Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS
Blog - Content Section Layout
Totalitarisme et psychiatrie
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 22 Septembre 2018 à 10:11

 

 

Totalitarisme et psychiatrie

Petites nouvelles de cette toute petite Terre où une Nation est en train de perdre son âme, mais lisons :

« La tentative de soumission à la pensée unique se poursuit, invariablement, par des médias aux ordres, où la boue sert à ce qui reste d’esprit à de pseudos journalistes, larves au service d’un pouvoir oligarchique malsain, puant, mafieux et dictatorial, qui traitent de « merde » des ouvrages qui ne correspondent pas à leur point de vue totalement ridicule, et cherchent à taire les Auteurs qui défendent la vision de la Nation, du Peuple, de l’Honneur et de la grandeur. Les penseurs qui ne pensent pas comme cette lie de l’humanité, gênent, car comment la médiocrité pourrait-elle admettre qu’il existe une pensée en deca de la génuflexion, de l’auge dans laquelle gravitent des gorets et des truies qui s’imaginent faire le monde alors qu’ils le réduisent à leur porcherie mentale, leur perversité sidérale, dans une épopée destructive qui ne trouve écho qu’auprès des acculturés, des illettrés, des débiles profonds, des masochistes par excellence qui se roulent dans leur fange et y trouvent un plaisir certain, fait de minorités qu’encense un pouvoir morbide. La morgue rugit de ces pourceaux en cohortes qui se prélassent avec l’argent des contribuables, dans ces médias pourris comme le fumier, scribouillards, experts en lobotomie, petites choses qui ruissellent et gazouillent leur détérioration intellectuelle comme on vomit un plat faisandé. Et l’exemple vient de haut, de cette hauteur qui est celle non des Aigles mais des larves qui sur leur monticule, issu d’un vote égaré, volent, rackettent, tuent, pillent les Françaises et les Français, dont les tenants et aboutissants des médias sont bien les images, montrant leur faciès de dépravés congénitaux qui hurlent leur pauvre déliquescence en prétendant se faire écouter alors que tout un chacun de sensé en rit sans mesure.  Bel horizon de ce Pays qui fut la lumière des Nations, qui ce jour se liquéfie de l’intérieur via ces menstrues de la boue qui s’imaginent des illuminés alors que ce sont des ombres dantesques qui suent par tous leurs pores la bestialité qu’ils enfantent. Cette indécence dictatoriale et précieuse s’imagine qu’en faisant quelques concessions, elle viendra à bout de la réticence qu’ont les Françaises et les Français des logorrhées insultantes de ses mécènes, petits outils de l’usure à genoux devant leurs mentors qui les parrainent, les forment, et les forgent afin de détruire toute réalité de ce qui fonde l’Humain, l’Honneur, la Grandeur, la Beauté, Le Sacrifice, pour la remplacer par la hideur, la bestialité, la perversité, la forfaiture, la trahison, et comment cela pourrait-il en être autrement, lorsque l’assassin est un héros dans cette Nation ? Lorsqu’on voit désormais le djihadisme, qu’il ne faut surtout pas critiquer,  devenir le prêt à porter à tous les niveaux de son Etat, jusqu’à l’aider en Syrie sans le moindre état d’âme devant ses actes de barbares ? La barbarie n’est pas en Syrie ni ailleurs, elle est bien sur notre sol, devenu une éponge suant une puanteur consanguine et labiale dans laquelle se vautrent la vermine la plus suppurante.  A telles fins que les assassins sont portés presque au Panthéon, ces porteurs de valises du FNL en Algérie qui ont permis de tuer nos compatriotes, qui ont permis d’égorger et trancher le sexe de nos soldats trahis pas toute la subversion, remerciée comme il se doit par la reptation, qui devrait aussi élever une statue aux tortionnaires des camps vietminh en Indochine, bon français qui massacraient nos soldats au nom de leur idéologie bestiale. Bel exemple pour la jeunesse de ce Pays ! Un Pays où le mensonge est devenu l’art de gouverner. Un exemple, cette gouvernance de racketteurs décide que 300 000 retraités, sur 16 200 000 existants en France, verront la cotisation CSG de 2,7% non appliquée sur leur retraite qui ne doit pas dépasser 22000 euros pour un couple et 14000 euros pour une personne seule, et cette gouvernance vous dit qu’elle va perdre 350 000 000 d’euros ! Alors faisons un calcul simple très large puisqu’on prend en compte 300000 couples ! 22 000 euros que multiplie 2,7% que multiplie 300 000 = 178 200 000 euros !  Que cette gouvernance de voleurs transforme en 350 000 000 euros !!! Prendre les gens pour des imbéciles et des idiots, et les insulter comme des charretiers, voilà ce que sont ces satrapes qui n’obtiennent aujourd’hui que 20% de consentement de la part de la population ! Pire désormais, on apprend qu’ils convoquent la représentante du rassemblement National pour une expertise psychiatrique de sa personnalité, - il y a pourtant matière dans la gouvernance actuelle, où mégalomanes, psychopathes, pervers sexuels sont légions ! - au motif qu’elle a dénoncé les crimes de DAESH, vous savez cette armée de l’Occident, un ramassis de tueurs utilisés par des tueurs nés, qui décapite, torture, viole, réduit en esclavage, éviscère, allant jusqu’à commettre des actes d’anthropophagie. Cette mise en examen psychiatrique,  applaudi par toute la subversion qui est la suce queue par excellence du terrorisme, qui commandite le terrorisme, se sert du terrorisme, petit cénacle de minables corrompus et pourris comme le fumier qui tournent en rond dans leur porcherie, sonne le glas de la Démocratie en France,  sonne la fin de la liberté d’expression, où seules et seuls pourront s’exprimer la perversité de l’humanité en grande admiration pour les tueurs, les assassins tout court. Nous vivions déjà l’Espagne de 1936, nous nous retrouvons désormais dans la Russie de Staline ou de Lénine, qui ont déporté et assassiné 60 millions de Russes. Attendons-nous au pire avec cette malfaisance qui ricane, comme on a pu le voir lors des cessions de la commission d’enquête du Sénat, qui ricane car elle se sait protégée par toute la vermine du monde qui trouve son nid dans le glaire d’une maçonnerie déviante et perverse, car elle se sent protégée par une armée de pédophiles et de tueurs qui s’incarnent si bien dans les rouages de cet état lamentable, perclus de ses crimes, de ses viols, de ses affaires, de ses mensonges, de ses rackets, de ses vols, un état qui tombe en ruine et que personne ne devra défendre, car on ne défend pas la bassesse et l’ignominie, on ne défend pas celles et ceux qui protègent les djihadistes de tout poil, les pervers de tout horizon, qui maltraitent leurs aînés en les réduisant à la pauvreté, qui tuent leurs enfants par vaccination outrancière, qui tentent de changer de peuple en le noyant sous une immigration massive payée par les commissionnaires de la hideur, de la pourriture, de l’inintelligence instinctuelle et bestiale, ces fins de races qui ne sont que de la matière brute et en aucun cas des intelligences, des cosmopolites qui n’ont ni racine, ni devenir sinon celui de leur marais fétide, de leur puanteur grotesque, dans lesquels ils voudraient avilir l’humanité toute entière. Les larbins de cette sous-humanité sont en marche, n’en doutons pas, il n’y a qu’à les entendre, les regarder, pour en avoir un dégoût profond, et on peut se demander comment la France a pu accoucher de ces voleurs, on se demande qui a pu élever cette défécation de l’esprit, mais il ne faut pas se le demander, il faut regarder depuis la fin de la dernière grande guerre comment ont été choyé toutes les couches subversives de la Nation, sous la houlette du communisme, du socialisme, toutes ces hérésies nées de la débilité mentale la plus profonde, car incapable de concevoir l’Être Humain sinon comme un esclave au service de l’usure et des usuriers. Lorsqu’on observe la manière de faire de cette pouponnière de décérébrés, allant jusqu’à prescrire des expertises psychiatriques pour ses opposants, dignes en cela des assassins rouge ou noir issus du nazisme comme du communisme, dont ils sont la parfaite synthèse, on voit à quel sous degré culturel en sont rendus ces zombis, des rebuts qui devront être jugés par les Peuples, comme cela devra être, et notamment, avant toute chose, par les urnes, afin qu’aucune voix ne soit émise pour ces errants de l’intelligence, ce mouvement de mafieux associées à la puanteur cadavérique, qui se veut gouvernance, jusqu’à vouloir imposer aux Nations Européennes ses directives, que les Nations devront rejeter, les Nations qui se respectent, rejeter cette tentative de mise en place de la dictature nazi communiste, qui ne dit pas son nom, et qui est là, avec les slogans de l’Allemagne Hitlérienne comme ceux du régime de Vichy, avec les actes propres au communisme le plus dégueulasse, se croyant hors des lois humaines, en dehors de toutes les valeurs humaines, et voulant croire que tout un chacun acclame sa nuisance existentielle,  ses mensonges, sa barbarie la plus prégnante, sa nécrose bestiale. Nous avons ici à faire à un gang, une mafia composite de tout ce que la désintégration comporte, dont il ne faut espérer que le paupérisme, la désincarnation du vivant au profit de la chose, de l’esclave économique et sexuel au service de pervers et notamment des pédophiles, si bien protégés désormais dans notre pays avec des lois scélérates qui devront être détruites. On n’oubliera jamais que les deux premiers ne font pas la politique de la Nation, mais la politique du cosmopolitisme véreux,  dont ils  sont issus via la fondation dite franco américaine, repaire de la subversion par excellence, de la fosse d’aisance mondialiste, du néo libéralisme et bien entendu du néo conservatisme. On n’oubliera pas avant de voter qu’il ne faut pas voter pour celles et ceux qui appartiennent tant à la franc maçonnerie véreuse – on se rappellera que la Grande Loge Nationale Française a initié le nœud de l’affaire de la barbouzerie d’état, ce qui prouve qu’il n’y a plus une seule obédience en France qui mérite la moindre attention - qu’à cette secte et autres sectes qui ce jour paradent sur le presque cadavre de notre Nation, qui dans le mépris le plus total du droit se créent des milices, surtout salafistes, pour protéger leurs errements, on n’oubliera pas, et qui viennent vous parler de mettre en place un mémorial pour les victimes du terrorisme alors qu’ils en sont les facilitateurs, confère la Syrie par exemple. On n’oubliera jamais ce que sont ces voleurs, ces racketteurs, toute cette lie de la société humaine crachant sur ses aînés et assassinant les enfants, on n’oubliera pas quel régime ils cherchent à mettre en place : la synthèse du communisme et du nazisme, ou nazi communisme qui, s’il perdure, entretiendra bientôt des camps de concentration et des goulags, des hôpitaux psychiatriques dédiés à ses opposants sous la loi de ses milices, de ses kapos et commissaires politiques innommables qui déjà sévissent dans leurs médias propagandistes. L’heure est très grave dans cette Nation livrée à cette bestialité qui se veut domestique. Et tout un chacun doit en prendre conscience, car lorsque comme dans tous les régimes totalitaires, on destitue la liberté de pensée, on cherche à détruire les Auteurs comme les Éditeurs, les mouvements politiques qui ne pensent pas dans le cadre de la pensée unique, qui est celle de la sous intelligence permissive et larvaire, du masochisme le plus débile qui soit, lorsque on ne respecte ni les aînés ni les enfants, les témoignant pour les uns dans la sédation économique ou physique, pour les autres par la mise à mort par vaccination massive, lorsque les handicapés voient leurs prestations réduites pour les pousser au suicide, lorsque les gens sous tutelle et sous curatelle se voient amputés de revenus par imposition forcée, lorsque on voit ce vivier infect qui tant par ses actes que par ses méthodes met en œuvre la mise à mort des êtres fragiles comme l’avaient mis en place les nazis, comme les communistes par l’intermédiaire de leurs goulags, et qui maintenant argue de l’expertise psychiatrique pour ses opposants, il faut cesser d’être un idiot utile, un aveugle, sauf à penser que l’on soit complice avec cette dictature, et lutter par les urnes contre cette dépravation institutionnalisée.  Les masques sont aujourd’hui tombés, soit on regarde la réalité, soit on se terre comme les autruches dans le sable ou on accepte sa mise à mort par ce nazi-communisme qui avançait jusqu’à présent dans les ténèbres. La lutte contre cette sclérose de la Nation et du Peuple est à la fois politique et culturelle, elle est celle surtout et avant tout de l’information réelle et non de la propagande digne de la Pravda soviétique,  dissipée par les reptiles faisandés qui pourrissent les médias avec leur pensée unique qui est celle des lâches, des masochistes, des larves, des choses sans racines, sans esprit, sans âme, difformes et boursoufflées par leur acculturation comme leur illettrisme les plus provoquants,  liens de la manipulation la plus bestiale qui puisse exister, pratiquant une guerre silencieuse pour détruire toute civilisation au profit de la boue et de ses effluves morbides. Choses qui doivent s’exprimer ce qui permet de différencier les égouts des cimes, choses aux icônes dont la bestialité est renommée, la bêtise accordée, la débilité profonde consommée, qui doivent continuer à s’exprimer, car ainsi tout un chacun pourra voir ce qu’est la lèpre, la gangrène, la fétidité, le cancer de l’humanité, la fiente de l’esprit, que tout un chacun en conscience pourra écarter d’un revers de main comme les chiures de mouche, afin de s’ouvrir non plus aux ténèbres imposées par des pouvoirs sans valeurs humaines, mais à la lumière du Vivant, à la beauté et non à la laideur, à la grandeur et non à la bassesse, à l’honneur et non à la forfaiture, au respect inconditionnel de ses racines, au respect de ses aînés comme au respect de ses enfants, au respect de chaque branche vivante, de toutes Nations comme de toutes races humaines, au respect de l’Humanité, au respect tout simplement de la Vie dans toutes ses allégories, au-delà de la petitesse d’esprit, dans la grandeur d’âme restituant l’Être Humain à la spiritualité la plus lumineuse. Il est bien évident que lorsque la vie se réduit à la porcherie et ses arguties, il est bien difficile de s’en extraire, surtout lorsqu’on est élevé avec cent mots pour s’exprimer, surtout lorsque la sous-culture règne au sein des médias, surtout lorsque la bestialité est le brevet de bonne conduite délivrée par les pouvoirs en place, brevet de bonne conduite qui porte en sceau l’adoration des assassins, des coupeurs de têtes, des traîtres à la Nation, qui porte au nue la bêtise, la corruption, le vol, le viol, le racket,  en valeur suprême le déni de l’existence, la liquidation des êtres à naître ou bien des nouveaux nés, des aïeux par sédation, prouvant en cela que la mort est la valeur suprême de cette barbarie qui se dit gouvernance, non la Vie mais bien la mort, par procuration, par loi félonne, par l’arbitraire qui le tiennent debout, en marche vers les égouts, vers cet abîme où les psychopathes sont rois, les médiocres des princes, les débiles dits « intellectuels » les donneurs d’ordre de la pensée unique. Une société a les héros qu’elle mérite, mais lorsque 80 pour cent des Françaises et des Français mettent en cause cette société, il reste un peu d’espoir pour cette Nation. Un peu d’espoir pour nettoyer cette porcherie qu’est devenue notre Nation où se réjouissent truies et gorets avec délectation en agiotant sur la mort des citoyennes et des citoyens, en se gavant comme des oies, ce qui est rassurant car on sait tous ce que deviennent les oies, et cela pourrait bien être leur avenir si le Peuple se réveille et choisit une autre voie que celle des urnes, ce qui est du domaine du possible devant tant de félonie et de fourberie accumulées, devant cette morgue de médiocres s’imaginant des Aigles alors que ce ne sont que des bassets serviles de leurs maîtres usuriers, qui rappelons le, en un an de pouvoir ont défiguré la France et continuent à la massacrer. Si cela venait, ce qui ne serait pas favorable car déclinée dans une guerre civile devant laquelle la révolution dite française ferait pâle figure, à tout le moins on ne saurait trop conseiller de s’en laver les mains, comme Ponce Pilate, car personne de sensé ne peut défendre cette litanie, de l’abjection et de l’injure, qui se veut règne, le nazi-communisme.»

Bien souvent, sur multiples planètes, nous avons vu la subversion à l’œuvre, cette boue de l’esprit qui se caractérise par la haine de soi que l’on réfléchit irrémédiablement sur les autres en les voulant corvéables à souhait à sa propre dérision, sa propre débilité mentale. Mais cela n’a jamais duré, et les Peuples, pour leur survie naturelle, se sont toujours révoltés contre les promoteurs de ce nihilisme réducteur, raciste par excellence envers la Vie et ses branches souveraines. À suivre…

© Vincent Thierry

 

 

La souillure de l’Esprit
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 11 Septembre 2018 à 14:01

 La souillure de l’Esprit

Petite nouvelles de cette petite terre et d’une certaine Nation s’engluant dans la vermine et l’ordure, souillée généreusement par la médiocrité et son éventail de valets, mais lisons :

« Nous vivons des moment épiques, non de grandeur, mais de petitesse, où les raclures de morves s’effeuillent dans les médias vomitifs, plumitifs de la puanteur chronique distillée par leurs maîtres usuriers, des pédants, des experts de la pouillerie et de ses limbes où s’égosillent les orduriers de l’invective, les bellâtres du sadisme, toute la panoplie de la culpabilisation qui le cul béant attend sa sodomie journalière pour se nourrir, comme les prostituées les queues avariées qui paressent le long des trottoirs, tels la chiennerie et ses fientes canines déversant leur fétidité par toutes les rues de nos villes. Nous vivons l’ordure, et l’ordure est ménagère, tellement ménagère lorsqu’on observe la ménagerie en gouvernance, une sous-bestialité dont la répugnance est la mise, vous savez ce je ne sais quoi de larvaire qui brille dans les yeux des violeurs et des voleurs accouplés, toute une bande de psychopathes visqueux, empanachés par leurs affaires, leurs prébendes, leurs associations malfaisantes, qui franc maçon raté, qui en secte purulente oint par le bestiaire pédophile des Usa, qui outrepassent toute morale en loge noire savourant la mise à mort d’enfants innocents. Toute une sous merde qui ricane, fait les poches et se régale de la misère du monde, s’attaquant aux plus faibles, comme on peut le voir du matin au soir, - après les enfants qui viennent de naître, les retraités, les handicapés, maintenant les personnes en curatelle ou tutelle, n’ayant d’autres arguments que l’injure, une injure qui tient debout les homoncules ridicules qui invectivent, surtout en dehors du territoire, s’inventant un charisme qui n’est que le charisme des merdeux qui dans les cours de récréation tentent d’asservir, rackettent et pillent, minables vermisseaux nés de la putridité et retournant invariablement dans leurs égouts lorsqu’ils sont mis à nu dans une vérité qui les dérange. Car il ne faut pas déranger les merdeux en reptation devant leur nombril, ces défécations d’usuriers qui servent de serpillère, totalement pervertis et n’ayant d’autres réparties que se croire le centre du monde alors que ce sont que des épiphénomènes dont la corruption restera dans l’histoire comme celle d’un moment particulier signant la décadence, la panoplie de l’horreur et de l’ordure associés, cette putréfaction d’étrons qui ne vacillent pas sous le mensonge, leur œuvre, qui ne vacillent pas sous la propagande, leur leurre, qui tentent d’étouffer leur ignominie en rendant silencieux celles et ceux qui pourraient les dénoncer, par le meurtre préventif, par l’oubli négatif, par toutes les litières de leurs avanies putrides et mortelles qui suent la mort et la prostitution. Nous avons là au cœur d’une Nation toute leur constellation, qui plus est se satisfaisant de toute la lie de l’humanité, se servant et se servant encore du terrorisme pour asseoir leur besoin vivrier de chair fraîche et surtout de rapines. Regardez ces remugles se lamenter de l’intrusion des services Russes pour décrypter leur message alors que tout un chacun dans ce monde espionne et espionne encore, un espionnage ici de mise, au regard de la présence des armées dans ce petit territoire que l’on nomme la Syrie où s’époumone l’allégresse du djihad encouragé, entraîné et aidé par la gouvernance éructant, accréditant ainsi les meurtres et les souillures, les décapitations, et les éviscérations, de son « armée » de prétorien qu’elle fait rentrer dans la Nation pour la souiller encore plus profondément, un épisode d’espionnage qui aurait pour but de mettre au banc des Nations des ordres donnés aux djihadistes de commettre un attentat chimique, qui passera inévitablement pour le fait du Président  Syrien, couvert de l’honneur de combattre la bestialité dans sa propre Nation, alors que la nôtre s’entache de cette pourriture, très certainement commanditée par les gouvernances qui se sont succédés pour commettre des attentats sur son propre sol afin de faire peur à sa population. On ne peut plus désormais en douter devant tant de vilénie, de forfaiture, d’abandon de souveraineté, de lâcheté, de promiscuité avec toute la vérole du monde, avec la souillure de l’humanité, la lie et l’infection de l’humanité. Voyez braves gens ce que sont ces roturiers des immondices ! Qui vous volent, qui vous rackettent, qui tuent vos enfants par vaccinations douteuses, qui tuent vos aînés par sédation, qui volent les handicapés, les personnes en curatelle et tutelle, voyez ce qu’est cette engeance suant la sous-bestialité, alliée irrévocablement avec ce que vous croyez être des partis qui vous défendraient, à gauche toute dirigée par le Grand Orient qui dirige la Gouvernance et une grande partie de cette droite estampillée fondation franco américaine, qui représente le néo libéralisme nazi communiste, regardez l’ordure qui pavane dans ce monde et n’accepte pas Trump par exemple, lui préférant de loin les épouvantails qui se sont succédés avant lui estampillés pédophilie et compagnie ! Oyez braves gens, voyez ce que sont ces fins de races qui gouvernent et veulent gouverner, ripailles et agapes des usuriers qui fondent leur carrière suivant le degré de leur reptation de leur capacité à les satisfaire, de leur capacité à s’agenouiller sans hésitation devant leurs ordres de sous-animaux. Petits kapos dociles n’ayant qu’un objectif, celui de la désintégration des Peuples comme des Nations, dans un camp de concentration dont ils seront les tortionnaires, masquant leurs maîtres de la City et d’ailleurs, horribles personnages n’ayant jamais rien créé sur Terre que l’infection et la lie, par propagande servile et mensonge éhonté. Voyez baves gens à qui l’on ment avec de faux sondages, que l’on cherche à culpabiliser avec de faux reportages sur une prétendue immigration payée par des milliardaires avaricieux et pestilents qui sont la lie de l’humanité par excellence, car ne respectant rien que leur petit moi caractériel, à l’image de certaine présidence, voyez braves gens le déclin qui s’avance avec l’injure et l’invective à la bouche, avec l’esprit de la racaille et ses cohortes de prétoriens encouragées, n’attendant qu’un mot de ces errements en gouvernance pour semer la terreur, avec l’aide bien entendu de toute la pègre qui se prétend de gauche, et de toute la pègre qui pourrit la droite, larmoyant sur tout ce qui n’est pas le Peuple de France, et volant le Peuple de France, voyez ce faciès des ténèbres instrumentalisé par ses maîtres usuriers, osant vous dire qu’il allait lutter contre la pauvreté, alors qu’il paupérise la Nation,  toute honte bue, se pavanant dans le grotesque, l’affligeant, le ridicule, donnant une image de la France qui est celle des vieilles prostituées que l’on retrouve sur le trottoir à Pigalle, qui elles au moins ont encore de la dignité. Ici nulle dignité, l’ordure est reine, la suffisance de même. Fort heureusement le Peuple sous son joug relève la tête et par plus de soixante-dix pour cent n’apporte aucune caution à cette peste bubonique, ce qui est rassurant, car elle sera renversée par les urnes, dans la légitimité la plus absolue, mais non seulement renversée par les urnes, mais jugée par une commission d’enquête qui réduire ses féaux à la mendicité comme ils cherchent à réduire le Peuple à cette mendicité. Que ce suint de bouchers en profite, cela ne pourra pas durer éternellement, car si il touche les masses, il ne touche pas les individus, en aucun cas, sinon qu’avec ses prévarications, ce qui renforce son destin qui passera par perte et profit de l’Histoire, et dont on ne gardera comme souvenir que celui de l’usurpation usuraire la plus téméraire qui soit, qui retournera dans son fumier et ses égouts, sous très haute surveillance. »

C’est tout le souhait que nous pouvons faire pour cette pauvre Nation qui en son temps à illuminé la Terre et ce jour n’est plus cendre de sa réalité. À suivre

© Vincent Thierry

https://www.humanite.fr/justice-macron-fait-les-poches-des-gens-sous-tutelle-660406

 

Dernière Mise à jour ( Mardi 11 Septembre 2018 à 14:20 )
Les tueurs en marche
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 01 Septembre 2018 à 12:30

Les tueurs en marche

Petites nouvelles de cette petite Terre où la subversion fait litière de certaines Nations. Mais lisons :

« L’illégalité dans laquelle se complaît la gouvernance mondialiste qui a commis son coup d’État en France, est de plus en plus visible. On rappellera pour mémoire, que sans tenir compte des réalités institutionnelles nous avons le commis de la finance apatride et avariée qui se crée une milice privée au sein même des états-majors, à l’aide de prétoriens, dont des salafistes, dont on n’a pour l’instant évoqué qu’un seul nom, un arbre qui cache la forêt, n’en doutons un seul instant, une SS personnalisée n’ayant qu’un seul but, la mise en chaînes du Peuple de France, avec pour seule possibilité de survie, l’acceptation brutale de tous les principes anti républicains. Ces principes sont pourtant simples : Liberté, Égalité, Fraternité. Dans ce régime qui n’a rien de la France mais tout de la domestication mondialiste au service l’usure, un néo libéralisme qui n’est que le nazi communisme par excellence,  la Liberté est réduite à peau de chagrin, surveillée, oblitérée, chapeautée,  seuls peuvent se commettre en ce chemin réduit les avatars en décomposition d’un show-business putride, les romanciers de quatre sous qui enchantent le pouvoir en place, tel qu’on vient de le voir avec la nomination d’un consul qui sans la moindre culture étatique, parce qu’il est le chantre de l’homosexualité et l’apologiste du détenteur du pouvoir dans notre Nation, devient bien entendu la personne judicieuse pour prendre ce poste. L’arbitraire ici et le fait du prince sont accomplis, nous ne sommes plus dans une République, mais dans un marais dont la puanteur se retrouve dans tous les escaliers du Pouvoir et plus particulièrement dans la gouvernance et les assemblées. La Liberté est nouvellement bafouée dans l’illégalité la plus totale, voyant les retraités frappés de nouveau, après une taxe indue sur leurs cotisations, par la non-revalorisation de leurs retraites du coût de l’inflation, mettant ainsi aux bans de la Nation celles et ceux qui ont construit la France, qui voient spoliés leurs retraites pour complaire à une caste répugnante qui ne cherche en aucun cas à faire des économies budgétaires mais bien au contraire à effacer jusqu’aux noms de celles et de ceux qui pourraient les juger sur leurs actes délictueux.  Car cette opération relève du délit le plus singulier, dénaturant l’égalité pouvant exister entre les citoyennes et les citoyens, obérant ainsi la capacité de cohésion du corps social, qui se voit ainsi réparti dans des classes particulières et l’on peut annoncer bientôt que les retraités à ce tarif devront bientôt porter une étoile jaune, comme les pauvres Juifs pendant la dernière grande guerre. On a entendu de la part des suces queues par excellence de ce pouvoir, que le fait de toucher aux retraités n’atteindrait pas la popularité du pouvoir au motif que la plupart des retraités seront morts en 2022 ! L’outrance ici déborde et fait ressortir la vase qui sert d’esprit à tous les suces queues de la gouvernance, digne en cela des nazis et des commissaires politiques de la Tcheka. Vous ne rêvez pas, vous êtes bien en 2018, et ce que vous voyez là prélude à la dernière phase que prévoit, très certainement cette gouvernance, commençant à paupériser les retraités, finissant par leur euthanasie obligatoire, ce dont ne se privent pas certains dans certains hôpitaux, la sédation votée par les francs-maçons avariés qui au lieu de défendre la vie préfèrent défendre la mort avec une pugnacité qui leur laisse espérer une nouvelle loi sur l’euthanasie qui ravira cette gouvernance de tueurs en intention. Cette peste bubonique qui injurie du matin au soir les Françaises et les Français, en catimini fait passer ses lois non seulement liberticides mais criminelles, telle la loi prévoyant qu’une fillette ou un petit garçon violé verra son manque de discernement statué par une Juge, libérant ainsi la pédophilie et ses sous merdes, car il n’existe de terme plus approprié pour les désigner, car tueur de la capacité de cognition de l’Enfance et donc du devenir de la Nation, misérables personnages qui devraient être castrés définitivement afin que la Société Humaine respire, mais on en est loin, lorsqu’on voit l’apitoiement des médias devant l’icône belge de cette pourriture incarnée qui font une publicité tapageuse sur son éventuelle libération. Lorsqu’on ausculte les États-Unis et leurs représentants tant du show-business que des médias au sens large du terme, lorsqu’on voit les actions menée par les services de police de ce grand Pays pour mettre un terme à toute la pourriture y compris politique qui se vautre dans la pédophilie et pire encore assassinent des enfants, il serait bien temps de s’intéresser sérieusement à ce problème dans notre Nation qui n’est pas blanche à ce niveau, bien au contraire, certains anciens militaires témoignant de la traite pédophile des enfants dans certaines nations, en vue de la ponction de leurs organes, et ce avec sinon l’approbation le consentement tacite de certains états. La peste est là et vient sous le drapeau de la République enchanter ses prouesses de nains. Qu’a-t-elle fait progresser depuis qu’elle a pris le pouvoir, par usurpation, dans notre Nation : rien, le néant absolu, par contre elle a fait régresser des couches entières de la population, divisée ses couches, spoliée les retraites, spoliée les handicapés, spoliée tout un chacun en rendant obligatoire une limitation de vitesse qui fait rire le monde entier, et bien pire organisée notamment en Syrie des actions contraires à toutes les Lois internationales, pire encore armant de bombes une Nation qui commet un génocide au Yémen, aidée des djihadistes et s’apprêtant de nouveau à le faire au motif d’un attentat au gaz chimique diligenté par ses mercenaires en Syrie. La boue stupéfiante qui s’écoule de ce monument d’hypocrisie est là, cette boue qu’elle appelle un monde propre, en fait un monde d’une saleté repoussante où l’on voit les lobbies se gaver sur la mort d’autrui, et notamment des enfants au motif de onze vaccinations totalement arbitraires, sans fondements pour la plupart sinon que l’argent qui en découle pour certains laboratoires pharmaceutiques, une boue qui s’empresse, une boue qui tel un tsunami cherche à parader, faire accroire, alors qu’elle n’est que funeste demeure, que permissive déliquescence, dont l’intelligence est inverse au moindre carré de son échantillon, un échantillon de gueux et de prostituées, de merdeux bancals et ahuris qui prennent la dimension du vent pour s’esclaffer dans l’invective, dans la moralité de la bassesse jusqu’à entendre de certains que les « retraités » doivent faire des efforts, pour nourrir qui ? Les fainéants, l’armée vagabonde de la misère, la puanteur de celles et de ceux qui ont pris pour principe de profiter du système ? Il suffit, la cour est pleine et cette typologie de personnage devrait être écartée manu militari de tous les pouvoirs, car elles sont la lie des pouvoirs. Lorsqu’on ne respecte pas ses aînés, on ne respecte rien, et voilà donc ce qu’est cette gouvernance en ses représentants, des voyous, des voleurs, des incapables notoires, des immondices qui se régalent des prébendes qu’ils s’accordent avec autant de volonté qu’ils mettent à vouloir culpabiliser les uns les autres qui ont construit la France, et qui n’ont d’autres buts que de la détruire au profit de leur idéologie sado masochiste, cette idéologie mettant en valeur les médiocres, car comment un médiocre pourrait-il accepter dans ses rangs ce qui lui est supérieur intellectuellement, à tout le moins, humainement. Cette piétaille a été bien choisie, pour les uns grands amis des salafistes, pour les autres suivant le critère du vol qu’ils ont commis, par prévarication, fraude, et certainement bien pire au regard de ce qui se passe dans les loges noires où le crime est organisé, le viol monnaie courante, l’abus rituel des enfants, y compris par la torture et la mise à mort, et le cannibalisme, les mets ordinaires qui ne sont plus cachés puisque déjà à Los Angeles existe un restaurant qui sert des steaks de chair humaine, sans que cela ne provoque une quelconque indignation de la part de la sous intelligence mondialiste. Cette piétaille se protège concernant ses affaires, et dieu sait que les affaires ne manquent pas dans ce mouvement qui recule, ce mouvement ridicule forgé grâce au défaut de cognition du Peuple, noyé dans les immondices médiatiques présentant la machine à laver qui lave plus blanc que blanc comme fortune à saisir pour se sortir des salmigondis qu’ont provoqué l’usure et les usuriers de tous poils qui coordonnent leurs efforts dans ce pauvre Occident afin de le dénaturer totalement, après que d’avoir occasionné deux guerres mondiales qui les ont bien servis, et préparer cette troisième guerre contre laquelle fort heureusement combattent des nations libres, la Russie, la Chine, l’Inde, et l’aréopage du Brics qui mettent en défaut les fauteurs de guerre, l’état profond « américain », l’Angleterre hissant le mensonge à la hauteur de valeur, la France, ici basset de l’hégémonie de l’usure, tous ces barbares immondes qui ce jour paradent dans les plus hautes fonctions de l’État en France. Ne vous trompez pas, la barbarie n’est pas ailleurs, insidieusement elle se met en place, avec l’aide de ces banlieues qui sont des zones de non droit, armées, et prestataires de grands services, notamment par l’intermédiaire du trafic de drogue bien encadré il ne faut pas en douter, et qui régale on ne peut que le penser, bien des élus, ne nous y trompons pas, pour que rien ne soit fait à son encontre, sinon que de périlleuses interventions de nos forces de police à qui l’on dit surtout de ne pas faire de dégât, à qui l’on dit qu’il faut protéger la « paix » sociale, une « paix » sociale qui n’est plus une paix mais une guerre à outrance de tout ce qui ne travaille pas et ne travaillera jamais, qu’il soit de la société argentée ou de la société désargentée, qui n’a qu’un but la liquidation massive pour l’un des acquis sociaux des Françaises et des Français, pour l’autre la mise en place de la terreur servant le premier. Une opération conduite déjà par les révolutionnaires de 1789, une opération reconduite par le Lénine, agent de l’Allemagne de l’époque, pour faire valoir une dictature qui ne dit pas son nom, mais que chacun peut voir s’installer de jour en jour dans notre Nation. Une dictature de tueurs, car il n’y a pas d’autres mots, pour celles et ceux qui voudraient voir la population des aînés disparaître avant 2022, qui avalisent onze vaccinations pour les enfants dans le mépris le plus total de leur droit à disposer d’eux-mêmes, qui spolient les handicapés, qui autorisent indirectement le viol des enfants de moins de quinze ans, seul un juge ayant qualité pour estimer le discernement du violé, qui font tout pour remplacer le Peuple par toute la misère du monde dans le mépris le plus total des six millions de chômeurs existants, qui cherchent à entrer en guerre à tout prix en Syrie et ailleurs quitte à se confronter avec la puissance Russe, qui ne fera qu’une bouchée de notre Nation comme de notre Peuple, permettant par là même de liquider une grande partie de notre population. On pourrait croire que je noircis le tableau, et pourtant tout ce qui est dit est vérifiable sans le moindre problème, et cette vérité masquée qui s’avance dans le silence, il vaut mieux la connaître avant que d’en connaître le goût amer, et prendre les dispositions qui s’imposent en commençant tout simplement à ne pas donner un seul bulletin de vote aux représentant de cette gouvernance, à ce mouvement de roturiers et de médiocres, dans toutes les élections, et notamment celle qui s’approche, les élections européennes où aucun député de cette chienlit ne devrait être élu, si le Peuple enfin se décide à regarder les choses en face, si il a encore de la dignité, et qu’il en a assez de se faire insulter par de pauvres icônes du mondialisme en reptation devant l’usure, des valets serviles et sans le moindre intérêt pour l’avenir de notre Peuple comme de l’Humanité toute entière. L’heure est grave dans notre Nation, elle fait ressortir que notre Liberté est réduite à peau de chagrin, que l’égalité n’y existe plus, quant à la fraternité n’en parlons même pas. L’heure est grave dans notre Nation où le terme de République est inapplicable, et doit être remplacé par le terme d’oligarchie de la médiocrité, rassemblant en marche toute la lie de l’humanité, la lie, car son but n’est en aucun cas l’élévation des Êtres Humains mais bien leur désintégration afin qu’ils deviennent de parfaits esclaves, incultes, acceptant leur mise en esclavage sexuel comme économique, leur mise à mort lorsqu’ils ne seront plus productifs, pour complaire à leurs maîtres usuriers qui commanditent leur pouvoir « politique ». Il ne faut pas être grand clerc pour voir ce qui se met en place, le surgeon du nazisme mâtiné de communisme, la plaie de l’Humanité par excellence, ayant occasionné plus de deux cent millions de victimes à travers le monde, au même titre que leur allié d’aujourd’hui, faisant en sorte que l’Être humain ne soit plus un Être humain, mais une chose corvéable à souhait, sans la moindre racine, reniant sa famille, reniant son histoire, reniant tout ce qui l’a fait, créant cette marionnette dont rêvaient déjà les révolutionnaires Français, qui eux-mêmes avaient engagé un processus de dépopulation pour créer l’ « homme nouveau », guillotinant à tout va, éliminant le monde ouvrier avec la Loi le Chapelier, commettant le génocide des Vendéens, jamais jugé, comme les nazis avec leurs SS, troupe d’élite bonne à tuer sans la moindre condition, comme les communistes avant eux ne voyant que le prolétaire, lui aussi corvéable à souhait, comme fanion de leur histoire maudite, permettant d’éliminer tout ce qui n’était pas prolétaire dans ce Pays, avec la bénédiction de ses « élites ». Ce jour est en marche pour créer les conditions de cette répugnance. Que personne ne s’y trompe ! Observez, voyez où sont rognés les acquis sociaux, ici la liquidation du droit au travail, voyez le vol et le pillage des caisses de retraites, - dont les cotisations durement acquises placées dans une banque ne seraient pas soumises à la csg de la barbarie -,  ici la liquidation physique par paupérisation des retraités, voyez la manière dont sont traités les nouveaux nés dans cette Nation, les voyant dans l’obligation « létale » de prendre onze vaccins à peine né, ce qui les verra pour la plupart autistes s’ils ne sont morts, dans les années à venir, et pour les pauvres enfants qui seront violés dont la qualité de discernement sera pesée par un juge, qui si lui-même est pédophile, retiendra ce critère sans le moindre état d’âme, voyez comment sont traités les hôpitaux, dont les subventions sont peau de chagrin afin de faciliter la mise à mort des nécessiteux, des malades et celles et ceux dont la médecine ne sait guérir les maladies actuellement, voyez et observez, tout est à l’avenant, et tout deviendra pire si vous continuez à voter pour les larbins de la finance apatride, petits commettants de la mort, petits kapos de camps de concentration qui ne disent pas leur nom, noyés dans cette faisanderie que l’on ose appeler l’ « europe » qui aujourd’hui n’est qu’un goulag contre lequel fort heureusement certaines Nations combattent, bien entendu en aucun cas la gouvernance du camp de concentration appelé France, qui conspue le Nationalisme, sans même en connaître la teneur, car sans honneur, sans le moindre respect pour celles et ceux qui ont bâti la France, sans le moindre respect pour celles et ceux qui ont donné leur Vie pour la France afin qu’elle soit libre de ce qu’elle implante actuellement, tellement obnubilé par la médiocrité qui la satisfait dans son entreprise de destruction de toutes les valeurs humaines. En attendant les futures élections, ignorez ces personnages qui se vautrent dans la boue et les excréments, qui ruissellent de la lâcheté la plus prononcée, petits grouillots sans importance qui tacheront l’Histoire de France, qui en a vu d’autres, et qui lavera à grande eau leur épiphénomène bancal et sans le moindre avenir. Usurpateurs de l’expression « en marche », qui d’ailleurs a été inventé par le Gouvernement Pétain, mais que cela ne vous étonne pas, car en ce lieu de la France, nous ne sommes pas en marche, mais en pleine régression, dans l’anachronisme le plus complet, nous retournons aux périodes historiques où l’esclavage était la panacée, notamment de certaines Nations antiques suant la dépravation, la pourriture, le sang, où des médiocres adoraient des statues nauséeuses auxquels ils sacrifiaient leurs enfants. Lorsque vous entendez « réformes », sachez que ces « réformes » ne sont pas là pour vous élever mais bien pour vous détruire, détruire toutes les valeurs quelles qu’elles soient, ainsi ne vous laissez pas leurrer par la logorrhée de la bestialité. Regardez ce qu’elle provoque, observez ce qu’elle fait, à l’image de ces sociétés antiques, planifiant la destruction des enfants, des aînés, des faibles, des malades, des handicapés, programme planifié par le Reich Allemand, regardez, observez et lorsque vous serez conscient, alors je préjuge que plus jamais vous ne voterez pour l’insanité bubonique qui recouvre actuellement la France. En attendant, renseignez-vous, allez plus loin que vos journaux, votre télévision et votre radio ridicules qui diffusent en boucle la propagande hilarante des médiocres, où tous les suces queues se réunissent pour enhardir près des populations les thèmes favoris de la désintégration des valeurs humaines, initiés par la gouvernance, pour faire accepter son naufrage intellectuel, son naufrage spirituel, dans des orgies d’onomatopées et d’anglicismes qui feraient vomir n’importe qui de non initié à la manipulation de masse. Les médias se présentent comme le quatrième pouvoir, ce qui était vrai jusqu’à l’apparition d’Internet, qui ne l’est plus du tout aujourd’hui, ils font rire la terre entière, et ce qui est navrant c’est de voir que nos impôts les subventionnent, ce qui est un comble, alors qu’ils devraient crever naturellement faute d’auditoire, lorsqu’on regarde les pertes dont ils font état. L’actualité ne se diffuse pas par leur intermédiaire, elle est immédiate et rien ne vous empêche d’aller la chercher sur la toile, en provenance de toutes les Nations du monde, gardez votre argent qui servent aux abonnements, vous payez assez d’impôts pour ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais, car ce que l’on vous diffuse actuellement  n’a pas le moindre intérêt. Un journaliste étranger s’est amusé à regarder la TV Française pendant une semaine, rendant un rapport plus qu’alarmant notifiant que le mensonge et la propagande y étaient permanents et que la qualité tombait à une vitesse vertigineuse et ne présentait pour quelqu’un de censé pas le moindre intérêt sauf à se vautrer dans les inepties et surtout en dessous de la ceinture, dans la sous-bestialité qui est la préoccupation d’une certaine majorité, comme on peut en conclure au regard des Lois qu’elle se permet d’inscrire, Lois qui devront être éradiquées de tous nos codes lorsqu’enfin un pouvoir réel, démocratique et Républicain, le pouvoir du Peuple et non des usuriers et de leurs valets, viendra remplacer cette oligarchie monstrueuse qui aujourd’hui pavane dans tous les pouvoirs. Mais cela on ne le décide pas tout seul, il faut être une majorité qui dans les urnes devra se comptabiliser. Pour en terminer sur ces quelques notes, je rappellerai le cas de l’Islande qui a su faire plier sa gouvernance et mettre en prison ses banquiers véreux, en manifestant paisiblement dans le cadre d’une grève générale illimitée. Cette Nation avait un taux de croissance à 7,2% en 2016, contre 1,8% en France. Cela permettra peut-être d’éclaircir les idées au regard de tout ce qui vient d’être dit. »

Nous avons vu bien des planètes soumises à cette subversion ne vivant que dans la propagande et le mensonge pour désintégrer toutes les valeurs de la Vie, qui a, une fois les Peuples éveillés, totalement été évacuée. C’est tout ce que nous souhaitons à cette pauvre petite planète. À suivre…

© Vincent Thierry

 

Dernière Mise à jour ( Jeudi 06 Septembre 2018 à 06:12 )
La lie de l'Humanité
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 30 Août 2018 à 13:20

La lie de l’humanité.

Petites nouvelles de cette petite Terre où encore une fois l’un de ses Pays se fait remarquer pour la dictature mise en place de la médiocrité incarnée qui y sévit. Mais lisons :

« Les événements se suivent et se ressemblent de plus en plus, ce qui est tout à fait normal lorsque la fange est en gouvernance, elle ne peut attirer que vers la lie, vers l’innommable, vers la barbarie, s’aidant sans discontinuer du mensonge, se protégeant avec des prétoriens de choix, suces queues émérites de l’usure qui voguent leur incapacité chronique sur une mer des sargasses où la Liberté n’est plus de mise, mais conditionnée au « bien penser » des étrons. Car un étron ne pense pas, il obéit, il se gargarise dans ses excréments, il vole, viole, pille allégrement, tel qu’on peut le voir dans cette pauvre Nation autrefois dénommée la France qui aujourd’hui se vide de sa substance comme de sa réalité pour se conditionner dans la virtualité et ses prébendes, ses oniriques perversités, sa dégueulasserie répugnante. Après le vol des retraités, on assiste à leur mise en paupérisation, dans l’illégalité la plus totale, et bien pire, on demande à une petite fille de treize ans comme à un petit garçon de treize ans de prouver qu’ils ont été violés, et à l’avenant, on fait rentrer toute la misère humaine pour la réduire en esclavage et surtout réduire en esclavage le Peuple de France qui n’a pas le droit de vivre, qui n’a pas le droit de s’exprimer, qui doit supporter toute la fiente qui s’écoule des feuillées où le pouvoir se tient, un pouvoir arbitraire, un pouvoir dictatorial qui ose donner un milliard d’euros à l’étranger sans se préoccuper du Peuple de France, un pouvoir renégat qui aide les djihadistes, ses bons amis, en Syrie et ailleurs, qui par l’intermédiaire de ses armes anéantit la population du Yémen, un pouvoir de larves tenus par leurs vices, leurs meurtres, leurs affaires, leurs connivences, leurs appartenances sectaires et putrides, franc maçon de basses œuvres, fondation dite franco américaine relevant de la trahison la plus totale aux intérêts de la France, et banquiers vérolés qui tiennent leurs assises dans cette Angleterre qui est la fourberie incarnée. Cette ignominie parade en dépit des sondages qui la voient descendre, descendre encore et toujours, car qu’elle ne se fasse d’illusion, cette putasserie, le terme est choisie, car vendue et écartant les cuisses devant l’argenture, pour faire reluire ses intérêts particuliers et en aucun cas les intérêts généraux dont elle n’a que faire, ne pourra perdurer comme elle le fait actuellement, la France n’est pas sa domestique, la France n’est pas son giton, la France n’a pas l’anus offert à sa perversité, la France se réveille et ce qui deviendra d’elle, on n’ose y penser. La prise de La Bastille et la Révolution qui s’en est suivie, manipulée déjà par les étrons maçonniques de cette « europe » répugnante, pourrait être une pâle copie de ce qui adviendra, et dès lors que chacun s’en lave les mains,  car personne ne doit défendre le déshonneur, la forfaiture, la trahison, le vol dans tous ses états, la pédophilie et ses sous-merdes, l’esclavagisme, la boue dans toute sa rutilance et son infection, cette barbarie qui se veut trône et qui n’arrivera jamais à la semelle de ses prédécesseurs, de ceux qui ont construit la France, de ceux qui ont agi pour la France, de ceux qui ont honoré la France et ne l’ont pas déshonoré comme on peut le voir actuellement. Personne ne peut défendre cette ignominie sauf à être sa complice, n’être plus qu’un objet au service de cette fiente qui se pavane, n’être qu’un sujet dont on se torche économiquement ou sexuellement, n’être rien, qu’une larve qui accepte et se couche devant l’abjection pour mieux se faire sodomiser par la pourriture qui la domine. Pour faire avaler les pilules de cette infection, les médias les fêtent, les animent du matin au soir, ici pour encenser le pédophile Belge, là en voulant faire pleurer dans les chaumières pour toute la fausse misère qui fuit, en payant largement ses passeurs, leur propre Nation, sachant trouver dans le giron de la pourriture les ingrédients pouvant la nourrir, car la pourriture ne se préoccupe pas de son Peuple, elle lui préfère la manne des esclaves qui vient elle-même se prosterner à ses pieds, qu’elle va sous-payer, qu’elle va travestir  et bien faire voter, voter pour son ignominie et sa bassesse. Regardez-la, pavanant devant les Nations qui se défendent et défendent leur Peuple, s’improvisant lutteur contre le Nationalisme, ne comprenant rien à rien de l’Histoire Humaine, ignorant la géographie, ignorant tout des civilisations, médiocre parmi les médiocres s’inventant une cuirasse, celle de ses maîtres qui règnent à la City, celles de ses précepteurs qui n’aiment dans l’Être Humain que le servile, le basset, le m’as-tu-vu, cette chose insipide dont on se sert comme d’un torche-cul jusqu’à ce qu’elle ne serve plus de rien, cette chose ignorante de tout qui dans des ronds de jambe s’empresse, lèche, bise, caresse, montrant en cela son incapacité la plus radicale à gouverner qui que ce soit, ne se gouvernant pas elle-même, sinon que pour recevoir tout ce que la nature humaine ramifie dans ses étranges circonvolutions, dans la perversité la plus absolue, dans le mépris le plus total des invariants qu’elle cherche à réduire, à liquider comme le faisaient ses bons amis les communistes d’antan et les nationaux socialistes d’hier. Et quoi de plus normal pour ces pseudos néo-libéraux qui ne sont que des nazis communistes, le cancer de l’Humanité de ce jour ! Un cancer dont il faut bien prendre conscience pour l’éradiquer, car il sera éradiqué, comme il l’est actuellement aux États-Unis, ne défendant que la bassesse, ne défendant que l’ordure, ne se réjouissant que dans les fosses d’aisances de l’humanité, ne se complaisant que dans l’assouvissement de ses instincts les plus débiles comme les plus cruels, les instincts d’une sous-bestialité qui est innommable par excellence tant elle sue le sang de ses victimes,  violées, torturées et mises à mort dans des cénacles dont on devrait condamner à mort tous les participants, mâles et femelles, qui aujourd’hui se sont protégés en évacuant la peine de mort dans notre Nation, pour mieux prospérer jusqu’aux plus hautes fonctions de l’État. Tueurs d’enfants, tueurs de Peuples, tueurs tout court gesticulant dans toutes les cours nationales et internationales, encourageant la vente au détail des organes des enfants dans tous les pays où sévissent leurs roturiers, et notamment leurs ONG, sous délégation de l’ONU, encourageant la vente de la drogue afin d’asseoir leur puissance économique, et par l’intermédiaire de ce que l’on nomme l’OTAN déversant les produits chimiques qui permettent de détruire la cognition humaine en masquant ce déversement par une pseudo-lutte contre le réchauffement climatique. Voilà ce que défendent ces hydres innommables qui sont le cœur du mondialisme et de sa stérilité, sa veulerie, sa médiocrité et bien plus sa barbarie. Voilà ce que sont les défenseurs du mondialisme unipolaire,  qui n’est que le fourrier de l’esclavagisme, qui bien entendu est en lutte contre le Nationalisme, le Nationalisme relevant de l’Honneur, ce qu’ils méconnaissent, de l’élévation des Peuples, ce qui les ahurie, de la cohésion sociale, ce qu’ils ignorent, de la connaissance et du savoir, ce qui les interpellent eux qui n’ont pour vocabulaire qu’à peine cent mot pour s’exprimer, et les utilisent pour injurier et injurier encore. On ne défend pas la boue et ses ultimes prouesses qui voient partir en guerre contre n’importe qui pour défendre les intérêts des usuriers, on ne défend pas celles et ceux qui crachent sur les Peuples, qui les conchient du matin au soir, se croyant au sommet alors qu’ils ne sont que sous la poussière elle-même, à la hauteur des étrons des chiens qui pullulent comme leurs merdeux qui les torchent, les sucent et les sodomisent. On ne défend pas ce cloaque de pourris, de prétentieux, de vases communicants de charognes avaricieuses, de francs-maçons et de sectaires de tous bords se tenant par les testicules et par leurs carnets d’adresse, on ne défend pas la pourriture, cette pourriture qui se renifle, cette pourriture qui glose, cette pourriture dont la puanteur ce jour nappe la France dans ses rets les plus aberrants, on l’ignore dans sa totalité, on la dénonce dans sa fatuité, on réveille la conscience d’autrui sur ses méfaits, ses déshérences, ses palinodies, ses gesticulations, ses errements qui relèvent de la fripouille, du violeur, du voleur, des bandes organisées, ne parlons de mafia, car elle, a encore le sens de l’honneur, tandis que ces larves qui se congratulent n’en ont pas le moindre sens, et surtout on ne la touche pas, car la martyrologie serait son marche pied vers le piédestal de son outrance, la logorrhée de sa bestialité qui trouverait là prétexte à être encore plus nuisible que les nuisibles,  à l’image de ses loups et de ses ours qu’elle introduit partout, dans une stupidité extatique qui relève bien là de sa bestialité tout court, car loups et ours ont été éradiqués et le seront à nouveau afin que prospèrent nos paysans et non qu’ils s’inclinent devant la débilité mentale qui se veut maîtresse, une débilité si visible que l’on pourrait accroire que les asiles se sont vidés, et que désormais la folie est de sortie, encouragée en cela par des médias aux ordres, des médias qui ne parlent plus Français, des médias qui éructent des onomatopées, qui abêtissent et avilissent, dans une propagande servile se conjoignant aux étrons dominants, non pas intellectuellement, car ils en sont incapables, mais bien économiquement, grâce au vol et au servage économique, vol des banques via l’usure, servage économique via les pourvoyeurs de l’esclavagisme, petits pieds politiques et entrepreneurs ignobles, prostitués au long cours ignorants l’économie pour comptabiliser leurs deniers gagnés sur la paupérisation de celles et de ceux qui les font vivre. La France devant cette engeance de bellâtres devrait s’interroger sur son avenir, et il serait temps qu’elle le fasse en décrétant une grève illimitée pour bouter hors de tous les pouvoirs toute la faisanderie qui  y règne, de la tête aux pieds, toute cette pourriture corrompue qui voile la réalité pour faire profit de sa propre usure. Mais gageons que déjà les « partis » dits bien-pensants s’opposeraient à cette grève, une grève qui pourtant eut lieu en Islande et permit à ce Pays de se restaurer des avanies de la médiocrité qui y pavanait comme ce jour elle pavane dans notre Nation. Le Peuple doit comprendre que les partis ne sont là que pour l’exploiter et le diriger vers des culs de basses fosses, car quels qu’ils soient, par appartenances, ils sont tous liés les uns aux autres à cette poubelle de l’esprit mondialiste dont la crétinisation les tient debout et à laquelle ils se plient indéfectiblement. Il n’y a rien à attendre des partis, par contre tout du Peuple, un Peuple qui se tient debout et non en reptation devant l’infection de la vermine qui prétend lui dicter son avenir. Mais ce Peuple aura-t-il le courage de prendre son destin en main ? On peut se le demander devant tant d’indifférence, tant de naïveté, tant de duplicité, tant et tant qu’on s’interroge vraiment sur son intelligence, une intelligence qui supporte tout, de l’insulte au viol, du viol au vol, dans une cacophonie encouragée par la colonne vertébrale de cette pseudo république qui dirige la Nation, cette franc maçonnerie et ces sectes totalement avariées qu’il conviendra pour celles et ceux qui veulent réellement gouverner remettre à leur place définitivement. Nous en sommes loin, mais cela ne pourra que venir lorsque tout un chacun aura établi quels sont les arcanes de la nuisance qui inféode notre Nation et cherche à la liquéfier dans le magma de la pourriture la plus totale. En attendant tout un chacun aura pu voir ce qu’est ce mouvement qui a commis un coup d’état en France, un mouvement de larves en reptation devant ses maîtres, les usuriers, qui osent prétendre faire des réformes alors qu’ils nivèlent les conditions de Vie du Peuple de France, qu’ils volent et pillent dans ses caisses sociales et notamment dans ses caisses de retraites, appuyant leur ignominie sur la pédophilie enchantée par la lie de l’humanité qui se pavane dans les Assemblées, tuant les enfants par des vaccinations totalement délirantes, accentuant la sédation des vieillards, volant les handicapés, s’attaquant aux faibles car les fesses bien écartées devant les « riches » qui les cautionnent, riches d’argent mais en aucun cas de la moindre intelligence, utilisant les service de gueux, de putois malsains et vicieux et malodorants, suant la vermine qu’ils imposent, la fiente qu’ils font respirer, tout un aréopage de cloportes qui demain sera jugé par le Peuple, n’en doutons un seul instant, et non seulement par les urnes mais devant un Tribunal du peuple qui leur demandera de rendre des comptes et de payer leur infamie à la société Humaine qui n’est pas son torche cul. »

Nous avons bien souvent vu cette typologie dans nombre de planètes qui invariablement a été éradiquée totalement, ne laissant en surface qu’une poussière auquel par un Être ne touche tant elle est le cœur d’une sous-bestialité qui n’a pas lieu de prospérer. Nous avons là l’exemple typique de cette sous bestialité, tuant ses enfants, instituant la pédophilie, encourageant la sédation, volant et pillant celles et ceux qui ont bâti, un assemblage hétéroclite dont l’intelligence n’existe pas, sinon que comme fondement de la désintégration. Espérons que cette petite Nation se sorte du fumier dans lequel elle est ensevelie. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Jeudi 30 Août 2018 à 14:23 )
Destitution
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 25 Juillet 2018 à 14:36

Destitution

Petites nouvelles de cette petite Terre, où la France voit son Etat dirigé par la dictature s’aidant de nervis attitrés dans le mépris du droit le plus absolu, mais lisons :

« Que vont faire les représentants du Peuple de France, je ne parle pas des parasites d’en marche vers l’ignominie, mais les autres, face à la déclaration digne d’une petite frappe que vient de commettre en toute responsabilité un « Président de la République » qui assume pleinement ses actes de fourberie, dans une lâcheté incommensurable au regard du commencement de l’affaire qui préoccupe aujourd’hui les Françaises et les Français ? Nous nous trouvons en face d’un personnage qui dans le mépris du Droit s’est créé une milice gestapiste sous le toit même de l’Elysée pour répondre à ses besoins personnels, une milice qui ne doit pas être uniquement à l’Elysée mais a du essaimer dans toutes les régions de France, afin de casser les opposants, comme on l’a vu lors de la manifestation du 1er mai, mais non seulement, recueillir des renseignements sur ces opposants et les exposer à la vindicte, à la raillerie, ou tout simplement, n’en doutons un seul instant à la liquidation. Nous voici là dans les préambules du National-Socialisme avec sa gestapo, dans les préambules du communisme avec sa Tcheka, où l’on voit que les termes de Démocratie, et encore moins de République ne peuvent s’appliquer. L’article de la constitution prévoyant la destitution d’un Président de la République dans le cas manifeste de sa dysfonction est pleinement applicable. Et l’application de cet article peut se faire sans aucun problème au regard de sa reconnaissance du fait, et pire encore de l’état bravache qu’il manifeste en l’annonçant, se plaçant là au-dessus des Lois de la République, comme s’il  s’imaginait être  immanence alors qu’il n’est que le marais putride dans toute sa répugnance. Que vont faire les Représentants du Peuple ? S’ils ne font rien, s’ils ne mettent en route le processus de la destitution de cet imposteur, de cet usurpateur, la France va entrer dans la phase d’une dictature totale, qui verra l’arbitraire consommé et gageons que les opposants vont disparaître par rétention administrative, corvée de bois, et camp d’internement. La Résistance alors s’imposera dans sa globalité, car nulle confiance ne pourra être accordé à aucun de ses collabos, de toute cette faune simiesque qui le veut trône, menteurs attitrés, affairistes, corrompus, violeurs, racailles en conflit d’intérêts pour la plupart avec leurs fonctions, bandits de grands chemins, tueurs par procuration de nos enfants, tueurs de nos retraités, tueurs tout court qui ne méritent même pas la corde pour les pendre, tellement la hideur de leurs actes comme de leurs lois sont à l’image de la nécrose qu’ils représentent. Les Françaises et les Français sont en vacances, et profitent du peu de liberté qu’ils peuvent encore avoir, gageons que si le mécène de la pègre n’est pas relégué, ce peu de liberté disparaîtra comme une peau de chagrin. Nous attendons des actes forts tant de l’Assemblée Nationale qui n’est pas aux mains de la pègre, que du Sénat pour mettre un terme à cette dictature de fait, qui ignorant le droit, le bafoue dans tous ses fondements, qui ignorant la morale se complaît dans le vice et la pourriture, qui ignorant le devoir consacre la racaille, quitte à inventer des sauvetages providentiels, qui ignorant le droit international massacre le Peuple Syrien et Yéménite, qui ignorant de tout se sert de nos Armées comme il se sert de la racaille qui le protège pour rendre esclave les Peuples au même titre que le Peuple de France, ce jour sous le joug de la nausée la plus éclatante, la plus spongieuse, la plus délirante qui soit, issue de la névrose d’un personnage qui n’a aucune qualité pour gouverner sinon celle nécessaire pour gouverner les bases fosses de la pourriture et de ses scories. »

Pauvre France, pauvre petit Pays de cette petite Terre, voyant des Nations balayer la vermine dictatoriale sans le moindre état d’âme, et restant en attente de voies providentielles qui ne viendront pas, si son Peuple ne fait pas valoir le droit, à tous le moins ses représentants légaux.  A suivre…

© Vincent Thierry

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 1 - 10 sur 1245