Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS
Blog - Content Section Layout
Nucléaire et dictature
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 02 Février 2019 à 11:48

Nucléaire et dictature 

Petite nouvelles de cette petite Terre, où les bouchers sont en  marche dans une de ses petites Nations,  mais lisons :

« Face aux Gilets Jaunes venus défiler pour rendre honneur à leurs mutilés, leurs morts, leurs handicapés à vie, leurs blessés, leurs arrêtés arbitrairement, dès 15h les milices aux ordres, sans matricule,  le visage masqué, armé de flash ball et de matraques entrent en scène pour casser le Peuple, le briser, l’estropier. Cette vermine qui n’est ni de la BAC , ni CRS par qui a-t-elle été embauchée ? Contrats habituels comme ceux de Benalla et bien pire où sont-ils recrutés, des petites mains, tueurs en puissance qui font jouir le bourgeois vérolé lorsqu’elles donnent des coups, lynchent, atrophient. La dictature est là utilisant les déchets de la civilisation pour faire son œuvre, sans mystère avec ses lois liberticides, sans mystère avec son arrogance putassière, sa défécation tribale l’applaudissant à tout va, demandant même à voir tuer les Gilets Jaunes, avec un grand coup de menton, avec cette expression que l’on reconnait chez les fous les plus criminels, s’imaginant au-dessus des lois, se gargarisant de leurs valeurs mortifères, pédophiles pour certains, zoophiles pour d’autres, toujours dépravés. Voilà ce que défendent ces pauvres ères à qui l’on donne cent euros pour casser du jaune, voilà ce que défendent ces hordes de barbares assoiffés de sang qui sont comme leurs maîtres et maîtresses, des criminels en puissance, qui seront jugés, qu’ils ne s’inquiètent en temps et en heure, les dictatures disparaissant comme elles sont venue lorsque le Peuple se libère de leur joug.

La vermine édulcorée qui assiste la nausée en gouvernance vient de voter sa loi contre les manifestations, que l’on ne se fasse d’illusion des pseudos républicains aux larves des LREM, tous ont voté pour tuer ce qui risque de mettre en péril leur poule aux œufs d’or, mais surtout de révéler la véritable monstruosité dont ils sont les féaux, des tueurs nés, impitoyables, des non-humains  qui s’imaginent le centre du monde avec leurs petits tabliers de maçons et leurs petits insignes de sectes putrides, toute une fin de race de pervers et de rampants s’agglutinant ensemble pour se protéger du regard du Peuple, qui ne verra, lorsqu’ils seront nus, que du chiendent, des voleurs, des violeurs, des assassins, des prévaricateurs, toute la lie de l’humanité dans sa bestialité suprême s’accouplant, suis generis avec le marais de la sous bestialité la plus commune.

Devant les images de l’acte XII, on ne peut que vomir ce régime qui voudrait diriger la France comme Hitler ou Staline, mieux Pol Poth. Les caméras étrangères ont pu filmer toute la fripouille qui va sus aux Gilets Jaunes, aura pu filmer les tentatives de meurtres de cette même fripouille contre les portes paroles des Gilets Jaunes, aura pu voir la masse des Gilets Jaunes déferlant sur toute la France, et non le chiffre pitoyable de 12000 annoncé par le ministère de la propagande, dont la bêtise couronnée par l’idiotie font rire le monde entier. Tout un chacun aura compris le mensonge des gargouilles qui trônent dans ce régime, qui souillent la République comme la Démocratie par leurs actes sanguinaires, répressifs, humiliants, relevant des crimes contre l’Humanité, et pour lesquels ils seront jugés sinon par le Tribunal Pénal International, par les Tribunaux Populaires, qui auront moins de mansuétude pour la barbarie dont ils font état.

Qu’attendre donc en France face à ce déferlement de haine d’une minorité défendant les avoirs d’à peine 1% de la population Française, aux ordres d’un régime Allemand faisant main basse sur les Nations Européennes pour faire valoir sa déliquescence, qu’attendre donc d’un régime préférant la misère internationale , des esclaves à bas coût, plutôt que le Peuple de France ? Rien, strictement rien. Et ce ne sera ce « grand débat » qui y changera quelque chose,  cet enfumage ridicule qui veut mettre en accord le Peuple avec le régime, auquel une infime partie du Peuple participe, ce jour à peine  500 000 personnes, bien entendu toutes et tous pour la plupart suces queues du régime, les Françaises et les Français qui se respectent et respectent autrui ne se prêtant à cette mascarade  des plus grotesques, un débat truqué, tronqué et dirigé par toute les latrines de l’esprit humain. Car pour imaginer ainsi tromper le Peuple, tout en laissant augmenter les produits de première nécessité de 7%, en votant la dictature de droit, il faut être un dégénéré, et pire encore une chose qui ne pense qu’à elle, une petite chose dont les urnes  se débarrasseront comme on tire la chasse sur l’ordure.

Cette dictature de l’esprit, qui se veut maîtresse de la France, glose sur le Venezuela, glose sur la Syrie, dans un ridicule absolu qui ne passe pas inaperçu et voit les vrais Nations, les grandes Nations dirigées par de vrais Hommes d’État, la tancer vertement. C’est un acquis de la lutte des Gilets Jaunes que de faire voir quelle est la nature réelle de cette dictature au monde entier, qui ne respecte ni les droits de l’Homme, ni les droits de l’Enfant, voulant abaisser la majorité sexuelle à 13 ans, ce qui n’est pas étonnant compte tenu de la pédophilie qui la lie, ni les droits humains les plus simples,  lui préférant la bestialité et ses suces queues,  les promotions canapés, cette liturgie de l’ignominie et de la bassesse qui meuble son incapacité intellectuelle, déroutée par le vice et la drogue, le crime et les affaires les plus véreuses qui soient.

La France et bien Messieurs Dames, c’est devenu le Pays où l’on commet désormais sous le joug de son régime des crimes contre l’Humanité, tous les samedis, où l’on dénie le droit d’exister, où le Peuple de France est pris pour cible dans le cadre d’un génocide qui ne se masque plus, où on fait entrer les assassins djihadistes par centaines, pour servir de milices bien entendu, n’en doutons pas à ses ruines, la France est devenu le Pays où on applique la sédation financière aux retraités et aux handicapés, où on tue via les tribunaux les handicapés, où chaque jour on arrête arbitrairement, où on conditionne la pensée via des médias dignes de ceux du régime nazi ou de la pravda communiste, la France est devenue le pays où on chasse les opposants, on les éborgne, on les mutile, on tente de les assassiner par procuration via les étrons de services comme on a pu le voir ce jour où ont été désignés les portes paroles des Gilets Jaunes pour subir leur mise à mort.

La France est une dictature sans foi, ni loi, n’ayant pour étendard que le vice, la prostitution, le viol, le vol, le meurtre, tous bien protégés par une justice aux ordres, tous bien protégés par des forces de l’Ordre qui se doivent d’obéir à sa déliquescence, et où l’on voit de plus en plus de suicides, ce qui n’a rien d’étonnant au regard des ordres donnés par le régime, la France est devenue la litière de la drogue, du trafic d’armes, du trafic d’organes, le paradis des pédophiles dont certains sont en règne, le paradis de toute la pourriture humaine qui commence à être arrêtée aux USA et qui sera un jour arrêtée en France, dont les prisons ne seront pas suffisantes pour les accueillir tant la dépravation est le drapeau sur lequel se hisse ce régime qui s’entoure de barbouzes immondes et de fétides engeances qui n’ont pour but que de réduire la population à l’esclavage.

Ce Pays est infecté par la peste bubonique de l’usure qui tire les ficelles de ses féaux, petits étrons au service qui doivent utiliser la violence pour maintenir le cap décidé non par eux mais pour eux par les nomades et leurs prostituées.  Ce Pays n’a aucune leçon de morale à donner au monde de ce jour, aidant le terrorisme ici, assassinant son Peuple là, le remplaçant dans un racisme éhonté par des esclaves à bas coûts. Et les nations étrangères devraient commencer à s’interroger sur son devenir avant que ne règnent en son sein des goulags et des camps de concentration dirigés par les djihadistes de retour, par les assassins de tous poils qui sont les cautions de ce régime vulgaire, animal, bestial et sans saveur, le régime dont la puanteur rouge brune infecte le monde avec ses égosillements et ses prétentions maladives. Oui, le monde doit s’interroger sur le devenir de cette petite Nation et le Conseil de Sécurité de l’ONU devrait se pencher sérieusement sur son régime criminel, et nonobstant l’envoi d’enquêteurs indépendants, prévoir l’action conjointe d’une coalition pour mettre fin à la dictature qui l’anime.

Car enfin ! Comment peut-on laisser la puissance nucléaire à des dirigeants qui massacrent le Peuple ? Comment peut-on faire confiance à une Nation qui réprime, viole toutes les lois humaines, qui est passible du Tribunal Pénal International pour crime contre l’Humanité ? Je pense que les Nations devraient réellement s’interroger et passer à l’action pour au moins empêcher  l’utilisation de la force nucléaire par ce régime. C’est une vraie question, et non une idée dans l’air. Lorsqu’on est capable de mutiler son Peuple que peut-on faire d’autre dans ce monde avec cette puissance redoutable qu’est l’arme atomique ? La France n’a plus aucune confiance en ce régime, et le monde comment pourrait-il en avoir ? Si demain la folie en règne décide de massacrer un autre Peuple, ce qui n’aurait rien d’étonnant, le monde laissera-t-il faire ? On a vu pour la Syrie ce qu’il en a été, on voit les menaces à peine déguisées de ce régime vis-à-vis du Venezuela.  Le monde s’est inquiété pour la Corée du Nord, il serait maintenant nécessaire qu’il s’inquiète pour le régime dictatorial qui sévit en France.

Au monde de se réveiller avant qu’il ne soit trop tard, en ce qui concerne le Peuple de France, il est sous le joug désormais d’une dictature immorale et immonde contre laquelle seules les urnes pourront parler, les manifestations lui devenant interdites,  sous peine de subir les crimes contre l’humanité pratiqués avec tant de délectation par ce régime, d’arrestations arbitraires au faciès, sous peine de toutes les peines qui vont toutes à l’encontre des intérêts du Peuple de France.  Et pour certains qui pourraient penser que ce n’est que transitoire, qu’ils se détrompent, la tentative de meurtre des portes paroles des Gilets Jaunes, qui ont été exfiltrés pour que cela n’arrive pas, est la preuve que ce pouvoir va aller vers de plus en plus d’ignominie, digne en cela via ses ministères notamment de la propagande, de la Tcheka,  de la Gestapo, des SS, de la Milice de Pétain. Les corvées de bois et la balle dans la nuque ne sont pas loin, les camps d’internements encore moins, quant au génocide il a commencé depuis l’arrivée au pouvoir de ce régime.

La question essentielle aujourd’hui que doit se poser la communauté Internationale : «  Pouvons-nous laisser l’arsenal nucléaire entre les mains de la barbarie qui sévit en France, mutile son Peuple, occasionne son génocide par la sédation financière ? Pouvons-nous laisser l’arsenal nucléaire entre les mains d’un régime qui fait entrer le terrorisme sur son territoire via des armées de djihadistes, qui menace des Nations, et bombarde dans l’illégalité la plus totale la Syrie ?  Pouvons-nous continuer à regarder l’assassinat du Peuple de France sans bouger ? Pouvons-nous cautionner l’arbitraire, la démesure, l’arrogance, la fourberie, la traitrise sans seulement manifester une quelconque réprobation ?

J’en appelle ici à la Communauté International via l’ONU et le Conseil de Sécurité pour libérer le Peuple de France de la dictature qui s’y commet, afin qu’aucune Nation dans ce Monde ne subisse les conséquences directes ou indirectes de l’utilisation arbitraire qui pourrait être faite par son régime de l’arme nucléaire. »

Par le temps comme par l’espace, ont été confrontées bien des planètes à cette question, car on a vu que l’ami d’hier devenait un ennemi farouche du fait de son régime. Toujours ont été évacué les régimes dictatoriaux qui disposaient  d’armes de destruction massives afin d’éviter la disparition pure et simple de la Vie sur un de leur monde. À suivre …

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Samedi 02 Février 2019 à 15:02 )
Dictature totale en France
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 29 Janvier 2019 à 12:48

Dictature totale en France

Le régime va voter la loi liberticide par excellence, digne du nazisme comme du communisme, qui fera en sorte qu’il devient interdit pour quiconque de manifester en France, dans le mépris le plus total des traités et Lois internationales, dans le mépris le plus total du droit élémentaire de s’exprimer, dans le mépris le plus total de toute viduité. Devant ce casus belli contre le Peuple de France, il serait souhaitable de faire intervenir l’ONU pour remettre à sa place ce régime totalement liberticide, dictatorial, sans limite dans ses violences qu’elles soient physiques, psychologiques, arbitraires contre ses opposants. La France ce jour n’est plus le Pays des Droits de l’Homme mais le Pays de la dictature la plus sanguinaire qui soit dans ce monde, se masquant sous les haillons d’une pseudo démocratie comme d’une pseudo république qui sont humiliées, souillées par une barbarie effrayante, digne du national-socialisme comme du communisme bolchevique, dont elle est le surgeon. On espère que les instances internationales se mettent en mouvement et qu’une coalition soit mise en place pour rendre au Peuple de France sa Liberté.

https://www.facebook.com/EconomieBienEtre/videos/vb.1699006597032188/1888221111289001/?type=2&theater

La dictature s’instaure en France

https://www.youtube.com/watch?v=qxTz0EiFhxc&feature=youtu.be&fbclid=IwAR3ua7g8g6p0JRzxvGh5qWGZp17BygRMKLK2Xt1bGDarFsF6yaMCnOdVY40

Ce régime relève de la Cour Pénale Internationale pour crime contre l’Humanité.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2019/01/31/25001-20190131ARTFIG00043-loi-anticasseurs-on-se-croit-revenu-sous-le-regime-de-vichy-denonce-charles-de-courson.php?fbclid=IwAR0a3Zj0prYc50Nfz4R56O8gWTtHChW-IYmG-14g7-XsV9Tt5pzTeIpFv7M

Le régime fait voter par ses larbins une Loi liberticide interdisant au faciès de manifester, digne en cela du régime de Vichy.

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/01/30/587189/Pourquoi-la-France-rapatrie-lesmonstres?fbclid=IwAR03ZiD-vzJNWuUrPZRKwfWsAJqSxRMZzLnWyaNSt8ccbQXmS9CjYGb58WA

Et pour clôturer, ce régime fait rentrer sa milice sanguinaire en France our imposer sa dictature.

La dictature est donc totale en France, reste désormais à faire appel à une coalition Internationale diligentée par l’ONU pour débarrasser la France de la Barbarie la plus sanguinaire comme la plus liberticide qui soit ayant existé en France.

https://www.mondialisation.ca/pourquoi-la-france-est-elle-une-dictature/5630519?fbclid=IwAR03FSSjEffiVndm-suzGUT_3cgMNSU_uqy0m6Q8kiOzijDMmFkrThjhaN0

Pourquoi la France est-elle une Dictature ?

 

 

Dernière Mise à jour ( Vendredi 01 Février 2019 à 06:32 )
Acte XI
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 26 Janvier 2019 à 12:27

Acte XI

Pauvre petite Nation sur cette petite Terre, livrée à l’ignominie la plus totale, accentuée par une haine sans précédent  de la barbarie qui y trône, de son Peuple, mais lisons :

« On ne peut avoir que dégoût de ce régime  tyrannique pire que le bolchevisme, pire que le nazisme qui tire sur des manifestants paisibles, éborgnant à nouveau avec ses armes de guerre, avec, n’en doutons pas un plaisir de raclure immonde. Ce régime ignoble vient donner des leçons au Venezuela, et pire encore entame un débat unilatéral avec ses suces queues, ses larves dociles qui tendent l’anus pour percevoir des miettes de son règne dégueulasse, meurtrier. Oui, le meurtre est son mets favori, que personne ne le voit autrement, tant il est la synthèse de toute la perversité et la bestialité accouplées qui pourrissent les Institutions de la République, conchiant la démocratie, régulant la sédation financière de nos aînés et de nos handicapés, et tuant par vaccination massive nos enfants, tout cela pour faire rentrer toute la misère de ce monde afin de remplacer le Peuple de France, allant jusqu’à vendre la Nation à une Allemagne arrogante et belliciste.

Le dégoût de cette ignominie est total ce jour où les lâches armés tuent sans vergogne, mutilent et inondent les pavés du sang des victimes Françaises. Et cette poubelle de l’esprit, cette barbarie voudrait que l’on s’assoit autour de la table avec ses kapos, ses lâches, ses malades mentaux qui se veulent direction de la France, petits maçons avariés, petites larves de sectes nuisibles, tout un aréopage issu du marais le plus putride qui soit, promotions canapé, incapables notoires, vers dociles se faisant jouir avec la destruction, et bien entendu du Peuple de France dans des logorrhées dont l’absurdité n’est plus à démontrer. Ces déchets sous-humains sont là, et leur morgue n’a pas de limites, petits bubons d’un cancer généralisé marqué à la couture par leurs maîtres usuriers qui se réjouissent de la férocité, de l’abjection, car ils sont incapables de la moindre création, des choses vides de conscience, ignorantes et salaces, pédophiles pour la plupart, et bien pire, qui puent la mort et ses invectives.

Voici la France devenue, une poubelle pour les bêtes ignobles, une poubelle où les valeurs disparaissent pour laisser place au vaudeville criminel, au ferment de la déliquescence, où s’époumonent des choses, des médias larvaires, d’insipides satrapes qu’en 1789 le Peuple aurait fait disparaître à jamais. Mais ce jour il faut donc subir cette pestilence, ce jour, il faut continuer à supporter l’inintelligence, il faut supporter la traîtrise, la félonie, le déshonneur, la puanteur de ce fumier qui ronge nos Institutions, qui détruit notre République, qui conchie notre Démocratie. Voilà où en est rendu le Peuple de France, à se souiller de cette ordure qui trône, sachant qu’il n’a plus de liberté, sinon que la liberté autorisée et canalisée par la nécrose au pouvoir, cette lèpre brune et rouge qui ne s’accouple qu’avec la boucherie la plus glauque.

Toute la vermine du monde se presse dans ce giron de la fatuité, de la porosité, de l’insalubrité, dont les ténors sont l’illustration parfaite de ce qui vient d’être lu, une illustration de la caricature de l’Humain, même pas au niveau de l’animal, car l’animal a son honneur, une sous bestialité donc qui compte les mutilations, qui compte les morts, qui compte les blessés, qui compte et recompte les arrestations arbitraires, qui compte et recompte, dans la folie pure qui est la sienne, sa capacité à tenir et tenir encore un pouvoir usurpé, un pouvoir belliqueux, un pouvoir malsain, le pouvoir de la haine envers tout ce qui existe, car ici la haine est son îlot, la haine de l’Humain, la haine du Peuple de France, la haine de la Nation Française, jusqu’à voir l’un de ses pédant trouver « romantique » une Allemagne qui n’est que déjection intellectuelle d’elle-même.

Le dégout a dépassé toute limite de cette équipée sauvage de cette gouvernance de petits kapos du Bilderberg, de la Fondation Franco américaine, de la Maçonnerie avariée, représentant ce « nouvel ordre mondial » qui est la pourriture incarnée de la bassesse et de la médiocrité les plus totales et totalitaires. Le Peuple de France doit se ressaisir et en aucun cas participer à ce débat unilatéral, cloisonné par la tyrannie en place, et surtout, dès le mois de Mai ne donner aucune voix à son parti qui est la peste brune par excellence, et encore moins à sa pseudo liste usurpant le nom de gilets jaunes qui est le caducée des représentant du précédent mouvement, jusqu’à voir son égérie presque devenir chroniqueuse des médias aux ordres, et dans ses rangs, des larves bien pensantes votant pour la tyrannie.

Ce n’est que par un vote de salubrité publique qui permettra de purger la France de l’infamie qui la couronne dans toutes les institutions, en en éjectant tous les tenants et les aboutissants des sectes les plus ignobles qui soient, que la Nation retrouvera son honneur, sa grandeur et son peuple sa fierté. Les mois à venir vont être putrides et malsains, jusqu’au mois de Mai, sauf si une grève générale illimitée est proclamée pour mettre à nue la bassesse qui règne, mais il s’agit de ne pas rêver devant la planche à billet qui nourrit les syndicats, les forces de l’ordre, et bien entendu maintenant l’Armée, la tyrannie ayant besoin d’eux pour se maintenir au pouvoir, et s’en servant comme des serpillières pour masquer ses ordres qui relèvent du crime, le crime en France, en vendant la France à l’Allemagne, le crime en France en vendant la France à l’immigration sauvage, le crime en Syrie en y restant cantonnée et en aidant les mouvements terroristes, le crime en Afrique via un néo colonialisme inique basé sur le CFA qui empêche le développement de nombre de Nations, le crime aux frontières de la Russie en participant à une escalade guerrière vis-à-vis de cette Nation, le crime tout court qui se résume si bien à celui qu’il perpètre en faisant tirer sur le Peuple de France lors de manifestations paisibles.

Il faut évacuer cet égout qui trône, dans la légalité la plus absolue, par ce vote de salubrité publique nécessaire à la France afin qu’elle respire enfin, après sa mise sous tutelle par l’usure et ses féaux, par cette bestialité immonde qui fustige et insulte la France et son peuple, il faut évacuer son parti et ses partis associés, toutes ses larves qui au lieu de se porter à l’encontre se réjouissent et se parfument de son fumier sanguinaire. La France s’est toujours sortie des ornières où voulaient la conduire la pourriture et ses menstrues, ces phares de l’incongruité, de la morgue, de la félonie la plus torve qui soit, se masquant toujours pour agir sous les haillons tant de la Démocratie que de la République, qu’elle conchie allègrement avec le soutien de la racaille, de la mafia, de tous ces surgeons au mental atrophié qui ne connaissent que la lorgnette de leurs avoirs pour se dresser dans le monde , des nains qui s’imaginent des géants, pauvres hères conditionnés qui ne sont que le chiendent de la Terre e qui seront traités comme tels lorsque le Peuple aura repris le pouvoir par les urnes.

En attendant patiente et partons de grands éclats de rires devant les « leçons de morale » que voudrait donner ce pouvoir au monde entier, alors que ses actes répondent de son absence totale d’empathie pour quiconque. Le temps viendra du règlement de compte et le Tribunal Pénal International comme la Cour européenne des Droits de l’Homme, feront rendre grâce à toute cette fourberie qui s’invente pouvoir alors qu’elle en est l’inverse même, une coagulation de médiocres aux ordres qui suent par tous leurs pores la dimension de la haine qui les conscrit et les limite dans leur perception du réel, un réel qu’il lui faudra dans les urnes affronter et qui la verra éradiquée de tous les pouvoirs pour rendre à la France sa prospérité, sn honneur, et sa grandeur ! »

Pauvre petit Monde où ce qui aurait dû être la Nation de l’excellence est devenue la Nation de la médiocrité absolue. Bien des planètes ont connues ces déchets dictatoriaux que toujours la Vie a su remettre à leur juste place. À suivre…

© Vincent Thierry

https://www.facebook.com/fred.parigino/videos/vb.1100402336/10217552455818832/?type=2&theater

Putridité et déliquescence
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 20 Janvier 2019 à 14:11

Putridité et déliquescence

Petites nouvelles de cette petite Terre où un parfum de lèpre brune empuantit une de ses Nations, mais lisons :

« Voici donc la Nation livrée  à la putridité et la déliquescence par l’arbitraire, le diktat, l’ordure, la souillure de l’esprit, dans un pandémonium où la parole ne peut plus se libérer car sous contrainte,  sous gazage, sous matraquage, sous coups de flash ball, où l’on voit dans un cirque effroyable se presser ce que l’on appelle des Maires pour en majorité se mettre en reptation devant la dictature, lécher promptement le fondement de gloseurs attitrés, vénérables kapos qui ruissèlent l’infamie, le  vol, le viol, la pourriture abjecte qu’ils voudraient voir litière de la France.

Nous sommes dans l’abjection la plus intolérante comme la plus intolérable. Que de voir en prostration ces bubons qui s’empressent et se relaient pour faire valoir la prose d’un agitateur vendu à la finance apatride, aidé par ses médiocres en toutes institutions, et toute la porcherie de celles et de ceux qui veulent à tout prix le « nouvel ordre mondial », qui est le lit du mondialisme esclavagiste, tout cela semble irréel, tant la perversion qui en ressort est celle de la barbarie la plus nuisible, une barbarie se masquant sous les haillons devenus d’une Démocratie comme d’une République anémiée par la bassesse et la trahison la plus totale de toutes les valeurs humaines.

Les Gilets jaunes se battent et leur nombre se renforce malgré le déni de la stérilité qui s’invente une protection en voulant le minimiser. Ce ne sont pas loin de trois cent cinquante mille personnes qui tous les samedis se pressent dans les rues pour huer la dictature avec le seul souhait de la voir tomber, avec le seul souhait de la liquéfier, ce qui viendra par les urnes, n’en doutons un seul instant, des urnes qui mettront au pouvoir des Françaises et des Français et non des larbins et des vendus, des corrompus et des voleurs, des parasites et des félons.

Le 22 janvier la trahison va se glorifier par la signature du traité d’Aix la Chapelle, qui devra impérativement être mis au feu comme celui de la Marrakech, l’un vendant la France à l’Allemagne, l’autre à l’immigration massive d’esclaves à bas coûts demandés par un capitalisme du dix-neuvième siècle, sauvage, larvaire de ses bénéfices, sans se rendre compte que ce qui fait le bénéfice d’une société quelconque c’est la valeur du travail et de ceux qui travaillent, et non de ceux qui spéculent et détruisent, parjures de l’humain n’ayant pour philosophie que la mire de leur portefeuille, bêtes nuisibles qui devront un jour où l’autre rendre des comptes non seulement à l’Humain mais à l’humanité tout entière, car criminelles par essence comme en substance.

La pourriture est leur vénération, la mise en mort leur délectation, la destruction leur modèle, la puanteur cadavérique leur bréviaire, une monstruosité qui a pris le pouvoir dans cette petite France, modélisée par les barbares de services, des kapos qui ne rêvent que d’asseoir la puissance de leur maîtres en rendant esclave son Peuple, un Peuple de troisième classe désormais, devant laisser sa place à la misère humaine, voyant jusqu’à certains de ses membres prôner la castration pour laisser la place à ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais, où la débilité chronique ici trouve sa justification dans la chose, la valeur suprême de cette oligarchie qui ne rêve que de forniquer dans la pédophilie la plus totale avec des esclaves castrés, corvéables économiquement et sexuellement, que l’on jette après usage par sédation forcée.

La France est devenue le rets de cette pourriture qui officie, voyant les promotions canapés y faire leur litière, la cocaïne en bandoulière, sniffant leur délire pour asseoir leur bestialité, dans une acclamation laxative de médias aux ordres, où plus rien n’a d’humain, où s’agitent des robots impersonnels délivrant le message de la Pravda comme au temps de l’Union Soviétique, suces queues dociles achetés par les subventions, achetés par les remises sur les contributions, tout un aréopage de raclures immondes méritant bien du ministère de la propagande ourdie par la médiocrité absolue qui y règne.

La vermine attire la vermine et de voir les uns les autres se récompenser dans de vastes congratulations, cela fait bien rire le monde entier. Les déchets de l’Humanité font leur litière de ce marais devenu de la République comme de la Démocratie. On y voit de tout et on y entend tout, malgré cela les affaires restent et lentement surgissent pour les mettre face avec la réalité, cette réalité qu’ils n’aiment pas, cette réalité qui les rattrapent les voyant vendre les joyaux de la couronne pour en faire profit, vendus qu’ils sont, corrompus qu’ils sont, une fange ignoble qui répercute sa lie immonde par toutes les Institutions. La France à un cancer doublé d’un sida intellectuel dû à la bestialité qui, en parasite, lentement insinue tous ses organes du pouvoir. Et le Peuple a compris, lui qui se révolte contre cette litière purulente dont se nourrissent de pseudos philosophes, de pseudos artistes, bien protégés, voyant même arrêtés des personnes déposant plainte suite au crime pénal de l’un d’entre eux, demandant la mort des Gilets Jaunes.

Nous sommes ici dans l’ordure suprême qui contente tant les mondialistes véreux, toute cette panoplie de la pouillerie mentale qui glose, se masturbe en chœur, et bien plus, faut-il en croire, toute cette vénération de la misère intellectuelle, de la bassesse la plus torride où seul le sexe a raison, où seul la dénature a trône, une dénature globale qu’elle appelle valeur, car la valeur pour les truismes qui y paradent, c’est la lie, le sommet de l’abstraction, la fange dans son ruissellement, la bestialité dans sa condescendance, phare de ces souillures qui osent prétendre incarner la République comme la Démocratie, alors qu’ils incarnent l’oligarchie de l’incapacité par excellence, l’oligarchie de la reptation, de l’ignominie la plus destructrice qui soit.

Et il y en a, aveuglés qu’ils sont, pour se commettre dans un « grand débat », avec ces dysfonctions de la Nature Humaine, une dysfonction qui guide le schéma qu’elle souhaite afin que tout le monde se noie dans sa fange. Cette dysfonction demande-t-elle un référendum sur le Pacte de Marrakech ? Un référendum sur le traité d’Aix La Chapelle ? Le respect inconditionnel du référendum de 2005 concernant l’Europe ? Accepte-t-elle l’élaboration du RIC ? En aucun cas, elle se contente de noyer les uns les autres dans son déshonneur le plus total qui est celui du Diktat, de la violence, de la rage meurtrière qui est la sienne, appliquant une sédation financière aux vieillards, aux handicapés, tuant par vaccination massive les enfants, et cautionnant la castration des autochtones au profit de la misère qui submerge la France.

On ne discute pas avec le déni du réel, on ne discute pas avec la virtualité opiacée qui se gargarise dans la traîtrise et la félonie, l’hypocrisie, le vol et le viol des consciences, on l’ignore tout simplement jusqu’aux prochaines élections qui le verra terrasser, n’en doutons un seul instant, ce qui permettra de faire renaître de ses cendres la France traînée dans la boue, son peuple insulté et massacré par les mercenaires au service du Diktat, ainsi que les médiocres qui le servent, corrompus en puissance, dont la vénalité n’a pas de limites, dont l’outrecuidance est le phare, la morgue, la morgue de la petitesse et de la bassesse réunies, qui ne trompent personne, et en aucun cas les Nations étrangères qui sauront désormais répondre au babillement insignifiant de ce diktat, et notamment en Syrie, où le gouvernement légal et plébiscité remettra à sa place cette insignifiance si elle s’amuse à vouloir semer la discorde comme elle le fait depuis des années en armant le terrorisme, son mercenaire familier.

Patience donc dans l’azur, car les jours viennent rapidement du déclin de cette usurpation ridicule, de cette monstruosité létale, de cette représentation cadavérique qui ne connaît ni l’honneur, ni la grandeur, mais nage avec aisance dans tout ce qui leur est inverse, car résultat du prurit de la sénilité mentale associée à la haine de tout ce qui existe, marques de ces petits êtres qui passeront aux poubelles de l’Histoire avec un H majuscule et dont le symbole restera celui de tout ce que ne doit pas être une gouvernance, de tout ce que ne doivent pas être des femmes et des hommes politiques, des larves rampantes devant l’usure et ses féaux. Le Peuple a compris et s’en souviendra lorsque sa multiplicité déposera dans l’urne son bulletin de vote. »

 

Pauvre petite Nation livrée à la bestialité et sa répugnance, mais bien d’autres mondes ont connu ce phare de l’inconscience, qui lentement s’épuise et se délite devant la réalité qui absorbe sa virtualité pour la confondre et la mettre à nue avant que de la juger impitoyablement, logique de l’Histoire qui ne s’émeut et toujours conspue les traîtres à la Vie et leurs féaux invariants. À suivre…

© Vincent Thierry

Le traité d'Aix-La-Chapelle
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 17 Janvier 2019 à 07:00

Le traité d’Aix-La-Chapelle

 

Alerte maximale sur l’indépendance de la France. Le 22 Janvier, la gouvernance s’apprête à remettre, tels les bourgeois de Calais, notre Nation à l’Allemagne, dans le cadre d’un pseudo traité qui verra la désintégration de la Nation au profit de la Nation qui a tenté de nous anéantir dans trois guerres dont deux mondiales. L’abjection est ici à son comble. Le silence de même, un silence où médias et classes politiques sont totalement complices pour livrer la France à l’ennemi héréditaire, qui sans un coup de feu, prendra possession, compte tenu de sa capacité économique, de l’intégralité des structures de notre Etat, le voyant déjà revendiquer notre siège au Conseil de Sécurité, et dans le mépris le plus total des Peuples noyer Allemands et Français dans le carcan de la barbarie de l’immigration esclavagiste la plus répugnante qui soit.

On comprendra mieux le leurre du « grand débat » qui n’est qu’une impasse pour masquer ce crime de haute trahison que s’apprête à exercer la gouvernance qui n’a plus rien de Française mais tout du cosmopolitisme atavique déraciné dont la seule expression est celle de l’avoir en portefeuille, une barbarie sans nom qui se cache dans ses conseils d’administrations, et appelle à cette horreur qu’elle nomme le nouvel ordre mondial.

Le 22 janvier la France ne sera plus la France mais la féale de cette duplicité que l’on nomme l’Allemagne qui n’a pas quitté ses bottes et cherche par tous les moyens à assujettir les uns et les autres dans son idéologie criminelle qui est celle du mondialisme esclavagiste. L’idiotie congénitale de certains représentants de la France, qui ne sont que mépris et injures envers le Peuple de France, qui gazent, maltraitent, mutilent, et tuent les Français qui se dressent contre leur déshonneur, qui oublient tout de leurs racines pour se vautrer dans la fange de la trahison la plus globale, anticonstitutionnelle par excellence, doit interroger chaque Française et chaque Français sur son devenir dans ce petit monde.

Soit il est esclave du mondialisme esclavagiste et se contente des miettes qui tombera de la table de la bestialité qui veut nous gouverner, soit par des votes massifs de salubrité publique il évacue la félonie qui le dirige, et en ce dernier cas pourra mette au feu ce traité ignoble qui doit voir l’ensemble des participants à l’Histoire de France, comme l’ensemble de nos soldats d’hier, se retourner dans leur tombe. La fumisterie a des limites, la bestialité de même, il est temps que chacun prenne conscience de la nocivité permanente, de la rouerie et de l’hypocrisie monstrueuse dont fait état la gouvernance actuelle.

Quoi qu’il en soit, toute Française comme tout Français, quelle que soit sa couleur de peau, quelle que soit sa religion, quelle que soit son identité sexuelle, qui soit sensé, se portera à l’encontre de cette félonie comme de cette trahison. Il doit rejeter toute tentative par l’Allemagne de s’immiscer dans les affaires internes de la France, ne collaborer sous aucun prétexte avec cet occupant qui vient violer notre Constitution,  ne s’abaisser à aucun discours avec ses représentations, dénier sa présence en chaque lieu qui est la France, pour laquelle des millions de nos Ancêtres sont morts afin de lutter contre sa perversion naturelle qui est celle de la barbarie.

Les partis politiques comme les médias complices seront tenus responsables de cette trahison. Le mois de Mai verra la victoire des partis Nationaux, et d’ores et déjà, ces derniers doivent se mettre en action par tous moyens, politiques, juridiques, pour renvoyer l’Allemagne dans sa propre Nation, et demander un Référendum immédiatement. On ne peut ainsi mépriser le droit de vote des Françaises et des Français sur leur destin, qui n’a rien de commun avec cette Allemagne, rien de commun avec la barbarie dont fait état cette gouvernance qui en secret et en cachette prépare la destruction de la France et de toutes ses valeurs au profit de l’ignominie la plus tale représentée par le mondialisme esclavagiste.

 

 

 

 

« Le Traité franco-allemand d’Aix-La-Chapelle va être signé le 22 janvier par Emmanuel Macron et Angela Merkel.

Il s’appuiera sur le traité de l’Elysée, signé à Paris en 1963 par Charles de Gaulle (qui doit se retourner dans sa tombe…) et Konrad Adenauer. On notera le symbole, passant de l’Elysée à la ville de l’empereur Charlemagne.

Comme il y a beaucoup de fantasmes et de fake news délirantes autour de celui-ci, en voici le texte intégral pour que vous puissiez vous faire votre avis.

Il est cependant frappant de voir comme beaucoup de grands médias mettent en avant les quelques petits points positifs (“simplifications pour les frontaliers”), sans parler des gros points négatifs… (voir les articles de presse ici ou là par exemple)

Nous soulignons à quel point il est choquant de découvrir de telles choses une semaine à peine avant leur signature… »

« Traité entre la République française et la République fédérale d’Allemagne sur la coopération et l’intégration franco-allemandes

La République française et la République fédérale d’Allemagne,

Reconnaissant le succès historique de la réconciliation entre les peuples français et allemand à laquelle le Traité du 22 janvier 1963 entre la République française et la République fédérale d’Allemagne sur la coopération franco-allemande a apporté une contribution exceptionnelle et dont est né un réseau sans précédent de relations bilatérales entre leurs sociétés civiles et leurs pouvoirs publics à tous les niveaux,

Convaincues que le temps est venu d’élever leurs relations bilatérales à un niveau supérieur et de se préparer aux défis auxquels les deux États et l’Europe sont confrontés au XXIe siècle, et souhaitant faire converger leurs économies et leurs modèles sociaux, favoriser la diversité culturelle et rapprocher leurs sociétés et leurs citoyens,

Convaincues que l’amitié étroite entre la France et l’Allemagne a été déterminante et demeure un élément indispensable d’une Union européenne unie, efficace, souveraine et forte,

Attachées à approfondir leur coopération en matière de politique européenne afin de favoriser l’unité, l’efficacité et la cohésion de l’Europe, tout en maintenant cette coopération ouverte à tous les États membres de l’Union européenne,

Attachées aux principes fondateurs, droits, libertés et valeurs de l’Union européenne, qui défendent l’État de droit partout dans l’Union européenne et le promeuvent à l’extérieur,

Attachées à œuvrer en vue d’une convergence sociale et économique ascendante au sein de l’Union européenne, à renforcer la solidarité mutuelle et à favoriser l’amélioration constante des conditions de vie et de travail conformément aux principes du socle européen des droits sociaux, notamment en accordant une attention particulière à l’autonomisation des femmes et à l’égalité des sexes,

Réaffirmant l’engagement de l’Union européenne en faveur d’un marché mondial ouvert, équitable et fondé sur des règles, dont l’accès repose sur la réciprocité et la non discrimination et qui est régi par des normes environnementales et sociales élevées,

Conscientes de leurs droits et obligations en vertu de la Charte des Nations Unies,

Fermement attachées à un ordre international fondé sur des règles et sur le multilatéralisme, dont les Nations Unies constituent l’élément central,

Convaincues que la prospérité et la sécurité ne pourront être assurées qu’en agissant d’urgence afin de protéger le climat et de préserver la biodiversité et les écosystèmes,

Agissant conformément à leurs règles constitutionnelles et juridiques nationales respectives et dans le cadre juridique de l’Union européenne,

Reconnaissant le rôle fondamental de la coopération décentralisée des communes, des départements, des régions, des Länder, du Sénat et du Bundesrat, ainsi que celui de la coopération entre le Plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne chargé des Affaires culturelles dans le cadre du Traité sur la coopération franco-allemande et les ministres français compétents,

Reconnaissant le rôle essentiel de la coopération entre l’Assemblée nationale et le Deutscher Bundestag, en particulier dans le cadre de leur accord interparlementaire du 22 janvier 2019, qui constitue une dimension importante des liens étroits entre les deux pays, Sont convenues de ce qui suit :

Chapitre premier : Affaires européennes

Article 1er

Les deux États approfondissent leur coopération en matière de politique européenne. Ils agissent en faveur d’une politique étrangère et de sécurité commune efficace et forte, et renforcent et approfondissent l’Union économique et monétaire. Ils s’efforcent de mener à bien l’achèvement du Marché unique et s’emploient à bâtir une Union compétitive, reposant sur une base industrielle forte, qui serve de base à la prospérité, promouvant la convergence économique, fiscale et sociale ainsi que la durabilité dans toutes ses dimensions.

Note OB : mais au nom de quoi faudrait-il converger avec les normes allemandes, et pas italiennes par exemple ?

Article 2

Les deux États se consultent régulièrement à tous les niveaux avant les grandes échéances européennes, en cherchant à établir des positions communes et à convenir de prises de parole coordonnées de leurs ministres. Ils se coordonnent sur la transposition du droit européen dans leur droit national.

Chapitre 2 : Paix, sécurité et développement

Article 3

Les deux États approfondissent leur coopération en matière de politique étrangère, de défense, de sécurité extérieure et intérieure et de développement tout en s’efforçant de renforcer la capacité d’action autonome de l’Europe. Ils se consultent afin de définir des positions communes sur toute décision importante touchant leurs intérêts communs et d’agir conjointement dans tous les cas où ce sera possible.

Note OB : mais au nom de quoi faudrait-il converger avec les visions et besoins allemands, et pas espagnols par exemple ? Il y a des pays de seconde zone dans l’Union ?

Article 4

(1) Du fait des engagements qui les lient en vertu de l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord du 4 avril 1949 et de l’article 42, paragraphe 7, du Traité sur l’Union européenne du 7 février 1992, modifié par le Traité de Lisbonne du 13 décembre 2007 modifiant le Traité sur l’Union européenne et le Traité instituant la Communauté européenne, les deux États, convaincus du caractère indissociable de leurs intérêts de sécurité, font converger de plus en plus leurs objectifs et politiques de sécurité et de défense, renforçant par là-même les systèmes de sécurité collective dont ils font partie. Ils se prêtent aide et assistance par tous les moyens dont ils disposent, y compris la force armée, en cas d’agression armée contre leurs territoires. Le champ d’application territorial de la deuxième phrase du présent paragraphe correspond à celui de l’article 42, paragraphe 7, du Traité sur l’Union européenne.

(2) Les deux États agissent conjointement dans tous les cas où ce sera possible, conformément à leurs règles nationales respectives, en vue de maintenir la paix et la sécurité. Ils continuent de développer l’efficacité, la cohérence et la crédibilité de l’Europe dans le domaine militaire. Ce faisant, ils s’engagent à renforcer la capacité d’action de l’Europe et à investir conjointement pour combler ses lacunes capacitaires, renforçant ainsi l’Union européenne et l’Alliance nord-atlantique.

 

Note OB : Rappelons que les députés allemands ont torpillé le Traité de l’Elysée lors de la ratification en rajoutant en préambule une référence à l’Otan qui n’y figurait pas…

 

(3) Les deux États s’engagent à renforcer encore la coopération entre leurs forces armées en vue d’instaurer une culture commune et d’opérer des déploiements conjoints. Ils intensifient l’élaboration de programmes de défense communs et leur élargissement à des partenaires. Ce faisant, ils entendent favoriser la compétitivité et la consolidation de la base industrielle et technologique de défense européenne. Ils sont en faveur de la coopération la plus étroite possible entre leurs industries de défense, sur la base de leur confiance mutuelle. Les deux États élaboreront une approche commune en matière d’exportation d’armements en ce qui concerne les projets conjoints.

Note OB : exporter des armes, une priorité…

(4) Les deux États instituent le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité comme organe politique de pilotage de ces engagements réciproques. Ce Conseil se réunira au plus haut niveau à intervalles réguliers.

Article 5

Les deux États étendent la coopération entre leurs ministères des affaires étrangères, y compris leurs missions diplomatiques et consulaires. Ils procéderont à des échanges de personnels de haut rang. Ils établiront des échanges au sein de leurs représentations permanentes auprès des Nations Unies à New York, en particulier entre leurs équipes du Conseil de sécurité, leurs représentations permanentes auprès de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord et leurs représentations permanentes auprès de l’Union européenne, ainsi qu’entre les organismes des deux États chargés de coordonner l’action européenne.

Note OB : mais au nom de quoi faudrait-il converger avec les visions et besoins allemande, et pas anglais par exemple ?

Article 6

Dans le domaine de la sécurité intérieure, les gouvernements des deux États renforcent encore leur coopération bilatérale en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée, ainsi que leur coopération dans le domaine judiciaire et en matière de renseignement et de police. Ils mettent en œuvre des mesures communes de formation et de déploiement et créent une unité commune en vue d’opérations de stabilisation dans des pays tiers.

Note OB : pouvoir aller faire la guerre donc. Pourquoi n’est il pas indiqué “après accord du Conseil de Sécurité des Nations Unies” ?

Article 7

Les deux États s’engagent à établir un partenariat de plus en plus étroit entre l’Europe et l’Afrique en renforçant leur coopération en matière de développement du secteur privé, d’intégration régionale, d’enseignement et de formation professionnelle, d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes, dans le but d’améliorer les perspectives socio-économiques, la viabilité, la bonne gouvernance ainsi que la prévention des conflits, la résolution des crises, notamment dans le cadre du maintien de la paix, et la gestion des situations d’après-conflit. Les deux États instituent un dialogue annuel au niveau politique en matière de politique internationale de développement afin d’intensifier la coordination de la planification et de la mise en œuvre de leurs politiques.

Article 8

(1) Dans le cadre de la Charte des Nations Unies, les deux États coopéreront étroitement au sein de tous les organes de l’Organisation des Nations Unies. Ils coordonneront étroitement leurs positions, dans le cadre d’un effort plus large de concertation entre les États membres de l’Union européenne siégeant au Conseil de sécurité des Nations Unies et dans le respect des positions et des intérêts de l’Union européenne. Ils agiront de concert afin de promouvoir aux Nations Unies les positions et les engagements de l’Union européenne face aux défis et menaces de portée mondiale. Ils mettront tout en œuvre pour aboutir à une position unifiée de l’Union européenne au sein des organes appropriés des Nations Unies.

(2) Les deux États s’engagent à poursuivre leurs efforts pour mener à terme des négociations intergouvernementales concernant la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies. L’admission de la République fédérale de l’Allemagne en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies est une priorité de la diplomatie franco-allemande.

Note OB : Non. La priorité c’est de faire entrer l’Inde, le Nigéria ou l’Afrique du Sud et le Brésil ou l’Argentine, pour que leur continent soient représentés…

Chapitre 3 Culture, enseignement, recherche et mobilité

Article 9

Les deux États reconnaissent le rôle décisif que jouent la culture et les médias dans le renforcement de l’amitié franco-allemande. En conséquence, ils sont résolus à créer pour leurs peuples un espace partagé de liberté et de possibilités, ainsi qu’un espace culturel et médiatique commun. Ils développent la mobilité et les programmes d’échanges entre leurs pays, en particulier à l’intention des jeunes dans le cadre de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, et définissent des objectifs chiffrés dans ces domaines. Afin de favoriser des liens toujours plus étroits dans tous les domaines de l’expression culturelle, notamment au moyen d’instituts culturels intégrés, ils mettent en place des programmes spécifiques et une plate-forme numérique destinés en particulier aux jeunes.

Article 10

Les deux États rapprochent leurs systèmes éducatifs grâce au développement de l’apprentissage mutuel de la langue de l’autre, à l’adoption, conformément à leur organisation constitutionnelle, de stratégies visant à accroître le nombre d’élèves étudiant la langue du partenaire, à une action en faveur de la reconnaissance mutuelle des diplômes et à la mise en place d’outils d’excellence franco-allemands pour la recherche, la formation et l’enseignement professionnels, ainsi que de doubles programmes franco-allemands intégrés relevant de l’enseignement supérieur.

Note OB : L’allemand, évidemment LA langue stratégique du XXIe siècle…

Article 11

Les deux États favorisent la mise en réseau de leurs systèmes d’enseignement et de recherche ainsi que de leurs structures de financement. Ils poursuivent le développement de l’Université franco-allemande et encouragent les universités françaises et allemandes à participer à des réseaux d’universités européennes.

Article 12

Les deux États instituent un Fonds citoyen commun destiné à encourager et à soutenir les initiatives de citoyens et les jumelages entre villes dans le but de rapprocher encore leurs deux peuples.

Chapitre 4 Coopération régionale et transfrontalière

Article 13

(1) Les deux États reconnaissent l’importance que revêt la coopération transfrontalière entre la République française et la République fédérale d’Allemagne pour resserrer les liens entre les citoyens et les entreprises de part et d’autre de la frontière, notamment le rôle essentiel des collectivités territoriales et autres acteurs locaux à cet égard. Ils entendent faciliter l’élimination des obstacles dans les territoires frontaliers afin de mettre en œuvre des projets transfrontaliers et de faciliter la vie quotidienne des habitants de ces territoires.

(2) À cet effet, dans le respect des règles constitutionnelles respectives des deux États et dans les limites du droit de l’Union européenne, les deux États dotent les collectivités territoriales des territoires frontaliers et les entités transfrontalières comme les eurodistricts de compétences appropriées, de ressources dédiées et de procédures accélérées permettant de surmonter les obstacles à la réalisation de projets transfrontaliers, en particulier dans les domaines économique, social, environnemental, sanitaire, énergétique et des transports. Si aucun autre moyen ne leur permet de surmonter ces obstacles, des dispositions juridiques et administratives adaptées, notamment des dérogations, peuvent également être accordées. Dans ce cas, il revient aux deux États d’adopter la législation appropriée.

Note OB : Mais il est donc question d’avoir des régions de première et de seconde zone en France !

(3) Les deux États demeurent attachés à la préservation de normes strictes dans les domaines du droit du travail, de la protection sociale, de la santé et de la sécurité, ainsi que de la protection de l’environnement.

Article 14

Les deux États instituent un comité de coopération transfrontalière comprenant des parties prenantes telles que l’État et les collectivités territoriales, les parlements et les entités transfrontalières comme les euro-districts et, en cas de nécessité, les eurorégions intéressées. Ce comité est chargé de coordonner tous les aspects de l’observation territoriale transfrontalière entre la République française et la République fédérale d’Allemagne, de définir une stratégie commune de choix de projets prioritaires, d’assurer le suivi des difficultés rencontrées dans les territoires frontaliers et d’émettre des propositions en vue d’y remédier, ainsi que d’analyser l’incidence de la législation nouvelle sur les territoires frontaliers.

Article 15

Les deux États sont attachés à l’objectif du bilinguisme dans les territoires frontaliers et accordent leur soutien aux collectivités frontalières afin d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies appropriées.

Note OB : L’allemand, évidemment LA langue stratégique du XXIe siècle…

Article 16

Les deux États faciliteront la mobilité transfrontalière en améliorant l’interconnexion des réseaux numériques et physiques entre elles, notamment les liaisons ferroviaires et routières. Ils agiront en étroite collaboration dans le domaine de la mobilité innovante, durable et accessible à tous afin d’élaborer des approches ou des normes communes aux deux États.

Article 17

Les deux États encouragent la coopération décentralisée entre les collectivités des territoires non frontaliers. Ils s’engagent à soutenir les initiatives lancées par ces collectivités qui sont mises en œuvre dans ces territoires.

Chapitre 5 Développement durable, climat, environnement et affaires économiques

Article 18

Les deux États s’emploient à renforcer le processus de mise en œuvre des instruments multilatéraux relatifs au développement durable, à la santé mondiale et à la protection de l’environnement et du climat, en particulier l’Accord de Paris du 12 décembre 2015 et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies. À cet effet, ils agissent en rapport étroit afin de formuler des approches et des politiques communes, notamment en mettant en place des dispositifs en vue de la transformation de leurs économies et en favorisant des actions ambitieuses de lutte contre les changements climatiques. Ils garantissent l’intégration de la protection du climat dans toutes les politiques, notamment par des échanges transversaux réguliers entre les gouvernements dans des secteurs clés.

Article 19

Les deux États feront progresser la transition énergétique dans tous les secteurs appropriés et, à cet effet, développent leur coopération et renforcent le cadre institutionnel de financement, d’élaboration et de mise en œuvre de projets conjoints, en particulier dans les domaines des infrastructures, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Article 20

(1) Les deux États approfondissent l’intégration de leurs économies afin d’instituer une zone économique franco-allemande dotée de règles communes. Le Conseil économique et financier franco-allemand favorise l’harmonisation bilatérale de leurs législations, notamment dans le domaine du droit des affaires, et coordonne de façon régulière les politiques économiques entre la République française et la République fédérale d’Allemagne afin de favoriser la convergence entre les deux États et d’améliorer la compétitivité de leurs économies.

Note OB : Incroyable. C’est vrai qu’on n’était pas encore assez ligotés par l’UE, remettons-en une couche avec l’Allemagne…

(2) Les deux États instituent un « Conseil franco-allemand d’experts économiques » composé de dix experts indépendants afin de présenter aux deux gouvernements des recommandations sur leur action économique.

Note OB : ah, le retour des experts économiques “indépendants” non élus…

Article 21

Les deux États intensifient leur coopération dans le domaine de la recherche et de la transformation numérique, notamment en matière d’intelligence artificielle et d’innovations de rupture. Ils promouvront à l’échelle internationale des directives sur l’éthique des technologies nouvelles. Ils mettent en place, afin de promouvoir l’innovation, des initiatives franco-allemandes qui sont ouvertes à la coopération au niveau européen. Les deux États mettront en place un processus de coordination et un financement commun afin de soutenir des programmes conjoints de recherche et d’innovation.

Article 22

 

Les parties prenantes et les acteurs intéressés des deux États sont réunis au sein d’un Forum pour l’avenir franco-allemand afin de travailler sur les processus de transformation de leurs sociétés.

Chapitre 6 Organisation

Article 23

Des réunions entre les gouvernements des deux États ont lieu au moins une fois par an, alternativement en République française et en République fédérale d’Allemagne. Après l’entrée en vigueur du présent Traité, le Conseil des ministres franco-allemand adopte un programme pluriannuel de projets de coopération franco-allemande. Les secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande chargés de préparer ces réunions assurent le suivi de la mise en œuvre de ce programme et en font rapport au Conseil des ministres.

Article 24

Un membre du gouvernement d’un des deux États prend part, une fois par trimestre au moins et en alternance, au conseil des ministres de l’autre État.

Note OB : Ben voyons… Et sinon, les Espagnols, les Italiens, les Polonais, ils sentent le pétrole ?

La perspective d’avoir un tel mastodonte en face d’eux va surement plaire à tous les autres États de l’UE moyens et petits…

Article 25

Les conseils, structures et instruments de la coopération franco-allemande font l’objet d’un examen périodique et sont, en cas de nécessité, adaptés sans retard aux objectifs fixés d’un commun accord. Le premier de ces examens devrait avoir lieu dans les six mois suivant l’entrée en vigueur du présent Traité et proposer les adaptations nécessaires. Les secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande évaluent régulièrement les progrès accomplis. Ils informent les parlements et le Conseil des ministres franco-allemand de l’état général d’avancement de la coopération franco-allemande.

Article 26

Des représentants des régions et des Länder, ainsi que du comité de coopération transfrontalière, peuvent être invités à participer au Conseil des ministres franco-allemands.

Chapitre 7 Dispositions finales

Article 27

Le présent Traité complète le Traité du 22 janvier 1963 entre la République française et la République fédérale d’Allemagne sur la coopération franco-allemande au sens du paragraphe 4 des Dispositions finales de ce Traité.

Article 28

Les deux États s’informent mutuellement, par la voie diplomatique, de l’accomplissement des procédures nationales requises pour l’entrée en vigueur du présent Traité. Le présent Traité entre en vigueur à la date de réception de la dernière notification.

Source : La Tribune, 16/01/2019 »

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 21 - 30 sur 1303