Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow ALL TEXTS
Blog - Content Section Layout
Meilleurs Vœux 2018
ETRE HUMANITE
Écrit par Patinet Thierri   
Lundi 01 Janvier 2018 à 08:53

Meilleurs Vœux 2018

En cette nouvelle année les Vœux se précipitent, et j’y joins les miens pour vous-mêmes et votre famille. Certains vœux sont couronnés d’une hypocrisie majeure, notamment en provenance d’une gouvernance osant appeler à la fraternité et à la cohésion alors qu’elle brise cette fraternité comme cette cohésion, en faisant en sorte que les communautarismes se dressent les uns contre les autres, voyant notamment en France, les citoyennes et citoyens de souche traités comme des vaches à lait aux fins de nourrir la mouvance esclavagiste qui se met en place, les premiers étant essorés de leurs économies et de leurs salaires au profit de cette mise en esclavage de populations exogènes nourries, logées, soignées, pour l’instant par les deniers publics. Le torve est la prestance de ces vœux mortifères ne mettant pas en relation les actes avec les dires, voyant la population pressurée par vingt et un milliards d’euros supplémentaires, les riches s’enrichir encore plus, les pauvres s’appauvrissant encore plus. On ne pouvait en attendre plus des captifs des sectes subversives en gouvernance, qui n’ont d’autres vocations et missions que la destruction de la France et de son Peuple, à qui nous ne souhaitons aucun vœu, tant cette méprise superfétatoire est conjonction d’une médiocrité voulue et pernicieuse, jusqu’à la lie au regard de son action dans les nations étrangères, et notamment en Syrie et au Yémen, une boucherie sans nom organisée et diligentée par l’inhumanité la plus constante, reflet ordinaire des barbares qui se veulent direction de pensée alors qu’ils ne sont que féaux des leurres ataviques qui se pressent dans leur conseil d’administration, afin d’évider de toute substance les valeurs humaines, pour conforter leurs avoirs entachés du sang de l’humanité. La France devenue un goulag où l’instrumentalisation et la propagande sont répétitives ne mérite pas ce sort bâti par des matérialistes outranciers, qui à l’image des nazis et des communistes, tentent d’immobiliser ses forces vives, de les amadouer par des discours suant la stérilité la plus incongrue. Souhaitons que son Peuple se réveille du factice, de l’illusion, de la nocivité comme de l’errance, dans lesquelles la mène l’imbécillité triomphante, le trompe-l’œil vendu comme une marque de savonnette par des instituts déviants, des sociétés de pensée ridicules, une franc-maçonnerie qui n’est ni franche et encore moins constructive, mais bien l’inverse de sa définition, au regard de ses actes les plus outranciers. Souhaitons que notre Peuple qui jusqu’à présent est sourd et aveugle par méconnaissance des appartenances des valets qui cherchent à l’anéantir, se réveille en 2018, dans la légalité, que méconnaissent les larbins, la plus absolue pour offrir un lendemain à sa Nation en voie de mise à mort. Ne nous leurrons sur ca capacité actuelle, innervée par l’acculturation la plus profonde, l’illettrisme encouragé, mais ne désespérons pas  de l’avenir, car tout un chacun sait au minimum qu’aucune dictature ne peut tenir bien longtemps devant la réalité humaine, qui n’est pas un jouet pour de pseudos instituts de psycho sociologie, mais une valeur invariante devant la félonie, la traîtrise, la bassesse, le vol, le viol des idéaux de l’Humanité, qui ne sont pas ceux de se retrouver esclave de quelques individus handicapés de la Vie, et de leurs servants tant en politiques que dans la vie courante, qui n’ont de maintien qu’en fonction de l’ignorance qu’en ont les Peuples, l’ignorance de leurs appartenances, l’ignorance des chaînes qui les lient et les tiennent, les forçant à obéir à l’injonction de la destruction de tout ce qui est pour hisser le monde dans une unipolarité, qui n’existera certainement pas avec eux, où l’on retrouverait deux castes, des maîtres et des esclaves, comme il en fût dans ce creuset de l’esclavagisme que fut le Moyen-Orient, devant lequel tous les bassets se prosternent à souhait. Que 2018 révèle ces appartenances, ces duperies, ces prosternations, et fasse que tout un chacun, en conscience, vote désormais pour sa survie et non pour sa mise à mort fut-elle directe ou financière, développée par les arcanes des impuissants à vivre, à élever la Vie, seule valeur éternelle sur cette petite Terre.

© Vincent Thierry

L'athéisme
PHILOSOPHIE
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 28 Décembre 2017 à 10:48

Athéisme

L’athéisme est le propre du narcissisme, de l’égoïsme, de l’anthropomorphisme les plus déviants qui soient, car se basant sur deux vecteurs humains, le corps et l’esprit, et ne tenant absolument pas compte de la réalité humaine, trinitaire par excellence dont les composantes sont le corps, l’esprit et l’âme. L’impuissance née de l’athéisme à toute élévation humaine se révèle parfaitement dans le cadre de pseudos sociétés et pseudos idéologies permettant la déliquescence dans ce qu’elle a de plus ténébreuse, où l’idiotie devient un fer de lance, la médiocratie un socle particulier permettant la dénaturation de toutes valeurs essentielles au profit du néant, du glauque, du sordide, de la bêtise associée à la vanité la plus exclusive et inclusive et bien plus de la barbarie, car dans son déséquilibre marque de l’intolérance la plus formelle à l’endroit de tout ce qui ne pense dans sa cécité. Une cécité que l’on retrouve à l’opposé dans le cadre du rejet du corps, propre de pseudos spiritualités totalement inconsistantes illuminant le matérialisme le plus torve, comme le matérialisme illuminant la spiritualité la plus déficiente qui soit. Il n’est pas difficile de comprendre ici que la correspondance de ce mal est liaison de tout ce que la virtualité féconde, dans l’irresponsabilité comme dans la cruauté la plus absolue, car vecteur d’un non-être, sans respire sinon celui de ses addictions les plus immondes comme les plus stériles, centrées sur un égocentrisme dont la permanence est un reflet humain et en aucun cas l’Humain, un néant mue par ses instincts bestiaux et en aucun cas par l’unité plénière permettant l’équilibre et par l’équilibre une avance impartiale dans la Vie, pour la Vie et par la Vie. L’athéisme ici trouve sa source, celle de la bestialité, pire de la sous-bestialité, car on a jamais vu les animaux se traiter ainsi, et réverbère les périodes historiques récentes, comme notre pseudo-monde d’aujourd’hui plus particulièrement en Occident, d’une manière particulièrement pertinente. Que sont donc les valeurs tant prisées par ce pseudo-Occident ? L’onirisme le plus prétentieux, la vanité la plus infatuée, la possession la plus outrancière, le déni de la Vie, de la jeunesse comme de la vieillesse, par addiction à l’avortement, la vaccination mortifère et l’euthanasie, la jouissance polymorphe perverse et criminelle, pédophilie, zoophilie, l’invariance de l’accroire de l’éternité en ce lieu, apurant les tréfonds d’un satanisme délirant, meurtrier et conjugué dans ces sphères qui s’autodécrètent élites, alors qu’elles ne sont que les bas-fonds de l’avilissement et ses scories. Belles valeurs que celles-ci encourageant le crime, encourageant l’assassin, encourageant le délitement de la famille, encourageant la pornographie à tous niveaux jusque dans les écoles primaires où le « genre », cette théorie née d’un débile mental s’étant autocastré pour complaire à son athéisme vicieux le plus profond, est désormais le berceau d’enfants inadaptés, pour la plupart vissés à des écrans qui les auscultent, les mènent par le bout du nez vers le néant et ses singeries. Le vivier de cette lèpre qui fustige l’innocence se retrouve dans ces sociétés discrètes, cette franc-maçonnerie déviante qui est la fange par excellence détenant par viol de l’esprit tous les pouvoirs, afin d’incarner sa sous-bestialité par tous les degrés du vivant, afin de l’anéantir par tous les moyens pour créer l’esclave parfait, immonde, immature, objet économique comme sexuel à l’usage de la dépravation qui gouverne, via ses marques de savonnettes, comme on les voit si bien dans notre Nation. Ces valeurs ne sont pas celles de l’Etre-Humain qui se respecte et se fait respecter. Elles sont les valeurs des leurres qui s’accouplent à leur miroir, tellement pédants que leur regard sut la morve qui leur sert de cervelle, des bouffis d’orgueil dont la démesure efface toute manifestation humaine au profit de la fiente, comme en témoigne l’Art de ce jour, qui lui n’est pas responsable, car seul instrument de mesure de la prouesse ou du déclin d’une civilisation. Ce miroir nous montre l’absurdité dans sa couardise, dans ce limon de flatulence où les ordonnances vont de la liquidation systémique des sexes, des ethnies, des races, de l’humanité elle-même, afin d’idolâtrer la virtualité et ses actes barbares, tel qu’on peut le voir ce jour lorsque les médias enchantent les djihadistes aux ordres de certaines gouvernances qui ont étripé, éviscéré, décapité, que ces errements voudraient faire passer pour des héros. On ne s’étonnera pas devant cette décérébration que certaine personne issue de terres étrangères aille jusqu’à dire qu’il faut gazer la race blanche, cette sous-race, bien entendu avec l’aval d’une justice en décomposition, d’une gouvernance qui n’est que le leurre de l’usure, car ici dans le cadre de leurs valeurs, tout ce qui souille et veut détruire l’existence humaine, surtout si elle est caucasienne, croyante, chrétienne ou orthodoxe, ne mérite pas de vivre, car ne partageant pas les valeurs des nains intellectuels qui dans leur tripot malfamé égosillent leur impuissance à toute création, en inventant et conditionnant leur fer de lance, un laïcisme ridicule, porteur des germes de la mort, comme on l’a si bien vu en œuvre lors du génocide Vendéen, lors du Génocide Russe, lors du génocide Arménien, lors du Génocide Chinois, lors du génocide des Pays de l’Est par leurs promoteurs hideux, souillures par excellence de l’Humanité. L’athéisme est là, dans sa pompe, ses honneurs et ses gloires, un athéisme propulsant non pas les Êtres Humains, mais des sous-humains dans la barbarie la plus totale comme on a pu la voir récemment en action en Syrie et en Irak, et qui ce jour devrait être pour certaines Nations, via une immigration de masse, en vue de remplacer les peuples autochtones, l’idéal remarquable. Les caractères de cette boue sont en voie de maîtrise dans nombre de Pays dont la population s’efface pour tendre la gorge à la bestialité, car cette population est vidée par une sous-culture minable, de toute sa vitalité, de ses orientations, culpabilisée par le néant et ses miasmes qui frétillent pour obtenir des subventions afin de flageller le Peuple qui ne pense pas comme eux, avec la bénédiction de cette sordide association de francs-maçons véreux qui sans jeu de mots, ont vendu leur âme au diable afin de connaître le délire d’une onde de pouvoir, sitôt retiré lorsqu’ils ne s’inscrivent pas dans la boue qui est leur couronnement, leur synthèse et leur dévotion. Ces métastases sont là, dirigeantes, et destituent la vitalité des Peuples, comme on peut très bien les voir en action dans notre Nation ce jour, en nourrissant les portefeuilles, et en paupérisant par une ponction de vingt et un milliards d’euros la classe moyenne qui fait vivre la Nation, en insufflant un milliard d’euros dans l’aide médicale d’état, au détriment du Peuple de France afin de soigner toute la misère humaine, surtout si elle vient de Nations où règnent des potentats aux ordres de la gouvernance, eu égard à l’exploitation de leurs matières premières ou tout simplement de leur vol. L’athéisme ici se révèle dans sa cruauté la plus abyssale, devient vecteur de l’esclavagisme le plus hideux qui soit, instituant une nouvelle traite des Africains, avec le blanc-seing de leurs roitelets, rejoignant en cela la faconde des djihadistes vendant les Chrétiens aux plus offrants, dans une traite qui a toujours existé dans le monde sémitique et qui n’est pas née d’hier. La constitution Française, ici, vole en éclat, et ce n’est pas peu de le dire, voyant l’étranger mieux traité que le Peuple de France, en attendant sa mise en servage par les prédateurs cosmopolites dirigeant ce qu’il reste de son industrie. Il n’y a plus de liberté, d’égalité, de fraternité dans cette Nation, mais un marché aux esclaves digne des barbaresques les plus sauvages et les plus criminelles, un marché aux esclaves si bien défendu par une justice aux ordres, qui libère bien entendu les criminels quels qu’ils soient dès qu’ils ne sont pas Français, par une gouvernance hideuse qui achète des hôtels pour loger ces esclaves en laissant périr de froid plus cent cinquante mille sans abris dans notre Nation, où le paupérisme s’installe avec son vivier infect de déprédation, de vol et de viol en tout genre. L’athéisme ici brille de tous ses feux, immortalisant sa route sanglante, sa barbarie ultime, sa répugnance atavique, libérant des lois iniques voulant voir vacciner de onze vaccins mortifères les enfants de France, pour engraisser les laboratoires pharmaceutiques et toucher sa dîme au passage, voulant souiller la vieillesse en l’affligeant par le vol d’une CSG indue sur ses retraites, tandis que sa gouvernance répugnante ne la paiera pas, pas plus que ses députés minables, incapables de constituer une phrase, sujet verbe, complément. La barbarie maçonnique est là, dans sa perversité naturelle, issue de son hilarante prostration à la vacuité de tout ce qui n’est pas la France, de tout ce qui n’est pas l’Europe, de tout ce qui n’est pas l’Occident, mais tout du venin participe qui les asphyxie depuis des siècles. Avant même d’être en état de colonisation, nous sommes colonisés par ces miasmes, par cette virtualité niant l’existence historique des Peuples au profit de la bassesse et de la lie, nous sommes colonisés par le festin de la plèbe, de son ignorance, de son délire vaniteux, dont la course effrénée rappelle les invasions les plus néfastes, toutes arrêtées que le veuille ou non cette avanie, par la force des Peuples qui se sont réveillés et n’ont jamais voulu tomber dans les mains de sa souillure et de ses féaux. L’Histoire avec un H majuscule est un perpétuel recommencement lorsque la Voie, celle permettant l’élévation de l’Etre-Humain et non son délitement, est stoppée par les trépanés de l’intelligence, les oublieux de la Vie, les handicapés de la réalité, tous ces tortionnaires et dictateurs, tous ces potentats et ces licteurs qui s’imaginent Dieu alors qu’ils ne sont que de simples poussières d’étoiles désorientées et maladives, de simples fétus de paille qui n’en ont ni la consistance, ni la grâce. Gageons qu’ils disparaîtront comme ils sont venus, ne laissant aucune trace dans l’Humanité, sinon que comme ce que tout Etre-Humain doit honnir et éviter, ce que tout Peuple doit défaire, ce que l’Humanité dans son ensemble doit juger et rendre à la poussière. Ce sera l’ouvrage du temps et de la prise de conscience des générations en devenir qui permettront leur anéantissement, un anéantissement permettant de rendre sa dignité à l’Etre-Humain, sa vitalité, son honneur et sa grandeur, sa capacité créatrice, son engouement pour l’élévation et en aucun cas pour les marais glauques où se noient la plupart de nos contemporains, incultes et désœuvrés, s’imaginant le nombril du monde alors qu’ils n’en sont que parties infinitésimales. Alors au lieu de penser à ce qu’ils peuvent faire pour eux-mêmes, ils penseront à ce qu’ils peuvent faire pour les autres, et notamment pour leur famille, leur Peuple, leur Race, l’Humanité, et ne se complairont plus dans la flagellation comme la culpabilisation qui sont les vecteurs dont se servent des minorités pour s’accomplir et accomplir la boue qui les englue et qu’ils voudraient voir objet de piété par tout un chacun. Cela passe bien entendu par la reconnaissance de leurs vecteurs que sont l’Âme, l’Esprit, le Corps, l’Unité de ces vecteurs, et non la dysharmonie entre ces vecteurs, une étape symbiotique leur permettant d’évoluer et non plus régresser ou se plier à la régression enfantée par l’athéisme barbare qui se veut ce jour suffisance, propulsant dans l’ornière la nature de la beauté, de la bonté, du don, de la splendeur, de l’honneur, du sacrifice, toutes valeurs immortalisées par l’essence Chrétienne, qu’aucune religion d’essence matérielle  par ce monde n’a seulement effleurée, et bien plus qu’aucun athéisme ne pourra seulement percevoir tant l’opacité de la réalité est son ferment comme son serment, si bien représentée aujourd’hui par toutes ces ligues plus ridicules les unes que les autres, anthromorphistes par excellence, s’imaginant le centre du monde alors qu’elles n’en sont que les scories les plus abyssales, qui pavanent en gouvernance dans nombre de Nations, alimentant leurs terreaux nuisibles par toutes sphères pourrissantes. La vermine y grouille et s’y complaît, s’y délecte et s’y déploie, pour combien de temps ? Qu’importe le temps, il est l’allié irréversible de l’Evolution et n’est contingent de la fétidité comme de la corruption, bien au contraire, il est l’ennemi principal de ces dérélictions primitives dont il sait la fin et dont il manifestera la fin, comme il l’a manifesté dans le cadre des malversations que sont le socialisme et ses petits frères, le communisme et le national-socialisme. L’athéisme est de cette même plaie et disparaîtra comme ont disparu les miasmes qui lui ont donné naissance. L’Histoire le contera.

© Vincent Thierry

Décadence profonde
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 21 Décembre 2017 à 07:32

Décadence profonde

Petites nouvelles de cette petite Terre, où les événements frontaux dans ce que les terriens appellent l’Occident, sont tellement répétitifs qu’il convient simplement d’en noter les anecdotes, et ne pas perdre son temps à en tracer les délits outranciers, devant le statisme inconsidéré de Peuples esclaves qui adulent leur mise en esclavage. Rappelons toutefois que les dictatures ne durent jamais, qu’elles s’estompent toujours devant le renouveau qui frappe à la porte de l’Histoire pour enrayer dans la poussière ses féaux et ses larbins. Mais lisons :

« Nous sommes désormais sous le joug de l’usure la plus totale, la plus immodérée qui soit, panachée de la viscosité habituelle du néant qui s’imagine règne, alors qu’il n’est qu’une courroie de transmission de l’esclavagisme le plus total qui tente via ses dispositions à contraindre les Peuples à l’agonie afin de les rendre malléables à ses désirs de barbare sanguinaire. Il n’y a pas de gouvernance qui ne se vaille dans ce faux occident vendu à la piétaille moyen orientale, en courbette, admirative jusqu’à la répugnance la plus totale. La représentation caractérisée de cette insolence se retrouve bien dans ce que l’on ose appeler la politique tant intérieure qu’extérieure française, dite française, car elle n’a rien de Française, elle est opérande du trotskisme international, du capitalisme vert babélien, de l’avarie régissant les banques centrales protégeant les intérêts d’atavismes belliqueux. Les gangsters sont au pouvoir, et leurs larbins à genoux prennent la parole ici et là dans les Assemblées, se prétendant députés, sénateurs, alors qu’ils ne sont que les scories de la franc-maçonnerie déviante qu’ils représentent, n’ayant de valeur qu’à l’aune de leurs vices, de leurs méfaits et de leurs crimes. La société pré bandière française est là dans son paraître et l’assouvissement de son paraître, voyant la nécrose se dérouler en tapis rouge sous ses pieds sales entachés de sang, et notamment du sang des Syriens décapités, tronçonnés, éviscérés par les djihadistes « modérés » qui travaillent pour sa politique extérieure de valet stupide. Cette engeance qui devrait subir les contrecoups de l’abolition des privilèges, parade en tous sens devant le statisme totalement déconcertant d’une France acceptant tout, jusqu’à la sodomie de ses enfants de treize ans, jusqu’à la honte suprême de voir ses tribunaux relaxer des pédophiles immondes, et conserver en prison des assassins en puissance tels ces djihadistes qui ont a priori si bien travaillé pour cette gouvernance qu’ils sont pratiquement accueillis à bras ouverts par leurs suppôts fétides qui vont de gouvernance en gouvernance répéter leur schéma outrancier empli de haine et de mensonge. La médiocrité ici dispose et compose alors qu’elle devrait être traduite devant le Tribunal Pénal International pour crime de guerre, tentative de liquidation des Peuples, et plus particulièrement du sien, du sien propre devenu de troisième zone dans sa propre Nation, pestiféré afin de laisser place à toute la misère humaine principalement de confession musulmane pour complaire à la désintégration du christianisme proféré par ses élytres haineux trouvant en loge de quoi rugir contre l’Église, quand ils ne font pas tout pour que tout un chacun soit condamné parce qu’il est Chrétien, et défend les valeurs de la Chrétienté, une Chrétienté dont elle a permis en Syrie la tentative d’éradication par ses sbires immondes. Cette poubelle de l’Esprit, ne parlons de l’Âme qu’elle méconnaît totalement, tellement ahurie et en prostration devant le veau d’or que cela en est risible, se compresse et s’empresse pour vanter ses mérites de nains protocolaires, sourd à la misère régnant en France, dressant des procès-verbaux à des sans-logis, permettant à des Françaises et des Français ainsi que leurs enfants de vivre dans leur voiture pendant qu’elle offre des nuits d’hôtel aux sans-papiers, avec la commisération d’une horde de lamentables individus émondés de leur unité se retrouvant fagotés dans le délire humanitaire le plus lépreux qui soit, des larves bien utiles pour la correspondance dramatique que veut surgir cette gouvernance hideuse, le noyage du Peuple de France dans l’esclavage le plus purulent qui soit. Enhardie cette horreur nationale se précipite pour voter en catimini la loi autorisant à vacciner la jeunesse par onze vaccins enrichis à l’aluminium entre autres, la jeunesse qui doit, bien entendu, disparaître au profit du remplacement du Peuple de France. Les assassins sont ici, ne pensant en aucun cas santé mais profits, profits de leurs maîtres attitrés auxquels ils permettent de ne plus payer d’impôts, auxquels ils permettent de liquider l’économie française en passant par perte et profit son industrie, afin que de juteuses rémunérations leur soit remise. Voyez donc les crédits accordés à l’aide médicale d’état, passant à 1 milliard alors que les aînés de la France crèvent dans des mouroirs improvisés en maison de retraite, voyez avec quelle célérité l’indignité nationale se profile pour vendre ce qui reste de notre Nation à la putain européenne, cette création qui n’a rien des Nations Européennes et tout de l’usure qui la gouverne. 2018 arrive à grand pas et verra le paupérisme s’installer dans notre Nation sous l’auspice des gitons de cette usure, flanquée par leurs sociétés dites discrètes et la franc-maçonnerie déviante qui la met en coupe réglée. Pendant que l’on voit se comporter leur digne représentant comme un Roi à Chambord, oubliant que le Peuple paie son service d’ordre, son premier en gouvernance fréter aux frais du contribuable un avion pour pouvoir bénéficier d’un confort de première classe à hauteur de 350 000 euros, dans le mépris total du Peuple, et dex explications stériles et ridicules. Le pire est devant nous, ce que nous avons vu n’est strictement rien en comparaison de ce qui va venir, la tentative obstinée de la bêtise de noyer définitivement la France dans la litière de la barbarie la plus insane, la plus infecte, une barbarie qui rayonne dans les médias, dans ce monde politique et médiatique interlope, qui ne sont que le cloaque des pédophiles et des pervers sodomites qui y grouillent comme les mouches à merde, tout un vivier qui devra un jour répondre devant les tribunaux du Peuple de son addiction à l’insanité comme à l’ordure, et bien plus à la médiocrité.

https://infosdanyfr.wordpress.com/2017/12/20/la-bonne-lecon-dassad-a-macron/

Les mains pleines du sang Syrien, via le financement, la livraison d’armes aux milices djihadistes, on entend une gouvernance occidentale oser critiquer Bachar El Assad,  un Président d’une Nation indépendante parfaitement autonome, qui finalise sa libération grâce à l’aide des Russes, de l’Iran et du Hezbollah, et certainement pas grâce à une coalition qui n’a servi qu’à freiner cette libération aux fins de faire disparaître la Syrie. Cette Nation aux ordres des Néo conservateurs américains n’ayant pour horizon que la destruction de l’Iran, une des Nations les plus importantes du Moyen-Orient. Le but, tout un chacun le connaît, la mise en place d’un grand Moyen-Orient sous dominance d’un faux occident. Le Tribunal Pénal International, ici devra veiller à bien faire arrêter tous les pions politiques occidentaux, et notamment dans cette Nation, qui ont participé directement et indirectement à tous les crimes de guerre commis par les djihadistes en Syrie, y compris par armes chimiques.

https://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/0301046383936-les-prelevements-sur-les-menages-augmenteront-de-45-milliards-en-2018-2139766.php

4,5 milliards d'euros d'impôts supplémentaires pour laminer le Peuple de France au profit de tout ce qui n'est pas France et ne le sera jamais. Cette gouvernance qui dépense 350 000 euros pour un seul vol d'avion, est la honte de la France, une erreur trisomique liée à sa paternité qui trouve ses gênes dans la consanguinité Néo conservatrice, via la fondation franco américaine, battue en brèche actuellement aux États-Unis, qui trouve ici son refuge de voleurs, de prévaricateurs, de sanguinaires assoiffés de prébendes, si bien dénoncé dans ce dernier cas par le Président de la Syrie. »

Pauvre Occident, où nous relevons toutefois que certaines Nations, l’Autriche, la Hongrie, la Pologne, et quelques autres, relèvent la tête, ce qui n’est pas le cas de la Nation dont nous obtenons la correspondance, qui bien au contraire s’enfonce de plus en plus dans la boue et ses turpitudes. À suivre…

© Vincent Thierry

Mort d'un Troubadour
ETRE HUMANITE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 09 Décembre 2017 à 10:28

Mort d’un Troubadour

Ce jour 9 décembre 2017, la France s’est retrouvée, la France des valeurs, la France de la beauté, de la compassion et de l’honneur, la beauté et l’élégance du souvenir, la compassion pour des Êtres qui avancent sur le chemin de la Vie dans le respect de leur croyance, l’honneur de rendre hommage à ceux dont ils sont conscience. La Vie, la Vie tout simplement a rendu grâce à l’incarnation de la Vie, dans ses houles, ses calmes, ses attitudes, ses embruns, ses flots les plus limpides comme les plus torrentueux. La France, d’un seul cœur s’est levée pour honorer la mémoire d’un chanteur, d’un poète, d’un musicien, dans un long fleuve tranquille s’est massée pour rendre au troubadour ce qu’il lui a donné, le goût de l’amour dans ses principes, ses autorités et ses félicités. Se sont unies toutes couches de la population, des plus humbles aux plus fortunées, pour cet au revoir singulier, voyant le rassemblement du Peuple s’ordonner et se cristalliser, permettant de croire, que rien n’était encore perdu dans cette Nation en déshérence eut égard aux mobiles politiques éhontés qui la lacèrent et la désintègrent au profit de l’esclavagisme et du néant absolu. Ce jour, ce qu’aucun homme politique n’a jamais envisagé de faire naître, tant la bassesse de ce milieu est la reptation des sens et plus encore l’abolissement du sens, la France générationnelle est venue pour rendre un dernier hommage à celui qui l’a enchanté pour certains, qui l’a acclimaté pour d’autres, qui l’a formaté pour les derniers, dans cet absolu de la Vie qui ne s’invite de gloire mais bien plus de grâce pour féliciter le vivant et non l’anéantir, à tout le moins tenter de l’anéantir. Le Peuple a renoué avec ses traditions dans une communion que seule la disparition de celui qui a bercé leur avenir, un croyant qui n’a jamais renié ses attaches spirituelles, a pu faire surgir au milieu du marasme de la plaie qui suppure en sa Nation, une plaie ténébreuse qui s’est, au vu de tous, commise en l’Église de la Madeleine, reniant la croix pour un simple témoignage de maçon avarié, devant le catafalque du chanteur. Cette duperie de matérialiste onirique n’est pas passée inaperçue et restera gravée dans la mémoire du Peuple de France, telle une insulte à la Vie. La tentative de récupération politique, huée et sifflée, elle-même n’est pas passée inaperçue, et reflète bien là l’outrage et l’indécence de ses caciques ridicules dans le cadre de cette cérémonie où seul le Peuple avait une raison d’être et en aucun cas de paraître. On ne remerciera jamais assez le troubadour qui a permis de mettre en exergue et la ferveur du Peuple et la déréliction de certains pseudos politiques tous plus ridicules les uns que les autres, devant une foi manifestée et manifeste qui ne se lie avec les ténèbres et leurs suppôts, tous ces maçons avariés qui n’auraient jamais dû pénétrer dans cette Église, à tout le moins en respecter les usages, et plus particulièrement respecter les croyances du troubadour disparu, en lui accordant le signe de Croix sur son cercueil, et en aucun cas cette morgue irrespectueuse issue de la prostration matérialiste et athée qui leur tient lieu de croyance. Contrairement au déroulé des informations qui voient là l’Union du Peuple avec de pseudos élites, tout porte à voir que cette Union n’a strictement rien à voir avec ces douteux personnages, le silence lui-même n’ayant été interrompu un seul instant lors de la cérémonie religieuse, renvoyant les matérialistes dans leurs ténèbres et unissant ce Peuple dans une Foi remarquable que ne veulent en aucun cas remarquer les pauvres erres que l’on nomme journalistes qui ne sont que des esclaves attitrés de pouvoirs iniques. Les Poètes, les Troubadours montrent la Voie, et pour leçon que les politiques sachent que le Peuple n’est pas à acheter devant la Voie, et qu’ils feraient mieux d’en suivre le dessein, plutôt que d’aller à l’encontre, comme ils l’ont si bien ce jour démontrés. La poésie, la chanson, la musique ne se récupèrent pas, car elles font partie de la Voie, n’en déplaise aux roturiers fabriqués par la matérialité la plus abrupte, pas plus que l’Amour enchanté par ce Troubadour qui restera dans le cœur du Peuple de France, alors qu’ils auront depuis bien longtemps été oubliés.

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Samedi 09 Décembre 2017 à 10:34 )
Esclavagisme
ETRE HUMANITE
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 05 Décembre 2017 à 11:32

Esclavagisme totalitaire

Quelques nouvelles de cette petite Terre, et notamment des Nations Européennes, unies dans un goulag qui ne cache pas son nom, mais lisons :

« Les rouages qui portent la gouvernance actuelle et les précédentes ne sont pas nés de nos jours, mais perpétuent leur déliquescence depuis des siècles avec un acharnement sans précédent ce jour et notamment contre toutes les valeurs chrétiennes. Ces valeurs supérieures à toutes celles déclamées par leurs pseudos droits de l’homme, un homme sans devoir, pilier et centre de la déréliction la plus profonde lorsqu’il ne comprend pas que face à la Vie il est avant tout devoir, sont aujourd’hui sans limite, jusqu’à voir le meurtrier considéré comme un héros, le violeur d’enfant libéré par une justice aux ordres, l’infamie gouvernementale vouloir abaisser l’âge de la raison sexuelle à treize ans, dans la hideur pédophile de ses ornementations, l’étranger sublimé face aux héritiers de souche qui sont devenus les nouveaux serfs et vilains de cette étrange société aux mains d’une maçonnerie déviante dont la folie ordinaire est le sommet de la trivialité comme de la bestialité qu’elle cherche à instaurer pour mettre en œuvre la parure de sa fétidité, une pseudo-république universelle qui n’a comme motif que celle de la dictature la plus barbare que l’Humanité ait connue à ce jour.

Les piliers de cette fourberie sans nom, de ce génocide de toutes les valeurs, de ce génocide tout court des Peuples et des Nations, trouvent leur fondement dans l’usure avariée qui guide, mesure et fait agir en son lieu et place, les suppôts ignobles de cette maçonnerie qui ce jour tient la France sous le couperet téléguidé de sa démence la plus visible comme la plus sordide, appelant à l’éradication de l’Homme comme de la Femme, à l’éradication de l’enfance, à l’euthanasie systémique, à l’éradication des Peuples, avec pour seul souci, par la stigmatisation, l’errance et ses propos, de faire naître l’esclave parfait acceptant, onirique, une situation dans laquelle il n’est que survie et en aucun cas principe de vie, une survie assistée jusqu’à sa liquidation physique, via les vaccinations obligatoires, via la sédation légiférée, via le paupérisme accéléré, via la désertification médicale – seule ayant le droit de se soigner gratuitement, bien entendu toute la misère du monde qui se précipite dans les Nations pour les spolier et à moyen terme liquider leur Peuple, avec le blanc-seing des esclaves dirigeants, nommés par la ligue avariée apatride de prédateurs humains n’ayant de consistance que l’apparence.

Ce jour l’araignée parade, dans la somptuosité de sa décadence et de ses rets, dans des ruts que les bêtes elles-mêmes ne pratiquent pas, où l’on voit les pédophiles associés aux gouvernances pour asseoir le dessein de leur hégémonie outrancière et perverse, issue de religions croupions qui sont le phasme par excellence, ne voyant le tout qu’en l’abondance de leur frénésie comme de leur délire les plus pervers, que l’autorité, tenue par ses testicules, ne contre, car totalement infatuée dans cette perversité qui voit ce jour aux États-Unis des arrestations par milliers de leurs membres ignobles, mais que bien entendu en Europe on protège, tant la vermine y grouille et se délecte, tant la pourriture y sévit et se congratule. Cette vermine, outrage même à l’Humanité, souille les noms de Liberté, Fraternité, Égalité, Démocratie, toutes valeurs déshonorées au regard de ses actes déployés. Ici dans la cité en instituant le droit de cuissage de l’étranger, à l’étranger en instituant le droit de cuissage des Nations afin de les laminer de leurs ressources les plus légitimes comme les plus élémentaires.

Ce système, pourri jusqu’à la moelle, donne le ton en accueillant tous les assassins qu’il a commandités dans certains pays du Moyen-Orient, et notamment la Syrie qui est en train de liquider leur présence sur son sol, préparant ainsi la cinquième colonne lui permettant de s’inscrire toujours et encore dans un pouvoir acheté par la finance apatride, stérile à toute vocation d’élévation, sinon que dans la désintégration de tout ce qui existe pour préserver ses petits avoirs volés dans toutes les Nations au nom de ce sujet d’exception qu’est l’usure, où l’art de ne rien créer, de ne rien bâtir, de ne rien consentir, sinon que pour profiter, profiter encore et encore jusqu’à la lie la plus suprême, celle d’accroire en son immortalité physique, dernier refuge du sous-animal qui se veut règne. Les lignes bougent de cette errance, voyant les BRICS s’allier contre sa barbarie, mais son cœur est encore virulent dans ce que l’on ose appeler l’Europe, ce camp de concentration à ciel ouvert qu’elle a instauré pour servir de base avancée à sa spoliation méthodique, caractéristique de son idéologie cancérigène, mortifère en essence comme en substance.

L’histoire réécrite, la mémoire courte, le déni du réel, sont les mamelles de cette idéologie qui masque ses crimes sous des apparences, des non-dits, des oublis, toutes caractéristiques qui ignorent et veulent ignorer afin de faire valoir sa « bonté », à l’image de ce que l’on nous passe en boucle actuellement sur les TV concernant une minorité musulmane en Birmanie, fer de lance de l’État Islamique dans la Région, contre laquelle lutte avec raison l’État Birman, à l’image de ces procès intentés aux Serbes et Croates par le Tribunal Pénal International pour faire valoir, dans le mensonge le plus ahurissant qui soit des exactions unilatérales, sans bien entendu appeler à la barre les victimes de l’islamisme, un islamisme qui a commis autant d’atrocités, sinon pire, comme en témoignent ses actions en Syrie, en Irak et ailleurs. Nous ne saurions trop rappeler ici que la conquête musulmane depuis son origine a occasionné plus de deux cents millions de victimes, tout comme le communisme, ce bébé du socialisme, et continue invariablement dans notre histoire présente ses exactions lorsqu’elle se montre sous son vrai visage, qui est celle de la conquête politique, et non pas sous l’image d’une religion, dont elle se sert, habilement, pour masquer ses dérives dictatoriales, inféodant ainsi celles et ceux, qui avec le regard Christique qui est le leur, ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et se complaisent à croire qu’existerait une quelconque liaison entre le Catholicisme et l’Islam, comme d’ailleurs une quelconque liaison entre le Judaïsme et le Catholicisme, sinon qu’un rapport de force qui jusqu’à présent était en faveur du Judaïsme et désormais en faveur de l’Islamisme, devant la méprise totale du Catholicisme s’évertuant à croire qu’il est possible réconcilier l’irréconciliable, d’une manière purement unilatérale qui ne mène qu’à sa destruction la plus globale. Une destruction encouragée par la maçonnerie déviante et ses suppôts, ses mandants et ses sectaires, imposant un ordre Oriental à l’Occident, par la force, par l’hypocrisie, le mensonge, l’affabulation, la guerre, le terrorisme, l’immigration de masse, la dénature, le conditionnement, la reptation, l’acceptation, la dépendance, la mise en œuvre d’un totalitarisme inique qui au cours de l’Histoire Humaine n’en est pas à son premier essai, dont le premier fut inscrit dans les Nations Européennes par la révolution Anglaise de 1645, advenant toutes les autres, n’ayant pour but que la liquidation totale de la pensée indo-européenne et chrétienne tant en Europe que dans d’autres continents, pour le faire valoir de la barbarie et de l’esclavagisme.

On remarquera le parallèle entre l’action socialiste, via le communisme, et l’action de l’Islamisme dans le monde, et voir que pèse sur ces deux concepts nés des fondamentaux moyen-orientaux l’assassinat de plus de quatre cents millions de personnes à travers le monde. Nul ne peut réfuter cette origine de leur pensée  commune moyen-orientale au regard des promoteurs et des activistes tant de l’islamisme que du communisme, et conjointement du national-socialisme vers lequel s’est tournée en son temps une grande partie de l’islamisme conquérant. On ne s’étonnera donc pas ce jour de voir la synthèse de ces divers mouvements se confondre dans le cadre des pouvoirs que l’on peut qualifier de nazi communiste islamiste qui se veulent règne sur une grande partie des Nations Européennes, dont l’apothéose ressort si bien dans ce que l’on ose appeler l’union européenne, qui n’est qu’un goulag à ciel ouvert, où doit se taire toute culture occidentale, où doit se dénier toute histoire traditionnelle, ou doit se dissoudre toute racine Chrétienne, pour laisser place à un marché d’esclaves acculturés et illettrés. Si l’Occident veut survivre, et ne pas tomber sous le joug de satrapes orientaux, qui lui ont déclaré une guerre sans limites et ce depuis les origines du Christianisme, il doit voir ses Peuples reprendre tous les pouvoirs, où qu’ils soient, quels qu’ils soient, au sein de leur Nation respective, afin d’y faire respecter la Démocratie, et pour se faire éliminer de tous les pouvoirs les féaux des sectes et sociétés déviantes, aux mains des satrapes, telle la maçonnerie , telle la fondation franco américaine notamment en France, Fabian society, Bilderberg, etc.… Qui s’y sont nichées pour détruire toutes les valeurs humaines au profit des valeurs du profit lui-même, de l’esclavagisme comme de la bestialité, généralement toujours accouplés quel que soit le siècle, comme on peut si bien le voir ce jour et notamment dans notre Nation, la France, pourrie par leurs féaux qui coordonnent sa destruction.

 

Ce seront bientôt les élections européennes. Si ne sont portés lors de ces élections les tenants et les aboutissants d’une renaissance des Nations, au-delà du conformisme né de tentatives de culpabilisations, de flagellations, outrecuidances qu’il convient d’écarter d’un revers de la main, au regard de l’étranger qui les émet, il n’y aura plus d’avenir et ce pour un certain temps, pour les Nations Européennes qui se verront désintégrées sous le joug de la bestialité esclavagiste qui en aura pris les commandes. L’union Soviétique, créée par les satrapes moyens orientaux, comme l’Allemagne nazie financée par les mêmes satrapes, fera bien pâle figure devant ce que deviendra ce continent, livré pieds et poings liés, par défaut d’intelligence, aux barbares en tous genres qui déjà se liguent pour l’anéantir à leur profit. Il est fort à craindre que cela soit le cas, tant la bêtise institutionnalisée, le défaut de connaissance, sont les mamelles du système instauré par la perversité qui gouverne en sous-main, qui ne permettent au commun des mortels d’aller plus loin que le bout de son nez, dans le cours de l’apprentissage de ce qui est et non de ce qu’on lui présente comme « vérité », une histoire réécrite dont tout un chacun en cherchant un tout petit peu, verra qu’elle ne représente strictement rien, et dans sa faconde démontre de façon globale les responsabilités iniques initiées depuis des siècles par de vils satrapes afin de mettre en coupe réglée l’Humanité, en se servant de toutes les malfaçons humaines, intellectuelles, spirituelles, pour parvenir à leurs fins glauques et ténébreuses, l’instauration de l’esclavagisme totalitaire. »

Plus les jours passent sur cette petite planète, plus on voit l’hégémonie de la barbarie s’emparer de sa face occidentale, contenue à l’Est par la Russie, la Chine, et quelques Nations, à l’Ouest, et ce depuis peu, par les États-Unis. Espérons que les Etres humains, il en reste, se réveillent de cette virtualité qui tente de les anéantir par une guerre silencieuse et perverse. À suivre…  

 

© Vincent Thierry

 

 

Dernière Mise à jour ( Mardi 05 Décembre 2017 à 11:38 )
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 81 - 90 sur 1308