Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS
Blog - Content Section Layout
L'ignominie subversive
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 21 Avril 2019 à 13:11

 

L’ignominie subversive.

Petites nouvelles de cette petite Terre, où tous les moyens sont mis en œuvre par la subversion pour conserver son pouvoir, mais lisons :

« Nous y voici dans la destruction totalitaire, après les corps éborgnés, mutilés, les repères historiques doivent être mis à bas, - on se rappellera du Reichstag -  de manière à ce que le Peuple sidéré atteint dans sa chair comme dans sa mémoire charnelle chrétienne, se taise devant la barbarie interlope, cosmopolite, trotskiste nazie. L’ignominie est ici à son comble, acculturée, larvaire de ses maîtres usuriers, prenant en otage un Peuple multimillénaire en le détruisant, puis en instrumentalisant, via ses services opaques, via sa mise en œuvre du transfert de ses tares sur autrui, des actes criminels qui ressortent du tribunal pénal international. La barbarie est là, riant devant l'incendie de Notre Dame, et comment cela pourrait-il en être autrement ? Athée, anti chrétienne, sectaire, sataniste, sans âme, pédophile, inhumaine, issue de loges déviantes et criminelles, on n’en attend pas moins. Un sida intellectuel faisant forte voix pour récupérer l'événement criminel, voulant faire l'unité derrière la subversion qui n'a rien d'humaine, vilipendant jusqu'au nom de cathédrale, ignorant la chrétienté, voulant faire de cet incendie une baguette magique pour amener à lui les sots, les imbéciles et les aveugles, faisant ainsi preuve de la crasse intellectuelle la plus ignoble qui soit, dans une puanteur dialectique née du cadavre putrescent d’une idéologie morbide.

La fourberie de cet égout ici masque le fameux discours tronqué et truqué du grand débat national qui n'a pas réuni cinq pour cent d'électeurs, un discours de valet au service de l'usure n'apportant aucune réponse à la misère du Peuple qui voit avec effarement recueillir un milliard en deux jours pour reconstruire la cathédrale, versé par les maîtres de l'évasion fiscale qui coûte cent milliards d'euros aux caisses de l'état par an, une fourberie alliée avec toute l'immensité de cette malversation qui l'a faite, qui l’a menée au pouvoir dans l'illusion la plus totale. Cette ineptie qui se prétend gouvernance vient de nouveau de lâcher ses chiens de guerre trotskistes, pour faire accroire la France dangereuse, le Peuple de France dangereux, toujours avec l'application de la théorie du transfert, alors que le danger est représentatif de ces choses qui grouillent comme des vers dans son pouvoir, prêt à tuer, incendier, mutiler, pour le conserver, via des djihadistes, via des opérations noires, dont on voit ce qu'elles cherchent à faire dans les Nations étrangères, qui aujourd'hui sont développés sur notre territoire. Tout un chacun qui ne se noie pas dans l'infamie aura compris que l'incendie de notre cathédrale n'est pas un accident, n'a pour origine ni un point chaud, ni un incident d'origine électrique mais est bien le fait de la thermite, les émanations de fumées jaunes étant parfaitement caractéristiques de sa mise à feu d'après tous les scientifiques sérieux.

Tout un chacun comprendra bien qu'il n'y a aucune unité nationale derrière cette junte qui instrumentalise cet incendie, anti chrétienne qu'elle est, sectaire, maçonnique déviante, n'ayant foi qu'en le veau d'or, l'objet de toute son adoration comme de sa prostitution la plus totale. Plus que jamais aucune voix ne doit être donnée à son parti de mercenaire, à cette glu de l'esprit qui est  fourrier de la destruction de toutes les valeurs humaines. Valeurs conchiées comme on a pu le voir à nouveau dans l’acte vingt-trois des gilets Jaunes, où ses forces de l’ordre se sont déchaînées contre les manifestants pacifiques, dans l’immoralité la plus totale allant jusqu’à faire déshabiller sur le trottoir certains d’entre eux, comme dans les camps de concentration, matraquant, gazant comme jamais pour suivre les ordres de sa dictature immonde. Certains slogans n’ont pas plu à certains de ses membres se comportant comme les nazis dans les camps de concentration, qui, bons pères de famille, acceptaient sans broncher de tuer, d’assassiner. Nuremberg aurait dû permettre de faire savoir à ces égarés que le choix existe de se comporter en homme et non en barbare sanguinaire, en vain. Fort heureusement, pour le Peuple, ils ne sont pas la majorité, mais rien qu’une minorité dont se sert le régime trotskiste et nazi, qui est la subversion de ce monde et pour lequel tout être humain normalement constitué ne peut avoir que du dégoût et plus encore du mépris, car on ne peut respecter l'inhumanité, la voyoucratie, l'ignominie dont il fait état.  On apprend que ce régime présente jeudi prochain le résultat de ses cogitations à dix-huit heures comme si tout le monde était libre à cette heure-là, pire encore que ce dimanche la junte va à  la messe, après en avoir appelé au Pape, qui fort justement n’a pas daigné répondre à son invitation, relevant là l’hypocrisie de l’athéisme comme de la maçonnerie déviante, n’ayant pour action que la destruction du Christianisme, qui par instrumentalisation cherche à corrompre le Catholicisme avec son hérésie la plus glauque.

Livrée d’un aréopage déviant et sectaire, très certainement dévoué au culte de Baal, où se découvre en son sein, ce qui prouve s'il en était besoin comment les choses qui le constituent, considèrent le Peuple, un valet à sa solde osant traiter un gilet jaune de "débile profond", marquant par là même dans le cadre de la théorie du transfert, sa propre réalité, une réalité transférée sur autrui, ce que ne cesse de faire cet aréopage acculturé et illettré depuis qu’il souille le Pouvoir. La débilité profonde est bien là en ce creuset qui ignore toutes réalités afin de se vautrer dans la prostitution à l'usure, marquant ainsi la souillure de l'esprit qui le cerne, une souillure dont l'humanité ne gardera, que l'on se rassure, aucune trace, car lorsqu'on s'oppose à l'évolution, on disparaît tout simplement. Cette évolution qui gêne cet aéropage d’esclaves du paraître, ignorants l’Être, dont l'aberration mentale n'est pas à témoigner, vociférant comme des animaux, pour préserver leur droit de cuissage sur l'humain, leur droit de voler et de s'engraisser par la sueur et le sang du peuple payant leur infection, comme il paie tous ses ramassis pullulant autour d’eux comme une gangrène sur le corps de la France, une gangrène mortifère qui n’en doutons pas est prête à tout, comme elle vient de le démontrer dans son hypocrisie permanente qui relève du crime contre l’Humanité, contre la Spiritualité, contre la Culture, le plus total, qui devra un jour être jugé. » 

Sur de multiples planètes on a vu se déchaîner la subversion aux abois, allant jusqu’à détruire les fondements de la civilisation pour se maintenir au pouvoir, mais lorsqu’elle en arrive à ceci, disparaître très rapidement devant l’évolution respectant toujours l’Histoire, qui sujet d’inexpérience permet de naître l’expérience, et ainsi araser les inversions de la Voie, ces contractions temporelles, que voudraient décliner l’abjection et ses scories.

© Vincent Thierry.

 

 

Dernière Mise à jour ( Dimanche 21 Avril 2019 à 14:17 )
Acte XXI
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 06 Avril 2019 à 12:32

Acte XXI

Petites nouvelles de cette petite Terre voyant toujours l’une de ses Nations confrontée à la subversion la plus totalitaire qui soit, démontrant par là même son incapacité à régner, mais lisons :

« Le monde entier ne peut avoir qu’un dégoût profond du régime en place, gazant, matraquant, empêchant les médecins de faire leur travail, humiliant les manifestants, dans le délire paranoïaque qu’il représente si bien, et dont a vu en Corse ce qu’il manifestait, où un Président se présente accompagné par la horde soldatesque qui n’est plus que son dernier rempart contre le Peuple de France qui se dresse contre l’ignominie, la bassesse, la tyrannie de la médiocrité.

Le Peuple vaincra par les urnes, et ce n’est qu’une question de temps, et ce ne seront pas ces oripeaux en gouvernance, ces soumis à l’usure, qui y changeront quoi que ce soit. Ils peuvent maltraiter, tuer, via leurs gaz au cyanure, éborgner, amputer des mains, le Peuple ne se soumettra pas à leur stérilité, viaduc de l’incompétence et de l’inhumanité, préférant au bien être de l’humain, la vulgarité, la coke, la bestialité dans tous ses états, dans une larvaire prostration qui dénote ici la fin de race par excellence, la fin de race de ses suppôts de l’infamie, se gargarisant dans leurs crimes contre l’humanité, via leurs larves dociles pourrissant les médias.

Toute autorité de ce monde doit remiser à l’encan cette pestilence rouge brune qui saillit la terre de France, cette arrogance et ce mépris nés de la putridité intellectuelle, de la bassesse instinctuelle, de l’aporie spirituelle, qui dans le déshonneur le plus accompli manifeste sa déréliction par l’injure envers un Peuple qui fut le phare de l’Humanité, et se retrouve aujourd’hui sous le joug du totalitarisme le plus dégoutant, le plus scrofuleux, issu du sida intellectuel qui est le propre d’une mouvance de choses incapables de créer, incapables de bâtir, bonne tout simplement à satisfaire comme les prostituées les désirs de leurs maîtres usuriers.

Le temps vient des élections dites européennes, qui devront être un tsunami pour le vice incarné, pour la dépendance renommée, pour tous ces petits pieds prenant leurs ordres des banquiers et du département d’état américain, de la lie de la franc maçonnerie, de toutes ces sectes sans lendemains qui ne sont que les portails de la dictature de l’argenture, n’ayant pour horizon que le profit, transformant l’humain en matériel, en chose, en produit de consommation, en larve consentante, en déni d’existence.

Le monde de l’Humain ce n’est pas cela, ni pour celles et ceux qui sont présents, ni pour celles et ceux qui naîtront, d’être des objets corvéables sexuellement et économiquement par des déchets de l’Humanité, des parasites nuisibles au destin de l’Humanité, dont on retrouve les échos dans le régime puant qui tient la France par ses crimes contre l’Humanité, qui tient la France grâce à ce dernier cordon qui obéit encore à sa liquéfaction, qui se détournera de lui lorsque les élections manifesteront son rejet total, le rejet de tout un Peuple qu’il massacre sans tergiverser pour maintenir son pouvoir de nain.

Je le disais lors d’un précédent édito, ne perdons pas de temps avec cette erreur de la nature, qui sera jugée en temps et en heure par les tribunaux populaires pour rendre compte de ses actions de destruction, ses massacres, ses humiliations, tout ce qui relève du crime contre l’humanité, qui verra ses tyrans déchus de leur droit civique définitivement sur ce sol de France qui aura subi leur souillure et leur immondice, jusqu’au déni de voir présenté des candidats à l’élection dite européenne, ne complaisant pas à sa litière de vers pourrissants, qui ose parler de France joyeuse dans une « europe » heureuse, sommet par excellence de la propagande de la virtualité.

La France sera joyeuse lorsque son Peuple aura retrouvé son indépendance monétaire, que chaque Française comme chaque Français sera respecté et aura de quoi nourrir sa famille correctement, et son Peuple sera heureux dans une Europe des Nations et non pas dans un goulag à ciel ouvert, un camp de concentration où on extermine les enfants via des vaccinations massives au mercure, les vieillards par sédation assistée, le Peuple via la sédation financière la plus totalitaire qui soit, qui en plus doit subir les coups donnés sur ordre des kapos qui s’imaginent diriger les esprits, alors que tout un chacun conscient de leurs exactions, les rejette sans le moindre état d’âme.

La France n’est pas une putain au service de la morve mentale empuantit par la cocaïne,  acculturée et illettrée qui pavane dans le mensonge, seul titre de noblesse des féaux en gouvernance, dans la duplicité, dans le crime, dans la corruption la plus aigüe que cette Nation ait connue, la France dont la République est souillée par son oligarchie atavique et putride, dont la Démocratie n’existe plus, doit se redresser et elle se redressera  et laissera ce titre de prostitué à celles et à ceux qui ont voulu la détruire au profit de toute la boue humaine qui prolifère sur elle comme la vermine, une vermine qui sera chassée pour nettoyer en profondeur son corps dont la rémanence n’est pas morte et ne le sera jamais, n’en déplaise aux forçats de la bêtise, de la dépravation, aux histrions de la culpabilisation et de la bestialité, aux « choses » indistinctes qui ne sont que des roulures sur lesquelles passera l’Histoire sans même y prêter attention, tant elles ne sont synonymes que d’involution.

En attendant, patience dans l’azur, les jours viennent où la roue tourne, comme elle a tourné pour tous les régimes totalitaires, dont le régime actuel est la parfaite synthèse. »

Triste synthèse en provenance d’une Nation qui devrait éclairer ce monde, qui ce jour est au plus bas, dans les égouts où se congratulent les immondices, qui, inévitablement se verront balayés, comme sur toutes planètes, par le vent de l’Histoire qui est évolution et en aucun cas involution. À suivre.

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Samedi 06 Avril 2019 à 12:38 )
Acte XX
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 30 Mars 2019 à 13:23

Acte XX

Petites nouvelles de cette petite Terre ou l’une de ses Nations est confronté à la hideur subversive du néant affligeant, mais lisons :

«  La puanteur cadavérique du régime poursuit sa répression anachronique, molestant, gazant, emprisonnant des gens ne demandant simplement qu’à vivre. Cette puanteur engluée par une mafia de barbouzes attitrés, de menteurs patentés, de voleurs exacerbés, de corrompus illégitimes, poursuit sa feuille de route infernale dictée par la lie de l’humanité par excellence. L’acte XX est un franc succès, n’en déplaise à ce régime, et plus encore voyant plus de 70% des Françaises et des Français agréer ce mouvement du Peuple, régit par le Peuple pour le Peuple.

Cette puanteur régit tous les fronts et dans l’ignorance totale du Peuple de France s’apprête, selon les services Russes, à commettre un attentat chimique en Syrie, pour poursuivre l’opération décrétée par les néo conservateurs afin de mettre cette Nation aux bancs des Nations. On voit là ce qui dirige ce régime, cette prostitution à l’argenture, cette répugnance qui lui tient aux basques comme l’étron du chien aux basques du malheureux qui s’est souillé par cette fiente malodorante. On voit là ce qui veut s’imposer comme un modèle de vertu qui n’est que la plaie la plus purulente que la France ait connue, illettrée, acculturée, glauque et sordide, voyant son rassemblement de choses se présenter devant les électeurs pour les circonvenir dans l’atrophie d’une « europe » aux mains du département d’état américain.

Des choses ruisselant la bêtise comme la connivence, des choses dont on nous narre les ordures commises à l’encontre de fonctionnaires dénonçant le vol qualifié réalisé par de pseudos ambassadeurs, couvert par l’ignominie. Voilà ce qui se présente et devrait être honoré par un vote ! Cette maraude n’a aucun notoriété sinon celle du vide abyssal qui la construit, dans la défécation la plus putride, aidée en cela par la mare du sida intellectuel, les petits chiens trotskistes qui empuantissent les médias, ces vers de terre qui relèvent de la fosse d’aisance, demandant que l’on ouvre des vélodromes d’hiver pour le Peuple, où que l’on tue simplement nos concitoyens, toute cette merde nourrie par nos impôts, dont un vote de salubrité publique permettra d’écarter le vice viscéral.

Il n’y a plus de mot pour décrire ces étrons qui paradent, toute cette litanie de pauvres fumets ignorants dont la pestilence rouge brune couvre nos ondes de propos sans queue ni tête qui relèvent du néant absolu, de ce vide dans lequel grouille la vermine infecte, soliloquant son importance sans importance pour le commun des mortels, bestiaire immonde dont les croupissements et les beuglements sont les auspices de ce qui n’existe plus, les auspices de la chose sans sexe, sans conscience, marmonnant pour obtenir son gruau comme le chiens leur pitance, pauvres larves que l’on finira par plaindre tant leur tare se manifeste au grand jour, voyant leurs prêtres jusqu’à souiller l’intelligence de nos enfants dans leurs écoles, dans le mépris le plus outrecuidant du droit des enfants à disposer de leur conscience.

Nous pourrions inlassablement poursuivre cette étude de la nature humaine tombée dans les bas-fonds, mais franchement l’Humain a autre chose à faire que de constater son incurie, et je le répète, seul un vote de salubrité publique nous permettra de nous sortir de sa fosse d’aisance, dans laquelle elle se complait et à laquelle elle voudrait nous associer. Attendons donc patiemment ce vote salutaire, le reste n’étant à mettre en valeur, les exactions de ce régime qui relève du droit criminel, se poursuivant inlassablement comme si son esprit était muré dans la destruction, ce qui est parfaitement normal puisqu’il ne marche qu’en fonction de la matière et que la matière est son cercueil ambulant, la matière profane s’entend, cette matière qui se dissout dans le firmament de la nécrose la plus absolue, car ne cherchez la moindre spiritualité dans ce vivier infect qui croupit ses remugles dissonants, il n’y a rien, strictement rien, rien de la vie mais tout de la mort, son règne. »

La patience est le maître mot dans le cadre de la subversion, qui comme ont pu le voir les terriens n’a jamais durée très longtemps, une trentaine d’années en Allemagne, soixante-dix ans en Russie, quelques années au Cambodge, et certainement très peu de temps dans cette Nation dont le Peuple s’est réveillé et ne s’endormira plus jamais. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Samedi 30 Mars 2019 à 13:34 )
Acte XIX
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 23 Mars 2019 à 12:14

Acte XIX

Petites nouvelles de cette petite Terre où l’une de ses Nations tombe dans la veulerie la plus étourdissante qui soit, la voyant utiliser ses armées pour tirer contre son Peuple, mais lisons :

« Acte XIX, et toute une gouvernance totalement hors sol, corrompue et larvaire devant l’usure, qui se moque éperdument des revendications du Peuple, qu’elle est chargée de saigner à mort par les banksters et sous-humains qui tapissent les cercles pourris de la maçonnerie déviante et des sectes de la barbarie immonde qui s’imaginent le règne, alors qu’ils en sont l’anachronisme le plus parfait. Déjà les hordes que l’on ose appeler forces de l’ordre, sont au travail pour molester, gazer, emprisonner, surtout les vieillards comme on vient de le voir à Nice, (une femme de 71 ans molestée, ensanglantée, dans le coma après une charge de crs, une femme bien entendu séditieuse !!!!)  car n’attendez de courage de la part de la lâcheté institutionnelle, dont l’exemple vient de si haut, parqué dans un fort dans le Sud de la France, au lieu d’affronter la réalité, préférant donner des ordres criminels plutôt que de rencontrer le Peuple de France, un exemple de lâcheté ordinaire dans ce cercle de petits marquis qui sue la pourriture qui l’anime,  une conjuration de la corruption et de la fripouille, cette corruption de l’individu dont le QI est celui d’une  moule, bien plus intelligente au demeurant, car n’attendez le moindre QI réel chez les gens de cette bassecour de voleurs, de truands, de pédophiles, de minables sectaires sans la moindre ambition, sinon celle de la destruction, petits bassets ordinaires des usuriers qui s’en torchent le cul, et comme ils ont raison devant ces larves soumises, ces valets psychopathes à souhait, qui ne sont finalement que des paillassons dont ils usent et abusent dans le silence de leur conseil d’administration.

Ces esclaves sans lendemain, viennent de demander de l’aide à l’Armée Française, dont elle souille la vertu, afin de mater les Gilets Jaunes, avec ordre de tuer si les pauvres gens venaient simplement à les frôler, et cette déjection humaine, car il n’y a pas d’autres termes pour désigner ces valets, de se gargariser via ses prostitués médiatiques, tous ces zombis béants qui se font saillir pour conserver leur statut de petit privilégié, encourageant la propagande et le mensonge, dans cette société en marche de la lie humaine qui lentement et inexorablement s’effondre sur elle-même, tant elle est la racine même de tout ce que l’humanité a pu commettre de vénéneux, une blennorragie à elle toute seule, un sida intellectuel d’une rare curiosité qui voudrait voir les penseurs à ses genoux, ne réunissant autour d’elle que le cénacle de la puanteur de la pensée unique, une sous humanité acculturée providentielle pour le marais de l’ignominie qui glose. Il n’y a plus de terme pour décrire les relents puants de cette chose sociétale qui gargouille dans la joie frénétique, il eut été préférable de dire « étronique »,  en se croyant parvenu au sommet, un sommet qui en fait est un abîme, l’abîme de la bestialité sanguinaire.

Cette pouillerie bucolique, avide de Clémenceau dont elle n’atteint pas la semelle des chaussures, se voit maître de guerre,  alors qu’elle se révèle maître de mercenaires, se voit maître de l’ordre, alors qu’elle se révèle maître du désordre qu’elle organise via ses troupes de barbares connus et reconnus, fichés mais jamais arrêtés, se voit maître du débat, alors qu’elle ne débat pas mais s’écoute se masturber indéfiniment, du plus petit de son entre soi, fonctionnaire dévot, au ministre en écho, jusqu’au premier bien entendu, inénarrable sujet d’étude sur tout ce qui ne doit en aucun cas servir l’État, pauvres hères méthodiques dans le non discernement, dans l’affliction de leurs petits privilèges, prêts à faire tuer le Peuple, en croyant que le Peuple se laissera tout simplement éradiquer par leur prétention qui est le sommet de la barbarie sanguinaire, pauvre croyance de stupide dégénéré n’ayant plus rien d’humain et ne relevant en aucun cas de la nature humaine, car petit esclave de la bestialité et de son minuscule troupeau en adoration du veau d’or.

stupides personnages dont la hideur intellectuelle soumise est désormais connue dans le monde entier, jusqu’à voir l’ONU rappeler à l’ordre ces souillures de l’esprit, qui nonobstant se contefichent de ce que dit cette organisation internationale, mais en surajoutent dans l’horreur, déversant des produits chimiques désormais sur les manifestants contenant des matières nocives, telles que le cyanure – mis en évidence lors de prises de sang de Gilets Jaunes soumis à des lancers de gaz lacrymogènes et autres – et ainsi commettant le crime suprême qui doit faire l’objet d’une enquête minutieuse par les organismes internationaux, car en arriver à ce stade c’est bien avoir la volonté de détruire une partie de la population Française, et donc commettre un crime contre l’humanité parfaitement défini. On ne s’étonnera pas que cette chienlit humaine en arrive là, dans la croyance qu’elle a de se sentir hors des lois humaines, lois qui la rattrapera dans le monde entier où qu’elle se cache, qu’elle ne se fasse aucune illusion, afin de répondre de ses crimes devant le nouveau Nuremberg qui s’annonce, se précise et viendra, lorsque le Peuple aura voté utilement pour se débarrasser à jamais de sa caste d’incapables ataviques nuisant gravement à l’Humanité.

Ces « choses » ont utilisé tous les éléments de langage tendant à faire culpabiliser un Peuple qui ne demande qu’à vivre. Je ne reviendrais pas sur l’antisémitisme, le racisme, l’homophobie, tous les ismes qui ne regardent en fait que leur petit cénacle de précieuses ridicules, mais retiendrai le dernier en date, « des séditieux », ce qui prête totalement à rire, tant le terme est le propre de leur dégénérescence atavique. Si le Peuple était séditieux comme ils voudraient que tout un chacun le croit, ils ne resteraient  pas une seule minute au pouvoir et aurait tout intérêt à prendre le premier avion pour s’enfuir, bien que cette fuite ne serve de rien, car partout où ils seront le Peuple saurait les retrouver pour les juger en place publique pour leurs crimes abominables. De sédition, donc il n’y a, bien au contraire, les défilés se font au nom de la République, drapeau en tête, au nom de l’égalité, de la liberté et de la fraternité, cette fraternité qu’ils méconnaissent, si imbus de leur petit moi vérolé par le matérialisme, la perversité, telle qu’on l’a vu en marche qui a vu un premier ministre bien vite la protéger par un voyage éclair.

Le déni de l’existence du Peuple par ces « choses » sanctionne par lui-même leur légitimité, et sédition si elle existe, elle est bien représentative de leurs valets et des esclaves qui ne servent pas le Peuple mais leurs maîtres usuriers, une sédition qui se masque sous les oripeaux d’une démocratie inexistante, d’une république souillée de déjections par leur glose, un tout qui n’est que l’idéologie la plus répugnante que ce monde connait actuellement, le mondialisme esclavagiste, ou en d’autres termes le nazi communisme le plus virulent qui soit qui destine l’Humanité à l’esclavage le plus total, le plus arbitraire, le plus génocidaire qui soit, bien cadenassé par des barbouzes aux ordres. Car ne croyons un seul instant que le génocide ne soit pas en marche avec ces « choses » malsaines, le remplacement du Peuple est en cours, la liquidation physique par sédation financière est en cours, et au regard des traces de cyanure découvertes lors de prises de sang des personnes ayant subi l’assaut  des troupes de choc de ces « choses », on peut voir que la liquidation physique n’est pas simplement envisagée mais bien mise en œuvre.

Cette barbarie sanguinaire défait les Préfets, pour mettre en place les commissaires politiques des loges maçonniques avariées, dont l’intérêt tout puissant est de conserver leur pouvoir au sein de ce qui reste de la « République », un pouvoir que l’Italie rejette totalement, dans le cadre du bon sens le plus total. Nous n’énumérerons pas les francs-maçons en marche dans ce régime, de la tête au pied vicié par cette secte devenue triviale, ordurière et pire génocidaire, petite armée de larves attitrées au service de l’usure la plus grotesque et la plus infâme qui soit.  Nonobstant ce jeu de chaises musicales, ce régime fait entrer au Conseil Constitutionnel la secte de la fondation franco américaine, petite courroie de transmission du département d’État Américain tenu en laisse par les néoconservateurs les plus virulents qui soient, asseyant leur barbarie sans équivoque par un néo nazisocialisme couronnant  la bestialité et ses usages.

Sédition donc de ces « choses » vendues à l’étranger dans tous les sens du terme, dans une corruption sans limite, n’ayant pour but que de servir les monstruosités capitalistiques, les laboratoires pharmaceutiques, enfin la clique habituelle se retrouvant à Davos, ou bien au sein du Bilderberg, et dans notre petite France livrée à l’ignominie, au Siècle ou bien dans les loges répugnantes qui préparent les lois génocidaires. Sédition donc, oui, la sédition est bien l’œuvre de ces « choses », de cette bestialité soumise, perverse et glauque, qui pue la mort,  et dont l’empuantissement retentit comme un tocsin dans toutes consciences Humaines qui ne veulent  se souiller à son contact. Les Gilets Jaunes, suivis par plus de 70% de la population Française, font partie de celles et de ceux qui ne veulent pas se souiller au contact de cette barbarie. Ce qui est rassurant pour le Peuple de France, qui ne s’en laisse pas conter par cette sous intelligence acculturée qui voudrait la fondre dans la lie qui est son conditionnement le plus familier.

On parlera donc d’illégitimité pour ces « choses », car cette sédition n’a pas vocation à être au pouvoir, ne servant que les intérêts de l’étranger et en aucun cas le Peuple de France. Un peuple qu’ils massacrent, qu’ils cherchent par tous les moyens à anéantir, qu’ils humilient, - à ce titre le nassage exécuté par ses fidéistes commissaires est exemplaire en matière d’humiliation, voyant le Peuple obligé de faire ses besoins à même le sol, le Peuple devoir quitter son Gilet Jaune pour complaire à toute la bestialité en règne - ce qu’ils ne parviendront jamais à faire, car ils représentent à tous le moins et c’est bien là le maximum cinq cent mille personnes, et ont en face d’eux très largement cinquante millions de personnes –on ne parle pas ici des larves dociles et des vendus et collabos, qui s’enchantent de leur domesticité, non comptés dans ces chiffres-. Voilà bien la terreur des domestiques de l’usure, que de voir demain cinquante millions de personnes prendre toutes les rues de la France, et éliminer définitivement leur prétention à l’assassiner, et c’est bien pour cela qu’ils font appel à nos Armées, qu’ils ont acheté via des primes à haut niveau, dont on pourra consulter les décrets au JO.

Que ne se fasse aucune illusion ce « régime », au moindre coup de feu, encouragé par ses ordres,  tiré par l’Armée où les forces de l’Ordre, la guerre civile sera immédiate et sans appel, car un Peuple qui combat pour sa liberté ne se laissera pas priver de cette liberté, et certainement ne se laissera pas acheter par un billet de cent euros, car le Peuple n’est pas une putain, comme il en est de certaines et de certains dans les pouvoirs dont la promotion canapé justifie l’incompétence la plus totale. Et un Peuple qui se bat dans sa propre Nation est toujours vainqueur, l’Histoire le répète, l’Histoire se répète. La félonie, la trahison, la sédition, la vente à l’encan de la Nation, par les domestiques de l’usure ne peut durer qu’un temps. Et ce temps est révolu, la conscience du Peuple a atteint ce degré que pensait infranchissable les directeurs de consciences de l’établissement, du goulag Français,  le degré où voir c’est connaître, et connaître c’est agir dans la lucidité la plus totale et non dans la virtualité la plus fangeuse dans laquelle se complait le régime actuel.

Il n’y a pas de fracture dans le corps social Français, il y a régénérescence, et cela est tout différent. La régénérescence passe par la connaissance, une connaissance basée sur les faits et les actes de chacun, qui permet de mettre en évidence l’ignominie comme la complicité, la barbarie comme la bestialité, qui tous se retrouvent indéniablement dans ce bloc de « choses » dont le corps social ne veut pas, car il est synonyme de mort. Ainsi ce bloc de « choses », qui sera évacué par les votes quoi qu’il advienne, doit bien prendre conscience que le Peuple ne veut plus  de lui, ne veut pas se souiller de ses infections tribales, ne veut pas se faire souiller par son atavisme consanguin nauséabond,  car pour vivre il sait qu’il doit se séparer de sa peste bubonique, qui infecte sa culture, pourrit sa spiritualité, caricature le vivant, détruit tout sur son passage.  Ces « choses » ont oublié le principal, savoir que le corps social est comme le corps humain, et réagit immédiatement ou progressivement lorsqu’il est atteint par la lèpre qu’elle soit brune ou rouge, ou rouge-brune, tel est le cas actuellement, et qu’inévitablement ce corps emploie son système immunitaire pour éradiquer le mal qui le touche, à la racine.

Cette réaction est en train de se produire dans le corps social Français, une réaction saine et vitale accentuant sa régénérescence dont on verra les fruits lors des prochaines élections, à n’en pas douter. Le ver est dans le fruit, le fruit est pourri et doit tomber inéluctablement.  Cela comme dit précédemment se fera par les votes, et les « choses » ici doivent se rassurer, car personne ne les veut martyrs, bien au contraire, car après jugement et de leur droit civique déchus, pour crimes contre l’Humanité, il sera profitable de voir les jeunes générations les visiter pour reconnaître ce qui ne doit pas se pratiquer lorsque l’on veut diriger, ce qui relève de l’ignominie, de la forfaiture, de la domesticité, de la perversité comme de la bestialité,  une belle leçon de « chose » par excellence leur permettant de ne pas commettre les mêmes erreurs, et pour certains désireux d’agir pour le Peuple, de faire tout ce qui est en leur capacité pour le hisser au plus haut niveau de bien-être matériel, intellectuel et spirituel,  et en aucun cas le réduire en esclavage sur tous ces chefs de chapitre.

Ces « choses » s’imaginent en dehors de la Loi Humaine, ils ont tort, tous leurs actes, toutes leurs décisions seront étudiés à la loupe et ils en répondront  jusqu’au dernier, y compris d’ailleurs les souillures médiatiques ou artistiques dont les uns, petits trotskistes adipeux, attendent qu’on ouvre de nouveau le vélodrome d’hiver pour les Gilets Jaunes,  et d’autres, philosophes de pacotille plagieur et sidaïque intellectuel, qu’on les tue tout simplement à coup de fusil ou autre. Tout se paie dans la vie, rien n’est anodin, et il est bien évident que si le Peuple était, comme voudrait le faire croire les « choses », séditieux, que ces nuisibles auraient depuis bien longtemps été évacués au sens littéral du terme. Ce n’est pas le cas, le Peuple n’est pas donc séditieux, et il est patient, cette patience qui va lui permettre de restaurer les valeurs de la France, non celles de la bestialité et de ses fanges, mais celles de la grandeur et de l’honneur, qui n’existent en aucun cas actuellement dans le cadre du régime qui se veut règne. Cette patience sera le drapeau des Gilets Jaunes et avec eux du Peuple le cautionnant à plus de 70% et qui à 90% réclame une autre politique sociale et fiscale, montrant bien là que n’existe que dix pour cent de domestiques du pouvoir dans notre Nation.

Dix pour cent qui ne représentent rien aux yeux des 90% précités. Ce qui amène à dire que lorsqu’on respecte la Démocratie, soit on évolue, et on s’occupe en priorité du Peuple, soit on en est incapable à cause de dépendances sectaires et ou narcotiques, alors on se démet et à tout le moins on dissout une assemblée Nationale dont « la majorité » n’est soutenue que par dix pour cent de la population. Et si l’on ne fait rien c’est que l’on instaure une dictature et devant cette dictature, le Peuple aura tous les droits à devenir non pas séditieux, mais volontaire pour défendre sa Patrie, son Honneur et sa Grandeur, dans le cadre d’une campagne de libération contre les séditieux acculturés et ignorants qui seront quoi qu’il en soit balayés dans les poubelles de l’Histoire, cette dernière ne retenant de l’insanité que ses crimes et ses ordures. D’une façon où de l’autre, le grand vainqueur de cette Histoire sera le Peuple, l’anachronisme en règne ne pouvant tenir très longtemps face à l’éveil inconditionnel de la population sur sa mise en esclavage par l’usure et ses féaux. La patience est donc la vertu à conserver afin d’éviter la guerre civile. Cette patience infinie qui permettra de réviser l’ensemble des lois pour rendre caduques toutes celles qui desservent le Peuple, par la prochaine gouvernance, tous les traités ignobles et asservissants, et notamment ceux concernant cette pseudo europe créée et  dirigée par le département d’État Américain.

À vos plumes les juristes ! Ceci pour les traités et les lois iniques, mais bien plus comme les Gilets Jaunes sont fichés, il convient d’ores et déjà de mettre en fiche tous les représentants des lobbies, des sectes, de la maçonnerie, à quelque institution qu’ils polluent, afin de les dénoncer d’ores et déjà en place publique comme ne travaillant aucunement pour le Peuple mais pour des intérêts étrangers, et en veillant lors du prochain gouvernement  à liquider leur prétention à un quelconque pouvoir en une quelconque institution,  et conjointement d’annexer à la Loi de  1905, l’appartenance à une secte quelconque, franc maçonnerie, groupe de pression, secte barbare ou pédophile, les deux allant de concert parfois. La salubrité publique est à ce prix, une salubrité qui ne doit pas s’entacher du couronnement de l’abstraction dédié à l’usure et aux usuriers, qu’il faudra bien entendu convoquer pour renégocier les intérêts indus de la dette, en précisant par Loi que seule la Banque de France sera autorisée à prêter à l’Etat Français. Un État qui renationalisera toute les entreprises d’intérêt public et stratégique, un État qui se désengagera de toutes guerres larvaires n’ayant pour devenir que la mise en coupe réglée des ressources naturelles de certaines Nations, un État qui reprendra son indépendance militaire en sortant de l’OTAN qui n’est plus là pour assurer la Paix mais pour faire la guerre.

A vos plumes, de quelque catégorie que vous soyez, citoyens, citoyennes, émettez sans réserve vos idées, le RIC sans servitude – il y en a ici qui ne veulent pas du RIC parce qu’il pourrait remettre en fonction la peine de mort, ce qui prouve bien là qu’il y en a pour cautionner l’action des pédophiles assassins – le RIC sans servitude, y compris pour légiférer sur la peine de mort concernant les pervers qui tuent les vieillards et les enfants pour satisfaire leur sous bestialité,  donc qui sera votre droit inaliénable a revenir dans la société humaine. Pour cela vous faut-il prendre conscience que le seul pouvoir existant est bien le vôtre, celui de l’Humain, que ce pouvoir vous appartient et n’appartient pas à la sclérose viciée et consanguine de petits ragouts et brouets copulant dans la pensée unique votre devenir dans la servitude, de minables abjections qui voudraient vous faire la morale alors qu’ils ne sont que la bestialité incarnée, la licence, la perversité, l’injure et l’ordure comme la souillure. Le Peuple est le Pouvoir, vous êtes le Pouvoir, qu’il ne reste plus qu’à mettre en forme pour rétablir les bases de la République souillée, de la Démocratie conchiée, de la Liberté bâillonnée, de l’égalité invisible, de la fraternité foulée aux pieds.

Il n’y a de charisme dans l’opportunisme, il n’y a de volonté dans l’être asservi, il n’y a de vision dans l’homme débauché et incomplet, il n’y a d’avenir dans le glauque et dans l’immonde, ces soupiraux qui vous font croire qu’il existe une quelconque dimension dans la prétention de la stérilité au pouvoir. Le vent de l’Histoire est en action, rien ne pourra désormais l’arrêter, ni le gaz, ni la matraque, ni les balles, il est trop tard pour la boue et ses féaux, une boue  qui sera lavée par le torrent du Peuple qui se dresse devant sa lèpre pour en anéantir l’abjection. En attendant supportons cette ignominie, cette dictature infâme, ce breuvage inepte de la virtualité qui glose. Les échéances approchent, et dans la légalité absolue, ce que ne respecte pas ce pouvoir nanifié, attendons la voix des urnes qui nous débarrassera de cet état terroriste, de cette barbarie sanglante et inhumaine, de ce troupeau d’incapables et de corrompus, de consanguins esclavagistes et génocidaires. Patience donc. »

De tout temps, par toute temporalité, par les multi univers on découvre ces genres de brutes immondes qui ont les caractéristiques d’une senescence génétique intellectuelle, en général conditionnée par les drogues comme les alcools, les faisant s’effondrer dans une virtualité abyssale, qui se heurtant à la réalité les voit se dissoudre et se réduire à la poussière, car bien peu de rédemption n’existe dans leur typologie, esclave sans condition de leur croyance d’être au-dessus de tout alors qu’elle est en dessous de tout. L’Histoire, inéluctablement, se charge de remettre en place ce désordre, et cela viendra sur cette petite Terre dont la Vie ne doit être esclave de ce qui n’est qu’ectoplasme du vivant. À suivre…

© Vincent Thierry

De Gilets Jaunes d'Aquitaine
ETRE HUMANITE
Écrit par Patinet Thierri   
Lundi 18 Mars 2019 à 13:30

De Gilets Jaunes d'Aquitaine

 

« LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

 

Monsieur,

 

Nous faisons suite a votre intervention relative au mouvement des Gilets Jaunes qui a été émaillé de plusieurs scènes violentes.

La violence, en soi, est une attitude inacceptable, et comme vous, les Gilets Jaunes et au delà, le Peuple de France qui soutient ce mouvement a plus de 70 %, la récusent :

Nous récusons la violence comme méthode de contestation.

Mais il faut savoir pourquoi ce mouvement pacifique se retrouve quelquefois dans des situations d'expressions violentes.

Vous êtes un employé de la République, du Peuple, au plus haut niveau. Vous avez des devoirs devant le Peuple.

Parce que, au fond, le Mouvement des Gilets Jaunes prend sa source dans diverses trahisons des représentants face au Peuple qu'ils sont censés représenter ; qu'ils sont censés défendre.

Vous parlez de factieux ; de séditieux, mais peut-être reviendrez-vous a d'autres sentiments après avoir fait l’enquête impartiale que vous demande le Peuple ; vous parlez de séditieux, de factieux pour décrire la colère violente qu'expriment certains manifestants.

Mais où sont véritablement les factieux ? les séditieux ?

Voyez-vous, la Nation Française appartient au Peuple de France. Et les représentants sont élus pour garantir son intégrité territoriale, économique, sécuritaire, morale …. La Constitution pose le principe de la République comme étant le « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple » (art. 2).

La France est comme un véhicule et ce véhicule appartient au Peuple de France. Les élus doivent entretenir ce véhicule ; faire les révisions qui s'imposent ; vérifier l'état des pneus ….faire tout ce qui est nécessaire pour que ce véhicule puisse continuer a rouler.

Mais en aucun cas, les élus n'ont l'autorisation d'en démonter le moteur et de le vendre en pièces détachées. Le faire conduirait le véhicule France à ne plus rouler et rester sur le bas coté. Ceux qui le feraient seraient des factieux ; des séditieux ; des criminels ….au sens ou vous l'entendez.

Alors, que s'est-il-passé au plus haut niveau de l’État depuis plus de 40 ans ?

Eh bien, nous constatons que les plus hauts responsables de l’État se sont livrés a une braderie de tout le véhicule France sans que le Peuple n'ait jamais donné mandat pour le faire. Ils ont abusé de la Confiance du Peuple.

Des élus et des hauts fonctionnaires qui devaient servir l’État se sont mis a se servir de l’État !!!

Des élus et des hauts fonctionnaires qui étaient au service de l’État, du Peuple, se sont mis a se servir de l’État pour faire avancer leur propre agenda, au détriment du Peuple, pour servir des intérêts privés, des intérêts financiers, des Multinationales.

Dans quel état était le véhicule France avant que ces forfaitures ne soient commencées ? Pour mieux savoir dans quel état était notre véhicule France, quoi de mieux que les vœux du Président Pompidou le 31 décembre 1972 ? ( voir sur Youtube ). A cette date, le véhicule France était dans un état impeccable. Tous les signaux étaient au vert. A cette époque, l'Etat construisait 1 lycée par jour, 1 collège par jour ! ! Aujourd'hui, l'Etat ne peut même pas payer les heures supplémentaires de ses fonctionnaires ! ! !

 

ALORS QUE LE PIB PAR HABITANT A AUGMENTE TOUS LES ANS DEPUIS 40 ANS ! ! ! ! ! !

 

Le Peuple produit plus de richesses depuis 40 ans, mais nos élus nous disent qu'il s'appauvrit ? ? ? ? Il y obligatoirement une arnaque derrière cette situation ; du vol manifeste. Qui vole le Peuple ? ? ?

Que s'est-il passé ? Qu'ont fait les hauts fonctionnaires et les élus pour mettre le Pays dans cet état ?

La première forfaiture date du 3 Janvier 1973. Le Président Pompidou, qui le 31 décembre 1972, était en train de faire un bilan positif de la France, avait préparé, sournoisement, la première mesure qui devait compromettre tout l'avenir du Pays .

Cette forfaiture est la Loi du 3 Janvier 1973. Qu'est ce cette Loi ? Il n'y a qu'a voir sur Wikipédia :

« La loi no 73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France est une loi française, qui modifie le statut de la Banque de France et supprime les conditions autorisant l'État à emprunter à sa Banque de France à taux 0. Cette loi est également appelée « loi Pompidou-Giscard », « loi de 1973 » ou encore « loi Pompidou-Giscard-Rothschild »

Cette Loi est donc le premier étage d'une fusée, d'un missile, tiré à bout portant sur le véhicule France.

Depuis cette Loi, le financement de réparations, d'ajustements structurels du véhicule France, du déficit, de la paye des fonctionnaires, des Policiers, des Gendarmes, de l'Armée a dû passer par l'appel aux financements privés, aux Banques Privées ! ! ! L’État de France, le Peuple de France, n'avait plus le droit de se financer a taux 0 auprès de sa Banque Centrale ! ! ! Et là réside la première forfaiture.

Des hauts fonctionnaires et des élus ont participé a un acte criminel contre la France, en prenant cette décision fondamentale, sans avoir jamais consulté le Peuple.

Mr Macron, rémunéré par le Peuple qui est seul souverain, vous devez enquêter sur ces actes qui conduisent aujourd'hui le Peuple à la Colère, si ce n'est à la Révolte. Vous ne pouvez désigner la conséquence comme la cause.

Notre pays a su se relever de l’après-guerre, construire ses routes, ses autoroutes, ses Hlm, payer ses fonctionnaires, ses Policiers, ses Gendarmes, son Armée, construire ses écoles, ses collèges, ses Gendarmeries. Et cet immense travail a été fait avec trois outils essentiels du Budget de l'Etat :

1/ la maîtrise de sa monnaie et l’accès au financement à taux 0 de sa Banque de France,

2/ les sommes rapportées par les 60 Grandes Entreprises Publiques qui appartenaient à l’État,

3/ l’impôt perçu sur le Peuple (Tva, impôt sur le revenu, taxes)

Ces trois outils constituaient le moteur du véhicule France . Et les hauts fonctionnaires et les élus ont supprimé, sans consulté le Peuple, deux de ces trois outils essentiels :

1/ la maîtrise de sa monnaie ; suppression du financement à taux 0 à sa Banque Centrale

2/ Et vente à prix cassés des 60 plus Grandes Entreprises du Peuple

Ils n'ont laissé au Peuple de France que l’impôt pour boucler le Budget de l’État et financer son avenir ! ! ! C'est comme si a un véhicule, vous enleviez le moteur : il ne peut plus avancer ...

Enlever ces 2 outils essentiels au Peuple Français, sans consulter le Peuple, a été une trahison.

Des hauts fonctionnaires, des élus, dont la charge était d’entretenir le véhicule France ont commencé à trahir leurs missions et ont commencé à le mettre en pièces détachées et à le vendre.

Le délabrement de la France a commencé, à tous les niveaux: financièrement, géopolitiquement, militairement, et même moralement.....

La Loi du 3 Janvier 1973 est le premier missile tiré par des traîtres sur le Peuple Français.

Puis il y a eu le début d'une longue braderie des joyaux du Peuple Français qui rapportaient des sommes dans le Budget de l’État et qui ont été cédés à des prix dérisoires.

60 Grandes Entreprises Publiques qui appartenaient au Peuple ont été vendues a des prix dérisoires à des intérêts privés. Ces joyaux rapportent aujourd'hui des sommes colossales aux intérêts privés et le Peuple de France se retrouve, lui, tout nu et sans moyens pour financer son Budget.

En 40 ans, avec la dette que nous payons aux intérêts privés, l'impossibilité de financer son Budget à taux 0 par sa Banque Centrale, la perte des 60 Entreprises Publiques qui rapportaient des sommes à l’État, le Peuple Français n'arrive même plus a payer correctement ses Gendarmes, ses infirmiers, ses pompiers ...nous n'arrivons même plus à payer les heures supplémentaires de nos Policiers ! ! ! non seulement nous ne pouvons plus construire d’hôpitaux, d’écoles, de collèges, de Gendarmeries, mais nous n'arrivons même plus a entretenir ceux qui sont déjà construits ! ! ! C'est inadmissible ! ! ! Nous voyons le véhicule France partir en délabrement. Alors que les intérêts privés se gavent avec les Entreprises Publiques qu'elles ont achetées au Peuple une poignée de figues ! ! ! ( comme les Autoroutes, par exemple !!!)

Tout cela est criminel. Criminel, parce que derrière l'appauvrissement de la Nation, il y a de la précarité, de la détresse, de la mort. Tout cela s'est fait sans que le Peuple n'ait donné mandat pour le faire ; dans le dos du Peuple. Tout ce qui rapportait des sommes au Budget du Peuple a été vendu aux intérêts privés :

Saint-Gobain, 1986 - Paribas 1987 - TF1 1987 - Crédit commercial de France1987 - Compagnie générale d'électricité 1987 - Société générale 1987 - Havas 1987 - Mutuelle générale française 1987 - Banque du bâtiment et des travaux publics 1987 - Matra 1988 - Suez 1988 - Crédit local de France 1991 - Renault 1990 - Rhône-Poulenc 1993 - BNP 1993 - Elf-Aquitaine 1994 - UAP 1994 - SEITA 1995 - TOTAL 1994 - COFACE 1994 - AGF 1996 - CGM (Compagnie générale maritime) 1996 - Péchiney 1995 - Usinor-Sacilor 1995 - Renault 1996 - Compagnie française de navigation rhénane (CFNR)1996 - BFCE 1996 - Bull 1997 - Air France 1999 - Autoroutes du sud de la France 2002 - Crédit lyonnais 1999 - France Télécom 1997 - Eramet 1999 - GAN 1998 - Thomson Multimédia 1998 - CIC 1998 - CNP 1998 - Aérospatiale (EADS) 2000 - Autoroutes Paris-Rhin-Rhône 2000 - SNECMA 2004 - Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France 2004 - Crédit Lyonnais 2004 - Thomson 2004 - Autoroutes Paris-Rhin-Rhône 2005 - Autoroutes du sud de la France 2005 - Gaz de France 2005 - SNCM 2005 - Électricité de France 2005 - Aéroports de Paris 2005 - DCNS 2005 - Aéroport de Toulouse-Blagnac 2013 - Aéroport de Lyon-Saint-Exupéry 2016 - Aéroport de Nice-Côte d'Azur 2016 -

Près de 60 Entreprises, parmi les meilleurs du monde, Patrimoine du Peuple Français ont été bradées....

Toutes ces entreprises appartenaient au Peuple Français ; c'est le Peuple Français qui les avait financées ...et elles rapportaient des revenus au Peuple Français ….à son Budget National ….et tout cela été bradé ! ! !

Ces joyaux du Peuple vendus aux intérêts privés rapportaient en moyenne 200 milliards d'euros par an, somme plus que suffisante pour boucler largement le Budget de la Nation et construire son avenir, pour payer nos Policiers, nos Gendarmes, notre Armée, nos fonctionnaires, construire nos hôpitaux, nos collèges, nos Gendarmeries, et augmenter via les salariés des ces entreprises, le SMIC…...

Ces Entreprises d’État étaient le moteur de la croissance France ; le moteur du véhicule France qui pouvait accélérer quand cela était nécessaire au Pays .....ils ont bradé le moteur du Pays ...ils l'ont ruiné …..

Ces criminels disent aujourd'hui au Peuple :

 

L'ETAT EST PAUVRE ! ! ! IL FAUT AUGMENTER LES TAXES OU REDUIRE LES SERVICES PUBLIQUES ! ! !

 

C'est une blague ? ? Vous prenez le Peuple de France pour qui ? Tout cela est un mensonge ; c'est vous qui l'avez rendu pauvre en enrichissant les intérêts privés ! ! ! le Peuple est pauvre parce que vous lui avez volé son Patrimoine. Et le Peuple commence à le comprendre....en discutant entre citoyens, sur les Ronds-Points Citoyens, dans les réunions, partout....et les réseaux sociaux relaient ce que nous avons découvert :

 

DES HAUTS FONCTIONNAIRES ET DES ELUS ONT VOLÉ LE PEUPLE ! ! ! !

 

Et le Peuple, aujourd’hui en Colère, demande des comptes a tous les complices de ce Crime. Le Peuple veut que ceux qui ont bradé la France et l'ont menée à la ruine rendent des comptes.

Si le système de la Vème République permet à des élus, des hauts fonctionnaires de commettre des crimes contre le Peuple, le Peuple a raison de douter et d'imaginer changer de système et se réserve le droit, par la suite, de condamner tous ceux qui ont participé à ce Crime contre le Peuple.

Et vous, Mr Macron, rémunéré par le Peuple (ne l'oubliez jamais !!!) êtes aux premières loges pour commencer l’Enquête Criminelle qui devra être ouverte.

Alors, Mr Macron, avant, ingénument, de désigner quelques citoyens en colère, comme des séditieux ou des factieux, ouvrez l’enquête pour savoir quels sont les criminels qui ont conduit la France dans cette situation, qui ont conduit la France à la ruine, à la révolte et ouvrons le Vrai Procès.

Mr Macron, vous vous insurgez contre la violence. Et vous avez raison ; et le mouvement des Gilets Jaunes, et au-delà le Peuple de France qui le soutient a plus de 70 %, est contre la violence.

Mais où est véritablement la violence ? Ouvrez l’enquête pour savoir quand ont commencé les violences contre le Peuple :

1/ Destruction du moteur France depuis 1973 et précarisation généralisée du Peuple : c'est de la violence contre le Peuple !

2/ Vente sans consultation du Peuple de ses Entreprises Publiques ( Autoroutes, Aéroports, Banques, etc ) : c'est de la violence contre le Peuple !

3/ Non-respect du Referendum de 2005 ou le Peuple a voté « non » : c'est de la violence contre le Peuple !

4/ Signature du Traité de Lisbonne sans consultation du Peuple qui aurait de nouveau voté « non » : c'est de la violence contre le Peuple !

5/ Projet fou de vouloir imposer le " Bénévolat" ( terme plus présentable pour dire "Esclavage" ) comme alternative au chômage ! ! ! Parce que nous avons bien compris vos manœuvres : vous donnez d'abord le RSA....puis vous demandez en contrepartie, du Bénévolat .....puis pour finir, ce sera l'Esclavage de 30 % de la population. Votre Bénévolat, c'est l'antichambre de l'Esclavage. Ce type de projet, c'est de la violence contre le Peuple.

Donc, d'abord vous appauvrissez le Peuple ; ensuite vous voulez carrement le mettre en Esclavage .... Vous délirez, Mr Macron.

Tous ces actes des représentants sont des actes d'une extrême violence contre le Peuple, violence qui entraîne de la précarisation, de la pauvreté, de la mort. Et tout cela sans consultation du Peuple.

Et ces représentants récoltent, en retour, un mouvement de protestation historique et un lot malheureux de violences ! ! ! Les représentants du Peuple sèment de la violence et ils comptaient récolter quoi en retour ? la soumission du Peuple ? Sa résignation ? Ils le voient aujourd'hui : ils récoltent une juste Révolte.

Mr Macron, vous êtes élu au service du Peuple ; non, au service de potes....Vous devez choisir : soit vos potes ; soit le Peuple ! !

Sachez aussi, Mr Macron que derrière les pseudos des réseaux sociaux, il y a aussi beaucoup de Policiers, de Gendarmes, de Militaires, de fonctionnaires, d'infirmiers, de pompiers qui , comme la majorité du Peuple, ont des fin de mois difficiles, des problèmes de pouvoir d'achat, et qui, comme nous tous, demandent des comptes.....

Il est illusoire de croire que par des discours biaisés, des manipulations, ce mouvement pourra être divisé...

Le Mouvement du 17 novembre ne s’arrêtera pas tant que les criminels ne seront pas arrêtés et jugés. Et que la République, la France, la Patrie soit hors de danger. Le Peuple a un réflexe de survie salutaire.

Vous êtes au service de l’État ; et quand l’État est mis en danger ; quand la Patrie est mise en danger, c'est à ce moment-là que le Peuple a besoin de ses meilleurs employés... Faites votre travail ! ! et ouvrez l'enquête criminelle ! ! !

Faites votre travail au service du Peuple de France au lieu de vouloir fanfaronner a Bruxelles ! ! !

Rangez-vous du côté du Peuple, Mr Macron, de vos Policiers, de vos Gendarmes, de vos fonctionnaires et dénoncez avec nous, avec le Peuple, les criminels qui lui ont volé son Patrimoine industriel et financier et ont ruiné le Pays.

Quand le Peuple aura retrouvé sa souveraineté, ce qui ne manquera pas d'arriver, il reprendra en main les Entreprises Publiques qui lui ont été volées et refinancera le Budget de l’État a taux 0 auprès de sa Banque de France. Le fardeau de l’impôt sur le Peuple sera plus donc léger.

Et nous pourrons de nouveau financer nos Hôpitaux, nos Ecoles, nos Collèges, nos Gendarmeries, notre Armée, nos Services Publics...

" L'Europe " ? ? Demandez-vous, Mr Macron ? Quelle Europe ? ? Vous voulez une Europe pour qu'elle se batte contre la Chine, dites-vous ? ? Pourquoi ? ? Que voulez-vous faire des 500 millions d'Européens ? Vous voulez en faire 500 millions de petits chinois ? ? payés 400 € par mois ? ? ? ...ou mieux, 500 millions d'Européens "Bénévoles " (d’Esclaves) ? ? ? Pour le plus grand bénéfice des Multinationales ? ? ? Non ! ! ! Nous, Français, nous n'avons pas de problèmes avec la Chine, ou la Russie .....On a un problème avec les Multinationales qui veulent voler nos Entreprise Publiques, faire baisser nos salaires pour que leurs produits soient compétitifs dans le reste du monde....

Non ! ! ! Laissez tomber ; on a compris votre délire "Européïste". Votre projet Européen on en veut plus ...On avait déjà dit non en 2005. En 2019, c'est 2 fois non. Stop, l'Europe ! ! ! On a assez dégusté ! ! ! Allez chercher des esclaves ailleurs ...

Laissez tomber ! ! ! ....Nous, on va reprendre la France en main ; nos Territoires, notre Histoire, notre Drapeau .....

Et construire notre Avenir ...L'Avenir de nos enfants, des enfants de la Nation ! ! !

 

Le Peuple de France en colère »

https://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/quand-macron-invite-frederic-80968?fbclid=IwAR00tmcDalozoaVzw7tMNkxrNGf424We0agm1ukZ1hqwl_3PYhuJTPvVM2o

Dernière Mise à jour ( Lundi 18 Mars 2019 à 15:22 )
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 11 - 20 sur 1304