Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS
Blog - Content Section Layout
Les tueurs en marche
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 01 Septembre 2018 à 12:30

Les tueurs en marche

Petites nouvelles de cette petite Terre où la subversion fait litière de certaines Nations. Mais lisons :

« L’illégalité dans laquelle se complaît la gouvernance mondialiste qui a commis son coup d’État en France, est de plus en plus visible. On rappellera pour mémoire, que sans tenir compte des réalités institutionnelles nous avons le commis de la finance apatride et avariée qui se crée une milice privée au sein même des états-majors, à l’aide de prétoriens, dont des salafistes, dont on n’a pour l’instant évoqué qu’un seul nom, un arbre qui cache la forêt, n’en doutons un seul instant, une SS personnalisée n’ayant qu’un seul but, la mise en chaînes du Peuple de France, avec pour seule possibilité de survie, l’acceptation brutale de tous les principes anti républicains. Ces principes sont pourtant simples : Liberté, Égalité, Fraternité. Dans ce régime qui n’a rien de la France mais tout de la domestication mondialiste au service l’usure, un néo libéralisme qui n’est que le nazi communisme par excellence,  la Liberté est réduite à peau de chagrin, surveillée, oblitérée, chapeautée,  seuls peuvent se commettre en ce chemin réduit les avatars en décomposition d’un show-business putride, les romanciers de quatre sous qui enchantent le pouvoir en place, tel qu’on vient de le voir avec la nomination d’un consul qui sans la moindre culture étatique, parce qu’il est le chantre de l’homosexualité et l’apologiste du détenteur du pouvoir dans notre Nation, devient bien entendu la personne judicieuse pour prendre ce poste. L’arbitraire ici et le fait du prince sont accomplis, nous ne sommes plus dans une République, mais dans un marais dont la puanteur se retrouve dans tous les escaliers du Pouvoir et plus particulièrement dans la gouvernance et les assemblées. La Liberté est nouvellement bafouée dans l’illégalité la plus totale, voyant les retraités frappés de nouveau, après une taxe indue sur leurs cotisations, par la non-revalorisation de leurs retraites du coût de l’inflation, mettant ainsi aux bans de la Nation celles et ceux qui ont construit la France, qui voient spoliés leurs retraites pour complaire à une caste répugnante qui ne cherche en aucun cas à faire des économies budgétaires mais bien au contraire à effacer jusqu’aux noms de celles et de ceux qui pourraient les juger sur leurs actes délictueux.  Car cette opération relève du délit le plus singulier, dénaturant l’égalité pouvant exister entre les citoyennes et les citoyens, obérant ainsi la capacité de cohésion du corps social, qui se voit ainsi réparti dans des classes particulières et l’on peut annoncer bientôt que les retraités à ce tarif devront bientôt porter une étoile jaune, comme les pauvres Juifs pendant la dernière grande guerre. On a entendu de la part des suces queues par excellence de ce pouvoir, que le fait de toucher aux retraités n’atteindrait pas la popularité du pouvoir au motif que la plupart des retraités seront morts en 2022 ! L’outrance ici déborde et fait ressortir la vase qui sert d’esprit à tous les suces queues de la gouvernance, digne en cela des nazis et des commissaires politiques de la Tcheka. Vous ne rêvez pas, vous êtes bien en 2018, et ce que vous voyez là prélude à la dernière phase que prévoit, très certainement cette gouvernance, commençant à paupériser les retraités, finissant par leur euthanasie obligatoire, ce dont ne se privent pas certains dans certains hôpitaux, la sédation votée par les francs-maçons avariés qui au lieu de défendre la vie préfèrent défendre la mort avec une pugnacité qui leur laisse espérer une nouvelle loi sur l’euthanasie qui ravira cette gouvernance de tueurs en intention. Cette peste bubonique qui injurie du matin au soir les Françaises et les Français, en catimini fait passer ses lois non seulement liberticides mais criminelles, telle la loi prévoyant qu’une fillette ou un petit garçon violé verra son manque de discernement statué par une Juge, libérant ainsi la pédophilie et ses sous merdes, car il n’existe de terme plus approprié pour les désigner, car tueur de la capacité de cognition de l’Enfance et donc du devenir de la Nation, misérables personnages qui devraient être castrés définitivement afin que la Société Humaine respire, mais on en est loin, lorsqu’on voit l’apitoiement des médias devant l’icône belge de cette pourriture incarnée qui font une publicité tapageuse sur son éventuelle libération. Lorsqu’on ausculte les États-Unis et leurs représentants tant du show-business que des médias au sens large du terme, lorsqu’on voit les actions menée par les services de police de ce grand Pays pour mettre un terme à toute la pourriture y compris politique qui se vautre dans la pédophilie et pire encore assassinent des enfants, il serait bien temps de s’intéresser sérieusement à ce problème dans notre Nation qui n’est pas blanche à ce niveau, bien au contraire, certains anciens militaires témoignant de la traite pédophile des enfants dans certaines nations, en vue de la ponction de leurs organes, et ce avec sinon l’approbation le consentement tacite de certains états. La peste est là et vient sous le drapeau de la République enchanter ses prouesses de nains. Qu’a-t-elle fait progresser depuis qu’elle a pris le pouvoir, par usurpation, dans notre Nation : rien, le néant absolu, par contre elle a fait régresser des couches entières de la population, divisée ses couches, spoliée les retraites, spoliée les handicapés, spoliée tout un chacun en rendant obligatoire une limitation de vitesse qui fait rire le monde entier, et bien pire organisée notamment en Syrie des actions contraires à toutes les Lois internationales, pire encore armant de bombes une Nation qui commet un génocide au Yémen, aidée des djihadistes et s’apprêtant de nouveau à le faire au motif d’un attentat au gaz chimique diligenté par ses mercenaires en Syrie. La boue stupéfiante qui s’écoule de ce monument d’hypocrisie est là, cette boue qu’elle appelle un monde propre, en fait un monde d’une saleté repoussante où l’on voit les lobbies se gaver sur la mort d’autrui, et notamment des enfants au motif de onze vaccinations totalement arbitraires, sans fondements pour la plupart sinon que l’argent qui en découle pour certains laboratoires pharmaceutiques, une boue qui s’empresse, une boue qui tel un tsunami cherche à parader, faire accroire, alors qu’elle n’est que funeste demeure, que permissive déliquescence, dont l’intelligence est inverse au moindre carré de son échantillon, un échantillon de gueux et de prostituées, de merdeux bancals et ahuris qui prennent la dimension du vent pour s’esclaffer dans l’invective, dans la moralité de la bassesse jusqu’à entendre de certains que les « retraités » doivent faire des efforts, pour nourrir qui ? Les fainéants, l’armée vagabonde de la misère, la puanteur de celles et de ceux qui ont pris pour principe de profiter du système ? Il suffit, la cour est pleine et cette typologie de personnage devrait être écartée manu militari de tous les pouvoirs, car elles sont la lie des pouvoirs. Lorsqu’on ne respecte pas ses aînés, on ne respecte rien, et voilà donc ce qu’est cette gouvernance en ses représentants, des voyous, des voleurs, des incapables notoires, des immondices qui se régalent des prébendes qu’ils s’accordent avec autant de volonté qu’ils mettent à vouloir culpabiliser les uns les autres qui ont construit la France, et qui n’ont d’autres buts que de la détruire au profit de leur idéologie sado masochiste, cette idéologie mettant en valeur les médiocres, car comment un médiocre pourrait-il accepter dans ses rangs ce qui lui est supérieur intellectuellement, à tout le moins, humainement. Cette piétaille a été bien choisie, pour les uns grands amis des salafistes, pour les autres suivant le critère du vol qu’ils ont commis, par prévarication, fraude, et certainement bien pire au regard de ce qui se passe dans les loges noires où le crime est organisé, le viol monnaie courante, l’abus rituel des enfants, y compris par la torture et la mise à mort, et le cannibalisme, les mets ordinaires qui ne sont plus cachés puisque déjà à Los Angeles existe un restaurant qui sert des steaks de chair humaine, sans que cela ne provoque une quelconque indignation de la part de la sous intelligence mondialiste. Cette piétaille se protège concernant ses affaires, et dieu sait que les affaires ne manquent pas dans ce mouvement qui recule, ce mouvement ridicule forgé grâce au défaut de cognition du Peuple, noyé dans les immondices médiatiques présentant la machine à laver qui lave plus blanc que blanc comme fortune à saisir pour se sortir des salmigondis qu’ont provoqué l’usure et les usuriers de tous poils qui coordonnent leurs efforts dans ce pauvre Occident afin de le dénaturer totalement, après que d’avoir occasionné deux guerres mondiales qui les ont bien servis, et préparer cette troisième guerre contre laquelle fort heureusement combattent des nations libres, la Russie, la Chine, l’Inde, et l’aréopage du Brics qui mettent en défaut les fauteurs de guerre, l’état profond « américain », l’Angleterre hissant le mensonge à la hauteur de valeur, la France, ici basset de l’hégémonie de l’usure, tous ces barbares immondes qui ce jour paradent dans les plus hautes fonctions de l’État en France. Ne vous trompez pas, la barbarie n’est pas ailleurs, insidieusement elle se met en place, avec l’aide de ces banlieues qui sont des zones de non droit, armées, et prestataires de grands services, notamment par l’intermédiaire du trafic de drogue bien encadré il ne faut pas en douter, et qui régale on ne peut que le penser, bien des élus, ne nous y trompons pas, pour que rien ne soit fait à son encontre, sinon que de périlleuses interventions de nos forces de police à qui l’on dit surtout de ne pas faire de dégât, à qui l’on dit qu’il faut protéger la « paix » sociale, une « paix » sociale qui n’est plus une paix mais une guerre à outrance de tout ce qui ne travaille pas et ne travaillera jamais, qu’il soit de la société argentée ou de la société désargentée, qui n’a qu’un but la liquidation massive pour l’un des acquis sociaux des Françaises et des Français, pour l’autre la mise en place de la terreur servant le premier. Une opération conduite déjà par les révolutionnaires de 1789, une opération reconduite par le Lénine, agent de l’Allemagne de l’époque, pour faire valoir une dictature qui ne dit pas son nom, mais que chacun peut voir s’installer de jour en jour dans notre Nation. Une dictature de tueurs, car il n’y a pas d’autres mots, pour celles et ceux qui voudraient voir la population des aînés disparaître avant 2022, qui avalisent onze vaccinations pour les enfants dans le mépris le plus total de leur droit à disposer d’eux-mêmes, qui spolient les handicapés, qui autorisent indirectement le viol des enfants de moins de quinze ans, seul un juge ayant qualité pour estimer le discernement du violé, qui font tout pour remplacer le Peuple par toute la misère du monde dans le mépris le plus total des six millions de chômeurs existants, qui cherchent à entrer en guerre à tout prix en Syrie et ailleurs quitte à se confronter avec la puissance Russe, qui ne fera qu’une bouchée de notre Nation comme de notre Peuple, permettant par là même de liquider une grande partie de notre population. On pourrait croire que je noircis le tableau, et pourtant tout ce qui est dit est vérifiable sans le moindre problème, et cette vérité masquée qui s’avance dans le silence, il vaut mieux la connaître avant que d’en connaître le goût amer, et prendre les dispositions qui s’imposent en commençant tout simplement à ne pas donner un seul bulletin de vote aux représentant de cette gouvernance, à ce mouvement de roturiers et de médiocres, dans toutes les élections, et notamment celle qui s’approche, les élections européennes où aucun député de cette chienlit ne devrait être élu, si le Peuple enfin se décide à regarder les choses en face, si il a encore de la dignité, et qu’il en a assez de se faire insulter par de pauvres icônes du mondialisme en reptation devant l’usure, des valets serviles et sans le moindre intérêt pour l’avenir de notre Peuple comme de l’Humanité toute entière. L’heure est grave dans notre Nation, elle fait ressortir que notre Liberté est réduite à peau de chagrin, que l’égalité n’y existe plus, quant à la fraternité n’en parlons même pas. L’heure est grave dans notre Nation où le terme de République est inapplicable, et doit être remplacé par le terme d’oligarchie de la médiocrité, rassemblant en marche toute la lie de l’humanité, la lie, car son but n’est en aucun cas l’élévation des Êtres Humains mais bien leur désintégration afin qu’ils deviennent de parfaits esclaves, incultes, acceptant leur mise en esclavage sexuel comme économique, leur mise à mort lorsqu’ils ne seront plus productifs, pour complaire à leurs maîtres usuriers qui commanditent leur pouvoir « politique ». Il ne faut pas être grand clerc pour voir ce qui se met en place, le surgeon du nazisme mâtiné de communisme, la plaie de l’Humanité par excellence, ayant occasionné plus de deux cent millions de victimes à travers le monde, au même titre que leur allié d’aujourd’hui, faisant en sorte que l’Être humain ne soit plus un Être humain, mais une chose corvéable à souhait, sans la moindre racine, reniant sa famille, reniant son histoire, reniant tout ce qui l’a fait, créant cette marionnette dont rêvaient déjà les révolutionnaires Français, qui eux-mêmes avaient engagé un processus de dépopulation pour créer l’ « homme nouveau », guillotinant à tout va, éliminant le monde ouvrier avec la Loi le Chapelier, commettant le génocide des Vendéens, jamais jugé, comme les nazis avec leurs SS, troupe d’élite bonne à tuer sans la moindre condition, comme les communistes avant eux ne voyant que le prolétaire, lui aussi corvéable à souhait, comme fanion de leur histoire maudite, permettant d’éliminer tout ce qui n’était pas prolétaire dans ce Pays, avec la bénédiction de ses « élites ». Ce jour est en marche pour créer les conditions de cette répugnance. Que personne ne s’y trompe ! Observez, voyez où sont rognés les acquis sociaux, ici la liquidation du droit au travail, voyez le vol et le pillage des caisses de retraites, - dont les cotisations durement acquises placées dans une banque ne seraient pas soumises à la csg de la barbarie -,  ici la liquidation physique par paupérisation des retraités, voyez la manière dont sont traités les nouveaux nés dans cette Nation, les voyant dans l’obligation « létale » de prendre onze vaccins à peine né, ce qui les verra pour la plupart autistes s’ils ne sont morts, dans les années à venir, et pour les pauvres enfants qui seront violés dont la qualité de discernement sera pesée par un juge, qui si lui-même est pédophile, retiendra ce critère sans le moindre état d’âme, voyez comment sont traités les hôpitaux, dont les subventions sont peau de chagrin afin de faciliter la mise à mort des nécessiteux, des malades et celles et ceux dont la médecine ne sait guérir les maladies actuellement, voyez et observez, tout est à l’avenant, et tout deviendra pire si vous continuez à voter pour les larbins de la finance apatride, petits commettants de la mort, petits kapos de camps de concentration qui ne disent pas leur nom, noyés dans cette faisanderie que l’on ose appeler l’ « europe » qui aujourd’hui n’est qu’un goulag contre lequel fort heureusement certaines Nations combattent, bien entendu en aucun cas la gouvernance du camp de concentration appelé France, qui conspue le Nationalisme, sans même en connaître la teneur, car sans honneur, sans le moindre respect pour celles et ceux qui ont bâti la France, sans le moindre respect pour celles et ceux qui ont donné leur Vie pour la France afin qu’elle soit libre de ce qu’elle implante actuellement, tellement obnubilé par la médiocrité qui la satisfait dans son entreprise de destruction de toutes les valeurs humaines. En attendant les futures élections, ignorez ces personnages qui se vautrent dans la boue et les excréments, qui ruissellent de la lâcheté la plus prononcée, petits grouillots sans importance qui tacheront l’Histoire de France, qui en a vu d’autres, et qui lavera à grande eau leur épiphénomène bancal et sans le moindre avenir. Usurpateurs de l’expression « en marche », qui d’ailleurs a été inventé par le Gouvernement Pétain, mais que cela ne vous étonne pas, car en ce lieu de la France, nous ne sommes pas en marche, mais en pleine régression, dans l’anachronisme le plus complet, nous retournons aux périodes historiques où l’esclavage était la panacée, notamment de certaines Nations antiques suant la dépravation, la pourriture, le sang, où des médiocres adoraient des statues nauséeuses auxquels ils sacrifiaient leurs enfants. Lorsque vous entendez « réformes », sachez que ces « réformes » ne sont pas là pour vous élever mais bien pour vous détruire, détruire toutes les valeurs quelles qu’elles soient, ainsi ne vous laissez pas leurrer par la logorrhée de la bestialité. Regardez ce qu’elle provoque, observez ce qu’elle fait, à l’image de ces sociétés antiques, planifiant la destruction des enfants, des aînés, des faibles, des malades, des handicapés, programme planifié par le Reich Allemand, regardez, observez et lorsque vous serez conscient, alors je préjuge que plus jamais vous ne voterez pour l’insanité bubonique qui recouvre actuellement la France. En attendant, renseignez-vous, allez plus loin que vos journaux, votre télévision et votre radio ridicules qui diffusent en boucle la propagande hilarante des médiocres, où tous les suces queues se réunissent pour enhardir près des populations les thèmes favoris de la désintégration des valeurs humaines, initiés par la gouvernance, pour faire accepter son naufrage intellectuel, son naufrage spirituel, dans des orgies d’onomatopées et d’anglicismes qui feraient vomir n’importe qui de non initié à la manipulation de masse. Les médias se présentent comme le quatrième pouvoir, ce qui était vrai jusqu’à l’apparition d’Internet, qui ne l’est plus du tout aujourd’hui, ils font rire la terre entière, et ce qui est navrant c’est de voir que nos impôts les subventionnent, ce qui est un comble, alors qu’ils devraient crever naturellement faute d’auditoire, lorsqu’on regarde les pertes dont ils font état. L’actualité ne se diffuse pas par leur intermédiaire, elle est immédiate et rien ne vous empêche d’aller la chercher sur la toile, en provenance de toutes les Nations du monde, gardez votre argent qui servent aux abonnements, vous payez assez d’impôts pour ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais, car ce que l’on vous diffuse actuellement  n’a pas le moindre intérêt. Un journaliste étranger s’est amusé à regarder la TV Française pendant une semaine, rendant un rapport plus qu’alarmant notifiant que le mensonge et la propagande y étaient permanents et que la qualité tombait à une vitesse vertigineuse et ne présentait pour quelqu’un de censé pas le moindre intérêt sauf à se vautrer dans les inepties et surtout en dessous de la ceinture, dans la sous-bestialité qui est la préoccupation d’une certaine majorité, comme on peut en conclure au regard des Lois qu’elle se permet d’inscrire, Lois qui devront être éradiquées de tous nos codes lorsqu’enfin un pouvoir réel, démocratique et Républicain, le pouvoir du Peuple et non des usuriers et de leurs valets, viendra remplacer cette oligarchie monstrueuse qui aujourd’hui pavane dans tous les pouvoirs. Mais cela on ne le décide pas tout seul, il faut être une majorité qui dans les urnes devra se comptabiliser. Pour en terminer sur ces quelques notes, je rappellerai le cas de l’Islande qui a su faire plier sa gouvernance et mettre en prison ses banquiers véreux, en manifestant paisiblement dans le cadre d’une grève générale illimitée. Cette Nation avait un taux de croissance à 7,2% en 2016, contre 1,8% en France. Cela permettra peut-être d’éclaircir les idées au regard de tout ce qui vient d’être dit. »

Nous avons vu bien des planètes soumises à cette subversion ne vivant que dans la propagande et le mensonge pour désintégrer toutes les valeurs de la Vie, qui a, une fois les Peuples éveillés, totalement été évacuée. C’est tout ce que nous souhaitons à cette pauvre petite planète. À suivre…

© Vincent Thierry

 

Dernière Mise à jour ( Jeudi 06 Septembre 2018 à 06:12 )
La lie de l'Humanité
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 30 Août 2018 à 13:20

La lie de l’humanité.

Petites nouvelles de cette petite Terre où encore une fois l’un de ses Pays se fait remarquer pour la dictature mise en place de la médiocrité incarnée qui y sévit. Mais lisons :

« Les événements se suivent et se ressemblent de plus en plus, ce qui est tout à fait normal lorsque la fange est en gouvernance, elle ne peut attirer que vers la lie, vers l’innommable, vers la barbarie, s’aidant sans discontinuer du mensonge, se protégeant avec des prétoriens de choix, suces queues émérites de l’usure qui voguent leur incapacité chronique sur une mer des sargasses où la Liberté n’est plus de mise, mais conditionnée au « bien penser » des étrons. Car un étron ne pense pas, il obéit, il se gargarise dans ses excréments, il vole, viole, pille allégrement, tel qu’on peut le voir dans cette pauvre Nation autrefois dénommée la France qui aujourd’hui se vide de sa substance comme de sa réalité pour se conditionner dans la virtualité et ses prébendes, ses oniriques perversités, sa dégueulasserie répugnante. Après le vol des retraités, on assiste à leur mise en paupérisation, dans l’illégalité la plus totale, et bien pire, on demande à une petite fille de treize ans comme à un petit garçon de treize ans de prouver qu’ils ont été violés, et à l’avenant, on fait rentrer toute la misère humaine pour la réduire en esclavage et surtout réduire en esclavage le Peuple de France qui n’a pas le droit de vivre, qui n’a pas le droit de s’exprimer, qui doit supporter toute la fiente qui s’écoule des feuillées où le pouvoir se tient, un pouvoir arbitraire, un pouvoir dictatorial qui ose donner un milliard d’euros à l’étranger sans se préoccuper du Peuple de France, un pouvoir renégat qui aide les djihadistes, ses bons amis, en Syrie et ailleurs, qui par l’intermédiaire de ses armes anéantit la population du Yémen, un pouvoir de larves tenus par leurs vices, leurs meurtres, leurs affaires, leurs connivences, leurs appartenances sectaires et putrides, franc maçon de basses œuvres, fondation dite franco américaine relevant de la trahison la plus totale aux intérêts de la France, et banquiers vérolés qui tiennent leurs assises dans cette Angleterre qui est la fourberie incarnée. Cette ignominie parade en dépit des sondages qui la voient descendre, descendre encore et toujours, car qu’elle ne se fasse d’illusion, cette putasserie, le terme est choisie, car vendue et écartant les cuisses devant l’argenture, pour faire reluire ses intérêts particuliers et en aucun cas les intérêts généraux dont elle n’a que faire, ne pourra perdurer comme elle le fait actuellement, la France n’est pas sa domestique, la France n’est pas son giton, la France n’a pas l’anus offert à sa perversité, la France se réveille et ce qui deviendra d’elle, on n’ose y penser. La prise de La Bastille et la Révolution qui s’en est suivie, manipulée déjà par les étrons maçonniques de cette « europe » répugnante, pourrait être une pâle copie de ce qui adviendra, et dès lors que chacun s’en lave les mains,  car personne ne doit défendre le déshonneur, la forfaiture, la trahison, le vol dans tous ses états, la pédophilie et ses sous-merdes, l’esclavagisme, la boue dans toute sa rutilance et son infection, cette barbarie qui se veut trône et qui n’arrivera jamais à la semelle de ses prédécesseurs, de ceux qui ont construit la France, de ceux qui ont agi pour la France, de ceux qui ont honoré la France et ne l’ont pas déshonoré comme on peut le voir actuellement. Personne ne peut défendre cette ignominie sauf à être sa complice, n’être plus qu’un objet au service de cette fiente qui se pavane, n’être qu’un sujet dont on se torche économiquement ou sexuellement, n’être rien, qu’une larve qui accepte et se couche devant l’abjection pour mieux se faire sodomiser par la pourriture qui la domine. Pour faire avaler les pilules de cette infection, les médias les fêtent, les animent du matin au soir, ici pour encenser le pédophile Belge, là en voulant faire pleurer dans les chaumières pour toute la fausse misère qui fuit, en payant largement ses passeurs, leur propre Nation, sachant trouver dans le giron de la pourriture les ingrédients pouvant la nourrir, car la pourriture ne se préoccupe pas de son Peuple, elle lui préfère la manne des esclaves qui vient elle-même se prosterner à ses pieds, qu’elle va sous-payer, qu’elle va travestir  et bien faire voter, voter pour son ignominie et sa bassesse. Regardez-la, pavanant devant les Nations qui se défendent et défendent leur Peuple, s’improvisant lutteur contre le Nationalisme, ne comprenant rien à rien de l’Histoire Humaine, ignorant la géographie, ignorant tout des civilisations, médiocre parmi les médiocres s’inventant une cuirasse, celle de ses maîtres qui règnent à la City, celles de ses précepteurs qui n’aiment dans l’Être Humain que le servile, le basset, le m’as-tu-vu, cette chose insipide dont on se sert comme d’un torche-cul jusqu’à ce qu’elle ne serve plus de rien, cette chose ignorante de tout qui dans des ronds de jambe s’empresse, lèche, bise, caresse, montrant en cela son incapacité la plus radicale à gouverner qui que ce soit, ne se gouvernant pas elle-même, sinon que pour recevoir tout ce que la nature humaine ramifie dans ses étranges circonvolutions, dans la perversité la plus absolue, dans le mépris le plus total des invariants qu’elle cherche à réduire, à liquider comme le faisaient ses bons amis les communistes d’antan et les nationaux socialistes d’hier. Et quoi de plus normal pour ces pseudos néo-libéraux qui ne sont que des nazis communistes, le cancer de l’Humanité de ce jour ! Un cancer dont il faut bien prendre conscience pour l’éradiquer, car il sera éradiqué, comme il l’est actuellement aux États-Unis, ne défendant que la bassesse, ne défendant que l’ordure, ne se réjouissant que dans les fosses d’aisances de l’humanité, ne se complaisant que dans l’assouvissement de ses instincts les plus débiles comme les plus cruels, les instincts d’une sous-bestialité qui est innommable par excellence tant elle sue le sang de ses victimes,  violées, torturées et mises à mort dans des cénacles dont on devrait condamner à mort tous les participants, mâles et femelles, qui aujourd’hui se sont protégés en évacuant la peine de mort dans notre Nation, pour mieux prospérer jusqu’aux plus hautes fonctions de l’État. Tueurs d’enfants, tueurs de Peuples, tueurs tout court gesticulant dans toutes les cours nationales et internationales, encourageant la vente au détail des organes des enfants dans tous les pays où sévissent leurs roturiers, et notamment leurs ONG, sous délégation de l’ONU, encourageant la vente de la drogue afin d’asseoir leur puissance économique, et par l’intermédiaire de ce que l’on nomme l’OTAN déversant les produits chimiques qui permettent de détruire la cognition humaine en masquant ce déversement par une pseudo-lutte contre le réchauffement climatique. Voilà ce que défendent ces hydres innommables qui sont le cœur du mondialisme et de sa stérilité, sa veulerie, sa médiocrité et bien plus sa barbarie. Voilà ce que sont les défenseurs du mondialisme unipolaire,  qui n’est que le fourrier de l’esclavagisme, qui bien entendu est en lutte contre le Nationalisme, le Nationalisme relevant de l’Honneur, ce qu’ils méconnaissent, de l’élévation des Peuples, ce qui les ahurie, de la cohésion sociale, ce qu’ils ignorent, de la connaissance et du savoir, ce qui les interpellent eux qui n’ont pour vocabulaire qu’à peine cent mot pour s’exprimer, et les utilisent pour injurier et injurier encore. On ne défend pas la boue et ses ultimes prouesses qui voient partir en guerre contre n’importe qui pour défendre les intérêts des usuriers, on ne défend pas celles et ceux qui crachent sur les Peuples, qui les conchient du matin au soir, se croyant au sommet alors qu’ils ne sont que sous la poussière elle-même, à la hauteur des étrons des chiens qui pullulent comme leurs merdeux qui les torchent, les sucent et les sodomisent. On ne défend pas ce cloaque de pourris, de prétentieux, de vases communicants de charognes avaricieuses, de francs-maçons et de sectaires de tous bords se tenant par les testicules et par leurs carnets d’adresse, on ne défend pas la pourriture, cette pourriture qui se renifle, cette pourriture qui glose, cette pourriture dont la puanteur ce jour nappe la France dans ses rets les plus aberrants, on l’ignore dans sa totalité, on la dénonce dans sa fatuité, on réveille la conscience d’autrui sur ses méfaits, ses déshérences, ses palinodies, ses gesticulations, ses errements qui relèvent de la fripouille, du violeur, du voleur, des bandes organisées, ne parlons de mafia, car elle, a encore le sens de l’honneur, tandis que ces larves qui se congratulent n’en ont pas le moindre sens, et surtout on ne la touche pas, car la martyrologie serait son marche pied vers le piédestal de son outrance, la logorrhée de sa bestialité qui trouverait là prétexte à être encore plus nuisible que les nuisibles,  à l’image de ses loups et de ses ours qu’elle introduit partout, dans une stupidité extatique qui relève bien là de sa bestialité tout court, car loups et ours ont été éradiqués et le seront à nouveau afin que prospèrent nos paysans et non qu’ils s’inclinent devant la débilité mentale qui se veut maîtresse, une débilité si visible que l’on pourrait accroire que les asiles se sont vidés, et que désormais la folie est de sortie, encouragée en cela par des médias aux ordres, des médias qui ne parlent plus Français, des médias qui éructent des onomatopées, qui abêtissent et avilissent, dans une propagande servile se conjoignant aux étrons dominants, non pas intellectuellement, car ils en sont incapables, mais bien économiquement, grâce au vol et au servage économique, vol des banques via l’usure, servage économique via les pourvoyeurs de l’esclavagisme, petits pieds politiques et entrepreneurs ignobles, prostitués au long cours ignorants l’économie pour comptabiliser leurs deniers gagnés sur la paupérisation de celles et de ceux qui les font vivre. La France devant cette engeance de bellâtres devrait s’interroger sur son avenir, et il serait temps qu’elle le fasse en décrétant une grève illimitée pour bouter hors de tous les pouvoirs toute la faisanderie qui  y règne, de la tête aux pieds, toute cette pourriture corrompue qui voile la réalité pour faire profit de sa propre usure. Mais gageons que déjà les « partis » dits bien-pensants s’opposeraient à cette grève, une grève qui pourtant eut lieu en Islande et permit à ce Pays de se restaurer des avanies de la médiocrité qui y pavanait comme ce jour elle pavane dans notre Nation. Le Peuple doit comprendre que les partis ne sont là que pour l’exploiter et le diriger vers des culs de basses fosses, car quels qu’ils soient, par appartenances, ils sont tous liés les uns aux autres à cette poubelle de l’esprit mondialiste dont la crétinisation les tient debout et à laquelle ils se plient indéfectiblement. Il n’y a rien à attendre des partis, par contre tout du Peuple, un Peuple qui se tient debout et non en reptation devant l’infection de la vermine qui prétend lui dicter son avenir. Mais ce Peuple aura-t-il le courage de prendre son destin en main ? On peut se le demander devant tant d’indifférence, tant de naïveté, tant de duplicité, tant et tant qu’on s’interroge vraiment sur son intelligence, une intelligence qui supporte tout, de l’insulte au viol, du viol au vol, dans une cacophonie encouragée par la colonne vertébrale de cette pseudo république qui dirige la Nation, cette franc maçonnerie et ces sectes totalement avariées qu’il conviendra pour celles et ceux qui veulent réellement gouverner remettre à leur place définitivement. Nous en sommes loin, mais cela ne pourra que venir lorsque tout un chacun aura établi quels sont les arcanes de la nuisance qui inféode notre Nation et cherche à la liquéfier dans le magma de la pourriture la plus totale. En attendant tout un chacun aura pu voir ce qu’est ce mouvement qui a commis un coup d’état en France, un mouvement de larves en reptation devant ses maîtres, les usuriers, qui osent prétendre faire des réformes alors qu’ils nivèlent les conditions de Vie du Peuple de France, qu’ils volent et pillent dans ses caisses sociales et notamment dans ses caisses de retraites, appuyant leur ignominie sur la pédophilie enchantée par la lie de l’humanité qui se pavane dans les Assemblées, tuant les enfants par des vaccinations totalement délirantes, accentuant la sédation des vieillards, volant les handicapés, s’attaquant aux faibles car les fesses bien écartées devant les « riches » qui les cautionnent, riches d’argent mais en aucun cas de la moindre intelligence, utilisant les service de gueux, de putois malsains et vicieux et malodorants, suant la vermine qu’ils imposent, la fiente qu’ils font respirer, tout un aréopage de cloportes qui demain sera jugé par le Peuple, n’en doutons un seul instant, et non seulement par les urnes mais devant un Tribunal du peuple qui leur demandera de rendre des comptes et de payer leur infamie à la société Humaine qui n’est pas son torche cul. »

Nous avons bien souvent vu cette typologie dans nombre de planètes qui invariablement a été éradiquée totalement, ne laissant en surface qu’une poussière auquel par un Être ne touche tant elle est le cœur d’une sous-bestialité qui n’a pas lieu de prospérer. Nous avons là l’exemple typique de cette sous bestialité, tuant ses enfants, instituant la pédophilie, encourageant la sédation, volant et pillant celles et ceux qui ont bâti, un assemblage hétéroclite dont l’intelligence n’existe pas, sinon que comme fondement de la désintégration. Espérons que cette petite Nation se sorte du fumier dans lequel elle est ensevelie. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Jeudi 30 Août 2018 à 14:23 )
Destitution
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 25 Juillet 2018 à 14:36

Destitution

Petites nouvelles de cette petite Terre, où la France voit son Etat dirigé par la dictature s’aidant de nervis attitrés dans le mépris du droit le plus absolu, mais lisons :

« Que vont faire les représentants du Peuple de France, je ne parle pas des parasites d’en marche vers l’ignominie, mais les autres, face à la déclaration digne d’une petite frappe que vient de commettre en toute responsabilité un « Président de la République » qui assume pleinement ses actes de fourberie, dans une lâcheté incommensurable au regard du commencement de l’affaire qui préoccupe aujourd’hui les Françaises et les Français ? Nous nous trouvons en face d’un personnage qui dans le mépris du Droit s’est créé une milice gestapiste sous le toit même de l’Elysée pour répondre à ses besoins personnels, une milice qui ne doit pas être uniquement à l’Elysée mais a du essaimer dans toutes les régions de France, afin de casser les opposants, comme on l’a vu lors de la manifestation du 1er mai, mais non seulement, recueillir des renseignements sur ces opposants et les exposer à la vindicte, à la raillerie, ou tout simplement, n’en doutons un seul instant à la liquidation. Nous voici là dans les préambules du National-Socialisme avec sa gestapo, dans les préambules du communisme avec sa Tcheka, où l’on voit que les termes de Démocratie, et encore moins de République ne peuvent s’appliquer. L’article de la constitution prévoyant la destitution d’un Président de la République dans le cas manifeste de sa dysfonction est pleinement applicable. Et l’application de cet article peut se faire sans aucun problème au regard de sa reconnaissance du fait, et pire encore de l’état bravache qu’il manifeste en l’annonçant, se plaçant là au-dessus des Lois de la République, comme s’il  s’imaginait être  immanence alors qu’il n’est que le marais putride dans toute sa répugnance. Que vont faire les Représentants du Peuple ? S’ils ne font rien, s’ils ne mettent en route le processus de la destitution de cet imposteur, de cet usurpateur, la France va entrer dans la phase d’une dictature totale, qui verra l’arbitraire consommé et gageons que les opposants vont disparaître par rétention administrative, corvée de bois, et camp d’internement. La Résistance alors s’imposera dans sa globalité, car nulle confiance ne pourra être accordé à aucun de ses collabos, de toute cette faune simiesque qui le veut trône, menteurs attitrés, affairistes, corrompus, violeurs, racailles en conflit d’intérêts pour la plupart avec leurs fonctions, bandits de grands chemins, tueurs par procuration de nos enfants, tueurs de nos retraités, tueurs tout court qui ne méritent même pas la corde pour les pendre, tellement la hideur de leurs actes comme de leurs lois sont à l’image de la nécrose qu’ils représentent. Les Françaises et les Français sont en vacances, et profitent du peu de liberté qu’ils peuvent encore avoir, gageons que si le mécène de la pègre n’est pas relégué, ce peu de liberté disparaîtra comme une peau de chagrin. Nous attendons des actes forts tant de l’Assemblée Nationale qui n’est pas aux mains de la pègre, que du Sénat pour mettre un terme à cette dictature de fait, qui ignorant le droit, le bafoue dans tous ses fondements, qui ignorant la morale se complaît dans le vice et la pourriture, qui ignorant le devoir consacre la racaille, quitte à inventer des sauvetages providentiels, qui ignorant le droit international massacre le Peuple Syrien et Yéménite, qui ignorant de tout se sert de nos Armées comme il se sert de la racaille qui le protège pour rendre esclave les Peuples au même titre que le Peuple de France, ce jour sous le joug de la nausée la plus éclatante, la plus spongieuse, la plus délirante qui soit, issue de la névrose d’un personnage qui n’a aucune qualité pour gouverner sinon celle nécessaire pour gouverner les bases fosses de la pourriture et de ses scories. »

Pauvre France, pauvre petit Pays de cette petite Terre, voyant des Nations balayer la vermine dictatoriale sans le moindre état d’âme, et restant en attente de voies providentielles qui ne viendront pas, si son Peuple ne fait pas valoir le droit, à tous le moins ses représentants légaux.  A suivre…

© Vincent Thierry

L'immondice
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 21 Juillet 2018 à 10:53

L’immondice

 

Petites nouvelles de ce petit Pays que l’on nomme la France où décidément rien ne va plus, mis lisons :

« L’ordure est à son sommet dans notre Nation devenue la cour de malfaisants aux intrigues et aux morgues douteuses, conchiant leurs pustules comme d’autres s’essayent à bramer, hardis du mensonge et de ses affronts, cherchant à masquer leur médiocrité ruisselante de violence, de couardise et de pourriture. Lorsqu’on voit qui encadre pour leur sécurité ces fins de races de courtisans de banquiers, on ne peut être qu’écœuré par une prétendue gouvernance, avare pour le Peuple, dispendieuse pour toute une houle humaine qui se réfugie dans son giron, sans se rendre compte qu’elle en devient esclave. Esclave rémunéré pour l’horreur, l’ignominie, la bassesse, félicité par les cordons de grades indus, logé, blanchi, nourri, par la racaille qui pullule dans l’établissement, voleurs attitrés, racketteurs des particuliers, larves dociles dont la puanteur ce jour s’exhibe sans façon dans toute la presse internationale, mettant en exergue sont rebus de mafieux érigeant en kapos, qui ont besoin de se divertir en cassant du manifestant, tout ce que la France suppure d’une plaie ouverte, agressive, ignoble, sans scrupule, parfaitement à l’image de la glauque morgue qui navigue dans les bas-fonds pour préserver son pouvoir de nain. La dérive ici est accentuée par la profondeur des actes, par la couverture de l’immondice par l’immondice elle-même, statuaire de la pourriture et du déclin, statuaire de la rapine et de la vérole, de la fange et de ses étrons. Et il y en a certain pour parler de République comme d’autres de Démocratie, dans ce bordel immonde où jouissent l’infâme et le prostitué, la pédophilie et la racaille, et il y en a pour se cacher les yeux devant ce cloaque de menstrues de pissotières qui se rengorgent de leur félicité, de leur « droit » d’être élus, alors qu’ils n’ont été « élus » que par le vice de forme de médias enchaînés par la fourberie lubrique d’usuriers sans scrupule. La France n’est pas gouvernée, ni par la Capacité ni par la Valeur, mais par l’ordure messagère, où se parfume et se lange toute la putasserie du monde, chienlit d’un vomitoire qui éructe, qui glose, qui opacifie, qui ment, qui cherche à taire, qui cherche à se protéger, repaire de sans couilles, pardonnez-moi l’expression,  qui devant les faits, prit la main dans le sac de leurs égarements, se taise. La France, ce n’est pas la mafia s’aidant des SS, services de sécurités qui ne sont que des ombres, la Sécurité de la Présidence devant être assurée par les services secrets Français, à tout le moins par l’Armée régulière, ce n’est pas la mafia associée aux milices de tout bord et plus particulièrement de l’Islam, dont on voit bien aujourd’hui le rôle manifeste dans le cœur du pouvoir actuel, qui n’a jamais lutté contre le terrorisme, bien au contraire, l’a servi et continu à le servir notamment en Syrie et ailleurs, la France ce n’est pas cette fosse aux lions poursuivant, sans droits aucuns la légitime revendication de tel ou tel particulier, ce n’est pas cette boue protégée par le délire, ce n’est pas cette exaction envers le Peuple de France, la France c’est l’honneur et la grandeur de l’honneur. On en est très loin dans le cadre de l’événement qui vient d’avoir lieu, et combien d’autres méconnus, car il ne s’agit ici le fait d’un seul homme mais bien de plusieurs qui ont portes ouvertes à l’Élysée, et qui dans le plus grand mépris du Peuple de France, agissent en toute impunité pour molester et pire encore, les habitants de notre Nation. Gageons que cette infection trouvera un fusible parmi les tenants de son pouvoir, alors que le seul responsable en titre est là muré dans le silence, vaniteux et répugnant à souhait, qui se gardera bien de mettre en cause une quelconque responsabilité. Une responsabilité qui doit être énoncée par les Chambres, l’Assemblée Nationale et le Sénat, qui doit faire l’objet de poursuite judicieuse par la Justice, et faire condamner toutes celles et tous ceux  qui ont créé l’aberration au regard du Droit, qui seul aujourd’hui est en lice. Devant ce déni il n’y a plus de République, plus de Démocratie, plus de Justice dans notre Nation, que chacun se le dise, que chacun voit ce qu’est l’ectoplasme qui dirige vers le néant, vers l’ordure, vers la violence à l’aide de ses nervis, le Peuple de France. Abus de pouvoir, abus caractérisé que ne pourra masquer son mouvement de parasites, conjoints dans la médiocrité la plus crasse, petit bataillon de poltrons et d’arrivistes, d’affairistes et maçons et maçonnes n’ayant qu’un désir voir la France nager dans le fumier qu’ils mettent en place, un fumier mortel pour les enfants par onze vaccinations, mortel pour les handicapés privés de certaines pensions, mortel pour les retraités rackettés sur leurs cotisations, un fumier où le corps social s’enfonce dans l’abîme, masqué par la gloriole ridicule du foot Ball où l’on a vu applaudir des smicards des millionnaires sans scrupules. Le fumier ne peut donner naissance qu’au fumier, et nous en sommes malheureusement les témoins directs dans ce pauvre Pays martyrisé par la vermine gluante qui y a trouvé ses assises, colonne vertébrale d’une puanteur incommensurable qui s’imagine gouverner les consciences. Ici la conscience ne s’y réfugie, bien au contraire, elle rejette l’infamie et ses pustules qui grouillent comme des poux sur la tête d’un être malpropre. Gageons toutefois que le pauvre Peuple soumis par ses obligations d’esclave, n’en pensant pas moins, par une lâcheté dramatique, bien entendu ne réclamera pas de compte à la dictature des médiocres qui le réduit à portion congrue. Les semaines qui viendront seront déterminantes pour son honneur, et si ma foi il décide de ne rien dire, on saura à quel encouragement il incite les usurpateurs qui glosent. Pré conclusion, la France n’est pas une démocratie, la France n’est pas une République, la France n’est pas un état de droit, mais désormais sous la férule d’une mafia usuraire qui pour se défendre utilise des nervis, bras armés de SS, afin de poursuivre son entreprise systématique de destruction de toutes les valeurs sociales et humaines de notre Nation, action si bien mise en représentation dans le cadre des agissements de ses milices, ce jour totalement à nue. »

Le gouffre est là, où les immondices grouillent, se croyant la destinée alors qu’ils n’en sont que l’évanescence. Nous avons connu ces images sur d’autres planètes où se miraient leur égo puéril et ridicule, qu’un seul vent de colère mettait à terre, mais cela fait partie d’autres histoires par les galaxies, renouvelées, toujours dissoutes par le rejet total de l’arbitraire et de ses féaux.

 

© Vincent Thierry

La nécrose
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 10 Juillet 2018 à 12:51

La nécrose

Petite nouvelles de cette petite Terre où fort heureusement les éléments bougent notamment en Russie, en Asie, au Moyen Orient, dans les Amériques, en Afrique, dans certains Pays Européens, mais malheureusement pas dans cette Nation que l’on nomme la France, qui eut pu être le flambeau de l’Humanité, mais qui désormais en est la lie la plus consternante. Mais lisons :

 

« L’esclavage est le règne de cette médiocrité en gouvernance, alliant l’imbécilité chronique avec la bêtise institutionnalisée, mais l’on ne s’en étonnera pas à la vue des pédigrées de ses représentantes et représentants, se prétendant une « Elite », alors que ce ne sont que les bas-fonds de l’Elite qui est la capacité par excellence. Incapables de la moindre construction ces ignorants du commun, préférant fertiliser leurs petits avoirs dispensés par leurs maîtres usuriers, s’adonnent, dans le silence pratiquement complet d’un Peuple qui n’en est vraiment plus un, à sa domestication, à son appauvrissement, à sa liquidation physique, avec une délectation morbide qui se lit sur tous les visages apparaissant dans leur lucarne et au son de leur voix sur les ondes accouplées à leurs vices ténébreux. Il n’y a plus de France ce jour, il n’y a qu’un navire sans capitaine se dirigeant avec dextérité vers les immondices qui sont la plénitude des ignorants, des acculturés, de ces choses sans importance qui se donnent de l’importance alors qu’au regard de l’Histoire avec un H majuscule elles ne représentent strictement rien et qu’elles disparaîtront dans ses poubelles avec la seule aura d’une indigence compulsionnelle et répugnante dont les générations futures montreront l’ignominie, la narcose, la pédanterie sans limite, tout ce que ne doivent en aucun cas être celles ou ceux qui veulent diriger une Nation. On me dira qu’une majorité subjective a voté pour ces entregents de la sénilité intellectuelle, mais à quel prix, au prix de l’idiotie collective née du parasitisme médiatique encourageant à toutes les basses fosses pour promouvoir la bassesse, le déshonneur, la culpabilité, la génuflexion, toutes tares de celles et ceux qui défendent la liquéfaction de toute réalité au profit de la virtualité dont s’émerveillent les idiots utiles, philosophes de pacotilles, pâles copieurs de ce qu’ils sont incapables d’écrire. Devant tant de crasse inondant ce Pays on ne peut que s’extasier de la pourriture qui y règne et domestique, et pire encore on comprend qu’il n’y a plus rien à attendre des domestiques qui tondus comme le gazon, en redemande, dans un statisme conditionné confluent à une crise profonde que l’on pourra appeler démence précoce, les voyant hurler après des otaries courant après un ballon jusqu’à l’hystérie, et baisser le nez devant le couperet qui les réduit à la poussière, un couperet manié par des fourbes, des instruments au service des ténèbres manipulés par l’usure et ses féaux. On remarquera que le plan pauvreté, induite par cette gouvernance qui ose présenter un tel plan, est bien entendu repoussé pour cause de petits jeux entre millionnaires, je ne parle en aucun cas de sportifs, en mal de reconnaissance. Du pain et des jeux ! Comme Néron avait raison, mais il en a payé le prix. Que se rassure l’ignominie et ses venelles, ses troupeaux de sangsues, ses hardes belliqueuses, ses choses qui se trémoussent le cul jusqu’à l’Elysée, à grand renfort de publicité, le Peuple de France ne bougera pas, ne bougera plus, voyant sur ce chef de chapitre jusqu’à voir couper les cordons de la bourse au parti de cette Nation, défendant cette Nation, dans le déni de la démocratie le plus total, sans que quiconque ose aller à l’encontre. Et l’on me dira, bien peu d’écrit depuis l’arrivée de cette horde de chiens dressés au pouvoir, et je répondrai que perdre son temps et sa salive pour ces feuillées n’a pas le moindre intérêt et que la création a autre chose à faire que de perdre son temps à s’abaisser pour témoigner de la fange, une fange journalière qui dégouline comme une diarrhée malpropre sur le visage des citoyennes et des citoyens, insultés du matin au soir, qui n’ont aucune réaction comme le corps d’un malade en voie de disparition, acceptant tout, comme les masochistes, acclamant tout comme les larves insipides, jusqu’à la liquidation de leurs enfants nés par vaccinations outrancières, de leurs aînés par sédation, de leurs proches au motif que la médecine est incapable de guérir ce jour, acceptant de perdre leur pouvoir d’achat, acceptant que les vieux et les handicapés soient rançonnés, acceptant de voir leur Peuple submergé par une immigration économique, acceptant de voir l’esclavage devenir le lot de tout un chacun, jusqu’à voir les routes parcourues par des véhicules devant être contrôlé plus de cent fois, à la vitesse ridicule de 80 kilomètres heure, non pour sauver des vies mais bien pour engraisser la puanteur qui règne, que l’on voit utiliser des jets pour faire cent kilomètres, dépenser un argent fou pour changer de la vaisselle, ou bien encore initier des sommets à Versailles, sans le moindre intérêt, et osant parler du pognon fou dépensé dans les prestations sociales, conjointement faisant rentrer l’illégalité dans le cadre d’une prétendue légalité coûtant des milliards d’euros, et nonobstant atteignant à l’honneur de la France, au motif qu’on ne peut donner ce qui n’existe pas, laissant entrer  en sus tous les retours d’Irak et de Syrie pour, ne nous leurrons pas, puisqu’ils étaient le bras armé de l’usure, afin de  créer leur petite armée de mercenaire pouvant servir leur cause ridicule, la violence étant le propre de l’Etat lorsqu’il perd la faveur populaire. Perdre son temps à ressasser pour tenter d’éveiller la conscience d’un Peuple qui a perdu toute conscience de la réalité, ne sert plus de rien, le Général De Gaulle disant lui-même qu’un Peuple qui a perdu son intelligence n’a plus le droit d’exister. Cela est-il le cas ? L’avenir le dira, et alors à tout le moins la plume reviendra pour en fertiliser le vœu, mais aujourd’hui il vaut mieux répondre par le silence à l’horreur, dans le mépris le plus absolu, tant cette horreur est contingente de ses doctrines usuraires qui ont participé et encouragé la création des Goulags en Union Soviétique et des camps de concentration dans l’Allemagne nationale socialiste, dont la France aujourd’hui n’est pas si loin au regard de la gouvernance qui y siège dans un venin ahurissant que tout un chacun devrait boire jusqu’à la lie pour en éprouver la bestialité qui est le propre de l’inconditionné, de la fameuse chose qui n’a plus rien d’humain, mais tout de la bête difforme et rugissante. Ne perdons donc pas de temps dans cette écurie qui masque la pédophilie, l’outrage, toute la lie du monde qui s’imagine régner sur les esprits mais ne règne que sur les corps enchaînés par sa perversité, son idiotie congénitale, son délire infatué, toute répugnance que tout être humain normalement constitué se doit de rejeter en bloc afin de respecter la Vie et le Vivant. Ainsi ce site prend-il une année sabbatique, après laquelle le point sera fait, sur le renouveau où bien la chute totale de l’Esprit de la France dans l’immondice et ses féaux. »

Nous prenons note que des nouvelles ne parviendront plus pendant quelques temps de ce beau pays qui fut que l’on nommait la France qui lentement s’enfonce dans la boue la plus putride que l’Humanité ait connue. Mais bien entendu nous restons à l’écoute des invariants des autres Nations qui se réveillent et balaient leur sol des immondices qui les gangrénaient. À suivre…

 

© Vincent Thierry

 

 

 

Dernière Mise à jour ( Mardi 10 Juillet 2018 à 13:10 )
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 61 - 70 sur 1303