Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS
Blog - Content Section Layout
Le déni de la réalité
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Lundi 17 Décembre 2018 à 06:22

Le déni de la réalité

Petites nouvelles de cette petite Terre, où l’hypocrisie dans sa puanteur la plus glauque tente de faire taire la voix d’un Peuple qui se dresse contre sa dictature ignoble, mais lisons :

« Résumons sur cette propagande ridicule d’une gouvernance haineuse et dictatoriale. Les manifestations des Gilets jaunes ont connu, contrairement à tout ce que répètent inlassablement les médias aux ordres, comme pour mieux se convaincre, un regain de manifestants, notamment en Province, conjointement Paris aurait dû être submergé si la police politique, il n’y a plus d’autres mots pour la désigner, avait laissé passer les trains les bus, chargés de gilets jaunes et les voitures des particuliers. Ce sont des dizaines de milliers de Gilets jaunes qui ont ainsi été arrêtés, confinés aux péages des autoroutes, parfois emprisonnés, toujours confinés afin qu’ils n’aillent pas à Paris. Dans la capitale elle-même, la technique de la division des ilots de Gilets jaunes, là à l’Opéra, ici aux Champs Elysées, à la République et ailleurs, a fait croire qu’ils n’étaient pas nombreux, ce qui est totalement ridicule, la technique de confinement ne permettant pas aux groupes de se rejoindre, sinon qu’individuellement, filtré, et sous condition d’enlever leur gilet jaune, ce qui est une atteinte totale au droit de manifester.

Le nombre de gilets jaune ayant manifesté n’a pas diminué bien au contraire, n’en déplaise au Ministère de la propagande qui œuvre dans notre Nation. On remarquera dans toutes les vidéos qui sont diffusées très largement dans les réseaux sociaux et les TV étrangères la violence inouïe utilisée par la dictature pour tenter de briser les manifestants, jusqu’à la scène finale des Champs Elysées qui a vu un gazage en règle des derniers manifestants dans un confinement total, une tentative de génocide parfaitement organisée, que la Cour Pénale Internationale devrait avoir à juger, car c’est un crime contre l’Humanité, si semblable à celui décrété par le régime national socialiste. Les témoignages affluents sur ce crime de partout et tout un chacun saura désormais qu’il a affaire non seulement à un régime dictatorial, mais à un régime criminel dans notre Nation. Les autres villes de Province ont connu la même attitude des prétoriens du Pouvoir, gazant, matraquant, tirant des grenades, dans une violence totalement gratuite qui met aux bancs des Nations le régime qui sévit en France, un régime de criminels, qui d’ailleurs lorsqu’on lui a demandé de se lever pour une minute de silence en déférence aux morts occasionnés chez les Gilets jaune, via son déni de la réalité, ne s’est pas levé à l’Assemblée Nationale et a ainsi marqué la lèpre qui le conditionne, une lèpre brune qui ne dit pas son nom, une lèpre mondialiste esclavagiste dont l’idéologie vient de révéler sa vraie nature.

On assiste aujourd’hui via ses kapos à une ouverture sur un dialogue, dans le sans gêne le plus total, après la mise en œuvre de leur sadisme incontrôlable, de leur pulsion criminelle qui n’est même plus à mettre en exergue au regard de la sédation financière qu’ils font subir à une grande partie de notre population. Tout un chacun qui se respecte ne donnera aucune suite à cette demande provenant de bouchers associés. La fracture qu’ils ont mise en place entre le Peuple et leur ignominie est ici totale. On ne parle pas avec des bourreaux, des assassins en intention qui font faire leur basses manœuvres par des prétoriens aux ordres qu’ils paient moyennant des primes afin qu’ils tuent le Peuple. Se relaient leurs ministres pour inviter à quitter les ronds-points, arrêter la manifestation du Peuple, pour le dissoudre dans leurs immondices gluants de vices et de corruption. Le Peuple n’a pas à obéir à ces latrines intellectuelles, à cette perversité déclamant sa putridité comme si elle parlait à un enfant de deux ans. Le Peuple aujourd’hui est majeur et n’a pas à acquiescer à cette folie dictatoriale, ce sadisme irréversible de la pègre qui est en gouvernance. Une pègre qui veut protéger ses privilèges escroqués sur le dos du Peuple, dans le mépris de sa souveraineté, dans le mépris de sa Liberté !

On attend des excuses de cette insanité publique, on attend qu’elle respecte une minute de silence publiquement pour les Gilets Jaunes morts à cause de son déni du réel, de sa violence radicale, de sa dictature qui ne se dit pas mais qui s’exerce via la bassesse qui la sert, arrêtant, molestant, voyant utilisé les services secrets pour confiner dans des commissariats, dans la merde et dans la pisse, des manifestants pacifiques. On attend que cette souillure de l’esprit, ses valets de l’usure, respectent le Peuple, ne l’instrumentalisent pas, et acceptent ses revendications et notamment le RIC, sans interprétation de sa part, sans reniement quelconque de sa fonction, qui a aussi la qualité révocatoire permettant d’évacuer toute la boue qui pollue les Institutions Françaises, dont bien nombre sont partie dans cette gouvernance qui ce jour déclame son venin, sa bubonique aisance, son reflet  inhumain qui est le viaduc de son allégeance à tout ce qui n’est pas Humain et ne le sera jamais.

Aucun dialogue ne doit être engagé par le Peuple tant que cette bassesse assassine ne viendra s’excuser de l’ordure qu’elle manœuvre, de la bestialité qu’elle enchante. On ne parle pas avec les tortionnaires, qui conchient la République, qui conchient la Démocratie, qui conchient la Liberté, qui conchient l’Egalité, qui conchient la Fraternité. On l’ignore, une ignorance qui fait qu’on ne la salut pas, que lorsqu’elle se présente, elle n’existe pas, car ce ne sont pas des Etres Humains que le Peuple a en face de lui, mais des pantins dont la médiocrité n’est plus à définir, qui pour conserver leur petit pouvoir qui ne regarde désormais plus qu’eux, se sont transformés en tueurs nés. Le Peuple est bien au-dessus de cette moisissure, de cette hypocrisie, de cette lâcheté, de ce déshonneur, de cette engeance minable, qui devra rendre des comptes inévitablement, au regard de sa cruauté, son indicible et délétère traîtrise qui se reflète dans la signature du pacte de l’ONU, dans une servilité nauséeuse qui n’a d’autre but que le génocide du Peuple au profit de l’esclavagisme le plus purulent.

L’Acte VI aura lieu, et l’acte VII, et l’acte VIII etc, car rien ici dans cette gouvernance ne réfléchit l’Humanité, la République, la Démocratie, rien ici n’exalte la Liberté, l’Egalité, la Fraternité, rien de rien, prouvant en cela qu’elle est dictatoriale en essence comme en substance, et qu’elle doit où se réformer ou bien se démettre, car elle est l’irrespect même de toutes les valeurs humaines, des valeurs conchiées au regard de la mutilation du Peuple, au regard des morts, auxquels nous rendons hommage qui se sont battus pour la décence, pour le droit simplement de vivre, un droit élémentaire que nie cette gouvernance qui ce jour n’a plus la moindre crédibilité et ne l’aura plus jamais. »

Le déni de la réalité est une forme d’enlisement qui toujours restitue à la réalité son existence, car inévitablement, il sombre dans le désert, ne correspondant à rien, et ne pouvant se soustraire à la Loi de la nécessité qui veut que disparaisse le néant au profit de la Vie. A suivre

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Lundi 17 Décembre 2018 à 07:08 )
Samedi 15/12
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 15 Décembre 2018 à 11:06

Samedi 15/12

Petites nouvelles de cette petite France sur cette petite planète que l’on nomme la France, mais lisons :

« Les basses œuvres de ce que l’on ne peut désormais nommer que la dictature Française, qui a vu une gouvernance ne pas se lever à l’Assemblée Nationale pour faire une minute de silence pour les Gilets jaunes tués, éborgnés, estropiés, aux mains arrachées, sur ordre de ladite, ce jour 15/12 sont en marche via des chars et une dizaine de milliers de policiers sur Paris pour empêcher de manifester, après avoir empêché des dizaines de milliers de Gilets Jaunes en provenance des provinces, de rejoindre la capitale, par arrestation arbitraire, immobilisation des trains, des bus et tutti quanti. Les médias étrangers filment sans arrêt tout débordement de la police et de ses milices. Il est dix heures à Paris, aucuns heurts a priori pour l’instant. Les manifestations ne se déroulent pas uniquement sur les champs Elysées mais bien dans d’autres lieux de la Capitale, l’Opéra, le Trocadéro, et autres.

On vient d’apprendre que le Premier Ministre commence à détricoter le débat National proposé par le Président lors de son dernier discours, en refusant de discuter sur l’immigration, ce qui prouve une fois de plus que sa gouvernance a bien l’intention de remplacer le Peuple de France dans un ukase irresponsable et dramatique pour notre Peuple. La voie du génocide est bien celle de cette gouvernance, un génocide financier, prélude au génocide du peuple par remplacement à bas coût. Le débat National ne mérite donc désormais aucune attention, il est truqué, ce qui ne peut étonner personne de sensé devant la provocation et les mensonges cumulés de cette gouvernance dictatoriale. Il est bien évident que débattre de la Loi de 1973, renégocier les intérêts de la dette indue aux banquiers, instaurer dans le marbre de la Constitution le Référendum d’initiative citoyenne, ne fera pas débat pour cette gouvernance aux ordres de l’usure et des usuriers. Il ne faut rien attendre de cette morgue dans les semaines qui vont suivre, rien de ce déshonneur qui reste assis lorsqu’on demande cette minute de silence destinée au Peuple de France, rien de ces apparatchiks d’oligarques étrangers qui trônent dans leur conseil d’administration à la City, à la BRI et ailleurs.

Ces individus qui désormais ont fait preuve de leur tare profonde, qui sont le dégoût de l’Humanité qui se respecte, se cachant ce jour derrière leurs prétoriens, ne verront en aucun cas le Peuple se coucher devant leur sadisme et leur bestialité accouplés. Ils peuvent bien ordonner, en dehors de toute légalité les tueries et les massacres, rien désormais n’arrêtera le Peuple, et certainement pas l’arrogance, la pusillanimité de leur petit gouvernement de fantoches, alliés à des péripatéticiens en guise de députés, aux ordres de la barbarie et de ses sectes. Le monde regarde la France, l’Humanité regarde la France et voit l’abjection qui y règne, et en cela même déjà les Gilets Jaunes ont gagné ce combat contre la dépravation, contre l’esclavagisme, contre tous les féaux et les larbins qui n’ont à la place du cœur qu’un portefeuille, des médiocres à l’outrecuidance marquée par la débilité la plus profonde, des fins de races, sans mystères, commençant à trembler dans leurs oripeaux enrichis par l’or qu’ils ont gagné sur le sang et la sueur des Peuples.

La République comme la Démocratie n’existent plus en France. Le monde entier le sait et ses yeux braqués sur son Peuple sont d’un soutien souverain, USA, CANADA, RUSSIE, AFRIQUE, AMÉRIQUE DU SUD, ASIE, le monde entier regarde cette déliquescence au pouvoir en France, cette monstruosité fabriquée par des mondialistes esclavagistes, paupérisant le Peuple pour le liquider par sédation et remplacement, arguant du mensonge et de la propagande, notamment concernant le réchauffement climatique, pour le racketter, l’étouffer, l’assassiner. Les termes ne sont pas assez forts, au regard de l’attentat que ce Peuple vient de subir, dû au laxisme le plus profond, la soumission de certains individus en gouvernance au salafisme le plus épouvantable qui soit, qui dans l’horreur ont cherché, dans l’irrespect total de nos victimes dû à cet attentat, à l’instrumentaliser pour dénier à la voix du Peuple de s’exprimer ! Cette gouvernance est la lie de l’humanité, car elle n’a aucune humanité, elle est le roc de l’insensibilité, du mépris, qui doit faire jouir ses composantes hideuses, comme on l’a si bien vu sur les bancs de l’Assemblée Nationale, assis pour jouir de la mort des Françaises et des Français, assis pour jouir des mutilés conjugués par ses ordres barbares, assis pour se réjouir de la mort du Peuple ! Cette gouvernance est à vomir, et se raccroche à ce qu’elle souille du matin au soir, la République comme la Démocratie, qui par défaut a élu l’innommable, la lèpre brune dans sa réalité la plus fourbe et la plus vindicative.

Un nazi communisme mondialiste esclavagiste qui sue la puanteur la plus torve de l’existence, qui voudrait ne voir régner qu’une « élite » de la médiocrité sur les Peuples devenus esclaves de sa bestialité la plus putride. Que le Monde regarde cette puanteur s’exercer en France ! Une puanteur qui veut donner des leçons de morale au monde entier, qui pilonne la Syrie en aidant des factions non pas de rebelles mais de djihadistes à sa solde, qui envoie notre Armée non pas défendre la France mais défendre les intérêts composés de multinationales sans foi ni loi, les voyant jusqu’à payer les djihadistes pour continuer à prospérer dans le pillage des ressources d’autrui. Une bestialité qui veut et accueille les djihadistes sanguinaires qui reviennent de Syrie et d’ailleurs,  son armée par défaut sur tous les champs de bataille qui veulent la mort des Nations, qui laisse en liberté totale des tueurs extrémistes dans toutes les régions de France, dans une fourberie sans nom qui est le sommet de la déréliction la plus répugnante qui soit, ici, aux pays des Droits de l’Homme, conchiés comme jamais.

Le Peuple crève de faim, et cette chose en gouvernance demande le calme et l’ordre, alors que c’est l’hystérie et le désordre par excellence. Une hystérie de destruction de toutes les valeurs humaines, de tous les acquis sociaux, de tout ce qui fait la France, un désordre calculé enhardissant la division pour mieux régner et couler le Peuple de France dans le cadre de ce navire de la bestialité qui se nomme l’ « union » européenne, un diktat digne de l’URSS, où la vermine trône sans être le moins du monde élue, où les commissaires politiques de l’usure jouissent de l’impunité la plus totale, sont viaducs de la monstruosité et de la destruction des Peuples, soumis qu’ils sont à l’autorité de la banque centrale dirigée par les banquiers véreux qui depuis des siècles pressurent les Peuples pour instaurer la domesticité et l’esclavage. N’attendons de cette fabrique d’automates tenus par leurs vices, leurs crimes, leur pédophilie, qu’elle affronte ces banquiers, tant elle est verrouillée dans le cadre de sociétés discrètes qui sont le fer de lance de leur morgue, des sociétés qui devraient rejeter cette pourriture qui se veut trône, car telle n’est pas leur vocation.

Toute chose égale par ailleurs, le Peuple désormais dans sa totalité sait à qui il a à faire tant en France que dans cette « europe », à une dictature in fine en fait et non en droits. Il sait pourquoi cette dictature existe, pour nourrir les parasites de la terre, via la Loi de 1973, et revendique son droit manifeste à la parole via le Référendum d’initiative Citoyenne pour mettre à bas cette singularité qui asphyxie le vivant depuis des siècles. Il sait que sans ce RIC, il sera toujours muselé, ordonné, bâillonné, emprisonné, bastonné, gazé, meurtri et tué s’il ose réclamer la justice, une justice totalement inexistante actuellement où on voit emprisonner des Gilets Jaunes pour avoir osé vouloir manifester tandis qu’elle condamne au sursis des pédophiles multirécidivistes ! On voit là l’intérêt d’une justice protectrice de la perversité la plus répugnante qui soit, une Justice qui classe vite les dossiers des élus poursuivis pour malversation, abus de biens sociaux et tutti quanti, une justice aux ordres d’une gouvernance criminelle, dont il ne faut rien attendre sinon la destruction.

On apprend à 11h00 que les sorties d’autoroute montant sur Paris sont totalement bloquées par les prétoriens de la gouvernance. Les Gilets Jaune manifestent donc ici, dans l’incapacité d’aller plus loin. De Chambéry à Versailles, de Chartres en passant par Marseille, tout le monde défile, toute la France manifeste, et le Ministère de la propagande va nous dire qu’il n’y avait personne et que le mouvement s’essouffle, alors qu’il n’a jamais été aussi fort ! Force et honneur, courage, ce mouvement ne s’essouffle pas et c’est rassurant pour la Démocratie comme pour la République ! Des milliers de motards en Gilets jaunes déferlent vers la Capitale.

11h37, c’est parti les prétoriens tirent dans la foule sans le moindre prétexte, les gaz, les matraquages commencent. La hideur ici trouve son sommet. Cette manifestation se passait trop bien, il fallait que les CRS chargent, sur les ordres de cette gouvernance ignoble ! Les médias du monde entier ont filmé cette provocation policière. On ne peut avoir que dégoût de cette gouvernance qui gaze le Peuple, un dégoût total. La journée ne fait que commencer, et attendons-nous au pire avec les bouchers en marche au Ministère de l’Intérieur agissant sur ordre de la Présidence. Qu’ils en profitent, car le Peuple ne pourra pas toujours dans le pacifisme le plus total, se laisser massacrer, et le jour où il décidera, devant les exactions multipliées de la barbarie gouvernementale, de répliquer, il est fort probable que 1789 fera pâle figure à côté de ce qui se passera, et que bien des têtes seront promenées au bout d’une pique dans nombre de villes Françaises. Une majorité de Françaises et de Français s’en laveront les mains, leur devenir n’intéressant personne. Que cette gouvernance continue à massacrer ! Elle vient de nouveau ce jour de perdre toute crédibilité, et personne, je dis bien personne ne pourra plus écouter ses mensonges, ses volte-faces, son ignominie.

La division espérée par cette gouvernance ne fonctionne pas et ne fonctionnera pas, il est trop tard pour elle. Le Peuple de France est dans la rue. Et ce n’est pas terminé. Ce jour est symbolique, car il permet de voir toutes les méthodes utilisées par la gouvernance pour faire tenter de croire à l’opinion publique que le mouvement est minoritaire, pratiquant l’obstruction du droit de circuler, train, voiture, bus, métro, de manière à ce que ne se réunissent pas les Gilets Jaunes, des services de police usant et abusant de l’illégalité la plus totale relativement au droit de circuler, pratiquant des arrestations arbitraires, et bien entendu criminelles envers le Peuple de France. La duperie ici est mise en exergue, tout étant filmé à travers la France, dans toutes ses villes, sur les accès d’autoroute, dans les trains, dans les bus. Ce qui permet de voir que le Peuple n’est pas divisé, imposant,  revendiquant ouvertement l’abrogation de la Loi de 1973, la restitution de son droit inaliénable de battre monnaie et ne plus être esclave des usuriers, le RIC qui permettra de mettre à bas la tribu maçonnique déviante qui spolie les Assemblées et la Gouvernance ainsi que les corps intermédiaires où les parasites sont légion. Et cette gouvernance croit encore que ce mouvement va s’arrêter ? Elle est pitoyable de bassesse, on en viendrait presque à la plaindre devant son déni de la réalité, une réalité voyant un Peuple se dresser devant la bestialité !

Des millions de Françaises et de Français sont dans la rue, et non le chiffre ridicule du Ministère de la propagande. Les milliers de films sont faits actuellement et circulent dans le monde entier pour prouver cette réalité face au déni, ce qui ridiculise encore plus la barbarie totalitaire. Place de l’Opéra, jaune de monde, environ 5000 personnes, - on notera que le Ministère de la propagande ose parler de 1000 personnes sur Paris, se ridiculisant comme jamais cela ne l’a été - l’Acte fondateur des Gilets Jaune demandant un référendum pour le RIC vient d’être développé par la voix du Peuple. L’État à qui a été envoyée cette allocution ne peut rester désormais muet sauf à conchier la Démocratie et la République. Le Peuple a parlé. Les TV du monde entier ont relayé cette information, et par extraordinaire une TV Française a retransmis le discours. Si la gouvernance ne demande pas le référendum souhaité par les Françaises et les Français on saura désormais, mais on le savait déjà, que ce n’est qu’une dictature méprisable et à mépriser, ainsi que ses féaux, ses larbins en Assemblée, toutes ces choses méprisant le Peuple.

Quoi qu’il en soit le vote de salubrité publique, quelle que soit la décision de la gouvernance fera tomber le couperet sur cette oligarchie malsaine et perverse. Mai 2019 verra la liquidation de ses prétentions nuisibles et criminelles envers la France et son Peuple, et d’ores et déjà le mouvement en action va s’accélérer, il n’y aura plus un week-end sans que le Peuple ne se manifeste, et Noël comme le premier de l’an, mais quel Noël lorsqu’on est misérable et que l’on ne peut offrir le moindre jouet à ses enfants ?, n’y changeront rien. Les dés en sont jetés. La France veut retrouver sa Liberté et sa Souveraineté, et personne de son Peuple ne participera à la mascarade devenue du débat dit « national » déjà amputé de l’immigration massive, qui n’est qu’un leurre destiné à duper les Françaises et les Français.

L’évolution et non la Révolution est en marche, submergeant la marche arrière d’un parti dont la bassesse n’est plus à mettre en exergue, accompagné par des partis féaux, petits prostitués des sectes les plus répugnantes qui soient, mondialistes esclavagistes par essence, nazi communiste en substance. Le Monde regarde la France et de toute part affluent des messages de sympathies, de toute part des ovations s’enchaînent devant ce Peuple qui a toujours su mettre à bas les tyrans à quelques époques que cela soit et qui ne cédera pas un pouce de terrain à la tyrannie du jour, glauque et sordide, suintant une corruption inouïe.

On remarquera à 13h39 que les forces de l’ordre confinent totalement la Place de l’Opéra, empêchant les uns les autres de circuler, dans le mépris absolu du Droit. On sent là que les forces de l’ordre ont reçu mission de faire dégénérer à nouveau le mouvement, ils cherchent le contact et comme à leur habitude sont prêts à tuer. Lorsqu’on regarde les CRS et surtout la police, on voit bien dans les regards de leurs préposés cette détermination. Ils agissent sur ordre, et on sait qui donne les ordres, un Président dictatorial qui haï le Peuple. Place de l’Opéra, les gilets jaunes sont toujours confinés, les forces de l’ordre tirent des lacrymogènes et des grenades de désencerclement. Le blocage est intentionnel, cela relève d’une entrave à la liberté de circulation, les gens ne peuvent même pas faire leurs besoins. C’est un scandale, mais on ne s’étonne pas, la méthode utilisée est celle qui fut utilisée au vélodrome d’hiver pendant la dernière guerre pour souiller nos concitoyennes et concitoyens de confession juive. Les CRS chargent, c’est une honte, les bouchers sont en marche, molestent, on ne peut avoir aucune compassion pour cette milice et ses donneurs d’ordre.

Voilà la France, ô Monde regardez en direct ce qu’est que ce Pays où les nuisibles dominent, envoyant leurs chiens de guerre pour massacrer le Peuple de France, l’empêchant d’assurer ses simples besoins. Cette dictature se révèle dans son ignominie. Et c’est parfait, car nul au monde ne pourra nier son horreur, sa putrescence, et les Dirigeants du Monde pourront et devront désormais renvoyer à l’encan toute sa représentation, la confiner comme elle confine le Peuple de France. Qu’ils en profitent au G7 qui doit bientôt se dérouler à Biarritz pour la reléguer totalement. Car elle bafoue le Droit, conchie le Droit International. Que tout un chacun se souvienne de ce jour. La légitimité de la gouvernance est liée à son respect de la Démocratie et de la République, et par-dessus tout de la Constitution. Ici nous voyons que rien n’est respecté par cette gouvernance, et donc qu’elle n’a plus aucune légitimité, à moins que l’on veuille accorder une quelconque légitimité à une dictature.

14h30, sur les champs la violence se déchaîne, les casseurs protégés par la police, dont on a filmé l’un d’entre eux le marteau à la main, vont certainement rentrer en lice. En attendant la stratégie est claire, diviser les Gilets Jaunes, les bloquer aux entrées de Paris, les réduire en îlots en les empêchant de se joindre puis les humilier où les écraser psychologiquement ou physiquement. Cette stratégie déployée par le dictateur ne changera rien à la détermination des Gilets Jaunes. Il est, devant les images transmises de la France entière, la risée de ce monde. En attendant le Peuple subit son sadisme inconditionnel, le sadisme de ses féaux, de ses larves qui se nourrissent des contributions des Françaises et des Français. Cette souillure de l’Esprit démocratique et Républicain prouve là encore une fois l’indigence intellectuelle, l’incapacité congénitale à gouverner, des féaux en règne, car on ne gouverne pas contre le Peuple, car le Pouvoir vient du Peuple, n’en déplaise, lorsqu’on respecte la Démocratie.

La France, Pays des Droits de l’Homme, au regard de sa gouvernance est devenue la honte de ce monde. Plus personne ne pourra en douter. Ses mensonges répétés par sa propagande sur le nombre de manifestants à travers le Pays, ses mensonges sur ses intentions notamment le SMIC qui n’est qu’un vol qualifié par contribution des classes moyennes, ses mensonges sur les retraites exonérées de l’augmentation de la CSG qui se calcule par foyer et non par personne seule, ses mensonges éhontés qui font peser via des contributions nouvelles les miettes qu’elle semble accorder, ses mensonges sur le débat national qui se voit d’ores et déjà amputé du débat sur l’immigration, et qui va se révéler peau de chagrin, son autisme total sur les réclamations naturelles du Peuple, la répression qu’elle met en place pour tenter de briser le mouvement populaire qui revendique, si visible ce jour en divisant la masse des Gilets jaunes, retenus de force par sa police politique, qui voit l’ordre donné de quitter son gilet jaune pour pouvoir circuler librement, dans le déni du droit le plus total, ne lui donnent plus le moindre droit de parler de la Démocratie, la République, la Liberté, l’Égalité, et la Fraternité, conchiés comme jamais lors de cette journée.

Cette caricature de gouvernance, n’a plus le moindre intérêt pour une citoyenne et un citoyen qui se respecte, et tout un chacun nonobstant les votes à venir qui verront son élimination par un vote de salubrité publique, ne doit plus composer avec sa perversité. Le mouvement va donc se poursuivre et prendra des formes multiples, la principale devant être la grève de la consommation illimitée pour couler l’économie défendue par la gouvernance qui ne profite à personne, sinon qu’à ce 1% qui vote pour elle. Gageons que le RIC demandé sera remisé aux poubelles comme la plupart des revendications des Gilets Jaunes par la surdité excrémentielle de cette gouvernance. Le Peuple a d’autres armes légales qu’il saura utiliser, outre la grève de la consommation, ses manifestations multiformes, et bien entendu le rejet total de la classe politique hypocrite composant cette gouvernance et ses partis affiliés vendus aux lobbies et aux sectes  On ne discute pas avec le déni, on le méprise comme il méprise le Peuple.

Il est bien évident qu’à long terme le Peuple obtiendra une victoire totale sur la tyrannie, et dès cet instant mettra en œuvre ce fameux RIC, mais non seulement ce RIC, mais bien entendu la négociation des intérêts des dettes indues, et bien entendu l’évacuation totale de toute la franc-maçonnerie et sectes associées de la moindre gouvernance Française, à l’image de ce que vient de réaliser l’Italie. Car on n’oubliera jamais que la République actuelle est sous la domination totale de la Franc-Maçonnerie avariée et que la majeure partie des problèmes rencontrés est lié à cet État dans l’État qui a voulu remplacer en 1789 l’aristocratie. Ce ne sera que faire œuvre de salubrité publique et débarrasser l’État de ses parasites, de la tête aux pieds. Cela viendra n’en doutons pas.

À 16h, en résumé, on pourra dire que la manifestation des Gilets jaunes aura été suivie massivement, contrairement à ce que dit la propagande, que malgré la division réalisée par les forces de police, cette manifestation est restée pacifique, que ses revendications principales ont été exposées haut et clair sur la Place de l’Opéra, et que la balle est désormais dans le camp de cette gouvernance qui vient une nouvelle fois de se ridiculiser totalement, ce qui n’est pas étonnant, car absolument pas en phase avec l’ampleur du problème que révèlent les Gilets Jaunes, totalement déconnectée qu’elle est de la réalité de la Vie tout simplement, axée qu’elle est sur ses utopies babéliennes, ses croyances putrides et criminelles dont l’idéologie mondiale esclavagiste n’est qu’une facette. Le Monde entier aura pu voir à quel degré de répression elle est parvenue, dans le déni du droit le plus total. Et désormais chaque gouvernance interpellée par cette gouvernance aura toute latitude pour remettre en place son arrogance, cela aussi est un combat gagné par les Gilets Jaunes. Car sur la scène internationale, cette gouvernance est désormais méprisée comme elle méprise le Peuple de France, or bien entendu les faiseurs d’argent ridicules et leurs troupiers. Mais ceux-là déjà même sont remis en cause et entendus en justice notamment aux États-Unis, il ne faut pas que les féaux de la gouvernance ne l’oublient, car ce qui arrive aux États-Unis arrivera très certainement en France, un jour ou l’autre. Souhaitons tout simplement que cela arrive de la même manière, ce qui n’est pas certain du tout, compte du tenu du tempérament du Peuple de France qui commence à s’impatienter. 

17h Les forces de l’ordre utilisent sans compter les grenades, les lances à eau, les flash ball, on s’en doutait, ils sont là pour tuer et mutiler sur l’ordre d’un Président qui n’a désormais plus aucune crédibilité. Que le monde regarde comment le Peuple de France est traité, comme un chien, comme une merde, par l’ignominie en gouvernance ! Cela ne pourra certainement pas durer. En attendant ce Peuple aura gagné sur tous les plans du droit, mettant en évidence, que :

  • La gouvernance ne respecte pas le Droit National et International
  • Elle n’a aucune crédibilité pour oser se réclamer de la République, de la Démocratie, de la Liberté, de l’Égalité comme de la Fraternité et ainsi donner des leçons de morale à la terre entière
  • Elle donne l’image même d’une « République » bananière livrée aux mains du parasitisme et de l’usure.
  • Elle ne représente plus rien aux yeux du Peuple qui se respecte
  • Elle prouve qu’elle ne sert pas le Peuple mais des intérêts mondialistes esclavagistes.

Et ce n’est pas peu dans le cadre de ce petit monde que l’action des Gilets Jaunes ait pu montrer à la Terre entière ce qui se dessinait sous le masque de celles et de ceux qui se servent de la République comme de la Démocratie, qu’elles et ils conchient, pour poursuivre leurs activités malsaines et nuisibles. »

Nulle impatience, bien au contraire devrions nous dire à ces petits terriens, chaque jour qui passe dans leur lutte remet en cause l’intégralité du système esclavagiste dont ils dépendent, et les fissures amorcées deviendront très rapidement béantes, car il est désormais impossible pour un seul des leurs au vu de ce qu’ils ont exprimé, de revenir à la forme qui jusque-là les a conditionnés à leur esclavage. À suivre …

© Vincent Thierry

Les assassins
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 13 Décembre 2018 à 10:13

Les assassins

Petites nouvelles de cette petite terre, où l’escroquerie intellectuelle bat son plein sur les morts et les blessés commis lors d’un attentat en France, mais lisons :

« La souillure de l’Esprit est en marche, instrumentalisant l’attentat de Strasbourg dont elle est responsable par laxisme, ignorant dans le mépris nos morts et nos blessés dus à son laisser-aller, pour tenter d’ordonner aux Gilets Jaunes de rentrer au bercail et surtout de bien se taire. Tout aura été utilisé par cette oligarchie putride qui se veut règne, tout ? Non, pas encore, elle n’a pas tiré à balles réelles sur le Peuple, mais cela ne saurait tarder, il ne faut pas en douter. Car les assassins sont parmi ses féaux, des assassins prêts à défendre le 1% qui les rémunère indirectement après qu’ils se soient rétribués via les contributions des Françaises et des Français en se procurant des salaires mirobolants, des retraites dorées, des prêts via leurs associations les plus masquées qui soient.

Ils ont tué lors des dernières manifestations, sans un remords, sans un mot pour leurs victimes, ils ont tué comme ce djihadiste qu’ils ont laissé faire, ils ont blessé mortellement, défigurés à jamais, contraints par la force et la violence tout un Peuple, sans manifester la moindre compassion, laissant se défouler ses mercenaires, dans la hideur la plus répugnante qui soit. Ils vont à nouveau tuer pour protéger leur vérole institutionnalisée, leurs sectes puantes, leur franc-maçonnerie déviante, leur pouvoir usurpé par la félonie, la traîtrise, par la théorisation de la peur et des larvaires détournements qu’elle insinue.

Nous ne sommes plus gouvernés par une République, nous ne sommes plus en Démocratie dans notre France souillée, non pas la richesse, mais les larbins de la richesse, ces petites mains pleines du sang des enfants de la République tombés sous les coups de flash ball, les matraques et les gaz létaux, nous sommes dans une dictature qui se sert des symboles de la République et de la Démocratie, qu’elle conchie, refusant la parole du Peuple qui n’a le droit de s’exprimer que s’il se couche, que s’il se réfugie dans le giron des sadiques en gouvernance, toute une panoplie de barbares associés pour la destruction de la France, la destruction de sa classe moyenne, le remplacement de son Peuple par d’une main-d’œuvre à bas coût, pratiquant un génocide silencieux des retraités, des handicapés et des malades, pire en cela que les nazis en leur temps, une bestialité nuisible que toutes les Nations regardent avec effroi !

Regardent et en même temps voient leurs Populations elles aussi revêtir un gilet jaune en signe de protestation contre la barbarie esclavagiste qui meut leur Nation. Car nous sommes bien en face de la barbarie esclavagiste, déguisée de tous les ismes qui se prononcent, tous vendus ou achetés par l’usure internationale qui fait son nid de cet esclavagisme.

Où l’on voit que la revendication principale en France des Gilets Jaunes concernant le RIC pose des problèmes conséquents aux larves qui servent cette usure, qui, dans le mépris des souhaits du Peuple déconsidèrent cette revendication, se trahissant par là même dans leur soumission à cette usure, dans la bassesse la plus glauque qui soit, dans le déni de la réalité la plus foudroyante et la plus nauséeuse, la plus délétère et la plus consommée, larves du trône qui prennent leurs ordres au Bilderberg, larves du trône estampillés fondation franco américaine, et sectes ovipares, larves purulentes qui assassinent le Peuple par sédation financière pour le profit de la barbarie la plus nuisible que la Terre ait connue.

Depuis 1973, la France est pillée par l’usure, et voit-on un seul « élu » se porter contre la Loi qui a permis cette ignominie ? Que non, ils se taisent bien ces « élus », ils profitent de ce système, ils se couchent devant leurs maîtres qui ne sont pas les maîtres du Peuple qui se respecte, un Peuple dont toutes leurs actions sont faites pour l’anéantir, le dépecer, le liquider. Oui, nous sommes en face d’assassins attitrés à la morgue satisfaite, à la condescendance brutale, au mépris et à la vulgarité les plus dissonantes. Oui nous sommes en face d’assassins qui masquent leurs crimes sous les haillons devenus de la Démocratie comme de la République.

Que représentent ces assassins en intention ? Rien à l’échelle de la Nation, protégeant 1% de ladite population et leurs maîtres internationaux, rien du tout. Et c’est bien pour cela que le RIC leur fait peur, les fait trembler, car le RIC permettait de révoquer toute personne n’étant pas au service du Peuple de France, et là regardez bien, combien sont au service du Peuple dans cette gouvernance, parmi ces députés, parmi ces sénateurs, parmi les corps intermédiaires ? Aucun, peut-être quelques perdus éperdus attendant la miette qui tombe de la table grotesque de ceux qui les manipulent, entrés en sectes pour profiter de sa mise en esclavage.

Les assassins sont en marche, et le Peuple dans son bon sens a vu de par leurs actes ce qu’il en était de leurs dépendances, de leurs arrangements, de leurs affaires, de leurs crimes et de leurs vices. Y compris dans cet attentat odieux, facilité par le laisser-aller, le laxisme, qui voit certains ministres demander que l’on laisse rentrer les djihadistes de Syrie en France, et d’autres ne pas sanctionner un Juge qui a laissé filer un djihadiste. La honte de notre Nation est là, et il n’y a rien à en attendre, strictement rien. Leurs chaînes sont tellement lourdes qu’ils ne peuvent s’en émanciper, tenus qu’ils sont par les usuriers qui les manœuvrent.

Ils osent nous parler de politique Française, alors qu’ils font la politique des mondialistes esclavagistes qui ont usurpé le pouvoir sans le moindre vote des Peuples dans ce que l’on appelle l’union européenne, qui est le nid de vipères des sectes et des lobbyistes, ils osent nous parler de politique Française alors qu’ils obéissent à la feuille de route dictée par le Bilderberg, par cette association élitiste dangereuse car totalement infestée par les mondialistes esclavagistes, ils osent nous parler de politique Française alors qu’ils appliquent la politique mondialiste de la COP 21 et de ses petits arrangements mensongers sur le réchauffement climatique dû à l’Être Humain, source de tous les rackets possibles et imaginables. Ils ne pratiquent aucun politique Française et donc ne pratiquent aucune politique en faveur du peuple de France. Il serait temps de se rendre compte de ce qu’est cette équipe qui pourrit les Institutions depuis des dizaines d’années.

Aucune haine pour ces « gens » là, un simple mépris pour les larves qu’elles et ils sont, des menteurs propagandistes, des médiocres de toute nature, des fins de race lamentables et pitoyables qui sont la honte de ce monde et plus particulièrement de notre Nation. Personne n’est dupe et le dernier sondage de l’IFOP met en exergue que 71% de la population française, après le discours mensonger du leader de l’usure, est toujours en accord avec le Peuple qui se dresse contre l’oligarchie sanglante. On voit après l’attentat ignoble, les représentants de la fondation franco américaine vouloir se servir de l’état d’urgence pour empêcher que le Peuple manifeste dans certaines villes, notamment Bordeaux, où son représentant vocifère pour préserver son petit poste. Quel état d’urgence ? Lorsque l’État veut se servir de ce meurtrier pour essayer de taire la voix du Peuple ? L’instrumentalisation est ici écœurante, elle sue le mépris total des morts et des blessés dû à ce meurtrier laissé en pleine liberté.

Il n’y a ici qu’une manœuvre pour diligenter un état d’urgence inexistant. À telle preuve qu’aucune faction djihadiste n’a revendiqué cet attentat. Il vaut mieux ne pas analyser plus profondément cette action, car elle soulèverait le cœur de tout un chacun. En attendant les Gilets jaunes manifesteront le 15 qui vient, et rendront hommage aux tués et blessés par cet attentat ainsi qu’à leurs propres morts et blessés par la gouvernance lors des précédentes manifestations. Gageons que la répression sera à l’image des dernières semaines, et que la gouvernance fera tirer sur la foule, non plus avec des flash ball mais à balle réelle. Je ne le souhaite pas, car en ce ne sera plus une déclaration de guerre de la gouvernance vis-à-vis des Gilets Jaunes, mais bien une guerre totale menée par une oligarchie ne représentant que 1% du Peuple de France, et dans ce cas la riposte sera terrible, on ne peut en douter. Comme bien nombreux on se lavera les mains de ce qui pourrait arriver à ce 1% et sa gouvernance, devant tant d’ignominie, devant tant de manœuvres dilatoires, devant tant de non-respect du droit, devant tant de violence ordonnée.

On laisse tuer nos frères et nos sœurs, on massacre le Peuple, on éborgne, gaze, matraque, tire à bout portant sur le visage des manifestants, sans se préoccuper des casseurs, et cette gouvernance ose dire, ne parlant pas à un Peuple, mais à un chien : à la niche !!!! Le monde entier aura compris ce qu’il en est de cette dictature oligarchique qui ne dit pas son nom qui sévit dans notre Nation. Une dictature qui vient de se ridiculiser à nouveau en instrumentalisant l’attentat de Strasbourg, une dictature qui agit contre le Peuple de France, une dictature gangrenée par des tueurs en puissance, qui pour protéger leur cercle, n’en doutons malheureusement pas, va commettre l’irréparable. Je ne saurai trop le répéter, si cela est le cas, l’intervention d’une coalition sera nécessaire pour rétablir la Démocratie et la République dans notre Nation, et ici il serait souhaitable que se manifeste la Voix du Peuple de France pour d’ores et déjà impliquer l’ONU et son Conseil de Sécurité, pour mettre en place cette coalition, avant qu’il ne soit trop tard. »

Pauvre petite Terre, noyée dans la liquéfaction pour une partie de son Occident, par la barbarie esclavagiste. Nous souhaitons à la France de se rétablir dans ses valeurs réelles et non dans la prosternation aux abîmes. À suivre…

© Vincent Thierry

https://www.youtube.com/watch?v=u8oonOMW_9E&feature=share&fbclid=IwAR0B6CMUJzSWDT6SS-3-Tu5dV_p1LrCeE4wp5bP0mWFRn7vDTX3W82AMgnU

https://www.youtube.com/watch?v=TT-VX4AuZTA

https://www.facebook.com/collard.officiel/videos/560106064460620/

Un fichier S parfaitement libre de ses actes.

https://actu.orange.fr/france/le-gouvernement-appelle-les-gilets-jaunes-a-ne-pas-manifester-samedi-griveaux-CNT000001aZBsM.html

L’instrumentalisation de l’attentat par la gouvernance est ici patente.

https://endirectduchaos.wordpress.com/2018/12/13/strasbourg-griveaux-appelle-les-gilets-jaunes-a-ne-pas-manifester-samedi/?fbclid=IwAR3wMrq4QJaZgxIBBdu69vGK5mmnagEPyyVJ66EvDp6X4o3lIJjfCEMV9sc

Le ridicule dans toute sa manifestation. Après cet attentat, tout le monde à la niche, l'instrumentalisation ici de nos morts et de nos blessés qui n'auraient pas dû être si la gouvernance avait fait son travail, est absolument hideuse.

https://actu.orange.fr/politique/gilets-jaunes-dupont-aignan-accuse-le-gouvernement-d-instrumentaliser-l-attentat-de-strasbourg-CNT000001aZFmj.html?fbclid=IwAR2El-Z7eU8EH1wBxBEFDSuLMN2gf2LlKW4q4mAAoHqqsAVjKv2uMN9ilfY

Instrumentalisation de l’attentat par la gouvernance dans le mépris total de nos morts et de nos blessés.

https://www.youtube.com/watch?v=skddjC5j4cc

La gouvernance a déclaré déjà la guerre au Peuple de France.

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/video-gilets-jaunes-ceux-qui-appellent-a-poursuivre-la-mobilisation-sont-des-dangers-pour-la-democratie-denonce-alain-juppe_3095111.html?fbclid=IwAR1GHGDRLlcO_Yy03uQGUw1D4yLhqg0SDj4JR43u11ULuw9pJtucnxy8nwI#xtor=CS2-765-[facebook]-

La fondation franco Américaine déclare la guerre au Peuple de France, secte néo conservatrice aux ordres du Bilderberg, dont font partie le personnage, le Président de la République, le Premier Ministre, etc… Voir https://frenchamerican.org/young-leaders/earlier-classes/

https://desarmons.net/index.php/2018/12/11/bilan-provisoire-des-blesses-graves-des-manifestations-du-mois-de-decembre-2018/?fbclid=IwAR29Mzk8ZrYN13oLiTiUus_eIqcPqt-Z6SxJ35Pwn2u_Up-kNxIBUQNhLCw

On rappellera l’action de la gouvernance, qui risque de se reproduire samedi 15, avec une violence encore plus vive. Cette gouvernance fera tirer dans la foule, n’en doutons absolument pas. Qu’elle le fasse, et alors elle aura enclenché une période révolutionnaire dont elle sera la victime.

https://fr.sputniknews.com/france/201812131039285755-effectif-policier-paris-gilets-jaunes-manifestation/?fbclid=IwAR3G77l7RNUoCun-Qj4yoQYaJPZioIL5AVicEPFW5z4jo7g5kp3kPfdi0Q0

Cette gouvernance se prépare à tuer.

https://yetiblog.org/se-rendent-ils-compte-que-les-gilets-jaunes-sont-hors-de-portee-de-leurs-minables-stratagemes-de-destabilisation/?fbclid=IwAR1sAza5Iq1EWS0FvUPWiLpa-ppHoi8Lho-56nulnmbRV7FZZVZt0XholkQ

« Ils ont tout tenté : le mépris de classes, la force brutale de leurs robocops, les fausses concessions d’un président lénifiant, et maintenant la récupération sordide de l’acte d’un détraqué à Strasbourg… »

https://lepolitique.fr/2018/12/13/panique-a-lelysee-la-france-est-elle-actuellement-en-phase-pre-revolutionnaire/?fbclid=IwAR2mb54XaT5cgA7fpVmvwZeNbtGivX3UAXtahHU5SX1J6PAQ4xYaMJHDpVI

« Même si une probabilité n’est jamais une certitude, la situation actuelle peut être raisonnablement qualifiée de pré-révolutionnaire et la majorité présidentielle est cernée par de nombreux défis mathématiquement et difficilement surmontables. Les milliards d’euros de recettes publiques annulées qui viendront augmenter le déficit public pèseront inévitablement sur les classes moyennes, alimentant ainsi – et involontairement – la dynamique en cours. »

https://www.express.co.uk/news/world/1057746/macron-news-france-no-confidence-vote-latest-yellow-vest-protests?fbclid=IwAR0e1viu-1I78RMPytbeH4m9LgVhetxZOPHiFf423WyO04Z1IHn725MzPLM

La presse étrangère a très bien compris.

https://francais.rt.com/international/56711-vetus-gilets-jaunes-agriculteurs-polonais-mecontents-bloquent-autoroute?fbclid=IwAR0YNzCvCMxgnMFLXJyAUhJAZdj0-ofmsygRfwK9uzrS6YS8n-PUdFWEKdI

https://nosignalfound894736876.wordpress.com/2018/12/13/le-mouvement-gilets-jaunes-setend-a-dautres-pays-les-citoyens-du-monde-se-levent-contre-les-gouvernements-corrompus/?fbclid=IwAR2m7wYub0wCQurodSgMn-VvdOsUwDNuEBTvHUHpi7H1xXvw3YQa_BwfRlM

https://fr.sputniknews.com/presse/201812121039277623-montenegro-gilets-jaunes-scenario-francais/?fbclid=IwAR3-cai3urkU306-qbJIBTA85BToEfuwss78TGZDAOGW69o5uelda241hdw&utm_source=https://www.facebook.com/&utm_medium=short_url&utm_content=knNj&utm_campaign=URL_shortening

Le mouvement fait école.

https://www.youtube.com/watch?v=mzOq0iEF-0o

Les revendications qui mettront à bas l’oligarchie, le Peuple reprenant son pouvoir, je dis bien son, qui lui est usurpé par les sectes totalitaires, franc maçonnerie avariée, fondation franco américaine, Instituts divers et variés, Bilderberg et Usuriers, depuis des décennies.

https://www.valeursactuelles.com/politique/dupont-aignan-la-france-creve-de-son-pillage-par-loligarchie-101653?fbclid=IwAR0tubo1CUkWZmxhIaw_g6SfKF6HDL4DniBLvGFIfiakvpiRxXWT-GGOLTY

Une simple réalité, voyant l’oligarchie répressive, meurtrière vis-à-vis du Peuple.

"Lorsque les hommes politiques interviennent, il y a, presque nécessairement même, un abaissement notable de la moralité, parce que ceux-ci ne font rien et n'agissent qu'à la condition que l'association favorisée se classe dans leur clientèle. Nous voilà bien loin du chemin du sublime, nous sommes sur celui qui conduit aux pratiques des sociétés politico-criminelles."

Georges Sorel "Réflexions sur la violence" 1908

On verra que rien n'a changé depuis 1908.

 

https://www.ifop.com/wp-content/uploads/2018/12/115209-Rapport-CN-SR-51.pdf

 

Popularité des Gilets Jaunes après les annonces Macron = 71%. Ce mouvement ne s'éteindra pas, et ce ne sera l'instrumentalisation, dans le mépris de nos morts et de nos blessés, par la gouvernance de l'attentat de Strasbourg qui y changera quoi que ce soit.

https://www.facebook.com/hedi.lemmouchi/videos/10156819562234909/

 

La France en Colère

« Allocution du 13/12/2018

Mesdames, Messieurs les journalistes, merci de votre présence.

Nous adressons cette allocution à l’ensemble du peuple français ainsi qu’à M.le Président de la République, Emmanuel Macron.

Voilà bientôt un mois que le mouvement populaire des Gilets Jaunes secoue la France. Ce mouvement n’appartient à personne et à tout le monde. Il est l’expression d’un Peuple qui depuis 40 ans se voit dépossédé de tout ce qui lui permettait de croire en son avenir et en sa grandeur.

Voilà 40 ans que, Président après Président, élections après élections, les trahisons, les mensonges et les abandons se succèdent. Oui, M. le Président nous sommes épuisés, oui, nous sommes remplis de colère et oui, nous n’avons plus d’autres moyens de nous faire entendre que d’enfiler humblement ce désormais célèbre Gilet Jaune.

Nous sommes épuisés par une pression fiscale colossale qui ôte à notre pays, à nos entrepreneurs, à nos artisans, à nos petits commerçants, à nos créateurs et nos travailleurs toute énergie pendant qu’une petite élite échappe constamment à l’impôt. Les prélèvements obligatoires représentent désormais 46% du PIB et les aides sociales 1/3 du PIB annuel. Pourtant, malgré cela, vous n’arrivez même pas à payer décemment les infirmières, les personnes handicapées, les militaires, les professeurs et nous en oublions tant la liste est longue.

Nous avons donc une question : où diable va tout cet argent ? Notre instinct et nos yeux impertinents de simples Français le voient bien. Cet argent part dans des privilèges indus, des commissions de copinages, des retraites éternelles, des serviteurs à gogo,etc. Les serviteurs des Français que sont les élus profitent du pouvoir pour devenir des aristocrates de l’argent public. L’injustice est aujourd’hui criante. Alors que nous Français sombrons dans la détresse économique, nous n’acceptons plus cette situation.

Nous vous le disons aussi : nous ne voulons pas vivre de vos aides, nous ne voulons pas vivre au crochet d’un État boulimique qui nous prend toujours plus et nous redonne toujours moins. Nous voulons vivre libres ! Libres de pouvoir réellement jouir du produit de notre travail, libres de pouvoir créer et inventer sans voir fondre sur nous la patte terrible de l’Administration et des impôts, libres de pouvoir payer des impôts raisonnables afin d’aider nos compatriotes dans la difficulté, libres de se loger et de vivre dignement.

Par conséquent, nous Gilets Jaunes, exigeons une baisse sérieuse de toutes les taxes et impôts sur les produits de première nécessité (énergie, logement, transports, produits alimentaires, vêtements,…) ainsi qu’une baisse significative de toutes les rentes, salaires, privilèges et retraites courantes et futures des élus et hauts fonctionnaires.

Mais notre colère ne se repose pas que sur notre porte-monnaie, si vide soit-il. Notre colère est plus profonde. Elle vient de ce que depuis des décennies, nous Français n’avons plus aucun contrôle sur la marche de notre Pays. Nous n’oublions pas le traité de Lisbonne adopté après avoir été refusé en 2005, nous n’oublions pas les 13 années sans référendum, nous n’oublions pas les promesses jamais accomplies. Nous n’oublions rien.

Vous avez dit, Monsieur le Président « sentir le malaise démocratique dans le pays » et c’est vrai il existe. Mais que proposez-vous pour le résoudre ? Rien. Car oui, nous le savons, rien ne vous dérangerait plus que de donner au peuple la possibilité de se faire entendre.

Or, nous sommes las de devoir quémander les miettes de démocratie que vous et vos élus voulez bien nous donner. Nous venons donc avec une exigence concrète afin de sortir de cette crise démocratique : présentez au Peuple Français, par la voie du référendum un texte visant à modifier la Constitution dans le but d’introduire le Référendum d’initiative Citoyenne en toutes matières.

Ce texte doit reposer sur quatre points :

Donner au Peuple le droit de déclencher un référendum en vue de modifier la Constitution et interdire toute modification de la Constitution sans passer par le référendum ;

Donner au Peuple le droit de rédiger ou abroger une loi sur le sujet qu’il choisit ;

Donner au Peuple le droit de demander un référendum sur toutes les lois votées par le Parlement ;

Obliger le Président de la République à présenter les traités, accords et pactes internationaux au référendum pour ratification.

Ce texte que nous avons rédigé n’a d’autres objectifs que de rendre au Peuple son rôle de Souverain. Il ne cherche pas à mettre en danger la République, ni à déstabiliser l’État, il n’est pas non plus irréaliste ou démesuré. Nous n’avons d’autres ambitions que de sortir de cette immense crise de souveraineté. Rendez-nous la maîtrise de notre destin, présentez ce texte au Peuple Français : la décision lui revient à lui seul.

Devant cette Salle du Jeu de Paume où le 20 Juin 1789 les députés de la première assemblée constituante ont fait le serment de ne pas se séparer avant d’avoir donné à la France une Constitution, nous faisons le serment de ne pas nous séparer avant d’avoir obtenu la présentation au Peuple Français par référendum du RIC, du recul des privilèges d’État et de la baisse des prélèvements obligatoires.

Nous sommes pacifistes et le resterons mais sachez-le : même les baïonnettes ne nous feront pas poser nos Gilets Jaunes. Ils sont notre dernier habit, nous ne voulons pas être nus devant nos enfants.

Monsieur le Président de la République, vous avez dit vouloir résoudre le malaise démocratique de la France, alors entendez cette injonction du Peuple : rendez-nous notre Liberté et notre Souveraineté.

Merci »

https://www.facebook.com/christophe.parx/videos/10213061553557416/UzpfSTEwMDAwMzAwMTc3NjMwNDoxOTgyNjk0NDk4NDQ1MTg1/

Ici, tenez-vous bien, nous arrivons au sommet de l’abjection : à l’Assemblée Nationale, est demandée une minute de silence pour les Gilets jaunes morts dans leur action citoyenne, leurs blessés, leurs estropiés aux mains arrachées ou énuclées par la violence policière. Les Députés pour leur majorité se lèvent. Et… La gouvernance ne se lève pas, ignorant cette minute de silence, conchiant ainsi le Peuple qui le fait vivre, nous sommes au sommet de l’ordure la plus répugnante qui soit. Voilà par quoi la France est dirigée !!!! On ne parlera même pas du rire non dissimulée de la journaliste présentant les faits, petite main de ce pouvoir odieux, qui ici se révèle dans sa bestialité ordinaire. On ne peut avoir que du dégoût pour ces tueurs du Peuple de France, qui ne représentent plus le Peuple mais bien leur dictature nauséeuse, une lèpre brune inouïe qui empuantit la France et son Peuple.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière Mise à jour ( Vendredi 14 Décembre 2018 à 13:23 )
La terreur
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 12 Décembre 2018 à 05:42

La terreur

Petites nouvelles de cette petite Terre, où dans une de ses Nations la barbarie officie grâce au laxisme de l’esclavagisme tonitruant. Mais lisons :

« On s’y  attendait, la France vient de connaître un attentat répugnant de la part d’un « islamiste » parfaitement connu des services police, de surplus fichier S. Le 10, nous avons le discours du Président qui ne lâche rien que des miettes en usant et abusant du mensonge, pour calmer les Gilets Jaunes. Le 11, nous avons une action concomitante des forces de l’ordre sur toute la France pour dégager les ronds-points tenus par les Gilets Jaunes  pour faire croire qu’ils sont désormais libres, et que les Gilets Jaunes les ont quittés, ce qui est repris en masse par les médias aux ordres, et dans la soirée, après une intervention matinale chez le fameux fichier S où la police a retrouvé des grenades, l’Attentat qui tue et blesse nos concitoyennes et nos concitoyens à Strasbourg. Aujourd’hui, les Gilets Jaunes sont remisés dans la poussière, au nom de l’Unité Nationale, au nom de la peur et de la terreur instrumentalisées. L’analyse complète des événements fait surgir une zone d’ombre épouvantable, inscrite dans le marbre des dictatures quelles qu’elles soient, un attentat qui arrive bien pour renforcer leur pouvoir. Dans le respect de nos morts et de nos blessés, je n’insisterai pas sur les tenants et les aboutissants qui servent une instrumentalisation mise en œuvre par la lie de l’humanité.

Les ronds-points tenus par les Gilets jaunes dégagés par la violence des services de Gendarmerie et les Compagnies de CRS, portant à croire que le mouvement est terminé, dans un leurre manipulatoire totalement aberrant, ne convainc que l’aveugle. Le mouvement est fort de sa fraternité et se poursuivra indéfiniment au-delà de toute la propagande stérile et les mensonges enhardis conjugués. Si les gilets jaunes qui recueillent 80% d’opinion favorable ne peuvent plus tenir ces fameux ronds-points, ils ont d’autres armes à leur disposition, et l’arme de destruction massive qu’ils doivent employer ainsi que leurs sympathisants, est celle de la grève totale de la consommation, hors produits de première nécessité. Une économie qui ne profite pas au Peuple ne mérite aucune attention. Les pleurs de la gouvernance sur ce chef de chapitre sont particulièrement mis en avant pour que cette grève soit totale et illimitée. Comme nous ne vivons plus ni en Démocratie, ni dans une République, mais dans la Barbarie, les esclaves que nous sommes devenus doivent se faire entendre malgré l’impossibilité de manifester, l’impossibilité de s’exprimer, l’impossibilité de circuler, l’impossibilité de vivre tout simplement. La grève de la consommation est donc l’arme idéale pour contourner la mise en esclavage de notre Peuple par une oligarchie nuisible, dictatoriale, qui sert les ordres des usuriers et des lobbies, et en aucun cas le Peuple.

Ce mouvement a connu déjà quatre morts, des centaines de blessés, dont certains défigurés, énuclée, à jamais. Il a payé de son sang le tribut de la volonté d’être et non pas de se rouler dans la fange avec les vendus, les larves, tout ce petit 1% qui n’a aucune empathie pour le Peuple, et qui le considère comme un animal que l’on trait à souhait sans qu’il ne dise rien. La dignité de ce mouvement qui a su reconstituer la fraternité dans notre Nation, sur les haillons devenus de la Liberté et de l’égalité, ne périra pas sous les coups de la barbarie, ne s’éteindra pas sous les flots de la propagande et du mensonge dilués par les médias hideux qui servent l’oligarchie. Ce jour la gouvernance et ses féaux veulent le dissoudre dans le cadre de l’attentat qui vient de mutiler à nouveau la France, une mutilation qui aurait pu être évitée si et si seulement la gouvernance avait usé de la même violence qu’elle utilise envers les Gilets jaunes avec les fichiers S, connus, reconnus, jamais, ô grand jamais arrêtés préventivement ! Comme si la gouvernance laissait planer au-dessus de la tête du Peuple cette épée de Damoclès, qui, on pourrait le croire, la sert en temps et en heure par laisser faire pour cristalliser les énergies en sa faveur.

L’Unité Nationale ici revêt toute sa force, mais cette Unité ne revêtira pour personne ici une quelconque unité avec la gouvernance et ses féaux, mais bien uniquement avec notre Peuple, notre Peuple humilié, bafoué, gazé, matraqué, assassiné, trompé par ladite gouvernance. Car c’est l’Unité du peuple autour de ses valeurs, la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, qui ici se conjoignent, non pour servir en reptation la barbarie, mais le Peuple lui-même, car ce ne sont pas ses « représentants », la plupart achetés, vendus aux lobbies et aux sectes esclavagistes, qui représentent le Peuple, mais bien le Peuple lui-même qui honore la République et la Démocratie conchiées depuis des semaines et des années par 18% de la population. Honneur donc à nos sœurs et à nos frères tombés sous le fléau du laisser-aller de la dictature devenue de notre Pays, honneur aux innocents qui paient de leur vie le laxisme, l’hypocrisie, l’ignominie, le mensonge et la propagande, la soumission à tout ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais.

Quel avenir pour le mouvement des Gilets Jaune ? Un avenir silencieux menant une guerre silencieuse contre la dictature, par une grève totale de la consommation, par des votes de salubrité publique écartant à jamais les larbins de la dictature, dont je ne saurai jamais assez rappeler qu’ils ont osé refuser par vote une subvention pour les enfants cancéreux, dont je ne saurai jamais assez rappeler qu’ils ont voté la sédation financière de nos aînés, de nos familles, pratiquant ainsi un génocide déguisé, dont je ne saurai jamais assez rappeler qu’ils tuent nos enfants par vaccination massive pour le plus grand profit des laboratoires pharmaceutiques, toute une lie de l’humanité qui ne doit pas souvent se regarder dans un miroir sauf pour y voir la bestialité qu’elle incarne. Un avenir donc, qui manifestera à nouveau et encore à nouveau pour que lui soit restitué son droit inviolable à la parole via l’inscription dans le marbre du référendum d’initiative populaire dans la Constitution de notre France.

Gageons que prenant motif de son laxisme ayant permis l’attentat ignoble de Strasbourg, la gouvernance interdise désormais de manifester, faisant ainsi accroire à la population que le mouvement des Gilets jaunes s’est dissous. Il n’en sera rien, il existera toujours et prendra de plus en plus de force, que la gouvernance ne s’illusionne, il est inscrit dans le cœur des Françaises et des Français et se traduira dans tous les votes, et se traduira dans cette grève de la consommation qui trouve de plus en plus d’écho qui permettra de frapper au cœur le mondialisme esclavagiste qui veut faire litière de notre Nation, dans le mépris le plus total du Peuple de France. D’ores et déjà tout un chacun sait désormais que le temps est compté de cette gouvernance, et dans le respect même des « règles » - qui ne sont pas les règles du Peuple mais de l’oligarchie -  de la Démocratie, Mai 2019 verra terrasser l’infamie aux Élections dites Européenne, cette dictature de fait, et les élections suivantes la disparition même de la houle qui a investi les Institutions de sa morgue, de son mépris, de son outrecuidance, de son défaut total d’empathie. Car multiforme, ce mouvement n’a pas de maître, et par cette force telle une pieuvre détrônera l’incapacité comme la médiocrité en règne, car telle est sa force, une force que ne peut même pas imaginer l’esclavagiste, la force du Peuple qui d’un seul mouvement se dresse contre la barbarie. »

Nous avons vu souvent sur des planètes l’incapacité dresser la violence pour dresser dans l’illusion un rempart vers lequel se réfugient les Peuples ignorants, apeurés et terrorisés. Cela ne dure qu’un temps lorsqu’ils s’éveillent à la réalité cruelle et instrumentalisée dans laquelle ils se retrouvent. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Jeudi 13 Décembre 2018 à 14:08 )
Les miettes
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 11 Décembre 2018 à 06:43

Les miettes

Petites nouvelles de cette petite Terre en proie dans une de ses Nations à une manipulation dantesque de la subversion. Mais lisons :

« Des avancées grandioses, un pas fantastique, voilà ce que diffusent en boucle les médias aux ordres après le discours du Président, un discours d’une hypocrisie monstrueuse, à peine à la hauteur d’un acteur d’une série B, jouant d’une empathie totalement inexistante, car le regard du personnage ne saurait tromper qui que ce soit. Un SMIC augmenté de 100 euros ? Alors voyons de quoi se compose cette augmentation : prime d’activité 2019 soit 30 euros en avril 2019, 20 euros en octobre 2020, 20 euros en octobre 2021 plus 20 euros d’augmentation automatique en 2019, ce qui ramène la majestueuse augmentation à cent - quatre-vingt-dix euros, soit 10 euros !!! La CSG ne sera plus payée par les retraites inférieures à 2000 euros. C’est oublier très rapidement que le foyer fiscal dans un couple comporte deux retraites et que si l’un et l’autre gagnent 1001 euros, le foyer fiscal se monte donc à 2002 euros !!! Ainsi la grande majorité des retraités vont continuer à payer la CSG. Voilà donc les leurres avancés par la gouvernance aux ordres des usuriers. Nous ne parlerons pas du reste à la charge des entreprises et bien entendu des contribuables. Nous ne saurions trop rappeler que l’idée générale des Gilets Jaune aujourd’hui est axée sur l’instauration du Référendum d’initiative citoyenne. Ce que le Président a balayé d’un revers de main, en précisant qu’il fallait parler aux Maires, les pauvres qui déjà ne se pressent plus pour se faire élire tant de responsabilités pesant sur leurs épaules.

On est effaré par tant d’immaturité politique, mais n’en demandons pas trop aux énarques qui tournent en rond dans leur petit cercle, incapables de reconnaître un Peuple qui les nourrit. Un Bonaparte eut fait un discours remarquable, prenant à bras-le-corps les revendications justifiées des Gilets Jaune qui représentent la majorité du Peuple, restaurant l’égalité fiscale, annulant le CICE, qui coûte 40 milliards sans créer des emplois, révisant totalement les comptes pour rendre aux Françaises et aux Français le fruit de leurs contributions et non pas en dilapidant l’argent dans le monde entier et pour le monde entier, enfin en réformant totalement les structures de l’État, révisant le nombre de députés et sénateurs, éradiquant les retraites dorées, les salaires mirobolants des pique-assiette qui sucent le sang des contribuables. Cela ne s’est pas fait et on le comprendra très bien, lorsqu’on voit immédiatement après les annonces du Président intervenir la dictature de l’ « union » dite européenne le tacler pour ses dires. Prisonnier à ce point-là de cette dictature reflète parfaitement son discours et ses décisions qui ne déversent que des miettes à un Peuple affamé, qui par la signature du pacte de l’ONU, va le voir remplacé par toute la misère humaine, esclave à bas coût qu’attendent avec impatience les usuriers et les entrepreneurs de tous poils, esclavagistes patentés.

Où l’on voit que la dictature « européenne » a bien ruisselé en France, qui désormais qu’on le veuille ou non se présente comme une véritable dictature, et non pas comme une République, car le Peuple n’a pas droit à la parole dans cette « démocratie », car le Peuple est ignoré au profit de 1% de sa population à qui la gouvernance concède tout. On remarquera que le jour même où le Président fait son discours, le Sénat adopte un allégement de l’exit taxe pour les privilégiés. On pourrait s’en amuser tellement c’est contradictoire, mais cela n’est pas amusant du tout pour les classes moyennes qui crèvent sous les impôts, car l’objectif de cette gouvernance est de bien voir crever la classe moyenne, qu’elle n’ait en face d’elle que des pauvres, des esclaves, et les couronnant ce 1% qui se contrefiche totalement du Peuple de France. Les Gilets Jaune, sauf celles et ceux qui se sont fait acheter par la gouvernance, devant cette déclaration de guerre ourdie de mensonges, poursuivent leur mouvement, et l’acte  5 est désormais prévisible. Les médias y vont de leurs canons pour enchanter la gloire du Président, allant jusqu’à dire, où va-t-on trouver les milliards finançant ses déclarations, alors que les milliards sont là mais mal dirigés par la gouvernance dans les comptes qui se doivent, une gouvernance sous tutelle de Bruxelles qui ne représente donc strictement rien aux yeux du Peuple.

Et chacun d’y aller de son couplet, il faut respecter les règles de la Démocratie, mais lorsque la Démocratie n’est pas respectée par les élus, lorsqu’ils se plient à une feuille de route qui n’a rien de Française et ne le sera jamais,  que doit faire le Peuple, se plier, se courber, ramper, disparaître ? Je comprends ici parfaitement bien les échos de notre Peuple qui ne veut continuer ainsi à être vendu à l’ukase, à la menace, à la répression, à la violence d’État, si bien diligentée par ses nervis ayant tué, défiguré, gazé, maltraité, arrêté sans mandat, dans la violence gratuite la plus ignoble qu’ait connue ce Pays. Faits des services de Police et milices qui ne défendent pas l’Ordre Républicain, mais bien la dictature des 1% qui souille, par son manque de fraternité, l’ensemble du Peuple de France. Pauvre France prise entre l’étau de ces 1% et la misère du monde qui l’envahit pour remplacer son Peuple. Pauvre France anéantie sous l’abjection qui prétend la diriger, alors qu’elle ne dirige rien, sa feuille de route dictée par les usuriers étant son mobile, un mobile génocidaire qui ne dit pas son nom, un génocide criant au regard des actes de sa gouvernance tuant par sédation financière les retraités, les actifs, les handicapés, toute la population qui ne se love pas dans sa contrainte et la domesticité qu’elle implique.

La France après ce discours est donc bien dans l’horreur conditionnée par la virtualité, l’objet d’une guerre silencieuse menée par les riches contre les populations pour les affaiblir, les liquider physiquement par sédation financière. Et les miettes hypocrites distribuées devraient ici satisfaire ce Peuple, des miettes ignobles travesties dans leur fonction comme leur application, voyant se commettre la voix des médias aux ordres pour qu’elles soient le levier de la mise en servage totale des Françaises et des Français. De qui se moque-t-on ? En tout état de cause, il est bien évident que ce Peuple doit se manifester à nouveau, car s’il ne le fait pas, c’est qu’il aura choisi sa mort. De faux sondages distribués par les chaînes de TV et Radio aux ordres tentent de faire croire cela. Nous verrons la suite qui sera donnée par Le Peuple de France à cette entreprise de mise en esclavage. »

Bien des planètes ont connu des tonalités de l’errance en conflit avec le Vivant, mais toujours la Vie a su reprendre son chemin, alors action, patience et espoir pour ce petit Peuple. À suivre…

© Vincent Thierry

 

« Envers qui Emmanuel Macron est-il débiteur ?

par Thierry Meyssan

On présente souvent le président Macron comme un Rothschild Boy. C’est exact, mais c’est accessoire. Thierry Meyssan montre qu’il doit sa campagne électorale principalement à Henry Kravis, le patron d’une des plus grandes sociétés financières globales, et à l’Otan ; une lourde dette qui pèse aujourd’hui sur la solution de la crise des Gilets jaunes.

RÉSEAU VOLTAIRE | DAMAS (SYRIE) | 11 DÉCEMBRE 2018

 

Emmanuel Macron ne se destinait pas à la politique. Jeune homme, il espérait devenir philosophe, puis haut-fonctionnaire, puis banquier d’affaire. Pour arriver à ses fins, il fréquenta les bonnes fées de l’Oncle Sam : la French-American Foundation et le German Marshall Fund of the United States.

C’est dans ce cadre, qu’il a rencontré Henry et Marie-Josée Kravis, dans leur résidence de Park Avenue, à New York [1]. Les Kravis, soutiens indéfectibles du Parti républicain US, comptent parmi les grandes fortunes mondiales qui font la politique hors du champ des caméras. Leur société, KKR, est avec Blackstone et le Carlyle Group, l’un des principaux fonds d’investissement dans le monde.

« La curiosité d’Emmanuel pour la can do attitude, cette capacité à se dire que si l’on veut on peut, était fascinante. Mais il a une volonté de savoir, de comprendre ce qui marche sans pour autant l’imiter ou le copier qui le fait rester très français », déclare aujourd’hui Marie-Josée Drouin (Madame Kravis) [2].

Muni de la double recommandation des Kravis et de Jean-Pierre Jouyet [3], il intègre le cercle fermé de l’équipe de campagne de François Hollande. Dans un e-mail adressé à la secrétaire d’État US, Hillary Clinton, le directeur de la planification politique Jake Sullivan, décrit les quatre principaux membres de l’équipe de campagne du candidat socialiste, dont l’inconnu Emmanuel Macron. Il précise qu’il devrait devenir le Directeur général du Trésor (« the top civil servant at the Finance Ministry ») [4].

Cependant lorsque François Hollande est élu, Emmanuel Macron devient l’adjoint du secrétaire général de l’Élysée, une fonction plus politique. Il semble qu’il ambitionnait de succéder à Jean-Pierre Jouyet comme directeur de la Caisse des dépôts et consignations, poste qui échut en mai 2014 au secrétaire général de l’Élysée. Il est invité, quelques jours plus tard, au Club de Bilderberg sur proposition des époux Kravis. Il y fera une violente intervention dans un anglais parfait contre son patron, François Hollande. De retour à Paris, il démissionne de son cabinet.

Les époux Kravis sont parmi les principaux piliers du Bilderberg, dont Marie-Josée Drouin-Kravis est administratrice. Contrairement à une idée répandue, le Bilderberg n’est pas un lieu de décision. Ses archives attestent qu’il a été créé par la CIA et le MI6, puis est devenu un organe d’influence de l’Otan qui en assure directement la sécurité [5]. L’intervention de Macron ayant été bien reçue, il devient un des hommes de l’Otan en France.

Ayant quitté la politique, il ne souhaite plus y revenir. Il explique à maintes reprises à son entourage qu’il entend devenir professeur d’université. Avec l’aide de l’essayiste Alain Minc (adoubé en 2008 au Bilderberg), il obtient un poste à l’université de Berlin et un autre à la London School of Economics, mais ne parvient pas à être embauché à Harvard.

Pourtant, en août 2014 —trois mois après avoir « quitté la politique »—, il est nommé par François Hollande sur proposition de Jean-Pierre Jouyet (adoubé en 2009 au Bilderberg), ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.

Dans un livre paru en 2018, François Hollande assure que ce choix était son idée [6]. C’est possible, mais cela suppose qu’il n’a pas été informé de l’intervention de Macron au Bilderberg. Or, une de ses ministres et amie, Fleur Pellerin y avait également été invitée.

En décembre 2014, Henry Kravis créé sa propre agence de Renseignement, le KKR Global Institute. Il nomme à sa tête l’ancien directeur de la CIA, le général David Petraeus. Celui-ci va poursuivre avec les moyens privés de Kravis (le fonds de placement KKR) —et sans en référer au Congrès— l’opération « Timber Sycamore » que le président Barack Obama avait initiée. C’est le plus important trafic d’armes de l’Histoire impliquant au moins 17 États et représentant plusieurs dizaines de milliers de tonnes d’armes pour plusieurs milliards de dollars [7]. À ce titre, Kravis et Petraeus sont les principaux fournisseurs de Daesh [8].

Le président du Bilderberg, le Français Henri de Castries, invite le député-maire du Havre, Édouard Philippe à la réunion annuelle, qui se tient cette fois en juin 2015 en Autriche. Il sera à nouveau invité, en Allemagne cette fois, en mai 2016. Lors de la campagne présidentielle en France, Henri de Castries et Édouard Philippe seront des soutiens de François Fillon. Ils le laisseront tomber dès que Jean-Pierre Jouyet [9] aura fourni au Canard enchaîné les documents financiers réunis par l’Inspection des finances sur les emplois douteux de Madame Fillon [10]. Ils se rallieront alors à Emmanuel Macron.

En avril 2016, Emmanuel Macron fonde sa formation politique, En Marche !, dont le marketing est calqué sur Kadima !, le parti prétendument ni-droite ni-gauche d’Ariel Sharon. Son programme, quant à lui, décline les notes de l’OCDE [11] et celles de l’Institut Montaigne, dont Henri de Castries est le président. C’est d’ailleurs dans les locaux de l’Institut qu’il est créé. Mais Castries fait croire à Fillon qu’il ne soutient pas Macron et que c’est pure coïncidence. Il continuera d’ailleurs à lui faire croire durant des mois qu’il est prêt à devenir son Premier ministre.

Initialement, le financement d’En Marche ! n’est pas contrôlé. C’est une simple association qui peut recevoir des dons de l’étranger. Le nom des donateurs n’est pas transmis au fisc. L’archi-milliardaire Henry Kravis est de ceux-là.

Durant sa campagne, Emmanuel Macron rencontre régulièrement l’ancien président du FMI, Dominique Strauss-Kahn (« DSK »). Ces séances de travail seront niées jusqu’à ce qu’elles soient révélées par Le Parisien, bien plus tard, le temps que son image de pervers sexuels se soit atténuée. DSK (adoubé par le Bilderberg en 2000) apporte à la fois le soutien de la haute-fonction publique et celui du patronat français ; l’alliance sociologique qui avait porté à bout de bras le régime collaborationniste de Philippe Pétain et qui s’est reformée dans les années 80 autour de la Fondation Saint-Simon.

En juin 2018, le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer est invité sur proposition d’Henri de Castries à la réunion annuelle du Bilderberg, qui se tient cette fois en Italie. Ce juriste, spécialiste de droit constitutionnel, a toujours lié la science politique et la pédagogie. Il a été l’un des trois directeurs centraux du ministère de l’Éducation, puis directeur de la prestigieuse École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC). Il connaissait depuis longtemps Castries qu’il a fréquenté au sein de l’Institut Montaigne.

Lorsque la crise des Gilets jaunes débute en France [12], il est rapidement évident que le problème est profond et ne pourra pas être résolu sans remettre en cause la globalisation financière, ce que le président Macron ne peut pas faire. Durant sa campagne électorale, il avait surpris ses donateurs lors d’un dîner à New York en faisant le procès de financiarisation de l’économie. C’était de la rhétorique électorale. Il avait été repris par les Kravis : la financiarisation, c’est ce qui autorise les « achats à effet de levier » (leveraged buy-out) qui leur ont permis de devenir ce qu’ils sont.

Il convient donc que face aux Gilets jaunes, le président Macron sacrifie son Premier ministre en victime expiatoire lors des prochaines élections (les européennes de mai 2019 qui seront à coup sûr perdues). Mais, outre qu’il lui faut tenir cinq mois encore, par qui le remplacer ? Lorsque l’on doit le financement de sa campagne électorale et le choix de son Premier ministre à l’Otan, il n’est pas pensable de le remplacer sans en référer à l’Alliance. Le candidat idéal à cette fonction serait donc Jean-Michel Blanquer.

 

Thierry Meyssan

       

[1] Cette rencontre s’est probablement tenue en 2007. Par la suite, Emmanuel Macron a systématiquement rendu visite aux Kravis lors de ses déplacements aux États-Unis, tandis qu’Henry Kravis le recevait dans ses bureaux de l’avenue Montaigne lorsqu’il venait à Paris.

[2] « Quand Emmanuel Macron découvrait l’Amérique à 29 ans », François Clemenceau, Le Journal du Dimanche, 22 avril 2018.

[3] Jean-Pierre Jouyet est un ami personnel de François Hollande et de Nicolas Sarkozy. Il a dirigé l’Inspection générale des Finances de 2005 à 2007. Il était alors le supérieur hiérarchique d’Emmanuel Macron.

[4] « Hollande Team », e-mail by Jake Sullivan, May 10, 2012. Source : Wikileaks.

[5] « Ce que vous ignorez sur le Groupe de Bilderberg », par Thierry Meyssan, Komsomolskaïa Pravda (Russie), Réseau Voltaire, 9 avril 2011.

[6] Les leçons du pouvoir, François Hollande, Stock, 2018.

[7] « Des milliards de dollars d’armes contre la Syrie », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 18 juillet 2017.

[8] « Saisir des transnationales pour reconstruire la Syrie ? », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 14 août 2018.

[9] Jean-Pierre Jouyet est resté ami avec Henri de Castries à la fin de leurs études à l’École nationale d’Administration (ENA, Promotion Voltaire). C’est là qu’ils ont fait la connaissance de François Hollande.

[10] Contrairement à la version officielle, les informations du Canard enchaîné ne sont pas le fruit d’une investigation journalistique. La totalité du dossier a été fournie en une seule fois à l’hebdomadaire par Jean-Pierre Jouyet en violation du secret fiscal.

[11] L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) est un des deux organismes issus du Plan Marshall. L’autre, c’est l’Otan.

[12] « Comment l’Occident dévore ses enfants », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 4 décembre 2018. »

 

Dernière Mise à jour ( Mardi 11 Décembre 2018 à 09:14 )
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 1 - 10 sur 1264