Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE
POLITIQUE
BILDERBERG 2019 PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 30 Mai 2019 à 14:52

BILDERBERG 2019

 

Comité Directeur

FRA Castries, Henri de, Président, Institut Montaigne ; Président, Comité de direction du Bilderberg.
USA Kravis, Marie-JoséeAssocié principal, Hudson Institute ; Présidente, American Friends of Bilderberg.
NLD Halberstadt, Victor, Professeur d’économie, Université de Leiden ; Président de la Fondation Bilderberg Meetings.
DEU Achleitner, Paul M., président du conseil de surveillance de la Deutsche Bank AG ; trésorier de la Fondation Bilderberg Meetings.

Liste des Invités

USA Abrams, Stacey, Fondateur et président, Fair Fight.
GBR Adonis, Andrew, Membre, Chambre des Lords.
BEL Albers, Isabel, Directrice éditoriale, De Tijd / L’Echo.
USA Altman, Roger C., Fondateur et président principal du conseil d’administration, Evercore.
CAN Arbour, Louise, Conseillère juridique principale, Borden Ladner Gervais LLP.
ESP Arrimadas, Inés, Leader de parti, Ciudadanos.
INT Azoulay, Audrey, Directrice-générale, UNESCO.
USA Baker, James H., Directeur, Office of Net Assessment, Bureau du Secrétaire à la Défense.
TUR Balta, Evren, Professeure agrégée de sciences politiques, Université Özyegin.
FRA Barbizet, Patricia, présidente et directrice générale, Temaris & Associés.
PRT Barbot, Estela, Membre du Conseil d’administration et du Comité d’audit, REN (Redes Energéticas Nacionais).
PRT Barroso, José Manuel, président, Goldman Sachs International ; ancien président, Commission européenne.
CAN Barton, Dominic, associé principal et ancien associé directeur général mondial, McKinsey & Company.
FRA Beaune, Clément, Conseiller Europe et G20, Cabinet du Président de la République française.
DEU Boos, Hans-Christian, PDG et fondateur, Arago GmbH.
GBR Bostrom, Nick, directeur, Future of Humanity Institute, Université d’Oxford.
ESP Botín, Ana P., présidente exécutive, Banco Santander.
NOR Brandtzæg, Svein Richard, président, Université norvégienne des sciences et technologies.
NOR Brende, Børge, président, Forum économique mondial.
FRA Buberl, Thomas, PDG, AXA.
NLD Buitenweg, Kathalijne, députée, Parti Vert.
FRA Caine, Patrice, Président-directeur général du groupe Thales.
GBR Carney, Mark J., gouverneur, Banque d’Angleterre.
ESP Casado, Pablo, président, Partido Popular.
TUR Ceviköz, Ahmet Ünal, député, Parti républicain du peuple (CHP).
CAN Champagne, François Philippe, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités.
USA Cohen, Jared, fondateur et PDG, Jigsaw, Alphabet Inc.
NLD Croiset van Uchelen, Arnold, associé, Allen & Overy LLP.
USA Daniels, MatthewNew space and technology projects, Bureau du secrétaire à la défense.
BEL Davignon, Etienne, ministre d’État.
TUR Demiralp, Selva, Professeure d’économie, Université Koç.
IRL Donohoe, Paschal, ministre des finances, des dépenses publiques et de la réforme.
DEU Döpfner, Mathias, Président et PDG, Axel Springer SE.
USA Ellis, James O., président, Groupe consultatif des utilisateurs, National Space Council.
ITA Feltri, Stefano, rédacteur en chef adjoint, Il Fatto Quotidiano.
USA Ferguson, Niall, Milbank Family Senior Fellow, Hoover Institution, Université Stanford.
DNK Findsen, Lars, directeur, Service danois du renseignement de la défense.
GBR Fleming, Jeremy, directeur, Direction des communications du gouvernement britannique.
GBR Garton Ash, Timothy, Professeur d’études européennes, Université d’Oxford.
IRL Gnodde, Richard J., PDG, Goldman Sachs International.
FRA Godement, François, Conseiller principal pour l’Asie, Institut Montaigne.
USA Grant, Adam M., Professeur de gestion Saul P. Steinberg, The Wharton School, Université de Pennsylvanie.
ITA Gruber, Lilli, rédactrice et présentatrice en chef “Otto e mezzo”, La7 TV.
AUT Hanappi-Egger, Edeltraud, Rectrice, Université d’économie de Vienne.
DNK Hedegaard, Connie, présidente, Fondation KR ; ancienne commissaire européenne.
USA Henry, Mary Kay, présidente internationale, Service Employees International Union.
CHE Hirayama, Martina, Secrétaire d’Etat à l’éducation, à la recherche et à l’innovation.
USA Hobson, Mellody, Présidente, Ariel Investments LLC.
USA Hoffman, Reid, cofondateur, LinkedIn ; associé, Greylock Partners.
CHE Hoffmann, André, vice-président du conseil, Roche Holding Ltd.
USA Jordan, Jr, Vernon E., Directeur Général, Lazard Frères & Co. SARL.
DEU Jost, Sonja, PDG, DexLeChem.
NLD Kaag, Sigrid, ministre du Commerce extérieur et de la Coopération au développement.
USA Karp, Alex, PDG, Palantir Technologies.
GRC Kerameus, Niki K., députée, associée, Kerameus & Partners.
USA Kissinger, Henry A., président, Kissinger Associates Inc.
TUR Koç, Ömer, Président, Koç Holding A.S.
USA Kotkin, Stephen, professeur d’histoire et d’affaires internationales, Université de Princeton.
DEU Kramp-Karrenbauer, Annegret, présidente fédérale, CDU.
BUL Krastev, Ivan, président, Centre pour les stratégies libérales.
USA Kravis, Henry R., coprésident et codirecteur général, Kohlberg Kravis Roberts & Co.
SWE Kristersson, Ulf, chef du Parti modéré.
CHE Kudelski, André, Président et Administrateur délégué du Groupe Kudelski.
USA Kushner, Jared, conseiller principal du président, La Maison-Blanche.
FRA Le Maire, Bruno, ministre des Finances.
DEU Leyen, Ursula von der, ministre fédérale de la Défense.
BEL Leysen, Thomas, Président, KBC Groupe et Umicore.
FIN Liikanen, Erkki, président, IFRS Trustees ; École supérieure d’économie d’Helsinki.
GBR Lund, Helge, Président, BP plc ; Président, Novo Nordisk AS.
CHE Maurer, Ueli, Président de la Fédération suisse et Conseiller fédéral des finances.
SWE Mazur, Sara, directrice, Investor AB.
USA McArdle, Megan, Chroniqueuse, The Washington Post.
USA McCaskill, Claire, ancienne sénatrice ; analyste, NBC News.
PRT Medina, Fernando, Maire de Lisbonne.
USA Micklethwait, John, Rédacteur en chef, Bloomberg LP.
GBR Minton Beddoes, Zanny, rédactrice en chef, The Economist.
ESP Monzón, Javier, président, PRISA.
USA Mundie, Craig J., Président, Mundie & Associates.
USA Nadella, Satya, PDG, Microsoft.
NLD Pays-Bas, Sa Majesté le Roi des Pays-Bas.
FRA Nora, Dominique, rédactrice en chef, L’Obs.
IRL O’Leary, Michael, PDG, Ryanair D.A.C.
GRC Pagoulatos, George, vice-président d’ELIAMEP, professeur, Université d’économie à Athènes.
GRC Papalexopoulos, Dimitri, PDG, TITAN Cement Company S.A.
USA Petraeus, David H., Président, KKR Global Institute.
POL Pienkowska, Jolanta, Femme présentatrice, journaliste.
USA Pottinger, Matthew, directeur principal, Conseil national de sécurité.
FRA Pouyanné, Patrick, Président-directeur général, Total S.A.
EST Ratas, Jüri, Premier ministre.
ITA Renzi, Matteo, ancien premier ministre ; sénateur, Sénat de la République italienne.
SWE Rockström, Johan, directeur, Potsdam Institute for Climate Impact Research.
USA Rubin, Robert E., coprésident émérite, Council on Foreign Relations ; ancien secrétaire au Trésor.
NLD Rutte, Mark, premier ministre.
CAN Sabia, Michael, président et chef de la direction, Caisse de dépôt et placement du Québec.
USA Sanger, David E., Correspondant pour la sécurité nationale, The New York Times.
INT Sarts, Janis, directrice, Centre d’excellence OTAN StratCom.
GBR Sawers, John, président exécutif, Newbridge Advisory.
USA Schadlow, Nadia, Associée principale, Hudson Institute.
USA Schmidt, Eric E., Conseiller technique, Alphabet Inc.
AUT Scholten, Rudolf, Président, Bruno Kreisky Forum pour le dialogue international.
NOR Seres, Silvija, Investisseur indépendante.
GBR Shafik, Minouche, directrice, The London School of Economics and Political Science.
POL Sikorski, Radoslaw, député, Parlement européen.
USA Singer, Peter Warren, stratège, New America.
TUR Sitti, Metin, professeur, Université Koç ; directeur, Institut Max Planck pour les systèmes intelligents.
USA Snyder, Timothy, Richard C. Levin Professeur d’histoire, Université de Yale.
NOR Solhjell, Bard Vegar, PDG, WWF – Norvège.
INT Stoltenberg, Jens, secrétaire général, OTAN.
GBR Suleyman, Mustafa, cofondateur, Deepmind.
CHE Supino, Pietro, éditeur et président, Groupe Tamedia.
DEU Teuteberg, Linda, secrétaire générale, Parti démocratique libre.
CHE Thiam, Tidjane, PDG, Credit Suisse Group AG.
USA Thiel, Peter, Président, Thiel Capital.
POL Trzaskowski, Rafal, maire de Varsovie.
GBR Tucker, Mark, Président du Groupe, HSBC Holding plc.
GBR Tugendhat, Tom, député, Parti conservateur.
USA Turpin, Matthew, directeur pour la Chine, Conseil national de sécurité.
NLD Uhl, Jessica, Directrice financière, Royal Dutch Shell plc.
DNK Vestergaard Knudsen, Ulrik, Secrétaire général adjoint, OCDE.
USA Walker, Darren, Président, Fondation Ford.
SWE Wallenberg, Marcus, Président, Skandinaviska Enskilda Banken AB.
GBR Wolf, Martin H., commentateur économique en chef, Financial Times.
AUT Zeiler, Gerhard, directeur des recettes, WarnerMedia.
DEU Zetsche, Dieter, ancien président, Daimler AG.

Source: Bilderberg Meetings, le 28 mai 2019 – Traduction Nouvelordremondial.cc

 

Acte XXV PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 04 Mai 2019 à 10:24

Acte XXV

Sur cette petite Terre, un Peuple ne s’est pas laissé abuser par les illusionnistes de la subversion. Il en paie le prix du sang à cause la violence déployée par la junte qui le dirige vers le néant, cela ne l’empêche pas de nouveau de manifester pour son droit de vivre, ce qui est remarquable aux bout de mois d’oppressions, de barbarie sanguinaire, d’arrestations arbitraires, d’humiliations continues, mais lisons :

« La mauvaise foi, le mensonge, l’odieux mensonge, à des fins politiques, la fausse nouvelle par excellence, toutes nausées sont le propre de cette junte qui pour s’accomplir s’invente n’importe quelle action, n’importe quel crime, de manière à ce qu’il éclabousse le mouvement du Peuple qui ne s’est pas laissé berné par l’illusionniste et ses sermons, et poursuivra jusqu’à la fin des temps ses marches diurnes tant que sa morgue ne répondra pas à ses attentes. Il n’y a pas lieu ici d’éclats particuliers, l’instrumentalisation étant le propre des régimes abjects, dont le propre est d’avoir les mains couvertes de sang, qu’ils cherchent à faire ruisseler sur autrui dans une technique habituelle de transfert qui est le propre des médiocres, de ces fins de races qui n’ont toujours pas compris qu’ils ne représentaient rien dans ce monde que leur petit égo, et que face à sept milliards d’êtres Humains, en France soixante millions, ils n’étaient que des freins à l’évolution humaine, cette évolution qui en a assez de se retrouver dans les fers de l’immondice usuraire, de la technocratie du chaos organisé et légalisé, de ces jupons mal lavés de bourgeoisies sales et horripilantes, s’ils elles n’étaient hilarantes, tant leur gestuel est le propre de maître Jourdain, ici reflété à l’infini dans cette domesticité de l’ordure, de la chiennerie, de la veulerie, de la bassesse, de la perversité à tous les étages, de cette incongruité, de cette flatulence anachronique qui est le bestiaire incarné de la barbarie la plus dépravée que le monde ait connue.

Cette liquéfaction du vivant tue, mutile, saigne, endeuille le Peuple avec ses féaux dont les ordres sont clairs pour tout un chacun, le gazage systématique, y compris des enfants, la matraque, y compris dans l’anus comme on a pu le voir sur une vidéo, le sang, le sang partout, les visages éborgnés, les mains arrachés, les jambes et les bras mutilés, les crânes défoncés, bien à l’image des djihadistes que cherchent à rapatrier ces infects personnages, et comment en serait-il autrement, puisque c’est leur milice à l’étranger, une milice qu’ils utilisent comme ils utilisent les blacks bloc, payés par ce multimilliardaire apatride qui paie leur campagne électorale. Ces bouffons jusqu’à la nausée, larvaires de leurs sanguinaire prestation, devant jouir sur le sang versé comme des porcs assoiffés d’immondices, se plaignent de l’arrivé de ces blacks blocs contre lesquels ils ne font rien, les laissant casser ce qu’ils veulent, ne les arrêtant en aucun cas, trop heureux du service rendu par ces trotskistes qui sont leur milice sur le Continent. L’ONU, le Conseil de l’Europe, les ont désigné comme régime violent, cela ne les empêche pas de poursuivre leur œuvre de destruction des Êtres Humains, avec une rage sans commune mesure, tous les films montrant le déchaînement de l’hyper violence criminelle menée par ses forces dites de l’ordre. Les LDB sont des armes de guerre, les gaz utilisés sont à moyen terme des outils de destruction, mais qu’importe, cette junte poursuit dans l’abjection et le mensonge, qui sont sa nature profonde, l’immolation du Peuple de France.

Ce Peuple qu’elle haïe, ce Peuple qu’elle insulte, ce Peuple qu’elle conchie, ce Peuple, reste imperturbable devant ses assauts frénétiques, convulsifs, dignes d’un film d’horreur. Ce Peuple n’est pas né de la dernière pluie, il a connu, historiquement des convulsions autrement plus importantes, il a connu le génocide avec la révolution dite française, il a connu les arrestations arbitraires avec la Milice et les exécutions sommaires avec les communistes, il a vu les socialistes faire tirer sur les ouvriers, il a vu la junte à Thiers assassiner les communards, il en a tant vu, que rien, ni personne, et encore moins des illusions, ne l’arrêtera pour obtenir ce qu’il demande, de Droit, le droit tout simplement de vivre, n’en déplaise à la maraude des mercenaires de l’ordure à qui ne suffisent pas des milliards, à qui ne suffisent pas de multiples châteaux, de multiples avions, de multiples voitures, n’en déplaise à ces pirates sans foi ni loi auxquels sont soumis les ratiers de la politique, ce chenil devenu une infection vivante où la corruption est pandémique, à ces choses inutiles qui meublent les pouvoirs parce qu’ils détiennent un passeport maçonnique, à toutes ces choses peu reluisantes qui puent la dépravation, la bassesse et l’ignominie qui voudraient en sus qu’on les respecte. On ne respectera cette engeance, fruit décomposé du nazi communisme, que lorsqu’il respectera le Peuple de France.

Le Peuple doit d’abord se faire respecter et se respecter lui-même en boutant hors de tous les votes les ménestrels de cette junte ignoble, et leurs alliés, dans toutes élections, tous ces parvenus inconscients qui cautionnent le crime et l’encouragent, toutes et tous complices de l’abomination qui se commet dans notre Nation, et contre laquelle ils ne font rien, ils ne disent rien, telles des larves assoiffés de prébendes, la lie de la société humaine par excellence. Comme Balzac se serait régalé en les croquant dans sa comédie humaine, des étrons sur pied s’imaginant des élites, alors qu’ils sont dévoués à la destruction, en reptation devant le saccage, devant l’esclavagisme qui est leur maître à penser comme à danser, cet esclavagisme issu de la vérole de l’intelligence, de la pouillerie de l’éducation, de l’inconvenance matérialisée, qui voudrait être parade dans notre Nation, où cette clique infâme ordonnerait pour les uns et les autres, leur mise à mort comme on le voit si bien en ce qui concerne les retraités par sédation financière, jusqu’en ce pauvre garçon bien vivant mais grabataire que des juges aux ordres condamnent à mort, alors que la peine de mort, qui pourrait bien revenir un jour, a été supprimé dans notre Nation !

N’en déplaise le mouvement du Peuple que l’on appelle communément les Gilets Jaunes n’est pas prêt de s’estomper, bien au contraire, il va prendre une ampleur insoupçonnée, devant la connaissance des faits et gestes de la meute constituée par le politique inepte, devant ses appartenances glauques et sordides, aux sectes les plus putrides qui soient, qui depuis des années couronnent la France de leur infection sidaïque, la maçonnerie déviante, la fondation franco américaine, la fabian society et ses rouages, le bidelberg et ses artefacts, toute une ossature auxquels appartiennent pour grande partie  la gouvernance de cette junte aux ordres, aux ordres de l’usure exclusivement. Cette écurie d’Augias est désormais parfaitement visible par le Peuple qui jusqu’à présent vivait dans l’illusion, dans le cosmétique, dans l’inéluctable, dans l’a priori, dans la croyance stupide qu’il avait en face de lui des femmes et des hommes politiques qui défendraient ses valeurs et les valeurs de la France éternelle, et qui découvre, sans stupéfaction maintenant, que la France est couronnée par tout ce que comporte de nuisible des sectes qui ne font pas la politique de la France et de son peuple, mais la politique de l’usure cosmopolite mondialiste.

Triste constat pour certains qui s’éveillent, que de voir notre France livrée à la pamoison du Département d’Etat Américain, via ses faucons, et en France de pseudos philosophes désirant l’euthanasie comme moyen de gouvernance, d’autres porteurs de riz s’esclaffant devant une fameuse maison jaune au Kosovo où les Serbes étaient tués – et sont encore ? - pour la vente de leurs organes, et d’autres qui s’en vont pleurer à Sarajevo en appelant « Maman », (dixit médecin sans frontières) à la première balle de sniper, en voulant mettre le monde à feu et à sang. Belle équipe que cela, lèches botte de tout Président en dépendance de la fauconnerie Américaine, via la fondation franco américaine et ses bellâtres accomplis, démocrates purulents straussien, hivernant leurs vices dans la pédophilie contre lesquels lutte âprement et avec un courage certain le nouveau Président Américain. Toutes tares nées à l’Ouest infestant ce jour notre Nation, dont la panoplie de la junte couvre bien la détermination, belliciste, sanguinaire, estropiée de l’intelligence, couarde sans modération, incapable par défaut, médiocre par tempérament, frisant l’imbécillité la  plus chronique, car valet de l’usure inconditionnellement.

Les Européennes arrivent, vous savez cette Europe crée artificiellement par la CIA et le Département d’Etat Américain, (on n’en sort pas), via ses agents, géhenne de vendus et de corrompus payés par les Etats-Unis,  qui règnent au Panthéon, des instruments qui n’ont rien inventé sinon que recopié le verbe du nazisme élaborant son nouvel ordre mondial au détriment des Peuples Européens, pauvre Europe à laquelle on invente une histoire, une souillure de l’Esprit qui ne résiste pas à l’analyse, comme l’a prouvé le créateur du Puit du Fou, l’europe donc, cette serpillière où trônent la malversation et la corruption, la gabegie et la perversion. Mamelle de la frénésie des lobbies où se vautrent l’indigence des Nations, où se congratulent la permanence de l’inintelligence, où gravite la pourriture faite humaine, avaricieuse, lanterne cosmétique de la purulence dictée par la banque centrale totalement hors la loi entre les mains de la City et ses répugnants personnages, qui traient ainsi les Peuples sans leur autorisation, qui les salissent à outrance par le viaduc des intérêts composés, rendant larbin tout un chacun, et pire encore prêtant aux Nations afin qu’elles soient elles-mêmes des larves devant leur mausolée de la puanteur et de la mort, alors que toute Nation doit conserver son droit de battre monnaie via sa Banque Nationale et ne pas s’abaisser à cette reptation ridicule envers les bassets de l’imaginaire, ces incapables à créer quoi que ce soit, dont les dignes représentants, on l’aura compris sont bien en lice dans la junte fétide qui se couronne.

Face à cette « europe » de larves, il convient de bâtir l’Europe des Nations, afin qu’elles soient respectées inconditionnellement dans leur existant comme dans leur identité, ainsi que personne n’oublie d’aller voter pour les seuls partis qui défendent l’Europe des Nations, à tout le moins les partis qui en demandent la sortie, mais en aucun cas pour les partis qui sucent la moelle et  le sang des Peuples via la structure interlope, nécrosée, débile de l’ « europe » actuelle, une prostituée au long cours écartant les cuisses devant la puanteur glauque des gangsters qui se disent banquiers auxquels tous les Peuples, sans qu’ils ne fassent rien, sans qu’ils ne créent rien, paient un tribut pour avoir le droit de vivre. Cette suffisance de la bestialité n’a que suffit. Ne vous laissez impressionner par ces choses visqueuses et sans lendemain, que peuvent-elles faire contre un Peuple qui s’éveille et qui dispose de l’arme atomique ? Rien, ne l’oubliez jamais, combien de divisions pour ces molochs qui placent leurs pions pour mieux sucer la moelle des Peuples ? Aucune, sinon celles qu’elles paient, ces mercenaires de tout poil, ces mercenaires, pour mettre dans son escarcelle les revenus des matières premières de Nations n’ayant rien demandé, en action en Syrie, en Libye, et ailleurs, et même en France via ces milices que ses esclaves laissent casser pour déjuger un mouvement populaire qui n’est plus aveugle devant leur stratégie de domination, leur position d’esclavagistes éhontés.

Digne larbin de cette prostration de l’esprit, la junte est son commis, et ce commis doit être bouté hors de toutes les urnes, ainsi que tous ses représentants, ainsi que tous ses alliés puants de morgue, qui sont le mépris incarné, tant ils s’imaginent portés par cette subversion qui pourrit le monde depuis des siècles, faisant et défaisant les économies, via la Bourse où la guerre, vivant avec des trillions d’euros et regardant sans compassion crever toute la misère humaine, activant des génocides comme au Yémen, faisant la pluie et le beau temps via le fonds monétaire international qui ne prête que sous soumission, qui ne prête qu’aux larbins et qui tue ou fomente des révolutions dites colorées pour mettre en place des valets à sa solde qui trairont leur pays concerné, comme le nôtre actuellement, un pays qui n’en est plus un, exsangue, couronné par la destruction, par la bassesse, couronné par les déjections de la junte qui jette quelques centimes d’euros après un grand débat truqué et qui ose demander du respect, laissez-moi rire, on ne respecte que ceux qui vous respectent, quant aux autres on les laissent pour ce qu’ils sont, des larves attitrées de maîtres couards se cachant dans leurs conseils d’administration, pour lesquels le mépris serait trop d’honneur. On les rend inexistant, on les ignore totalement, en les excluant de sa pensée et l’on en vit que mieux.

Cela ne suffit, on l’aura compris, pour qu’ils ne nuisent plus, et c’est bien pour cela que dans le cadre de la Démocratie, qu’ils conchient, je le répète, il faut les évacuer totalement par un vote de salubrité publique, en quelque lieu qu’ils se présentent, que ce soit pour les Européennes, les communales, les régionales, et bien entendu la présidentielle, qu’ils soient de gauche dite démocratique dite républicaine, trotskistes, communistes, socialistes, de la république en marche, du Modem, des « républicains, - tous tenailles crées par l’usure -, il faut balayer ces parasites de l’horizon politique. Cela vient, que l’on se rassure. Là, on verra si le Peuple se respecte, et ne se laisse plus flouer par les marques de savonnettes estampillées sectes et maçonnerie déviante, ensachées par l’usure ignoble qui pervertie ce monde, ce jour inondée du sang des manifestants pacifiques en France. Qui a défendu les Gilets Jaunes de ces partis de valets en reptation ??? Aucun, ainsi tirez vous-mêmes les conclusions et éradiquez ces pustules grotesques qui pourrissent la Nation. La France n’a pas besoin de valets pour être dirigée, de corrompus, de maçons déviants, femmes ou hommes, de toute cette litière de l’usure qui depuis des siècles pourrit  et parasite nos Institutions. Elle a besoin de Femmes et d’Hommes sains, n’ayant qu’un objectif la défense des valeurs humaines de son Peuple, la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, la Grandeur et l’Honneur,  qu’ils devront élever en toute circonstance, et en aucun cas s’abaisser à les noyer, dans la corruption, la bassesse, l’ignominie,  la reptation, la médiocrité, qui sont le propre du fléau que subit la Nation aujourd’hui. »

La force du Peuple dans cette petite Nation de cette planète perdue aux fins fonds de la Galaxie, est une force qui vaincra, car elle ne peut être renversée ni par le mensonge, ni par l’ignominie. Son degré de conscience comme celui de multiples Peuples par les Univers a dépassé toutes les limites pour se coordonner dans l’effort qui fera tomber le fruit pourri par la vermine de l’arbre de la Vie qui ne peut continuer à nourrir ce parasite. Le temps, la patience, seront ses alliés. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Samedi 04 Mai 2019 à 10:56 )
L'ignominie subversive PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 21 Avril 2019 à 13:11

 

L’ignominie subversive.

Petites nouvelles de cette petite Terre, où tous les moyens sont mis en œuvre par la subversion pour conserver son pouvoir, mais lisons :

« Nous y voici dans la destruction totalitaire, après les corps éborgnés, mutilés, les repères historiques doivent être mis à bas, - on se rappellera du Reichstag -  de manière à ce que le Peuple sidéré atteint dans sa chair comme dans sa mémoire charnelle chrétienne, se taise devant la barbarie interlope, cosmopolite, trotskiste nazie. L’ignominie est ici à son comble, acculturée, larvaire de ses maîtres usuriers, prenant en otage un Peuple multimillénaire en le détruisant, puis en instrumentalisant, via ses services opaques, via sa mise en œuvre du transfert de ses tares sur autrui, des actes criminels qui ressortent du tribunal pénal international. La barbarie est là, riant devant l'incendie de Notre Dame, et comment cela pourrait-il en être autrement ? Athée, anti chrétienne, sectaire, sataniste, sans âme, pédophile, inhumaine, issue de loges déviantes et criminelles, on n’en attend pas moins. Un sida intellectuel faisant forte voix pour récupérer l'événement criminel, voulant faire l'unité derrière la subversion qui n'a rien d'humaine, vilipendant jusqu'au nom de cathédrale, ignorant la chrétienté, voulant faire de cet incendie une baguette magique pour amener à lui les sots, les imbéciles et les aveugles, faisant ainsi preuve de la crasse intellectuelle la plus ignoble qui soit, dans une puanteur dialectique née du cadavre putrescent d’une idéologie morbide.

La fourberie de cet égout ici masque le fameux discours tronqué et truqué du grand débat national qui n'a pas réuni cinq pour cent d'électeurs, un discours de valet au service de l'usure n'apportant aucune réponse à la misère du Peuple qui voit avec effarement recueillir un milliard en deux jours pour reconstruire la cathédrale, versé par les maîtres de l'évasion fiscale qui coûte cent milliards d'euros aux caisses de l'état par an, une fourberie alliée avec toute l'immensité de cette malversation qui l'a faite, qui l’a menée au pouvoir dans l'illusion la plus totale. Cette ineptie qui se prétend gouvernance vient de nouveau de lâcher ses chiens de guerre trotskistes, pour faire accroire la France dangereuse, le Peuple de France dangereux, toujours avec l'application de la théorie du transfert, alors que le danger est représentatif de ces choses qui grouillent comme des vers dans son pouvoir, prêt à tuer, incendier, mutiler, pour le conserver, via des djihadistes, via des opérations noires, dont on voit ce qu'elles cherchent à faire dans les Nations étrangères, qui aujourd'hui sont développés sur notre territoire. Tout un chacun qui ne se noie pas dans l'infamie aura compris que l'incendie de notre cathédrale n'est pas un accident, n'a pour origine ni un point chaud, ni un incident d'origine électrique mais est bien le fait de la thermite, les émanations de fumées jaunes étant parfaitement caractéristiques de sa mise à feu d'après tous les scientifiques sérieux.

Tout un chacun comprendra bien qu'il n'y a aucune unité nationale derrière cette junte qui instrumentalise cet incendie, anti chrétienne qu'elle est, sectaire, maçonnique déviante, n'ayant foi qu'en le veau d'or, l'objet de toute son adoration comme de sa prostitution la plus totale. Plus que jamais aucune voix ne doit être donnée à son parti de mercenaire, à cette glu de l'esprit qui est  fourrier de la destruction de toutes les valeurs humaines. Valeurs conchiées comme on a pu le voir à nouveau dans l’acte vingt-trois des gilets Jaunes, où ses forces de l’ordre se sont déchaînées contre les manifestants pacifiques, dans l’immoralité la plus totale allant jusqu’à faire déshabiller sur le trottoir certains d’entre eux, comme dans les camps de concentration, matraquant, gazant comme jamais pour suivre les ordres de sa dictature immonde. Certains slogans n’ont pas plu à certains de ses membres se comportant comme les nazis dans les camps de concentration, qui, bons pères de famille, acceptaient sans broncher de tuer, d’assassiner. Nuremberg aurait dû permettre de faire savoir à ces égarés que le choix existe de se comporter en homme et non en barbare sanguinaire, en vain. Fort heureusement, pour le Peuple, ils ne sont pas la majorité, mais rien qu’une minorité dont se sert le régime trotskiste et nazi, qui est la subversion de ce monde et pour lequel tout être humain normalement constitué ne peut avoir que du dégoût et plus encore du mépris, car on ne peut respecter l'inhumanité, la voyoucratie, l'ignominie dont il fait état.  On apprend que ce régime présente jeudi prochain le résultat de ses cogitations à dix-huit heures comme si tout le monde était libre à cette heure-là, pire encore que ce dimanche la junte va à  la messe, après en avoir appelé au Pape, qui fort justement n’a pas daigné répondre à son invitation, relevant là l’hypocrisie de l’athéisme comme de la maçonnerie déviante, n’ayant pour action que la destruction du Christianisme, qui par instrumentalisation cherche à corrompre le Catholicisme avec son hérésie la plus glauque.

Livrée d’un aréopage déviant et sectaire, très certainement dévoué au culte de Baal, où se découvre en son sein, ce qui prouve s'il en était besoin comment les choses qui le constituent, considèrent le Peuple, un valet à sa solde osant traiter un gilet jaune de "débile profond", marquant par là même dans le cadre de la théorie du transfert, sa propre réalité, une réalité transférée sur autrui, ce que ne cesse de faire cet aréopage acculturé et illettré depuis qu’il souille le Pouvoir. La débilité profonde est bien là en ce creuset qui ignore toutes réalités afin de se vautrer dans la prostitution à l'usure, marquant ainsi la souillure de l'esprit qui le cerne, une souillure dont l'humanité ne gardera, que l'on se rassure, aucune trace, car lorsqu'on s'oppose à l'évolution, on disparaît tout simplement. Cette évolution qui gêne cet aéropage d’esclaves du paraître, ignorants l’Être, dont l'aberration mentale n'est pas à témoigner, vociférant comme des animaux, pour préserver leur droit de cuissage sur l'humain, leur droit de voler et de s'engraisser par la sueur et le sang du peuple payant leur infection, comme il paie tous ses ramassis pullulant autour d’eux comme une gangrène sur le corps de la France, une gangrène mortifère qui n’en doutons pas est prête à tout, comme elle vient de le démontrer dans son hypocrisie permanente qui relève du crime contre l’Humanité, contre la Spiritualité, contre la Culture, le plus total, qui devra un jour être jugé. » 

Sur de multiples planètes on a vu se déchaîner la subversion aux abois, allant jusqu’à détruire les fondements de la civilisation pour se maintenir au pouvoir, mais lorsqu’elle en arrive à ceci, disparaître très rapidement devant l’évolution respectant toujours l’Histoire, qui sujet d’inexpérience permet de naître l’expérience, et ainsi araser les inversions de la Voie, ces contractions temporelles, que voudraient décliner l’abjection et ses scories.

© Vincent Thierry.

 

 

Dernière Mise à jour ( Dimanche 21 Avril 2019 à 14:17 )
Acte XXI PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 06 Avril 2019 à 12:32

Acte XXI

Petites nouvelles de cette petite Terre voyant toujours l’une de ses Nations confrontée à la subversion la plus totalitaire qui soit, démontrant par là même son incapacité à régner, mais lisons :

« Le monde entier ne peut avoir qu’un dégoût profond du régime en place, gazant, matraquant, empêchant les médecins de faire leur travail, humiliant les manifestants, dans le délire paranoïaque qu’il représente si bien, et dont a vu en Corse ce qu’il manifestait, où un Président se présente accompagné par la horde soldatesque qui n’est plus que son dernier rempart contre le Peuple de France qui se dresse contre l’ignominie, la bassesse, la tyrannie de la médiocrité.

Le Peuple vaincra par les urnes, et ce n’est qu’une question de temps, et ce ne seront pas ces oripeaux en gouvernance, ces soumis à l’usure, qui y changeront quoi que ce soit. Ils peuvent maltraiter, tuer, via leurs gaz au cyanure, éborgner, amputer des mains, le Peuple ne se soumettra pas à leur stérilité, viaduc de l’incompétence et de l’inhumanité, préférant au bien être de l’humain, la vulgarité, la coke, la bestialité dans tous ses états, dans une larvaire prostration qui dénote ici la fin de race par excellence, la fin de race de ses suppôts de l’infamie, se gargarisant dans leurs crimes contre l’humanité, via leurs larves dociles pourrissant les médias.

Toute autorité de ce monde doit remiser à l’encan cette pestilence rouge brune qui saillit la terre de France, cette arrogance et ce mépris nés de la putridité intellectuelle, de la bassesse instinctuelle, de l’aporie spirituelle, qui dans le déshonneur le plus accompli manifeste sa déréliction par l’injure envers un Peuple qui fut le phare de l’Humanité, et se retrouve aujourd’hui sous le joug du totalitarisme le plus dégoutant, le plus scrofuleux, issu du sida intellectuel qui est le propre d’une mouvance de choses incapables de créer, incapables de bâtir, bonne tout simplement à satisfaire comme les prostituées les désirs de leurs maîtres usuriers.

Le temps vient des élections dites européennes, qui devront être un tsunami pour le vice incarné, pour la dépendance renommée, pour tous ces petits pieds prenant leurs ordres des banquiers et du département d’état américain, de la lie de la franc maçonnerie, de toutes ces sectes sans lendemains qui ne sont que les portails de la dictature de l’argenture, n’ayant pour horizon que le profit, transformant l’humain en matériel, en chose, en produit de consommation, en larve consentante, en déni d’existence.

Le monde de l’Humain ce n’est pas cela, ni pour celles et ceux qui sont présents, ni pour celles et ceux qui naîtront, d’être des objets corvéables sexuellement et économiquement par des déchets de l’Humanité, des parasites nuisibles au destin de l’Humanité, dont on retrouve les échos dans le régime puant qui tient la France par ses crimes contre l’Humanité, qui tient la France grâce à ce dernier cordon qui obéit encore à sa liquéfaction, qui se détournera de lui lorsque les élections manifesteront son rejet total, le rejet de tout un Peuple qu’il massacre sans tergiverser pour maintenir son pouvoir de nain.

Je le disais lors d’un précédent édito, ne perdons pas de temps avec cette erreur de la nature, qui sera jugée en temps et en heure par les tribunaux populaires pour rendre compte de ses actions de destruction, ses massacres, ses humiliations, tout ce qui relève du crime contre l’humanité, qui verra ses tyrans déchus de leur droit civique définitivement sur ce sol de France qui aura subi leur souillure et leur immondice, jusqu’au déni de voir présenté des candidats à l’élection dite européenne, ne complaisant pas à sa litière de vers pourrissants, qui ose parler de France joyeuse dans une « europe » heureuse, sommet par excellence de la propagande de la virtualité.

La France sera joyeuse lorsque son Peuple aura retrouvé son indépendance monétaire, que chaque Française comme chaque Français sera respecté et aura de quoi nourrir sa famille correctement, et son Peuple sera heureux dans une Europe des Nations et non pas dans un goulag à ciel ouvert, un camp de concentration où on extermine les enfants via des vaccinations massives au mercure, les vieillards par sédation assistée, le Peuple via la sédation financière la plus totalitaire qui soit, qui en plus doit subir les coups donnés sur ordre des kapos qui s’imaginent diriger les esprits, alors que tout un chacun conscient de leurs exactions, les rejette sans le moindre état d’âme.

La France n’est pas une putain au service de la morve mentale empuantit par la cocaïne,  acculturée et illettrée qui pavane dans le mensonge, seul titre de noblesse des féaux en gouvernance, dans la duplicité, dans le crime, dans la corruption la plus aigüe que cette Nation ait connue, la France dont la République est souillée par son oligarchie atavique et putride, dont la Démocratie n’existe plus, doit se redresser et elle se redressera  et laissera ce titre de prostitué à celles et à ceux qui ont voulu la détruire au profit de toute la boue humaine qui prolifère sur elle comme la vermine, une vermine qui sera chassée pour nettoyer en profondeur son corps dont la rémanence n’est pas morte et ne le sera jamais, n’en déplaise aux forçats de la bêtise, de la dépravation, aux histrions de la culpabilisation et de la bestialité, aux « choses » indistinctes qui ne sont que des roulures sur lesquelles passera l’Histoire sans même y prêter attention, tant elles ne sont synonymes que d’involution.

En attendant, patience dans l’azur, les jours viennent où la roue tourne, comme elle a tourné pour tous les régimes totalitaires, dont le régime actuel est la parfaite synthèse. »

Triste synthèse en provenance d’une Nation qui devrait éclairer ce monde, qui ce jour est au plus bas, dans les égouts où se congratulent les immondices, qui, inévitablement se verront balayés, comme sur toutes planètes, par le vent de l’Histoire qui est évolution et en aucun cas involution. À suivre.

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Samedi 06 Avril 2019 à 12:38 )
Acte XX PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 30 Mars 2019 à 13:23

Acte XX

Petites nouvelles de cette petite Terre ou l’une de ses Nations est confronté à la hideur subversive du néant affligeant, mais lisons :

«  La puanteur cadavérique du régime poursuit sa répression anachronique, molestant, gazant, emprisonnant des gens ne demandant simplement qu’à vivre. Cette puanteur engluée par une mafia de barbouzes attitrés, de menteurs patentés, de voleurs exacerbés, de corrompus illégitimes, poursuit sa feuille de route infernale dictée par la lie de l’humanité par excellence. L’acte XX est un franc succès, n’en déplaise à ce régime, et plus encore voyant plus de 70% des Françaises et des Français agréer ce mouvement du Peuple, régit par le Peuple pour le Peuple.

Cette puanteur régit tous les fronts et dans l’ignorance totale du Peuple de France s’apprête, selon les services Russes, à commettre un attentat chimique en Syrie, pour poursuivre l’opération décrétée par les néo conservateurs afin de mettre cette Nation aux bancs des Nations. On voit là ce qui dirige ce régime, cette prostitution à l’argenture, cette répugnance qui lui tient aux basques comme l’étron du chien aux basques du malheureux qui s’est souillé par cette fiente malodorante. On voit là ce qui veut s’imposer comme un modèle de vertu qui n’est que la plaie la plus purulente que la France ait connue, illettrée, acculturée, glauque et sordide, voyant son rassemblement de choses se présenter devant les électeurs pour les circonvenir dans l’atrophie d’une « europe » aux mains du département d’état américain.

Des choses ruisselant la bêtise comme la connivence, des choses dont on nous narre les ordures commises à l’encontre de fonctionnaires dénonçant le vol qualifié réalisé par de pseudos ambassadeurs, couvert par l’ignominie. Voilà ce qui se présente et devrait être honoré par un vote ! Cette maraude n’a aucun notoriété sinon celle du vide abyssal qui la construit, dans la défécation la plus putride, aidée en cela par la mare du sida intellectuel, les petits chiens trotskistes qui empuantissent les médias, ces vers de terre qui relèvent de la fosse d’aisance, demandant que l’on ouvre des vélodromes d’hiver pour le Peuple, où que l’on tue simplement nos concitoyens, toute cette merde nourrie par nos impôts, dont un vote de salubrité publique permettra d’écarter le vice viscéral.

Il n’y a plus de mot pour décrire ces étrons qui paradent, toute cette litanie de pauvres fumets ignorants dont la pestilence rouge brune couvre nos ondes de propos sans queue ni tête qui relèvent du néant absolu, de ce vide dans lequel grouille la vermine infecte, soliloquant son importance sans importance pour le commun des mortels, bestiaire immonde dont les croupissements et les beuglements sont les auspices de ce qui n’existe plus, les auspices de la chose sans sexe, sans conscience, marmonnant pour obtenir son gruau comme le chiens leur pitance, pauvres larves que l’on finira par plaindre tant leur tare se manifeste au grand jour, voyant leurs prêtres jusqu’à souiller l’intelligence de nos enfants dans leurs écoles, dans le mépris le plus outrecuidant du droit des enfants à disposer de leur conscience.

Nous pourrions inlassablement poursuivre cette étude de la nature humaine tombée dans les bas-fonds, mais franchement l’Humain a autre chose à faire que de constater son incurie, et je le répète, seul un vote de salubrité publique nous permettra de nous sortir de sa fosse d’aisance, dans laquelle elle se complait et à laquelle elle voudrait nous associer. Attendons donc patiemment ce vote salutaire, le reste n’étant à mettre en valeur, les exactions de ce régime qui relève du droit criminel, se poursuivant inlassablement comme si son esprit était muré dans la destruction, ce qui est parfaitement normal puisqu’il ne marche qu’en fonction de la matière et que la matière est son cercueil ambulant, la matière profane s’entend, cette matière qui se dissout dans le firmament de la nécrose la plus absolue, car ne cherchez la moindre spiritualité dans ce vivier infect qui croupit ses remugles dissonants, il n’y a rien, strictement rien, rien de la vie mais tout de la mort, son règne. »

La patience est le maître mot dans le cadre de la subversion, qui comme ont pu le voir les terriens n’a jamais durée très longtemps, une trentaine d’années en Allemagne, soixante-dix ans en Russie, quelques années au Cambodge, et certainement très peu de temps dans cette Nation dont le Peuple s’est réveillé et ne s’endormira plus jamais. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Samedi 30 Mars 2019 à 13:34 )
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 1 - 9 sur 392