Unité, compte tenu de la relation d'interdépendance entre les Etats de l'Etre Humain, leur permet, par la mise en jeu unitaire des Implications, d'interagir, au cours du degré de Nature Ultime, puis d'Agir, au cours du degré de Nature Spirituel, sur la totalité du Microcosme Terrestre, Microcosme Individué et Microcosme Généré, par définition, l'Etat Extra-personnel de l'Etre Humain étant propre à son Extra Personnalité, l'Extra Personnalité de l'Etre Humain étant propre au Microcosme Généré, nous pouvons voir que le Pouvoir d'Action qualitatif de l'Etre Humain, issu de la réalisation par l'Etre Humain de l'Unité Symbiotique des Dimensions de son Etat Intra-personnel, s'avère être un facteur d'intégration total des éléments propres au Microcosme Généré, donc de son Extra Personnalité, par contraction de son Etat Extra Personnel, donc des Dimensions de son Etat Extra Personnel : Matière, Intellect, Spirituel.


Considérant la réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique de leurs Dimensions Extra Personnel, nous savons que cette réalisation détermine l'Unité formelle de leur Extra Personnalité, Unité leur permettant un Pouvoir d'Action qualitatif sur leur Intra-personnalité, soit sur l'Etre Humain lui-même, par ailleurs que cette Unité compte tenu de la relation d'interdépendance entre les Etats de l'Etre Humain, permet par la mise en jeu unitaire des Implications, d'interagir, au cours du degré de Nature Ultime, puis d'Agir, au cours du degré de Nature Spirituel, sur la totalité du Microcosme Terrestre, Microcosme Individué et Microcosme Généré, par définition l'Etat Intra-personnel de l'Etre Humain étant propre à son Intra-personnalité, l'lntra-personnalité de l'Etre Humain étant propre au Microcosme Individué, nous pouvons voir que le Pouvoir d'Action qualitatif des Etres Humains, issu de la réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique des Dimensions de leur Etat Extra Personnel, s'avère être un facteur d'intégration total des éléments propres au Microcosme Individué, donc de leur Intra-personnalité, par contraction, de leur Etat Intra-personnel, donc des Dimensions de leur Etat Intra-personnel : Corps, Esprit, Ame.


Considérant que le Pouvoir d'Action qualitatif de l'Etre Humain, issu de la réalisation par l'Etre Humain de l'Unité Symbiotique des Dimensions de son Etat Intra-personnel, est facteur d'Intégration total des éléments propres à son Extra Personnalité, par contraction, de son Etat Extra Personnel, nous pouvons dire, compte tenu de la relation d'interdépendance entre les Etats de l'Etre Humain, que ce Pouvoir d'Action qualitatif est facteur de réalisation de l'Unité Symbiotique des Dimensions de l'Etat Extra Personnel de l'Etre Humain, conjointement, considérant que le Pouvoir d'Action qualitatif des Etres Humains, issu de la réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique des Dimensions de leur Etat Extra Personnel, est facteur d'intégration total des éléments propres à leur Intra-personnalité, par contraction, de leur Etat Intra-personnel, nous pouvons voir, compte tenu du principe de la relation d'interdépendance entre les Etats, que ce Pouvoir d'Action qualitatif est facteur de réalisation de l'Unité Symbiotique des Dimensions de l'Etat Intra-personnel de l'Etre Humain.


Conséquemment, la réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique des Dimensions de leur Etat Intra-personnel dépend donc du Pouvoir d'Action qualitatif des Etres Humains, Pouvoir issu de la réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique des Dimensions de leur Etat Extra Personnel, inversement, la réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique des Dimensions de leur Etat Extra Personnel dépend donc du Pouvoir d'Action qualitatif de l'Etre Humain, Pouvoir issu de la réalisation par l'Etre Humain de l'Unité Symbiotique des Dimensions de son Etat Intra-personnel. De fait, le Pouvoir d'Action qualitatif de l'Etre Humain ne s'avère donc pas égal au Pouvoir d'Action qualitatif des Etres Humains, et inversement.


Ainsi, considérant qu'à la base de tout Pouvoir d'Action qualitatif de l'Etre Humain préexiste l'Unité Symbiotique des Dimensions de son Etat Intra-personnel, nous pouvons voir que le facteur déterminant présidant à ce pouvoir est lié au Pouvoir d'Action qualitatif des Etres Humains, Pouvoir issu de la réalisation par les Etres Humains de l'Unité Symbiotique des Dimensions de leur Etat Extra Personnel, par extension de I'Intégration des éléments propres à leur Extra Personnalité, Intégration permise par l'Interaction entre les Actions Individuées des Etres Humains, conjointement, considérant qu'à la base de tout Pouvoir d'Action qualitatif des Etres Humains préexiste l'Unité Symbiotique des Dimensions de leur Etat Extra Personnel, nous pouvons voir que le facteur déterminant présidant à ce Pouvoir est lié au Pouvoir d'Action qualitatif de l'Etre humain, Pouvoir issu de la Réalisation par l'Etre Humain de l'Unité Symbiotique des Dimensions de son Etat Intra-personnel, par extension de l'Intégration des éléments propres à son Intra-personnalité, Intégration permise par l'Interaction entre les Actions Individuées des Etres Humains, au regard de cette analyse, nous pouvons donc voir qu'à la base de tout Pouvoir d'Action qualitatif tant de l'Etre Humain que des Etres Humains, préexiste un Pouvoir issu de l'Interaction entre les Actions Individuées des Etres Humains.


Nous appellerons ce Pouvoir, le Pouvoir Généré qualitatif. Il s'avère être le facteur déterminant favorisant l'évolution propre et graduelle qualitative, indice de compatibilité avec la Nécessité immanente, donc symbole d'Evolution qualitative tant de l'Etre Humain que des Etres Humains, car le support formel président à la réalisation, par l'Etre Humain de l'Unité Symbiotique des dimensions de son Etat Intra-personnel, par les Etres humains de l'Unité Symbiotique des Dimensions de leur Etat Extra Personnel, Unité permettant, compte tenu du principe de la relation d'interdépendance entre les Etats, tant à l'Etre humain qu'aux Etres humains, d'accéder, par la mise en jeu unitaire des implications, au contrôle, puis à la Maîtrise, par la Maîtrise de l'Agir, tant de la Matière que de l'Energétique du Microcosme Terrestre, Microcosme Individué et Microcosme Généré, Maîtrise qui dans son parfait permet à l'Etre humain comme aux Etres Humains d'accéder au Pouvoir d'Exfoliation Energétique, seuil de naissance à la Dimension du Macrocosme, la Dimension Espace.


Ce facteur met bien en évidence, et le principe du Pouvoir d'Exfoliation Energétique de chaque Etre Humain, et le principe de la participation de chaque Etre humain au Pouvoir d'Exfoliation de chaque Etre Humain.


De fait, nous pouvons postuler que L'Evolution qualitative de l'état de Vie, tant Généré qu'lndividué, au sein de la Dimension temporel Terrestre, est fonction, dès le stade de Nature Ultime, du Pouvoir Généré qualitatif, issu de l'Interaction entre les Actions Individuées des Etres Humains.


En acceptant ce postulat, nous signifions le principe de l'autonomie de chaque Etre Humain, et parallèlement, le principe de sa Nécessite Transcendante au sein du Microcosme Terrestre.


Théorie Générale de l'Universalité :

© Patinet Thierri .

ISBN 2-87782-054-8 ISBN 2-87782-154-4

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:26 )
Le Diamant Foudre (extrait)
PHILOSOPHIE
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 19:22
En l'iris équinoxial des gravures fertiles qui s'émondent, en l'iris de la pénétration des songes qui se fulgurent, dans la Voie et par le firmament de l'aube qui se révèle, se tient le Mage dans l'accomplissement des âges et des lieux qui l'inscrivent et le notifient, qu'il inscrit et notifie, en puissance des vagues comme des vents porteurs de moissons, en puissance de la déité et en marche vers la déité, le signe en son exacte ascension portant des oriflammes les fruits de l'altière définition des marches menant vers l'harmonie et ses splendeurs, l'harmonie et ses signes tutélaires qui franchissent les abîmes afin d'annoncer la densité de l'exfoliation et de ses rimes merveilleuses, afin d'initier le rubis des rêves dans la réalité souveraine qui s'épanche,

Le frisson des heures en ce temple de la terre mûrie et éclose, délibère les féeriques jouvences de l'incarnation et de ses chrysalides qui lentement se destituent pour s'irradier dans la formalité, au delà des scories, initiant la pierre d'oeuvre qui étincelle le glaive de la pure autorité, et le coeur de l'Etre en ce firmament qui s'éclos, le coeur de l'Etre palpite ce moment où il rencontre l'Eternité, où le mystère se transfuge, où le voile se déchire, où le secret des mondes se révèle, dans une fête mystique dont les épanchements naturent l'onde de la renaissance à la Vie, au delà des formalités et des contingences inscrites dans les acquis des civilisations qui sont oubli de la Voie et de son appropriation, de la Voie et de ses ordonnances majeures . . .

Le Diamant Foudre:
© Patinet Thierri .

ISBN 2-87782-081-5

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:49 )
Actions (extrait)
PHILOSOPHIE
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 19:21
Et le Dire en sa majesté, le Dire du Vivant sur les promontoires de l'horizon ou le feu du Soleil flamboie, là dans l'azur la destinée, là dans le ciel profond les étoiles en mystères, là la prononciation du règne qui ne se profane, là encore dans la densité de la Vie la puissance qui participe à la glorification du Vivant, le dire ne s'estompe et ses couleurs intimes et non votives, ses couleurs s'épandent comme le siècle en parcours des rives de ce temps, comme le siècle en mystère de son accomplissement, couleurs vives et salutaires, couleurs divines et fabuleuses, couleurs fades aussi dont les transes se teignent d'inharmonies sauvages dont les clameurs se répandent, couleurs encore couleurs en terres et en demeures,

Que le Dire correspond, que la viduité de ses actes en paroles et de ses paroles en actes inscrit dans la plénitude des cieux à propos qui soulèvent et la foi et la Voie dans l'originelle ascension, dans le fruit secret des paroles qui se meuvent et ne se suffisent d'enseigner, mais dans la pérennité de la source du Chant qui insinue l'action là où elle se déploie, dans le coeur de la parole sans mystère, dans le coeur de la parole cathédrale, dans le coeur de la parole templière dont les mots en volutes lentement s'en vont les mille parousies afin de tenir le langage du Vivant, en revenir en projection et réflexion, toutes faces qui ne se brisent mais alimentent le propos d'Etre, toutes faces qui instituent et mobilisent la création de Vivre . . .

Actions:
© Patinet Thierri .

ISBN 2-87782-081-5

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:50 )
Orientations (extrait)
PHILOSOPHIE
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 19:20
Villes ouvragées aux parchemins d'iris de mille voix bercées dans la tendre éloquence du jour qui naît, villes outragées aux fers de lance qui ruissellent le sang des agonies serviles ou fidèles, villes diaphanes des prismes que la raison incante sous le vent de la passion et ses incarnations rebelles, villes ouvertes aux surfaces pourpres des citadelles et aux équinoxes glorieux des Temples à Midi dont les marches sont souillées d'infectes renommées, villes en moisson des écumes des navires qui gravitent les flots de l'immensité à la recherche de la plénitude de l'ambre et de ses rubis, villes offertes sans masques dans la nue somptueuse qui édicte ses règnes par les lambris décimés des filles vierges qui s'esclaffent et s'ennuient,

Villes étoffées de silences à Minuit qui parlent des aurores et s'astreignent dans l'exonde passation des heures au soupir d'une vie, villes orientées dont les mamelles explosent le jaillissement fécond des lianes herbivores qui sacrent leurs demeures éblouies, villes réjouies dont les vêtements s'isolent et s'émondent pour d'une caresse libre enchanter le sort des inconnus qui vibrent d'une force solidaire, villes en pamoison dont les sourires naissent des pluies d'arc en ciel et des saisons nouvelles par les cieux embrasés par la folie qui navigue son austère complaisance, villes toujours en rêve de victoire dans le miroir des ondes qui s'agissent et dans la vertu d'une monade s'accomplissent afin d'unir le vivant aux cycles de leurs voix écloses . . .

Orientations:
© Patinet Thierri .

ISBN 2-87782-080-7

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:50 )
Contemplations (extrait)
PHILOSOPHIE
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 19:19
De l'ambre en semis des jours heureux l'éclair du naître, et dans la voie prononcée le sérail qui s'évertue et se nuptialise, dans l'évocation des songes et dans la viduité des rêves, pour d'un signe porteur féconder l'Univers et ses matrices, le feu accompli délibérant des odes le devenir de leurs mondes, la Vie dans sa puissance native s'éclos et ses aires embrasées se tressent de vives efflorescences dont les adages dans la puissance générée s'élèvent vers l'horizon pour parler d'une forme azurée, d'un temple secret qui s'habite et s'éploie, d'un temple ouvert sur les signes et les majestés, par les temps du règne le Règne en son cristal et ses armoiries les plus intimes, d'oriflammes porteuses par toutes faces de la lumière généreuse,

Hôtes du Vivant et de ses représentations fidèles dont les passementeries d'ivoire et de schiste dans une allégorie bleuie s'éternisent de rives à propos, menant de ci de là vers les épopées les plus somptueuses comme vers les statismes les plus douloureux, toutes vagues en racines portant en son coeur le plus ultime débat du Chant en ses écrins, dans la novation, dans la construction, dans la destruction, toujours porteur de ce dessein que nulle chrysalide ne vient ternir, que nul état ne vient enchaîner, la parure du Monde se devant de naître en les splendeurs assumées, la splendeur du Monde devant s'assurer de leurs révélations pour perdurer la densité du Règne qui ne s'immole, la viduité du Règne qui ne s'oublie et ne se parjure…


Contemplations :
© Patinet Thierri .

ISBN 2-87782-078-5

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:50 )
<< Début < Précédent 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 Suivant > Fin >>

Réslutats 1221 - 1230 sur 1311