Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE
POLITIQUE
Acte XVI PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 02 Mars 2019 à 12:06

Acte XVI

Petite nouvelle de cette petite Terre dont une petite Nation sous un régime de barbares primitifs, prend conscience qu’elle n’est plus écoutée que par son propre Peuple, mais lisons :

« Plus de deux cent mille personnes à travers la France ont défilé à nouveau pour faire entendre leur voix, sans compter les sympathisants qui représentent plus de 80% des Françaises et des Français, et qui ne veulent surtout pas que le mouvement des Gilets Jaunes cesse. On s’amusera des chiffres avancés par le Ministère de la propagande du régime parlant de cinq mille personnes à travers le Pays, et plus encore de ses tentatives, dignes de la débilité intellectuelle dont il fait preuve, voulant faire croire que les Françaises et les Français voudraient que le mouvement s’arrête. Lorsqu’on regarde d’où viennent les sondages concernant ce dernier propos, on se retourne et on vomit, ce sont les Instituts de la famille en place, ce petit 1% dont un porte-parole aurait dit que suivant les lois de la nature le mouvement allait crever, sans comprendre le moins du monde que l’inverse se produira très certainement dans les années à venir. Des années qui vont rapidement venir, maintenant que les yeux du Peuple sont décillés, je ne comprends pas dans ce Peuple les larbins, les valets, les suces queues, les prostrés, les débiles et les malades mentaux, et les masochistes, qui font le mouvement que l’on ose appeler en marche alors qu’il est l’anachronisme par excellence, un mouvement de barbares primitifs qui chaque jour montre son vrai visage, qui est celui d’une junte de petits personnages masquant leur complexe d’infériorité, et il y a de quoi, par un complexe de supériorité qui fait rire le monde entier.

N’est pas un aristocrate qui veut, et lorsqu’on est roturier, voleur, violeur, et pire encore, on ne peut parvenir à sa semelle. On juge les êtres sur leurs actes, et lorsqu’on regarde les actes de destruction commis par cet aréopage financé par le mondialisme apatride et esclavagiste, on ne peut être qu’écœuré  à moins d’aimer souiller l’humanité. Rien de constructif, tout de destructif, une destruction que les sbires de ce mouvement voudraient voir étendue à l’ensemble des Nations Européennes, par les discours de haine constant envers les Peuples dont fait état notamment le premier de cordée de cette ignominie en marche. Ces Peuples vont entendre ce qu’entend le Peuple de France depuis le coup d’état réalisé par la bobo sphère médiato politique de larves associées, des insultes programmées, ce qui prouve ce qui est dit ci-dessus, que le personnage qui les met en pratique essai de masquer son complexe d’infériorité par un complexe de supériorité surfait, qui concentré par une mégalomanie sans remparts va les faire rire sans discontinuer. Seuls vont le prendre au sérieux les tirants du bestiaire qu’il fréquente, toute cette faune de la bestialité comme de la sous bestialité qui n’est que défécation de l’intelligence, car l’intelligence ne se mesure pas au savoir appris par cœur mais à la pratique, à celle qui élève et non détruit ou rend statique.

Les Gilets Jaunes ne sont pas entendus et ne le seront pas, mais ce qui risque d’être entendu par les primitifs en gouvernance c’est bien la réplique des Peuples, et notamment ceux qui ont subi le joug soviétique, qui mettra plus bas que terre la prétention atavique de la barbarie qui empuantit la République Française et anéantit sa Démocratie. Lorsque le « premier » s’intéresse plus au Peuple Algérien qu’au Peuple Français, au Venezuela qu’à la France, aux assassins djihadistes qu’aux victimes des attentats programmés que la France a subi par laxisme, on comprendra que toute parole en provenance de notre Nation débitée par la pensée dite complexe qui n’est que la pensée déstructurée de l’incapacité, fera donc l’objet d’un rire majestueux des Nations que cherche à convaincre la barbarie primitive, anachronique et sans lendemain qui souille notre Nation, un rire communicatif en Italie, Pologne, Hongrie, Autriche, etc et surtout en Angleterre qui quitte le terreau de son acculturation, de sa pauvreté d’esprit, de sa corruption fétide, ce qu’on ose appeler l’ « europe » , ce gruau que va défendre ce valet fétide de la finance vulgaire apatride et malsaine, esclavagiste et sanguinaire qui voudrait voir tout le monde à sa botte, de néant incarnée.

Le mois de Mai s’approche, et les élections de même. Il convient d’en attendre les fruits qui ne seront pas ceux escomptés par cette barbarie qui ment, triche, galvaude, insulte, se croyant plus royaliste que le roi, qui en l’occurrence pour e dernier est le Peuple, ce Peuple qui devrait dans un raz de marée défaire sa morgue usurpée dans les urnes. Patience donc et que les actes des Gilets Jaunes se poursuivent sans discontinuer, après la mise en garde de l’ONU, des ONG, et du Conseil de l’ « europe », dénonçant les crimes contre l’humanité commis par le régime, tout un chacun doit comprendre qu’il ne doit pas s’en sortir indemne et que ses féaux doivent être traduits devant la Cour Pénale Internationale pour répondre de leurs crimes, et pour cela ne donner aucun voix à ce délire institutionnalisé qui n’est que fripouilles associées, tel que le prouve la liquidation du stock d’or de la France au profit de l’employeur du premier via la Morgan, ce qui est un vol qualifié comme le sont les ventes de nos aéroports et tutti quanti dans notre Nation. On aimerait connaître les pots de vins reçus par les personnages qui téléguident ces ventes, prêtes noms et compagnie, comme on aimerait savoir pourquoi les barbouzes de ce régime sont sortis de Prison alors qu’on arrête impunément des Gilets Jaunes qui n’ont strictement rien commis sinon de porter un Gilet Jaune et sont condamnés avec une sévérité démentielle, alors que la « Justice » relâche les pédophiles et les violeurs, dont le bulletin de vote doit être profitable à certain parti.

Cela sera jugé un jour comme seront jugés tous les féaux de cette prosternation à la destruction, Nuremberg pour les uns et Nuremberg numéro 2 pour les autres. La roue tourne et au regard de la force qui s’amplifie de semaine en semaine des Gilets Jaunes dont le nombre ne décroit absolument pas, bien au contraire, ce Nuremberg 2 viendra plus vite que l’on ne le pense. D’ores et déjà l’ONU a demandé à la délégation des Gilets Jaunes de fournir les matériaux des preuves accumulées contre ce régime, dont les Gilets Jaunes ont fait les frais, yeux crevés, mains arrachés, pieds arrachés, blessures sans nombre, occasionnés par des milices aux ordres de la barbarie la plus abjecte que la France ait connue, des mercenaires sans foi ni loi, tirant dans le tas comme s’ils étaient au Bal Trap, dans le déni le plus total de toute humanité, de zélés  personnages qui ne seront pas épargnés par le jugement de leurs donneurs d’ordre. Ce temps vient et contrairement à ce que dit le 1% les dinosaures ne sont pas du côté des Gilets Jaunes mais bien de leur côté, qui lui-même ne sera en aucun cas oublié lors du jugement de ses petits pieds en gouvernance. En attendant force, honneur et courage au Peuple de France. »

Le temps est l’allié irréversible de la Vie qui se défait de ses scories où qu’elles se situent, où qu’elles aillent, où qu’elles se dissimulent, où qu’elles se cachent, l’histoire multimillénaire multipliée par les mondes des vivants le prouve, et viendra ce temps dans cette petite Nation sur cette petite Terre d’une toute petite galaxie perdue dans l’Univers.

© Vincent Thierry

La pestilence rouge brune PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 23 Février 2019 à 12:51

La pestilence rouge brune

Petite nouvelle de cette petite Terre où la pestilence rouge brune couvre ce pauvre pays que l’on nomme la France, mais lisons :

«  L’abjection est à son comble devant ce régime pourri jusqu’à la moelle par la mafia mondialiste esclavagiste, dont la vermine insupportable infecte les bancs des Assemblées, la gouvernance, le Conseil Constitutionnel et tutti quanti. Le Sénat vient de rendre son rapport sur cette maffia trônant dans l’exécutif, voyant un de ses sbires passer  des contrats pour 2,2 millions d’euros avec un oligarque Russe, et 7 ,7 millions d’euros avec la Chine. On s’interroge sur les rétros commissions accordées à cet antre de la prévarication, du vol, de la prostitution que l’on nomme l’Elysée. Le responsable en titre se tait, préférant botter en touche, allant avec contrat de claque se faire applaudir par les riches agriculteurs au Salon de l’Agriculture, tout en diligentant contre les Gilets Jaunes ses forces de police, mutilant, assassinant, blessant, humiliant, avec son blanc-seing. On voit là la lâcheté du personnage qui devant le rapport du Sénat, digne de l’affaire du Watergate, devrait sur le champ démissionner, et qui pour se faire plaindre parle de se faire tuer par une balle, comme si quiconque voudrait en faire un martyr. On ne fait pas de martyr avec l’expression de la désintégration, du vol, de l’ignominie parfaite, bien au contraire, on l’expose et la garde bien vivante pour montrer aux générations du futur ce qu’aucune gouvernance ne doit être.

Le ridicule comme l’abjection est bien ici à son comble. Le mensonge et sa permanence de même, voulant faire croire par ses Instituts de sondage tenus par ceux qui ont fait prospérer l’élection du régime et par les fils de famille, que ce régime verrait plus de trente pour cent de gens satisfaits de ses actes, alors qu’à peine dix-sept pour cent en sont satisfaits, des masochistes, des aveugles et des vendus à la corruption, la pédophilie, l’ordure, la prévarication, le crime, si dignes de ce régime dont les dérives mafieuses ne sont plus à prononcer. Et nonobstant les dérives mafieuses l’ordure du langage appliqué à tout un chacun du Peuple de France, une ordure qui n’est là que pour humilier le Peuple en vue de son grand remplacement par toute la misère humaine, esclaves à bas coût d’une économie délirante, d’une économie qui n’est pas faites pour l’humain, mais pour les dégénérés mentaux qui n’ont toujours pas compris que tout un chacun est complémentaire l’un de l’autre, et que sans les uns et les autres, dans une société digne de ce nom, rien ne peut fonctionner. Mais n’en demandons pas trop à « l’intelligence complexe » dont la définition parfaite est celle de l’incapacité la plus totale à synthétiser les problèmes pour faire évoluer l’être Humain.

La France en est donc là en l’Acte XV du mouvement des Gilets Jaunes, un franc succès avec plus de deux cent mille personnes, totalement ignorés par le régime qui s’invente un débat soit disant suivi par un million de personnes alors qu’il n’est suivi que par cinq cent mille personnes, pour asseoir sa suffisance mafieuse par excellence. Pol Poth n’est pas loin,  dans l’arbitraire que l’on a pu voir voté par des souillures de l’intelligence, ne pensant qu’à défendre leur petit pré carré de maçons déviants et de sectaires putrides, ne voulant surtout pas que l’on découvre leurs liens ignominieux, leurs larvaires dépendances à tout ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais. Pire que le régime soviétique et nazi réunis, ce régime abat ses cartes liberticides les unes derrière les autres, allant jusqu’à vouloir faire voter que l’antisionisme soit déclaré hors la loi, alors que le sionisme n’est qu’une idée politique, prouvant en cela que tout un chacun ne doit penser que dans sa ligne morbide, ignoble, meurtrière, génocidaire pour le Peuple de France. Les Gilets Jaunes auront démontré à tout le moins cette puanteur qui cerne ses pouvoirs, cette déliquescence et cette théurgie qui le pousse à toute la bestialité dont il fait état. Nous ne sommes plus en France gouvernés par des hommes et des femmes politiques, mais par des pantins vendus aux laboratoires pharmaceutiques, aux multinationales, à la finance apatride et délétère.

Et ce n’est pas un hasard si le drapeau « européen » est brûlé en place publique, et ce n’est pas un hasard si le RIC sans condition est demandé, et ce n’est pas un hasard si la revendication principale des Gilets Jaunes est la reprise en main de notre monnaie, spoliée par les banques centrales pour nourrir les parasites de l’humanité toute entière par des intérêts indus. Toutes revendications légitimes pour un Peuple qui ne veut pas survivre et disparaître, mais vivre tout simplement. Le Monde regarde cette pauvre France, où l’autisme du régime fait feu de toutes ses cartouches de bonimenteur, de propagandiste, de menteur. Et il y en a encore pour croire à la moindre parole émanent de cette sphère de parjures, de félons, de domestiques, et d’esclaves ? Que grand bien leur fasse, mais toute personne naturelle, équilibrée, jamais, ô grand jamais ne se salira les mains pour en saluer les prédéterminés, ces « choses » qui sont nuisibles, substituables, remplaçables, mythomanes par excellence et dont se servent leurs maîtres comme des kleenex.

En attendant, on aimerait voir l’ONU se manifester autrement que par des paroles, et la Cour Européenne de Justice se dresser contre cette infamie, et toutes les Nations jeter l’opprobre sur cette manifestation de la désintégration intellectuelle, cette chose qui ne voudrait voir que des consommateurs à la place des êtres humains, des bouches et des sexes à satisfaire par des jeux idiots, des émissions idiotes, animés par des idiots congénitaux, des larves sans lendemains qui sont les portes voix de cette parade de la puanteur qui souille toute la réalité humaine, pervers et pédophiles, meurtriers en tout genre, voleurs et canailles, un aréopage digne de celui qui était en reptation devant Lénine, qui ne voulait que des assassins dans son parti, Staline, Hitler et Pol Poth réunis. L’histoire est un perpétuel recommencement. Fort heureusement on sait comment se termine toute dictature, et l’on se rappellera l’exemple de la Roumanie qui dans notre Nation risque un jour, si il n’y a aucun issue donnée par ce régime aux revendications légitimes des Gilets Jaunes, de se reproduire.

Espérons que cela n’arrive pas, car alors cela voudrait dire que la guerre civile battrait son plein, et ce régime, ce n’est que mon avis, s’il peut contraindre plus de deux cent mille personnes, ne pourra jamais contraindre 40 000 000 de personnes qui décideraient de s’en débarrasser. On a vu d’autres Nations se lever d’un seul coup après des coups de semonce, on a vu l’Islande mettre en prison ses banquiers et politiciens vérolés, on a vu les soulèvements populaires des Pays de l’Est de l’ex bloc soviétique, la Pologne et les autres Nations se lever pour liquider le communisme, et jusqu’aux forces révolutionnaires, au Vietnam par exemple mettre à bas tout système meurtrier voulant contraindre le Peuple. Il ne faut jamais oublier l’Histoire avec un H majuscule, et en aucun cas celle réécrite par la pensée unique qui n’est que la chiure de mouche de l’intelligence atrophiée, il ne faut jamais oublier que devant les exactions morales, physiques, spirituelles, de tout temps et par tout temps les Peuples se sont dressés pour faire respecter l’honneur comme la grandeur.

En attendant, patience dans l’azur, les élections arrivent et il convient lors de ces dernières de liquider la prétention du régime à vouloir devenir maître de la pensée, et demander à ce que des observateurs de l’ONU viennent vérifier le contenu des urnes, car ne rêvons pas, ce régime va utiliser toutes les vieilles ficelles dites « démocratiques », faire voter les morts, faire voter des invisibles, faire voter, comme il tente de le faire actuellement, les criminels dans les prisons, (contre remise de peine ?)pour tenter d’obtenir ce quorum qu’il veut assise de sa dictature ignoble. Sa pestilence est telle qu’on l’a vu jusque dans les écoles tenter d’embrigader les enfants, ce que faisaient tant les communistes que les nazis, les uns avec les jeunesses communistes, les autres avec les jeunesses hitlériennes, ce qui prouve à quel stade d’ignominie il est parvenu. »

Pauvre petit pays entre les mains d’une pieuvre bestiale dont il doit mettre en valeur le surgeon qui le souille afin d’évacuer à jamais le venin qui tente de l’immobiliser. À suivre…

© Vincent Thierry

Acte XIV PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 16 Février 2019 à 11:19

 Acte XIV

Petites nouvelles de cette petite Terre où un peuple honorable se dresse face à la barbarie la plus répugnante que cet astre connu. Mais lisons :

« L’acte XIV des Gilets jaunes, presque trois mois après l’intronisation de ce mouvement spontané, ne dément pas sa force en action, qui se lève contre la dictature et ses assassins, passibles du Tribunal Pénal International pour crimes contre l’humanité. N’en déplaise aux médias aux ordres et au Ministère de la propagande et de la répression sanguinaire, 82% des personnes interrogées constatent que l’acte XIV est un franc succès, ce qu’il est d’ores et déjà laissant à présager une hausse accrue dans les semaines à venir des manifestants. Ces derniers, mutilés, molestés humiliés, emprisonnés par la dictature, viennent de voir le regard des instances internationales se pencher sur le déni du droit exercé par le régime à leur encontre, le voyant condamné tant par l’Europe que par l’ONU. Ces condamnations sont très insuffisantes au regard des crimes contre l’humanité exercés par ce régime hideux qui sévit en France. Les armes de destruction massives utilisées à l’encontre des gilets jaunes sont la preuve de cette hideur qui ne pourra être tempérée que par une action des Nations à l’encontre de ce régime pestilentiel rouge brun, qui est la honte de l’Humanité, car se masquant, tel tous les lâches, dans les voiles de la Démocratie comme de la République, ce jour souillées comme jamais par son prurit, son parti de médiocres, tous ces assassins en puissance qui ne sont que le chiendent du vivant, des choses grotesques suant la prévarication, le vol, le viol, l’ordure, allant jusqu’à voter en lieu du nom de Père et Mère, parent 1 et parent 2, prouvant ici la dégueulasserie qui leur sert d’esprit, fange par excellence de ce que créé l’humain dans ses immondices les plus  putrides, reniant jusqu’à leurs racines.

Pauvres hères ridicules, consommés par la putréfaction qui les lie, les voyant jusqu’à honorer à la Cour Constitutionnelle leur mentor, vendu à la fondation franco américaine comme le premier et le second qui ne font pas une politique Française mais une politique dictée par les mondialistes esclavagistes. La boue ruisselle par tous les orifices de cette gouvernance perdue dans ses mythes de se croire puissance alors qu’elle n’est que l’impuissance incarnée, se gargarisant dans la fange, comme toute prostituée payée par ses maîtres, ici les usuriers se servant des sectes pour asservir les Peuples, et notamment le Peuple de France, qui n’est pas l’esclave de cette errance, et lève la tête et redresse son buste pour faire face à l’ignominie qui le considère comme substituable, comme inutile, comme facteur négligeable dans l’équation de la pestilence qui veut que le monde soit empli d’esclaves sous le joug de l’infection virale du sida intellectuel, servi par toute la bassesse de non-humains, repris de justice, casseurs payés par la pourriture humaine internationaliste qui paie pour liquider les Nations, qui paie pour assassiner et faire assassiner les peuples.

Cette pourriture est en marche dès 15h pour contrer les manifestants pacifiques, les écraser, les réduire à la simple expression de l’équation initiée par la barbarie anachronique qui pollue le monde de ses invectives, de ses injures, de ses crimes, dans une lâcheté ahurissante, fuyant le Peuple dans la peur d’être écharpée, se protégeant via des milices et des barbouzes insanes qui devraient être en prison, et se pavanent dans les rues comme si de rien n’était, tueurs de cette dictature infâme qui est l’immondice par excellence, et en cela qui ne trompe plus aucune Nation par ce Monde, ce qui est parfaitement rassurant, car tous ses actes sont étudiés à la loupe et si elle continue son manège qui se veut triomphal, alors qu’il n’est que poussière de larves, sera balayé par une coalition internationale dont on aspire la venue afin de nettoyer ses écuries d’Augias, toute cette poubelle de la domesticité la plus atavique qui ne respecte ni le droit ni la justice, bien au contraire soumet le droit comme la justice à ses déficiences intellectuelles les plus basses comme les plus compromises.

Ce régime est haï, honni, discrédité, par sa propagande et ses mensonges ahurissants qui sont le propre de son déni du réel, un déni complaisant à ses maîtres qui se gargarisent à la City et ailleurs devant le sang versé par des Français patriotes, des Français ne demandant qu’à vivre, des Françaises et des Français ne pouvant plus continuer ainsi à voir dilapider leurs économies par le régime payant les pays du tiers-monde dirigés pour la plupart par des autocrates maçons mis en place par cette dictature, dans le mépris le plus absolu du droit international comme du droit national, ce droit qui est celui pour chaque Française et chaque Français de vivre dignement dans une Nation construite par ses aînés, dont on voit le traitement subi sous les auspices de ce dit régime qui est celui d’un génocide par excellence. Ce régime s’invente un débat où n’ont participé à ce jour que quelque 500 000 Françaises et Français, ce qui fait vraiment rire, puisque les électeurs et les électrices sont plus de quarante millions dans la Nation. Leur pourcentage ridicule met en valeur la « valeur » de ce débat, parfaitement orchestré, « au millimètre » comme l’a dit un élève y ayant participé, recevant pour ordre de taire ses ressentiments pour applaudir à la déshérence l’animant.

Ce régime est larvaire par excellence et sa bestialité est en roue libre comme tout un chacun peut le voir, via ses discours n’ayant trait qu’à traire encore et encore les Françaises et les Français, ici avec le retour d’une taxe carbone, là  avec la mise en esclavage des chômeurs qui ne demandent qu’à travailler, plus loin avec l’imposition des gens qui sont propriétaires, en sus de ce qu’ils paient, taxes foncières et ou impôts locaux. Cette déliquescence dans son suint le plus inconditionnel qui est celui de la bestialité accouplée à la barbarie, après que d’avoir voté des lois liberticides s’apprête ainsi à finaliser son opération de destruction du Peuple de France par sédation financière, qui ce jour était appliquée aux retraités et aux handicapés, et qui désormais va être applicable à tout le monde, tandis que ses féaux s’ordonnent des salaires et des retraites indécentes, qui font vomir nos concitoyens, qui voient là l’accentuation des privilèges que se donnent les sectes et notamment la maçonnerie déviante, aux ordres, qui pourrissent toutes les institutions.

Le mouvement des Gilets Jaunes ne s’essouffle donc en aucun cas, il devient de plus en plus puissant dans les esprits, car l’esprit sait où est son devenir, dans la Liberté et non dans la dictature de la médiocrité la plus purulente et la plus vicieuse que la France ait connue, tentant de taire via ses larves domestiques, journalistiques, politiques,  son mouvement d’émancipation, qui malgré toutes les injures, taxé de tous les noms, d’extrême, d’antisémite, d’homophobe, d’islamophobe, qu’il n’est pas, toujours et éternellement, n’en déplaise, dressera sa tête hors de la fange institutionnalisée par la dépravation dans ce qui n’est plus une République et encore moins une démocratie, mais l’antre de la bestialité, niche de voleurs, de violeurs, de pédophiles, de meurtriers, d’assassins en tout genre, toute la vérole de l’humanité la plus glauque comme la plus sordide ayant trouvé ici son nid, dont la puanteur fait se boucher le nez à toutes les Nations qui se respectent. Cette valetaille d’inutiles et de substituables, de nuisibles par excellence, car ils sont incapables de la moindre élévation, car ils sont incapables de la moindre création, car ils sont incapables de hisser le Peuple à son sommet, cette valetaille qui s’imagine une « élite » alors que c’en est l’inverse tellement elle est pitoyable de lâcheté comme de médiocrité, verra sanctionner ses dérives lors des prochaines élections, n’accueillant que les voix des masochistes bêlants qui supportent son infection parasitaire.

Une infection qui envoie, dans le mépris le plus total du droit international, nos soldats se faire tuer pour des causes qui ne sont pas nationales, mais bellicistes en essence comme en substance, qui se voient défendre les intérêts de multinationales ou les amis des amis de la maçonnerie déviante qui pourrissent les pays du tiers-monde, au motif d’une lutte contre le djihadisme, qu’elle accueille à bras ouverts et libère sur notre sol. La politique extérieure menée par son régime est bien digne de celle qu’elle mène à l’intérieur, n’ayant pour but, dans la duplicité, la complicité que de mettre à genoux la Liberté des Peuples à disposer d’eux-mêmes, dans le mépris le plus total de tous les droits humains, ses valeurs se résumant à la lie de l’humanité et ses additifs, à la fange et sa pestilence, voyant écrasé sous ses bombes le Peuple du Yémen, les villages Syriens et pire encore, jusqu’à aider la dictature de certains pays africains pour chasser des cousins qui leur font de l’ombre et voudraient le pouvoir, et pire encore reconnaître une marionnette maçonne au Venezuela pour piller ses ressources pétrolières. Il ne faut donc s’étonner de rien du pire à venir avant qu’enfin les votes de salubrité publique écartent à jamais cette prétention de l’ignominie de tous les pouvoirs en France.

Cela viendra, la patience est la nature même qui permettra de tendre l’arc et diriger la flèche au cœur de cette déréliction,  chaque Française et chaque Français en conscience ne pouvant lui donner blanc-seing pour son avenir comme pour l’avenir tant de ses aînés que de ses enfants, et devant déchirer à quelque niveau que ce soit électif, mairie, région, nation, Europe, tous les bulletins de vote désignant ses prétendants malsains, et préparer ce lendemain qui verra juger tous les féaux en place qui ont participé, soit par consentement, soit par action, à la tentative d’élimination sanguinaire d’une majorité du Peuple de France, qui devront être déchus de tous droits civiques et emprisonnés pour leurs crimes contre l’Humanité, sans épargner le moins du monde les rouages ayant dans la justice, la police, participé à cette tentative de génocide monstrueux. Le monde regarde la France, tout un chacun doit le savoir, et voit cette monstruosité en marche, et voit se dresser contre elle la force et l’honneur d’un Peuple qui ne cédera jamais à une oligarchie de médiocres utilisant le mensonge, la propagande, pour se maintenir, dans la virtualité la plus confondante au pouvoir, une porcherie qu’elle terrassera dans la légalité la plus absolue, cela n’est plus qu’une question de temps. »

La patience, et la volonté, sont les degrés qui permettent de surpasser les épreuves, et ainsi de canaliser les forces qui permettent de destituer le parasitisme, ainsi que cela a été fait sur de multiples planètes subissant le joug de la barbarie anachronique et bestiale. À suivre…

© Vincent Thierry

 

Dernière Mise à jour ( Samedi 16 Février 2019 à 11:26 )
Acte XIII PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 09 Février 2019 à 08:49

Acte XIII

Petites nouvelles de cette petite Terre livrée à la démence via les scories profondes qui l’engluent dans le marais fétide de la barbarie, mais lisons :

« La Démocratie est violée dans ce petit Pays que l’on nomme la France, où la propagande d’un régime atteint de peste brune rouge noire, suant le sida intellectuel par tous ses pores, bat son plein. Ce suint de dégénérés par excellence, anachroniques en substance, fait marcher la moulinette de ses croyances dénaturées, s’imaginant accueillir 34 pour cent de voix favorables, dans le mensonge absolu initié par les entreprises de sondage dont il est le parent quand il n’est pas le maître, alors qu’il ne recueille, via les sondages étrangers que 21% de voix favorables. Ce régime suant la mort et l’assassinat, tel qu’on peut le voir à 13 :10 ce jour à Paris, retransmis dans le monde entier, où un Gilet Jaune vient de se faire arracher la main par la gestapo en lice, voit de même baisser magistralement son audience via sa répugnante tentative de récupération du mouvement, via ses gloses de narcisses près de maires ridicules qui sont triés sur le volet pour complaire à la prose de l’usurpateur sanguinaire. Cette désintégration de l’esprit vient donner des leçons de morale à des Nations libres, le Venezuela, la Syrie, alors qu’elle tue, mutile, blesse, assassine le Peuple de France.  Cette souillure de l’Esprit, ne pouvant assumer ses actes et surtout les dires de l’Italie qui ne sont que strictes vérités, fait revenir son ambassadeur, disant en substance, après qu’elle-même ait insulté la gouvernance Italienne, que cela est de trop. Le monde doit regarder ce régime comme il est, la pire dictature que le monde ait connu, tant de vermines nazis et communistes alliées en son sein, une pourriture à l’infection vivante qui devra  être balayée totalement du paysage politique, pour que la France puisse renaître.

Il n’y a pas assez de mots pour décrire cette répugnance en gouvernance, donnant ordre d’assassiner, de mutiler, donnant ordre de briser le Peuple par tous les moyens, il n’y a pas assez d’adjectifs pour montrer son intolérable médiocrité, incapable du moindre dialogue mais très fort en monologue, en insulte, en morgue et fatuité, incapable de la moindre empathie, compilation de tueurs nés, qui d’ailleurs d’une seule main avec les larves dites républicaines ont voté la mise à mort des manifestations pacifiques. Ces scories sont à la manœuvre et on voit de quoi est capable cette minorité ahurissante, cette poubelle immonde où s’agitent les croupions pour obtenir une place en volant les contributions du Peuple, un Peuple martyrisé, un Peuple souillé, un Peuple qui demande de l’aide à toutes les Nations pour qu’une coalition soit mise en œuvre et que le régime qui chercher à l’anéantir soit destitué par tous les moyens, y compris la guerre s’il le faut, la guerre totale contre l’usurpation, la guerre qui évacuera cette pestilence ignoble aux mains de l’usure et de toute la boue cosmopolite qui s’imagine une « élite » alors qu’elle n’est qu’une pustule que le vent emportera à jamais dans les limbes qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Hitler est revenu, Staline est revenu, et nous en voyons l’image dans la représentation qui siège, avec ses 21% de satisfaits, dans le déni de la Démocratie, souillant la République, conchiant la République, pour instaurer une dictature de fait qui souille l’Humanité.

Le dégoût est profond de ces immondices qui s’inventent et font commettre des incendies et pire encore pour voiler les manifestations du Peuple, le dégoût est total lorsqu’on voit que ce régime de barbare va faire revenir 150 djihadistes criminels, en libère 35 cette année, le dégoût est total lorsqu’on voit la justice aux ordres libérer des assassins, des pédophiles toute la boue de l’humanité, et emprisonne le Peuple, le condamne lourdement, alors qu’elle laisse en liberté toute la puanteur qui existe, à laquelle ce régime ressemble tant, tant que rien que de voir trôner sa boue sanguinaire on est pris d’une envie irrésistible de vomir. Caligula, Néron, Hitler, Staline, Pol Poth sont réunis dans ce seul régime, dans cette lie de l’humanité qui se gargarise du meurtre, qui se réjouit de voir estropié le Peuple, qui avec le plaisir des sadiques aime voir le sang couler du Peuple de France. Et cette souillure voudrait qu’on l’aime, cette puanteur voudrait qu’on la respire, ces excréments de l’humanité voudraient, que comme des masochistes, on courbe l’échine devant leur perversité alliée à la bestialité !

N’en déplaise à ces tortionnaires, le Peuple de France par plus 70%, est solidaire totalement avec ce mouvement des Gilets Jaunes, qui ne demandent comme tout un chacun qu’à vivre correctement en reprenant le contrôle de l’émission de la monnaie, en instaurant le RIC et en sortant de l’ordure immonde que l’on ose appeler l’ « Union Européenne », prémisse à la dictature infâme qui sévit ce jour en France, dirigée par des pantins de l’usure alliés à des voleurs, des violeurs, des assassins, des pervers, des pédophiles, toute la ruine de l’Humain. L’étranger aujourd’hui a son rôle à jouer, un rôle magistral pour que la France ne devienne pas le lit de camps de rétention, de concentration, de goulags, de meurtres autorisés, d’arrestations prématurées, l’étranger ce jour doit se manifester pour remettre à sa place cette déliquescence putride qui souille notre Nation. Encore une fois j’en appelle à l’ONU et à son Conseil de Sécurité pour remettre de l’ordre dans notre Nation qui tourne à l’horreur, qui tourne à la dictature la plus sanguinaire que le monde ait connu, pour nous débarrasser des barbares qui y glosent, qui tuent, molestent et mutilent, pour envoyer des observateurs et conjointement préparer de nouvelles élections sous surveillance, qui verront évacuer toute la fripouille, toutes la bassesse maçonnique déviante, tous les licteurs des sectes étrangères qui pullulent dans nos Institutions, Bilderberg, Fondation franco américaine, fabian society, et tutti quanti, sectes qui n’ont d’autres raisons que celles de l’asservissement au profit de la bestialité usuraire et ses féaux.

Le Peuple de France, à lui seul, car il n’est pas armé, et veut maintenir ses manifestations pacifiques, ne pourra se libérer de la puanteur qui l’asservit, il a besoin de ce monde qu’il a tant parcouru, pour mettre fin à la dictature innommable qui le mutile et l’assassine. Hitler a été éradiqué, Staline de même, Pol Poth aussi, qu’attend donc le monde pour éjecter la peste brune rouge qui sévit dans notre Nation ? Que sa dictature décide d’utiliser les armes nucléaires contre une de ses Nations ? – là est le plus grand drame, on ne peut laisser la puissance nucléaire entre les mains d’un quelconque dictateur - La disparition du Peuple de France ? Ne doutons un seul instant que le régime fasse tirer sur le Peuple pour maintenir sa lie au service de l’usure, ce jour-là on attendra une réaction du monde, du monde libre et non pas de la vermine qui cherche à anéantir des régimes libres, du monde qui se lève à l’Est et commence à se lever à l’Ouest, et non du monde complice, où les dégénérés conditionnés par l’usure se gargarisent du remplacement de leur Peuple,  se gargarisent de toutes les ordures et de toute la perversité qui sont leurs valeurs, et en aucun cas les valeurs du Peuple qui se respecte, un Peuple qui comme en France, a le sens de l’honneur, de la probité, de l’honnêteté, de la grandeur, et qui ne vit pas comme un parasite au crochet d’autrui, qui vole et pille le tiers-monde, déclare des guerres assassines sans l’aval du Conseil de Sécurité, qui vole et pille les caisses de l’État pour se donner des retraites comme des salaires usurpés, qui viole sans être inquiété par la justice, s’adonne à la pédophilie sans être le moins du monde de même inquiété, et qui pire encore dans ses loges noires assassine les enfants, au noms de croyances barbares et ignobles.

L’acte XIII qui se déroule actuellement résume parfaitement la situation de notre Nation, une France qui à 70% rejette totalement la dictature qui n’a pour soutien que 21% de masochistes et de tueurs en puissance, toute l’armature de cette déliquescence qui trône, une mafia usuraire usurpatrice qui se cache sous une prétendue représentation élue, qui n’a été élue que par défaut, où comme le dit un personnage se retrouve toute la médiocrité la plus affligeante que la France ait connue, une médiocrité bien utile à cette dictature, une médiocrité qui pour quelques miettes est prête à se prostituer, à voter n’importe quoi, et surtout à complaire à l’ignominie et la bassesse, à la brutalité, au viol du Peuple, à son anéantissement. Cette foule de renégats et de forfaits regarde avec ahurissement le maintien des manifestations pacifiques de ce jour, qu’elle minimise via ses organes de propagande, ces journaux qui n’en sont pas, ces TV qui sont la bassesse du journalisme, ces ministres qui pérorent dans le déni du réel, s’imaginant au théâtre et surtout donnant pour ordre de tuer, mutiler, estropier les manifestants qui dans l’honneur défilent, et qui derrière eux ont 70% de la population, n’en déplaise, car malheureusement nombre de ces 70% ne peuvent manifester dans la rue mais le font différemment, ce qui se voit d’une manière particulière dans les circuits économiques, où enfin le Peuple comprend qu’il faut briser les chaînes d’une économie qui ne lui profite en aucun cas pour retrouver la puissance comme le pouvoir, et pour cela affamer les affameurs, tout produit non acheté entraînant un manque à gagner pour le vol organisé représenté par la TVA, pour nourrir tous les parasites qui souillent les Institutions de la France.

On comprend que devant les tirs croisés de la milice de ce régime, aidé par les milices mondialistes qui cassent en toute sécurité devant les forces de l’ordre, bien des Gilets Jaunes ne défilent pas. L’action pour eux doit porter sur la non consommation la plus totale, hors produits de première nécessité, ils doivent consommer localement uniquement, et en cela ils feront œuvre de salubrité publique, car ils ne nourriront plus toute la puanteur cosmopolite qui les asservit, qu’elle soit économique ou en gouvernance. Le droit de ne pas consommer existe encore en France, il faut l’utiliser à outrance pour briser et couler l’immondice économique de la répugnance qui trône. C’est retourner contre elle la guerre silencieuse que pratique le régime contre le Peuple de France. Et surtout d’ores et déjà ne plus acheter le moindre produit « culturel », qui nourrit la subversion al plus totalitaire qui soit dans notre Nation. Il faut délaisser toutes les salles de spectacles, les opéras, les cinémas, qui n’engraissent que des parasites qui conchient d’ailleurs les Gilets Jaunes, en s’imaginant des « intellectuels » alors que ce ne sont que des médiocres, des utilitaires qui se jettent comme des kleenex après usage, et surtout droit de cuissage. On le voit le combat pour la Démocratie ne doit s’effectuer uniquement dans le cadre de manifestations publiques, mais bien par la mise en œuvre de procédures individuelles simples qui permettront de réduire à néant l’économie qui spolie la France, et par là même le régime qui protège cette économie de charognards, dignes de ceux du XIXème siècle.

Plus que jamais par leurs actions collectives comme leurs actions individuelles, les Gilets Jaunes et leurs sympathisants doivent rester unis pour déliter la puanteur rouge brune, pétainiste par excellence, qui les souille et tente de les annihiler par de faux débats, par des listes dressées par des taupes répugnantes pour la pseudos élection dite européenne, dirigée par des commissaires politiques non élus, plus que jamais dans le silence même œuvrer à la restauration de la Nation, œuvrer chaque seconde pour faire face à la haine de cette minorité en gouvernance alliée avec ses masochistes, à ses forces de l’ordre qui se vendent pour trois cent euros, à ses milices mondialistes répugnantes dirigées par le mercantilisme de l’usure, à ses djihadistes qu’elle libère et fait venir sur notre territoire pour le mettre à feu et à sang, à toute cette lie dont l’épine dorsale ne représente qu’une centaine de mille de personnes dans notre Nation, et qui devront être évacués de la tête aux pieds lors des élections à venir et celles qui viendront, sans le moindre état d’âme, car il ne faut pas avoir d’état d’âme avec celles et ceux qui cautionnent le crime, le meurtre, la mutilation du Peuple, il n’y a que des « choses », esclaves sexuels ou économiques, pour accepter de se prosterner devant la barbarie puante qui souille la France.

Quel que soit le devenir, n’en déplaise à la déréliction qui se veut trône, elle n’obtiendra en aucun cas ou que ce soit, par quelque moyen qui soit, la liberté essentielle de penser du Peuple, de l’individu, car la pensée ne se monnaie pas, ne se soumet pas à l’ordure, elle plane au-dessus des marais putrides pour trouver de l’air pur et faire en sorte que cet air devienne respirable pour tout un chacun. En attendant admirez la bestialité en marche :

https://www.facebook.com/localteamtv/videos/547444892330736/ »

Pauvre petite France livrée à l’anachronique barbarie qui trop souvent a défiguré ce petit monde. Qu’elle ne s’inquiète, le temps joue pour elle comme sur de multiples planètes, et le jugement des barbares qui la molestent viendra, et il sera sans appel. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Samedi 09 Février 2019 à 09:44 )
Nucléaire et dictature PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 02 Février 2019 à 11:48

Nucléaire et dictature 

Petite nouvelles de cette petite Terre, où les bouchers sont en  marche dans une de ses petites Nations,  mais lisons :

« Face aux Gilets Jaunes venus défiler pour rendre honneur à leurs mutilés, leurs morts, leurs handicapés à vie, leurs blessés, leurs arrêtés arbitrairement, dès 15h les milices aux ordres, sans matricule,  le visage masqué, armé de flash ball et de matraques entrent en scène pour casser le Peuple, le briser, l’estropier. Cette vermine qui n’est ni de la BAC , ni CRS par qui a-t-elle été embauchée ? Contrats habituels comme ceux de Benalla et bien pire où sont-ils recrutés, des petites mains, tueurs en puissance qui font jouir le bourgeois vérolé lorsqu’elles donnent des coups, lynchent, atrophient. La dictature est là utilisant les déchets de la civilisation pour faire son œuvre, sans mystère avec ses lois liberticides, sans mystère avec son arrogance putassière, sa défécation tribale l’applaudissant à tout va, demandant même à voir tuer les Gilets Jaunes, avec un grand coup de menton, avec cette expression que l’on reconnait chez les fous les plus criminels, s’imaginant au-dessus des lois, se gargarisant de leurs valeurs mortifères, pédophiles pour certains, zoophiles pour d’autres, toujours dépravés. Voilà ce que défendent ces pauvres ères à qui l’on donne cent euros pour casser du jaune, voilà ce que défendent ces hordes de barbares assoiffés de sang qui sont comme leurs maîtres et maîtresses, des criminels en puissance, qui seront jugés, qu’ils ne s’inquiètent en temps et en heure, les dictatures disparaissant comme elles sont venue lorsque le Peuple se libère de leur joug.

La vermine édulcorée qui assiste la nausée en gouvernance vient de voter sa loi contre les manifestations, que l’on ne se fasse d’illusion des pseudos républicains aux larves des LREM, tous ont voté pour tuer ce qui risque de mettre en péril leur poule aux œufs d’or, mais surtout de révéler la véritable monstruosité dont ils sont les féaux, des tueurs nés, impitoyables, des non-humains  qui s’imaginent le centre du monde avec leurs petits tabliers de maçons et leurs petits insignes de sectes putrides, toute une fin de race de pervers et de rampants s’agglutinant ensemble pour se protéger du regard du Peuple, qui ne verra, lorsqu’ils seront nus, que du chiendent, des voleurs, des violeurs, des assassins, des prévaricateurs, toute la lie de l’humanité dans sa bestialité suprême s’accouplant, suis generis avec le marais de la sous bestialité la plus commune.

Devant les images de l’acte XII, on ne peut que vomir ce régime qui voudrait diriger la France comme Hitler ou Staline, mieux Pol Poth. Les caméras étrangères ont pu filmer toute la fripouille qui va sus aux Gilets Jaunes, aura pu filmer les tentatives de meurtres de cette même fripouille contre les portes paroles des Gilets Jaunes, aura pu voir la masse des Gilets Jaunes déferlant sur toute la France, et non le chiffre pitoyable de 12000 annoncé par le ministère de la propagande, dont la bêtise couronnée par l’idiotie font rire le monde entier. Tout un chacun aura compris le mensonge des gargouilles qui trônent dans ce régime, qui souillent la République comme la Démocratie par leurs actes sanguinaires, répressifs, humiliants, relevant des crimes contre l’Humanité, et pour lesquels ils seront jugés sinon par le Tribunal Pénal International, par les Tribunaux Populaires, qui auront moins de mansuétude pour la barbarie dont ils font état.

Qu’attendre donc en France face à ce déferlement de haine d’une minorité défendant les avoirs d’à peine 1% de la population Française, aux ordres d’un régime Allemand faisant main basse sur les Nations Européennes pour faire valoir sa déliquescence, qu’attendre donc d’un régime préférant la misère internationale , des esclaves à bas coût, plutôt que le Peuple de France ? Rien, strictement rien. Et ce ne sera ce « grand débat » qui y changera quelque chose,  cet enfumage ridicule qui veut mettre en accord le Peuple avec le régime, auquel une infime partie du Peuple participe, ce jour à peine  500 000 personnes, bien entendu toutes et tous pour la plupart suces queues du régime, les Françaises et les Français qui se respectent et respectent autrui ne se prêtant à cette mascarade  des plus grotesques, un débat truqué, tronqué et dirigé par toute les latrines de l’esprit humain. Car pour imaginer ainsi tromper le Peuple, tout en laissant augmenter les produits de première nécessité de 7%, en votant la dictature de droit, il faut être un dégénéré, et pire encore une chose qui ne pense qu’à elle, une petite chose dont les urnes  se débarrasseront comme on tire la chasse sur l’ordure.

Cette dictature de l’esprit, qui se veut maîtresse de la France, glose sur le Venezuela, glose sur la Syrie, dans un ridicule absolu qui ne passe pas inaperçu et voit les vrais Nations, les grandes Nations dirigées par de vrais Hommes d’État, la tancer vertement. C’est un acquis de la lutte des Gilets Jaunes que de faire voir quelle est la nature réelle de cette dictature au monde entier, qui ne respecte ni les droits de l’Homme, ni les droits de l’Enfant, voulant abaisser la majorité sexuelle à 13 ans, ce qui n’est pas étonnant compte tenu de la pédophilie qui la lie, ni les droits humains les plus simples,  lui préférant la bestialité et ses suces queues,  les promotions canapés, cette liturgie de l’ignominie et de la bassesse qui meuble son incapacité intellectuelle, déroutée par le vice et la drogue, le crime et les affaires les plus véreuses qui soient.

La France et bien Messieurs Dames, c’est devenu le Pays où l’on commet désormais sous le joug de son régime des crimes contre l’Humanité, tous les samedis, où l’on dénie le droit d’exister, où le Peuple de France est pris pour cible dans le cadre d’un génocide qui ne se masque plus, où on fait entrer les assassins djihadistes par centaines, pour servir de milices bien entendu, n’en doutons pas à ses ruines, la France est devenu le Pays où on applique la sédation financière aux retraités et aux handicapés, où on tue via les tribunaux les handicapés, où chaque jour on arrête arbitrairement, où on conditionne la pensée via des médias dignes de ceux du régime nazi ou de la pravda communiste, la France est devenue le pays où on chasse les opposants, on les éborgne, on les mutile, on tente de les assassiner par procuration via les étrons de services comme on a pu le voir ce jour où ont été désignés les portes paroles des Gilets Jaunes pour subir leur mise à mort.

La France est une dictature sans foi, ni loi, n’ayant pour étendard que le vice, la prostitution, le viol, le vol, le meurtre, tous bien protégés par une justice aux ordres, tous bien protégés par des forces de l’Ordre qui se doivent d’obéir à sa déliquescence, et où l’on voit de plus en plus de suicides, ce qui n’a rien d’étonnant au regard des ordres donnés par le régime, la France est devenue la litière de la drogue, du trafic d’armes, du trafic d’organes, le paradis des pédophiles dont certains sont en règne, le paradis de toute la pourriture humaine qui commence à être arrêtée aux USA et qui sera un jour arrêtée en France, dont les prisons ne seront pas suffisantes pour les accueillir tant la dépravation est le drapeau sur lequel se hisse ce régime qui s’entoure de barbouzes immondes et de fétides engeances qui n’ont pour but que de réduire la population à l’esclavage.

Ce Pays est infecté par la peste bubonique de l’usure qui tire les ficelles de ses féaux, petits étrons au service qui doivent utiliser la violence pour maintenir le cap décidé non par eux mais pour eux par les nomades et leurs prostituées.  Ce Pays n’a aucune leçon de morale à donner au monde de ce jour, aidant le terrorisme ici, assassinant son Peuple là, le remplaçant dans un racisme éhonté par des esclaves à bas coûts. Et les nations étrangères devraient commencer à s’interroger sur son devenir avant que ne règnent en son sein des goulags et des camps de concentration dirigés par les djihadistes de retour, par les assassins de tous poils qui sont les cautions de ce régime vulgaire, animal, bestial et sans saveur, le régime dont la puanteur rouge brune infecte le monde avec ses égosillements et ses prétentions maladives. Oui, le monde doit s’interroger sur le devenir de cette petite Nation et le Conseil de Sécurité de l’ONU devrait se pencher sérieusement sur son régime criminel, et nonobstant l’envoi d’enquêteurs indépendants, prévoir l’action conjointe d’une coalition pour mettre fin à la dictature qui l’anime.

Car enfin ! Comment peut-on laisser la puissance nucléaire à des dirigeants qui massacrent le Peuple ? Comment peut-on faire confiance à une Nation qui réprime, viole toutes les lois humaines, qui est passible du Tribunal Pénal International pour crime contre l’Humanité ? Je pense que les Nations devraient réellement s’interroger et passer à l’action pour au moins empêcher  l’utilisation de la force nucléaire par ce régime. C’est une vraie question, et non une idée dans l’air. Lorsqu’on est capable de mutiler son Peuple que peut-on faire d’autre dans ce monde avec cette puissance redoutable qu’est l’arme atomique ? La France n’a plus aucune confiance en ce régime, et le monde comment pourrait-il en avoir ? Si demain la folie en règne décide de massacrer un autre Peuple, ce qui n’aurait rien d’étonnant, le monde laissera-t-il faire ? On a vu pour la Syrie ce qu’il en a été, on voit les menaces à peine déguisées de ce régime vis-à-vis du Venezuela.  Le monde s’est inquiété pour la Corée du Nord, il serait maintenant nécessaire qu’il s’inquiète pour le régime dictatorial qui sévit en France.

Au monde de se réveiller avant qu’il ne soit trop tard, en ce qui concerne le Peuple de France, il est sous le joug désormais d’une dictature immorale et immonde contre laquelle seules les urnes pourront parler, les manifestations lui devenant interdites,  sous peine de subir les crimes contre l’humanité pratiqués avec tant de délectation par ce régime, d’arrestations arbitraires au faciès, sous peine de toutes les peines qui vont toutes à l’encontre des intérêts du Peuple de France.  Et pour certains qui pourraient penser que ce n’est que transitoire, qu’ils se détrompent, la tentative de meurtre des portes paroles des Gilets Jaunes, qui ont été exfiltrés pour que cela n’arrive pas, est la preuve que ce pouvoir va aller vers de plus en plus d’ignominie, digne en cela via ses ministères notamment de la propagande, de la Tcheka,  de la Gestapo, des SS, de la Milice de Pétain. Les corvées de bois et la balle dans la nuque ne sont pas loin, les camps d’internements encore moins, quant au génocide il a commencé depuis l’arrivée au pouvoir de ce régime.

La question essentielle aujourd’hui que doit se poser la communauté Internationale : «  Pouvons-nous laisser l’arsenal nucléaire entre les mains de la barbarie qui sévit en France, mutile son Peuple, occasionne son génocide par la sédation financière ? Pouvons-nous laisser l’arsenal nucléaire entre les mains d’un régime qui fait entrer le terrorisme sur son territoire via des armées de djihadistes, qui menace des Nations, et bombarde dans l’illégalité la plus totale la Syrie ?  Pouvons-nous continuer à regarder l’assassinat du Peuple de France sans bouger ? Pouvons-nous cautionner l’arbitraire, la démesure, l’arrogance, la fourberie, la traitrise sans seulement manifester une quelconque réprobation ?

J’en appelle ici à la Communauté International via l’ONU et le Conseil de Sécurité pour libérer le Peuple de France de la dictature qui s’y commet, afin qu’aucune Nation dans ce Monde ne subisse les conséquences directes ou indirectes de l’utilisation arbitraire qui pourrait être faite par son régime de l’arme nucléaire. »

Par le temps comme par l’espace, ont été confrontées bien des planètes à cette question, car on a vu que l’ami d’hier devenait un ennemi farouche du fait de son régime. Toujours ont été évacué les régimes dictatoriaux qui disposaient  d’armes de destruction massives afin d’éviter la disparition pure et simple de la Vie sur un de leur monde. À suivre …

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Samedi 02 Février 2019 à 15:02 )
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 19 - 27 sur 403