Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE
POLITIQUE
La junte PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Lundi 19 Novembre 2018 à 11:47

 

La junte

Petite nouvelle de cette petite Terre où se lève un mouvement naturel qui demande des comptes à des gouvernances reptiliennes. Mais lisons :

«  La junte au pouvoir accélère la paupérisation de la France, il n’y a pas un jour sans qu’une nouvelle Loi ne soit votée pour appauvrir les Françaises et les Français, dans le déni total de la réalité. La dernière en date concerne les pensions de réversion entre époux dont l’un est décédé.

L’arbitraire est ici sans commune mesure avec ce que la France a connu. Nous ne reviendrons pas sur l’historique des amputations et des sédations financières effectuées par la gouvernance, à commencer par la taxation des retraites via la CSG, et plus encore via la désindexation desdites retraites sur l’inflation, soit 4,7% de moins de pouvoir d’achat pour cette couche de population représentant seize millions d’individus, nous ne reviendrons pas non plus sur l’amputation de l’allocation handicapée, la sédation financière des gens sous tutelle et curatelle, la veulerie de la baisse des impôts locaux qui sont rattrapés par des hausses considérables pour celles et ceux, la majorité, qui continuent à la payer, l’augmentation draconienne du gaz et de l’électricité, la baisse de la vitesse sur les routes permettant à la dictature de racketter les Françaises et les Français par PV interposés, et bien entendu la taxation totalement délirante de l’essence et du gaz oil au motif du racket carbone basé sur le mensonge et l’ignominie, etc., etc.…

Où va cet argent ? En aucun cas pour rembourser les intérêts indus de la dette française, mais bien pour faciliter l’immigration qui voit son enveloppe cumuler les milliards d’euros,  via l’aide médicale d’état, la CMU et les gracieusetés de la dictature à  son égard, mais bien plus cet argent part tout droit dans les pays en voie de développement, par milliards, voyant se pavaner le kapo en chef du camp de concentration France dans un train au Maroc payé par moitié par les deniers Français.

Devant ce sida, les Françaises et les Français se lèvent pour protester afin de mettre à plat cette politique qui n’est pas dictée par la France mais bien dictée à la France par une assemblée non élue que l’on ose appeler l’Union Européenne.

Son  fanion est le gilet jaune et son action est totalement apolitique, ce qui fait hurler la boue politicienne comme les syndicalistes, qui viennent de toucher leur subvention à hauteur de 122 millions d’euros, qui ne peuvent comprendre que l’on se mette sous les haillons de leurs drapeaux pourris par la corruption pour faire valoir nos revendications.

Samedi dernier a minima 1 300 000 Françaises et Français – les médias étrangers parlent de quatre millions, les services de police 3 000 000, on ne parle pas ici des barbouzes au service de la junte - ont revêtu le gilet jaune pour manifester leur colère vis-à-vis du racket organisé par la junte. Le mouvement ce jour et les jours suivants va se poursuivre, accompagné ce lundi par les routiers, demain par d’autres secteurs d’activité.

La réponse de la junte à ce mouvement est le mépris et l’ordure, le mépris en arguant de sa feuille de route mensongère fixée par Bruxelles, l’ordure en envoyant ses milices pour gazer, estropier, matraquer, parfois avec un sadisme absolument écœurant, molestation de handicapés, gazage de personnes âgées, tir de balle en caoutchouc en plein visage de manifestants, tentative d’étranglement d’une femme sortant d’un métro à Paris, totalement étrangère au mouvement, ( toutes vidéos à l’appui que vous retrouverez sur Internet.), et nonobstant ses milices, les casseurs qui sont ses prétoriens pour casser du gilet jaune.

La France n’a pas d’autre choix que de poursuivre son mouvement devant la morgue et l’outrage que lui fait subir la junte en place, ces petits troupiers de la fondation franco américaine, ces petits troupiers des loges maçonniques avariées, ces petits troupiers de la perversité la plus glauque qui soit, cette lèpre mondialiste sans foi ni loi agissant dans la barbarie pour faire valoir sa nécrose, ses mensonges et sa propagande.

On notera ici que les médias subventionnés, petites caricatures de fins de races, bien obéissants tirent à boulet rouge sur le mouvement des Gilets Jaunes. Cette vermine que les Françaises et les Français paient avec leur contribution ment comme elle respire du matin au soir dans toutes les actualités, et se goberge du malheur d’autrui. On comprend qu’aux États-Unis le Président Trump est remis à sa place cette bestialité qui veut dicter la conscience de chacun. Cela se fera en temps utile dans notre Nation.

Quel avenir pour ce mouvement. Nonobstant le fait que la junte n’a plus que 4% d’opinion favorable, et qu’aux Européennes il faut absolument liquider sa prétention, ce mouvement ne trouvera son éclosion que par la formation d’un mouvement fédéré recueillant les cahiers des doléances de chaque ville Française, qui élira ses délégués au niveau Départemental, Régional puis National afin de les présenter en bonne et due forme au pouvoir.

Leur nombre étant minimisé les commissaires politiques du goulag France, il serait judicieux qu’une marche sur Paris soit mise en œuvre pour qu’enfin la réalité apparaisse totalement aux yeux de la dictature. On notera que les gilets Jaunes ne devront en aucun cas répondre tant physiquement qu’électroniquement à tous les petites mains du pouvoir qui les infiltrent, qui aujourd’hui veulent faire passer leur mouvement comme un mouvement d’extrême droite, raciste et homophobe, en tant que mouvement apolitique leur but étant de lutter contre la sur taxation.

Cette action aura permis de faire voir aux Françaises et aux Français qu’ils ne sont pas dirigés par la France mais par l’étranger, par le mondialisme putride qui se pavane dans les allées du pouvoir en s’accordant des augmentations de budget de 20%, en refusant de voter une subvention pour les enfants cancéreux, etc, etc, des assemblées où la pourriture affairiste, et lobbyistes, devient règne, où détruire le Français devient le mot d’ordre de toute la racaille que peut compter notre Nation, une mafia sordide pourrie par ses vices, ses affaires, ses meurtres, souillée par la pédophilie et ses corollaires, qui ne se masque même plus aujourd’hui, tellement elle s’imagine le règne de notre Nation, via ses ministres pornocrates et promotions canapés, et tutti quanti.

Cette junte pue la putréfaction et pour continuer à se réjouir et banqueter, rackette les Françaises et les Français, voir plus haut les augmentations de budget de ces cénacles de parasites. La France du peuple dans ses gilets jaunes regarde cette déliquescence, cette puanteur qui monte de Paris et de ses Assemblées, de certains Palais où sont nourris plus de mille valets pour l’un et presque autant pour l’autre, dont les notes de frais analysés par la Cour des Comptes ont horrifié toutes celles et tous ceux qui doivent subir la pression fiscale.

Cette engeance bâtit son nid lubrique de vipères sur la sueur et le sang de notre Peuple, qu’elle insulte, à qui elle fait la « morale », à qui elle ment sans arrêt pour continuer de jouir de la misère du Peuple sans s’attaquer à la richesse, qui ne ruisselle pas contrairement à ce que dit un pauvre étudiant qui ne connaît rien à l’économie, mais qui s’accumule comme jamais dans notre Nation, ne regardant que quelques milliers d’individus sans foi ni loi sinon celles de leur portefeuille devant lesquels la junte est en reptation, comme elle l’est devant l’usure, son commanditaire. Une usure qui demande la liquidation des Peuples pour naître enfin le sommet de sa perfidie, l’esclave économique ou sexuel qui sera bon à jeter lorsqu’il ne sera pas utile, estampillé « chose ».

Combien sont-ils ? À peine un million dans le monde, à peine un millier en France, un millier avec leurs hérauts des sectes purulentes, y compris franc maçons déviants ne représentent pas cent mille personnes en France ! Cent mille face à 67 120 000 Françaises et Français. Le rapport de force est là, et tout un chacun doit en prendre conscience pour voir que ces hydres ne sont rien, strictement rien.

Les Françaises et les Français doivent-ils subir indéfiniment le carcan de cette infinitésimale portion ? Dans laquelle on comprend tous les vendus, les valets serviles, qui marchent à la subvention, journalistes, syndicalistes – on a vu récemment l’affaire d’un fameux syndicat monté par la CIA – politiques troupiers, toute une faune de menteurs, de voleurs, de racketteurs, de violeurs, etc etc. À suivre… »

Espérons que ce petit Peuple ne se laisse pas déborder et qu’il réalise son dessein, comme l’ont réalisé tant de Peuples par les multi Univers qui ont combattu la subversion intellectuelle comme la putridité mentale. À suivre…

© Vincent Thierry

 

« LE PEUPLE A DÉCIDÉ ! LUI ET TOUTE CETTE CLIQUE POLITIQUE.

Le 17 ce n'est pas à cause de l'essence,
Le 17 c'est,
• à cause du référendum de 2005
• à cause du CICE
• à cause de l'évasion fiscale
• à cause de l'optimisation fiscale
• à cause de la fraude fiscale
• à cause de l'art 123 de Lisbonne
• à cause de la fermeture des écoles
• à cause de la fermeture des hôpitaux
• à cause de la fermeture des maternités
• à cause des retraites, csg 2,7%, désindexation
• à cause des 10% de chômage institutionnalisé
• à cause de nos enfants dont 20% sont au chômage
• à cause de la destruction de notre tissu industriel
• à cause de 60 ans de trahison des politiques
• à cause de 26.000 euros de maquillage de Macron dans les 3 premiers mois du quinquennat
• à cause des pesticides, fongicides, herbicides, glyphosate, ...
• à cause du sauvetage permanent des banques
• à cause des autoroutes et aéroport bradés
• à cause de la réintégration forcée à l'Otan par Sarkö
• à cause des déchet plastiques, micro-particules dans l'air, déforestation, massacre des grands animaux, ..
• à cause des additifs alimentaires, des perturbateurs endocriniens
• à cause du bétonnage sans fin
• à cause de l'accaparement des terres
• à cause d'un système qui pousse nos petits agriculteurs au suicide
• à cause des 90 milliards de dividendes versés dont une grande partie à l'étranger
• à cause des guerres entretenus pour le compte de pays tiers
• à cause de l'UE, et de l'océan de problèmes et pillages qu'elle organise
• à cause d'un mondialisme dogmatique qui met en concurrence des pays où le salaire est à 30 euros avec les nôtres
• à cause d'un système qui impose nos productions et exonère les produits venus de l'autre bout de la planète à coup de cargos ultra-polluants
• à cause du kérosène des avions exonérés de TVA, TIPP/TIC, taxe carbone ... Faut pas toucher au tourisme
• à cause d'un système qui prétend être inquiet du bouleversement climatique, mais qui organise l'importation de boeufs américains piqués à la chimie lourde
• à cause d'un "chef de l'état" préoccupé par sa piscine et sa vaisselle quand le pays est en souffrance
• à cause d'une précarité orchestrée
• à cause de 60 ans de trahison et corruption d'une caste politique vendue à l'UE et au mondialisme
• à cause des mêmes qui se goinfrent sur notre dos, piochant à large mains et poches dans les comptes du pays
• à cause d'un pays qui n'en peut plus et qui y voit clair en dépit de journalistes qui s'évertuent à cacher tout cela, mangeant à la même gamelle, la nôtre !
• à cause de l'argent roi et du veau d'or qui a pris le pas sur la vie

C'est à cause d'une infinie corruption généralisée, d'une anti-élite mondialiste qui vend le pays en échange de leur petite carrière. Leur médiocrité et leur soumission fait le reste.

Le 17 est le premier jour.

Voilà pourquoi...
De Michele Guerin. Merci à elle. »

 

« A nos bourreaux financiers, je leur dis ceci:
Depuis une moitié de siècle que vous nous mentez, vous manigancez, vous assassinez. 
Vous êtes la honte de mon pays. 
La honte à la solde des plus puissants, à la solde de nos réels dirigeants, les maîtres des actions et du pognon. 
Vous avez laissé pour compte tous vos enfants, de nos quartiers populaires ou de nos classes moyennes 
Vous nous avez roulé dans la suie. 
Vous avez piétiné votre propre drapeau comme on marche sur des fleurs. 
Tout ça n’est bon qu’à enrichir l’intermédiaire puis votre grand-grand-maître l’actionnaire. 
Vous envoyez des matraques pour lutter contre des manifs d’ouvriers.
Vous écrivez en anglais sur la Tour Eiffel et vous parlez d’identité. 
Vous ne savez plus ni écrire ni parler la langue de votre pays. 
Vous bafouez l’origine de la France, vous amputez son orthographe, vous ne votez aucune loi en phase avec les modernes que vous nous vendez. 
Vous laissez l’impunité des Start-Up devenues Internet-réalité, la société vire à la dictature des violences et vous ne votez rien que l’immobilisme, toujours plus paralysant de notre société. 
Vous n’êtes devenus qu’un trésorier qui rackette son peuple. 
Vous n’êtes descendants de personne. 
Vous êtes juste descendants d’émissions de télé pour atrophiés du cerveau. 
Vous n’êtes plus qu’un compte Tweeter. 
Vous êtes la corruption incarnée qui prêche l’impôt pour payer vos femmes et vos enfants. 
Le sentiment patriote pour vous c’est apprendre à trahir son pays. 
Vous êtes la maladie qui fait raquer le médicament. 
Vous êtes la moisissure sur l'arbre démocratie. 
Vous êtes l’infiniment nocif des pathologies chroniques. 
Vous êtes pourquoi des peuples par milliers sous des tentes meurent de froid chaque hiver. 
Vous n’avez que le mot démocratie à la bouche, quand vous n’incarnez que le crachat sur son étendard. 
Vous êtes médiocratie. 
Vous êtes pornocratie. 
Vous êtes les pions de ceux qui parient sur les dettes de vos pays voisins, de vos pays frères. 
Vous êtes tristes esclaves de vos pourritures d’amitiés financières. 
Vous êtes des comptes en Suisse ou Panama. 
Vous parlez de combat quand vous ne savez que fuir. 
Vous parlez de victoire quand vous puez la défaite. 
Vous parlez d’union quand vous n’êtes qu’ambition individuelle. 
Vous êtes la fin des idéaux. 
Vous êtes la cause des montées du fascismes.
Vous êtes la cause des peuples suicide, agriculteurs, profs, chômeurs. 
Vous n’êtes plus rien que les porte-valises des maîtres de la bourses. 
Vous êtes drapeau des Tartuffières. 
Vous êtes faiseurs de soufrière, qui bientôt prendront feu. 
Vous aurez sur les mains le sang de la mort de la démocratie un jour, au profit de l’esclavagisme de l’Homme par le cours des actions. 
Démocratie a enfanté du pire. 
Que continue le fascisme anonyme de la grande toile boursière. 
Que continue la fange satellitaire. 
Que continuent les flux d'argent. 
Que continuent les guerres. 
Que continue l'enfant, sous les bombardements. 
Que continue la mort, de la classe populaire. 
Bien triste politiques, marionnettes aux pantalons baissés !

DS

Partagez partagez partagez partagez partagez partagez partagez partagez »

Glané sur le Net, un Appel aux Forces Armées Françaises, parfaitement en adéquation avec la situation actuelle de la France.

 

« Nous, citoyens français, proclamons l’état de siège. Nous demandons aux Généraux des forces armées de la France (les institutions militaires étant au service de la Nation et du peuple souverain), d’intervenir dans les plus brefs délais, pour assurer le sécurité des citoyens et du pays, en destituant le gouvernement et en le condamnant pour Haute Trahison envers la Nation! Nous demandons "assistance" à l'armée française!

Il est inconcevable que les politiciens soient au-dessus des lois qui ne concernent que le peuple français. Il est inconcevable que les lois de plus en plus inconstitutionnelles, ne servent qu’à protéger les intérêts des politiciens et des lobbyistes au détriment de la population qui n’a aucun recours valable et efficace contre les autorités compétentes. Le peuple est aujourd'hui éveillé, a conscience et connaissance des actes terroristes auxquels notre gouvernement participe directement et indirectement. Ayant eu connaissance des attaques qui aller se faire sur le territoire, le gouvernement n'a mis aucune mesure de précaution en place, dans l'unique but de s'attaquer aux droits et libertés des citoyens. Article 16 de la constitution.

Les conflits d'intérêts, la non séparation des pouvoirs, la corruption et les abus de pouvoirs sont aujourd'hui les règles du gouvernement. Notre soumission aux systèmes financiers, à l'OTAN, à l'ONU, à toutes ces institutions qui menacent la souveraineté et la sécurité nationale, sont inadmissibles et nous en demandons réparations sur le champ!

La constitution française est caduque et n'existe que pour le pouvoir en place. La déclaration des droits de l'homme et du citoyen est bafouée. Selon le Décret du 21 septembre 1792 (permettant l'écriture de la constitution, basée sur la déclaration des droits de l'homme de 1789 signée à Versailles le 26 août 1789), qui stipule: "Qu'il ne peut y avoir de Constitution que celle qui est acceptée par le peuple". Ses 24 modifications sans concertation du peuple font de cette constitution un document illégitime. La déclaration des droits de l'homme et du citoyen actuelle n'est pas celle de notre pays mais celle de l'ONU de 1948 qui a été modifiée sans notre accord!

Nous réclamons des commissions d'enquêtes et des réouvertures de dossiers, beaucoup se cachant derrière le "secret d'état" ou leur immunité pour ne pas être inquiété par la justice. La clémence de la Justice à leur égard a assez durée. Le peuple français réclame que justice soit faite! Et pour cela, nous réclamons la DESTITUTION IMMÉDIATE DU GOUVERNEMENT AU COMPLET (assemblée et sénat).

Sans réponse et intervention de l'armée sur demande du peuple, L’armée française se rendra coupable de haute trahison envers la nation et se rend ainsi complice de crimes envers le Peuple de France répréhensibles par la « La Cour internationale de justice (CIJ), siégeant à La Haye (Pays-Bas) établie par l'article 92 de la Charte des Nations unies. »

RAPPEL :

Article R. 434-5 – Obéissance : I. - Le policier ou le gendarme exécute loyalement et fidèlement les instructions et obéit de même aux ordres qu’il reçoit de l’autorité investie du pouvoir hiérarchique, sauf dans le cas où l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public.

En effet, l'état de prévarication est un «grave manquement d'un fonctionnaire aux devoirs de sa charge.», prévu et réprimé par les articles 223-6 et 223-7 du Code pénal :

Art 223-6 du Code Pénal : « Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l'intégrité corporelle de la personne s'abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende ». « Sera puni des mêmes peines quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours ».

Art 223-7 du Code Pénal : « Quiconque s'abstient volontairement de prendre ou de provoquer les mesures permettant, sans risque pour lui ou pour les tiers, de combattre un sinistre de nature à créer un danger pour la sécurité des personnes est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende ».

L’invasion migratoire sans mesure de précaution sanitaire, de contrôle des frontières (malgré les menaces de l'État Islamique, le gouvernement a délibérément laissé entrer le terrorisme sur le territoire) portant atteinte à la sécurité nationale du pays et de ses citoyens, il est donc primordial que l’armée française reprenne sous contrôle les institutions du pays.

Les conflits d’intérêts, la non séparation des pouvoirs, les abus de pouvoirs, le non-respect de la constitution française, ainsi que de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen sont des faits suffisant pour que l’armée française intervienne au nom de la sécurité nationale du pays et des citoyens.

La lamentable gestion du pays ainsi que, l’asservissement de la population et du corps militaire à des puissances étrangères et lobbyistes vont à l’encontre des principes même de notre nation et de sa souveraineté.

LISTE DES FAITS REPROCHÉS : PLAINTES CONTRE L'ETAT FRANÇAIS ET CES INSTITUTIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES AUXQUELLES L'ÉTAT EST SOUMIS (UE, OTAN)

Voici les chefs d'accusations pour lesquels nous demandons une ouverture d'enquête et une condamnation de l’État français:

CRIMES:

- avec usage de la force,

- contre la propriété (monétaire, immobilière, mobilière),

- contre l'ordre public (police et armée),

- contre l'état (évasion fiscale, haute-trahison),

- contre la justice (injustice, ralentissement de procédures, entrave, parjure),

- crimes non-faits (sans aucun dommage reconnu, complot, tentative, incitation)

- Utilisation abusive et frauduleuse du terme "démocratie" par une oligarchie confirmée

- Utilisation abusive des services et administrations publiques à des fins lobbyistes

- Corruption active et présumée

- Non-assistance en personne en danger, Mise en danger délibérée de la vie d’autrui

- Faux et usage de faux (complicité médiatique)

- Abus de confiance et de biens sociaux

- Haute trahison aggravée envers la souveraineté et la nation

- Tentative d'escroquerie - Escroquerie en bande organisée (loi Rothschild de 1973, Traités de Maastricht et Lisbonne)

- Complicité et recel - Négligence intentionnelle et aggravée - Détournement de fonds

- Vol, racket, extorsion de fonds (imposition et taxes pour une dette illégitime)

- Faute de gestion financière- Fraude fiscale et évasion fiscale

- Conflit d'intérêt par trafic d'influence et prise illégale d'intérêt, (Népotisme, favoritisme, pots-de-vin, recours aux prête-noms)

- Abus de pouvoir (lois liberticides et anticonstitutionnelles)

- Non-respect de la séparation des pouvoirs

- Homicide volontaire et involontaire non prémédité, meurtres

- Viol, viol en réunion, pédophilie et protection volontaire des criminels du gouvernement

- Négationnisme (non reconnaissance de ces crimes)

- Association de malfaiteurs en relation avec des entreprises terroristes (Betar, LDJ, OTAN, ONU, UE, USA, soutien et financement de Daesh/Etat islamique, de terroristes "modérés Al-Nosra"...), mise en danger de la vie d’autrui concernant l’immigration, sans contrôle des frontières ouvrant la porte au terrorisme, sans aucune mesure de précaution sanitaire (mise en quarantaine : gale, tuberculose, choléra, etc…)

- Harcèlement criminel (traque), surveillance abusive des citoyens

- Empoisonnement volontaire et non-respect du principe de précaution concernant les OGM, les pesticides, les vaccins, les chemtrails (géo-ingénierie).

- Non-respect des lois, conflits d'intérêts et non séparation des pouvoirs avec la justice qui n'est plus indépendante. Le gouvernement choisissant lui-même les magistrats censés les inculper.

- Transfert de données vers un État n'appartenant pas à la Communauté européenne en violation des mesures prises par la Commission des Communautés européennes ou par la Commission Nationale de l'informatique et des libertés mentionnées à l'article 70 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978. 70,3 Millions de données de télécommunications de citoyens Français ont été collectées par la N.S.A. Il ressort que ces données proviennent, pour partie, d'une installation gérée notamment par France Télécoms, laquelle permet de connecter le câble sous-marin SEA-ME-WE 4 reliant l'Asie au continent Européen à un centre de données situé à Marseille. Par ailleurs, les correspondances de nos diplomates à l'O.N.U semblent avoir aussi été espionnées selon l'édition du premier septembre 2013 du « Spiegel ». Correspondances qui relèvent du secret-défense, comme en dispose l'article 413-9 du Code Pénal. Ce qui signifie donc qu'au-delà de l'espionnage « subi » par la France de la part des États-Unis d'Amérique, c'est bien « la livraison à une puissance étrangère de données informatisées dont l'exploitation est de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation » dont il est question ici. Les autorités politiques de l'époque ont donc violé les articles 411-6 et 411-7 du Code Pénal sans jamais avoir été inquiétées. La transmission de données de télécommunications étant soumise au droit national pour commencer (l'article 226-15 du Code Pénal protège le secret des correspondances)

- Abus de pouvoir, non séparation des pouvoirs, conflits d’intérêts, modification, violations et non-respect de la constitution française sans concertation du peuple. Articles: 1, 2,3,4,5,25,39,49-3,50,64,66,67,68-2,71-1, 88-1/2/3/4/5,89. La souveraineté nationale est bafouée.

RAPPEL : Article 16 de la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen: Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

- Suppression d'articles et non-respect (article 2,3,7,10,11,16) de la déclaration des droits de l'homme originale sans concertation du peuple...

- Non-respect du référendum européen obligatoire et applicable de 2005 en particulier le traité de Lisbonne, que malgré un NON majoritaire, Mr Sarkozy signa. Modification de l'article 88-5 de la Constitution concernant les traités européens.

- Non concertation du peuple par référendum concernant les traités TAFTA et TTIP comme stipulé à l’article 88 de la Constitution.

- Non-respect dans sa totalité de la Charte de l'environnement de 2004

DE TOUS LES DIFFÉRENTS CHEFS D’ACCUSATIONS DE ...

- Génocide (guerres lobbyistes, pauvreté nationale)

- Crimes contre l'humanité (meurtres, extermination, réduction en esclavage, emprisonnement et privation de liberté, torture, stérilisation de la population; persécutions d'un groupe/collectivité pour des motifs d'ordres: politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux, sexiste; Disparition forcée de personnes, Actes inhumains causant de grandes souffrances/atteintes à l'intégrité physique, à la santé physique et morale, spéculations sur l'alimentation, appauvrissement volontaire de la population par la dette, assouvissement de la souveraineté par les lobbys financiers)

- Crimes de guerres (Syrie, Lybie, Mali, etc...)

- Crimes d'agression (Invasion et attaque d'autres états par les forces militaires, bombardements, Mise à disposition de son territoire afin qu'il soit utilisé par un autre état pour perpétrer un acte d'agression contre un tiers... OTAN-USA)

- Tortures - Disparitions forcées - Crimes contre la paix - Crimes de guerre

- Utilisation frauduleuse de l'armée française et services de police a des fins lobbyistes et/ou personnelles, aux frais des contribuables

- Crime d'intelligence avec une puissance étrangère, que l'article 411-5 du Code Pénal : Le fait d'entretenir des intelligences avec une puissance étrangère, avec une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou avec leurs agents, lorsqu'il est de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation, est puni de dix ans d'emprisonnement et de 1 000 000 F d'amende. Le crime prévu par l'article 80.3 du Code Pénal (ancien), est constitué lorsque sont établies des intelligences avec des agents d'une puissance étrangère de nature, indépendamment de tout résultat positif, à nuire à la situation militaire ou diplomatique de la France ou à ses intérêts économiques essentiels. (On notera que le Président de la République et le Premier Ministre ont été formé par la Fondation Franco Américaine, promotion 2011 et 2012, et qu’ils ne peuvent se prévaloir de l’application d’une politique Française mais bien d’une politique dictée par l’étranger.)

- Complicité et haute trahison aggravée du gouvernement et de la justice française (qui n’applique pas les lois en vigueur, non-respect de la constitution, de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, et du code pénal), envers ses citoyens, la nation, la souveraineté de la France.

La France n’étant plus un état de droit, la constitution française n’étant ni appliquée ni démocratique, la déclaration des droits de l’homme et du citoyen également. Nous peuple de France, exigeons une intervention de l’armée française pour destituer le gouvernement afin d’instaurer une vraie démocratie : le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple.

La constitution appartenant au peuple souverain et à sa nation, les dernières modifications par l’Etat sans concertation du peuple sont illégitime et illégale. Nous nous référons donc à la Déclaration des Droits de l'Homme de 1789.

Rappel à l’armée française : « Aujourd’hui, cette déclaration (droits de l’homme) a valeur constitutionnelle puisqu’elle fait partie intégrante de la constitution du 04 octobre 1958. » «En tant que militaire au service de l'État, le gendarme/militaire doit garantir les droits reconnus à chaque citoyen. »

Comme stipulé à l’Article 16 de la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen: "Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution."

Comme stipulé à l’Article 35 Constitution du 24 juin 1793 : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

Cette pétition concerne: Congrès du Parlement, Assemblée Nationale, le Sénat, Conseil constitutionnel, Conseil Supérieur de la Magistrature, Défenseur des droits, Conseil d'Etat, Cours de Justice de la République, Commission nationale consultative des droits de l’homme, le Conseil Constitutionnel, le gouvernement au complet (pouvoir exécutif, assemblée nationale et sénat).


Liberté , Égalité, Fraternité. »

 

Dernière Mise à jour ( Mardi 20 Novembre 2018 à 02:55 )
La souillure de l’Esprit PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 11 Septembre 2018 à 14:01

 La souillure de l’Esprit

Petite nouvelles de cette petite terre et d’une certaine Nation s’engluant dans la vermine et l’ordure, souillée généreusement par la médiocrité et son éventail de valets, mais lisons :

« Nous vivons des moment épiques, non de grandeur, mais de petitesse, où les raclures de morves s’effeuillent dans les médias vomitifs, plumitifs de la puanteur chronique distillée par leurs maîtres usuriers, des pédants, des experts de la pouillerie et de ses limbes où s’égosillent les orduriers de l’invective, les bellâtres du sadisme, toute la panoplie de la culpabilisation qui le cul béant attend sa sodomie journalière pour se nourrir, comme les prostituées les queues avariées qui paressent le long des trottoirs, tels la chiennerie et ses fientes canines déversant leur fétidité par toutes les rues de nos villes. Nous vivons l’ordure, et l’ordure est ménagère, tellement ménagère lorsqu’on observe la ménagerie en gouvernance, une sous-bestialité dont la répugnance est la mise, vous savez ce je ne sais quoi de larvaire qui brille dans les yeux des violeurs et des voleurs accouplés, toute une bande de psychopathes visqueux, empanachés par leurs affaires, leurs prébendes, leurs associations malfaisantes, qui franc maçon raté, qui en secte purulente oint par le bestiaire pédophile des Usa, qui outrepassent toute morale en loge noire savourant la mise à mort d’enfants innocents. Toute une sous merde qui ricane, fait les poches et se régale de la misère du monde, s’attaquant aux plus faibles, comme on peut le voir du matin au soir, - après les enfants qui viennent de naître, les retraités, les handicapés, maintenant les personnes en curatelle ou tutelle, n’ayant d’autres arguments que l’injure, une injure qui tient debout les homoncules ridicules qui invectivent, surtout en dehors du territoire, s’inventant un charisme qui n’est que le charisme des merdeux qui dans les cours de récréation tentent d’asservir, rackettent et pillent, minables vermisseaux nés de la putridité et retournant invariablement dans leurs égouts lorsqu’ils sont mis à nu dans une vérité qui les dérange. Car il ne faut pas déranger les merdeux en reptation devant leur nombril, ces défécations d’usuriers qui servent de serpillère, totalement pervertis et n’ayant d’autres réparties que se croire le centre du monde alors que ce sont que des épiphénomènes dont la corruption restera dans l’histoire comme celle d’un moment particulier signant la décadence, la panoplie de l’horreur et de l’ordure associés, cette putréfaction d’étrons qui ne vacillent pas sous le mensonge, leur œuvre, qui ne vacillent pas sous la propagande, leur leurre, qui tentent d’étouffer leur ignominie en rendant silencieux celles et ceux qui pourraient les dénoncer, par le meurtre préventif, par l’oubli négatif, par toutes les litières de leurs avanies putrides et mortelles qui suent la mort et la prostitution. Nous avons là au cœur d’une Nation toute leur constellation, qui plus est se satisfaisant de toute la lie de l’humanité, se servant et se servant encore du terrorisme pour asseoir leur besoin vivrier de chair fraîche et surtout de rapines. Regardez ces remugles se lamenter de l’intrusion des services Russes pour décrypter leur message alors que tout un chacun dans ce monde espionne et espionne encore, un espionnage ici de mise, au regard de la présence des armées dans ce petit territoire que l’on nomme la Syrie où s’époumone l’allégresse du djihad encouragé, entraîné et aidé par la gouvernance éructant, accréditant ainsi les meurtres et les souillures, les décapitations, et les éviscérations, de son « armée » de prétorien qu’elle fait rentrer dans la Nation pour la souiller encore plus profondément, un épisode d’espionnage qui aurait pour but de mettre au banc des Nations des ordres donnés aux djihadistes de commettre un attentat chimique, qui passera inévitablement pour le fait du Président  Syrien, couvert de l’honneur de combattre la bestialité dans sa propre Nation, alors que la nôtre s’entache de cette pourriture, très certainement commanditée par les gouvernances qui se sont succédés pour commettre des attentats sur son propre sol afin de faire peur à sa population. On ne peut plus désormais en douter devant tant de vilénie, de forfaiture, d’abandon de souveraineté, de lâcheté, de promiscuité avec toute la vérole du monde, avec la souillure de l’humanité, la lie et l’infection de l’humanité. Voyez braves gens ce que sont ces roturiers des immondices ! Qui vous volent, qui vous rackettent, qui tuent vos enfants par vaccinations douteuses, qui tuent vos aînés par sédation, qui volent les handicapés, les personnes en curatelle et tutelle, voyez ce qu’est cette engeance suant la sous-bestialité, alliée irrévocablement avec ce que vous croyez être des partis qui vous défendraient, à gauche toute dirigée par le Grand Orient qui dirige la Gouvernance et une grande partie de cette droite estampillée fondation franco américaine, qui représente le néo libéralisme nazi communiste, regardez l’ordure qui pavane dans ce monde et n’accepte pas Trump par exemple, lui préférant de loin les épouvantails qui se sont succédés avant lui estampillés pédophilie et compagnie ! Oyez braves gens, voyez ce que sont ces fins de races qui gouvernent et veulent gouverner, ripailles et agapes des usuriers qui fondent leur carrière suivant le degré de leur reptation de leur capacité à les satisfaire, de leur capacité à s’agenouiller sans hésitation devant leurs ordres de sous-animaux. Petits kapos dociles n’ayant qu’un objectif, celui de la désintégration des Peuples comme des Nations, dans un camp de concentration dont ils seront les tortionnaires, masquant leurs maîtres de la City et d’ailleurs, horribles personnages n’ayant jamais rien créé sur Terre que l’infection et la lie, par propagande servile et mensonge éhonté. Voyez baves gens à qui l’on ment avec de faux sondages, que l’on cherche à culpabiliser avec de faux reportages sur une prétendue immigration payée par des milliardaires avaricieux et pestilents qui sont la lie de l’humanité par excellence, car ne respectant rien que leur petit moi caractériel, à l’image de certaine présidence, voyez braves gens le déclin qui s’avance avec l’injure et l’invective à la bouche, avec l’esprit de la racaille et ses cohortes de prétoriens encouragées, n’attendant qu’un mot de ces errements en gouvernance pour semer la terreur, avec l’aide bien entendu de toute la pègre qui se prétend de gauche, et de toute la pègre qui pourrit la droite, larmoyant sur tout ce qui n’est pas le Peuple de France, et volant le Peuple de France, voyez ce faciès des ténèbres instrumentalisé par ses maîtres usuriers, osant vous dire qu’il allait lutter contre la pauvreté, alors qu’il paupérise la Nation,  toute honte bue, se pavanant dans le grotesque, l’affligeant, le ridicule, donnant une image de la France qui est celle des vieilles prostituées que l’on retrouve sur le trottoir à Pigalle, qui elles au moins ont encore de la dignité. Ici nulle dignité, l’ordure est reine, la suffisance de même. Fort heureusement le Peuple sous son joug relève la tête et par plus de soixante-dix pour cent n’apporte aucune caution à cette peste bubonique, ce qui est rassurant, car elle sera renversée par les urnes, dans la légitimité la plus absolue, mais non seulement renversée par les urnes, mais jugée par une commission d’enquête qui réduire ses féaux à la mendicité comme ils cherchent à réduire le Peuple à cette mendicité. Que ce suint de bouchers en profite, cela ne pourra pas durer éternellement, car si il touche les masses, il ne touche pas les individus, en aucun cas, sinon qu’avec ses prévarications, ce qui renforce son destin qui passera par perte et profit de l’Histoire, et dont on ne gardera comme souvenir que celui de l’usurpation usuraire la plus téméraire qui soit, qui retournera dans son fumier et ses égouts, sous très haute surveillance. »

C’est tout le souhait que nous pouvons faire pour cette pauvre Nation qui en son temps à illuminé la Terre et ce jour n’est plus cendre de sa réalité. À suivre

© Vincent Thierry

https://www.humanite.fr/justice-macron-fait-les-poches-des-gens-sous-tutelle-660406

 

Dernière Mise à jour ( Mardi 11 Septembre 2018 à 14:20 )
La lie de l'Humanité PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 30 Août 2018 à 13:20

La lie de l’humanité.

Petites nouvelles de cette petite Terre où encore une fois l’un de ses Pays se fait remarquer pour la dictature mise en place de la médiocrité incarnée qui y sévit. Mais lisons :

« Les événements se suivent et se ressemblent de plus en plus, ce qui est tout à fait normal lorsque la fange est en gouvernance, elle ne peut attirer que vers la lie, vers l’innommable, vers la barbarie, s’aidant sans discontinuer du mensonge, se protégeant avec des prétoriens de choix, suces queues émérites de l’usure qui voguent leur incapacité chronique sur une mer des sargasses où la Liberté n’est plus de mise, mais conditionnée au « bien penser » des étrons. Car un étron ne pense pas, il obéit, il se gargarise dans ses excréments, il vole, viole, pille allégrement, tel qu’on peut le voir dans cette pauvre Nation autrefois dénommée la France qui aujourd’hui se vide de sa substance comme de sa réalité pour se conditionner dans la virtualité et ses prébendes, ses oniriques perversités, sa dégueulasserie répugnante. Après le vol des retraités, on assiste à leur mise en paupérisation, dans l’illégalité la plus totale, et bien pire, on demande à une petite fille de treize ans comme à un petit garçon de treize ans de prouver qu’ils ont été violés, et à l’avenant, on fait rentrer toute la misère humaine pour la réduire en esclavage et surtout réduire en esclavage le Peuple de France qui n’a pas le droit de vivre, qui n’a pas le droit de s’exprimer, qui doit supporter toute la fiente qui s’écoule des feuillées où le pouvoir se tient, un pouvoir arbitraire, un pouvoir dictatorial qui ose donner un milliard d’euros à l’étranger sans se préoccuper du Peuple de France, un pouvoir renégat qui aide les djihadistes, ses bons amis, en Syrie et ailleurs, qui par l’intermédiaire de ses armes anéantit la population du Yémen, un pouvoir de larves tenus par leurs vices, leurs meurtres, leurs affaires, leurs connivences, leurs appartenances sectaires et putrides, franc maçon de basses œuvres, fondation dite franco américaine relevant de la trahison la plus totale aux intérêts de la France, et banquiers vérolés qui tiennent leurs assises dans cette Angleterre qui est la fourberie incarnée. Cette ignominie parade en dépit des sondages qui la voient descendre, descendre encore et toujours, car qu’elle ne se fasse d’illusion, cette putasserie, le terme est choisie, car vendue et écartant les cuisses devant l’argenture, pour faire reluire ses intérêts particuliers et en aucun cas les intérêts généraux dont elle n’a que faire, ne pourra perdurer comme elle le fait actuellement, la France n’est pas sa domestique, la France n’est pas son giton, la France n’a pas l’anus offert à sa perversité, la France se réveille et ce qui deviendra d’elle, on n’ose y penser. La prise de La Bastille et la Révolution qui s’en est suivie, manipulée déjà par les étrons maçonniques de cette « europe » répugnante, pourrait être une pâle copie de ce qui adviendra, et dès lors que chacun s’en lave les mains,  car personne ne doit défendre le déshonneur, la forfaiture, la trahison, le vol dans tous ses états, la pédophilie et ses sous-merdes, l’esclavagisme, la boue dans toute sa rutilance et son infection, cette barbarie qui se veut trône et qui n’arrivera jamais à la semelle de ses prédécesseurs, de ceux qui ont construit la France, de ceux qui ont agi pour la France, de ceux qui ont honoré la France et ne l’ont pas déshonoré comme on peut le voir actuellement. Personne ne peut défendre cette ignominie sauf à être sa complice, n’être plus qu’un objet au service de cette fiente qui se pavane, n’être qu’un sujet dont on se torche économiquement ou sexuellement, n’être rien, qu’une larve qui accepte et se couche devant l’abjection pour mieux se faire sodomiser par la pourriture qui la domine. Pour faire avaler les pilules de cette infection, les médias les fêtent, les animent du matin au soir, ici pour encenser le pédophile Belge, là en voulant faire pleurer dans les chaumières pour toute la fausse misère qui fuit, en payant largement ses passeurs, leur propre Nation, sachant trouver dans le giron de la pourriture les ingrédients pouvant la nourrir, car la pourriture ne se préoccupe pas de son Peuple, elle lui préfère la manne des esclaves qui vient elle-même se prosterner à ses pieds, qu’elle va sous-payer, qu’elle va travestir  et bien faire voter, voter pour son ignominie et sa bassesse. Regardez-la, pavanant devant les Nations qui se défendent et défendent leur Peuple, s’improvisant lutteur contre le Nationalisme, ne comprenant rien à rien de l’Histoire Humaine, ignorant la géographie, ignorant tout des civilisations, médiocre parmi les médiocres s’inventant une cuirasse, celle de ses maîtres qui règnent à la City, celles de ses précepteurs qui n’aiment dans l’Être Humain que le servile, le basset, le m’as-tu-vu, cette chose insipide dont on se sert comme d’un torche-cul jusqu’à ce qu’elle ne serve plus de rien, cette chose ignorante de tout qui dans des ronds de jambe s’empresse, lèche, bise, caresse, montrant en cela son incapacité la plus radicale à gouverner qui que ce soit, ne se gouvernant pas elle-même, sinon que pour recevoir tout ce que la nature humaine ramifie dans ses étranges circonvolutions, dans la perversité la plus absolue, dans le mépris le plus total des invariants qu’elle cherche à réduire, à liquider comme le faisaient ses bons amis les communistes d’antan et les nationaux socialistes d’hier. Et quoi de plus normal pour ces pseudos néo-libéraux qui ne sont que des nazis communistes, le cancer de l’Humanité de ce jour ! Un cancer dont il faut bien prendre conscience pour l’éradiquer, car il sera éradiqué, comme il l’est actuellement aux États-Unis, ne défendant que la bassesse, ne défendant que l’ordure, ne se réjouissant que dans les fosses d’aisances de l’humanité, ne se complaisant que dans l’assouvissement de ses instincts les plus débiles comme les plus cruels, les instincts d’une sous-bestialité qui est innommable par excellence tant elle sue le sang de ses victimes,  violées, torturées et mises à mort dans des cénacles dont on devrait condamner à mort tous les participants, mâles et femelles, qui aujourd’hui se sont protégés en évacuant la peine de mort dans notre Nation, pour mieux prospérer jusqu’aux plus hautes fonctions de l’État. Tueurs d’enfants, tueurs de Peuples, tueurs tout court gesticulant dans toutes les cours nationales et internationales, encourageant la vente au détail des organes des enfants dans tous les pays où sévissent leurs roturiers, et notamment leurs ONG, sous délégation de l’ONU, encourageant la vente de la drogue afin d’asseoir leur puissance économique, et par l’intermédiaire de ce que l’on nomme l’OTAN déversant les produits chimiques qui permettent de détruire la cognition humaine en masquant ce déversement par une pseudo-lutte contre le réchauffement climatique. Voilà ce que défendent ces hydres innommables qui sont le cœur du mondialisme et de sa stérilité, sa veulerie, sa médiocrité et bien plus sa barbarie. Voilà ce que sont les défenseurs du mondialisme unipolaire,  qui n’est que le fourrier de l’esclavagisme, qui bien entendu est en lutte contre le Nationalisme, le Nationalisme relevant de l’Honneur, ce qu’ils méconnaissent, de l’élévation des Peuples, ce qui les ahurie, de la cohésion sociale, ce qu’ils ignorent, de la connaissance et du savoir, ce qui les interpellent eux qui n’ont pour vocabulaire qu’à peine cent mot pour s’exprimer, et les utilisent pour injurier et injurier encore. On ne défend pas la boue et ses ultimes prouesses qui voient partir en guerre contre n’importe qui pour défendre les intérêts des usuriers, on ne défend pas celles et ceux qui crachent sur les Peuples, qui les conchient du matin au soir, se croyant au sommet alors qu’ils ne sont que sous la poussière elle-même, à la hauteur des étrons des chiens qui pullulent comme leurs merdeux qui les torchent, les sucent et les sodomisent. On ne défend pas ce cloaque de pourris, de prétentieux, de vases communicants de charognes avaricieuses, de francs-maçons et de sectaires de tous bords se tenant par les testicules et par leurs carnets d’adresse, on ne défend pas la pourriture, cette pourriture qui se renifle, cette pourriture qui glose, cette pourriture dont la puanteur ce jour nappe la France dans ses rets les plus aberrants, on l’ignore dans sa totalité, on la dénonce dans sa fatuité, on réveille la conscience d’autrui sur ses méfaits, ses déshérences, ses palinodies, ses gesticulations, ses errements qui relèvent de la fripouille, du violeur, du voleur, des bandes organisées, ne parlons de mafia, car elle, a encore le sens de l’honneur, tandis que ces larves qui se congratulent n’en ont pas le moindre sens, et surtout on ne la touche pas, car la martyrologie serait son marche pied vers le piédestal de son outrance, la logorrhée de sa bestialité qui trouverait là prétexte à être encore plus nuisible que les nuisibles,  à l’image de ses loups et de ses ours qu’elle introduit partout, dans une stupidité extatique qui relève bien là de sa bestialité tout court, car loups et ours ont été éradiqués et le seront à nouveau afin que prospèrent nos paysans et non qu’ils s’inclinent devant la débilité mentale qui se veut maîtresse, une débilité si visible que l’on pourrait accroire que les asiles se sont vidés, et que désormais la folie est de sortie, encouragée en cela par des médias aux ordres, des médias qui ne parlent plus Français, des médias qui éructent des onomatopées, qui abêtissent et avilissent, dans une propagande servile se conjoignant aux étrons dominants, non pas intellectuellement, car ils en sont incapables, mais bien économiquement, grâce au vol et au servage économique, vol des banques via l’usure, servage économique via les pourvoyeurs de l’esclavagisme, petits pieds politiques et entrepreneurs ignobles, prostitués au long cours ignorants l’économie pour comptabiliser leurs deniers gagnés sur la paupérisation de celles et de ceux qui les font vivre. La France devant cette engeance de bellâtres devrait s’interroger sur son avenir, et il serait temps qu’elle le fasse en décrétant une grève illimitée pour bouter hors de tous les pouvoirs toute la faisanderie qui  y règne, de la tête aux pieds, toute cette pourriture corrompue qui voile la réalité pour faire profit de sa propre usure. Mais gageons que déjà les « partis » dits bien-pensants s’opposeraient à cette grève, une grève qui pourtant eut lieu en Islande et permit à ce Pays de se restaurer des avanies de la médiocrité qui y pavanait comme ce jour elle pavane dans notre Nation. Le Peuple doit comprendre que les partis ne sont là que pour l’exploiter et le diriger vers des culs de basses fosses, car quels qu’ils soient, par appartenances, ils sont tous liés les uns aux autres à cette poubelle de l’esprit mondialiste dont la crétinisation les tient debout et à laquelle ils se plient indéfectiblement. Il n’y a rien à attendre des partis, par contre tout du Peuple, un Peuple qui se tient debout et non en reptation devant l’infection de la vermine qui prétend lui dicter son avenir. Mais ce Peuple aura-t-il le courage de prendre son destin en main ? On peut se le demander devant tant d’indifférence, tant de naïveté, tant de duplicité, tant et tant qu’on s’interroge vraiment sur son intelligence, une intelligence qui supporte tout, de l’insulte au viol, du viol au vol, dans une cacophonie encouragée par la colonne vertébrale de cette pseudo république qui dirige la Nation, cette franc maçonnerie et ces sectes totalement avariées qu’il conviendra pour celles et ceux qui veulent réellement gouverner remettre à leur place définitivement. Nous en sommes loin, mais cela ne pourra que venir lorsque tout un chacun aura établi quels sont les arcanes de la nuisance qui inféode notre Nation et cherche à la liquéfier dans le magma de la pourriture la plus totale. En attendant tout un chacun aura pu voir ce qu’est ce mouvement qui a commis un coup d’état en France, un mouvement de larves en reptation devant ses maîtres, les usuriers, qui osent prétendre faire des réformes alors qu’ils nivèlent les conditions de Vie du Peuple de France, qu’ils volent et pillent dans ses caisses sociales et notamment dans ses caisses de retraites, appuyant leur ignominie sur la pédophilie enchantée par la lie de l’humanité qui se pavane dans les Assemblées, tuant les enfants par des vaccinations totalement délirantes, accentuant la sédation des vieillards, volant les handicapés, s’attaquant aux faibles car les fesses bien écartées devant les « riches » qui les cautionnent, riches d’argent mais en aucun cas de la moindre intelligence, utilisant les service de gueux, de putois malsains et vicieux et malodorants, suant la vermine qu’ils imposent, la fiente qu’ils font respirer, tout un aréopage de cloportes qui demain sera jugé par le Peuple, n’en doutons un seul instant, et non seulement par les urnes mais devant un Tribunal du peuple qui leur demandera de rendre des comptes et de payer leur infamie à la société Humaine qui n’est pas son torche cul. »

Nous avons bien souvent vu cette typologie dans nombre de planètes qui invariablement a été éradiquée totalement, ne laissant en surface qu’une poussière auquel par un Être ne touche tant elle est le cœur d’une sous-bestialité qui n’a pas lieu de prospérer. Nous avons là l’exemple typique de cette sous bestialité, tuant ses enfants, instituant la pédophilie, encourageant la sédation, volant et pillant celles et ceux qui ont bâti, un assemblage hétéroclite dont l’intelligence n’existe pas, sinon que comme fondement de la désintégration. Espérons que cette petite Nation se sorte du fumier dans lequel elle est ensevelie. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Jeudi 30 Août 2018 à 14:23 )
Destitution PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 25 Juillet 2018 à 14:36

Destitution

Petites nouvelles de cette petite Terre, où la France voit son Etat dirigé par la dictature s’aidant de nervis attitrés dans le mépris du droit le plus absolu, mais lisons :

« Que vont faire les représentants du Peuple de France, je ne parle pas des parasites d’en marche vers l’ignominie, mais les autres, face à la déclaration digne d’une petite frappe que vient de commettre en toute responsabilité un « Président de la République » qui assume pleinement ses actes de fourberie, dans une lâcheté incommensurable au regard du commencement de l’affaire qui préoccupe aujourd’hui les Françaises et les Français ? Nous nous trouvons en face d’un personnage qui dans le mépris du Droit s’est créé une milice gestapiste sous le toit même de l’Elysée pour répondre à ses besoins personnels, une milice qui ne doit pas être uniquement à l’Elysée mais a du essaimer dans toutes les régions de France, afin de casser les opposants, comme on l’a vu lors de la manifestation du 1er mai, mais non seulement, recueillir des renseignements sur ces opposants et les exposer à la vindicte, à la raillerie, ou tout simplement, n’en doutons un seul instant à la liquidation. Nous voici là dans les préambules du National-Socialisme avec sa gestapo, dans les préambules du communisme avec sa Tcheka, où l’on voit que les termes de Démocratie, et encore moins de République ne peuvent s’appliquer. L’article de la constitution prévoyant la destitution d’un Président de la République dans le cas manifeste de sa dysfonction est pleinement applicable. Et l’application de cet article peut se faire sans aucun problème au regard de sa reconnaissance du fait, et pire encore de l’état bravache qu’il manifeste en l’annonçant, se plaçant là au-dessus des Lois de la République, comme s’il  s’imaginait être  immanence alors qu’il n’est que le marais putride dans toute sa répugnance. Que vont faire les Représentants du Peuple ? S’ils ne font rien, s’ils ne mettent en route le processus de la destitution de cet imposteur, de cet usurpateur, la France va entrer dans la phase d’une dictature totale, qui verra l’arbitraire consommé et gageons que les opposants vont disparaître par rétention administrative, corvée de bois, et camp d’internement. La Résistance alors s’imposera dans sa globalité, car nulle confiance ne pourra être accordé à aucun de ses collabos, de toute cette faune simiesque qui le veut trône, menteurs attitrés, affairistes, corrompus, violeurs, racailles en conflit d’intérêts pour la plupart avec leurs fonctions, bandits de grands chemins, tueurs par procuration de nos enfants, tueurs de nos retraités, tueurs tout court qui ne méritent même pas la corde pour les pendre, tellement la hideur de leurs actes comme de leurs lois sont à l’image de la nécrose qu’ils représentent. Les Françaises et les Français sont en vacances, et profitent du peu de liberté qu’ils peuvent encore avoir, gageons que si le mécène de la pègre n’est pas relégué, ce peu de liberté disparaîtra comme une peau de chagrin. Nous attendons des actes forts tant de l’Assemblée Nationale qui n’est pas aux mains de la pègre, que du Sénat pour mettre un terme à cette dictature de fait, qui ignorant le droit, le bafoue dans tous ses fondements, qui ignorant la morale se complaît dans le vice et la pourriture, qui ignorant le devoir consacre la racaille, quitte à inventer des sauvetages providentiels, qui ignorant le droit international massacre le Peuple Syrien et Yéménite, qui ignorant de tout se sert de nos Armées comme il se sert de la racaille qui le protège pour rendre esclave les Peuples au même titre que le Peuple de France, ce jour sous le joug de la nausée la plus éclatante, la plus spongieuse, la plus délirante qui soit, issue de la névrose d’un personnage qui n’a aucune qualité pour gouverner sinon celle nécessaire pour gouverner les bases fosses de la pourriture et de ses scories. »

Pauvre France, pauvre petit Pays de cette petite Terre, voyant des Nations balayer la vermine dictatoriale sans le moindre état d’âme, et restant en attente de voies providentielles qui ne viendront pas, si son Peuple ne fait pas valoir le droit, à tous le moins ses représentants légaux.  A suivre…

© Vincent Thierry

L'immondice PDF Imprimer Email
POLITIQUE
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 21 Juillet 2018 à 10:53

L’immondice

 

Petites nouvelles de ce petit Pays que l’on nomme la France où décidément rien ne va plus, mis lisons :

« L’ordure est à son sommet dans notre Nation devenue la cour de malfaisants aux intrigues et aux morgues douteuses, conchiant leurs pustules comme d’autres s’essayent à bramer, hardis du mensonge et de ses affronts, cherchant à masquer leur médiocrité ruisselante de violence, de couardise et de pourriture. Lorsqu’on voit qui encadre pour leur sécurité ces fins de races de courtisans de banquiers, on ne peut être qu’écœuré par une prétendue gouvernance, avare pour le Peuple, dispendieuse pour toute une houle humaine qui se réfugie dans son giron, sans se rendre compte qu’elle en devient esclave. Esclave rémunéré pour l’horreur, l’ignominie, la bassesse, félicité par les cordons de grades indus, logé, blanchi, nourri, par la racaille qui pullule dans l’établissement, voleurs attitrés, racketteurs des particuliers, larves dociles dont la puanteur ce jour s’exhibe sans façon dans toute la presse internationale, mettant en exergue sont rebus de mafieux érigeant en kapos, qui ont besoin de se divertir en cassant du manifestant, tout ce que la France suppure d’une plaie ouverte, agressive, ignoble, sans scrupule, parfaitement à l’image de la glauque morgue qui navigue dans les bas-fonds pour préserver son pouvoir de nain. La dérive ici est accentuée par la profondeur des actes, par la couverture de l’immondice par l’immondice elle-même, statuaire de la pourriture et du déclin, statuaire de la rapine et de la vérole, de la fange et de ses étrons. Et il y en a certain pour parler de République comme d’autres de Démocratie, dans ce bordel immonde où jouissent l’infâme et le prostitué, la pédophilie et la racaille, et il y en a pour se cacher les yeux devant ce cloaque de menstrues de pissotières qui se rengorgent de leur félicité, de leur « droit » d’être élus, alors qu’ils n’ont été « élus » que par le vice de forme de médias enchaînés par la fourberie lubrique d’usuriers sans scrupule. La France n’est pas gouvernée, ni par la Capacité ni par la Valeur, mais par l’ordure messagère, où se parfume et se lange toute la putasserie du monde, chienlit d’un vomitoire qui éructe, qui glose, qui opacifie, qui ment, qui cherche à taire, qui cherche à se protéger, repaire de sans couilles, pardonnez-moi l’expression,  qui devant les faits, prit la main dans le sac de leurs égarements, se taise. La France, ce n’est pas la mafia s’aidant des SS, services de sécurités qui ne sont que des ombres, la Sécurité de la Présidence devant être assurée par les services secrets Français, à tout le moins par l’Armée régulière, ce n’est pas la mafia associée aux milices de tout bord et plus particulièrement de l’Islam, dont on voit bien aujourd’hui le rôle manifeste dans le cœur du pouvoir actuel, qui n’a jamais lutté contre le terrorisme, bien au contraire, l’a servi et continu à le servir notamment en Syrie et ailleurs, la France ce n’est pas cette fosse aux lions poursuivant, sans droits aucuns la légitime revendication de tel ou tel particulier, ce n’est pas cette boue protégée par le délire, ce n’est pas cette exaction envers le Peuple de France, la France c’est l’honneur et la grandeur de l’honneur. On en est très loin dans le cadre de l’événement qui vient d’avoir lieu, et combien d’autres méconnus, car il ne s’agit ici le fait d’un seul homme mais bien de plusieurs qui ont portes ouvertes à l’Élysée, et qui dans le plus grand mépris du Peuple de France, agissent en toute impunité pour molester et pire encore, les habitants de notre Nation. Gageons que cette infection trouvera un fusible parmi les tenants de son pouvoir, alors que le seul responsable en titre est là muré dans le silence, vaniteux et répugnant à souhait, qui se gardera bien de mettre en cause une quelconque responsabilité. Une responsabilité qui doit être énoncée par les Chambres, l’Assemblée Nationale et le Sénat, qui doit faire l’objet de poursuite judicieuse par la Justice, et faire condamner toutes celles et tous ceux  qui ont créé l’aberration au regard du Droit, qui seul aujourd’hui est en lice. Devant ce déni il n’y a plus de République, plus de Démocratie, plus de Justice dans notre Nation, que chacun se le dise, que chacun voit ce qu’est l’ectoplasme qui dirige vers le néant, vers l’ordure, vers la violence à l’aide de ses nervis, le Peuple de France. Abus de pouvoir, abus caractérisé que ne pourra masquer son mouvement de parasites, conjoints dans la médiocrité la plus crasse, petit bataillon de poltrons et d’arrivistes, d’affairistes et maçons et maçonnes n’ayant qu’un désir voir la France nager dans le fumier qu’ils mettent en place, un fumier mortel pour les enfants par onze vaccinations, mortel pour les handicapés privés de certaines pensions, mortel pour les retraités rackettés sur leurs cotisations, un fumier où le corps social s’enfonce dans l’abîme, masqué par la gloriole ridicule du foot Ball où l’on a vu applaudir des smicards des millionnaires sans scrupules. Le fumier ne peut donner naissance qu’au fumier, et nous en sommes malheureusement les témoins directs dans ce pauvre Pays martyrisé par la vermine gluante qui y a trouvé ses assises, colonne vertébrale d’une puanteur incommensurable qui s’imagine gouverner les consciences. Ici la conscience ne s’y réfugie, bien au contraire, elle rejette l’infamie et ses pustules qui grouillent comme des poux sur la tête d’un être malpropre. Gageons toutefois que le pauvre Peuple soumis par ses obligations d’esclave, n’en pensant pas moins, par une lâcheté dramatique, bien entendu ne réclamera pas de compte à la dictature des médiocres qui le réduit à portion congrue. Les semaines qui viendront seront déterminantes pour son honneur, et si ma foi il décide de ne rien dire, on saura à quel encouragement il incite les usurpateurs qui glosent. Pré conclusion, la France n’est pas une démocratie, la France n’est pas une République, la France n’est pas un état de droit, mais désormais sous la férule d’une mafia usuraire qui pour se défendre utilise des nervis, bras armés de SS, afin de poursuivre son entreprise systématique de destruction de toutes les valeurs sociales et humaines de notre Nation, action si bien mise en représentation dans le cadre des agissements de ses milices, ce jour totalement à nue. »

Le gouffre est là, où les immondices grouillent, se croyant la destinée alors qu’ils n’en sont que l’évanescence. Nous avons connu ces images sur d’autres planètes où se miraient leur égo puéril et ridicule, qu’un seul vent de colère mettait à terre, mais cela fait partie d’autres histoires par les galaxies, renouvelées, toujours dissoutes par le rejet total de l’arbitraire et de ses féaux.

 

© Vincent Thierry

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 46 - 54 sur 392