Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE
POLITIQUE
Liban 2006 PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 22 Juillet 2006 à 16:33
Liban 2006

La guerre totale s'annonce dans ce creuset du moyen orient, terrifiante et lucide à la fois, la férocité des uns devant être combattue par la férocité des autres. Heurs et malheurs, le Liban devient une cible, pays cent fois ravagé par des hostilités qu'il n'a pas déclenché, et nous ne pouvons raisonnablement qu'être ému par cette situation! Les intérêts en jeux nés de ce conflit sont liés à la survie de deux populations, l'intolérable intolérance a atteint ses limites, l'embrasement était inéluctable et il ne cessera que lorsque sera terrassée l'hydre de la destruction. Que l'on comprenne les raisons qui poussent à la destruction, il n'en demeure pas moins qu'un jour doivent se taire la haine et le mépris, l'arrogance et la violence gratuite, toutes formes de la désespérance et de ses exactions qui prennent en otage les enfants, les femmes, les vieillards de peuples qui n'ont jamais demandé qu'à vivre au delà de toute servilité aux extrémismes quels qu'ils soient! La paix ne reviendra que lorsqu'on aura enfin compris qu'on ne peut aider les uns sans les autres, ici se tient le lieu qui permettra de balayer cette haine irascible perpétuée dans le sang! Si les armes se taisent elles se tairont non pas par la volonté des nations qui hurlent en troupeau au déni de justice, mais lorsque ces nations seront aptes à offrir une solution conjuguée et bipartite permettant de naître un respect bilatéral entre les belligérants! Ce n'est qu'à ce prix que le moyen orient pourra vivre dans la paix, lorsque se tairont les armes pour laisser place à une reconnaissance mutuelle des peuples ennemis ce jour, lorsque un pacte clair de non agression et d'échanges sera signé, lorsque enfin chacun se regardera non plus en conflit mais en partenaire! La diplomatie à fort à faire avant d'en arriver là, certes, les factions sont si nombreuses que cela semble un rêve impossible, factions qui à l'exemple de l'Irak d'aujourd'hui mettent ce dernier pays à feu et à sang pour conquérir le pouvoir. Mais cela ne fait pas partie d'une impossibilité majeure. Suffit-il de trouver l'unificateur, le réunificateur du Peuple Palestinien pour oeuvrer dans ce sens, à la ressemblance d'Arafat qui sut en son temps taire les discordes pour œuvrer, autant que faire ce peut, dans le sens de la Paix.

Lebanon 2006

Crucible The Al war is announced in this off the average East, terrifying and lucid At the same time, the ferocity off the ones having to Be fought by the ferocity off the others. Heurs and misfortunes, Lebanon becomes has target, country hundred times devastated by hostilities which it did not start, and we edge reasonably only Be moved by this situation! The interest At stake born off this conflict is related to the survival off two populations, intolerable intolerance reached its limits, the flashover was inescapable and it will cease only when is embanked the hydre destruction. How one includes/understands the let us reasons which lead to the destruction, it does not remain butt it less than one day must keep silent hatred and the contempt, the arrogance and free violence, Al forms off the to despair and his exactions which take off have year hostage the children, the women, the old men people which never asked goal to live beyond any servility with the extremism whatever they are! Peace will return only when it is finally understood that one boat help the ones without the others, possible young stag is held the place which will make it to sweep this irascible hatred perpetuated in blood! Yew the let us weapons are keep silent they will conceal not by the will off the nations which howl in herd with the denial off justice, goal when thesis nations are ready to offer has combined and bipartite solution Al to Be born has bilateral respect between the belligerents! It is only At this live price that the Middle-East will Be whitebait to in peace, when the let us weapons are keep silent to leave room to has mutual recognition off the enemy people this day, when has clear pact off nonaggression and exchanges are signed, when finally each one is looked No to skirt in conflict goal have has partner! The diplomacy strong At to Be made before arriving from there there, certainly, the factions impossible are so numerous that that seems year dream, factions which the Iraq following the example off off today could this last country At fire and blood to conquer the capacity. That does not form share drank off has major impossibility. Is enough it to find the to unify, the reunificator off the People Palestinian to work in this direction, with the resemblance off Arafat who known in her time to conceal the discords to work, have much have doing it edge, in the direction off Peace.

© Vincent Thierry
Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 10:17 )
BUDGET EUROPEEN PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 20 Avril 2006 à 20:15
BUDGET EUROPEEN

Le budget Européen a été voté pour 2007-2013 :

Espagne

Rappel 2004=16,35 milliards d’euros

5,25 milliards d’euros
100 millions d’euros pour les Iles Canaries
50 millions d’euros pour les enclaves espagnoles du Maroc de Ceuta et Melilla

Pays Bas

1 milliard d’euros par an

Italie

1,9 milliard d’euros

Allemagne

300 millions d’euros

Royaume Uni

200 millions d’euros

Suède

150 millions d’euros

France

100 millions d’euros

République Tchèque et Hongrie

???? vont recevoir le plus par tête d’habitant des 10 nouveaux états membres

Pologne

61,880 milliards d’euros


Commentaires : réaliser l’Europe au pas de course en déshabillant les uns et les autres pour habiller les uns et les autres dans le cadre d’un marché concurrentiel débordant, est la preuve d’une inefficacité des plus dramatique qui verra inévitablement la chute économique de cette « europe » face aux marchés émergeants. Le nivellement par le bas n’a jamais été propice à aucun régime qu’il soit politique ou économique. L’exemple de l’URSS devrait interpeller ceux qui votent ce genre de budget ubuesque ! Et ils s’étonnent encore que pas un citoyen conscient de l’Europe ne soit pour cette « europe » bouleversante d’utopie ! En regardant ces chiffres on ne peut que penser aux investissements qui pourraient être réalisés dans les secteurs de pointes de l’Europe ! qui permettraient aux Pays hier sous le joug du Pacte de Varsovie de s’élever lentement mais sûrement vers des sommets, alors que là on ne peut que percevoir la chute des uns et des autres ! Chute invariable si l’on met en jeu le taux d’endettement des pays « dits riches » par tête d’habitant ! Si l’on veut tuer la notion d’Europe dans l’Esprit conscient, que l’on continue comme cela ! Lorsque nous ferons les uns et les autres partie du quart monde de l’Humanité, ce que nous sommes en voie de devenir, il sera trop tard pour se lamenter et se dire que l’on aurait pu faire autrement, que l’on aurait pu bâtir une Europe forte et puissante économiquement et politiquement ! Ne parlons même pas de la mise en forme de la mondialisation ou nous ne seront plus visibles, car illisibles en terme de viabilité et d’autorité !...

© Vincent Thierry


EUROPEAN BUDGET

The European budget was voted for 2007-2013:

Spain

Recall 2004=16,35 billion euros

5,25 billion euros 100 million euros for the Canary Islands 50 million euros for the Spanish enclaves Morocco de Ceuta and Melilla

The Netherlands

1 billion euros per annum

Italy

1,9 billion euros

Germany

300 million euros

United Kingdom

200 million euros

Sweden

150 million euros

France

100 million euros

Czech republic and Hungary

???? will receive more per capita of inhabitant of the 10 new Member States

Poland

61,880 billion euros


Comments: to carry out Europe with the step of race by stripping all and sundry to equip all and sundry within the overflowing framework of a competitive market, is the proof of an inefficiency of most dramatic which will inevitably see the economic fall of this "europe" vis-a-vis the emerging markets. The levelling down never favourable on any diet that it is political or economic. The example of the USSR should challenge those which vote this kind of ubuesque budget! And they are still astonished that not a citizen conscious of Europe is not for this upsetting "europe" of Utopia! By looking at these figures one can only think of the investments which could be carried out in the growth industries of Europe! who would allow the Countries yesterday under the yoke of the Warsaw Pact to slowly rise but surely worms of the tops, whereas there one cannot that to perceive the fall of the ones and others! Invariable fall if one brings into play to the rate of debt of the countries "known as rich person" per capita of inhabitant! If one wants to kill the concept of Europe in the conscious Spirit, that one continues like that! When we make all and sundry left Fourth World of Humanity, which we are in the process of becoming, it will be too late to deplore and think that one could have made differently, that one could have built strong and powerful Europe economically and politically! Let us not even speak about working of universalization or will not be visible any more, because illegible for us in term of viability and authority!…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 10:17 )
Assassins et Victimes PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 17 Février 2006 à 19:27
Depuis de nombreuses années, la tendance médiatique présente l'assassin soit comme un héros, soit comme une victime de la société, et ce au mépris de la Vie Humaine, au mépris de l'enfant comme du vieillard lâchement détruit par le violeur ou le meurtrier. Certes l'Humanité est un tout en ses composantes, mais il convient qu'elle s'élève et non qu'elle décline dans les basses fosses de ces pentes dont elle est issue, et la Société, en celà, se doit de mettre en oeuvre par tous les moyens un rempart inexpugnable entre l'instinct de destruction et celui de construction. Il est inadmissible en ce siècle de voir excusé un crime, quelqu'il soit, au nom de conditions sociales, de conditions d'appartenance, d'enfance malheureuse ! La Vie est sacrée, en celà qu'elle peut amener les plus belles promesses pour éclairer l'Humanité par chaque Etre humain la composant. Ainsi la société se doit elle d'éradiquer définitvement de son lieu les métastases que composent ces bourreaux en son sein. Il n'y a pas de place dans l'accomplissement social pour cette typologie d'individus. La peine de mort a été supprimée, soit, et celà n'est pas un mal car l'erreur judiciaire malheureusement peut exister, lles derniers évenments en sont un exemple flagrant. Toutefois il est incompréhensible de limiter la peine pour la typologie décrite, la plupart des libérés recommençant leurs actes de mort. La peine doit relever de la perpétuité, sans concession. La mort récente d'un jeune homme, torturé d'une manière infâme, séquestré pour rançon, par une bande organisée d'hommes jeunes, qui n'en étaient par à leur premier essai, doit tout de même faire réfléchir. A force de laxisme, à force de laisser aller, de permissivité, la Société créé ses propres parasites. La haine s'installe, et ses préjugés, la haine profonde et irresponsable, la haine née de l'ignorance et de l'acculturation, cette haine irréductible, étalée au grand jour dans la parole, la musique, voyant la société elle même outragée, injuriée, cette société bâtie par des Etres Humains qui nourrissent ceux là même qui les injurient et les conspuent, et qui se tait devant l'outrage, contre sens majeur dont il convient que nos Législateurs, élus, prennent conscience avant que ce pays ne deviennent un champ de tueries infâmes. Face à l'intolérable il convient d'agir en conscience, et cesser de jouer les autruches en se mettant la tête dans le sable en attendant que l'ouragan passe. Le meurtre après torture peut sembler un cas isolé, mais notre corps social ne parle pas de tous les phénomènes de racket qui se produisent journellement, et qui si ils ne vont pas jusqu'au meurtre, n'en sont pas loin. Combien d'enfants par les lycées et colléges rackettés ? Combien qui se taisent de peur de perdre la vie, combien? La dimension prise par ce meurtre après torture est signifiante d'une escalade permise par l'atrophie de nos pouvoirs permissifs qui n'osent affronter la réalité. La réalité est là et il convient donc de réagir, sans état d'âme, les bourreaux de ce jeune homme ont ils, lors de leurs actes atroces, eu un état d'âme ? Face à l'atrocité, il faut être réactif, et tout d'abord légiférer une Loi souveraine établissant les critères de la prison à perpétuité pour les criminels de la typologie exprimée. Conjointement il faut prévenir, et soigner le mal là où il se situe, non seulement en injectant des milliards d'euros dans les zones défavorisées mais en faisant impérativement respecter la Loi dans toutes ces zones qui ne doivent continuer à être des zones de non droit où l'on conspue l'Etat, la République, la Société, apprendre à chacun à respecter à la fois les uns et les autres mais aussi la collectivité, de la ville à la Nation, créer un comité national chargé d'éliminer le phénomène du racket ou qu'il se situe, dans les écoles, les colléges, les lycées et ailleurs, avec une police spécifique permettant d'infiltrer la totalité des milieux qui, en liaison avec les différents services de police existant, les renseignements généraux, permettra d'abattre définitivement ce phénomène. Ce n'est qu'à ce prix que l'Ordre et le Respect, qui ne peut être unilatéral, pourra permettre aux citoyennes et citoyens de s'épanouir, au delà de la peur et de la terreur, au delà de l'atrocité qui ne peuvent être le devenir de notre Société !
Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 10:17 )
Des rives de ce pays PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 20:43
Des rives de ce pays

Des rives de ce pays en proie à toutes les déliquescences, un message de paix qui ne peut naître qu'à l'horizon d'une action sans troubles, menée dans l'impartialité la plus prompte et la plus raisonnée, voici ce que l'on peut attendre, loin des errements de la pensée de ce jour, noyée par la compromission, la reptation, l'abrutissement le plus niais et le plus pernicieux, celui né de la vassalité, de l'inféodation, de l'appartenance, de ces chaînes qui paradent, s'enhardissent, se congratulent, se hissent les unes les autres dans un concert dont les logorrhées s'époumonent l'une l'autre afin de concilier l'inconciliable, le pouvoir unilatéral et la voie! Car en effet, le pouvoir n'appartient, il est issu de la rémanence d'un ensemble, et dans la volonté la plus précieuse ne peut impunément continuer à se faire violer par des prétendants mus seulement par leur désir personnel, leurs défauts, leurs vices, ces panaches de la bassesse qu'ils masquent sous le sceau d'un bien penser politique dont ils veulent l'application par tous par injonction, fut elle mensongère, mais qu'ils se refusent à appliquer à eux mêmes! Le mensonge est roi, l'ignorance, prêtresse de renom, sa servante, et s'apparentent à leurs gardes du corps ces classes que l'on vient de dénommer, s'assurant mutuellement leurs secours dans tout ce que la dépravation constitue, afin d'ordonner ce pouvoir qu'ils se sont constitué et qui du terme n'a plus que l'apparence, si vide de sa substance, nauséeux marais d'une idolâtrie pervertie qui dans sa fange se roule avec délice jusqu'aux termes des précipices qu'ils emplissent de leurs maux! Action donc! Par la mise en oeuvre d'un contre pouvoir salutaire, le pouvoir réel qui ne se couche devant l'or et sa paresse, qui ne s'aveugle devant les malversations des uns et des autres, qui ne ferme les yeux devant les meurtres moraux comme physiques, au nom d'amitiés, de liens qui se tiennent et s'entretiennent dans ces cercles ou se réunissent ces prédateurs insolents qui s'imaginent ne jamais être jugés par leur semblable au nom de leur pouvoir factice! Action donc, action de citoyen dont l'union doit naître une force indépendante des parties afin de contrer cette force qui, impunément, s'arroge détenteurs inaliénables du pouvoir! Contre pouvoir donc qui viendra balayer ces hordes de loups affamés, de tigres sanguinaires, qui s'imaginent encore être détenteurs du réel alors qu'ils ne vivent plus que dans le virtuel et ses aberrations informelles. Contre pouvoir permettant de marquer chaque porteur de ce "pouvoir" et reconnaître en chacun la capacité ou bien la lâcheté, le désir de se donner à la communauté ou de complaire à sa propre personne, dans le cadre du droit moral, seul déterminant qui pourra briser les carcans d'absolutisme qui actuellement se révèlent comme autant de chaînes autour de la liberté publique comme individuelle, un contre pouvoir des citoyens permettant d'éclairer ce monde de "pouvoir" totalement en dehors du réel, et par cet éclairage lui permettre de revenir à l'ordre naturel des choses, à cet équilibre nécessaire permettant à chacun de s'épanouir et non plus se retrouver esclave comme ce chacun devient d'heure en heure, esclave d'une pensée atone, d'un devenir inepte, formes extrêmes de la putridité qui s'entoure du parfum des mots, république, liberté, égalité, fraternité, droits, qui ne représentent plus rien du tout aux regards de celles et ceux qui ne vivent que de prébendes, qui s'avilissent et avilissent afin de parfaire leur désir de pouvoir! Pouvoir qui reviendra enfin à la capacité lorsque contrôlé, supervisé et détaillé par ce contre pouvoir précité! Ainsi en l'aube de ce siècle qui risque d'être un des plus terribles de l'Histoire si l'on ne veille pas à formaliser un contre pouvoir légitime et signifiant !

Banks of this country

Banks of this country in prey with all deliquescences, a message of peace which can be born only in the horizon from an action without disorders, carried out in the promptest impartiality and the most reasoned, here until one can wait, far from the mistakes of the thought of this day, drowned by compromising, the snaking, the degradation more denied and most pernicious, that born from vassalage, the infeodation, the membership, these chains which parade, enhardissent, congratulent, rise the ones the others in a concert of which logorrhées époumonent one it sees! Because indeed, the capacity does not belong, it results from the remanence of a unit, and in the most invaluable will cannot with impunity continue to be made violate by applicants only driven by their personal desire, their defects, their defects, these plumes of the lowness which they mask under the seal of thinking well political whose they want the application by all by injunction, was it untrue, but that they refuse to apply to them same! The lie is a king, ignorance, priestess of reputation, her maidservant, and are connected with their bodyguards these classes which one has just named, mutually securing their helps in all that the depravity constitutes, in order to order this capacity which they constituted and which term has nothing any more but the appearance, if vacuum of its substance, nauséeux marshes of a perverted idolâtrie which in its mud rolls with delight until the terms of the chasms that they fill up their evils! Action thus! By the implementation of against salutary capacity, real capacity which does not lie down in front of the gold and its idleness, which is not plugged in front of the embezzlements of the ones and others, which does not close the eyes in front of the moral murders like physics, in the name of friendships, of bonds which are held and discussed in these circles or meet these predatory insolents which never think not to be judged by their similar in the name of their factitious capacity! Action thus, action of citizen whose union must be born a force independent of the parts in order to counter this force which, with impunity, assumes inalienable holders of the capacity! Against thus being able which will come to sweep these hordes of famished wolves, of sanguinary tigers, which still think to be holders of reality whereas they do not live any more but in the virtual one and its abstract aberrations. Against being able allowing to mark each carrier of this "capacity" and to recognize of each one capacity or cowardice, the desire to be given to the community or to take pleasure in its own person, within the framework of the moral right, only determinant which will be able to break the yokes of absolutism which currently appear like as many chains around public freedom like individual, against being able of the citizens making it possible to light this world "to completely be able" apart from reality, and by this lighting to enable him to return to the natural order things, with this balance necessary making it possible each one to open out and either to find themselves à each one becomes of hour in hour, slave of a dull thought, to become inept, extreme forms of the putridity which is surrounded of the perfume of the words, republic, freedom, equality, fraternity, rights, which do not represent anything any more the whole taking into consideration those and those which live only of emoluments, which are degraded and degraded in order to perfect their desire of being able! To be able which will return finally to the capacity when controlled, supervised and detailed by it against above mentioned capacity! Thus in the paddle of this century which is likely to be one of most terrible of the History if one does not take care to formalize against capacity legitimate and meaning!

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 10:18 )
Confiance PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 20:42
Voici le signe dénoué de cette tragique éloquence d'une Europe vouée à l'échec, mais la faute à qui, à ceux qui la refusent, à ceux qui l'ovationnent, à ceux qui l'imaginent, l'apprivoisent, la contemplent, la haïssent, trop de boucs émissaires faciles, trop de strates de populations remarquées ou remarquables, non, il n'y a ici aucune faute prononcée sinon celle de l'égarement et des uns et des autres, violés psychologiquement et sociologiquement par cette entreprise de terrassement que l'on nomme la mondialisation univoque, cette face curieuse sans états d'âme broyant impitoyablement les êtres, les peuples, les identités, au nom d'une forme informe levant parfois ses voiles dans le coeur de réunions discrètes ou s'unissent les champions de ses voeux, tonitruants à souhait la disparition de l’élément humain pour ne plus laisser place qu'à un butut vide, ignorant, sans racines, équivoque jusqu'à la partie la plus vive de son anatomie, ventre gargantuesque ne se préoccupant pas de sa liberté de penser, de créer, de vivre tout simplement, de s'épanouir et de se transcender, le pouvoir détenu et détenant s'occupant de l'assimiler dans le "bonheur", illumination stérile voguant, le vent en poupe par ses voiles orientées, levant d'une culture soumise, de médias à genoux, de penseurs affligeant libérant le bien pensé,philosophie de la destruction des identités, de leur essor, de leur valeur, pour faire place à l'idolâtre perception, idolâtre en ses malversations, en la ligature de la pensée qu'elle provoque, toutes faces conjointes en son terme s'affirmant dans la déréliction de son avenir, troupeau sans âme errant à la recherche de sa nourriture, petits chiots de Pavlov ruminants après le plaisir, faces gigantesques d'un sado masochisme triomphant dont on voudrait voir les humains s'emparer afin de les circonvenir, les obliger à ce rôle souverain voyant l'esclavage couronné, mais cela serait sans compter avec l'esprit de veille et l'instinct de survie existant en chaque être humain, qui tous deux avec ce courage remarquable qu'on leur connaît, s'élèvent avec fermeté afin de triompher de cette folie galopante qui semble vouloir submerger le monde des vivants, témoignant ainsi du piège dans lesquels s'enferment leur créateur, pris à leur propre démesure qu'ils ne pourront contrôler, car la nature revient toujours à l'équilibre, et cette loi N'est pas réductible, ne leur en déplaise, ainsi confiance faut il garder... (c) Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 10:19 )
<< Début < Précédent 41 42 43 44 45 Suivant > Fin >>

Réslutats 379 - 387 sur 405