Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS
Blog - Content Section Layout
On
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 23 Décembre 2018 à 04:48

On

 

La technique de détournement des tares est le  levier de toute dictature, comme on peut la voir en marche dans une petite Nation de cette petite Terre, mais lisons :

 

« Les événements se suivent et se ressemblent en tout point dans ce qui ne correspond plus ni à une République, ni à une Démocratie en France, mais bien à une dictature mondialiste esclavagiste dont les féaux se relaient pour conchier le Peuple de France en action. Voici que certains osent tout, jusqu’à comparer les Gilets Jaunes ainsi qu’il suit :

 

Dire : On lynche les policiers.

Réponse : Dans toutes les manifestations pacifiques, il n’y a pas eu le moindre lynchage de policier, bien au contraire, le Peuple s’est comporté remarquablement, ne souillant pas son honneur comme l’ont fait certains éléments de cette police désormais politique, qui dans toutes les manifestations ont cherché le contact afin de les faire dégénérer, par jets de lacrymogènes, matraquage intempestif, lancer de grenades dites de désencerclement, utilisation de flash ball, blessant gravement des Gilets Jaunes, qui se voient énucléés, ou bien les mains arrachées, tuant aussi, notamment une dame âgée à Marseille, molestant des vieillards, insultants des manifestants en les menaçant de mort, traitant de truie une pauvre femme, tentant d’en étrangler une autre, allant jusqu’à gazer un marché de noël rempli d’enfants comme on l’a vu à Saint Etienne lors de la dernière manifestation. Le lynchage du peuple par les serviteurs zélés de la gouvernance agissant sur ordre de cette gouvernance et ce depuis un mois n’échappe à personne et il convient là pour certaines personnes de ne pas tenter de faire croire que les faits et gestes qu’ils dirigent sont le fait du Peuple dans une technique de retournement parfaitement ignoble. On remarquera que vis-à-vis des policiers soit disant pris à parti par des Gilets Jaunes sur les Champs Elysées, l’un d’eux a sorti son arme de poing pour tuer, donc il n’a pas été lynché pas plus que ses collègues. Le terme de lynchage ici ne s’applique pas, par contre le lynchage du Peuple par la gouvernance est parfaitement applicable.

 

Dire : On chante la quenelle de Dieudonné à Montmartre

Réponse : Le détournement ici des chants entonnés dans le cadre des manifestations est hilarant, et met en exergue la pauvreté d’esprit tentant une récupération sur ce qui n’a strictement rien à voir avec les manifestants, qui toujours, n’en déplaise, ont entonné la Marseillaise, tout au long des parcours, car celles et ceux qui défilent sont l’honneur de la République comme de la Démocratie, et non leur souillure. Il y a ici dans ces manifestations toutes les couches de la Société, toutes les races comme toutes les religions qui dans une fraternité inexistante dans le cadre la dictature imposée, ne sont conditionnés par la haine de qui que ce soit, mais bien par l’élévation de tous et notamment dans le cadre de leur pouvoir d’achat, ce que ne veut pas assumer une équipe gouvernementale incapable de résister au diktat des banques d’affaires et des lobbies. Et pour parfaire, si la prétention de cette insulte devait relever de l’antisémitisme, on verra bien au regard de l’action de la gouvernance en reptation devant l’Islam, que l’antisémite n’est pas celui que l’on croit, mais bien la maladie d’une partie de cette gouvernance qui préfère aider le terrorisme djihadisme en Syrie et ailleurs plutôt que de respecter l’Etat de Droit. Cela n’a pas échappé à nos concitoyennes et concitoyens de confession Juive qui veulent malheureusement aujourd’hui quitter notre Nation.

 

Dire : On reprend les codes des années 30 pour renverse la République.

Réponse : Nous sommes là au sommet du détournement. Car qui actuellement renverse la République, la Démocratie, la devise républicaine, Liberté, Egalité, Fraternité, sinon celles et ceux qui instaurent une dictature dont la lèpre brune n’est pas à conter, devant la violence qu’elle instaure, une violence fiscale, une violence muselant le droit d’expression, une violence physique qui n’a d’autres buts que de rendre esclave le Peuple de France. Une violence qui s’exerce à tous degrés, via des vaccinations massives des enfants de la France pour les détruire par l’autisme et les produits chimiques, via la sédation financière des handicapés et des retraités, dans un génocide parfaitement instrumentalisé, digne du régime national socialiste, si proche du régime pétainiste dont la devise est la même que celle de cette gouvernance, la France en marche. De qui se moque l’auteur de ce dire, incapable de regarder l’histoire sinon que pour la falsifier. Qui détruit la République aujourd’hui ? Qui détruit sa devise ? Qui détruit la Démocratie ? Qui renverse la République pour lui substituer la dictature de la médiocrité la plus totale ? Le Peuple ? Non, bien au contraire, le Peuple demande plus de République, plus de Démocratie, et surtout plus d’égalité, il n’a pas à être soumis dans le servage à ce 1% défendu par la dictature en place.

 

Dire : on décapite l’effigie du président.

Réponse : tirer d’un fait divers une généralité c’est bien là faire preuve de petitesse et d’inintelligence profonde. Mais il ne faut en attendre plus du marais dictatorial dont provient ce dire, démontrant là l’incapacité d’aller au-delà du premier cercle pour entrevoir la réalité, prenant au premier degré ce qui est à prendre au troisième degré, un troisième degré qui veut tout simplement dire que les Françaises et le Français ne veulent plus être représenté dans le cadre Républicain, par ce qui est devenu un Dictateur en puissance, dont le mépris avéré du Peuple de France n’est plus à prouver, n’en déplaise aux subordonnés de ce qui est leur icône qui n’est pas celle du Peuple, un Peuple méprisé, humilié, insulté, un Peuple réduit à l’esclavage par ce Président qui ne représente plus que lui-même pour 75% de la population, ce qui n’a strictement rien d’étonnant au regard de ses actes et de ses dires. Les grands mots sont lâchés, décapitation, effigie, et ces mots sont des leurres pour compenser la peur et la terreur qu’ont les subordonnés de la dictature en place du Peuple de France qui veut trouver un Président à la tête de l’Etat, et non un monarque. On remarquera que ce petit fait prend grande dimension pour les petits esprits qui s’imaginaient au-dessus du Peuple, un Peuple qui les nourrit, un Peuple qui devrait aduler la barbarie qui les mène à l’abattoir de leur propre réalité par remplacement total via le pacte de l’ONU signé en catimini sans le moindre référendum !

 

Dire : derrière ces « on », un seul visage, lâche, raciste, antisémite, putschiste

Réponse : Les vieilles lunes en matière d’argument ne font pas dans la réalité, mais dans cette virtualité insidieuse qui est le symbole même de la corruption la plus écœurante qui soit, la corruption de l’esprit. On traite de lâche celles et ceux qui se dressent contre la barbarie, qui sont dans les rues pour défiler pacifiquement, outragés par les forces policières désormais politiques, allant jusqu’à la mort pour faire valoir leur simple droit de vivre, tandis que se cachent dans les palais de la République toutes les précieuses ridicules. Non, la lâcheté n’est pas celle du Peuple, mais bien de cette gouvernance et de ses féaux qui mutilent le pouvoir d’achat des Françaises et des Français, qui organisent le génocide silencieux des Françaises et des Français via la sédation financière et les vaccinations massives, non, la lâcheté est le propre de cette représentation qui s’imagine au-dessus des lois, qui n’applique aucune règle de la République et conchie la Démocratie comme jamais. Si lâcheté il doit y avoir, cette lâcheté ici n’est plus à témoigner, elle est bien le fait de la violence gratuite instrumentalisée par celles et ceux qui n’osent affronter le Peuple.

 

Raciste donc ? Pauvres hères qui ne veulent pas voir que défilent la main dans la main toutes races confondues les gilets Jaunes dont la fraternité ne pourra jamais être injuriée par les composantes qui crient au racisme, alors qu’elles-mêmes en sont la preuve globale au regard de leurs actions tant en Afrique qui est le terrain de chasse de leurs lobbies, méprisant les Africains comme jamais en spoliant leurs ressources, dans un racisme total, et en France même en instaurant des communautarismes qui n’ont d’autres buts que de faire disparaître le Peuple de France au profit d’esclaves à bas coût. On ne peut que vomir cette insinuation née d’esprits torves qui sont la parfaite définition du racisme le plus répugnant qui soit, un racisme qui est le levier de leur dysfonction intellectuelle, celle qui leur fait croire qu’ils sont une race de l’Esprit parmi les autres, alors qu’ils ne sont qu’une race de la médiocrité n’ayant pour cœur qu’une calculette. Pauvres gens, bien à plaindre tant leur délire est à leur image. Qu’ils regardent donc ce que sont les Gilets Jaunes, mais il est vrai pour certaines personnes que de voir le Peuple de près leur inspire un dégout indéfinissable, jusqu’à les voir se laver les mains après avoir serré celle d’un gueux ! Le racisme dans sa puanteur est là, il est bien plus grave que tout autre racisme, car il est celui qui nie l’Humanité dans sa totalité, celui qui nie la race Humaine dans son intégralité, et comment cela pourrait-il en être autrement lorsqu’ils ne voient l’Humanité que comme esclave de quelques maîtres barbares. Oui, le racisme est bien là, le racisme de celles et de ceux qui s’imaginent au-dessus de tout car ils ont quelques sous en banques, subordonnés par excellence de la corruption et de ses atours, le racisme le plus pernicieux qui soit issu de ces personnes qui nient leur existence au profit de la chose, sans racines, sans buts, sans créativité, le racisme né de l’inconscience la plus totale et la plus délictueuse qui soit, le racisme de l’esclave par excellence

 

Antisémite donc ? Il n’y pas plus antisémite que celles et ceux qui font part de l’antisémitisme, car ce terme est le propre de leur désir de voir tout un chacun se sentir coupable d’un quelconque mépris envers nos concitoyennes et concitoyens de confession Juive. Eh bien, là encore, pas de chance pour le pauvre malheureux qui tente de détourner l’attention, les Gilets Jaunes ne sont pas antisémites, ils sont main dans la main avec leurs sœurs et leurs frères de confession Juive, qui dans cette dictature devenue, sont aussi pauvres et ne demandent comme un tout un chacun qu’un droit de vivre. N’en déplaise à cette instrumentalisation fétide, qui veut masquer ses actes, ses rafles, ses arrestations arbitraires, ses molestations gratuites, ses gazages inouïs, rappelant étrangement l’action de  la police de vichy pendant la dernière guerre. On réitérera que cela n’a rien d’étonnant au regard de la formule de la république « en marche » qui n’est qu’un détournement de la France « en marche » du régime de Vichy. Alors antisémite le mouvement des Gilets Jaunes ? Bien au contraire, au regard de tout ce qu’il vit, de la ressemblance avec ce qu’ont subis nos frères et nos sœurs pendant le régime de Vichy, il est avec eux d’une solidarité et d’une fraternité exemplaires ce qui choque bien entendu ceux qui défendent les terroristes qui assaillent Israël, ceux qui aident Al Nosra et que sais-je encore de mouvements totalement antisémites en Syrie et ailleurs. Rendons à César ce qui appartient à César.

 

Putschiste !!! Oh là là, c’est bien là n’avoir aucune conscience de la réalité historique que de vouloir déclarer putschiste un mouvement pacifique ! Un Putsch se réalise tout d’abord avec des armes, et bien souvent avec l’armée. A-t-on vu un seul Gilet Jaune les armes à la main. Si cela avait été, il y a bien longtemps que ne gloseraient plus les féaux de la dictature en marche qui sévit dans notre Nation. Car le Putsch, n’en déplaise leur appartient, car qui instaure depuis 18 mois la Dictature en France ? Une dictature déguisée mais qui se révèle à l’analyse, opérationnelle via ses réseaux qui n’ont rien de Français et le ne seront jamais, via un Département d’Etat étranger où ont fait leurs classes la tête, le premier et bien d’autres en gouvernance dans ce que l’on appelle la fondation franco américaine, et bien plus cooptés par le Bilderberg traduisent une politique qui n’a strictement rien de Française mais tout de la dictature qui s’est installée à Bruxelles, sans avoir été élue. Soyons sérieux, les Putschistes s’il y a sont là bien mis en évidence, leur colonne vertébrale consistant en une maçonnerie déviante agissante de la tête aux pieds des Institutions, dans le mépris total du Peuple. Oui le Putsch, il faut le regarder de très près et c’est bien pour cela que le Peuple demande  instamment le RIC pour retrouver son pouvoir et élaguer de la République les putschistes qui y gravitent. La République c’est le Pouvoir du Peuple par le Peuple pour le Peuple, et non le pouvoir d’une oligarchie par l’usurpation pour le parasitisme.

 

En face du Peuple défendant corps et biens la République, la Démocratie, la Liberté, l’Egalité, la Fraternité, un seul visage donc, celui de l’hypocrisie masquant par détournement ses tares les plus profondes, issues de la Barbarie la plus totalitaire qui soit, dont la dictature aujourd’hui tente de se masquer sous l’opprobre, la condescendance, reflétant le mépris comme le dégoût qu’en ont ses féaux, du Peuple. Un Peuple qu’il massacre, un Peuple qu’il convoque dans un débat National qui ne porte que le nom de National, qui n’est qu’un leurre destiné à tromper tout un chacun, qui ne prend en compte strictement rien de ce que le Peuple demande, le référendum d’initiative citoyenne dans sa totalité et son intégrité la plus absolue, qui permettra de révoquer toute la barbarie qui siège, tous les féaux tenus par leurs vices, leurs affaires et leurs crimes qui souillent la République. Toute une panoplie qui arrête, qui défère, qui libère le vice et la pourriture, et emprisonne la voix du peuple, pour protéger ses dividendes, ses enveloppes en provenance du crime comme des lobbies les plus talentueux pour tenir entre leurs mains les suppôts qui se vendent comme des prostituées.

Voilà le vrai visage de la dictature instaurée dans un putsch qui ne dit pas son nom, utilisant le mensonge, la propagande, la violence, pour faire valoir ses prétentions à rendre esclave le Peuple de France, dans le déni total de la réalité. Voici le vrai visage qu’il nous est donné à contempler et qui par détournement voudrait voir ses tares les tares d’un Peuple qui se dresse contre l’ignominie, la bassesse, la veulerie, l’injure et le mépris. Tout un chacun aura compris qu’il n’est plus question, dans le respect le plus total de la Démocratie, car rappelons-le ce ne sont pas les Institutions de la République qui sont en cause, mais bien celles et ceux qui en vivent aux frais des contributions du Peuple, de voter pour un quelconque prétendant, de la Mairie aux plus hautes sphères de l’État, qui parjure la République comme la Démocratie. N’attendons rien de cette errance actuelle qui dans sa barbarie la plus totale va aller à l’encontre des revendications d’un Peuple qui veut tout simplement vivre. Patience, les élections vont arriver pour mettre à bas cette vindicte et ce mensonge sur pieds. En attendant, n’écoutez, ne regardez, ne lisez sa propagande inouïe, ne perdez votre temps dans de vains débats surtout lorsqu’on vous dit qu’ils sont National, alors qu’ils ne sont là que pour vous enfermer dans la coque stérile d’un mondialisme esclavagiste dont vous seriez malheureusement les outils à votre corps défendant. Il n’y a rien à attendre, strictement rien à attendre de cette insulte à l’intelligence qui dirige. Le temps s’écoule très rapidement, contrairement à ce que l’on pense, et les votes de salubrité publique vont nettoyer les écuries d’Augias devenues de notre Nation. Patience donc… »

 

Patience, telle est la vertu qui s’impose lorsqu’en face de soi, se dressent la violence gratuite, la propagande insidieuse, le génocide silencieux, la dictature la plus torve qui soit. Bien des Nations à travers bien des planètes ont connues cette période qui permet ensuite de mettre à bas les rouages pervertis de la barbarie qui se veut trône. À suivre…

 

© Vincent Thierry

L'ignominie
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 22 Décembre 2018 à 10:55

L’ignominie

Petites nouvelles de cette petite Terre où dans une de ses Nations se déchaîne une police politique brutale et sanguinaire. Mais lisons :

« Bref ce message pour alerter l’opinion sur l’horreur inconditionnelle dont font preuve désormais les tenants et aboutissants d’une police politique achetée par la dictature Française, pour protéger son régime ignoble et ses 1% qui se vautrent sur la misère du monde. Les Gilets Jaunes ont manifesté ce jour 22/12/2018, dans toute la France et leur nombre, contrairement à toutes les redites du Ministère de la Propagande dépasse le million. À Paris, une manifestation pacifique s’est déroulée, qui a vu l’intervention de la police politique pour bloquer une rue dans laquelle les manifestants se sont fait gazer et matraquer à outrance, voyant une de ses figures arrêtée dans une violence inouïe par les prétoriens du pouvoir. Tout un chacun aura pu voir que ce ne sont à travers la France que provocation policière, matraquage et gazage contre les manifestations pacifiques, ce qui doit énormément faire jouir la perversité en gouvernance, ces fins de race relevant beaucoup plus de la voyoucratie la plus bestiale, qu’autre chose. On ne peut en regardant l’ensemble des images prises par les différents manifestants à travers la France qu’être écœuré par l’ignominie de ce régime, dont le principal est parti au Tchad pour soit disant fêter Noël. Ses sbires sont là dans leurs mensonges, leur violence habituelle et coutumière, leur crasse intellectuelle la plus répugnante qui soit, donnant pour ce personnage des ordres iniques, bastonner, gazer, tuer si possible un mouvement qui recueille aujourd’hui 75% de sympathisants et d’actifs. Face à ce déchaînement provoqué par sa police politique, les journalistes du monde entier apprécieront ce qu’est devenue la République française, un repère de voyous et de criminels qui osent dans l’hypocrisie la plus torve tendre la main  pour un débat National, qui n’est que l’imposture la plus larvaire qui soit. On ne saura conseiller à tous les Gilets Jaunes qui représentent désormais la première puissance Française, de n’accorder aucune importance à ce débat de crapules organisées. Cette puissance va prendre de l’ampleur devant les caractéristiques que développe la dictature en place, car rien désormais n’arrêtera ce mouvement dont les victimes seront les martyrs couronnés d’une véritable République, et non de cette souillure et de ses féaux qui se masquent sous les haillons de la Démocratie, ici conchiée comme jamais dans notre Nation. »

Bref ce commentaire, mais parfaitement lisible pour ceux qui ont connu tant et tant d’épreuves par les planètes les plus lointaines. À suivre…

© Vincent Thierry

https://secure.avaaz.org/fr/community_petitions/Gouvernement_LIBERATION_ERIC_DROUET/?ccAQJnb&utm_source=sharetools&utm_medium=copy&utm_campaign=petition-632018-Gouvernement_LIBERATION_ERIC_DROUET&utm_term=cAQJnb%2Bfr&fbclid=IwAR2yYxLimFdRpJDLNMwhx_Qds5_bvLSDEX7Bv9y1XoxCyFJhSlcOM2601U4

https://www.facebook.com/micka.vw.9/videos/1832947933498398/

https://russiepolitics.blogspot.com/2018/12/vous-aviez-adore-navalny-pourquoi.html?fbclid=IwAR3GM5AJfOUNaUr4ZwFG0ZmmeP2WD3xB_CtB72Q6EPivqNWe9VxNRKaPxSE

Excellent article précisant l'arrêt de la CEHD relatif au droit de manifester en son point 50, à relayer sans modération.

"Ainsi, Navany s'était adressé à la CEDH, car il estimait que la Russie avait porté atteinte à sa liberté de manifestation en l'interpellant et en le condamnant à une responsabilité administrative (et non pénale). Et l'on peut y lire le rappel par la CEDH d'une norme internationale, qui sera très intéressante pour le régime de Macron (point 50 de la décision):

Selon les normes internationales, lorsque le régime juridique interne prévoit une procédure de notification, celle-ci devrait avoir pour finalité de permettre aux autorités publiques de faciliter l’exercice du droit à la liberté de réunion. Le défaut de notification aux autorités d’un rassemblement ne le rend pas illégal et ne devrait pas servir de motif pour le disperser. (...)"

 

 

 

Dernière Mise à jour ( Dimanche 23 Décembre 2018 à 14:49 )
La bestialité en marche
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 20 Décembre 2018 à 04:44

La bestialité en marche

Petites nouvelles de cette petite Terre, où l’on voit la dictature dans une certaine Nation allouer des augmentations de salaires et des primes aux défenseurs de sa tyrannie, et le Peuple délaissé à l’encan relativement à ses justes réclamations. Mais lisons :

« L’offensive menée par la dictature et ses bovins, les médias aux ordres n’a pas de limites. On entend dans ce marais putride tout et n’importe quoi, et on ment du matin au soir, en boucle, tentant de se raccrocher aux branches alors que ces branches sont pourries comme le fumier. Les Gilets Jaunes à les écouter n’existent plus, ils ont disparu, sous les ordres donnés par les valets de la gouvernance qui se relaient dans un cycle parfaitement orchestrée, qui pue la dictature à plein nez. Il n’y a que ces larves pour croire un seul instant que les Gilets Jaunes puissent disparaître comme cela, il n’y a que le néant pour penser que la fraternité retrouvée des Françaises et des Français puisse disparaître et les voir de nouveau esclaves de leur putréfaction en gouvernance. Il n’y a que ces leurres pour faire croire qu’ils ouvrent un débat National, qui n’a de National que le nom et qui, encadré tel qu’il est, ne représente strictement rien aux yeux du Peuple qui demande un référendum sur l’établissement du RIC et non cette prosternation aux ors vérolés d’une dictature ignoble et sanguinaire.

Il est désormais trop tard pour ces choses, ces miasmes qui s’imaginent gouvernance, ces petits députés dont l’idiotie n’est plus à contempler, qui s’imaginent l’intelligence alors qu’ils en sont avec leurs mentors que la dépravation la plus violente, mantisse de toutes leurs larves additionnelles qui participent à l’érosion de la France et de son Peuple, quadrature d’un cercle infernal de pilleurs et d’escrocs qui de la Mairie à la Présidence sucent la moelle des Françaises et des Français pour dans un génocide silencieux les détruire et les remplacer par la misère du monde. Qu’ils ne se fassent d’illusions, ces petits techniciens issus pour certains de cette ENA où ne vont désormais plus que les incapables et des incultes, celles et ceux qui ne savent pas créer mais seulement détruire, cooptés par les sectes et une franc maçonnerie avariée qui depuis 1789 remplace l’aristocratie dont elle est indigne, rien ne sera plus comme avant ! Laissons les patauger dans leur latrines, ils vont comprendre à chaque élection ce qu’il en coûte de se moquer impunément du Peuple, de la gazer et de le matraquer, de l’assassiner, il vont comprendre qu’ils ne sont même pas la poussière qui couvre le sol, mais bien en dessous de cette poussière, que nul de sensé ne viendra chercher pour faire valoir les droits du Peuple, car ils sont aux antipodes du Droit, se délectant de la misère qui est leur opiacée suprême entre deux lignes de coke et autres drogues dont on voit certains aux yeux hagards confirmer cette petite phrase toute simple, car ils ne sont que des pantins aux mains des sectes et de l’usure qui anime ces sectes, qui doivent être irrémédiablement évacués de tous les pouvoirs, comme le réclament les Gilets Jaunes des Iles.

Leur monde vacille sur ses bases, car leurs prétentions sont assignées devant les Tribunaux aux Etats Unis, dans une dantesque procession regroupant leurs tueurs à gage de mondialistes esclavagistes, toutes ces lamentables choses qui ne respirent que la cruauté, le meurtre, la pédophilie monstrueuse, la déliquescence totalement irrécupérable. Cela viendra dans notre Nation dont le Peuple jugera les commettants, sans la moindre pitié, sans la moindre haine, car on ne peut haïr la boue, on la jugule et la dilue dans l’abstraction qui est la sienne, politiques ridicules, journalistes répugnants, experts idiots, dont les chariots rempliront les rues pour que le Peuple puisse voir qui empuantit la Nation depuis des décennies. Qu’ils ne craignent pour leur cou, ils n’auront pas la tête tranchée, car ces parasites qui polluent la Nation de la tête aux pieds ne le méritent pas, tant ils sont synonymes de la bestialité, ils rejoindront tout simplement leur logis, déchus totalement de tous droits civiques, de toutes retraites, de toutes participations contributives du Peuple, et ils pourront sous haute surveillance méditer sur leur pourriture intellectuelle et physique, cette lie humaine ayant cherchée à tuer le Peuple, que le Peuple rendra à l’humilité la plus totale par le dénuement le plus total.

Gageons qu’ils partiront vite dans certaines Nations étrangères qu’ils ont aidées en affaire, sinon dans le meurtre en payant des mercenaires notamment en Syrie, qui inévitablement les rejetteront car désormais sans la moindre utilité pour leur portefeuille. Cela vient, que personne n’en doute, devant tant de mensonge, tant de logorrhées délictueuses qui en boucle se répètent à l’infini, ne tournant en rond qu’auprès des féaux et des vassaux de cette déshérence nauséeuse qui se fait jouir en matraquant et gazant le Peuple, en achetant les bourreaux qui désormais ne font plus partis d’une Police Nationale, mais bien d’une Police politique, une Gestapo ayant charge de protéger la dictature infâme qui sévit dans notre Nation. Une bestialité qui ne dit pas son nom, voyant ses oracles tels des pourceaux vouloir que tout un chacun se masque dans leur fange, leur barrière naturelle qui ne leur permettent pas d’exprimer une seule idée humaine. Car pour être un Etre Humain il faut être debout, intègre et avoir le sens de l’honneur, ce que n’est pas ce salmigondis de la déraison qui glose. Viendra ce temps, et ce ne seront les litanies, les cris, les injonctions, les opprobres, voyant parler leurs parasites dictatoriaux au Peuple comme s’il avait un âge mental de deux ans, qui y changeront quelque chose. Ils sont désignés pour retourner à leurs chères études dictatoriales sous très haute surveillance, et pourront être visités par les classes d’élèves de toute l’Éducation Nationale, qui verront dans leur zoo tout ce que l’Etre Humain ne doit pas faire pour être un Être Humain, tout ce que l’Être Humain doit faire pour venir au niveau de la sous bestialité la plus putride qui soit.

Qu’ils en profitent encore, qu’ils s’imaginent encore, qu’ils s’accordent de nouveau, il est trop tard pour leur virtualité, il est trop tard pour leur déshonneur, il est trop tard pour leur traîtrise, il est trop tard pour leur abjection, ils disparaîtront sous la Loi Naturelle du Peuple qui dans sa pureté originelle saura leur rendre la monnaie de leur pièce. Et le deux poids deux mesures de leur larvaire attitude sera mis au pilori de leur conscience, les voyant ce jour agréer à la révolte hongroise manipulée par leur piétaille de milliardaires pourris, qui sont leurs nourrices, qui souillent le Gilet Jaune, et ici en acrimonie envers les gilets Jaunes qui défendent le droit de vivre. Que personne ne se trompe, ils ne peuvent voir plus loin, car la vermine est leur idole, la puanteur leur scorie, la fiente leur milieu en lequel certains reviendront, d’autres malheureusement ne pouvant échapper au sort de la foule aveuglée par la vengeance la plus impitoyable qui soit, une fois jugés par les Tribunaux du Peuple, dans un procès équitable où ils pourront être défendu par celles et ceux qui oseront se souiller de leur aisance insupportable.

Cela viendra, et n’est plus qu’une question de temps, devant le déni de la réalité qu’ils continuent à souiller par l’utilisation de la violence des derniers remparts qui les protègent, une force de police de plus en plus politisée, qui vient d’être acheté par une augmentation de salaire, le paiement des heures supplémentaires qui depuis des années stagnaient. Car diviser pour mieux régner, telle est la devise de cette puanteur en gouvernance, on paie ceux qui sont prêts à tout pour manger les miettes qui tombent de sa table, ceux qui vont servir et tuer pour que son pouvoir subsiste, mais combien de temps ce pouvoir niant toute réalité va-t-il tenir face à 47 000 000 de Françaises et de Français, opérationnels et sympathisants des Gilets Jaunes, qui, jusque-là pacifiques, tout en subissant la violation de leurs droits fondamentaux, la meurtrissure de leurs chairs, l’assassinat de leurs sœurs et de leurs frères par la gestapo en marche, l’immolation, le mensonge, l’injure, ne réclament in fine qu’une seule option, celle du référendum sur le RIC, ce que refuse cette gouvernance régalienne, perverse et malsaine ?

Combien de temps ? Le Peuple est calme et pacifique, qu’il se mette en marche en délaissant le pacifisme, et cela ne durera pas une journée pour nettoyer la France de la tête aux pieds, devenue les écuries d’Augias, la puanteur de ce monde, l’horreur inconditionnelle ressemblant, et cela n’étonnera personne, à un camp de concentration dont les kapos sont les commissaires politiques de partis voyous, de cette boue de l’intelligence qui se vautre dans le marais putride de sa déréliction, vendu au mondialisme esclavagiste. Car il ne suffit d’acheter les militaires, il ne suffit d’acheter les policiers, il ne suffit d’acheter les crs, qui représentent quoi ? Cent mille hommes opérationnels, sachant que dans l’Armée personne, sauf les mercenaires, ne tirera sur le Peuple. Dont résumons 1% de privilégiés, cent mille francs-maçons et sectaires, cent mille hommes et femmes défendant ces 1% et ces petits esprits, dont certains en gouvernance, allant jusqu’à vendre la France via le Pacte de l’ONU, face à 47 000 000 d’êtres Humains, portant sans le moindre problème 30 000 000 de fusils et armes diverses ! Une journée et le nettoyage du clinquant, de la corruption, de l’ordure, pourrait se faire totalement. Il est fort à craindre que cela arrive dans le cadre d’une nouvelle révolution ou évolution, dont la première sera à l’eau de rose, comparée à cette dernière, qui dans le cadre d’une guerre totale mettra à jamais à bas la dictature des médiocres en reptation devant l’usure.

Si cela devait arriver, ce ne saura faute d’avoir prévenu, et bien d’entre nous s’en laveront les mains, car on ne peut défendre cette litière de privilégiés et leurs sectes comme leurs forces qui matraquent, gazent, tirent à bout portant dans les visages des manifestants, on ne peut avoir aucune compassion pour cette armada de vendus, d’escrocs, de malades mentaux, de sadiques, de commissaires politiques, de voleurs, de truands en tous genres, de parasites, qui souillent et humilient la Nation, la République comme la Démocratie. La vie une fois cette révolution passée reprendra ses droits, n’en doutons pas, dans la clarté, dans la transparence, où ne se verront plus des vendus et des corrompus à la tête des Institutions de la République. En attendant, et en espérant que cette révolution qui terrifierait, n’en doutons un seul instant, le monde n’arrive pas, l’Acte VI a lieu, n’en déplaise, et l’Acte VII, et l’Acte VIII et ainsi de suite jusqu’à ce que cette gouvernance dictatoriale enfin entende la Voix du Peuple Souverain. »

La statisme inconditionnel, le refus total de pactiser avec la lie de la Vie, sont bien plus opérationnels que la violence, et il est bien évident que ce petit Peuple, comme bien d’autres à travers l’Univers doit choisir cette Voie, la Voie suprême qui coule définitivement une économie initiée par l’usure qui ne lui profite pas par la grève illimitée de la consommation, et la cessation de tout dialogue avec tout agent quel qu’il soit de la dictature qui l’enchaîne dans l’hypocrisie de la bestialité. À suivre…

© Vincent Thierry

 

Dernière Mise à jour ( Samedi 22 Décembre 2018 à 04:03 )
Le déni de la réalité
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Lundi 17 Décembre 2018 à 06:22

Le déni de la réalité

Petites nouvelles de cette petite Terre, où l’hypocrisie dans sa puanteur la plus glauque tente de faire taire la voix d’un Peuple qui se dresse contre sa dictature ignoble, mais lisons :

« Résumons sur cette propagande ridicule d’une gouvernance haineuse et dictatoriale. Les manifestations des Gilets jaunes ont connu, contrairement à tout ce que répètent inlassablement les médias aux ordres, comme pour mieux se convaincre, un regain de manifestants, notamment en Province, conjointement Paris aurait dû être submergé si la police politique, il n’y a plus d’autres mots pour la désigner, avait laissé passer les trains les bus, chargés de gilets jaunes et les voitures des particuliers. Ce sont des dizaines de milliers de Gilets jaunes qui ont ainsi été arrêtés, confinés aux péages des autoroutes, parfois emprisonnés, toujours confinés afin qu’ils n’aillent pas à Paris. Dans la capitale elle-même, la technique de la division des ilots de Gilets jaunes, là à l’Opéra, ici aux Champs Elysées, à la République et ailleurs, a fait croire qu’ils n’étaient pas nombreux, ce qui est totalement ridicule, la technique de confinement ne permettant pas aux groupes de se rejoindre, sinon qu’individuellement, filtré, et sous condition d’enlever leur gilet jaune, ce qui est une atteinte totale au droit de manifester.

Le nombre de gilets jaune ayant manifesté n’a pas diminué bien au contraire, n’en déplaise au Ministère de la propagande qui œuvre dans notre Nation. On remarquera dans toutes les vidéos qui sont diffusées très largement dans les réseaux sociaux et les TV étrangères la violence inouïe utilisée par la dictature pour tenter de briser les manifestants, jusqu’à la scène finale des Champs Elysées qui a vu un gazage en règle des derniers manifestants dans un confinement total, une tentative de génocide parfaitement organisée, que la Cour Pénale Internationale devrait avoir à juger, car c’est un crime contre l’Humanité, si semblable à celui décrété par le régime national socialiste. Les témoignages affluents sur ce crime de partout et tout un chacun saura désormais qu’il a affaire non seulement à un régime dictatorial, mais à un régime criminel dans notre Nation. Les autres villes de Province ont connu la même attitude des prétoriens du Pouvoir, gazant, matraquant, tirant des grenades, dans une violence totalement gratuite qui met aux bancs des Nations le régime qui sévit en France, un régime de criminels, qui d’ailleurs lorsqu’on lui a demandé de se lever pour une minute de silence en déférence aux morts occasionnés chez les Gilets jaune, via son déni de la réalité, ne s’est pas levé à l’Assemblée Nationale et a ainsi marqué la lèpre qui le conditionne, une lèpre brune qui ne dit pas son nom, une lèpre mondialiste esclavagiste dont l’idéologie vient de révéler sa vraie nature.

On assiste aujourd’hui via ses kapos à une ouverture sur un dialogue, dans le sans gêne le plus total, après la mise en œuvre de leur sadisme incontrôlable, de leur pulsion criminelle qui n’est même plus à mettre en exergue au regard de la sédation financière qu’ils font subir à une grande partie de notre population. Tout un chacun qui se respecte ne donnera aucune suite à cette demande provenant de bouchers associés. La fracture qu’ils ont mise en place entre le Peuple et leur ignominie est ici totale. On ne parle pas avec des bourreaux, des assassins en intention qui font faire leur basses manœuvres par des prétoriens aux ordres qu’ils paient moyennant des primes afin qu’ils tuent le Peuple. Se relaient leurs ministres pour inviter à quitter les ronds-points, arrêter la manifestation du Peuple, pour le dissoudre dans leurs immondices gluants de vices et de corruption. Le Peuple n’a pas à obéir à ces latrines intellectuelles, à cette perversité déclamant sa putridité comme si elle parlait à un enfant de deux ans. Le Peuple aujourd’hui est majeur et n’a pas à acquiescer à cette folie dictatoriale, ce sadisme irréversible de la pègre qui est en gouvernance. Une pègre qui veut protéger ses privilèges escroqués sur le dos du Peuple, dans le mépris de sa souveraineté, dans le mépris de sa Liberté !

On attend des excuses de cette insanité publique, on attend qu’elle respecte une minute de silence publiquement pour les Gilets Jaunes morts à cause de son déni du réel, de sa violence radicale, de sa dictature qui ne se dit pas mais qui s’exerce via la bassesse qui la sert, arrêtant, molestant, voyant utilisé les services secrets pour confiner dans des commissariats, dans la merde et dans la pisse, des manifestants pacifiques. On attend que cette souillure de l’esprit, ses valets de l’usure, respectent le Peuple, ne l’instrumentalisent pas, et acceptent ses revendications et notamment le RIC, sans interprétation de sa part, sans reniement quelconque de sa fonction, qui a aussi la qualité révocatoire permettant d’évacuer toute la boue qui pollue les Institutions Françaises, dont bien nombre sont partie dans cette gouvernance qui ce jour déclame son venin, sa bubonique aisance, son reflet  inhumain qui est le viaduc de son allégeance à tout ce qui n’est pas Humain et ne le sera jamais.

Aucun dialogue ne doit être engagé par le Peuple tant que cette bassesse assassine ne viendra s’excuser de l’ordure qu’elle manœuvre, de la bestialité qu’elle enchante. On ne parle pas avec les tortionnaires, qui conchient la République, qui conchient la Démocratie, qui conchient la Liberté, qui conchient l’Egalité, qui conchient la Fraternité. On l’ignore, une ignorance qui fait qu’on ne la salut pas, que lorsqu’elle se présente, elle n’existe pas, car ce ne sont pas des Etres Humains que le Peuple a en face de lui, mais des pantins dont la médiocrité n’est plus à définir, qui pour conserver leur petit pouvoir qui ne regarde désormais plus qu’eux, se sont transformés en tueurs nés. Le Peuple est bien au-dessus de cette moisissure, de cette hypocrisie, de cette lâcheté, de ce déshonneur, de cette engeance minable, qui devra rendre des comptes inévitablement, au regard de sa cruauté, son indicible et délétère traîtrise qui se reflète dans la signature du pacte de l’ONU, dans une servilité nauséeuse qui n’a d’autre but que le génocide du Peuple au profit de l’esclavagisme le plus purulent.

L’Acte VI aura lieu, et l’acte VII, et l’acte VIII etc, car rien ici dans cette gouvernance ne réfléchit l’Humanité, la République, la Démocratie, rien ici n’exalte la Liberté, l’Egalité, la Fraternité, rien de rien, prouvant en cela qu’elle est dictatoriale en essence comme en substance, et qu’elle doit où se réformer ou bien se démettre, car elle est l’irrespect même de toutes les valeurs humaines, des valeurs conchiées au regard de la mutilation du Peuple, au regard des morts, auxquels nous rendons hommage qui se sont battus pour la décence, pour le droit simplement de vivre, un droit élémentaire que nie cette gouvernance qui ce jour n’a plus la moindre crédibilité et ne l’aura plus jamais. »

Le déni de la réalité est une forme d’enlisement qui toujours restitue à la réalité son existence, car inévitablement, il sombre dans le désert, ne correspondant à rien, et ne pouvant se soustraire à la Loi de la nécessité qui veut que disparaisse le néant au profit de la Vie. A suivre

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Lundi 17 Décembre 2018 à 07:08 )
Samedi 15/12
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 15 Décembre 2018 à 11:06

Samedi 15/12

Petites nouvelles de cette petite France sur cette petite planète que l’on nomme la France, mais lisons :

« Les basses œuvres de ce que l’on ne peut désormais nommer que la dictature Française, qui a vu une gouvernance ne pas se lever à l’Assemblée Nationale pour faire une minute de silence pour les Gilets jaunes tués, éborgnés, estropiés, aux mains arrachées, sur ordre de ladite, ce jour 15/12 sont en marche via des chars et une dizaine de milliers de policiers sur Paris pour empêcher de manifester, après avoir empêché des dizaines de milliers de Gilets Jaunes en provenance des provinces, de rejoindre la capitale, par arrestation arbitraire, immobilisation des trains, des bus et tutti quanti. Les médias étrangers filment sans arrêt tout débordement de la police et de ses milices. Il est dix heures à Paris, aucuns heurts a priori pour l’instant. Les manifestations ne se déroulent pas uniquement sur les champs Elysées mais bien dans d’autres lieux de la Capitale, l’Opéra, le Trocadéro, et autres.

On vient d’apprendre que le Premier Ministre commence à détricoter le débat National proposé par le Président lors de son dernier discours, en refusant de discuter sur l’immigration, ce qui prouve une fois de plus que sa gouvernance a bien l’intention de remplacer le Peuple de France dans un ukase irresponsable et dramatique pour notre Peuple. La voie du génocide est bien celle de cette gouvernance, un génocide financier, prélude au génocide du peuple par remplacement à bas coût. Le débat National ne mérite donc désormais aucune attention, il est truqué, ce qui ne peut étonner personne de sensé devant la provocation et les mensonges cumulés de cette gouvernance dictatoriale. Il est bien évident que débattre de la Loi de 1973, renégocier les intérêts de la dette indue aux banquiers, instaurer dans le marbre de la Constitution le Référendum d’initiative citoyenne, ne fera pas débat pour cette gouvernance aux ordres de l’usure et des usuriers. Il ne faut rien attendre de cette morgue dans les semaines qui vont suivre, rien de ce déshonneur qui reste assis lorsqu’on demande cette minute de silence destinée au Peuple de France, rien de ces apparatchiks d’oligarques étrangers qui trônent dans leur conseil d’administration à la City, à la BRI et ailleurs.

Ces individus qui désormais ont fait preuve de leur tare profonde, qui sont le dégoût de l’Humanité qui se respecte, se cachant ce jour derrière leurs prétoriens, ne verront en aucun cas le Peuple se coucher devant leur sadisme et leur bestialité accouplés. Ils peuvent bien ordonner, en dehors de toute légalité les tueries et les massacres, rien désormais n’arrêtera le Peuple, et certainement pas l’arrogance, la pusillanimité de leur petit gouvernement de fantoches, alliés à des péripatéticiens en guise de députés, aux ordres de la barbarie et de ses sectes. Le monde regarde la France, l’Humanité regarde la France et voit l’abjection qui y règne, et en cela même déjà les Gilets Jaunes ont gagné ce combat contre la dépravation, contre l’esclavagisme, contre tous les féaux et les larbins qui n’ont à la place du cœur qu’un portefeuille, des médiocres à l’outrecuidance marquée par la débilité la plus profonde, des fins de races, sans mystères, commençant à trembler dans leurs oripeaux enrichis par l’or qu’ils ont gagné sur le sang et la sueur des Peuples.

La République comme la Démocratie n’existent plus en France. Le monde entier le sait et ses yeux braqués sur son Peuple sont d’un soutien souverain, USA, CANADA, RUSSIE, AFRIQUE, AMÉRIQUE DU SUD, ASIE, le monde entier regarde cette déliquescence au pouvoir en France, cette monstruosité fabriquée par des mondialistes esclavagistes, paupérisant le Peuple pour le liquider par sédation et remplacement, arguant du mensonge et de la propagande, notamment concernant le réchauffement climatique, pour le racketter, l’étouffer, l’assassiner. Les termes ne sont pas assez forts, au regard de l’attentat que ce Peuple vient de subir, dû au laxisme le plus profond, la soumission de certains individus en gouvernance au salafisme le plus épouvantable qui soit, qui dans l’horreur ont cherché, dans l’irrespect total de nos victimes dû à cet attentat, à l’instrumentaliser pour dénier à la voix du Peuple de s’exprimer ! Cette gouvernance est la lie de l’humanité, car elle n’a aucune humanité, elle est le roc de l’insensibilité, du mépris, qui doit faire jouir ses composantes hideuses, comme on l’a si bien vu sur les bancs de l’Assemblée Nationale, assis pour jouir de la mort des Françaises et des Français, assis pour jouir des mutilés conjugués par ses ordres barbares, assis pour se réjouir de la mort du Peuple ! Cette gouvernance est à vomir, et se raccroche à ce qu’elle souille du matin au soir, la République comme la Démocratie, qui par défaut a élu l’innommable, la lèpre brune dans sa réalité la plus fourbe et la plus vindicative.

Un nazi communisme mondialiste esclavagiste qui sue la puanteur la plus torve de l’existence, qui voudrait ne voir régner qu’une « élite » de la médiocrité sur les Peuples devenus esclaves de sa bestialité la plus putride. Que le Monde regarde cette puanteur s’exercer en France ! Une puanteur qui veut donner des leçons de morale au monde entier, qui pilonne la Syrie en aidant des factions non pas de rebelles mais de djihadistes à sa solde, qui envoie notre Armée non pas défendre la France mais défendre les intérêts composés de multinationales sans foi ni loi, les voyant jusqu’à payer les djihadistes pour continuer à prospérer dans le pillage des ressources d’autrui. Une bestialité qui veut et accueille les djihadistes sanguinaires qui reviennent de Syrie et d’ailleurs,  son armée par défaut sur tous les champs de bataille qui veulent la mort des Nations, qui laisse en liberté totale des tueurs extrémistes dans toutes les régions de France, dans une fourberie sans nom qui est le sommet de la déréliction la plus répugnante qui soit, ici, aux pays des Droits de l’Homme, conchiés comme jamais.

Le Peuple crève de faim, et cette chose en gouvernance demande le calme et l’ordre, alors que c’est l’hystérie et le désordre par excellence. Une hystérie de destruction de toutes les valeurs humaines, de tous les acquis sociaux, de tout ce qui fait la France, un désordre calculé enhardissant la division pour mieux régner et couler le Peuple de France dans le cadre de ce navire de la bestialité qui se nomme l’ « union » européenne, un diktat digne de l’URSS, où la vermine trône sans être le moins du monde élue, où les commissaires politiques de l’usure jouissent de l’impunité la plus totale, sont viaducs de la monstruosité et de la destruction des Peuples, soumis qu’ils sont à l’autorité de la banque centrale dirigée par les banquiers véreux qui depuis des siècles pressurent les Peuples pour instaurer la domesticité et l’esclavage. N’attendons de cette fabrique d’automates tenus par leurs vices, leurs crimes, leur pédophilie, qu’elle affronte ces banquiers, tant elle est verrouillée dans le cadre de sociétés discrètes qui sont le fer de lance de leur morgue, des sociétés qui devraient rejeter cette pourriture qui se veut trône, car telle n’est pas leur vocation.

Toute chose égale par ailleurs, le Peuple désormais dans sa totalité sait à qui il a à faire tant en France que dans cette « europe », à une dictature in fine en fait et non en droits. Il sait pourquoi cette dictature existe, pour nourrir les parasites de la terre, via la Loi de 1973, et revendique son droit manifeste à la parole via le Référendum d’initiative Citoyenne pour mettre à bas cette singularité qui asphyxie le vivant depuis des siècles. Il sait que sans ce RIC, il sera toujours muselé, ordonné, bâillonné, emprisonné, bastonné, gazé, meurtri et tué s’il ose réclamer la justice, une justice totalement inexistante actuellement où on voit emprisonner des Gilets Jaunes pour avoir osé vouloir manifester tandis qu’elle condamne au sursis des pédophiles multirécidivistes ! On voit là l’intérêt d’une justice protectrice de la perversité la plus répugnante qui soit, une Justice qui classe vite les dossiers des élus poursuivis pour malversation, abus de biens sociaux et tutti quanti, une justice aux ordres d’une gouvernance criminelle, dont il ne faut rien attendre sinon la destruction.

On apprend à 11h00 que les sorties d’autoroute montant sur Paris sont totalement bloquées par les prétoriens de la gouvernance. Les Gilets Jaune manifestent donc ici, dans l’incapacité d’aller plus loin. De Chambéry à Versailles, de Chartres en passant par Marseille, tout le monde défile, toute la France manifeste, et le Ministère de la propagande va nous dire qu’il n’y avait personne et que le mouvement s’essouffle, alors qu’il n’a jamais été aussi fort ! Force et honneur, courage, ce mouvement ne s’essouffle pas et c’est rassurant pour la Démocratie comme pour la République ! Des milliers de motards en Gilets jaunes déferlent vers la Capitale.

11h37, c’est parti les prétoriens tirent dans la foule sans le moindre prétexte, les gaz, les matraquages commencent. La hideur ici trouve son sommet. Cette manifestation se passait trop bien, il fallait que les CRS chargent, sur les ordres de cette gouvernance ignoble ! Les médias du monde entier ont filmé cette provocation policière. On ne peut avoir que dégoût de cette gouvernance qui gaze le Peuple, un dégoût total. La journée ne fait que commencer, et attendons-nous au pire avec les bouchers en marche au Ministère de l’Intérieur agissant sur ordre de la Présidence. Qu’ils en profitent, car le Peuple ne pourra pas toujours dans le pacifisme le plus total, se laisser massacrer, et le jour où il décidera, devant les exactions multipliées de la barbarie gouvernementale, de répliquer, il est fort probable que 1789 fera pâle figure à côté de ce qui se passera, et que bien des têtes seront promenées au bout d’une pique dans nombre de villes Françaises. Une majorité de Françaises et de Français s’en laveront les mains, leur devenir n’intéressant personne. Que cette gouvernance continue à massacrer ! Elle vient de nouveau ce jour de perdre toute crédibilité, et personne, je dis bien personne ne pourra plus écouter ses mensonges, ses volte-faces, son ignominie.

La division espérée par cette gouvernance ne fonctionne pas et ne fonctionnera pas, il est trop tard pour elle. Le Peuple de France est dans la rue. Et ce n’est pas terminé. Ce jour est symbolique, car il permet de voir toutes les méthodes utilisées par la gouvernance pour faire tenter de croire à l’opinion publique que le mouvement est minoritaire, pratiquant l’obstruction du droit de circuler, train, voiture, bus, métro, de manière à ce que ne se réunissent pas les Gilets Jaunes, des services de police usant et abusant de l’illégalité la plus totale relativement au droit de circuler, pratiquant des arrestations arbitraires, et bien entendu criminelles envers le Peuple de France. La duperie ici est mise en exergue, tout étant filmé à travers la France, dans toutes ses villes, sur les accès d’autoroute, dans les trains, dans les bus. Ce qui permet de voir que le Peuple n’est pas divisé, imposant,  revendiquant ouvertement l’abrogation de la Loi de 1973, la restitution de son droit inaliénable de battre monnaie et ne plus être esclave des usuriers, le RIC qui permettra de mettre à bas la tribu maçonnique déviante qui spolie les Assemblées et la Gouvernance ainsi que les corps intermédiaires où les parasites sont légion. Et cette gouvernance croit encore que ce mouvement va s’arrêter ? Elle est pitoyable de bassesse, on en viendrait presque à la plaindre devant son déni de la réalité, une réalité voyant un Peuple se dresser devant la bestialité !

Des millions de Françaises et de Français sont dans la rue, et non le chiffre ridicule du Ministère de la propagande. Les milliers de films sont faits actuellement et circulent dans le monde entier pour prouver cette réalité face au déni, ce qui ridiculise encore plus la barbarie totalitaire. Place de l’Opéra, jaune de monde, environ 5000 personnes, - on notera que le Ministère de la propagande ose parler de 1000 personnes sur Paris, se ridiculisant comme jamais cela ne l’a été - l’Acte fondateur des Gilets Jaune demandant un référendum pour le RIC vient d’être développé par la voix du Peuple. L’État à qui a été envoyée cette allocution ne peut rester désormais muet sauf à conchier la Démocratie et la République. Le Peuple a parlé. Les TV du monde entier ont relayé cette information, et par extraordinaire une TV Française a retransmis le discours. Si la gouvernance ne demande pas le référendum souhaité par les Françaises et les Français on saura désormais, mais on le savait déjà, que ce n’est qu’une dictature méprisable et à mépriser, ainsi que ses féaux, ses larbins en Assemblée, toutes ces choses méprisant le Peuple.

Quoi qu’il en soit le vote de salubrité publique, quelle que soit la décision de la gouvernance fera tomber le couperet sur cette oligarchie malsaine et perverse. Mai 2019 verra la liquidation de ses prétentions nuisibles et criminelles envers la France et son Peuple, et d’ores et déjà le mouvement en action va s’accélérer, il n’y aura plus un week-end sans que le Peuple ne se manifeste, et Noël comme le premier de l’an, mais quel Noël lorsqu’on est misérable et que l’on ne peut offrir le moindre jouet à ses enfants ?, n’y changeront rien. Les dés en sont jetés. La France veut retrouver sa Liberté et sa Souveraineté, et personne de son Peuple ne participera à la mascarade devenue du débat dit « national » déjà amputé de l’immigration massive, qui n’est qu’un leurre destiné à duper les Françaises et les Français.

L’évolution et non la Révolution est en marche, submergeant la marche arrière d’un parti dont la bassesse n’est plus à mettre en exergue, accompagné par des partis féaux, petits prostitués des sectes les plus répugnantes qui soient, mondialistes esclavagistes par essence, nazi communiste en substance. Le Monde regarde la France et de toute part affluent des messages de sympathies, de toute part des ovations s’enchaînent devant ce Peuple qui a toujours su mettre à bas les tyrans à quelques époques que cela soit et qui ne cédera pas un pouce de terrain à la tyrannie du jour, glauque et sordide, suintant une corruption inouïe.

On remarquera à 13h39 que les forces de l’ordre confinent totalement la Place de l’Opéra, empêchant les uns les autres de circuler, dans le mépris absolu du Droit. On sent là que les forces de l’ordre ont reçu mission de faire dégénérer à nouveau le mouvement, ils cherchent le contact et comme à leur habitude sont prêts à tuer. Lorsqu’on regarde les CRS et surtout la police, on voit bien dans les regards de leurs préposés cette détermination. Ils agissent sur ordre, et on sait qui donne les ordres, un Président dictatorial qui haï le Peuple. Place de l’Opéra, les gilets jaunes sont toujours confinés, les forces de l’ordre tirent des lacrymogènes et des grenades de désencerclement. Le blocage est intentionnel, cela relève d’une entrave à la liberté de circulation, les gens ne peuvent même pas faire leurs besoins. C’est un scandale, mais on ne s’étonne pas, la méthode utilisée est celle qui fut utilisée au vélodrome d’hiver pendant la dernière guerre pour souiller nos concitoyennes et concitoyens de confession juive. Les CRS chargent, c’est une honte, les bouchers sont en marche, molestent, on ne peut avoir aucune compassion pour cette milice et ses donneurs d’ordre.

Voilà la France, ô Monde regardez en direct ce qu’est que ce Pays où les nuisibles dominent, envoyant leurs chiens de guerre pour massacrer le Peuple de France, l’empêchant d’assurer ses simples besoins. Cette dictature se révèle dans son ignominie. Et c’est parfait, car nul au monde ne pourra nier son horreur, sa putrescence, et les Dirigeants du Monde pourront et devront désormais renvoyer à l’encan toute sa représentation, la confiner comme elle confine le Peuple de France. Qu’ils en profitent au G7 qui doit bientôt se dérouler à Biarritz pour la reléguer totalement. Car elle bafoue le Droit, conchie le Droit International. Que tout un chacun se souvienne de ce jour. La légitimité de la gouvernance est liée à son respect de la Démocratie et de la République, et par-dessus tout de la Constitution. Ici nous voyons que rien n’est respecté par cette gouvernance, et donc qu’elle n’a plus aucune légitimité, à moins que l’on veuille accorder une quelconque légitimité à une dictature.

14h30, sur les champs la violence se déchaîne, les casseurs protégés par la police, dont on a filmé l’un d’entre eux le marteau à la main, vont certainement rentrer en lice. En attendant la stratégie est claire, diviser les Gilets Jaunes, les bloquer aux entrées de Paris, les réduire en îlots en les empêchant de se joindre puis les humilier où les écraser psychologiquement ou physiquement. Cette stratégie déployée par le dictateur ne changera rien à la détermination des Gilets Jaunes. Il est, devant les images transmises de la France entière, la risée de ce monde. En attendant le Peuple subit son sadisme inconditionnel, le sadisme de ses féaux, de ses larves qui se nourrissent des contributions des Françaises et des Français. Cette souillure de l’Esprit démocratique et Républicain prouve là encore une fois l’indigence intellectuelle, l’incapacité congénitale à gouverner, des féaux en règne, car on ne gouverne pas contre le Peuple, car le Pouvoir vient du Peuple, n’en déplaise, lorsqu’on respecte la Démocratie.

La France, Pays des Droits de l’Homme, au regard de sa gouvernance est devenue la honte de ce monde. Plus personne ne pourra en douter. Ses mensonges répétés par sa propagande sur le nombre de manifestants à travers le Pays, ses mensonges sur ses intentions notamment le SMIC qui n’est qu’un vol qualifié par contribution des classes moyennes, ses mensonges sur les retraites exonérées de l’augmentation de la CSG qui se calcule par foyer et non par personne seule, ses mensonges éhontés qui font peser via des contributions nouvelles les miettes qu’elle semble accorder, ses mensonges sur le débat national qui se voit d’ores et déjà amputé du débat sur l’immigration, et qui va se révéler peau de chagrin, son autisme total sur les réclamations naturelles du Peuple, la répression qu’elle met en place pour tenter de briser le mouvement populaire qui revendique, si visible ce jour en divisant la masse des Gilets jaunes, retenus de force par sa police politique, qui voit l’ordre donné de quitter son gilet jaune pour pouvoir circuler librement, dans le déni du droit le plus total, ne lui donnent plus le moindre droit de parler de la Démocratie, la République, la Liberté, l’Égalité, et la Fraternité, conchiés comme jamais lors de cette journée.

Cette caricature de gouvernance, n’a plus le moindre intérêt pour une citoyenne et un citoyen qui se respecte, et tout un chacun nonobstant les votes à venir qui verront son élimination par un vote de salubrité publique, ne doit plus composer avec sa perversité. Le mouvement va donc se poursuivre et prendra des formes multiples, la principale devant être la grève de la consommation illimitée pour couler l’économie défendue par la gouvernance qui ne profite à personne, sinon qu’à ce 1% qui vote pour elle. Gageons que le RIC demandé sera remisé aux poubelles comme la plupart des revendications des Gilets Jaunes par la surdité excrémentielle de cette gouvernance. Le Peuple a d’autres armes légales qu’il saura utiliser, outre la grève de la consommation, ses manifestations multiformes, et bien entendu le rejet total de la classe politique hypocrite composant cette gouvernance et ses partis affiliés vendus aux lobbies et aux sectes  On ne discute pas avec le déni, on le méprise comme il méprise le Peuple.

Il est bien évident qu’à long terme le Peuple obtiendra une victoire totale sur la tyrannie, et dès cet instant mettra en œuvre ce fameux RIC, mais non seulement ce RIC, mais bien entendu la négociation des intérêts des dettes indues, et bien entendu l’évacuation totale de toute la franc-maçonnerie et sectes associées de la moindre gouvernance Française, à l’image de ce que vient de réaliser l’Italie. Car on n’oubliera jamais que la République actuelle est sous la domination totale de la Franc-Maçonnerie avariée et que la majeure partie des problèmes rencontrés est lié à cet État dans l’État qui a voulu remplacer en 1789 l’aristocratie. Ce ne sera que faire œuvre de salubrité publique et débarrasser l’État de ses parasites, de la tête aux pieds. Cela viendra n’en doutons pas.

À 16h, en résumé, on pourra dire que la manifestation des Gilets jaunes aura été suivie massivement, contrairement à ce que dit la propagande, que malgré la division réalisée par les forces de police, cette manifestation est restée pacifique, que ses revendications principales ont été exposées haut et clair sur la Place de l’Opéra, et que la balle est désormais dans le camp de cette gouvernance qui vient une nouvelle fois de se ridiculiser totalement, ce qui n’est pas étonnant, car absolument pas en phase avec l’ampleur du problème que révèlent les Gilets Jaunes, totalement déconnectée qu’elle est de la réalité de la Vie tout simplement, axée qu’elle est sur ses utopies babéliennes, ses croyances putrides et criminelles dont l’idéologie mondiale esclavagiste n’est qu’une facette. Le Monde entier aura pu voir à quel degré de répression elle est parvenue, dans le déni du droit le plus total. Et désormais chaque gouvernance interpellée par cette gouvernance aura toute latitude pour remettre en place son arrogance, cela aussi est un combat gagné par les Gilets Jaunes. Car sur la scène internationale, cette gouvernance est désormais méprisée comme elle méprise le Peuple de France, or bien entendu les faiseurs d’argent ridicules et leurs troupiers. Mais ceux-là déjà même sont remis en cause et entendus en justice notamment aux États-Unis, il ne faut pas que les féaux de la gouvernance ne l’oublient, car ce qui arrive aux États-Unis arrivera très certainement en France, un jour ou l’autre. Souhaitons tout simplement que cela arrive de la même manière, ce qui n’est pas certain du tout, compte du tenu du tempérament du Peuple de France qui commence à s’impatienter. 

17h Les forces de l’ordre utilisent sans compter les grenades, les lances à eau, les flash ball, on s’en doutait, ils sont là pour tuer et mutiler sur l’ordre d’un Président qui n’a désormais plus aucune crédibilité. Que le monde regarde comment le Peuple de France est traité, comme un chien, comme une merde, par l’ignominie en gouvernance ! Cela ne pourra certainement pas durer. En attendant ce Peuple aura gagné sur tous les plans du droit, mettant en évidence, que :

  • La gouvernance ne respecte pas le Droit National et International
  • Elle n’a aucune crédibilité pour oser se réclamer de la République, de la Démocratie, de la Liberté, de l’Égalité comme de la Fraternité et ainsi donner des leçons de morale à la terre entière
  • Elle donne l’image même d’une « République » bananière livrée aux mains du parasitisme et de l’usure.
  • Elle ne représente plus rien aux yeux du Peuple qui se respecte
  • Elle prouve qu’elle ne sert pas le Peuple mais des intérêts mondialistes esclavagistes.

Et ce n’est pas peu dans le cadre de ce petit monde que l’action des Gilets Jaunes ait pu montrer à la Terre entière ce qui se dessinait sous le masque de celles et de ceux qui se servent de la République comme de la Démocratie, qu’elles et ils conchient, pour poursuivre leurs activités malsaines et nuisibles. »

Nulle impatience, bien au contraire devrions nous dire à ces petits terriens, chaque jour qui passe dans leur lutte remet en cause l’intégralité du système esclavagiste dont ils dépendent, et les fissures amorcées deviendront très rapidement béantes, car il est désormais impossible pour un seul des leurs au vu de ce qu’ils ont exprimé, de revenir à la forme qui jusque-là les a conditionnés à leur esclavage. À suivre …

© Vincent Thierry

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 41 - 50 sur 1307