Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEVENIR arrow ETRE HUMANITE
ETRE HUMANITE
La confiance maçonnique PDF Imprimer Email
ETRE HUMANITE
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 08 Avril 2014 à 13:28

La confiance maçonnique

Pauvre Terre entre les mains de sectes qui n’ont rien compris à la Vie et qui se congratulent dans leur souci de destruction, une nouvelle missive, lisons : « On rit tout simplement du discours politique qui vient de nous être infligé, par cette représentation maçonnique qui est l’indécence même pour l’Être Humain qui se respecte et respecte autrui. Il n’est question ici de n’accorder aucune confiance à ce sida subversif, à cette haine des Français et des Françaises qui se lit trop bien dans le visage de l’homme providentiel qui a fait ses preuves, dans le gazage, l’emprisonnement arbitraire, et bien entendu les rafles, digne successeur des Bela Khun, Yagoda et compagnie. La France n’est pas née avec cette hérésie qui comme d’habitude se farde dans les valeurs de France comme si elle en était l’auteur, alors qu’elle n’en est que simple et pâle copieur. N’est pas Jaurès ni Clémenceau qui veut, il faut d’abord avoir en soi la rémanence formelle née de millénaires qui ne se jettent pas à la poubelle par une simple révolution née d’illuminés bavarois payée par les Anglais. Ce discours n’a aucune valeur, il enchante les communautarismes et met en valeur tout ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais. Si la France à une vision universelle, cet universalisme n’est pas né dans les loges ou croupissent les penseurs qui tournent en rond afin de mieux détruire tout ce qui a été créé en cette typologie afin de faire accroire qu’ils en sont les inventeurs. Pas de chance pour cette morgue de médiocre, l’universalisme est né avec l’Église Catholique et Romaine dont la France est la fille aînée, n’en déplaise, et cet héritage est le sang qui coule dans les veines de chaque Française comme chaque Français de souche qui sont la majorité dans notre Nation.  Nous voyons là une usurpation en pleine lumière, une nouvelle, me direz-vous, mais ils n’en sont pas à cela près tous ces touristes du mondialisme mondial socialiste. Nous ne critiquerons pas ici l’homme de chair et de sang, pour lequel nous n’avons que simple compassion, outil des loges et des sociétés des pensées qui s’imaginent créer une dictature universelle tant sur les Peuples que sur l’Humanité, se servant ainsi de tous les phasmes qui se précipitent pour gargariser leur orgueil,  pour asservir à leur idéologie ridicule et babélienne, tous les Peuples de cette petite Terre, qui les rejettent, unanimement. Oui, cette idéologie qui crache sur la France, sur son avenir qui est le porte flambeau de la Liberté, pour le gréer dans la souillure de guerres apatrides aux fins de servir des aqueducs gaziers et le trafic de drogue Afghan, pour servir des multinationales véreuses qui par l’esclavage soumettent des Peuples entiers, pour le gréer dans l’aide sans concession à des assassins qui sévissent dans tous les Pays du Maghreb, en Libye, en Syrie, tuant, découpant en morceaux tout ce qui s’appelle Chrétien, tandis que notre Président agite le sabre identique qui les martyrise en Arabie Saoudite ! Non, la France ne doit rien à cette écume, à cet ersatz, à cet ectoplasme initié par la subversion, conduit par les sociétés discrètes jusqu’au plus haut niveau de nos pouvoirs par le Grand Orient et ses succédanés, une loge noire initiant l’avortement non consenti, bientôt l’euthanasie non consentie, déguisant les médecins en meurtriers, instituant la théorie du genre, qui n’en déplaise n’est pas une rumeur ( le mensonge va à ravir à la subversion),  cette vision de débile mental au service de l’asservissement, de la marchandisation du sexe, de la pédophilie, une honte pour notre Nation ! Nous sommes tombés de charybde en Sylla, après la mise en œuvre de la politique de l’Ordre noir, la défense rapprochée des trois cents familles qui ne veulent en aucun cas voir évoluer la condition humaine, maintenant la mise en œuvre de la politique subversive de la maçonnerie déviante qui depuis 1776 pourrit tout ce qu’elle touche ! On ne peut que rire de voir ce Parlement, la subversion maçonnique quittant ses rangs, sans le moindre esprit de tolérance, pour écouter les autres francs-maçons qui vont alors louer presque leurs petits frères et certains jusqu’à se coucher devant la subversion elle-même ! Pauvre France, voici donc résumée sa situation à ce jour, une majorité de francs-maçons se congratulant, se faisant des grâces, se faisant des ronds de jambe, cependant que le Peuple Français, au-delà de toute cette mise en scène, affronte sa paupérisation, une paupérisation née des intérêts de l’usure, que cette gouvernance jamais n’osera affronter, car totalement et irréductiblement liée à son entreprise de siphonage de la monnaie, de l’intelligence du Peuple de France. Face à ce phasme qui se greffe sur notre Nation pour la violer, la voler, détruire ses libertés, ses acquis sociaux, qui préfère l’exogène, au motif bien intéressé de voir des esclaves consentants s’insérer dans notre Société, qui préfère les communautarismes et prie pour certains les uns les autres tous les jours à leur profit, en détruisant et faisant détruire la Chrétienté, mère de notre Civilisation, dans notre Nation, au profit de la religion de la soumission, il n’y a aucune alliance à faire. Cette intolérance, la stigmatisation, le racisme et le discours xénophobe de cette gouvernance envers les Françaises et les Français de souche, incitant à la haine des Françaises et des Français par les marginalités qui s’installent avec un laisser-aller sans pareil né de cette gouvernance, qui bafoue les droits des Citoyennes et des Citoyens  de France, ne seront pas oubliés par le Peuple de France. Les outils de la subversion, l’antisémitisme et le racisme qui n’existent que dans le cœur de l’atrophie, savoir l’Être qui ne se respecte pas lui-même, ne respecte pas les autres,  et ne se fait pas respecter, sont usés et chacun peut voir qu’ils ne sont que les leurres permettant un racisme sans précédent envers les Peuples Européens, dans chaque Nation, par toutes celles et tous ceux qui profitent de lois idiotes, parfaitement initiées afin d’obtenir des esclaves à bon marché. Ces Être-Humains n’y sont pour rien, nous le savons tous et nous les respectons dans leur croyance d’accroire qu’ils vont bénéficier du loto lors que la plupart se retrouvent au chômage faute de capacité, mais croyez-vous un seul instant que l’inverse soit vrai ? En aucun cas. Pour que cela soit, il convient de revoir les fondements mêmes de cette « république » bananière maçonnique, car qui veut être Français doit le prouver par sa valeur intellectuelle ou manuelle. Il convient donc de demander à cette gouvernance d’illuminés se cachant sous les paravents de la Démocratie, la suppression des allocations familiales, la suppression des allocations logements, la suppression de l’Ame, la suppression de la CMU, la suppression des indemnités chômage au bout d’un an, la suppression du RSA au bout d’une année, l’interdiction du regroupement familial avant cinq ans et sous réserve que le prétendant ne soit ni chômeur ni condamné pour une peine quelconque, la réduction à 9 ministres le gouvernement, la réduction à 300 000 personnes les effectifs d’une éducation dite Nationale qui est le prurit de toute la subversion imaginable et possible,  ces premières économies permettraient d’obtenir 93 milliards d’euros d’économies immédiates, qui ajoutés aux 94 milliards que nous coûte l’immigration annuellement, pondérée par le chiffre précédent, nous permettraient d’économiser environ cent cinquante milliards d’euros. Conjointement, il convient de convoquer immédiatement les banquiers et financiers apatrides afin de renégocier la dette, qui doit être émargée d’intérêts indus, avec réforme concernant l’emprunt qui ne doit passer que par l’intermédiaire de notre Banque Nationale qui n’a de compte à rendre à personne et en aucun cas à cette dictature financière que l’on ose appeler l’ « europe ».  Nulle confiance ne doit donc être accordée à la pérennisation de la paupérisation par le mondial socialisme en action qui ne défend en aucun cas les intérêts des Françaises et des Français, en aucun cas les intérêts des Peuples Européens, mais bien au contraire défend l’usure et ses caractéristiques les plus obviées qui soient.  On ne pactise pas avec celles et ceux qui veulent détruire la Société Française, on ne pactise pas avec ceux qui noient les Pays Européens, dans une boue glauque et morbide, qu’on ose appeler l’ « europe », on ne pactise pas avec la fourberie, la traîtrise, la félonie, la reptation, la flagellation. Et que l’on se rassure, la France se relèvera de cette subversion, l’Europe des Nations naîtra sur les cendres du Marché du Temple dans laquelle elle est enchaînée, aucune inquiétude sur l’avenir, n’oubliez-pas, vous êtes la majorité et représentez plus de cinquante pour cent des voix citoyennes, l’UMPSUDIPS ne représentant qu’à peine trente-cinq pour cent des voix de notre Peuple. Mobilisez-vous sans faille pour bouter cette gouvernance lors des « européennes », la subversion et ses maîtres à danser, petites choses manipulées par l’usure qui obéissent à l’usure et se contrefichent totalement des intérêts tant de la France que de son Peuple, tant des intérêts des Peuples Européens que de l’Europe. Il suffit de l’esclavagisme, il suffit d’être les esclaves des usuriers et de leurs pantins politiques ! Chacun sa voie comme on dit, souhaitons que la Voie de la réalité submerge totalement la  Voie de la virtualité et ses phantasmes, que vit avec crudité le Peuple Américain totalement emprisonné par les chaînes vivipares de la finance et des banques apatrides, ce qui sera notre destin si nous ne votons pas la salubrité publique nécessaire à l’oxygénation des Institutions, par une loi terminale instituant la séparation de la maçonnerie et les sectes de l’État. Car rappelons-nous que nous ne devons rien au brigandage, au viol et au vol de nos racines éternelles, qui sont éternelles quoi qu’en pensent les larves qui ne se respectent pas et pour des petits sous sont en reptation devant leurs maîtres. Cela vient, n’en doutons pas. La gouvernance actuelle, inéluctablement, va se fondre dans la vase qui est la sienne, et les élections législatives verront un sang neuf saillir l’Assemblée Nationale, le sang du Peuple qui remettra de l’ordre dans ces écuries devenues de notre État. La petitesse, l’immoralité, étant les mamelles de cette dénature qui ne gouverne que sur trente-cinq pour cent de nos citoyennes et citoyens, la France n’en veut plus, c’est ce que n’ont pas compris les Députés comme les Sénateurs, cette Gouvernance, usurpatrice en son déni de décliner ses appartenances, qui les induisent par serment à la destruction de la civilisation Française, à son noyage dans un mondialisme ahurissant dont le traité transatlantique, qui n’a pas été évoqué par le premier ministre de ces trente-cinq pour cent, par le plus grand des hasards. Il suffit de l’obséquiosité, il suffit des leçons de « morale », nous n’avons rien à entendre et encore moins à apprendre de cette déshérence,  qui se gave, qui se permet des retraites dorées, qui humilie et injurie le Peuple, dans ce propos du « populisme », le Peuple qui doit s’insurger contre cette dénomination en montrant avec rectitude que la gouvernance se fait au nom des usuriers, et non de ce Peuple trahi par l’usurpation. Oui, regardez –les, apprenez qui ils et elles sont, d’où ils et elles sortent, qui les cornaquent, et vous comprendrez mieux, vous,  les aveugles et les borgnes, les bêlant et les mous qui dans leur intransigeant égoïsme lié à leur lâcheté, ont besoin de voir ce qu’il en est. Notre Industrie, notre Agriculture, nos Services ont été détruits par le mondialisme, alors lorsqu’on entend déclamer que la France est une grande puissance économique, industrielle, on ne peut que rire, alors que ces gouvernances ont tout fait pour détruire notre organisation industrielle, agricole, et conjointement notre Armée, quant à notre École n’en parlons pas, c’est le pur résultat du scandale maçonnique conduisant notre Jeunesse à l’acculturation et à l’illettrisme. La France doit être forte et juste avons-nous entendu. Mais de quelle France parlons-nous, de quelle force parlons-nous, de quelle justice parlons-nous ? La force de la Maçonnerie, la justice la Maçonnerie faites  pour ses petits frères et ses petites sœurs et en aucun cas pour le Peuple ! De qui se moque-t-on ? Les références à Valmy, une fausse bataille transigée entre Francs-Maçons Européens pour payer les dettes de son Grand Maître, 1848  la révolution des Francs-Maçons par excellence, à Jaurès, mais Jaurès défendait le Peuple, à De Gaulle, on ne voit vraiment pas comment un mondial socialiste peut se référer à celui qui ne voulait en aucun cas noyer la France dans le marécage mondialiste, aux Partisans, il conviendra ici de ne jamais oublier que la majorité des partisans furent de droite traditionnelle, tandis que les ministrables se courbaient devant le Maréchal, aussi ces références induites, faites pour hypnotiser les indécis, ne peuvent hypnotiser en aucun cas celles et ceux qui sont réveillés. La France est éternelle, ne l’oublions pas, et la France saura en son temps par la voie des urnes, n’en déplaise, la relégation de cette utopie à l’utopie elle-même, de cette dictature usurpatrice à ses chères études dans leurs petites loges où ils trépigneront du fait qu’ils n’auront plus accès à aucun pouvoir, puis se calmeront, n’en doutons un seul instant, pour retrouver la Voie de la Maçonnerie qui est celle non pas de l’athéisme, de cette culture de mort née du nihilisme, mais densité du conseil, entreprise s’il en fallait de réforme totale de ces sociétés de pensées totalement perverties par l’illuminisme.  La dissolution viendra, ce n’est qu’une question de temps. Il est pathétique de voir comment la subversion brûle les ailes de ses licteurs, mais cela n’est-il pas le fond de cette doctrine ayant envoyé Robespierre, Marat, Danton, Saint Just à la guillotine ? Ne vous trompez pas, nous sommes dans le même système, un système qui tel Ouroboros se désintègre lui-même. Un épiphénomène qui disparaîtra comme  il est venu, car que représente-t-il à l’échelle du temps, à l’échelle des millénaires qui ont créé notre Nation ? Rien, le vide, le vide total. » L’intoxication du virus maçonnique est là sur cette petite planète à son comble, pauvre France livrée aux serviles esclaves d’une usure dont nous nous sommes séparés il y a de cela bien des millénaires, espérons que son Peuple s’éveille à cette entreprise dérisoire. À suivre…

The masonic trust

Poor land in the hands of sects who have understood nothing in life and who are cheering each other in their concern to destruction, a new missive, read: " We laugh simply of the political speech that we have just had inflicted, by this masonic representation which is the indecency even for the human being who is respected and respects others. There is no question here of grant no confidence to this aids subversive, to this hatred of the French and the French who reads too well in the face of the providential man who has been proven, in the gassing, arbitrary imprisonment, and of course the corn cobs, worthy successor of Bela Khun, Yagoda and company. France is not born with this heresy which as usual is glossed over in the values of France as if it  was the author, then it is that simple and pale copier. Is not Jaures neither Clemenceau who wants to, he must first have in itself the retentivity formal born of millennia which do not drain to the dustbin by a simple revolution born of freaks bavarian paid by the English. This speech has no value, it delighted the; and highlights everything that is not France and never will be. If the France to a universal vision, this universalism is not born in the loges or languish the thinkers who are turning in circles in order to better to destroy everything that has been created in this typology in order to make believe that they are the inventors. No chance for this morgue of mediocre, universalism is do with the Roman Catholic Church which France is the eldest daughter, with all due deference, and this legacy is the blood that flows in the veins of each French as each ethnic French who are the majority in our Nation. We see here a usurpation in full daylight, a new, you will tell me, but they are not at this nearly all these tourists of globalism socialist world. We do not criticize here the man of flesh and blood, for which we do not have that simple compassion, tool of the lodges and societies of thoughts which imagine create a universal dictatorship both on the peoples that on humanity, thus using of all stick insects which rush to gargle their pride,  to enslave them to their ideology and ridiculous babelienne, all peoples of this small land, who reject them, unanimously. Yes, this ideology that is spitting on the France, on its future, which is the door torch of freedom, for the Greer in the filthiness of wars stateless persons for the purposes of serving of aqueducts gas and the drug trafficking Afghan, to serve the multinational shysters who by the slavery submit entire peoples, for the Greer in the aid without concession to the mass murderers who are rampant in all the countries of the Maghreb, Libya, Syria, killing, cutting into pieces everything that is called Christian, while our President waved the sabre identical which the martyred in Saudi Arabia! No, France owes nothing to the froth, to this ersatz, in this ghostly developments initiated by the subversion, led by the discrete companies up to the highest level of our powers by the Grand Orient and its substitutes, a seated black initiates the abortion non-consented, soon euthanasia non-consensual, disguising the doctors into murderers, establishing the theory of the kind, which do not mind is not a rumour ( the lie is going to overtake the subversion), this vision of imbeciles in the service of the servo control, of the commodification of sex, paedophilia, a disgrace to our Nation! We are tombs of Scylla in Sylla, after the implementation of the policy of the black Order, the close-in defense of three hundred families who do not want in any case see evolve the human condition, now the implementation of the subversive political of the masonry deviant who since 1776 rots everything it touches! One can only laugh to see this Parliament, the masonic subversion leaving its ranks without the slightest spirit of tolerance, to listen to the other masons who will then rent almost their little brothers and some up to lie down in front of the subversion itself! Poor France, here is therefore summarized his situation to this day, a majority of Freemasons is clapping their hands, making thanksgiving, making round of leg, however that the French people, beyond any this staging, confronts its impoverishment, a impoverishment was born of the interests of the wear, that this governance never would dare confront, because completely and irreducibly linked to its business of siphoning off of the currency, the intelligence of the people of France. Faced with this phasme which is grafted on our Nation for the violate, the steal, destroy its freedoms, its social achievements, who preferred the exogenous, on the grounds very interested to see the slaves consenting to insert in our society, who preferred the; and requests for certain each other all the days to their advantage, by destroying and making destroy Christianity, Mother of our civilization, in our Nation, for the benefit of the religion of the submission, there is no alliance to do. This intolerance, stigma, racism and the xenophobic discourse of this governance toward the French and the French of strain, inciting to hatred of the French and of the French by the marginalites that install with a let-go without such does this governance, which violates the rights of the citizens of France, will not be forgotten by the people of France. The tools of subversion, the anti-semitism and racism which exist only in the court of the atrophy, know the Be who do not comply with itself, does not adhere to the other, and is not done respect, are worn and everyone can see that they are only the decoys allowing a racism without precedent toward the peoples of Europe, in every nation, by all those who benefit from silly laws, perfectly initiated in order to obtain slaves to good market. These Be-humans there are for nothing, we all know that and we respect them in their belief to believe that they will benefit from the loto during that most find themselves unemployed lack of capacity, but do you think for one moment that the reverse may be true? In no case. For this to happen, it is appropriate to review the foundations of this "republic" masonic banana, because who wants to be French must prove by its intellectual value or manual. It is therefore appropriate to ask to this governance of freaks hiding under the screens of the Democracy, the abolition of the family allowance, the deletion of the housing allowances, the deletion of the MEAS, the deletion of the CMU, the removal of unemployment allowances at the end of a year, the deletion of the RSA at the end of a year, the ban on family reunification before five years and subject that the suitor is neither unemployed nor condemned for a particular sentence, the reduction to 9 ministers the government, the reduction to 300,000 people the staff of an education so-called "national who is the pruritus of the entire subversion imaginable and possible, these first cost savings would allow to obtain 93 billion euros to immediate savings, which added to the 94 Billion that costs us immigration annually, weighted by the previous figure, we would save about one hundred and fifty billion euros. Jointly, it is necessary to immediately convene the bankers and financial stateless persons in order to renegotiate the debt, who must countersign of interest indus, with reform concerning the loan which must only move through our National Bank who is accountable to no one and in no case in this financial dictatorship that we dare call the "Europe"  .  Zero confidence should therefore be given to the sustainability of the impoverishment by the global socialism in action which defends in no case the interests of the French and the French in no case the interests of the peoples of Europe, but on the contrary defends the wear and its characteristics the most obviees who are.  It is not compromising with those who want to destroy the French Society, we do not compromising with those who drown the European countries, in a mud mirky and morbid, they dare call the "Europe"  , it does not compromising with the deceit, treachery, treachery, creeping, flogging. And that we should be reassured that, France will raise of this subversion, the Europe of Nations will be born from the ashes of the market of the Temple in which it is chained, no concern about the future, do not forget, you are the majority and represent more than fifty percent of the votes citizens, the UMPSUDIPS representing only barely thirty-five per cent of the vote of our people. Unwire Your World without flaw to oust this governance during the "European", subversion and the dancing masters, small things to be manipulated by the wear which obey the wear and news is totally for the interests of both the France that of its people, both the interests of the peoples of Europe that of Europe. It is enough to slavery, it is enough to be the slaves of the loan sharks and their political puppets! Each its track as it is said, hope that the track of the reality completely submerged the track of virtuality and its phantasms, that lives with crudity the American people totally imprisoned by the chains v iviparous paludines in finance and the banks stateless persons, which will be our fate if we do not vote the public sanitation necessary to the oxygenation of the Institutions, by a terminally ill act establishing the separation of the masonry and the sects of the State. Because let us remember that we must not do anything to the banditry, rape, and theft of our eternal roots, which are eternal whatever may think the larvae who do not respect and for small under are creeping in before their masters. It comes, do not doubt it. The current governance, inevitably, is going to melt in the vase that is the Siena, and the legislative elections will see a new blood protrude the National Assembly, the blood of the people who will recover from the order in these stables become of our State. The smallness, immorality, being the breasts of this denatured which does not govern that on thirty-five per cent of our citizens, France does not want more, that is what have not understood the Members as the senators, this Governance, usurper in its denial to decline its memberships, which the misleading by oath to the destruction of the French civilization, to its flooding in a globalism astounding whose transatlantic treaty, which has not been mentioned by the prime minister of these thirty-five per cent, by the greatest of coincidences. It is sufficient to the obsequiousness, you only need the lessons of "moral", we have nothing to hear and even less to learn of this unclaimed assets, which is glutted, which allows retirees golden, who humiliated and insulted the people, in this regard the "populism", the people who should be outraged against this denomination in showing with rectitude that governance is done in the name of the loan sharks, and non of this people betrayed by the usurpation. Yes, watch -the, learn who they are, where they and they come out, which the cornaquent, and you will understand better, you,  the blind and the blind, the bleating and soft which in their intransigent egotism linked to their cowardice, have need to see what it is. Our industry, our Agriculture, our Services have been destroyed by the globalism, then when we hear rant that France is a great economic power, industrial, we can only laugh, then that these governance have done everything to destroy our organization industrial, agricultural, and jointly our Army, as to our school do not talk about, that is the pure result of Masonic scandal leading our youth to the acculturation and illiteracy. France must be strong and just have we heard. But of what France we talking, of what force we talking, what justice are we talking about? The strength of the masonry, justice the masonry made for her little brothers and his little sisters and in no case for the people! Who are they trying to fool? The references to Valmy, a false battle being traded between Freemasons Europeans to pay the debts of its Grand Master, 1848 the revolution of the Freemasons by excellence, to Jaures, but Jaures was defending the people, to De Gaulle, we cannot really see how a socialist world can refer to the one who wanted no walnut France in the swamp globalist, the supporters, it will be appropriate here to never forget that the majority of supporters were of traditional right, while grit se courbaient before the Marshal, also these references induced, made to hypnotize the undecided, do can hypnotize in no case and those who are awake. France is eternal, do not forget, and France will in his time through the ballot, not withstanding, the relegation of this utopia in the utopia itself, of this dictatorship usurping its expensive studies in their small housed or they trepigneront of the fact that they will no longer have access to any power, and then will calm down, there is no doubt a single moment, for return to the path of the masonry which is the one not of atheism, of this culture of death born of nihilism, but density of the council, business if he in need of total reform of these companies of thoughts totally perverted by the enlightenment shows. The dissolution will come, it is only a matter of time. It is pathetic to see how the subversion burned the wings of his lictors, but is not this the substance of this doctrine that sent Robespierre, Marat, Danton, Saint Just to the guillotine? Do not get me wrong, we are in the same system, a system which such Ouroboros disintegrates itself. An epiphenomenon which will disappear as it has come, because what does it mean to the time scale, to the scale of millennia that have created our Nation? Nothing, the vacuum, the total vacuum. "The poisoning of the masonic virus is here on this small planet at its height, poor France delivered to the bonded laborers slaves of a wear which we have separated there is of this well of millennia, hope that his people awake to this company derisory. To follow ...

© Vincent Thierry

Contre Révolution PDF Imprimer Email
ETRE HUMANITE
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 02 Janvier 2014 à 12:53

Contre Révolution

Des nouvelles de cette petite Terre, après ce nouvel an fardé par le mensonge, l’hypocrisie et la morgue de l’usure régnant en France, mais écoutons ce qui nous est dit : «  Nous vivons désormais dans le règne du mensonge et dans le règne de la terreur intellectuelle et physique, ne parlons même pas de la terreur spirituelle dans cette France lovée dans la fange de l’usure. Alors que cette Nation perd toute souveraineté, au motif de la signature d’un traité transatlantique par des traîtres aux Nations, ces commissaires politiques européens appliquant à la lettre la destruction aux fins d’une gouvernance de pacotille aux mains de l’usure, on amuse les Peuples avec des faits divers, dans l’aporie des mots, dans l’aporie des verbes, dans la descente aux enfers de tout ce qui constitue un Etre Humain, afin de faire resplendir la quincaillerie, le vernis, la putrescence, la débilité, la coordination de l’insomnie. Apothéose, on voit les actualités de cette Nation envahie par toute la boue glauque qui se confond dans sa bestialité, sa connerie, sa bêtise institutionnalisée qui sont les remparts de ces fauves qui ne sont que corruption de l’Humanité, qui végètent dans leurs basses loges afin de dicter le dire, afin de dicter le droit de rire, afin de dicter l’assomption de leur dictature tribale et bestiale. Le cas de l’humoriste Dieudonné est symbolique de l’outrance de cette boue qui roucoule sur le méat de sa putridité, l’ignorance et ses vestales, dont la propagande se trouve flouée par le verbe de cet humoriste. Car Dieudonné dit des vérités que ne veut pas entendre la cabale de la subversion qui cache ses crimes sous des lois parjures, sous des lois ignobles nées de la peur de la découverte de ce qu’est la subversion dans sa pourriture cervicale la plus avancée, un bubon nanti de tueurs nés de tout ce qui existe, non dans l’apparence mais dans le cœur même de nos sociétés embrigadées dans le mensonge, dans cette hystérie et cette parodie qui sont les vêtures de la boue qui se compose, s’enhardit, se concatène, s’oblige, dans des discours fats à l’usage des fats, voyant jusqu’au Président de notre République soumise à la bestialité encore s’immiscer dans les affaires Syriennes au motif du mensonge le plus éhonté qui a fait reculer les Etats-Unis eux-mêmes, l’usage d’armes chimiques par le pouvoir de Bachar El Assad, lors que chacun sait que ces armes ont été utilisées par les djihadistes qu’arme notre Nation ! On croit rêver devant tant d’hypocrite langueur, on croit rêver devant tant d’ignominie, on croit rêver devant tant de reptation devant ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais, n’en déplaise aux invasions barbares qui se tressent sous les ressorts de marchés avariés qui vont servir à la mise à mort des Peuples du Moyen-Orient. Personne n’est dupe de cette attitude de bourgeois de Calais que prend cette gouvernance, qui cache sous la remise des clés le plaisir de voir enfin le Peuple de France mis à genoux, ce qui ne sera pas, je vous rassure, car le Peuple de France à plus de 80% ne reconnaît plus cette folie de la subversion qui parade encore dans notre Nation, s’appuyant sur toutes les cosmétiques des communautarismes pour se maintenir dans ce pouvoir factice, irréel au sens de la Démocratie, totalement usurpateur, et qui se dépêche en fonction des modalités du découpage électoral de passer ses lois putrides qui seront les unes les autres jetées au feu du bûcher des vanités, que le Peuple concrétisera par la dissolution du socialisme et de ses féaux dans les urnes et par les urnes. Mensonge donc, mensonge sur la Syrie, mais mensonge aussi sur les impôts qui doivent être augmenté de 12 milliards d’euros cette année, alors que je le rappelle l’immigration massive nous coûte 97 milliards d’euros par an, voyant pressurés jusqu’à la lie les classes moyennes pour les réduire à l’état de pauvreté, à la soupe populaire comme huit millions de nos concitoyens vivants sous le seuil de pauvreté, tandis que l’on distribue sans compter, logements, retraites, aides diverses et variées, subventions à tous les communautarismes qui s’installent dans notre Nation, vidant nos caisses de sécurité sociale, vidant nos caisses de retraites, sans que les Françaises et les Français n’aient leur mot à dire, un scandale opérant dans le silence, voyant l’hallali prononcée envers notre Peuple. Un Peuple qui devrait s’unir suivant les désirs de la subversion à la subversion, parce que dans la folie de cette gouvernance de la destruction, il apparaît en supplément que tout un chacun doit s’unir à sa vision glauque et boueuse de notre devenir ! Les aveugles consentiront, les borgnes se plieront, mais celles et ceux qui sont éveillés devant ce pourrissement de notre civilisation, sauront ne pas s’allier avec cette boueuse conscription, cette aventure dénaturée qui roule à tombeau ouvert vers l’abîme, aidée en cela par toutes les fioritures payées par ce pouvoir, ses hordes bolcheviques que l’on retrouve dans toutes les institutions, dans la magistrature avec son mur des cons, et la libération des prévenus ne valant pas cinq ans de prison, les violeurs d’enfants, les tueurs divers, dans la police avec ses hommes de main qui arrêtent et gazent, laissent s’installer les gangs organisés dans les zones de droits,  facilitent ainsi l’épandage de la drogue dans notre Nation, sous la houlette d’un pouvoir conjuguant la destruction avec l’avilissement. Avilissement de nos populations, de nos aïeux aux maigres retraites mangeant à la soupe populaire pour lesquels se préparent la belle loi sur l’euthanasie, dans le culte de la mort le plus répugnant qui soit, ce culte que l’hypocrisie ne cache plus, tant les regards de cette gouvernance se montrent dans tout ce qu’ils ont de haine envers la vie, une haine farouche envers l’Identité Française, une haine farouche envers son Peuple, une haine totale envers l’Etre Humain, une haine globale envers l’Humanité qui devrait être esclave de leur perversité la plus délirante qui soit, voyant la pédophilie désormais licite en Italie, indécence  irrespectueuse la plus totale de l’Etre Humain. Et l’on voit déjà se presser leurs contempteurs en mettant en exergue un personnage de la mode dont on se souviendra de son livre traitant de la « méchante Lulu », où l’on voit le massacre d’enfants par la bestialité la plus putride qui soit. Voici les emblèmes de cette pourriture qui jaillit de la boue qui englue notre Nation, la pédophilie après le culte de l’anus, un culte dévoué, un culte sordide, que l’ONU engage par la masturbation dès l’âge de quatre ans de nos bambins, qui demain se sodomiseront les uns les autres pour la plus grande gloire de la dépravation, sans conscience de l’Amour, car l’Amour qu’est-ce que pour la haine ? Sinon l’obstruction à son pouvoir sur des choses qui doivent mendier sa pitié, accueillir son RSA, sa CMU, un profil d’abattage pour sursis, un profil d’esclave pour toute destinée. Elle est belle la théorie maçonnique issue des glauques interprétations de ce minable Weishaupt, petit jaloux de tout ce que la nature a créé, vermine s’il en fût dont les héritiers sont les suces queues intrépides, que l’on voit fanfaronner en se prenant pour Robespierre, ou bien Danton, ou pire encore pour Bela Kun, ce fou, qui en trois semaines a fait assassiner plus de vingt-cinq mille personnes,  envoyé par le Kominterm pour semer la terreur dans la République Espagnole de 1936, dont les successeurs sont là, dans toute leur morgue assoiffée de mort. La limpidité éclot de cette vérole qui sue de tous les pores de notre Nation, gangrenée, laminée par ses dévots, ses hérétiques, ses nihilistes, ces, et on pourra le dire pour cette engeance, ces choses atrophiés de l’unité qui sied à l’Etre Humain, qui voudraient que chacun leur ressemble afin de jouir de leur perversité morbide à souhait.  Mettons en garde toutes les Françaises et les Français de cette souillure de l’esprit qui se vautre dans l’analphabétisme, dans l’illettrisme, dans ce marais puant où l’on se congratule, où l’on fait des agapes en l’honneur de la trivialité, de la dérision, de la prosternation, de la connivence comme on l’a vu avec l’affaire de ce Ministre qui fait honte à la France en plaçant, pour ne pas payer d’impôts, ses réserves dans les Iles bénies où la corruption est maître mot. Un Ministre qui aurait dû être déchu de tous ses droits civiques comme le seront toutes et tous appartenant à la Franc Maçonnerie déviante, sans l’ombre d’une retraite, pour avoir estimés être parjure envers l’Etat Français et l’avoir vendu aux marchands du Temple. Ce temps n’est pas loin lorsque les consciences éclairées verront la boue qui les enlise, le mensonge qui les annihile, l’hypocrisie dont ils sont enrobés, la morgue d’une impolitesse générale en provenance des féaux de ces sectes dont certaines immondes régnant sur notre Nation.  Et leurs féaux se pressent les uns les autres en leur double visage, dans l’obséquiosité la plus vile. Lorsqu’on les écoute, on ne peut être qu’écœuré par leurs passes droit, leur jeu de jambes, leurs mimiques plus grotesques les unes que les autres, apparences de l’inapparente volonté d’Etre, que la prosternation conjointe éblouie dans une reptation confondante qui nous voudraient les uns les autres en contrition, en flagellation, alors que le simple regard de ces circonvolutions doit faire prendre conscience de la manœuvre onirique qu’elle conjoint, touchant l’altérité, touchant ce secret de l’Etre Humain que jamais l’Etre Humain en son unité ne peut accepter, tant le mensonge, tant la propagande, ses écrits et ses verbes les plus inhumains, les plus antinomiques de la nature Humaine. Ici le fossé se creuse entre ces tenanciers de la mort, et les répons de la Vie, et la Vie vaincra cette tentative de possession, ce gruau infect dont le poison voudrait terrasser les Peuples. Il veut faire table rase de notre Humanité, de nos civilisations, de nos Identités, de nos Races, de nos Peuples, de notre devenir, faites table rase de sa subversion, de ses échos les plus moisis qui suintent la vermine et que la vermine déploie, il veut, pour cacher ses crimes, nous empêcher de penser et maintenant de rire, faites fi de ses insanités, tout un chacun peut rire, tout un chacun peut penser, tout un chacun peut critiquer, tout un chacun ne doit pas cacher le dégoût que lui inspire cette déjection qui trône sur ses centaines millions de morts, et qu’embrassent de pauvres Etres, atrophiés de leur réalité pour mieux se fondre dans la virtualité, inconscients en les prémisses de leur entrée dans ces loges sataniques de ce qu’elles leur réservent et leur obligent à faire, à détruire, à se souiller dans l’immonde, dans ce que la nature rejette comme on jette le papier hygiénique dans les toilettes. Car ici, il s’agit bien d’hygiène, l’hygiène de l’Etre Humain face à ce délire, qui doit se tenir debout au milieu des ruines exposées qu’il devra reconstruire, car cette reconstruction aura lieu, n’en déplaise, le couronnement des Brutus, des Néron ne pouvant durer très longtemps dans le cadre de la vision éclairée qui témoigne de ces fresques d’horreur qu’accomplit la subversion dans tous ses états. Il y a là une étude clinique à faire de ce brouet de la destruction, personnages aux traits semblables qui s’imaginent les maîtres de ce monde alors qu’ils ne sont que les esclaves de leur idéologie putride, qui pour l’imposer encouragent le crime, la malversation, la traîtrise, le vol des idées – car cela est dans leur nature puisqu’incapable de la moindre création, rappelons-nous les idées de Poincaré, les idées d’Hebert, et tutti quanti – le viol du commun qu’ils considèrent comme un animal servile, et plus communément le viol de leur Peuple qu’ils conchient, se réservant ses attributs, la Liberté, l’Egalité, la Fraternité, pour les membres de leurs sectes déviantes, car cette trilogie n’est pas pour le Peuple et ce serait risible de le croire, elle a été bâtie dans le mépris des Peuples, pour uniquement servir les féaux de la destruction qui se reconnaissent et ne se touchent pas, chacun d’entre eux devant défendre chacun d’entre eux fussent-ils dans le crime comme on l’a vu avec ce Ministre qui continue à parader. Prenez mesure, et chassez des votes toute cette lie qui vous sourit, vous serre les mains, embrasse vos enfants, en ayant pour seul but que la destruction de votre Nation, de votre Peuple, de votre Identité, de votre culture, de votre spiritualité, jusqu’à dégager dans vos impôts locaux des subsides pour la construction de mosquées, alors qu’ils laissent dans les ruines les églises, tant de voix à recueillir de tout ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais, car ne vous attendez au processus d’intégration de leur part, bien au contraire le communautarisme est favorisé, car vivier d’élections à venir. On le voit dans les grandes villes comme les plus petites et j’en connais une où l’on a implanté grâce à son maire en plein cœur d’une ville moyenâgeuse,  une communauté africaine, qui n’est pas responsable de ce fait, mais dispose ainsi des maisons millénaires construites par nos ancêtres qui joignent une Abbatiale remarquable, au grand émoi de la population qui n’a pas eu son mot à dire. Ces féaux sont une honte pour notre Nation dans le cadre du reniement de nos racines, de nos souches profondes qui hurlent dans nos cimetières pillés par les hordes satanistes et des populations exogènes revendant le fer, le laiton, la ferraille en tout genre, sous le regard compatissant de toute la haine qui se réjouit lorsqu’on touche au cœur de la France.  Hygiène donc lors des prochaines élections, tous ces féaux du crime et de la lacération de notre Patrie doivent être laissé sans la moindre voix des Françaises et des Français, quelle que soit leur couleur, quelle que soit leur orientation sexuelle, quelle que soit leur confession, car la France ce n’est pas ce bourbier immonde qui ressemble de plus au plus à Verdun pendant la première guerre mondiale, voyant vandaliser dans le « politiquement » correct toutes les armoiries de la France, voyant les vautours sucer le sang et la sueur de notre Peuple, voyant la boue se déverser à flux continu par l’intermédiaire des médias aux ordres qui nous permettent ce rire que l’on veut désormais nous soustraire en nos pauvres libertés souillées par le mensonge et la dictature du mensonge. Prophylaxie donc envers la subversion et ses féaux. Ne prenez pour argent comptant ce que l’on vous dit, analysez les dires, sondez les esprits, posez la question de la confiance relativement aux appartenances et s’il s’avère que l’impétrant au pouvoir ne s’appartient pas mais appartient aux sectes subversives, écartez le où la immédiatement du pouvoir, ne vous laissez impressionner par ces appartenances qui relèvent de la béquille dont ont besoin certaines personnes qui ne sont pas unitaire mais atrophiées soit spirituellement soit matériellement et qui cherchent un support pour avancer dans la vie, et épousent toutes les causes nihilistes afin de se croire puissance alors qu’ils ne sont qu’impuissance malgré leurs apparats, leur bourgeoises contingences, leurs leurres les plus désuets qui ne doivent pas être des obstacles à votre découverte de ces personnes. Soyez clair avec vous-mêmes, devez-vous remettre le pouvoir du Peuple à celles et ceux qui ne défendent pas le Peuple ? Devez-vous remettre le pouvoir à des pions sur l’échiquier dont on voit si bien le formalisme mortifère dans ce jour, à l’image de son petit frère en Janus qui vous a trahi en implantant un mini traité européen pour vous perdre dans la lie de l’usure ? Réveillez-vous devant les fadaises, ne réagissez pas en masse, l’intelligence de la masse diminuant comme le carré de son échantillon, et réduisant à l’infantilisme les foules. Soyez-vous-mêmes et posez les bonnes questions, sur le devenir de votre commune, sur le devenir de votre Nation, sur le devenir de cette europe de nains qui devra être remplacée par l’Europe des Nations. Ne soyez dupes des sourires, des connivences, des poignées de mains qui suent l’hypocrisie, ne soyez dupes de cette politesse exagérée envers vous alors qu’elle n’est que le paravent de la haine de celle ou de celui qui la déploie, telle celle de certains pantins politiques qui n’osent affronter le Peuple et ne le saluent qu’avec déplaisir, tendant à peine une main moite, répugnante comme certaines couvertes de sang, le sang des Françaises et des Français hurlant en fleuves au motif de la duplicité de laboratoires pharmaceutiques avec des pouvoirs malsains, enfantant la chimiothérapie dix fois plus nocives que le cancer qu’elle prétend soigner, afin d’accélérer la destruction de notre Peuple, dans un malthusianisme écœurant. Rappelez-vous du virus H1N1, cette aberration créée de toute pièce par un laboratoire Américain dont les souches, par erreur ont été transmises à un laboratoire Européen, permettant ainsi de dévoiler la source mortifère, ce virus pour lequel, n’ayez pas la mémoire courte, avec empressement, les pouvoirs subversifs ont commis des monceaux de catafalques en plastiques pour accueillir les morts, H1N1 dont le vaccin cent fois plus dangereux a été injecté de force à une partie de nos populations qui aujourd’hui en subit les conséquences dans le silence le plus dramatique qui soit des médias aux ordres, vaccin payé à des laboratoires qui ont fait fabriquer en Amérique du Sud, afin de renflouer leur trésorerie défaillante ! Restez les yeux ouverts sur ces affaires et ces affairistes qui se tiennent les uns les autres, jusqu’à cet homme d’affaire devenu Ministre qui après avoir été emprisonné a été récompensé par des millions d’euros indus, dans une sombre histoire pour laquelle les contribuables Français paient. N’oubliez pas que la subversion se contrefiche de l’Etre Humain et que le meurtre est son arme favorite, et il suffit de regarder d’un peu plus près ce qui rôde autour de ces affaires pour se rendre compte qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond, comme lors de l’assassinat de Kennedy où plus de cent témoins ont disparus dans des circonstances curieuses dans l’année suivant sa mise à mort. Mafia, Sectes, font bon ménage, il suffit de regarder les zones de non droit où nos policiers comme nos infirmiers sont reçus avec des seaux de merde, pour comprendre que ces zones servent les pouvoirs et que l’on ne me parle pas de paix sociale, cela fait rire, il y en a bien plus qui touchent leur enveloppe que l’on peut le penser et l’imaginer,  et l’on comprendra mieux le suicide direct ou indirect de nos policiers, écœurés par la corruption régnant sous les lustres des sectes qui se régalent de cette gabegie. Soyez vigilants, les plus hypocrites se présenteront devant vous le sourire aux lèvres, sans autre feuille de marche que celle de la destruction imposée par la subversion cachée par l’outrance et le mensonge, et ils viendront en dénonçant tout ce qui est la France, tout ce qui veut défendre la France en la traitant de fasciste, de national socialiste, d’extrême droite. Mais qu’est-ce que l’extrême droite sinon que le vivier de leurs frères en cour, nihilistes par excellence, qui sert autant la subversion que l’extrême gauche, qui elle ne s’en cache pas, il faut lui reconnaître, avec à sa tête le tenant des loges subversives par excellence. Ne soyez ni stupides ni bêtes, ne vous humiliez pas devant le crime qui se présente au nom de votre Peuple et qui doit être éradiqué définitivement des votes que vous ferez.  L’obséquiosité, le vice, l’hypocrisie sont les mamelles de cette horde factice, marque de savonnette initiée par le Cercle, par la Fondation Franco-Américaine, par le Grand Orient comme la Grande Loge de France, par la Grande loge féminine, et autres sectes qui ne se comptent plus, toutes aux ordres de la Fabian Society, elle-même aux ordres de la Mountain Table, dirigée par les Banquiers Internationaux qui n’ont pour rêve que d’instaurer le mondial socialisme pour gouverner des esclaves économiques ou sexuels dont ils se serviront comme ils le souhaitent, au-dessus des lois, en programmant leur euthanasie, leur avortement, leur liquidation massive si la nécessité de leur atrophie le souhaite. Ne soyez dupes, le communisme international a changé de plaque tectoniques, de l’eurasie elle vient d’entrer en Europe et aux Etats Unis afin de se parfaire dans la synthèse de ses ismes le communisme et le National-socialisme, le socialisme pur et dur, enfanté par la folie, la jalousie et la haine, et les porteurs de ce flambeau se présentent à toutes élections, reconnaissez-les, analysez tous leurs comportements et ce depuis, dans l’ignorance totale de leurs appartenances, que vous leur avez donné le pouvoir. Rappelez-vous cet individu voulant pourfendre la finance pour se faire élire, allant s’agenouiller avant même d’être élu, à la City,  voyez la haine qui surgit de ses hydres envers une Nation qui combat légitimement les racines du mal par excellence, cette armée de djihadistes terroristes formée en son temps par les services secrets Français et Américains pour lutter contre les Russes ayant envahis l’Afghanistan, qui désormais sont les pions de la subversion utilisés par ces mêmes services afin d’insinuer la terreur partout où cela sert les intérêts de l’usure, et notamment au Mali, et notamment en Centrafrique. Ne soyez dupes, il n’y a de guerre de libération nulle part en Afrique, il n’y a qu’un chaos organisé qui méprise les Peuples au profit de l’usure et ce dans l’horreur la plus exaltée par les pouvoirs subversifs qui se gargarisent de soit disant fait d’armes alors qu’ils ne sont que des leurres lors desquels nos pauvres soldats servent de chair à canon pour tout ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais. Voyez cette servitude des élus actuels, voyez cette hypocrisie, cette lâcheté, cette dérobade, tout en sachant qu’il existe certainement quelques Etres d’exception perdus au milieu de cette déréliction, de quelque parti qu’il soit d’ailleurs, qui devraient se retirer avec armes et bagages de toute cette lie en laquelle ils s’associent sans le savoir, sans le vouloir et à qui ce jour on demande s’unifier à la boue qu’ils ne cherchent à imposer. J’en entends dire mais ils ne sont pas tous pourris, mais la plupart des Francs-Maçons sont sincères, et ils ont raison mais ils ne voient pas que par leur serment ils se lient irrémédiablement à la subversion.  Il faut bien comprendre cela, que les sectes tiennent le pouvoir du Peuple entre leurs mains, et qu’il convient que le Peuple les dessaisissent à jamais de ce pouvoir qui ne leur appartient pas mais appartient au Peuple, ce qui permettra de nettoyer les écuries d’Augias devenues de notre Etat où toutes les hiérarchies sont composites de ces sectes immondes. Prophylaxie donc, hygiène globale, permettant la séparation définitive du pouvoir du Peuple de l’usurpation des sectes qui l’émondent, le conchient, dans la morbidité la plus totale. Il convient de faire œuvre de salubrité publique, combattre tous les partis subversifs, toutes les factions subversives, tous les communautarismes subversifs, combattre tout ce qui nuit à la Liberté Publique, à la Liberté de Penser, à la Liberté globale de notre Peuple enferré par les tentacules de l’hydre subversive qui se veut domination. Comme le disait Bonaparte à ses soldats devant les Pyramides, n’oubliez pas ici, sur notre Terre, en notre France que quarante siècles et bien plus vous contemplent, après que d’avoir été l’Empire Celte allant de l’Atlantique à l’Oural, césure de l’Empire Romain, initiation de l’Empire Carolingien, Grandeur de l’Empire Chrétien embrasant chaque Nation de notre Europe éclairée, voyant la France, fille ainée de l’Eglise, développer la grandeur et la splendeur, jusqu’à l’apocalypse de cette révolution de nains dirigée par des Allemands et financés par des Anglais, qu’enchante la gloire subversive génocidaire à souhait, balayée par l’Empire Français, initiée par une Maçonnerie dont les féaux de ce jour n’arrivent pas à la cheville, et n’arriveront jamais à la cheville, un Empire trahi par l’usure pour complaire à l’usure, voyant une République instaurée qui n’a rien du peuple et ne défend en aucun cas le Peuple, et ce depuis sa création, mais les intérêts privés  qui placent ses pions dans toutes les faces du pouvoir qui revient au Peuple et dont le Peuple est déshérité par la corruption, par le mensonge, l’ignominie, la traîtrise, la félonie,  cette débilité propre à l’impropriété qui a besoin de cannes pour marcher. L’Histoire de notre Nation n’a pas à rougir devant cette dérision, et doit impérativement servir de support au redressement National dans la fierté de son Peuple qui doit la redécouvrir et ne plus se sentir cette larve qui les écouteurs dans les oreilles se complait dans le marais fétide de la propagande. Face à l’usurpation du Pouvoir du peuple par les sectes, vous devez redressez la tête, vous n’êtes féaux de personne et encore moins de la souillure qui se soumet à l’usure, en conséquence faire œuvre de salubrité publique en éradiquant de vos votes tout ce qui ne s’appartient pas mais appartient aux sectes, ce n’est qu’à ce prix du courage que la France se sortira de l’ornière subversive dans laquelle la subversion l’enfonce de plus en plus dans l’hypocrisie la plus absolue. Soyez fiers de vos racines et jetez simplement un regard sur le dictionnaire des Noms Propres pour voir qu’environ 60 pour cent de ces Noms sont Français, issus de ces racines qui sont vôtres, et qui n’ont pas à s’auto détruire dans la boue destructive qui est le drapeau rouge sang comme le drapeau noir de la subversion. Redressez-vous, et cessez de croire que vous n’êtes pas la force de ce monde, le devenir de vos enfants et de vos petits-enfants, qui n’ont pas à se sodomiser obligatoirement pour complaire à ce système, mais bien au contraire à s’éveiller aux problèmes générés par ce système les vouant à  l’esclavagisme parfait et consentant. Les problèmes ne sont pas liés aux leurres mais aux prétendants des pouvoirs qui sont agi en coulisse par les tentacules de la perversité qui se veut règne, dont les corps sont les obédiences maçonniques déviantes, les sociétés de pensées atrophiées, le socialisme purulent de haine dont les meurtres ont endeuillés des centaines de millions de familles à travers ce petit monde. Regardez ce régime qui ne se complait que dans la guerre, regardez le bien et regardez qui il défend, en s’inventant ou en faisant des guerres, avec le sang de nos soldats, et vous continueriez sans rien dire à complaire à sa fourberie, regardez ce régime qui vous dit il n’y aura pas d’impôts supplémentaires cette année, alors que douze milliards vont être ponctionnés sur vos pauvres économies pour le plaisir de tout ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais, regardez ce régime qui ne vous souhaite absolument pas un bon Noël, mais va se prosterner devant ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais, et ce régime en son autre visage est là de même, voyant en réserve son cavalier dont la traîtrise envers le Peuple de France n’est plus à conter, dès lors envoyez les mentors de ces partis de la mort du Peuple de France à leurs occupations délirantes de dictateurs en herbes, dans leurs loges, et qu’ils n’apparaissent plus jamais dans le cadre des pouvoirs par un vote de salubrité publique qui doit nettoyer de la République leur pacte « républicain » qui n’est que le pacte de la subversion tentant de rendre esclave notre Peuple ! Soyez debout et cessez d’être des insectes rampants, des larves dociles, soyez des Etres-Humains en face des atrophies Humaines, pour lesquelles nous ne pouvons que faire acte de compassion, qui cherchent à vous diriger vers l’abîme de l’esclavagisme le plus répugnant que la terre ait connue. Vous n’êtes pas les animaux de compagnie de cette boue qui se contemple et voudrait vous entrainer dans ses enfers, où l’enfant n’existe plus, sinon que comme anus pour toute la pourriture que l’Humanité ait conçue, quand ce n’est pas pour le voir occis dans des messes rituelles et sataniques allant jusqu’à le voir dévoré par les excréments de l’Humanité, où l’Homme comme la Femme sont des choses, des esclaves économiques ou sexuels, des anus au service de toute la lie Humaine qui n’a plus l’usage de la raison, tant sa folie est sans limite, et sans contrainte des pouvoirs qu’elle submerge, des choses qui seront euthanasiées suivant le bon plaisir de cette perversion qui est l’inverse de la nature, en propriété de la matière la plus fétide qui se veut couronnée maîtresse de notre petite Terre.  Eveillez-vous et regardez l’état de notre Nation, l’état de notre Europe, l’état de ce Monde ou surgit fort heureusement la multipolarité naturelle, dont il faut prendre exemple afin de parfaire la contre révolution qui se doit. Une contre révolution qui passera par la salubrité publique, le nettoyage de toutes les courroies de transmission de la corruption, de toutes les moissons de la désintégration, que l’on retrouve dans toutes les vacuités du pouvoir usurpé au Peuple. Que chacun regarde pour exemple l’éducation dites Nationale pour se rendre compte de l’incompétence, de la veulerie, de la dégueulasserie, oui ce terme existe dans la langue Française, d’un ensemble de sujets qui nuisent à celles et ceux qui veulent travailler, qui souillent tout ce qu’ils touchent avec une propagande dont le délire inouïe n’a d’autres buts que de rendre nos enfants incultes, illettrés, analphabètes, et surtout nihilistes, afin de mieux se fondre dans le moule du genre, cette sous merde qui sera l’esclave parfait de la lie qui se veut dirigeante. Vous n’êtes pas cette sous-merde, alors redressez-vous et fiers de votre Histoire multimillénaire, élisez uniquement des gens sûrs qui n’appartiennent à aucune secte, et n’auront pour seul intérêt que la défense du Peuple de France, et son élévation, et non sa stagnation dans la sous animalité la plus purulente ! » Pauvre France ! Vu de notre planète où toutes nos Nations et nos Peuples sont respectés et brillent par leurs pensées, qui jointes les unes aux autres se multiplient et nous permettent de voir notre monde unifié sous l’égide d’un pouvoir temporel faisant œuvre de conseil, cette Nation humiliée, flagellée, défigurée, nous attriste profondément. Mais son Peuple aura-t-il le courage de se dresser contre la subversion qui l’enlise en votant, dans la Démocratie la plus pure, dans le respect de la Loi, pour des Etres Humains qui se respectent et non pour des marques de savonnettes qu’on lui déifie ? A suivre …

 

Against Revolution

News of this small land, after this new year glossed over by falsehood, hypocrisy and the morgue of the reigning wear in France, but listen to what we are told: "We now live in the reign of falsehood and in the reign of terror intellectual and physical, not even talking about the terror spiritual in this France nestling in the gutter of the wear. While this Nation loses any sovereignty, on the grounds of the signing of a treaty by transatlantic of traitors to the nation, these commissioners European policies applying to the letter the destruction for the purposes of a governance of shoddiness in the hands of the wear, it amused the peoples with miscellaneous facts, in the aporia of words, in the aporia of verbs, in the downfall of everything that constitutes a human being, in order to shine the hardware store, the varnish, the roiling, debility, the coordination of insomnia. Grand finale, we see the news of this Nation invaded by the whole dreary mud which merges in its bestiality, his freemasonry, its foolishness institutionalized who are the ramparts of these wild beasts that are that corruption of mankind, who are languishing in their bass housed in order to dictate the say, to dictate the right to laugh, to dictate the assumption of their tribal dictatorship and bestial. The case of the comedian Dieudonne is symbolic of the profligacy of the mud which roucoule on the meat of its rot, ignorance and its vestal, whose propaganda is cheated by the verb of this comedian. Because Dieudonne said of truths that does not want to hear the cabal of the subversion that cache their crimes under the laws perjury, under the laws dastardly born of the fear of the discovery of what is subversion in its cervical rot the most advanced, a bubo hypothecation of killers born of everything that exists, not in appearance but in the very core of our societies embrigadees in the lie, in this hysteria and this parody which are the Vetures mud which is composed, will grow bolder, se concatenates, is obliged, in speeches fats to the use of fats, led up to the President of our Republic submitted to the bestiality still interfere in the Syrian affairs on the grounds of the Lie the most shameless who turned back the United States themselves, the use of chemical weapons by the power of Bashar El Assad, when everyone knows that these weapons have been used by the jihadists that weapon our Nation! The mind boggles at both of hypocritical languor, the mind boggles at both of ignominy, the mind boggles at both of creeping before which is not France and never will be, no matter what the barbarian invasions which weave under the springs of markets damage which will serve for the killing of Peoples of the Middle East. No one is fooled by this attitude of bourgeois de Calais that takes this governance, which cover under the delivery of keys the pleasure of finally seeing the people of France brought to their knees, which will not, I assure you, because the people of France to more than 80% no longer recognizes this folly of subversion that parade yet in our Nation, relying on all cosmetics of; to maintain in this power dummy, unreal in the sense of democracy, totally usurper, and who is dispatched on the basis of modalities of electoral redistribution to spend his putrid laws which will be each other piers at the light of the bonfire of vanities, that the people will materialize By the dissolution of socialism and its feaux in the ballot box and through the ballot box. Therefore lie, lie on Syria, but also lie on the taxes which must be increased by 12 billion euros this year, then that I recall the mass immigration is costing us 97 billion euros per year, squeezed light up to the linked the middle classes to reduce them to a state of poverty, to the soup kitchen as eight million of our fellow citizens live under the poverty line, while the one distributed without counting, housing, pensions, aid various and varied, grants to all; that install in our Nation, emptying our social security funds, emptying our crates of pensioners, without that the French do not have their word to say, a scandal operating in the silence, light The stag pronounced toward our people. A People which should unite following the wishes of the subversion to the subversion, because in the madness of this governance of the destruction, it appears in supplement that everyone must unite in its vision murky and muddy our become! The blind will agree, the blind will bend over backwards, but those who are awake before this decay of our civilization, will know not to ally themselves with this muddy conscription, this adventure denatured which is driven at breakneck speeds toward the abyss, assisted in this by all the frills paid by this power, its bolshevik hordes that are found in all the institutions, in the judiciary with its wall of the cons, and the liberation of the defendants do not worth five years in prison , the rapists of children, the killers various, in the police with his men to hand that stop and gazent, leave if install organized gangs in the areas of human rights,  thus facilitate the spreading of the drugs in our Nation, under the leadership of a power combining the destruction with the debasement. Debasement of our populations, of our forefathers to meager pensioners eating at the soup kitchen for which are preparing the beautiful law on euthanasia, in the worship of death the most disgusting who either, this cult that the hypocrisy does cache more, both the eyes of this governance is show in everything they have hatred toward life, a fierce hatred toward the French identity, a fierce hatred toward its people, a total hatred toward the human being, a global hatred toward humanity which should be slave of their perversity the more frenzied who either, led the paedophilia now lawful in Italy, indecency disrespectful the more total of the human being. And we can already see press their ye despisers by highlighting a character of the mode which you will be remembered for his book dealing with the "nasty Lulu ", where it can be seen the massacre of children by the bestiality the more putrid which either. Here are the emblems of the rot that springs out of the mud which engulfed our Nation, the paedophilia after the worship of the anus, a dedicated worship, a worship sordid, that the United Nations committed by masturbation from the age of four years of our toddlers, who tomorrow will sodomiseront each other for the greater glory of the depravity, without conscience of love, because the Love what is for hatred? Otherwise the obstruction to its power on things which must beg his mercy, accommodate its RSA, its CMU, a profile of slaughter for reprieve, a slave profile for any intended. It is beautiful the masonic theory outcome of glaucous interpretations in this shabby including Weishaupt, small jealous of everything that the nature has created, vermin if he in keg whose heirs are the licking intrepid tails, that one sees prancing by taking on Robespierre, or well Danton, or worse yet for Bela Kun, this madman, who in three weeks has been murdered more than twenty-five thousand people,  sent by the Kominterm to sow terror in the Spanish Republic of 1936, whose successors are there, in all their morgue thirsting to death. The clarity eclot of this smallpox which sue from all the pores of our Nation, became gangrenous, laminated by its devotees, its heretics, its nihilistic, these, and we can say for this bunch, these things atrophy of the unit that befits the human being, who would like everyone is like them in order to enjoy their morbid perversity to desire. Let us put in custody all the French and the French of this filthiness of the spirit that wallows in illiteracy, in illiteracy, in this stinking marshes or the frontrunner, or the fact of bacchanalian feasts in honor of the obviousness, of the derision, prostration, of the connivance as was seen with the case of this Minister who is a disgrace to France by placing, for not paying taxes, its reservations in the Islands blessed or corruption is master password. A Minister who should be stripped of all his civil rights as the be all and all belonging to the Frank Masonry deviant, without the shadow of a retirement, for having estimated be perjury against the French State and having sold to the merchants of the Temple. This time is not far away when the informed consciences will see the mud which the bogged down, the lie that the negated, the hypocrisy which they are coated, the morgue of a general rudeness from the feaux of these sects whose certain obnoxious prevailing on our Nation.  And their feaux jostle each other in their dual face, in homage the most vile. When you listen to them, we can only be nauseated by their past right, their game of legs, their facial expressions more grotesque than the other, appearances of the unseen desire to be, that the prostration dazing joint in a creeping baffling that we would like each other in contrition, in flogging, then that the mere sight of these convolutions must make conscience of the maneuver Dream Leash that she spouse, affecting the otherness, affecting this secret of the human being that never the human being in its unity cannot accept, both the lie, as a propaganda, his writings and his verbs the most inhuman, the more opposites of human nature. Here the gap is widening between these lessees of the death, and the responsories of the life, and the Life overcomes this attempted possession, this oatmeal sires whose poison would wrestle the peoples. He wants to make a clean sweep of our humanity, of our civilizations, our identities, our Races, of our peoples, of our becoming, made clean slate of its subversion, of its echoes the most moldy who are sweating the vermin and that vermin deploys, he wants to, to hide its crimes, prevent us from thinking and now to laugh, made fi of its inanities, everyone can laugh, everyone can think, everyone can criticize, everyone must not hide the disgust that he inspired this excreting which throne on its hundred million deaths, and that embrace of poor beings, atrophy of their reality to better blend into the virtuality, unconscious in the Premise of their entry in these satanic lodges of what they their reserve and their oblige us to make, to destroy, to defile himself in the vile, in what the nature rejects as it throws the toilet paper in the toilet. Because here, it is well to hygiene, hygiene of the human being to face this delirium, which should be standing in the middle of the ruins exposed that he will rebuild, because this reconstruction will take place, with all due deference, the coronation of Brutus, Nero cannot last very long in the framework of the enlightened vision which testifies to these frescoes of horror that accomplishes the subversion in all its States. There is a clinical study to make this stew of the destruction, characters with similar traits which imagine the masters of this world when they are that the slaves of their putrid ideology, which for the impose encourage crime, the malfeasance, the treachery, the theft of ideas - because it is in their nature since incapable of any creation, let us remember the ideas of Poincare, the ideas of Hebert, and tutti fissban" - the rape of the common that they perceive as a bonded animal and, more commonly the rape of their people that they conchient, reserving its attributes, freedom, equality, fraternity, for the members of their misled sects, because this trilogy is not for the People And it would be laughable to believe, it has been built in contempt for the people, to only serve the feaux of the destruction which recognize and do not touch, each of them to defend each of them they were in the crime as was seen with this Minister who continues to gloat. Take measurement, and punch out of the votes this whole linked which you smiles, you tightened the hands, embrace your children, with the sole purpose that the destruction of your Nation, your people, your identity, your culture and your spirituality, up to release in your local taxes subsidies for the construction of mosques, then they leave in the ruins the churches, both of votes to collect of everything that is not France and never will be, because do you wait in the process of integration of their share, on the contrary the communalism is favored, because vivier of elections to come. We can see in the large cities, such as the smaller and I know one or they have established thanks to its mayor in the heart of a medieval town, an African community, who is not responsible for this fact, but thus offers the houses millennia built by our ancestors, who join a remarkable Abbey, to the great consternation of the population which has not had its say. These feaux are a disgrace to our Nation in the context of the denial of our roots and our deep strains which are screaming in our cemeteries looted by the hordes Satanists and of exogenous populations reselling the iron, the brass, the scrap metal in any kind, under the gaze of compassionate any hatred which welcomes when we touch at the heart of France. Therefore Hygiene in the next election, all these feaux of the crime and of the laceration of our homeland must be left without the slightest voice of French and French, whatever their color, whatever their sexual orientation, regardless of their confession, because France this is not this vile quagmire which closely resembles more the more in Verdun during the first world war, somebody rip light in the "politically correct" all the coat of France, led the vultures suck the blood and sweat of our people, led the mud will dump to continuous flow through the media with the orders that we allow this laugh that we want now we subtract in Our poor freedoms soiled by the lie, and the dictatorship of the lie. Therefore prophylaxis against subversion and the feaux. Do not take for cash what you said, analyze the facts, just explore the minds, ask the question of the trust in relation to group memberships and if it is found that the plaques in power does not belong but belongs to the subversive sects, pull the or the power immediately, do you leave impressed by these memberships that fall within the strut which need some people who are not unitary but atrophied either spiritually or materially and who are seeking a media to advance in life, and marry all causes nihilists in order to  believe power while they are not that impotence in spite of their uniforms, their bourgeois contingencies, their lures more outdated which must not be of Obstacles to your discovery of these persons. Be clear with yourself, should you put the power of the people and those who do not defend the people? Should you hand over power to the pawns on the chessboard which one sees if well the deadly formalism in this day, to the image of his little brother in Janus who you has betrayed by implanting a mini European treaty for you lose in the bound of the wear? Wake up you before the twaddle, do not respond by earth, the intelligence of the earth decreasing as the square of its sample, and reducing to the infantilism the crowds. Be-you-same and ask good questions, on the fate of your common, on the future of your Nation, on the fate of this Europe of dwarves who will be replaced by the Europe of Nations. Don't be fooled by the smiles, of the connivance, handles of hands which perspire the hypocrisy, don't be fooled by this exaggerated politeness toward you while it is that the smokescreen of the hatred of the one or of the person who deploys, such as that of some political puppets who dare confront the people and do the salute that with displeasure, to sentence a clammy hand, distasteful as some covered in blood, the blood of the French and the French ran screaming into rivers on the grounds of the duplicity of pharmaceutical laboratories with powers unhealthy, having children chemotherapy ten times more harmful than the cancer that she says treat, in order to accelerate the destruction of our people, in a Malthusian sickening. Do you remember the virus H1N1, this aberration created of any piece by an American laboratory whose strains, by error have been transmitted to a European laboratory, thus allowing to divulge the source deadly desires, this virus, for which, do not have a short memory, with alacrity, the subversive powers have committed heaps of huge catafalques bearing in plastics to accommodate the dead, H1N1 vaccine one hundred times more dangerous has been forcibly injected to a part of our peoples who today suffers the consequences in the silence the more dramatic which either of the media for the orders, vaccine paid to laboratories which have been manufactured in South America, in order to bail out their faulty cash! Keep your eyes open on these cases and these profiteers who are holding each other, until this man of matter became Minister who after having been imprisoned has been rewarded by millions of euros indus, in a dark history for which the French taxpayers pay. Don't forget that the subversion is r/h mlg of the human being and that the murder is his favorite weapon, and it is sufficient to look at a little more closely this who rode around these affairs to realize that there is something that is going wrong, as during the murder of Kennedy or more than one hundred witnesses have disappeared in mysterious circumstances in the year following its implementation to death. Mafia, sects, are good household, it is sufficient to look at the areas of non-right or our police officers as our nurses are received with buckets of shit, to understand that these areas are the powers, and that the don't ask me about social peace, it is a joke, there is much more that affect their envelope that we can think and imagine, and you will understand better the suicide direct or indirect, of our police officers, disgusted by the corruption prevailing under the chandeliers of the sects which veraâ this mismanagement. Be careful, the most hypocritical will appear before you the smile on his lips, without other sheet of market than that of the destruction imposed by the subversion hidden by the profligacy and the lie, and they will come by denouncing everything that is France, everything that wants to defend France in the dealing with fascist, national socialist, extreme right. But what is the extreme right otherwise that the pool of their brothers in court, nihilists by excellence, which serves as much the subversion as the extreme left, which she did not cache, it must recognize him, with at its head the taking of housed subversive by excellence. Do not be stupid nor beasts, do you humiliate not before the crime which is submitted on behalf of your people and which must be eradicated permanently of votes that you will do. THE obsequiousness, the vice, the hypocrisy are the breasts of this horde dummy, brand of soap could initiated by the Circle, by the French-american Foundation , by the Grand Orient as the Grand Lodge of France, by the Grand Lodge women, and other sects who do rely more, all orders of the Fabian Society, itself to the orders of the Mountain Table, headed by the international bankers who do not have to dream that to establish the global socialism to govern economic slaves or sex which they will be used as they wish, above the law, by scheduling their euthanasia, their abortion, their mass liquidation if the necessity of their atrophy the wishes. Don't be fooled, the international communism has changed to tectonic plate, Eurasia it comes to enter in Europe and the United States in order to be perfect in the synthesis of its isms Communism and National Socialism, socialism pure and hard, spawned by the madness, jealousy and hatred, and carriers of this torch is present at all elections, recognize them, analyze all their behaviors and this since, in complete ignorance of their memberships, that you gave them the power. Do you remember this individual wanting to slay the funded to get him elected, ranging from kneel before even to be elected, to the City, see the hatred that arises from its hydras toward a Nation who struggle legitimately the roots of evil by excellence, this army of jihadists terrorists formed in his time by the French secret service and Americans to fight against the Russians who invaded Afghanistan, which now are the pawns of the subversion used by these same services in order to insinuate the terror everywhere or that serves the interests of the wear, and especially in Mali, and particularly in the Central African Republic. Don't be fooled, there is a war of liberation nowhere in Africa, there is only an organised chaos which despises Peoples for the benefit of the wear and this in the horror the more exalted by the subversive powers which is bunch of either saying fact of weapons while they are not that of lures during which our poor soldiers serve as cannon fodder for everything that is not France and never will be. See this bondage of present elected, see this hypocrisy, this cowardice, this cop-out, while knowing that there are certainly a few beings of exception lost in the middle of this Jilt, of any party that it is in fact, who should withdraw with arms and baggage of all this linked in which they associate themselves without the knowledge, without the want and to which this day we ask whether unify to the mud that they do not seek to impose. I hear people say but they are not all rotten, but most of the Freemasons are sincere, and they are right but they do not see that by their oath they bind irreversibly to the subversion. It is important to understand that, that sects take the power of the people in their hands, and that it is appropriate that the people the surrender to never of this power which does not belong to them but belongs to the people, which will help to clean the Augean stables become of our State or all hierarchies are composites of these sects horrible. Therefore prophylaxis, hygiene comprehensive, allowing the definitive separation of the power of the people of the usurpation of the sects which the emondent, the conchient, in the morbidity the more total. It should be opened to public health, combat all parties subversive, all subversive factions, all; subversive, combat all that night to the public freedom, the freedom of thought, freedom of our overall People embroiled by the tentacles of the hydra subversive who wants to be domination. As the said Bonaparte to his soldiers before the Pyramids, don't forget here, on our Earth, in our France that forty centuries and much more you still muse, after that to have been the Celtic Empire ranging from the Atlantic to the Urals, hyphenation of the Roman Empire, initiation of the Carolingian Empire, greatness of the Christian Empire igniting each Nation of our enlightened Europe, led France, eldest daughter of the Church, develop the greatness and splendour, up to the revelation of this revolution of dwarves led by Germans and finance by the English, that delighted the glory genocidal subversive to desire, swept away by the French Empire, initiated by a Masonry whose feaux of this day do not arrive to the ankle, and will never to the ankle, a Empire betrayed by wear to wallow in the wear, led a Republic established which has nothing of the people and only defends in no case the people, and this since its creation, but the private interests who put its pawns in all the faces of the power which returns to the people and whose people is disinherited by corruption, by the lie, the ignominy, the treachery, treachery,  this debility own to the impropriety which has need of cannes for walking. The history of our Nation has not to be ashamed of this derision, and must serve as a support to the National recovery in the pride of his people who must rediscover and do more feel this larva that the headphones in the ears is wallowing in the fetid swamp of the propaganda. Face to the usurpation of power of the people by the sects, you must straighten the head, you are feaux of person and even less of the filth who submits to the wear, accordingly make opens to public health by eradicating of your votes anything that does not belong but belongs to the sects, it is only at this price of the courage that France is out of the doldrums subversive in which the subversion the pressed more and more in the hypocrisy the more absolute. Be proud of your roots and just take a look on the dictionary of proper names to see that approximately 60 percent of these names are French, from these roots which are yours, and who do not have to self-destruction in the mud destructive which is the red flag blood as the black flag of the subversion. Straighten-you, and cease to believe that you are not the strength of this world, the future of your children and your grandchildren, who do not have to necessarily be sodomised to wallow in this system, but on the contrary to awaken to the problems generated by this system the vacillation to  slavery perfect and consenting. The problems are not related to the lures but the pretenders of the powers which are acted in scenes by the tentacles of the perversity which wants to reign, whose bodies are the masonic obediences deviant, the companies of thoughts atrophied, the socialism of festering hatred whose murders have bereaved hundreds of millions of families throughout this small world. Watch this regime which is only happy in the war, look at the well and look who he defends with inventing or making wars, with the blood of our soldiers, and you surreptitious without saying anything to wallow in its guile, watch this regime which you said there will be no additional taxes this year, while twelve billion will be ponctionnes on your poor economies for the pleasure of everything that is not France and never will be, look at this regime who do not wish you absolutely not a good Christmas, but is going to bow down to this which is not France and never will be, and this regime in its other Face is similarly, led in reserve his rider whose treachery toward the people of France is no longer to conter, when send the mentors of these parties of the death of the people of France to their occupations of delusional dictators in herbs, in their lodges, and they never appear again in the framework of the powers by a vote of public safety which must clean of the Republic their covenant "republican" which is that the covenant of the subversion trying to make slave our people! Be upright and cease to be of crawling insects, larvae docile, may you be Etres-Humains opposite atrophy Human, for which we can only make an act of compassion, who seek to guide you toward the abyss of slavery the more repugnant than the earth has ever known. You are not the pets of this mud which is contemplated and would like you cause in its underworld, or the child no longer exists, otherwise than as anus for any rot that mankind has designed, when this is not for the see stomping in masses and ritual satanic up to the see eaten by the excrement of humanity, or the man as the woman are things, economic slaves or sex, the anus at the service of the entire human linked which no longer has the use of reason, both his madness is without limit, and without constraint of the powers it submerged, of things which will cull following the good pleasure of this perversion which Is the inverse of the nature, in property from the most fetid who wants to be crowned mistress of our small land. Start waking up and look at the state of our Nation, the state of our Europe, the state of this world, or arises fortunately the natural multipolarity, which he must take example in order to perfect their revolution against which should be. A counter revolution which will pass through the public safety, the cleaning of all the transmission belts of corruption, of all the harvests of the disintegration, that is found in all the vacuites usurped power in the People. That everyone looked to for example education National say to realize the incompetence, of the spinelessness, of the degueulasserie, yes this term exists in the French language, of a set of subjects that are detrimental to those who want to work, who defile everything they touch with a propaganda whose delirium unheard has other goals than to make our children uneducated, illiterate, illiterate, and especially nihilists, in order to blend better in the mold of the kind, this under shit which will be the perfect slave of the linked which wants to be leader. You are not this sub-shit, then straighten-you and proud of your history multimillenial, elect only people safe who do not belong to any sect, and have only interest that the defense of the people of France, and its elevation, and not its stagnation in the sub animality the more purulent! "Poor France! In view of our planet or all our nations and our peoples are respected and are conspicuous by their thoughts, which attached to each other are proliferating and allow us to see our world unified under the aegis of a temporal power making implementation of Council, this Nation humiliated, scourged, disfigured, saddens us deeply. But his people does he have the courage to stand up against the subversion that the bogged down by voting, in democracy the more pure, in respect for the Law, for human beings who respect and not for brands of soaps that he deified altar? A follow ...

© Vincent Thierry

La Liberté ou l'esclavage PDF Imprimer Email
ETRE HUMANITE
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 31 Décembre 2013 à 09:37

La liberté ou l’esclavage

Ce que ne vous dira pas le chef de l’Etat Français :

-          En regard du traité transatlantique signé par des commissaires politiques européens non élus par les Peuples, que la souveraineté fait partie des lettres mortes de l’Europe comme de ses Etats qui pourront demain être assignés devant un Tribunal Arbitral, sans possibilité d’appel, par le moindre investisseur, qui en fonction des Lois édictées dans les Nations qui auraient pour effet d’augmenter les salaires, ou bien permettre de travailler dans de meilleures conditions, leur ferait perdre un revenu quelconque sur leurs investissements. Il ne vous dira donc pas que dès demain nous serons soumis à un impôt supplémentaire édicté par la spéculation, un racket inouïe de nos populations.

-          En regard de ses accords avec des Pays Musulmans et des marchés transversaux qu’il a conclu, notamment d’une mise à disposition d’armements lourds tant aux Nations considérées qu’aux groupes djihadistes, ces accords vont voir déferler sur la France une masse d’immigrés sans commune mesure, et conjointement voir nos soldats engagés dans des forces de maintien de la Paix, prendre le parti des Islamistes, et non content de prendre leur parti se faire, par nos propres armes, tuer ou blesser par les djihadistes de tous bords.

-          En regard de notre intervention en Centrafrique, il ne vous dira pas que la Force Française est engagée uniquement pour défendre les intérêts des Musulmans minoritaires qui se livraient au génocide des Catholiques majoritaires de cette Nation avant le mandat donné par l’ONU à la France pour rétablir la Paix, et donc ne pas prendre parti.

-          En regard de notre dette, il ne vous dira pas qu’elle a augmenté de deux milliards sur un an, passant de 93% de notre PIB à 95% de notre PIB, ceci afin de satisfaire l’usure dans les marchés desquels il emprunte bientôt à un taux 3,3% alors que si la Banque de France était maîtresse de sa monnaie, elle prêterai sans intérêt.

-          En regard de la Sécurité de notre Nation, il ne vous dira pas qu’il réduit l’Armée Française à l’insignifiant, laissant ainsi notre Nation à la merci de n’importe quel ennemi potentiel, et il ne vous dira pas non plus que notre Armée est prétorienne désormais de Pays qui ne sont pas les nôtres et ne le seront jamais.

-          En regard de la sécurité intérieure, il ne vous dira qu’il s’apprête à délivrer et ne pas emprisonner toute personne susceptible d’être condamnée à moins de cinq ans de prison, lâchant et favorisant ainsi le crime, le vol, le viol, le trafic de drogue, le conchiement  de notre Nation par une masse qui va lui servir aux fins d’obtenir des voix lors des prochaines élections.

-          Il ne vous dira pas que l’immigration massive sera bientôt déléguée aux forces qu’ils subventionnent afin de désintégrer l’Identité Française, les Racines Françaises, l’Histoire Française, la Culture Française, la Spiritualité majoritaire de notre Nation représentée par le Catholicisme qu’il voue aux gémonies en laissant brûler et voler les Eglises, en laissant détruire nos cimetières par les hordes diligentées par les impropres services de l’Etat.

-          Il ne vous dira pas qu’il s’apprête à mettre en œuvre une Loi liberticide vouant le rire, le rire Humain au silence, afin de vous rendre esclave de la propagande la plus éhontée que le monde ait connue, bolchevique par outrance, criminelle par essence, masquant ses crimes dans la duplicité la plus perverse que l’Humanité ait à subir.

-          Il ne vous dira pas qu’il s’apprête à réduire l’Ecole Publique au sénat de la propagande comme à la défiguration de tout ce qui a fait la France, qui n’est pas héritière du mondial socialisme qu’il défend, mais du règne de nos Rois et des Empires fondés.

-          Il ne vous dira pas que la gouvernance, ses Députés, ses Sénateurs et jusqu’aux plus humbles villages ses maires, sont inféodés à la secte de la Franc-Maçonnerie déviante, pour laquelle vous votez  dans l’ignorance la plus totale, voyant donc la gouvernance œuvrer pour ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais, une dictature universelle bâtie sur l’esclavagisme le plus délirant qui soit.

-          Il ne vous dira pas qu’il est Young Leader de la Fondation Franco Américaine, recrutant toute les marques de savonnettes mondial socialiste afin de faire régner l’usure et son outrecuidance dans le monde entier.

-          Il ne vous dira pas, tout en vous faisant comprendre que vous serez imposés de plus en plus, que les investisseurs de pays du Moyen-Orient, ne paient aucun impôt, que les multinationales ne paient aucun impôt ou si peu, que les Banques apatrides et perverses lorsqu’elles seront en déficit pourront désormais puiser dans vos maigres économies à concurrence de 10% de vos avoirs afin de se renflouer dans une opération de racket innommable digne de celui de la Mafia.

-          Il ne vous dira pas que tout est mis en œuvre pour détruire nos Industries, notre Commerce, notre Agriculture, aux fins de parfaire au désert des acquis sociaux qui seront réduits comme peau d’âne dans les années à venir en humiliant les salariés, en leur faisant accroire que leurs salaires sont trop importants, alors qu’il suffit de réguler les intérêts sur les actions pour poursuivre une activité économique naturelle, il ne s’intéressera pas aux Agriculteurs qui se suicident leur préférant le miroir aux alouettes des multinationales dont les produits pourris se déversent dans la concentration des grandes surfaces aux fins de liquider en masse, par maladies implantées, notre Peuple qu’il souhaite remplacer par un Peuple d’esclaves consentants.

-          Il ne vous dira pas que la Loi sur l’Euthanasie qu’il prépare permettra toutes les dérives, sans accord du patient, qui ainsi, tel dans le film Soleil Vert, à voir absolument, sera liquidé comme dans les camps de concentration par des tueurs au service de l’Etat revêtu d’une blouse blanche dans nos hôpitaux ou dans nos maisons, pur vernis conchiant le serment d’Hippocrate pour toucher les subsides d’un Etat gouverné par les tueurs nés de notre Civilisation, par les tueurs nés de nos Grands Pères et de nos Grands-mères, par toute cette boue de suffisance qui dans l’hypocrisie la plus démentielle, avec onctuosité, vous précipite dans l’abîme.

-          Il ne vous dira pas que sont sur écoutes téléphoniques et sous surveillance globale les citoyennes et les citoyens qui honorent leur Peuple, leur Nation, leur Histoire, et ce dans le déni le plus total de la Constitution et des Lois internationales, il ne vous dira pas qu’il a laissé gazer des familles défilant paisiblement  contre un projet de Loi, laissé emprisonner des familles entières et notamment un jeune qui a été conduit dans les geôles de son pouvoir, dans lesquelles il a été laissé dans la merde et dans l’urine, voyant ses gardiens, dont on attend qu’ils soient jugés, lui susurrer qu’ils pouvaient le suicider, et un autre encore, croupissant pour s’être défendu contre les hordes bolcheviques payées par un pouvoir impropre.

-          Il ne vous dira pas qu’il ne travaille pas pour la France, enserré est-il par sa loge maçonnique, les sectes qui paradent au sein de l’Elysée, sous domination globale de l’usure, dont il est un agent et un pion qui obéit, préparant le terrain en France pour instaurer la dictature mondial socialiste dont la plupart des Nations Européennes sont victimes comme une grande partie des Etats Unis, un bloc qui ressemble de plus en plus à un camp de concentration  où le paupérisme s’instaure au profit de l’esclavagisme le plus purulent qui soit.

-          Il ne vous dira pas qu’existent en France et jusqu’au plus haut niveau des pouvoirs des sectes pédophiles qui enlèvent nos enfants, les achètent, les torturent, et les tuent dans des conditions ignobles et intolérables, il ne vous dira pas qu’il faut protéger les enfants mais bien les embrigader dans la corruption la plus vile telle dans cette école publique que tout un chacun aura cœur de fuir s’il veut préserver ses enfants, leur état physique, leur état mental, leur état spirituel.

-          Il ne vous dira pas qu’il vend la France au Moyen Orient, qu’il vend la France à tout ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais, il ne vous dira pas qu’il est un pion sur l’échiquier de l’usure et  de ses féaux, à l’image de son prédécesseur, vouant son action à la désintégration de ce qui est la France, de ce qui est son Identité, de ce qui est sa réalité, sa culture et sa spiritualité, encourageant ainsi dans le mensonge et la propagande bolchevique la mise à mort de l’Etre-Humain lui-même, dans le cadre de cette théorie issue de l’atrophie mentale la plus criante, le genre, ignorant la Femme comme l’Homme, qui sont en couple les piliers de toutes civilisations, afin de les fondre dans la boue glauque et putride de l’appariement le plus abject qui soit, voyant ainsi chacun des genres de ce temps devenir une marchandise, à but sexuel comme à but économique, en tous les cas destiné à l’euthanasie en fonction des besoins de celles et de ceux qui dans la pourriture la plus totale de leur individu s’en serviront aux fins de jouissances usuraires ou sexuelles.

-          Il ne vous dira pas qu’il vous conduit dans l’abîme, dans la veulerie qui se doit de l’hypocrisie la plus totale vous conviera à l’acceptation de la plaie usuraire que vous devrez soigner avec vos maigres deniers, il ne vous dira pas qu’il existe huit millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté dans notre Nation,  il ne vous dira pas qu’il accorde des retraites aux exogènes de soixante-cinq ans émigrants en France, sans n’y avoir jamais travaillés, à hauteur de 1400 euros pour un couple, il ne vous dira pas que certaines strates européennes doivent être logées, blanchies et nourries, en leur accordant maisons et travail, tandis que nos jeunes couchent dans leur voiture, vivent dans des logements insalubres, sont au chômage, il ne vous dira en aucun cas que les préférences vont à tout ce qui n’est pas Français et que les droits sont faits pour les communautarismes et en aucun cas pour les Françaises et les Français défendant la République une et indivisible, qui eux, n’ont que des devoirs, et surtout le devoir de se taire, voyant notre Nation la quatrième Nation dans le monde ne respectant pas la Liberté de penser, condamnée plus de vingt-neuf fois par les Tribunaux Internationaux pour irrespect des lois fondamentales de l’Etre Humain.

-          Il ne vous dira pas, non il ne vous dira pas que vous êtes des moutons bons à tondre et dont la passivité la plus amorphe l’encourage dans cette infortune qu’il agit, il ne vous dira rien de tout cela et vous illusionnera avec un discours préparé par les hydres des loges noires qui veillent sur ce qu’il doit dire, un discours débile à l’usage des débiles qui l’enchantent, un discours à l’usage des aveugles qui s’illusionnent, un discours à l’usage des borgnes qui n’osent plus rien dire, un discours pompeux qui ne représente pas les intérêts de la France et ne les représentera jamais, tant il sera conjugué dans la reptation, la flagellation, la contrition la plus nauséeuse et la plus rampante, pour le plus grand plaisir des maîtres de cette pauvre Nation soumise, l’Usure et ses féaux, qui applaudiront à tout rompre dans leur bestialité convenue et atrophiée qui ne voit en vous que du bétail bon à attraire jusqu’à la dernière goutte de sang pour enrichir leur décadence, leur luxure, leur dévoiement, leur immoralité la plus putride et la plus abjecte.

-          Il ne vous dira donc rien que vous ne sachiez par les diffusions sans fins des suces queues à son service dont la bêtise est couronnée par les fresques ovipares médiatiques où tout ce qui n’est pas la France trône afin d’en pervertir le renom, en voler les armoiries,  s’en accaparer les puissances pour les profaner, en nier les perfections pour qu’elles vous soient inaudibles, jurons à la face de vos faces que vous écoutez dans le dénuement intellectuel et moral le plus torve, ce dénuement de l’esclave se contentant de vivre avec des gadgets, passant sa journée à twitter des bêtises, à répondre à des messages débiles,  à se prosterner devant les « joueurs » de football en dansant la « holà », tels des chiens domptés par l’acculturation et la flagellation, l’ignorance et la stupidité, qui sont les armatures permettant à ces personnages de continuer à prospérer dans votre espace vital.

-          Un bon conseil, n’écoutez pas les diatribes de ce qui ne représente pas le Peuple de France mais le bolchevisme sordide au service du mondial socialisme, lui-même aux ordres de l’Usure. Restez en Famille, cette Famille haïe par le bolchevisme illuministe, et profitez de vos instants que pour l’instant, on ne peut pas vous voler, pour vivre tout simplement, entouré de vos proches, entouré de vos amies et amis. Ne perdez pas de temps en regardant et écoutant ce qui est l’esclave des loges maçonniques déviantes, issu de la secte que représente la  Fondation Franco Américaine, émule de la Fabian Society sous les ordres de la Moutain Table,  soit les banques internationales, donc l’usure qui depuis les années 1645, déjà en Angleterre, pourrit ce monde sans se lasser, menant une guerre invisible à l’Humanité, si apparente lorsque l’on observe et non lorsque l’on se consent en esclave.

-          Un bon conseil, en éludant cette opération de propagande, respirez, prenez conscience de la Liberté que vous vous procurez, cette Liberté que vous pourriez envisager pour les années à venir en éliminant de vos votes toutes les contraintes qui nuisent à votre droit de parole, à votre droit d’Etre, à votre devoir envers votre Peuple comme votre Patrie, comme votre Famille, qui nuisent à votre réalité en la confondant dans la virtualité, cette folie que l’on nomme la dictature qui s’instaure insidieusement, dans une guerre silencieuse, pour vous imposer l’inimaginable, le meurtre agréé et consenti tant de votre Etre que de votre Peuple, que de l’Humanité, le meurtre civil, le meurtre culturel, le meurtre spirituel, le meurtre au profit de la boue la plus putride où se prélassent les faiseurs de la destruction.

-          Un dernier conseil, réfléchissez  sur l’état de ce monde larvaire et domestiqué, assisté et englué dans la contrition la plus onirique et la plus débile qui soit, masquant ses meurtres de masse subis dans des Nations soumises aux petits frères du socialisme, le Communisme et le National-Socialisme, socialisme qui vient désormais les remplacer pour assassiner votre Culture, votre Identité, votre Peuple, votre Nation, votre Histoire, votre Famille jusqu’à vouloir dès l’âge de deux ans embrigader vos enfants dans ses hordes nihilistes qu’il compose pour semer la terreur. Ne soyez plus dupes.

-          2014  sera un combat envers tout ce qui pourrit ce monde depuis 1645, un combat démocratique et totalement en accord avec nos lois, qui verra les votes s’enfuir de la puanteur domestique bolchevique, qui verra enfin la Liberté de penser se redresser dans l’honneur de notre drapeau, de notre Histoire, immortelle et conquérante, qui verra nos chaînes se briser, les chaînes culturelles, les chaînes spirituelles, les chaînes sur la Vie, cette Vie qui n’est pas là pour être esclave de l’atrophie la plus purulente, cette plaie suintant le sang, les larmes, et la sueur de milliards d’Etres Humains dont certains voudraient par malthusianisme perfide en assassiner les trois quart, aux fins de conserver leurs petits avoirs, leur or puant la mort, leur monnaie de pacotille qui ne vaut rien, car basée sur la dette et les taux d’intérêts de cette dette.

-          2014, la Liberté ou l’esclavage consenti, voici l’enjeu, à chacun de prendre conscience de ne plus voter pour n’importe qui, à chacun de prendre conscience qu’il convient d’éliminer des votes tout ce qui appartient à la franc-maçonnerie déviante, aux sectes fussent-elle bien en cour, aux sociétés de pensées les plus vindicatives et les plus dévouées à l’usure,  à chacun de comprendre qu’il est temps de s’ébrouer de la boue qui commence à enliser la Nation, la France, sa grandeur et son honneur, la France qui n’a pas pour destin d’être servile de qui que ce soit de par ce monde, et ne le sera jamais, la France qui doit être respectée et respectera ceux qui la respectent, la France qui n’est pas la poubelle de ce monde, le paillasson de toutes les dérives bolcheviques et meurtrières qui s’y complaisent, la France souillée et humiliée qui se relèvera des inconséquences de la virtualité et de son donneur d’ordre, l’Usure reptilienne et atrophiée qui se voudrait maîtresse de ce monde !

En attendant votre réveil pour beaucoup d’entre vous, laissez-moi vous présenter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année, afin qu’elle soit essor de votre volonté de ne pas vous rendre à l’esclavagisme qui se prépare en dehors de vous pour mieux vous enfermer dans ses serres les plus satanistes qui soient.

Freedom or slavery

That does not tell you the head of the French State: 

-          Beside the transatlantic treaty signed by commissioners European policies non-elected by the peoples, that the sovereignty is part of the dead letters of Europe as its States which will tomorrow be assigned before an Arbitral Tribunal, without possibility of appeal, by the lesser investor, who according to the laws enacted in the Nations which would have the effect of increasing the wages, or well permit to work in better conditions, they would lose any income on their investments. It does will tell you therefore not that tomorrow we will be subjected to an additional tax enacted by the speculation, a racketeering unheard of our populations.

-          Next to its agreements with the Muslim countries and of transverse markets that it has concluded, including a provision of heavy armaments to both United considered that the jihadi groups, these agreements will see crashing on the France a mass of immigrants without common measure, and jointly see our soldiers engaged in the peace-keeping forces, take the advantage of the Islamists, and not content to take their party will do, by our own weapons, kill or injure by the jihadists of all edges.

-          Next to our intervention in the Central African Republic, he will not tell you that the French Force is committed solely to defend the interests of the minority Muslims who engaged in the genocide of the Catholic majority of this Nation before the mandate given by the United Nations to France to restore peace, and therefore do not take advantage.

-          Next to our debt, he will not tell you that it has increased to two billion on a year, rising from 93% of our GDP to 95% of our GDP, this in order to meet the wear in the markets which it borrowed soon at a rate 3.3 per cent, whereas if the Bank of France was mistress of its currency, it will lend without interest.

-          In regard to the safety of our Nation, he will not tell you that he reduces the French Army to the insignificant, thus leaving our Nation at the mercy of any potential enemy, and he will not tell you that our army is now praetorian of countries that are not ours and never will be.

-          Next to internal security, it does will tell you that it is preparing to issue and not to imprison any person likely to be sentenced to less than five years in prison, dropping and thus promoting the crime, theft, rape, drug trafficking, the conchiement of our nation by a mass which will serve him for the purposes of obtaining votes in the next election.

-          He will not tell you that the mass immigration will soon be delegated to the forces they subsidize in order to disintegrate the French identity, the French roots, the French history, French Culture, the spirituality majority of our Nation represented by the Catholicism that he dedicated to demonizing by leaving burn and steal the Churches, leaving destroy our cemeteries by the hordes carried out by the unfit State services.

-          He will not tell you that he is preparing to implement a law liberticidal vacillation the laugh, the laugh at Human silence, in order to make you slave of the propaganda the more shameless that the world has ever known, bolshevik by consumerism, criminal by petrol, hiding its crimes in the duplicity the more perverse that mankind has to suffer.

-          He will not tell you that he is preparing to reduce the Public School in the Senate of the propaganda as to the disfigurement of everything that France has done, which is not heir of world socialism that he defends, but of the reign of our kings and Empires based.

-          He will not tell you that the governance, its members, its Senators and up to the most humble villages its mayors, are wholly dependent on the sect of Freemasonry deviant, for which you vote in ignorance the more total light, therefore the governance work for which is not France and never will be, a universal dictatorship built on slavery the more frenzied who either.

-          He will not tell you that it is Young Leader of the Foundation Franco-American, recruiting all the brands of soap world socialist in order to enforce the wear and his impertinence in the world.

-          He will not tell you, while making you understand that you will be taxed more and more, that investors from countries of the Middle East, do not pay any income tax, that the multinationals do not pay any tax or if little, that the banks stateless persons and perverse when they will be in deficit will now draw on your meager savings to a maximum of 10% of your assets in order to bail out in a operation of racketeering unmentionable worthy of the Mafia.

-          He will not tell you that everything is implemented to destroy our industries, our trade, our Agriculture, for the purpose of perfecting the desert the social gains that will be reduced as skin of donkey in the coming years in humiliating the employees, by making them believe that their salaries are too important, then that it is sufficient to regulate the interests on the actions to pursue an economic activity natural, he will not be concerned with farmers who commit suicide their preferring the mirrors of the multinationals whose products rotten is poured into the concentration of large surfaces for the purposes of liquidate in earth, by diseases located, our people that he wishes to replace by a People of slaves consenting.

-          He will not tell you that the law on euthanasia that he prepared will allow all derivatives, without agreement of the patient, who as well, such as in the film Green Sun, to see absolutely, will be liquid as in the concentration camps by hired killers in the service of the State bear a white blouse in our hospitals or in our homes, pure varnish conchiant the Hippocratic oath to receive subsidies of a State governed by the killers born of our civilization, by the killers born of our grandfathers and our grandmothers, by this whole mud of sufficiency which in the hypocrisy the more insane, with lubricity, you precipitate in the abyss.

-          He will not tell you that are on telephone tapping and under global monitoring the citizens who honor their people, their Nation, their history, and this in the denial the more total of the Constitution and of international laws, he will not tell you that he has allowed gassed families parading peacefully against a Bill, leaves imprison entire families and especially a young person who has been led in the jails of his power, in which he has been left in the shit and in the urine, led his guards , that are expected to be judges, him some murmurings that they could commit suicide, and another still, languished to be defended against the Bolshevik hordes Paid by a power unfit.

-          He will not tell you that he is not working for the France, hug is-it by his masonic lodge, the sects who paraded in the Elysã©e Palace, under global domination of the wear, which he is an agent and a pawn who obeys, preparing the ground in France to establish the dictatorship socialist world which most of the European Nations are victims as a large part of the United States, a block that looks like more and more to a concentration camp or the poverty was established in favor of slavery the most purulent who either.

-          He will not tell you that exist in France and up to the highest level of credentials of sects pedophiles who kidnap our children, buy them, torturing, and killing the in conditions vile and intolerable, he will not tell you that he must protect the children but well the embroiled in corruption the most vile such in this public school that everyone will have court to flee if he wants to preserve his children, their physical condition, their mental state, their spiritual state.

-          He will not tell you that he sells the France in the Middle East, that he sells the France to everything that is not France and never will be, he will not tell you that he is a pawn on the chessboard of the wear and its feaux, to the image of his predecessor, thereby condemning his action to the disintegration of what is France, which is its identity, of which is its reality, its culture and its spirituality, thus encouraging in the lie and the Bolshevik propaganda of putting to death the Etre-Humain itself, in the context of this theory outcome of the mental atrophy the most glaring, the kind, ignoring the woman as the man, Who are in torque the pillars of all civilizations, in order to melt them in the mud mirky and putrid of the pairing the most despicable which either, led as well each of the genres of this time become a commodity, to sexual purpose as to economic aim, in all cases intended to euthanasia according to the needs of those and of those who in the rot the most total of their individual will serve for the purposes of usurious do ghusl or sexual.

-          He will not tell you that it leads you into the abyss, in the patsies who must the complete hypocrisy you will invite them in the acceptance of the usurious wound that you will need to treat with your meager tax dollars, he will not tell you that there are eight million people living under the poverty line in our Nation, he will not tell you that he granted the pensioners to the exogenous of sixty-five years emigrants in France, without there having never worked, at height of 1400 euros for a couple, it will not tell you that some European strata should be housed, bleached and nourished, by giving them homes and work, while our young people are sleeping in their car, live in Substandard housing, are unemployed, he will tell you in no case that the preferences are going to everything that is not French and that the rights are made for the; and in no case for the French and the French defending the Republic one and indivisible, which them, have only duties, and above all the duty to remain silent, led our Nation the fourth Nation in the world not respecting the freedom of thinking, sentenced more than twenty-nine times by the International Tribunals for disrespect for the fundamental laws of the human being.

-          He will not tell you, non-he will not tell you that you are the sheep good to mow and whose passivity the more amorphous the encouraged in this misfortune that it acts, it does will tell you nothing of all this and you deceive anybody with a speech prepared by the hydras of black lodges which shall ensure on what he should say, a speech idiot to the use of the morons who delight, a speech to the use of the blind who are deluding themselves, a speech to the use of the blind who do not dare say anything, a grandiose speech which does not represent the interests of France and do not represent those ever, as it will be conjugate in creeping, flogging, the contrition the more sick And the more creeper, for the greatest pleasure of the masters of this poor Nation subjected, the wear and its feaux, who will applaud at any break in their bestiality agreed and atrophied who cannot see in you that the livestock good to amenability to the last drop of blood to enrich their decadence, their lust, their misuse, their immorality the more putrid and the most abject.

-          It will tell you so nothing you don't know by the broadcasts without purposes of licking queues at its service whose stupidity is crowned by the frescoes media hatched from eggs or everything that is not France throne in order to pervert the renown, in stealing the coat, seize the powers for the profane, in denying the perfections for they you are inaudible, swearing to the face of your faces that you listen to through the deprivation intellectual and moral the most cursory glance, this deprivation of the slave merely to live with gadgets, passing his day to twitter nonsense, reply to messages wimps, to kowtow to the "players" of football in dancing the "whoa  ", such dogs tamed by the acculturation and flogging, ignorance and stupidity, which are the frames allowing these characters to continue to prosper in your living space.

-          A good board, do not listen to the diatribe of this which does not represent the people of France but bolshevism sordid in the service of global socialism, itself at the orders of the wear. Stay in family, this family hedge by the bolshevism illuministe, and enjoy your moments that for the moment, we cannot you steal, to live simply, surrounded by your loved ones, surrounded by your friends. Do not lose time in watching and listening to this who is the slave of the masonic lodges deviant, emerged from the sect that represents the foundation Franco-American, emulates the Fabian Society under the orders of the Mountain Table,  either the international banks, therefore the wear that since the years 1645, already in England, rots this world without getting tired, leading a  war invisible to humanity, if apparent when observed and not when it is agreeable to slave.

-          A good board, but omit this propaganda operation, breathe , take conscience of the freedom that you get, this freedom that you could consider for the years to come by eliminating from your votes all the constraints that adversely affects your right to speak, to your right to be, to your duty to your people as your homeland, as your family, which adversely affects your reality in the confusing in the virtuality, this madness that we named the dictatorship which is insidiously introduced, in a silent war, for you impose the unimaginable, murder authorized and consented both of your be that of your people, that of humanity, the civilian murder, the murder cultural, spiritual murder, the Murder for the benefit of the mud the more putrid or be lolling the makers of the destruction.

-          A last council, think about the state of this world and larval home, assisted and mired in the contrition the more dreamy and the more idiot who either, hiding his murders of earth suffered in United submitted to the little brothers of socialism, communism and the National-Socialisme , socialism which has now the replace to assassinate your Culture, your identity, your people, your Nation, your History, your family up to you want to from the age of two years dragged your children in its nihilistic hordes that he composed for sowing terror. You're no longer fooled. 

-          2014 Will be a struggle toward everything that rots this world since 1645, a democratic struggle and totally in agreement with our laws, which will see the votes flee to the stench bolshevik home, who will finally see the freedom to think is correct in the honor of our flag, our history, immortal and conqueror, who will see our chains break, the cultural chains, the spiritual chains, the chains on the life, this life which is not there to be slave of the atrophy the most purulent, this wound seeping from the blood, the tears, and the sweat of billions of human beings which some would like by malthusianism perfidious assassinate the three quarter, for the purposes of maintaining their small assets, their gold Stinking death, their currency wannabe who is worth nothing, because based on the debt and the interest rates of this debt.

-          2014, Freedom or slavery consented, here is the issue at stake, to each of us to become aware of no longer vote for any who, for each of us to become aware that it is appropriate to eliminate the votes all that belongs to the free masonry deviant, the sects were it well in court, to the companies of thoughts the more vindictive and more dedicated to the wear, everyone understand that it is time to dusting yourself down to the mud which started to get bogged down the Nation, France, its greatness and its honor, France which was not for destiny to be bonded to which that this either by this world, and never will be, the France which must be respected and will respect those who respect, France That is not the trash of this world, the mat of all the derivatives Bolshevik and deadly who are wallowing, France defiled and humiliated who will raise the inconsistencies of virtuality and its originator, the Wear reptilian bootheeling and atrophied which would mistress of this world!

Pending your alarm clock for many of you, let me introduce to you my best wishes for this new year, so that it is growth of your willingness to do not you make to the slavery which prepares outside you to better lock you into its tight the most Satanists who are.

© Vincent Thierry

 

Dernière Mise à jour ( Jeudi 02 Janvier 2014 à 03:52 )
Meilleurs Voeux 2014 PDF Imprimer Email
ETRE HUMANITE
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 26 Décembre 2013 à 13:21

Meilleurs Vœux 2014

Ainsi donc dans ces jours suivant Noël, Naissance du Christ Roi, Symbole de l’Élévation et du parfait devenir, nos Peuples se prosternent devant la dérision, dans un râle d’agonie qui se perçoit jusqu’aux sphères les plus mélodieuses, et que peut-on donc faire pour qu’un sursis d’une heure seulement vienne taire à jamais le reniement que l’on y lit, la désintégration qui s’y éblouit, le règne du nihilisme qui s’y gausse ? Rien, dira le Sage en son indifférence pour les sujets qui se vautrent dans les latrines purulentes de la déjection d’eux-mêmes, rien, dira le Sage dans sa maîtrise, et tout, peut-être, si et si seulement, si un arc-en-ciel de Lumière flamboie dans le cœur de chaque Être Humain, et qu’il retrouve la perception de sa réalité vivante, de ce frisson d’étoile qui parcoure les immensités, pour en apprendre l’exhaustive appartenance, pour en comprendre l’infinie préciosité. Mais cela est déjà fort demander aux larves qui suent l’infection de leur servage, de leur routage vers ce que d’aucuns appellent la mort, une mort programmée, une mort sauvage et barbare qui ruisselle sur le visage de toutes celles et de tous ceux qui plient genoux devant l’abîme. Cet abîme si visible devant la déliquescence des œuvres vivantes, là dans les arts, que l’on ne peut plus appeler art mais chiure de mouche, là dans la gouvernance que l’on ne peut plus appeler gouvernance mais propagande et mensonge, là dans la vie commune qui n’est plus commune mais forteresses de communautarismes outrecuidants, là dans la vie de l’Être qui ne doit plus être un Être mais une chose pour tous les atrophiés de la Terre, ces ectoplasmes qui s’imaginent maîtres alors qu’ils ne sont qu’esclaves de leur matière, de cette matérialisation qui les concatène dans le minéral sans lui arriver à la cheville, une matière abjecte qui recèle en elle tous les prismes de la folie, de la déviance, de la décrépitude, et de la barbarie la plus ignoble. Nous faudra-t-il beaucoup de courage pour lever le voile de ces illusions qui courbent au néant l’avenir de nos Enfants et de nos Petits Enfants, chasser les ténèbres, pour offrir à la Lumière sa parfaite clarté qui est demeure dans tous les cœurs, mais que la plupart des cœurs méconnaissent, tant l’acculturation de leurs racines comme de leur devenir est tu par tous les féaux du crime, tous les féaux de l’insolence, tous les féaux de la vanité, tous les féaux de la bêtise couronnée. Qu’à cela ne tienne nous serons des Êtres d’Honneur et irons par ces chemins de la bestialité pour en défaire les rites, les hymnes et les antiques prisons, ces écheveaux de l’impuissance qui se veulent dominance sur les vers devenus de nos contemporains qui préfèrent dans l’égoïsme le plus pur se noyer dans les frondaisons de musiques bâtardes, souillures de l’Esprit comme de l’Âme, souillures du Corps, ce Corps qui ce jour se fane sous les délires d’une oppression initiée par toutes les ramures de la déviance et de la prosternation à cette déviance, voyant l’Être affublé de cette dichotomie qui est celle de l’informe, du bestial, roseraies de la vermine qui se veut morale, allant conter jusqu’en les rives de l’éducation ses principes et ses gloires qui ne sont que fétidités, incongruités, mensonges, encore mensonges, pour que chacun en leurs rets ne puisse échapper à leur contrôle. La charpie de ce voile de l’illusion trouvera-t-elle le feu purificateur qui réduira en cendre ses incantations, ses délaissements, son déshonneur, sa duplicité, son hypocrisie, sa dénature ? Cela viendra, dit le Sage, dans le cœur des prouesses, dans la densité du Verbe, dans la désignation de l’avenir qui ne se conçoit dans ce que certains appellent la mort, qui n’existe que pour le nihilisme et ses bêtes avides de pouvoir, de fausse gloire, arguant de leurs folies le meurtre, le génocide, la destruction pour principe, dans le cadre de lois nuisibles et contraires à la nature profonde de l’Humain. Cela viendra, dans le souffle et par le souffle, ce souffle de la Vie qu’ont oubliés tous les avides, les pleutres et les lâches, ces résonances de chiendent qui couvrent la Terre et ses Nations de leurs filets putrides, cela viendra, si et si seulement le courage naît et renaît en chacun des Êtres de cette Terre, et que chaque Être en ses racines et par ses racines initient le feu purificateur sur tout ce qui touche à la réalité de la Vie, la Vie souveraine qui ne courbera jamais ni la tête, ni le corps, devant les défenseurs de l’absurdité, la mort, qui n’est qu’une fable inventée pour la mise en place du servage de l’Être Humain par des non-humains, des bellâtres et des assoiffés, des luxurieux et des tueurs nés qui ne se complaisent que dans la destitution de tout ce qui n’est pas eux, cherchant ainsi dans leur consanguinité létale à faire surgir du néant le néant de l’Humain et l’entraîner dans leur fourberie, leur délire, leur paranoïa aiguë, leur folie dantesque. Force et courage doivent se désigner face à cette entrave à la Liberté de la Vie qui ne doit jamais être emprisonnée par la médiocrité et ses féaux, ces sectes déviantes qui prônent la destruction des trônes, des gouvernements, des religions, de la famille, de l’Être Humain, au nom de leur image qui n’est que la bestialité incarnée, une image de fauve barbare inconscient du réel et s’imaginant gloire alors qu’elle n’est qu’étron de la Terre, rejet de la Nature, cette Nature qu’elle voudrait tant dompter mais devant laquelle elle reculera car de la Nature jaillit l’équilibre contre lequel elle ne peut rien, et encore moins ses lois nuisibles et barbares. Force et courage donc, mais aussi travail sans relâche pour désintégrer les modalités de l’abjection qui se veut trône, jusqu’aux plus basses loges de ses intempérances, ces loges noires, où le rejet est gruau d’assemblées de jaloux et de prébendiers qui pour se faire valoir embrassent les causes les plus ignobles afin de parader dans l’obséquiosité des discours, des moralisations, de ces verbes délétères qui se désignent dès lors qu’une de ses sommités vient à être mise en cause, telle celle qu’on a pu voir, du viol l’accusation, se trouvant en défense par toute l’infection maçonnique de notre Nation. Le travail est immense pour les jeunes générations, qui devront nettoyer de fond en comble la maison France, comme pour celles qui devront nettoyer les écuries de leurs propres Nations, les débarrasser de tout ce qui est secte, appartenance, sociétés discrètes, états dans l’État qu’elles voudraient voir leur appartenir, lors que l’État appartient au Peuple et non à ces cosmopolitismes avariés qui, comme des sangsues s’approprient son labeur, son esprit, sa spiritualité, son labeur en le rendant esclave de la dette, son esprit en l’embrigadant par la propagande dans la déchéance, sa spiritualité en détruisant jusqu’à ses racines inamovibles, voyant dans ces embrasements le Peuple renflouer les déficits de secteurs bancaires avariés, esclave total de cette barbarie qui parade, ses arts bafoués jusqu’à l’ultime afin qu’il n’en reste rien par toute la boue glauque qui sert de rempart au nihilisme, son sens spirituel avarié par toutes les religions de la prosternation, instituant la disparition de la Voie de la Lumière, matrice de ses racines multimillénaires, le Christianisme, pour faire place à la barbarie putride du glauque et de l’infamie. Absurde absurdité qu’il nous faut voir pour le croire, pendant que se trémousse la lie dans l’infortune, la répugnance, la débilité avariée, le vice le plus dantesque, le meurtre rituel, l’assassinat de nos enfants par des sectes pédophiles internationales, la vente de ces mêmes enfants par des réseaux mafieux préservés par tous les pouvoirs du nihilisme afin que tout un chacun consente au crime, à la pédophilie, à cette marchandisation de l’Être Humain qui demain ne sera plus qu’un non-être vide de conscience acceptant d’être un esclave sexuel ou économique, et qui sera euthanasié suivant les circonstances dans le plus grand camp de concentration existant, celui de nos Nations noyées dans cette fétidité qui se nomme le mondial socialisme. Voici la nouvelle religion qui se veut nommer laïcité pour certains, lors que la Laïcité c’est le respect multilatéral de chaque Être Humain dans le corps Social, c’est le respect multilatéral de ses croyances, c’est le respect multilatéral de sa Liberté de penser, de sa Liberté d’agir dans le respect d’autrui, c’est le respect de l’État qui doit être libre de toute appartenance, libre de toute secte, libre de toute société dites de pensée, afin d’y faire rayonner la volonté du Peuple et non de la barbarie, de l’intolérable tolérance, de la duplicité, de la traîtrise et de la fourberie. Ainsi cette religion bâtie sur le néant qui retournera au néant avec ses choses qui veilleront autour d’un feu de camp au milieu de leurs ours et de leurs loups, migrants vers l’ultime rivage de la matière, leur souillure pour vêture. Cette religion du néant qui conduit droit aux abîmes, droit à la désintégration de la Vie, doit être combattue sans relâche, nos Enfants ne devant être souillés par les préceptes d’une maçonnerie avariée vouée au nihilisme et dévouée à l’usure, et tout un chacun doit donc devenir Instituteur, Professeur de ses propres enfants, en leur faisant pénétrer la réalité et en développant leur esprit critique, en leur faisant comprendre que l’ « école » publique et laïque obligatoire institutionnalisée n’est que la demeure du mensonge historique et de la propagande contemporaine. Lorsqu’on pense que les tenants de ce bourbier infect veulent enlever nos enfants dès l’âge de deux ans à leur famille pour les nourrir de leurs miasmes, de leurs chiures intellectuelles, de leur dépravation sexuelle, de leur nihilisme véreux et pourri comme le fumier ! Il est temps de réagir sainement, dans le corps des lois elles-mêmes, et principalement des constitutions qui ne servent actuellement que de paillassons aux sectes infâmes qui dans un coup d’état silencieux tentent de mettre à genoux nos Nations, notre Passé et notre Gloire de Vivant, en s’aidant de la terreur qui est leur vecteur, leur arme principale, l’arme des faibles et des lâches, des corrompus et des pleutres, tellement la boue les infecte, tellement le sida intellectuel les propulse, tellement leur litière est le meurtre et la défécation de l’Humain. Il ne faut pas être grand clerc pour voir comment cette lie instaure cette terreur, tout simplement en instaurant la division, la division qui leur permet de régner sans avoir l’accord du Peuple, un et indivisible naturellement, en instaurant des lois iniques faisant surgir le communautarisme entre les Êtres Humains représentants ce Peuple, lié à l’histoire de notre Nation, l’instauration du Protestantisme qui est l’arme silencieuse du nihilisme, puis aux incantations des « ismes » d’une barbarie sans nom, flétrissant les Races Humaines, les Ethnies, et jusqu’aux orientations sexuelles de chacun, voyant naître les creusets de la haine des communautés entre elles, voyant prononcée dans cette écume de l’irrespect le plus total de l’Être Humain en ses racines, la houle de la violence institutionnalisée par les cohortes des violeurs en tous genres, des tueurs en tous genres, libérés sur parole, et d’autres encore en aucun cas inquiétés pour des peines de prison inférieures à cinq ans, houle visqueuse se répandant dans chaque arpent de notre Terre de France pour voler, piller, tuer, avec le consentement de la gouvernance favorisant cet état de choses et de fait. Que l’on s’interroge sur les zones de non droit qui sont les plaques tournantes de la drogue, jusqu’à l’instauration d’un fac-similé de Nation issue de la vanité d’un nouvel ordre mondial qui fort heureusement tend à disparaître devant l’affront, plaque tournante de toute la prostitution, voyant arriver d’Afghanistan une marée de drogue destinée à détruire une Nation qui se réveille, la Russie. Et comment cela peut-il se faire sans le regard bienveillant de celles et de ceux qui ne s’appartiennent pas, hissés au pouvoir, et qui contemplent leur œuvre de destruction, le rictus à la bouche, tels celles et ceux que l’on voit trôner dans ce Parlement qui n’est qu’un Temple de marchands qui ne jouit que par la servitude qu’il inflige, par toutes lois plus ridicules les unes que les autres. Et cependant nos policiers se suicident, et on dira qu’ils ont des problèmes psychologiques, laissez-moi rire, non de leur décès, mais bien du motif exposé par toutes les racines du mal qui l’enfantent. Que peut donc faire et dire un policier découvrant les ramifications épouvantables des réseaux qui pourrissent la France dans ses Institutions comme dans ses degrés de pouvoir les plus hauts ? S’incliner, se taire, et toucher son enveloppe mensuelle, bien entendu tout de suite se faire initier à la Grande Loge de France, comme d’autres se font initier au grand Orient de France, fourriers de ce mondial socialisme où la corruption brille et que la terreur initiée cache aux yeux des Êtres Humains qui doivent se plier à leur boue glauque et son devenir concentrationnaire. Il y a de moins en moins d’aveugles, fort heureusement, et jusqu’en ces assemblées qui ne sont depuis fort longtemps les assemblées du peuple mais les assemblées d’une maçonnerie déviante, occupant les partis politiques, on voit des voix s’élever contre la racaille institutionnelle, contre ces Néron qui n’ont d’autres instincts que de préserver leurs petits privilèges dans le plus vaste mépris du peuple comme on l’a vu pour le Sénat, qui a refusé de faire économie de certains de ses privilèges en France. La moisissure est là, prégnante, et pendant que l’on brûle nos églises, massacre nos cimetières, tandis que les minarets se développent sans le consentement du Peuple de France, on veut enseigner à nos enfants l’idéologie putride qui conditionne le pourrissement de notre Civilisation, son abandon au profit de la théurgie des illuminés inverses qui ne se complaisent que dans la boue, le meurtre, l’assassinat, tant des individus que des masses humaines, afin de faire plaisir à leurs mandants, les usuriers qui se cachent dans leurs caveaux, vampires de l’Humanité que l’Humanité devra bien un jour débusquer pour les traîner devant les tribunaux afin de mettre en exergue leur atrophie devant chacun d’entre nous, cette bestialité qui les anime, cette paranoïa qui les voit se réfugier dans l’ombre, cette soumission à l’ordure qui est leur prétention, ayant noyé l’Humanité dans le sang de deux guerres mondiales atroces, ayant noyé l’Humanité dans le génocide dans les camps de concentration et les goulags, continuant d’achever leurs crimes en institutionnalisant le servage de tous les Peuples à leurs banques invisibles qui trônent sur le néant, car sachez-le, la monnaie n’est rien, la dette encore moins que rien, et il suffit, comme en Islande de mettre en prison tous les prébendiers de l’usure, détrôner leurs féaux dans les gouvernements, et élire des Êtres Humains issus du Peuple et n’ayant d’autres vocations que de défendre le Peuple et non les intérêts particuliers de l’usure, pour arracher de la terre les griffes de cette bestialité enfantée par la non-humanité la plus horrible qui soit. Tout est lié, ne l’oublions jamais, et comme cette basse-cour est construite sur du sable, car sur le mensonge et la propagande, tel le jeu de domino, si elle voit un seul de ses vecteurs tomber, les autres tomberont de même amenant la libération des Peuples de la maçonnerie déviante, outil de l’usure, et de l’usure elle-même, roturière défendue par ces ordres qui furent de chevalerie mais qui ne sont aujourd’hui que les paillasses de la fortune, mercenaires de tout poil et de tout crin se vendant au plus offrant afin de préserver le servage sur cette Terre. Le nouvel An approche, voyant le début de ce siècle œuvré par le crime, fort heureusement n’ayant pas atteint son but, cette troisième guerre mondiale stoppée par la Russie et la Chine, signant ainsi l’arrêt de mort de ce nouvel ordre mondial. On comprendra pourquoi dans les médiatiques errances sont conspués les dirigeants de la Russie, qui ne se laissent pas marcher sur les pieds par le nihilisme, jettent dehors des ONG aux mains du nihilisme, emprisonnent de pauvres êtres minables qui n’ont pour vêture que leur morve délirante, abyssale dans la mesure de leur insanité qui les mute au rang de non-être, on comprendra mieux pourquoi les chiens rampants, les suces queues du nihilisme trouvent à redire envers le Président de cette Nation qui se relève des cendres du nihilisme, lui ayant occasionné 60 millions de victimes, soixante millions pour le seul plaisir de juntes entraînées à New-York par Trotski et la racaille Lénine qui ne concevait prendre dans son parti que des militants ayant assassiné, financés par des banquiers américains, qui vont jeter sur la Russie un voile de meurtres sans commune mesure avec tout ce que l’Histoire Humaine nous enseigne, pour le plus grand plaisir de l’usure et de ses apparatchiks. Le Président Poutine a relevé le gant de nettoyer les écuries Russe, et il y parvient très bien, reste à espérer qu’il y ait autant de Poutine par toutes nos Nations violées et emprisonnées par l’usure dans les années qui viennent. Il y en aura, car l’Histoire prouve que des régimes abjects, quels qu’ils soient, sont voués à l’agonie, et que derrière cette agonie la renaissance toujours se produit. Souhaitons donc que cette nouvelle année soit avènement pour notre France, du renouveau du Peuple de France qui ne se laissera conduire à l’abattoir du nihilisme, de la mise en valeur de la capacité de celle ou de celui, de celles ou de ceux, qui libres de toutes appartenances, prendront le pouvoir qui revient au Peuple et veilleront au renouveau du peuple de la France, de sa Culture, de sa Spiritualité millénaire, en écartant irrémédiablement toutes les Lois liberticides qui contraignent sa pensée, qui contraignent ses racines, qui contraignent son peuple à la soumission à ce qui n’est pas lui et ne le sera jamais. Cela vient, et rien ni personne ne pourra s’y opposer, car l’équilibre naturel est une constante que la virtualité ne peut détruire, car réalité fondamentale de l’existence Humaine et en elle son avenir qui n’est pas celui de devenir esclave de l’atrophie et de ses féaux, mais bien au contraire de se développer dans l’harmonie de la réalité.

Better Wishes 2014

Thus in these days following Christmas, Birth of Christ King, Symbol of the Rise and perfect becoming, our People bow down in front of derision, in a death rattle which is perceived to the most melodious spheres, and which do one can thus make so that a one hour deferment only comes to conceal the disavowal forever that one reads there, the disintegration who dazzles oneself there, the reign of the nihilism which mocks there? Nothing, will say the Wise one in its indifference for the subjects which wallow in the latrines purulent of the dejection of themselves, nothing, will say the Wise one in its control, and all, perhaps, if and so only, if a rainbow of Light blazes in the heart of each Human Being, and that it finds the perception of its alive reality, of this star shiver which traverses the vastnesses, to learn the exhaustive membership from it, to understand the infinite preciosity of it. But that is already strong to require of the larvae which sweat the infection of their serfdom, of their routing towards what some call death, a programmed death, a wild death and barbarian which streams on the face of all those and of all those which fold knees in front of the abyss. This so visible abyss in front of the deliquescence of alive works, there in arts, which one cannot call any more art but flyspecks, there in the governance which one cannot call any more governance but propaganda and lie, there in the common life which is not common any more but fortresses of overconfident communitarianisms, there in the life Être which should not be one any more Être but a thing for all atrophied Earth, these ectoplasms which think main whereas they are only slaves of their matter, of this materialization which them concatene in mineral without him to hold a candle, a contemptible matter which conceals in it all prisms of the madness, the deviance, decrepitude, and the most wretched cruelty. It will be necessary much courage for us to raise the veil of these illusions which curve with nothing the future of our Children and our Small children, to drive out darkness, to offer to the Light its perfect clearness which is residence in all the hearts, but that most hearts ignore, so much the acculturation of their roots as to become to them is you by all féaux crime, all the féaux ones of insolence, all the féaux ones of vanity, all the féaux ones of the crowned silly thing. That's no problem we will be Beings of Honor and will go by these ways of bestiality to demolish the rites of them, the anthems and ancient prisons, these hanks of the impotence which want to be predominance on the become worms of our contemporaries who prefer in the purest selfishness to drown in foliations of bastard musics, stains of the Spirit like Heart, stains of the Body, this Body which this day fades under are delirious of an oppression initiated by all the foliages of the deviance and prostration to this deviance, seeing the rigged out Being of this dichotomy which is that of the formless one, of bestial, roseries of vermin who wants to be moral, energy to tell until in banks of education his principles and his glories which are only fetidnesses, incongruities, lies, still lies, so that each one in their snares cannot escape their control. Will the lint of this veil of the illusion find the fire purifying which will reduce in ash its incantations, its renunciations, its dishonor, its duplicity, its hypocrisy, its denatures? That will come, says the Wise one, in the heart of the prowesses, the density of the Verb, the designation of the future which is not conceived in what some call the death, which exists only for the nihilism and its avid animals of being able, of false glory, asserting their madnesses the murder, the genocide, destruction for principle, within the framework of harmful and contrary laws to the major nature of the Human one. That will come, in the breath and by the breath, this breath of the Life which all the avid ones forgot, the cowards and the cowards, these grass resonances which cover the Earth and its Nations of their putrid nets, that will come, if and so only courage is born and reappears of each Being of this Ground, and that each Being in its roots and by its roots initiate purifying fire on all that touches with the reality of the Life, the sovereign Life which will never curve neither the head, nor the body, in front of the defenders of the nonsense, the death, which is only one fable invented for the installation of serfdom Human Being by thehuman ones, fops and the thirsty ones, the lascivious ones and killers born who take pleasure only in the dismissal of all that is not them, thus seeking in their lethal consanguinity to make emerge from nothing nothing of Human and involve it in their cheating, is delirious to them, their acute paranoia, their Dantean madness. Force and courage must be indicated vis-a-vis this obstacle with the Freedom of the Life which should never be imprisoned by the mediocrity and its féaux, these sects deviating which preach the destruction of the thrones, the governments, the religions, of the family, Human Être, in the name of their image which is only incarnated bestiality, an image of unconscious barbarian deer of reality and thinking glory whereas it is not that piece of excrement of the Earth, rejection of Nature, this Nature which it would like to so much overcome but in front of which it will move back bus of Nature spouts out the balance against which it cannot anything, and even less its harmful and cruel laws. Force and courage thus, but also work without slackening to disintegrate the methods of the abjection which wants to be throne, to the lowest cabins of its intemperances, these black cabins, where the rejection is groat of assemblies the jealous one and prebendaries who to put forward itself embrace the most wretched causes in order to parade in the obsequiousness of the speeches, the raising the moral standard, these noxious verbs which are indicated since one of its celebrities has suddenly been put in question, such that one could see, of the rape the charge, being in defense by all the Masonic infection of our Nation. Work is immense for the young generations, which will have to clean basic in roof the France house, as for those which will have to clean the stables of their own Nations, to remove them from all that is sect, membership, companies discrete, states in the State which they would like to see belonging to them, at the time the State belongs to the People and not to these damaged cosmopolitanisms which, as of the leeches adapt its labor, its spirit, its spirituality, its labor while returning it slave of the debt, his spirit by brigading it by propaganda in the forfeiture, its spirituality while destroying to its irremovable roots, seeing in these flashovers it Populate to reinflate the deficits of damaged banking environments, total slave of this cruelty which parades, its arts ridiculed until the ultimate one so that there remain nothing by all the glaucous mud which is used as rampart with the nihilism, his spiritual direction damaged by all the religions of prostration, instituting the disappearance of the Way of the Light, stamp about it his multimillénaires roots, Christianity, to give way to the putrid cruelty of glaucous and infamy. Absurdity nonsense that it is necessary for us to see to believe it, while wiggle the dregs in misfortune, the loathing, damaged debility, the most Dantean defect, the ritual murder, the assassination of our children by sects paedophiles international, the sale of these same children by gangster networks preserved by all the powers of the nihilism so that each and everyone grants to the crime, the pedophilia, this marketisation Human Être which tomorrow will be nothing any more but one empty non-being of conscience agreeing to be a sexual or economic slave, and who will be put down according to the circumstances in the largest existing concentration camp, that of our Nations drowned in this fetidness which names world socialism. Here the new religion which wants to be to name secularity for some, at the time Secularity it is the multilateral respect of each Human Being in the Social body, it is the multilateral respect of its beliefs, it is the multilateral respect of its Freedom to think, of its Freedom to act in the respect of others, it is the respect of the State which must be free of any membership, free of any sect, free of any company known as of thought, in order to make there radiate the will of the People and not of cruelty, the intolerable tolerance, duplicity, treachery and cheating. Thus this religion built on nothing which will turn over to nothing with its things which will take care around a campfire in the middle of their bears and their wolves, migrants towards the ultimate shore of the matter, their stain for vêture. This religion of nothing which leads right to the abysses, right to disintegration of the Life, must be fought without slackening, our Children not having to be soiled by the precepts of a damaged masonry dedicated to the nihilism and devoted to wear, and each and everyone must thus become Instituteur, Professor of his own children, in their making penetrate reality and developing their critical spirit, in their making understand that the public and laic “school” obligatory institutionalized is not that the residence of the historical lie and contemporary propaganda. When it is thought that holding them of this repugnant mud pit our children as of the two years age to their family to nourish them their miasmas want to remove, their intellectual chiures, of their sexual depravity, their nihilism wormy and rotted like the manure! It is time to react healthily, in the body of the laws themselves, and mainly of the constitutions which are used currently only as door mats with the infamous sects which in a quiet coup d'etat try to put at knees our Nations, our Past and our Glory of Alive, while being helped of the terror which is their vector, their principal weapon, the weapon of weak and the cowards, corrupted and the cowards, so much mud infects them, so much the intellectual AIDS propels them, so much their litter is the murder and the defecation of the Human one. One should not be a large clerk to see how these dregs found this terror, quite simply by founding division, the division which enables them to reign without having the agreement of the People, one and indivisible naturally, by founding iniquitous laws making emerge the communitarianism between the Human Beings representatives these People, related to the history of our Nation, the introduction of the Protestantism which are the quiet weapon of the nihilism, then to the incantations of the “isms” of a cruelty without name, fading the Human Races, the Ethnos groups, and until the sexual orientations of each one, indicator to be born the crucibles from the hatred of the communities between them, indicator pronounced in this scum of disrespect the most total Human Being in its roots, the swell of the violence institutionalized by the troops of the rapists in all kinds, the killers in all kinds, released on word, and others still to in no case worried for prison sentences lower than five years, swells viscous being spread in each arpent of our Ground of France to fly, plunder, kill, with the assent of the governance supporting this state of affairs and fact. That one wonders about the zones of nonright which are the turntables of drug, until the introduction of a facsimile of Nation resulting from the vanity of a new world order which extremely fortunately tends to disappear in front of the affront, turntable of all the prostitution, indicator to arrive from Afghanistan a tide of drug intended to destroy a Nation which awakes, Russia. And how that can it be done without the benevolent glance of those and those which are not belonged, hoisted with the power, and which contemplate their work of destruction, the grin with the mouth, such those and those which one sees trôner in this Parliament which is only one Temple of merchants which enjoys only by the constraint that it inflicts, by all more ridiculous laws the ones than the others. And however our police officers commit suicide, and it will be said that they have psychological problems, let laugh to me, not of their death, but well of the reason exposed by all the roots of the evil which give birth to it. What can thus make and say a police officer discovering the terrible ramifications of the networks which rotted France in its Institutions as in its degrees of being able highest? To incline, keep silent, and touch its monthly envelope, of course immediately to be made initiate with the Grand Lodge of France, as others are made initiate with the great East of France, furriers of this world socialism where corruption shines and that initiated terror hiding place with the eyes of the Human Beings which must yield with their glaucous mud and its to become concentration-like. There are less and less blind men, extremely fortunately, and until in these assemblies which are not since strong a long time the assemblies of the people but the assemblies of a deviating masonry, occupying the political parties, one sees voices protesting against the institutional rabble, against these Néron which do not have other instincts to preserve their small privileges in the vastest contempt of the people as one saw for the Senate, which refused to make saving in some of its privileges in France. The mould is there, prégnante, and while our churches are burned, massacres our cemeteries, while the minarets develop without the assent of the People of France, one wants to teach with our children the putrid ideology which conditions the rotting of our Civilization, his abandonment with the profit of the théurgie of enlightened the opposite which take pleasure only in mud, the murder, the assassination, as well of the individuals as of the human masses, in order to give pleasure with their constituents, the usurers who hide in their caveaux, vampires of the Humanity which Humanity will have a day to flush out well to trail them in front of the courts in order to put forward their atrophy in front each one among us, this bestiality which animates them, this paranoia which sees them taking refuge in the shade, this tender with the refuse which is their claim, having drowned Humanity in the blood of two atrocious world wars, having drowned Humanity in the genocide in the concentration camps and the goulags, continuing to complete their crimes by institutionalizing the serfdom of all the People at their invisible banks which trônent on nothing, because will know it, the currency is not nothing, the debt even dead loss, and it is enough, as in Iceland putting in prison all the prebendaries of wear, to dethrone their féaux in governments, and to elect Human Beings resulting from the People and having other vocations only to defend the People and not the private interests of wear, to tear off ground claws of this bestiality given birth to by the most horrible not-humanity which is. All is bound, never let us forget it, and as this farmyard is built on sand, because on the lie and propaganda, the such play of domino, if she sees only one of her vectors falling, the different ones will fall the same bringing the release from the People from deviating masonry, tool of wear, and wear itself, commoner defended by these orders which were of knighthood but which is today only the straw mattresses of fortune, mercenaries of any hair and any hair being sold with highest offerer in order to preserve serfdom on this Earth. The new year approaches, seeing the beginning of this century works by the crime, extremely fortunately not having reached its goal, this third world war stopped by Russia and China, thus signing the death warrant of this new world kind. It will be understood why in the media wanderings the leaders of Russia are decried, who do not let themselves walk on the feet by the nihilism, throw outside of ONG to the hands of the nihilism, as far as imprison poor poor beings which have as vêture only their delirious snot, abyssal their insanity which transfers them to the row of non-being, one will understand why the crawling dogs better, suck them tails of the nihilism find to repeat towards the President of this Nation which is concerned ashes of the nihilism, having caused 60 sixty million, victim million to him for the only pleasure of juntas trained in New York by Trotski and Lénine rabble which conceived to take in its party that militants having assassinated, financed by American bankers, who will throw on Russia a veil of murder without common measurement with all that the Human history teaches us, for the greatest pleasure of wear and of its apparatchiks. President Putin raised the glove to clean the stables Russian, and it reaches that point very well, remains to be hoped that there is as much Putin by all our Nations violated and imprisoned by wear in the years which come. There will be, because the History proves that contemptible modes, whatever they are, are dedicated to the anguish, and that behind this anguish the rebirth always occurs. Wish thus that this New Year's Day is advent for our France, of the revival of the People of France which will not let itself lead to the slaughter-house of the nihilism, of the development of the capacity of that or that, of those or those, which free of all memberships, will come to power which is allocated to the People and will take care of the revival of the people of France, its Culture, of its thousand-year-old Spirituality, by irremediably drawing aside all the Laws liberticides which force his thought, which forces its roots, which force his people with the tender with what is not him and will be it never. That comes, and nothing nor nobody will be able to it to be opposed, because natural balance is a constant which virtuality cannot destroy, because fundamental reality of the Humaine existence and in it its future which is not that to become slave of the atrophy and its féaux, but quite contrary to develop in the harmony of reality.

© Vincent Thierry

L'injure 2 PDF Imprimer Email
ETRE HUMANITE
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 08 Novembre 2013 à 09:28

L’injure 2

Il y avait quelque temps que nous n’avions nouvelles, celles-ci démontrent l’insanité qui règne, mais lisons : « Nonobstant le retour d’otages civils, préposés de multinationales qui sévissent en Afrique, dont on ne peut que se réjouir, on peut s’interroger sur cette opération au moment même où la gouvernance est au plus bas des sondages, ce qu’a très bien vu la représentante du Front National, qui se voit ce jour taxé de tous les noms par les suces queues du système subversif. Cela arrive comme est arrivée l’arrestation d’un pseudo Ben Laden au moment où la gouvernance Américaine était elle-même au plus bas. Cette arme de chantage au larmoiement dans les chaumières et à la mise en adoration de gouvernances particulièrement subversives, ne peut que faire naître une interrogation, n’en déplaise. Si nous nous insérons dans la haute technologie que revêt l’arme Militaire, par voies de satellites, par voies GPS, par voie d’action immédiate à l’aide de drones et autres, on ne fera pas croire à quiconque qu’il n’a pas été possible de repérer les lieux de détention de ces otages depuis ces trois ans passés, et former une action commando qui permette de les délivrer. Laissés pour compte d’une représentation ubuesque qui fournit 600 tonnes d’armement aux djihadistes en Syrie, qui a armé jusqu’à la garde les djihadistes en Libye, on se confond non plus d’une interrogation mais bien de multiples quant à la fiction qui vient de se dérouler devant nos yeux avec grand honneur, non pour nos pauvres otages, mais pour cette gouvernance dont la politique extérieure relève de la pure incompétence, et bien plus d’un désordre voyant les djihadistes qui combattent au Mali armé par nos propres deniers. Le mensonge sur cette action d’éclat surgira le moment venu, n’en doutons pas. En attendant comme précité réjouissons-nous de voir revenir ces otages au-delà des manœuvres de basse politique qui puent une connivence qui ne devrait pas exister dans un État de droit, défendant le droit par toutes les Nations, et non les limbes égoïstes des sauterelles qui agissent sur le sol Africain afin d’en extraire le potentiel qui pourrait faire venir les Nations dans lesquelles il est extrait, à un épanouissement certain, et non pas à cette pauvreté systémique dirigée par des fantômes du grand orient qui obéissent au doigt et à l’œil à la rapacité des dites sauterelles. Il est temps que le Peuple reprenne le Pouvoir dans notre Nation pour voir où nous en sommes dans le cadre des relations internationales, passer au crible les actions effectuées par un Quai d’Orsay qui semble aujourd’hui rouler en roue libre, faire ce qu’il entend, imposer des règles à la présidence au nom de Nations qui ne sont pas la nôtre et ne seront jamais la nôtre. N’oublions pas les autres otages qui restent de par le monde, et qui devront être libérés par une action militaire comme le fait très bien l’Armée Israélienne, que l’on ne peut qu’admirer, qui jamais ne laisse un de ses otages sur le terrain. Ici on peut discerner la faiblesse, les connivences, guidées par l’intérêt morbide, qui font que rien n’est entrepris, sinon que pour des opérations publicitaires, par la gouvernance qui dirige notre Nation. Soyons réalistes, ces actions militaires ne pourront se faire que lorsque la subversion aura disparu de nos écrans. Les sondages d’opinion, dont on peut en penser ce que l’on veut, voient fort heureusement une progression générale de la voix du Peuple de France, et d’une manière torve qui relève bien de la propagande la plus subversive, la progression du gazeur des enfants de France, la progression de la détention dans des conditions ignobles avec menaces de mort, des jeunes gens de France. Alors que le crime devient légitime, que celles et ceux qui ne méritent pas cinq ans de prison se retrouvent libres, à l’heure où la police, totalement dépassée du fait d’une justice totalement égarée, ne peut plus faire quoi que ce soit, le ministère de cette dérive aurait donc le vent en poupe ? Que l’on s’en amuse, le ridicule fort heureusement n’existe pas dans notre Nation. Cette action de propagande tentant de lutter contre la Voix du Peuple, trouve alliance avec Les dinosaures de l’autre face de Janus du PS, l’UMP, qui s’autorisent encore malgré les condamnations pour abus en tous genres dont ils ont été acteurs, pour hisser le pavois de la lutte contre le Front National. Et comment en serait-il autrement ? De par leurs appartenances à cette maçonnerie si bien investie par la subversion la plus totale, dont une loge noire sévit à l’Élysée pour lutter contre le Peuple de France et lui appliquer les lois de l’obéissance à toute la fourberie qui sort de sa houlette ténébreuse. Il n’y a qu’à écouter les médias ridicules pour se rendre compte de la caricature de pouvoir qui sévit dans notre Nation, une horde dont le nombre est scandaleux, députés, sénateurs, s’inventant des communautés de communes pour placer leurs féaux, s’arrogeant des retraites dorées dans le mépris total du Peuple, se labellisant, se caressant dans le sens du poil de bouc, s’amnistiant, se régalant sur la sueur et le sang de notre Peuple, pour comprendre ce qu’il en est réellement. Et cette déférence s’en vient jusqu’à diaboliser l’Église Catholique, et cette décérébration s’en vient pour inventer une religion de la laïcité, dépourvue de sens, car dans le non-sens, regardant avec effarement Internet investi par la voix des Peuples, qui dit la vérité et les renvoie à leur pure déliquescence. La France comme la plupart des Nations est sous le joug d’une maçonnerie déviante, vendue à l’usure, l’Europe elle-même couronnée par un Parlement noir qui défend des intérêts qui ne sont pas ceux de l’Europe, et dans ce dédale y sévit la mafia de toutes les putréfactions qui soient, corrompant tout ce qu’elle touche pour faciliter ses trafics de chair humaine, drogue, prostitution, avec l’accord implicite de services gouvernementaux qui, pour maintenir des pouvoirs fantoches, accordent des zones de non droits, allant jusqu’à naître des états factices pour en faire les plaques tournantes de tous ces trafics. La réalité explose sur la toile, une réalité qui n’a rien de fragile car conjonction de centaines de millions d’Êtres Humains qui ne sont pas aveuglés par la bêtise, la propagande ridicule, la subversion débile et meurtrière, la boue qui suinte par toutes les institutions. Et l’État esclave continu à subventionner des journaux suce queues pour répandre le mensonge, de milliards, que le Peuple récupérera lorsqu’il aura repris le pouvoir et défait ce coup d’état maçonnique déviant aux ordres de l’usure, de milliards qu’elle récupérera en refusant de payer les intérêts d’une dette qui n’auraient pas dû être à l’usure elle-même. Et que fera-t-elle ? Que représente-t-elle ? Rien au regard d’un Peuple déterminé, comme le Peuple d’Islande le démontra. En attendant démocratiquement, ce respire de l’Humanité non asservie, la culture des affaires s’étale jusqu’en ses ramifications les plus troubles, et tout un chacun peut s’y intéresser s’il n’est pas les oreilles engoncées d’écouteurs hybrides lui chantant le vingt-cinquième son qui le porte vers l’égarement et la torpeur, la débilité et la pure inanité. Au lieu de s’ébrouer dans la propagande, il serait bon qu’il apprenne que la plus grosse fortune de ce monde appartient, en mines principalement à la couronne d'Angleterre, donc en substance aux Protestants. Et au lieu de tirer sur le Catholicisme il ferait mieux d’étudier et d’analyser les fortunes des magnats de l'industrie pétrolière et minière, et chercher l'ombre de catholiques, sinon qu'en nombres infimes, dans ces fortunes forgées généralement par le vol, le pillage, l’hypocrisie, telle qu’on a vu la fortune de l’auberge rouge se faire. Il analysera s’il le veut, en toute transparence, les tenants et aboutissants des consortiums financiers et cherchera le déploiement des catholiques, dans ces empires, que l’on compte sur le bout des doigts. Rendons à César ce qui appartient à César : la dérive financière issue du protestantisme allié irréversiblement au judaïsme, dont il est une création est la marque stérile de notre monde soumis à l’usure la plus putride qui soit. La lutte infernale menée pour détruire l’Église Catholique par cette entente qui ne date pas d’hier, mais a détruit l’Angleterre dès 1645, aujourd’hui tente désespérément par propagande interposée, djihadistes aux bras armés, politiciens francs-maçons déviants, de lui porter le coup de grâce. Fort heureusement, l’Église Catholique n’est pas pauvre, et elle permet en cela de contrecarrer la puissance de ce fléau qui aujourd’hui s’incarne parfaitement dans l’usure et par les crises successives qu’elle provoque afin de laminer les classes moyennes et obtenir ainsi sa masse d’esclave consentante à sa botte. Entre l’Universalité de l’Église et le mondialisme boueux de l’usure, chacun ici peut faire son choix. Nous dirons en substance qu’il faut toujours aller au-delà des apparences pour dessiner les arcanes des puissances qui s’affrontent, les unes se destinant à l’esclavagisme le plus purulent, les autres, un tant soit peu, cherchant à élever l’Être Humain. Au regard du nihilisme, il est évident que cette remarque sera sans importance, puisque l’objet même du nihilisme est la destruction de tout, dont l’auteur, sous la houlette des banquiers juifs et protestants de ce temps, fut Weishaupt dont les théories depuis 1776, suite à l’insinuation de la maçonnerie internationale, ont ravagé bien plus de Nations que ne pourrait faire quiconque. Ce nihilisme, fer de lance de la subversion est le maître à penser des petites mains qui s’attaquent à ce qui jamais ne pourra être détruit, la volonté de la Liberté d’élever, de construire et en aucun cas de détruire qui se trouve au cœur de chaque Être Humain. Remettons donc les pendules à l’heure et regardons qui sont celles et ceux qui veulent détruire, ceux qui ont fomenté la désintégration de nos sociétés au profit de « maîtres » et d’esclaves consentants. Ici l’on touche à ce qu’est la subversion, qui manipule tout, y compris ceux qui se prétendent libéraux, socialistes, anarchistes, hier communistes, qui ne sont qu’un doigt de sa main, de maîtres régnant presque actuellement sur leur monde d’esclaves consentants, formule en cours d’acceptation dans notre Nation soumise à la subversion la plus féroce qui soit depuis 1793. Nous la voyons parfaitement en œuvre ces derniers jours par la mise en évidence du délire de la gauche bon chic bon genre et surtout millionnaire : le racisme ! La France a intégré pendant des siècles des Ethnies, des Races, pour forger un Peuple, en l’élevant, et ce Peuple aujourd'hui, qui est l'objet de toute la haine possible et imaginable, subit l’injure du racisme, semblant faire accroire que les uns les autres de ce Peuple de France, rouge, violet, vert, ne se respectent pas ! Il n'y a que le communautarisme qui ne respecte personne en dehors de ses fades coutumes, de son prosélytisme grossier, de cet esprit de revanche sur l'intelligence, qui est le propre de la jalousie, de ce nectar dans lequel se berce cette gauche ridicule, de toutes couleurs portées, qui est la haine, pour hisser le pavillon du racisme le plus purulent que nous devons sans arrêt supporter, que l'on soit de quelque couleur que ce soit. Cette obscénité du langage ne sera pas oubliée. Car le rideau tombe et le voile se lève pour révéler la vraie nature de ce racisme envers le Peuple, envers les Races, envers les Ethnies, de toutes celles et de tous ceux qui ne veulent voir plus loin que le bout de leur nez, qui vivent dans leur tour d'ivoire qui aujourd'hui se lézarde, pour laisser voir de quoi est constitué leur manteau de mensonge, de propagande, de terreur imposée, de ce lavage de cerveau que pas un seul Être Humain n'acceptera, n'en déplaise, car l'Être Humain n'est pas cette face du délire permanent, mais bien porteur de l'ordre et non du désordre. Alors racistes ? Je mets au défi toutes celles et ceux qui se proscrivent dans la contemplation de leur nombril de voir en les Françaises et les Français de quelque couleur qu'ils soient, de voir en eux les "racistes" dont ils sont invective, lors que le racisme est justement dans cet anti ceci, anti cela, qui parade pour faire valoir sa haine totale de ce qui n'est pas de ses souches, des souches qui pullulent en parasite, trouvent leurs fondations dans ces loges déviantes qui suent la mort pour tout ce qui n'appartient pas à leur emprise, un bestiaire de la terreur qui toujours se déploie pour se confiner dans la virtualité et en aucun cas affronter la réalité, la réalité des différences, la réalité de l'égalité en droit, mais aussi de l'inégalité entre les Êtres Humains, tant physiquement, qu'intellectuellement, qui est oubli lorsqu'on considère la complémentarité de chacun envers tous et inversement, car la réalité est là, nous sommes les uns les autres complémentaires, par-delà les couleurs. Ce qu’a très bien compris la Monarchie mais en aucun cas la « république » des francs-maçons qui ne vivent que pour eux et en aucun cas pour le Peuple. Il suffit donc de cette morgue minable qui voit au plus bas de leur sondage ces fantômes anachroniques du bolchevisme le plus putride, sortir ce terme qui leur est propre, le racisme envers la France, le racisme envers le Peuple de France, le racisme envers celles et ceux qui ont fondé la France. Cette outrance désormais est tellement visible que cela dépasse l'imagination. Le peuple de France suffoque de ce viol systémique dont il est l'objet, de cette guerre asymétrique née de cerveaux malades qui voient dans ce monde, à leur image, une boue glauque représentée par une Humanité aphone, composée d'esclaves consentants à leur mise à mort par le déploiement stérile de chimiothérapies inutiles, de mise sur le marché de médicaments autrement plus dangereux que la maladie elle-même, de l’avortement de masse, de l’euthanasie de masse. La France n’est pas ce laboratoire des pulsions maniaques et homicides de névropathes qui se cachent en loge ou bien en société discrète. Son Peuple injurié par la subversion saura s’en rappeler lors des prochaines élections et boutera hors du pouvoir tous les méandres de quelque couleur qu’elles soient de cette subversion, afin de les rendre à leurs chères études dictatoriales. Car je ne le répéterai jamais assez, le socialisme, pire que le communisme et le national-socialisme, car là nous avions deux ennemis à vaincre irréductiblement, - mais n’est-ce pas normal puisque le socialisme a enfanté ces deux monstres dont il est la troisième tête dominante, dont la pyramide en son sommet est dirigé par l’usure - est la courroie de transmission principale de la subversion, il a donné naissance à toute la putridité que l’Humanité ait connue, le communisme et le national-socialisme, n’en déplaise aux théoriciens qui imaginent en lutte ces deux factions de la même main, agitée par les mêmes banquiers qui ont décuplés leur fortune sur le sang et par le sang des Êtres Humains. Les armes du socialisme aujourd’hui sont désuètes, sans fondements, ridicules, s’appuyant sur le marxisme, viol des idées de Hébert aux idées délirantes, le darwinisme, cette fable pour les moutons remise en cause car sans fondement, le freudisme, culte du fondement détrôné, sans jeux de mots, par Jung, le einsteinisme, viol des idées de Henri Poincaré, qui ne croyait pas en cette théorie de la relativité ne menant nulle part, pour preuve l’essor de la physique Quantique à laquelle nous devons l’essentiel des récentes technologies, le friedmanisme enfin, voyant l’être Humain le carnassier du suivant, sociopathe dont la déviance a fait des émules qui sévissent encore sur les marchés, toutes faces de théories réduisant l’Être Humain au néant, à l’image de celles et de ceux qui les ont enfantées. Que tombent les masques, et que voyons-nous dans ce délire ? Une France couchée par des loges avariées reproduisant les limbes de ces antiquités de la monstruosité de mystères Isiaques, Cananéens, dont les forces sont mesurées par la magie, la luxure, et le goût du sang. Ce goût d’une supériorité basée sur le crime, l’allégeance au crime, l’allégeance à la destruction de tout ce qui est. Et s’il est des francs-maçons novices pour accroire encore, dans leur naïveté, à ce que cela ne soit pas, il serait temps qu’ils se réveillent et nettoient les écuries devenues de leurs loges où sévit tout ce qui est couardise, car enfin on se cache pour perpétrer l’innommable, et plus encore, on se cache sous des lois que l’on fait voter pour faire accroire à son ornementation, et notamment on supprime la peine de mort pour des assassins sanguinaires, violeurs, égorgeurs en tout genre, afin que personne ne perce la densité de la nécrose qui enveloppe celui qui se cache, comme ceux qui se cachent. Lorsqu’on est franc, on ne se cache pas derrière des enluminures, des rituels, pour certains monstrueux, dignes de ceux que Crowley <http://www.conesa.com/aleister/textes.html>  chantait : « …II, 52. Il y a un voile : ce voile est noir. C'est le voile de la femme pudique ; c'est le voile de la tristesse, & le linceul de la mort : ceci n'est en rien de moi. Abats ce spectre mensonger des siècles : ne voiles pas tes vices par des mots vertueux : ces vices sont mon service ; tu fais bien, & je te récompenserai ici et dans l'au-delà. 48. N'aie de pitié pour les déchus ! Je ne les ai jamais connus. Je ne suis pas pour eux. Je ne console pas : je hais le consolé & le consolateur. 57. Celui qui est droit restera droit ; celui qui est immonde restera immonde. 58. Oui! ne croyez pas au changement : vous serez tels que vous êtes, & point autre. Ainsi les rois de la terre seront Rois pour toujours : les esclaves serviront. Il n'est aucun qui sera abaissé ou élevé : tout est toujours comme ce fut… 11. Ce sera ta seule preuve. J'interdis l'objection. Conquiers ! Cela suffit. Je te faciliterai l'abstruction de la maison désordonnée dans la Cité Victorieuse. Tu la transporteras toi-même avec adoration, ô prophète, bien que tu ne l'aimes pas. Tu rencontreras danger & affliction. Râ-Hoor-Khu est avec toi. Adore-moi avec du feu & du sang ; adore-moi avec des épées & avec des lances. Que la femme soit ceinte d'une épée devant moi : que le sang coule jusqu'à mon nom. Foule aux pieds les Païens (contrevenants à cet ordre) ; attaque-les, ô guerrier, je te donnerai de leur chair à manger ! 12. Sacrifie du bétail, petit et gros : après un enfant. 17. Ne craignez pas du tout ; ne craignez ni les hommes, ni les Parques, ni les dieux, ni quoi que ce soit. Ne craignez pas l'argent, ni le rire de la folie populaire, ni tout autre pouvoir au ciel, sur terre ou sous terre. Nu est votre refuge comme Hadit votre lumière ; et je suis la force, la puissance, la vigueur de vos bras. 18. Plus de merci : damnez ceux qui s'apitoient ! Tuez et torturez ; n'épargnez pas ; attaquez-les ! 19. Cette stèle ils l'appelleront l'Abomination de la Désolation ; compte bien son nom, & ce sera pour toi comme 718. 23. Pour parfum mélange farine & miel & restes épais de vin rouge : puis huile d'Abramelin et huile d'olive, et après adoucis & lisse avec un généreux sang frais. 24. Le meilleur sang est celui de la lune, mensuel : puis le sang frais d'un enfant, ou gouttant de l'armée du ciel : puis des ennemis ; puis également du prêtre ou des adorateurs : enfin de quelque bête, n'importe quoi. 25. Brûle cela : fais-en des gâteaux & mange pour moi. Ceci a aussi un autre usage ; qu'il soit placé devant moi, et maintenu épais par les parfums de ton oraison : il se remplira de scarabées pour ainsi dire et de créatures rampantes qui me sont sacrées. 26. Tue-les, nommant tes ennemis ; & ils tomberont devant toi. 27. Aussi ceux-ci engendreront le désir & le pouvoir de désir en toi lorsque tu les mangeras... III,49. Je suis dans un quadruple mot secret, le blasphème contre tous les dieux des hommes. 50. Maudis-les ! Maudis-les ! Maudis-les ! 51. De ma tête de Faucon je crève à coups de bec les yeux de Jésus alors qu'il pend sur la croix. 52. Je bats des ailes à la face de Mahomet & je l'aveugle. 53. De mes serres j'arrache la chair de l'Indien et du Bouddhiste, Mongol et Din. 54. Bahlasti ! Ompehda ! Je crache sur vos croyances crapuleuses. 55. Que Marie inviolée soit déchirée sur des roues : à cause d'elle, que toutes les femmes chastes soient totalement méprisées parmi vous ! 56. Aussi par égard pour la beauté et pour l'amour ! 57. Méprisez aussi tous les lâches ; les soldats de métier qui n'osent pas se battre, mais s'amusent ; méprisez tous les fous ! 58. Mais l'ardent et le fier, le royal et l'altier ; vous êtes des frères! 59. Comme des frères battez-vous ! 60. Il n'y a pas de loi plus haute que Fais ce que tu voudras. 61. Il est une fin au mot du Dieu intronisé sur le siège de Râ, illuminant les poutres de l'âme. 62. A Moi fais-tu hommage ! à moi viens-tu au travers de la tribulation de l'épreuve, qui est félicité. 63. Le fou lit ce Livre de la Loi, et son commentaire ; & il ne le comprend pas. 64. Qu'il traverse la première épreuve,& il sera pour lui comme de l'argent. 65. A travers la seconde, de l'or. 66. A travers la troisième, des pierres d'eau précieuse. 67. A travers la quatrième, d'ultimes étincelles du feu intime. 68. Il semblera pourtant à tous magnifique. Ses ennemis qui ne disent pas ainsi ne sont que des menteurs. 69. Il y a succès. 70. Je suis le Seigneur à Tête de Faucon, du Silence & de la Force ; mon némès voile le ciel bleu-nuit.71. Salut ! vous guerriers jumeaux autour des colonnes du monde ! car votre temps est proche. 72. Je suis le Seigneur du Double Sceptre du Pouvoir ; le Sceptre de la Force de Coph Nia -- mais ma main gauche est vide, car j'ai anéanti un Univers ; & rien ne subsiste. 73. Colle les feuilles de droite à gauche et de haut en bas : puis vois ! 74. Il y a une splendeur en mon nom cachée et glorieuse, de même que le soleil de minuit est toujours le fils. 75. La conclusion des mots est le Mot Abrahadabra. Le Livre de la Loi est Ecrit et Occulté. Aum. Ha. » . Pour celles et ceux qui savent lire, tout est dit dans cette décébration de l’Esprit, issue des menstrues sanguinaires des bestiaires moyen-orientaux,  cette atrophie manipulatrice qui cautionne le crime, la hideur, le détournement des autres, la luxure et le meurtre rituel, notamment de la pureté, représentée par l’Enfant, qui pour certaines traditions peut être sodomisé jusqu’à l’âge de sept ou neuf ans afin que le violeur enrichisse sa vitalité. Tout ceci explique les réseaux mis en place pour livrer de la chair fraîche à tous ces dégénérés qui se vautrent, dans le sadisme, la criminalité la plus répugnante, le meurtre rituel, etc. Il faut bien comprendre que ce Livre de la Loi de Crowley est le fer de lance de tout un aréopage qui, poursuivant ainsi les idées Weishaupt initiées par l’usure, veulent prévaloir sur toute autre considération de l’Ordre Vivant, y apportant ainsi leur signe de désolation comme le dit si bien ce chant sorti de l’illumination la plus macabre et la plus inouïe, n’ayant aucune considération pour l’Etre Humain, dévoyant l’Amour, ruisselant de haine et pourvoyeur de crimes que l’imagination elle-même ne peut tolérer. Cette perversion sévit dans les loges actuelles au plus secret de leurs ténèbres, ces basses loges si bien dénommées dont il convient de prendre mesure pour bien comprendre que sous la bassesse, l’hypocrisie, la duplicité, se cache la perfidie alliée au mensonge, dont les doigts sont des femmes et des hommes liés à cette tragédie devenue qu’est la maçonnerie déviante. On comprendra désormais beaucoup mieux les cris d’orfraie de toute cette déchéance matérialiste devant la montée d’un front bleu et pur qui n’a derrière lui aucun crime, et ne s’entache pas de l’ombre pour avancer en pleine lumière. Cette déchéance, imprimatur du Grand Orient principalement, a vu avec quel triomphe l’injure envers le Peuple de France a été saluée à l’Assemblée Nationale, voyant le salut maçonnique de Janus et ses petits pieds, toutes ces savonnettes élues dans l’ignorance de leurs appartenances par un Peuple qui lentement s’éveille à leurs manigances. Le racisme donc, cette invention de la subversion, ici trouve son apothéose, par l’injure déférée envers le Peuple de France, un racisme purulent voyant immédiatement la régularisation de dix mille sans papiers, pour bien démontrer à ce Peuple qui le gouvernait, savoir celles et ceux qui violent sa réalité physique, intellectuelle, spirituelle. Et le Peuple d’écouter cette bassesse sans nom sans jaillir dans la rue, ce qui est un signe que devraient comprendre ces témoins d’Hiram, d’Isis, d’Osiris, anachronismes nés de l’ignorance et se confondant dans l’ignorance. Le Peuple qui est la Loi respecte, lui, la Loi, et attend désormais fermement par les urnes ces commensaux de la subversion, et ce ne seront ses injures qui sont liées à sa couardise, son atrophie, sa peur de se confronter au réel pour se noyer dans la virtualité, qui y changeront quelque chose. La France est malade de sa gangrène principalement socialiste armée par la subversion, elle saura s’en guérir, et son Peuple cessera enfin d’être traité de tous les ismes pour le plus grand honneur et le plus grand bonheur de ses habitants de quelques couleurs qu’ils soient. ». Le mal est encore plus profond qu’il n’y paraît, il conviendrait d’en évacuer définitivement les plaies, par le rejet de tout ce qui appartient à la franc-maçonnerie et aux sectes des arcanes du pouvoir, qui appartient au Peuple, et non à ces déviances qui se veulent matrice du désordre totalitaire. Espérons que cela vienne pour cette pauvre Terre. À suivre…

Insult 2

It had been some time that we did not have new, those show the insanity who reigns, but read: “Notwithstanding the return of civil hostages, appointed multinationals which prevail in Africa, which one can only be delighted, one can wonder about this operation at the time when the governance is with lowest surveys, which saw very well representing it of the Front National, which is seen this day taxed with all the names by suck tails of the subversive system. That arrives as arrived the arrest of a pseudonym Bin Laden at the moment when the American governance was itself with low. This weapon of blackmail to the whimpering in the thatched cottages and the setting in worship of particularly subversive governances, can only give birth to an interrogation, with due respect. If we form part of the high technology which covers the Militaire weapon, by ways of satellites, GPS ways, way of immediate action using drones and others, one will not make accept whoever which it has not been possible to locate the places of detention of these hostages for these three years spent, and form an action commando which makes it possible to deliver them. Cast - offs of an Ubuesque representation which provides 600 tons of armament to the djihadists in Syria, which armed until the guard the djihadists in Libya, one merges either interrogation but well of multiples as for the fiction which has just proceeded in front of our eyes with great honor, not for our poor hostages, but for this governance whose foreign policy concerns the pure incompetence, and much more than one disorder seeing the djihadists who fight in Mali armed by our own sums of money. The lie on this brilliant deed will emerge at the proper time, do not doubt it. While waiting for as above mentioned delight we to see returning these hostages beyond the basic operations policy which stink a complicity which should not exist in a Rule of law, defending the right by all the Nations, and not the egoistic limbs of the grasshoppers which act on the African ground in order to extract from it the potential which could make come the Nations in which it is extracted, with an unquestionable blooming, and not with this systemic poverty directed by phantoms of the great East which obey the finger and the eye with rapacity of the known as grasshoppers. It is time that the People take again the Power in our Nation to see where we are within the framework them international relations, screening the actions carried out by a French Foreign Office which seems today to roll in free wheel, to do what it hears, to impose of the rules on the presidency in the name of Nations which are not ours and will be never ours. Let us not forget the other hostages who remain all over the world, and who will have to be released by a military action like does it very well the Israeli Army, that one can only admire, who never does not leave one of his hostages on the ground. Here one can distinguish the weakness, the complicities, guided by the morbid interest, which make that nothing is undertaken, if not that for advertising operations, by the governance which directs our Nation. Let us be realistic, these military actions could be done only when subversion disappears from our screens. The opinion polls, which one can think of them what one wants, see extremely fortunately a general progression of the voice of the People of France, and a menacing way who belongs well to the most subversive propaganda, the progression of the gazor of the children of France, the progression of detention under wretched conditions with death threats, of young people of France. Whereas the crime becomes legitimate, that those and those which do not deserve five years of prison find free, per hour when the police, completely exceeded because of a completely mislaid justice, cannot do anything more, the ministry of this drift would thus have the wheel in motion? That one has fun some, the ridiculous one extremely fortunately does not exist in our Nation. This action of propaganda trying to fight against Voice of People, finds alliance with dinosaurs of other face of Janus of PS, UMP, which is still authorized in spite of the judgments for abuse in all kinds of which they were actors, to hoist the bulwark of the fight against Front National. And how would it be differently? From their memberships of this masonry invested so well by the most total subversion, whose black cabin prevails in the Elysium to fight against the People of France and to apply the laws of obedience to him to all the cheating which leaves its dark crook. There is not that to listen to the ridiculous media to realize of the caricature of being able which prevails in our Nation, a horde of which the number is scandalous, deputies, senators, inventing communities of communes to place their féaux, assuming retirements gilded in the total contempt of the People, being labellisant, being cherished in the direction of the hair of goat, being amnestied, being regaled on the sweat and the blood of our People, to understand what it is really. And this respect is come from there until diaboliser the Catholic church, and this decerebration is come from there to invent a religion of the secularity, deprived of direction, because in the nonsense, look with fright Internet invested by the voice of the People, which tells the truth and returns them to their pure deliquescence. France as most Nations is under the yoke of a deviating masonry, sold with wear, Europe itself crowned by a black Parliament which defends of the interests which are not those of Europe, and in this maze the Mafia of all the putrefactions prevails there which are, corrupting all that it touches to facilitate its traffics of human flesh, drug, prostitution, with the implicit agreement of governmental services which, to maintain powers fantoches, grant zones of nonrights, going as far as being born from the factitious states to make of them the turntables of all these traffics. Reality explodes on the web, a reality which does not have anything fragile because conjunction of hundreds of million Human Beings which are not plugged by the silly thing, ridiculous propaganda, weak and fatal subversion, the mud which oozes by all the institutions. And the State continuous slave to subsidize newspapers sucks tails to spread the lie, of billion, that the People will recover when it takes again the power and demolishes this Masonic coup d'etat deviating with the orders of wear, of billion which it will recover while refusing to pay the interests of a debt which should not have been with wear itself. And what will it make? What does it represent? Nothing with the glance determined People, as the People of Iceland showed it. While democratically waiting for, this breathes of not controlled Humanity, the culture of the business is spread out until in its most turbid ramifications, and each and everyone can be interested in it if it is not the cramped ears of hybrid ear-phones singing the twenty-fifth sound to him who carries it towards mislaying and the torpor, debility and the pure inanity. Instead of branning itself in propaganda, it would be good that it learns that the largest fortune of this world belongs, in mines mainly with the crown of England, therefore in substance with the Protestants. And instead of drawing on Catholicism it would make better study and analyze fortunes of the tycoons of oil industry and mine, and seek the shade of catholics, if not that of negligible numbers, in these fortunes generally forged by the flight, plundering, hypocrisy, such as one saw the fortune of the red inn being done. It will analyze if it wants it, in all transparency, them holding and outcomes of the financial consortia and will seek the deployment of the catholics, in these empires, that one counts on the end of the fingers. Let us return in César what belongs to César: financial drift resulting from the Protestantism combined irréversiblement with the Judaism, of which it is a creation is the sterile mark of our world subjected to the most putrid wear which is. The infernal fight carried out to destroy the Catholic church by this agreement which does not go back to yesterday, but destroyed England by 1645, today tries hopelessly by interposed propaganda, djihadists with the armed wings, politicking deviating freemasons, to deal the coup de grâce to him. Extremely fortunately, the Catholic church is not poor, and it makes it possible in that to thwart the power of this plague which today is incarnated perfectly in wear and by the successive crises that it causes in order to roll the middle class and to thus obtain its mass of slave granting his boot. Between the Universality of the Church and the muddy Universalism of wear, each one here can make its choice. We will say in substance that it is always necessary to go beyond appearances to draw the mysteries of the powers which clash, the ones being intended for the most purulent slave system, the others, so much is little, seeking to raise the Human Being. Taking into consideration nihilism, it is obvious that this remark will be of no importance, since the object even of the nihilism is the destruction of all, of which the author, under the leadership of Jewish and Protestant bankers of this time, was Weishaupt whose theories since 1776, following the insinuation of international masonry, devastated much more Nations than could not do whoever. This nihilism, spearhead of subversion is the intellectual guide of the small hands which tackle what never could not be destroyed, the will of the Freedom to raise, build and in no case to destroy which is in the middle of each Human Being. Thus let us set the pendulums right and look at which are those and those which want to destroy, those which fomented the disintegration of our companies to the profit of “Masters” and agreeing slaves. Here one touches so that is the subversion, which handles all, including those which are claimed liberal, socialist, anarchistic, yesterday communist, which is only one finger of its hand, of Masters reigning almost currently on their world of agreeing slaves, formula in the course of acceptance in our Nation subjected to the wildest subversion which is since 1793. We see it perfectly works of them these last days by the description of is delirious of the left good smart good kind and especially millionaire: racism! France integrated during centuries of the Ethnos groups, Races, to forge People, by raising it, and these People today, which are the object of all possible and conceivable hatred, undergo the insult of racism, pretense to make accroire that the ones the others of these People of France, red, purple, green, are not respected! There is only the communitarianism which does not respect anybody apart from his insipid habits, of its coarse proselytism, this spirit of revenge on the intelligence, which is clean jealousy, of this nectar in which rocks this ridiculous left, of all colors carried, which is hatred, to hoist the house of the most purulent racism that we must constantly support, who one is of some color that it is. This obscenity of the language will not be forgotten. Because the curtain falls and the veil rises to reveal the true nature of this racism towards the People, the Races, towards the Ethnos groups, of all those and of all those which want to see further but end from their nose, which lives in their ivory tower which today cracks, to let see what is made up their coat of lie, of propaganda, imposed terror, this washing of brain that not only one Human Being will not accept, with due respect, because the Human Being is not that face of is delirious permanent, but quite carrying the order and not the disorder. Then racist? I put at the challenge all those and those which are proscribed in the contemplation of their navel to see in the Frenchwomen and the French of some color which they are, to see in them the “racists” of which they are invective, at the time racism is precisely in this anti this, anti that, which parades to put forward its total hatred of what is not its stocks, stocks which pullulate in parasite, find their foundations in these deviating cabins which sweat death for all that does not belong to their influence, a bestiary of the terror which always is spread to be confined in virtuality and to in no case to face reality, the reality of the differences, the reality of the equality in right, but also of the inequality between the Human Beings, as well physically, as intellectually, which is lapse of memory when one considers the complementarity of each one towards all and conversely, because reality is there, we are the ones the other complementary ones, beyond the colors. What Monarchy understood very well but to in no case the “republic” of the freemasons who live only for them and to in no case for the People. It is thus enough to this poor mortuary which sees with low of their survey these anachronistic phantoms of the most putrid Bolchevism, to leave this term which is clean for them, racism towards France, racism towards the People of France, racism towards those and those which founded France. This excess from now on is so visible that exceeds imagination. The people of France suffocate of this systemic rape of which it is the object, of this asymmetrical war born from sick brains which see in this world, with their image, a glaucous mud represented by a voiceless Humanity, composed slaves granting their setting with died by the sterile deployment of useless chemotherapies, of marketing of drugs differently more dangerous than the disease itself, of the abortion of mass, of the euthanasia of mass. France is not that laboratory of the impulses maniacs and homicides of neuropaths who hide in cabin or in discrete company. Its People insulted by subversion will be able to remember some at the time of the next elections and will pare out of being able all the meanders of some color which they are of this subversion, in order to return them to their dear dictatorial studies. Because I will never repeat it enough, socialism, worse than Communism and National Socialism, because there we had two enemies to overcome implacably, - but this is not normal since socialism gave birth to these two monsters of which it is the third dominant head, whose pyramid in its top is directed by wear - is the principal driving belt of subversion, it gave rise to all the putridity which Humanity knew, Communism and National Socialism, with due respect to the theorists who imagine in fight these two factions of the same hand, agitated by the same bankers who multiplied by ten their fortune on blood and by the blood of the Human Beings. The weapons of socialism today are obsolete, without bases, ridiculous, being based on the Marxism, rape of the ideas of Hébert to the delirious ideas, the Darwinism, this fable for the sheep reconsideration because without base, the Freudianism, worship of the dethroned base, without word games, by Jung, the einsteinism, rape of the ideas of Henri Poincaré, who did not believe in this theory of relativity not carrying out nowhere, for proof rise of the quantum physics to which we owe the main part of recent technologies, friedmanism finally, seeing the Humain being the carnivore of the following, sociopathe whose deviance made followers who still prevail on the markets, all faces of theories reducing the Human Being to nothing, with the image of those and those which gave birth to them. What falls the masks, and that see is we in this delirious? France laid down by damaged cabins reproducing the limbs of these antiquities of the monstrosity of Isiaques mysteries, Cananéens, whose forces are measured by the magic, the lust, and the taste of blood. This taste of a superiority based on the crime, allegiance with the crime, allegiance with the destruction of all that is. And if he is freemasons beginners for accroire still, in their naivety, so that is not, it would be time that they awake and clean the stables become their cabins where all prevails that is cowardice, because finally one hides to perpetrate the unnamable one, and more still, one hides under laws which one makes vote to make accroire with his ornamentation, and in particular one removes the capital punishment for sanguinary assassins, rapists, stickers in any kind, so that nobody bores the density of necroses which wraps that which hides, as those which hide. When one is frank, one does not hide behind illuminations, the ritual ones, for certain monstrous, worthy of those which Crowley < http://www.conesa.com/aleister/textes.html > sang: “… II, 52. There is a veil: this veil is black. It is the veil of the modest woman; it is the veil of the unhappiness, & the shroud of death: this is of nothing me. Offal this untrue spectrum of the centuries: veils not your defects by virtuous words: these defects are my service; you make well, & I will reward you here and in beyond. 48. Do not have pity for waned! I never knew them. I am not for them. I do not comfort: I hate comforted & the comforter. 57. That which is right will remain right; that which is unclean will remain unclean. 58. Yes! do not believe in the change: you will be such as you are, & not other. Thus the kings of the ground will be Kings for always: the slaves will be useful. It is no which will be lowered or raised: all is always as it was… 11. It will be your only proof. I prohibit the objection. Conquer! That is enough. I will facilitate to you the abstruction of the disordered house in the Victorious City. You will transport it yourself with worship, ô prophet, although you do not like it. You will meet danger & affliction. Râ-Hoor-Khu is with you. Adore me with fire & blood; adore me with swords & throws. That the woman is girded of a sword in front of me: that blood runs until my name. Press with the feet the Pagan ones (contraveners with this order); attacks to them, ô warlike, I will give you of their flesh to eat! 12. Sacrifice cattle, small and large: after a child. 17. Do not fear at all; fear neither the men, neither them Parques, neither the gods, nor anything. Fear the money, neither the laughter of the popular madness, nor all other to be able with the sky, on ground or under ground. Naked like Hadit your light is your refuge; and I am the force, the power, the strength of your arms. 18. More mercy: damn those which are aroused the pity of! Kill and torture; do not save; attack them! 19. This stele they will call it the Abomination of desolation; count its name well, & it will be for you as 718. 23. For perfume mixes flour & honey & thick remainders of red wine: then oil of Abramelin and olive oil, and softened & smooth with a generous fresh blood. 24. Best blood is that of the moon, monthly magazine: then the fresh blood of a child, or dripping of the army of the sky: then enemies; then also of the priest or the admirers: finally of some animal, anything. 25. Burn that: make of the cakes & eats for me. This has also another use; that it is placed in front of me, and is maintained thick by the perfumes of your speech: it will fill of beetles so to speak and crawling creatures which are crowned to me. 26. Kill, naming them your enemies; & they will fall in front of you. 27. Also those will generate the desire & the power of desire in you when you eat them… III, 49. I am in a quadruple secret word, the blasphemy against all the gods of the men. 50. Curse them! Curse them! Curse them! 51. Of my head of Falcon I burst with blows of nozzle the eyes of Jesus whereas it hangs on the cross. 52. I beat wings with the face of Mahomet & I plug it. 53. From my greenhouses I tear off the flesh of the Indian and the Buddhist, Mongol and DIN. 54. Bahlasti! Ompehda! I spit on your villainous beliefs. 55. That inviolate Marie is torn on wheels: because of it, that all the pure women are completely scorned among you! 56. Also out of consideration for the beauty and for the love! 57. Scorn also all the cowards; the soldiers of trade who do not dare to fight, but have fun; scorn all them insane! 58. But the burning one and to trust it, the royal one and the proud one; you are brothers! 59. How brothers you beat! 60. There is no law higher than Fais than you will want. 61. It is an end with the word of God established on the head office of Râ, illuminating the beams of the heart. 62. With Me you make homage! to me you come through the tribulation from the test, which is congratulated. 63. Insane bed this Book of the Law, and its comment; & it does not understand it. 64. That it crosses the first test, & it will be for him like money. 65. Through the second, gold. 66. Through the third, invaluable water stones. 67. Through the fourth, ultimate sparks of intimate fire. 68. It will however seem with all splendid. Its enemies who do not say thus are only liars. 69. There is success. 70. I am the Lord with Head of Falcon, Silence & the Force; my némès veil the sky blue-nuit.71. Hello! you warlike twins around the columns of the world! because your time is close. 72. I am the Lord of the Double Sceptre of the Power; the Sceptre of the Force of Coph Denied -- but my left hand is empty, because I destroyed a Universe; & nothing remains. 73. From right to left stick the sheets and from top to bottom: then see! 74. There is a hidden and glorious splendor on my behalf, just as the midnight sun is always the son. 75. The conclusion of the words is the Word Abrahadabra. The Book of the Law is Ecrit and Occulted. Aum. Ha.” . For those and those which can read, all is known as in this decebration of the Spirit, resulting from the sanguinary menses of the means-Eastern bestiaries, this atrophy manipulator which guarantee the crime, hideousness, the diversion of the others, the lust and the ritual murder, in particular of the purity, represented by the Child, who for certain traditions can be sodomized until the age of seven or nine years so that the rapist enriches his vitality. All this explains the networks set up to deliver fresh flesh to all these degenerated which wallow, in sadism, the crime more feeling reluctant, the ritual murder, etc It should well be understood that this Book of the Law of Crowley is the spearhead of a whole learned assembly which, thus continuing the Weishaupt ideas initiated by wear, wants to prevail on any other consideration of the Alive Order, there thus bringing their sign of desolation like known as the so well this song left the most macabre illumination and most amazing, not having any consideration To be Human for it, canting the Love, streaming of hatred and provider of crimes which imagination itself cannot tolerate. This perversion prevails in the current cabins with most secret of their darkness, these low cabins so quite called whose it is advisable to take measurement for understanding well that under lowness, hypocrisy, duplicity, the allied perfidy with the lie is hiding place, whose fingers are women and men related to this become tragedy which is deviating masonry. One will understand from now on much best the cries of sea eagle of all this forfeiture materialist in front of the rise of a blue and pure face which does not have behind him any crime, and does not sully itself with the shade to advance in full light. This forfeiture, imprimatur of the Great East mainly, saw with which triumph the insult towards the People of France was greeted at the National Assembly, seeing the Masonic safety of Janus and its small feet, all these cakes of soap elected in the ignorance of their memberships by People which slowly wake up with their schemes. Racism thus, this invention of subversion, here finds its apotheosis, by the insult submitted towards the People of France, a purulent racism immediately seeing the regularization of ten thousand without papers, for showing well with these People which controlled it, knowledge those and those which violate its physical reality, intellectual, spiritual. And People to listen to this lowness without name without spouting out in the street, which is a sign that should understand these witnesses of Hiram, Isis, of Osiris, anachronisms born of ignorance and merging in ignorance. The People which are the Law respect, him, the Law, and firmly expect from now on by the ballot boxes these table companions of subversion, and these will not be the insults which are related to its cowardice, its atrophy, its fear of confronting itself with reality to drown in virtuality, which will change something there. France is sick of its causes to become gangrenous mainly socialist army by subversion, it will be able to be cured some, and its People will finally cease being treated of all the isms for more the great honor and greatest happiness of his inhabitants of some colors which they are.”. Evil is even more deep than it to with it appears, it would be appropriate of to evacuate definitively wounds, by rejection of all that belongs to the freemasonry and to the sects of the mysteries of the power, which belongs to the People, and not to these deviances which want to be matrix of the totalitarian disorder. Let us hope that comes for this poor Ground. To follow…

 

© Vincent Thierry

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 37 - 45 sur 125