Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEVENIR arrow CIVILISATIONS
CIVILISATIONS
Les assassins en marche PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 30 Juillet 2019 à 13:09

Les assassins en marche

Bien tristes nouvelles de ce petit pays de France, sur cette petite Terre aux confins d’une Galaxie lointaine, mais lisons :

« La France ressemble de plus en plus au Chili de Pinochet. Le Peuple de France est mutilé, éborgné, emprisonné, raflé, et assassiné. Toute la vermine du monde s’y défoule dans un déni du droit le plus total. Et cette vermine demande aux autres Nations de libérer des opposants, et cette vermine de larves de l’usure poursuit son activité putride, signant le CETA, en recevant cette égérie fabriquée par les multimilliardaires répugnants, une prostituée au capitalisme vert. L’indécence devient la Loi, la chienlit le message, la déliquescence l’honneur, il n’y a plus rien à attendre de cette boue qui récompense le meurtre par des médailles, qui traite de cons les journalistes s’intéressant à ses barbouzes, qui s’imagine faire étalage avec quelques minables payés pour faire des photos avec la monstruosité sur pieds, qui s’imagine par des discours télévisuels tromper le monde sur son association de malfaiteurs et de tueurs patentés, en essayant de se disculper sur l’assassinat de Steve. Ce dernier assassinat est symbolique de cette erreur de la nature en gouvernance, de ce parti pire que le pétainisme, un parti de nazi et de communistes grégaires, un parti nazi communiste tout dévoué et aux ordres des banquiers ignobles qui vivent grassement des intérêts, qui sont leur droit de cuissage sur les populations entières.

L’injure, le mensonge, la propagande sont les mamelles de cette perversion inhumaine, sans altérité, sans le moindre sentiment, sans la moindre humanité, des pions de la City, petits valets qui n’ont de cœur que leur portefeuille pourri par des actifs viciés. Voilà ce que l’on présente au monde, voici ce qu’est la France ce jour, un marais de boue dans lequel se prélassent tous les bobos, les égéries de la dépravation, les tueurs patentés, les criminels en cols blancs, les pédophiles, toute la puanteur glauque que l’humanité peut engendrer. On apprend que le Président de la Russie va venir en France, qu’il ne regarde ce que la puanteur diachronique va seulement lui montrer, la France c’est aujourd’hui pratiquement dix millions de chômeurs, une immigration massive de remplacement de la population Française, des droits pour l’immigration, aucuns droits sinon que ceux du racket pour le Peuple de France, la France c’est la dictature la plus ignoble que la terre ait connue, se masquant sous les voiles de la Démocratie comme de la République conchiée par les valets en gouvernance qui se complaisent dans de fins soupers avec les amis des amis, pendant que trois millions de pauvres cherchent à manger !

La France est la souillure de ce monde sous le régime maçonnique et sectaire déviant qui s’y est installé, une souillure qui vient des États-Unis, avant l’élection du président Trump, la France c’est le produit de la fondation franco américaine et de la maçonnerie délictueuse, le règne de la pédophilie et de la mutilation, des arrestations arbitraires et des rafles, dignes de celles du Vélodrome d’Hiver, la France c’est le règne des assassins, comme on vient de le voir avec l’assassinat de Steve, et combien d’autres, dont on méconnaît le sort. La France c’est le règne des barbouzes et de la fripouille associés, la France c’est le déshonneur, la tribalité des escrocs, des voleurs, des pervers, des meurtriers en tout genre, toute une lie qui se protège via une justice aux ordres totalement minée par la maçonnerie déviante. La France c’est le racket permanent pour les multinationales, pour ces « choses » qui se considèrent pour la plupart dégagées de toute obligation envers leur Nation, dont on attend qu’une chose, qu’elles la quittent à jamais car la France n’a pas besoin de larbins de l’usure.

La France est la gangrène incarnée dirigée par la gangrène pestilentielle des sectes et des pédophiles associés. Voilà ce que doit retenir le Président de la Russie, et surtout ne recevoir aucune leçon de morale d’une gouvernance qui relève de la Cour Pénale Internationale au regard de ses actions criminelles envers la majorité du Peuple de France, savoir les Gilets Jaunes, comme d’ailleurs envers les Peuples Libyen et Syriens. Aucune Française comme aucun Français qui se respecte ne cautionne cette gouvernance mafieuse par excellence, dictatoriale par incapacité notoire. Nous souhaitons voir là dans la visite du Président de la Russie qu’il ne regarde seulement et n’écoute seulement ce que l’hypocrisie la plus ubuesque souhaite lui présenter, mais porte un regard magistral sur le désastre que nous connaissons en France, un désastre sans commune mesure avec tout ce que son Histoire nous a enseigné, le désastre né de l’acculturation la plus profonde de ce qui prétend représenter son Peuple, des « choses » insignifiantes menées au pouvoir à grand cri de médiatiques errances, convoitant des retraites dorées, des avantages exorbitants, toute une lie de l’humanité qui n’est que prébendes, une écurie de lâches et de dégénérés comme de pervers qui s’imaginent une élite alors que ce n’est dans cette société que parvenus par carnet d’adresses ou par promotion canapé.

Toute une fange que la France doit subir, dans le respect des règles démocratiques, qui espérons le verront ce bestiaire relégué dans ses chaumières, et surtout déchu de tout droit civique, car il est inconcevable que des gens qui travaillent pour la destruction de la France, des Françaises et des Français, se trouvent en plus honorés pour leur service ! Les Françaises et les Français se réveillent de cette glauque permission issue de la pestilence humaine qui met en esclavage l’Humanité. Gageons que le mouvement des « gilets jaunes » ne soit rien à côté de ce qui s’avance, le Peuple dans sa maturité qui saura remettre à sa place ces petites choses qui déshonorent la France et son Histoire. D’ores et déjà ce Peuple sait qu’il ne peut accorder aucune confiance à ce qui régit, et encore moins à ses chiens de guerre, qui ne sont pas là pour le défendre mais bien pour le tuer, l’estropier, l’avilir, et ce en contravention formelle avec toutes les Lois Humaines, d’ores et déjà il sait qu’il ne peut faire appel à la justice, totalement minée et aux ordres, d’ores et déjà il sait qu’il ne peut accorder la moindre écoute aux médiatiques errances, d’ores et déjà il sait qu’il vit dans un camp de concentration dont les barbelés sont l’immigration massive d’un côté, et l’usure de l’autre, marraines de la stupidité d’un pseudo-réchauffement climatique dû à l’activité humaine, inventé de toutes pièces pour racketter l’humanité.

Et bien pire, permettre d’assassiner légalement, après l’euthanasie, la sédation, l’avortement, des populations entières, au motif de leur existence qui ne serait pas en adéquation avec leur capacité de production économique. Nous en sommes là sur cette petite Terre, et dans notre petite France, devenue un camp de concentration à ciel ouvert où les kapos vivent de toute la crasse morbide des trafics, d’armes, de drogue, de trafics humains et d’organes humains, dans le silence feutré, au nom de la « paix » sociale,  de ce qui prétend gouverner, nous en sommes là dans notre pauvre petite France, voyant s’agiter des drapeaux qui ne sont pas le sien, voyant l’infection purulente qui se soigne actuellement aux États-Unis par arrestation massive, gagner tous les terrains de la société, avec pour maître mot l’avilissement des Françaises et des Français dans cette boue qui est le brouet de ce qui gouverne, cette fiente indigeste du genre, de la pédophilie, de la vermine perverse et criminelle qui s’autoprotège via ses juges aux ordres.

Nous en sommes là, et certains diront que ce n’est pas assez, mais à force de tirer sur la corde la corde se rompt, et lorsqu’elle cassera, je ne le répéterai jamais assez, la majorité se lavera les mains du sort que le Peuple décidera pour celles et ceux qui ont cherché à le flouer, à l’anéantir, à l’avilir. »

Bien des planètes ont connu ce sort peu envieux, avant que leur population ne se dresse contre l’infamie, en écartant à jamais les fléaux qui la menaçaient. À suivre…

© Vincent Thierry

14 juillet PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 13 Juillet 2019 à 11:20

14 Juillet

Petites nouvelles de cette petite planète où une de ses Nations va fêter demain sa mise en esclavage. Mais lisons :

« L’ordure confine à l’ordure, il ne faut pas s’en étonner, la corruption à la corruption, l’indécence à l’indécence, la pourriture à la pourriture. Tous ces ingrédients sont actuellement en lice dans la dictature, venant de laisser assassiner un handicapé pour jouir très certainement de ce meurtre public, car il ne faut plus en douter le sadisme est son plat saisonnier, et comment pourrait-il en être autrement, lorsqu’elle est incapable de la moindre création, toutes ses larves s’empressant à la destruction de tout ce qui existe pour faire valoir leurs « valeurs, qui sont le crime, l’injure, le parjure, l’incapacité, la médiocrité, et surtout la haine, la haine incommensurable de ce qui n’est pas eux, de ce qui n’est pas encarté dans la répugnance maçonnique criminelle, dans les sectes barbares qui sévissent et qui les tiennent par les ovaires ou les testicules, fondation franco américaine, bilderberg, fabian society, aspen institute, etc, etc… Toutes sectes dévouées à l’usure et aux usuriers qui dans la fainéantise la plus atavique et la plus grossière traient le monde, en vivant de la sueur et du sang des Êtres Humains en leur imposant leur dîme pour nourrir leur bestialité infâme.

Les Gilets Jaunes entament leur trente-cinquième rendez-vous pour se faire entendre et ne trouvent en guise de réponse habituelle que les commis et les valets sanguinaires qui les gazent, les mutilent sur ordre de la dictature pourrie qui leur donne une prime pour aller plus loin dans la criminalité, sans que s’émeuve la moindre justice, toute dévouée, car infiltrée par la maçonnerie criminelle, à la dictature de la médiocrité suintante du sang des Françaises et des Français.

Demain on fête le 14 juillet, qui n’est pas une fête pour les Françaises et les Français, mais bien leur mise en servage à la hideur de ce monde, la maçonnerie déviante dirigée par l’usure, via les Illuminés de Bavière, une révolution payée par les Anglais et faites par les Allemands, ne l’oublions jamais, comme il ne faut pas oublier que la « victoire » de Valmy a été payée au grand maître de la Maçonnerie de l’époque par les bijoux volés à la couronne Française. Les Gilets Jaunes doivent se rappeler que tous les cahiers de doléances de retour des provinces ont été mis à la poubelle par une soi-disant représentation du Peuple, composée pratiquement et uniquement de Francs-maçons aux ordres de l’usure. On pensera à Mirabeau d’ailleurs ici, Illuminé de Bavière qui a été lâché par ses petits frères au regard des dettes énormes qu’il avait et de son libertinage criminel. On pensera à tous ces pseudos révolutionnaires, payés et commandités qui n’avaient qu’un désir, la liquidation du quart du Peuple Français. On pensera au génocide organisé par ces beaux francs-maçons des Vendéens, et tel hier aujourd’hui nous retrouvons les mêmes, des non Êtres en quête non de la lumière mais bien de l’ombre ténébreuse dans laquelle ils préparent et jouissent de leurs crimes.

Une dictature maçonnique déviante, doublée par la secte étrangère dite fondation franco américaine, aux ordres de la Fabian Society, elle-même aux ordres de la Moutain Table, la secte par excellence de l’usure et de ses féaux, tous ces esclavagistes qui sont la répugnance de ce monde. Un 14 juillet donc mettant en valeur et à l’honneur la médiocrité humaine par excellence, une dictature répugnante où on se sert sans s’occuper de l’intérêt général, puisque déjà esclave de l’usure et devant obéir à l’usure, où l’on se goinfre de caviar et de homard et de ce vin fameux qui résume si bien l’allégeance de toute la hideur humaine qui spolie les Institutions de la République. Un 14 juillet donc où sont libres les auteurs d’un coup d’État dans l’État, fomenté par les barbouzes initiées par l’intempérance comme la folie qui est règne, inique, injurieuse, acculturée, en extase devant la perversion et la désintégration.

Ce 14 juillet rendra donc honneur via nos Armées à la bestialité maçonnique et non au Peuple de France, ce 14 juillet doit être boycotté totalement de la part du Peuple de France, car il ne correspond en rien ni à l’esprit de la révolution de 1789 et encore moins à l’esprit du Peuple, qui croyait, pauvre croyance, voir sa Patrie dirigée par le Peuple, pour le Peuple et par le Peuple ! Ce jour le voyant dirigé par les sectes, pour les sectes et bien plus pour l’usure, cette chose infernale qui est la plaie de l’univers par excellence. Vont donc trôner lors de ce rendez-vous, hier du Peuple, la dictature et ses féaux, celles et ceux qui réduisent en esclavage le Peuple de France, celles et ceux qui mutilent, gazent, estropient, celles et ceux qui instituent le génocide du Peuple de France, via son remplacement massif par toute la misère humaine, via l’assassinat des handicapés, via la sédation des vieillards, via la vaccination à l’aluminium de nos enfants, celles et ceux qui pourrissent l’atmosphère via les pesticides et toutes les denrées déversées dans notre ciel de France, Baryum, aluminium, et autres, celles et ceux qui pressurent de taxes un Peuple qui n’en peut plus, un Peuple à qui on déverse des miettes pendant que des valets s’empiffrent de caviar, de homards, et de vins millésimés, sur le dos des contribuables, celles et ceux qui ne connaissent pas le joug de la justice, s’autoprotégeant mutuellement devant les tribunaux aux ordres, celles et ceux qui enchantent leur idéologie putride, le nazi communisme, l’eugénisme, le mensonge, la propagande avariée, l’acculturation la plus profonde, l’illettrisme le  plus total.

Et que croyez-vous donc qu’ils vont faire, mais se pavaner, se dandiner, devant cette écurie devenue de notre Nation ! Car rien n’arrête l’horreur, rien n’arrête la perfidie, rien n’arrête ce qui n’est plus humain, rien sans contraintes. Ce qui est rassurant c’est que les dupes, or celles et ceux qui s’engraissent sur la sueur et le sang du Peuple de France, sont de moins en moins nombreux. Ainsi ce que l’on appelle les Gilets Jaunes, dont le nombre qui défile n’est rien par rapport au nombre qui les soutient et les soutiendront encore et toujours. Que glosent la vermine et ses féaux, ces médias suces queues tenus par les testicules par 9 petits milliardaires, rien n’y fera, il y a eu un réveil qui se traduira inévitablement par l’écartement définitif des esclavagistes qui paradent. Il suffit d’être patient, et d’attendre les élections, et en attendant supporter l’ordure, l’inconvenance l’injure, toute la fourberie grotesque des nains ridicules et prosternés qui s’imaginent règne.

Le Peuple de France verra fêter de nouveaux 14 juillet qui ne seront plus dédiés à la dictature maçonnique déviante, sectaire, et criminelle, mais bien dédiés à lui-même, ce Peuple que honnit la bestialité en loge noire, qui jusqu’au Sénat, dans l’injure la plus totalitaire qui soit, lit sa planche pour faire croire que seule la maçonnerie déviante, qui est l’usurpatrice la plus sanguinaire qui soit,  détient le monopole de l’intelligence ! Belle intelligence que celle-ci lorsqu’on regarde l’état de la France ! Mais il est vrai que pour beaucoup en citant Victor Hugo pour faire étalage d’un petit savoir, s’imagine que la médiocrité est l’intelligence ! Que la destruction est l’intelligence, que le meurtre des handicapés et des vieillards est l’intelligence, que le meurtre des enfants via l’euthanasie, sur lequel travaillent, n’est-ce pas ces « élites », c’est l’intelligence ! Lorsqu’on est incapable d’élever la Vie, on ne fait pas preuve d’intelligence, mais bien de barbarie, et ces barbares voudraient donner des leçons de morale à tout un chacun !

Leur fête c’est demain, la nôtre, lorsque notre Peuple aura compris une bonne fois pour toutes qu’il est esclave de leurs sectes, et par là même esclave des usuriers, leurs maîtres, et qu’il votera enfin en conscience non pas pour les ténèbres visqueuses, mais pour la Vie, la Vie tout simplement qui n’a pas à s’entacher de leur puanteur sans égale depuis que le monde existe. Cela viendra, donc patience dans l’azur… 

PS :

Ce 14 juillet, les Gilets Jaunes ont voulu rendre honneur à nos Armées, sans manifester.

Le régime maçonnique nécrosé a fait arrêter des centaines de personnes comme tout régime dictatorial, matraqué, gazé, tenté de tuer des gens pacifiques venus regarder défiler nos Armées.

Qu’attendre de plus de cette dictature maçonnique et sectaire en « gouvernance », la pourriture incarnée du communisme comme du nazisme réunis, financée par les mêmes banquiers abjects, l’eugénisme meurtrier en puissance, la perversité la plus inhumaine qui soit, pédophile, zoophile, l’ignominie permanente, dont les crimes contre l’humanité se poursuivent contre le Peuple de France ? Rien.

Il est temps pour chaque Française et chaque Français de prendre la mesure de cette dictature et de renvoyer lors des prochaines élections ses promoteurs à leurs chères études, en élisant l’intégrité, la probité, le sens de l’honneur et de la grandeur, qui permettra de juger et déchoir de tous leurs droits civiques les criminels contre l’humanité qui pourrissent notre Nation.»

Pauvre petite Nation, fort heureusement nous savons par ces milliards d’étoiles que la « dictature » des ténèbres ne dure qu’un temps, et que la Vie toujours revient à son équilibre naturel en éliminant le chiendent qui cherche à la détruire.

© Vincent Thierry

 

 

Dernière Mise à jour ( Dimanche 14 Juillet 2019 à 10:43 )
Le génocide organisé PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 11 Juillet 2019 à 09:32

Le génocide organisé

Petites nouvelles de cette petite Terre où dans une de ses Nations, le meurtre d’un handicapé ne laisse indifférent que la pestilence la plus putride qui soit. Mais lisons :

« La dictature poursuit son œuvre de destruction du Peuple de France. Nonobstant l’ignorance des revendications des Gilets Jaunes, injuriés par une vermine au Sénat qui se croyait très certainement en train de réciter sa petite planche dans sa loge de petits francs-maçons déviants, une honte pour la France, une honte pour la République, une honte pour la Démocratie, la gouvernance vient dans un laisser faire morbide de condamner à mort un handicapé qui pendant huit jours n’a pas été alimenté ni hydraté jusqu’à ce que mort s’ensuive, dans le déni le plus total du respect que l’on doit à la Vie. Ce meurtre, car il s’agit d’un meurtre, devrait poser question à qui dans sa famille a un handicapé en sursis, ou un handicapé tout court.

Rappelons que cette gouvernance ne s’attaque qu’aux faibles, dans un sadisme incontrôlé issu de sa sous-bestialité ordinaire, qui n’a aucune empathie pour quiconque, aucune altérité, sinon que de l’empathie et de l’altérité pour les usuriers, ses maîtres. Après la sédation financière imposée aux retraités comme aux handicapés, aux gens sous tutelle ou curatelle, après la mutilation des gens du Peuple, éborgnement, membres arrachés, gazage des enfants, des femmes, des vieillards, meurtre gratuit d’une pauvre femme à Marseille, après le lynchage par matraquage sans précédent du Peuple, cette gouvernance vient donc d’autoriser le meurtre d’une personne handicapée !

Cela relève du crime contre l’Humanité le plus totalitaire qui soit, comme d’ailleurs les précédents actes de mutilation, les actes d’humiliation, en raison de l’appartenance à un Peuple, dans le mépris le plus total du Droit International et des traités signés par la France ! Et cela parade encore et encore, dans une imagerie répugnante qui est le fruit des tares les plus totales de cette génération spontanée lubrifiée à la vaseline de la haine de soi, qui bien entendu est reversée aux autres, car enfin, que peut un taré qui se haït sinon que croire que tout le monde est haine à son image, haine d’autrui, antisémite, raciste, tous crimes qu’il porte en lui comme le nez au milieu de la figure et qui ne trompe personne, et certainement pas l’ensemble des Pays de ce monde qui voient avec dégoût la dictature nazie communiste instaurée en France.

Les nazis avaient décidé avec l’opération T4 de liquider les handicapés, ce qui fut suivi puisque 300 000 personnes en ont fait les frais, abattus dans la sauvagerie par des merdeux se prétendant médecins avec l’accord tacite de la gouvernance de l’époque. Il faut croire que cette période n’est absolument pas révolue puisque les mêmes merdeux sont en action dans nos propres hôpitaux, reniant le serment d’Hippocrate, pour complaire à l’usurpation qui se veut trône en France, une bestialité inouïe qui n’a rien de l’animal mais du sous animal le plus totalitaire qui soit. La mise en scène autour de ce meurtre est particulièrement répugnante, la gouvernance comme les médias aux ordres, ces suces queues invétérés, faisant passer ce meurtre comme un geste humanitaire. Condamner à mort une personne qui n’est pas en fin de vie, en le privant d’eau et de nourriture, n’a rien d’humanitaire mais tout de la pourriture intellectuelle et physique.

Une pourriture, ne l’oublions pas, née dans les loges putrides qui enserrent de la tête aux pieds cette soi-disant « république » qui n’est faite que pour ses membres douteux, ses carnassiers impuissants qui pour se faire jouir ont besoin de violenter les enfants sinon de les tuer et de s’en nourrir dans leurs loges noires ruisselant du sang des innocents, toute une panoplie de meurtriers en puissance pour qui la Vie n’est qu’un kleenex dont on se débarrasse après usage, comme on le voit si bien outre Atlantique dans le procès qui se prépare sur un meurtrier en puissance mettant en cause tous les valets pédophiles qui se sont succédés au gouvernement des États-Unis, qui sont la souillure de ce grand pays, des vermines qu’adule bien entendu toute la pourriture qui végète dans notre propre État, qui ne condamne bien entendu pas à mort des pédophiles criminels, mais condamne à mort des handicapés qui ne sont pas en fin de vie.

Cette pourriture qui souille la République prépare maintenant dans ses loges noires l’euthanasie des enfants ! On ne peut s’attendre à moins à ce qui ne représente que ce que l’humain a de plus vil, de plus grossier, de plus simiesque, de plus démoniaque, de plus sordide, de plus répugnant. Et cette répugnance voit ses membres partout, dans toutes les Institutions, dans les Mairies, les Conseils régionaux, l’État lui-même où elle est si bien représentée par la médiocrité la plus infâme que la France ait connue.

Nous attendons des avocats de ce handicapé qu’ils mettent tout en œuvre pour que lui soit rendu justice et que son cas ne fasse pas la jurisprudence qu’attendent tous les meurtriers en puissance qui sévissent dans l’État et les hôpitaux. Le crime contre l’humanité est ici démontré. La Cour Pénale Internationale qui a jugé les bourreaux nazis, doit prendre en compte ce dossier qui est totalement semblable aux meurtres commis par les nationaux-socialistes. Si elle ne le fait pas, c’est qu’elle se révèle complice, comme l’ont été les « tribunaux » dits Français, qui aujourd’hui ne représentent rien pour personne, car aux ordres d’un exécutif, libérant les criminels, les fraudeurs, les assassins, les pédophiles criminels, par contre avilissant les gens du Peuple en les condamnant lourdement parce qu’ils ont osé porter un gilet jaune, condamnant à de très lourdes peines les voleurs d’orange ou de pomme, dans un déni du vivant le plus totalitaire qui soit.

La France est devenue une dictature digne de celle implantée en Allemagne nazie, que l’on  ne s’y trompe, l’État « en marche » organise le génocide physique du peuple de France, après que d’avoir organisé ou poursuivi son génocide spirituel et culturel, hier et aujourd’hui par immigration massive, aujourd’hui par le meurtre des handicapés, demain par le meurtre de toute personne non productive à son ordre bestial commandé par l’usure et les usuriers devant lesquels il se prosterne en profitant comme jamais des taxes, en organisant des parties fines, des réceptions, qui sont des parties fines et des réceptions à titre personnel et non au titre de la bonne marche du gouvernement et des intérêts des Françaises et des Français. Mais qu’attendre d’autres de cette lie de l’Humanité qui massacre pour se faire jouir, qui tue pour son plaisir ? Rien, strictement rien.

Les municipales approchent. Il serait temps aux Françaises et aux Français de s’intéresser au CV de celles et de ceux qui vont se présenter, et éradiquer totalement de leurs votes tous les tenants et aboutissants de cette dictature infâme, francs-maçons, sectaires divers et variés, gauche plurielle anomique, menteurs patentés dits « écologistes » payés par la finance avariée, « droite » en reptation devant « en marche », toute cette clique de tueurs en intention qui vont essayer de se vendre comme des prostituées sur le trottoir, qu’il convient de renvoyer dans leur foyer le plus rapidement possible, si et si seulement la France veut se sortir du génocide qu’on lui impose.

Mais les Françaises et les Français auront-ils de se défaire de ces « choses » abjectes qui promeuvent le meurtre des handicapés, bientôt des enfants, qui promeuvent leur disparition via une immigration massive, qui promeuvent la sur taxation afin de nourrir toute la misère humaine qui s’installe dans ses villes, via la modique somme de 94  000 000 000 d’euros annuels ? Qu’ils n’oublient lors de ces élections de bien surveiller les urnes, qui ont fait l’objet de bourrage lors des élections dites européennes. Toutes les urnes doivent être filtrées, cela va sans dire au regard comportemental de celles et de ceux qui encouragent le meurtre des handicapés et applaudissent le crime. »

Si le Peuple de cette petite Nation ne fait ou ne peut pas faire le ménage du camp de concentration devenu de sa Nation, ce ménage sera fait par les Nations qui se respectent et se font respecter sur cette petite Terre. Cela a souvent été le cas sur certaines planètes où le joug trop imposant et mortifère, défiant l’imagination était mis en œuvre par des dictatures sanguinolentes, se masquant dans les haillons de ce qu’elles appelaient « république » et « démocratie ». On a vu alors se dresser contre elles l’ensemble de Nations pour écraser leur pourriture mortifiant le Peuple. Souhaitons que cela se passe sur cette petite Terre…

© Vincent Thierry

http://www.lagrif.fr/index.php?option=com_k2&view=item&id=157:tout-s-eclaire-l-utilite-programmee-du-role-de-la-diabolique-loi-leonetti&Itemid=385

Dernière Mise à jour ( Jeudi 11 Juillet 2019 à 10:45 )
Contre Révolution PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 10 Février 2019 à 05:43

 

Contre Révolution

Petite nouvelles de cette petite Terre où l’horreur vient encore de s’exprimer dans une de ses petites Nations, mais lisons :

« Face à la révolution mondialiste esclavagiste, issue de la subversion mégalomaniaque du non-humain, qui place la virtualité au sommet de sa déréliction, dans la barbarie la plus sanguinaire qui soit, il faut opposer une contre-révolution nationaliste intransigeante et sans appel qui placera l’Humain au centre du débat, centre qu’il n’aurait jamais dû quitter pour les ornières boueuses, nées de la propagande comme de l’action psychologique de la bassesse de ce qui n’a plus le nom d’humain, mais d’esclave attitré, corvéable à souhait sexuellement comme économiquement, au service exclusif de la destruction et de la désintégration de toutes les valeurs humaines. Il y va ici tant de la survie de l’espèce que de la survie de l’Humanité dans sa totalité.

La corruption est la prêtrise de cette révolution, une corruption n’ayant pour but que d’amasser des gains sur la mort d’autrui, via des guerres, des massacres, des génocides, aux fins de piller les ressources naturelles de la Terre. Rien n’arrête cette lie de l’humanité en marche, rien, ni la mise en esclavage de nations entières, ni la mise à mort de leur peuple par la vente d’armes, le trafic de drogue, et le trafic des êtres humains y compris de leurs organes. Cette entreprise est l’incarnation de la folie par excellence, un anachronisme bestial qui, se masquant sous les voiles des droits de l’homme, fomente toutes révolutions de par ce monde, agit insidieusement dans tous les rouages économiques pour faire valoir sa rapacité atavique.

Ne cherchons de pensée dans ce navire de la boue et de la mort, elle n’est pas du tout complexe comme le prétende ses mentors, elle vous dit tout simplement je pense A, je fais B, je pense B je fais A et lorsque vient la question du A et du B, j’élimine A ou B pour mieux mettre en valeur A ou B. Cette psychologie à deux sous est le bouclier de celles et de ceux qui ont choisi le chemin de la destruction de tout ce qui existe, afin de mettre en relief l’immondice qui les compose, la bestialité, la pédophilie, la perversité, le choix du meurtre contre le vivant, pour abonder dans l’écume de sociétés discrètes relevant des hôpitaux psychiatriques lourds par excellence au regard de la manifestation de leur idéologie répugnante qui bâtit sur la monstruosité ses servants parfaits, poussés jusqu’au crime afin qu’ils soient au service de cette horreur innommable représentée par le chiendent du vivant.

L’ordure est l’autel de cette défécation tribale qui la voit réunir ses valets pour s’introduire dans le domaine du Politique afin d’asservir et détruire les Peuples, qui dans la bouillie s’éperdent, encouragés par la singularité de l’expression masochiste par excellence les faisant renier leurs racines, encouragés en cela par tous les organes de propagande qui ruissellent du matin au soir une pensée unique, sommet de l’abstraction comme de la bêtise, assignant à tout un chacun de disparaître au profit non pas d’autrui, mais bien d’esclaves attitrés, estampillés, marqués comme dans les camps de concentration, dispersés dans chaque Nation afin d’encourager la prostitution, le viol, le meurtre des autochtones et ainsi diluer dans la fange l’esprit des Peuples.

En marche la subversion ne peut éclore que la mort, la sédation et l’euthanasie des populations, dont elle ne supporte pas l’intelligence, dont elle ne supporte pas l’Histoire, dont elle ne supporte pas la dignité, l’honneur, la grandeur, le patriotisme, ce patriotisme qui a permis à nombre de Nations de se sortir de la boue des dictatures nazies et communistes, qui trouvent aujourd’hui leur synthèse dans le mondialisme esclavagiste, dans cette idéologie ignorant la spiritualité, ignorant l’humain, ignorant la tradition, pour dresser face au monde cette chose sans la moindre densité, ce ver sans esprit n’ayant pour but dans sa courte vie que de s’extasier sur sa désintégration, acclamant ses tortionnaires, s’agenouillant devant la barbarie et la cruauté, acceptant son euthanasie et la mise à mort d’autrui avec réjouissance.

La France, comme nombre de Nations soumises, est le réceptacle ce jour de cette aberration mentale, et ne pourra se sortir de cette lie composée de larves en puissance, car vides de la moindre conscience Humaine, les voyant pleurer sur un véhicule incendié - par un individu parfaitement connu des services de police, ne faisant pas parti de la manifestation pacifique, qui a été par laxisme, où instrumentalisé par le régime, en capacité d’incendier ledit véhicule -, en méprisant un être Humain à la main arrachée par une grenade dans cette manifestation pacifique suite aux ordres qu’ils ont donné, que si son Peuple se détermine implacablement dans le chemin  qu’il a choisi, la reprise en main de son destin, plaçant l’Humain au centre du débat politique et non pas l’avoir au centre de ce débat, l’Humain dans sa totalité, corps, esprit âme, et non cette putréfaction morbide stimulée par l’instinct, si bien représentée par les choses dirigeant la dictature sanguinaire qui cherche à le détruire dans toutes ses composantes.

Le mal est profond et ses racines de même. Elles pourrissent depuis des siècles les institutions françaises, ou chaque goulot d’étranglement est tenu par une maçonnerie déviante, aux ordres de l’usure et de ses sectes, et de ses sociétés dites de pensées qui sont les laboratoires de la mort et non de la Vie. Ces fumisteries drainées par des larves n’ayant pour but que leur confort personnel et en aucun cas le bien d’autrui, doivent faire l’objet d’une censure politique totale, car elles sont les remparts de l’usure qui veut soumettre tout un chacun à la puanteur chronique de sa barbarie la plus glauque qui soit, statuant un monde d’esclaves au service de sa moisissure existentielle. Ici donc se tient la colonne vertébrale de l’exaction primitive, une noblesse noire, ayant fait guillotiner l’aristocratie pour la remplacer et œuvrer à l’assise de son pouvoir, un pouvoir infect dont la France voit aujourd’hui ce qu’il est, un pouvoir sanguinaire qui n’a de théurgie que l’asservissement pour la gloire de l’avoir.

Les revendications du Peuple en action, doivent donc signifier la fin de ce règne où la monstruosité confine à la bestialité, masquée sous les haillons d’une République qui n’en est plus une mais une oligarchie de la médiocrité, où s’accueillent tout le bestiaire de cette insanité composée de violeurs, de voleurs, de pervers, de corrompus, au casier judiciaire aussi noir que leur conscience, qui appliquent dans l’inconscience la plus totale les ordres des usuriers qui les tiennent par leurs vices, leurs meurtres, leur perversité induite, tout un aréopage conchiant la Démocratie qui aujourd’hui n’existe plus dans la Nation, voyant la Liberté s’estomper pour naître ce que la fiction elle-même n’aurait pas imaginée, le fichage total de la population en fonction de ses opinions, l’arrestation arbitraire de milliers de citoyennes et citoyens, dans des conditions infectes, l’empêchement de manifester des opposants politiques par les valets de la gouvernance, la mise en œuvre d’une propagande de larve à l’usage des larves, l’interdiction de penser, à tout le moins de s’exprimer oralement pour complaire à la bestialité, sous peine d’être justiciable de tribunaux, libérant les pédophiles, les meurtriers, et sur ordre emprisonnant, tel à La Bastille, les opposants pacifiques.

Ce décor nous le devons, ne l’oublions jamais, à la maçonnerie déviante et aux sectes qui meublent le pouvoir, et c’est bien là qu’il faut mettre l’accent, et c’est bien ici que le Peuple doit agir immédiatement, en demandant l’exclusion totale de tous les pouvoirs de cette colonne vertébrale de la bestialité. Le ver est dans le fruit, et il faut opérer le fruit, ainsi dans la légalité absolue, nonobstant la reconnaissance complète de cette errance, faire en sorte qu’elle soit évacuée lors de tous les votes, et dans la contre révolution qui s’annonce, partout où elle agit dans l’abstraction et la destruction, la dénoncer au Peuple, qui doit demander impérativement dans le cadre de son action la libération de la France de cette ignominie, via un additif à la Loi de 1905, faisant en sorte que celles et ceux qui choisissent de vivre dans la nuit ne s’imposent pas à ceux qui vivent dans la lumière et la transparence. Car aucun être vivant n’a besoin de vivre dans la nuit, bien au contraire, et donc tout être vivant normalement constitué doit évacuer et se libérer des larves qui se cachent pour mieux détruire et désintégrer la vie, afin de faire prospérer leurs croyances relevant de la perte du mental comme de la perte de toute humanité.

Le mal qui pourrit la France et qui pourrit le monde est là, dans ce que certains pensent puissance alors que ce n’est pas une puissance mais bien l’impuissance par excellence, une impuissance qui joue sur tous les front, et notamment aujourd’hui au Venezuela où l’on voit une de ses larves vouloir être Président avant le Président, et accourir toutes les larves du mondes pour l’aider dans cette manifestation allant à l’encontre de tout le droit international et national, car la vermine veut s’emparer des réserves pétrolières de cette Nation. Où l’on voit comment sont façonnées les révolutions par toute cette engeance n’ayant à cœur que le profit, se servant de son outil familier, la maçonnerie aux ordres, la maçonnerie déviante, appuyée par les sectes les plus démentielles que ce monde ait connu, hier pour certaines acclamant le communisme sanguinaire, ou bien aidant le nazisme sans tergiverser, toujours se servant de ces pauvres êtres qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, sinon leur cordonite, et qui sans comprendre qu’ils sont manipulés aident ainsi l’usure criminelle à prospérer.

La contre révolution implique la mise en application de cet additif à la Loi de 1905, et conjointement l’évacuation de tous les représentants des sectes comme la maçonnerie déviante, car en ce qui les concerne elles sont totalement pourries de la tête aux pieds, jusqu’à les voir protéger  leur ignominie en gouvernance, les violeurs, les voleurs, les pervers, acceptant des casiers judiciaires non vierges pour l’élection de leurs larves, élues par l’ignorance du Peuple de leurs appartenances glauques et sordides, élues comme des marques de savonnettes par des médias aux ordres infiltrés par leur fléau qui aujourd’hui montre sa volonté de destruction du Peuple, en mutilant, en assassinant, en estropiant, en mentant par une propagande délirante, se faisant accroire garant de la République comme de la Démocratie, conchiée comme jamais par ses valets putrides et nauséeux, corrompus par la bestialité qui les anime, ce jour pratiquant le génocide financier des retraités, des handicapés, tuant par vaccination massive les enfants de la France, assassinant ce Peuple qui doit laisser sa place aux esclaves à bas coûts du monde entier pour complaire à leur abstraction singulière, représentée par la lie de l’intelligence, incapable qu’elle est de se structurer pour élever.

Il ne suffit donc de demander le RIC, il ne suffit donc de demander la restitution à la France de son pouvoir de créer sa monnaie, de sortir de cette fumisterie ignoble qu’on ose appeler l’union européenne qui n’est que l’union des sectes et des lobbyistes, mais bien aussi de demander la mise en application d’un additif à la Loi de 1905, pour proscrire à jamais toute la lie humaine qui corrompt les Institutions, dans l’Éducation, l’Armée, la Police, la Justice, l’Exécutif, en tous lieux et par tous lieux. Qu’il suffise de regarder qui représente le diktat qui aujourd’hui infecte la France avec son régime meurtrier, pour percevoir derrière la façade, la maçonnerie déviante, les sectes composites, Bilderberg, Fabian society, fondation dite franco américaine aux ordres de l’état profond américain contre lequel lutte le Président des Etats-Unis, ce qui explique la diarrhée verbale à son encontre par toute la décomposition humaine qui ne pense pas à autrui mais bien à elle-même, qui n’a pas d’état d’âme lorsqu’il s’agit de bombarder une quelconque Nation, pourvu qu’elle soit source de profit, qui n’hésite pas à commettre un génocide, que ce soit au Congo comme au Yémen, qui n’hésite pas à contrevenir à tous les droits Humains pour faire prospérer la boue domestique qui lui sert de conscience.

Cet additif indispensable pour se séparer de la lie de l’humanité qui confond ses appartenances avec le pouvoir du Peuple, mis en œuvre, soit par le RIC, soit par tous autres moyens légaux et principalement législatif, la contre révolution pourra enfin faire rayonner l’Humain, au centre du débat politique et non plus mis de côté comme un outil au service exclusif de la déviance la plus morbide qui soit, née de l’usure et de ses féaux, et non seulement faire rayonner l’Humain mais l’élever dans l’harmonie, dans la liberté, dans l’égalité et cette fraternité qui actuellement se retrouve en tous lieux de la France, par la mise en place d’une politique n’ayant pour but que l’élévation du Peuple, élévation matérielle, culturelle et spirituelle, par un éveil complet de chaque être Humain composant à la complémentarité, valeur souveraine permettant d’évacuer définitivement les remugles indigents des composantes qui veulent faire barrage à l’unité du Peuple en le divisant, en le molestant, en le détruisant, en l’asservissant. La mise à plat des prévarications des remugles cités seront une nécessité lors de l’accession au pouvoir du Peuple, qui ne doit pas continuer à subvenir aux besoins de ces intrigants et de ces larves vivants au crochet des contributions, faisant de la « politique » leur métier, une cour qui nonobstant la remise à plat totale de ses attributions, verra son jugement sans appel par le Peuple, qui ne soumettra uniquement les subalternes à ce jugement, mais bien la totalité ayant œuvré pour le régime sanguinaire sévissant actuellement, dont les membres seront recherchés où qu’ils se cachent, où qu’ils soient, dans n’importe quelle partie du monde, comme l’ont fait les Israéliens lorsque leurs athlètes ont été assassiné par le terrorisme.

Car la roue tourne, et tout diktat doit un jour rendre des comptes, et le Peuple souillé, humilié, bafoué, estropié, blessé, arrêté arbitrairement ne manquera pas d’en demander à la dictature en place. D’ores et déjà, devant la bestialité dont fait état son régime, le Peuple dirige ses regards vers les autorités transnationales, l’ONU, la Cour des Droits de l’Homme, la Cour Pénale Internationale, afin  d’envisager de faire juger pour crimes contre l’Humanité ce régime hideux, ne respectant en aucun la signature du Traité de Rome. D’ores et déjà, ces actions menées permettent de mettre en lice le mensonge ahurissant de ce régime prétendant défendre les droits de l’Homme, prétendant défendre la Démocratie, la République, alors qu’il en est l’ennemi le plus grotesque et le plus sanguinaire. D’ores et déjà, les instances Internationales commencent à se poser les bonnes questions sur ce régime né de la maçonnerie déviante et des sectes vivipares qui y prospèrent, d’ores et déjà le monde voit ce qu’est la résultante de siècles de pouvoir masqué, hideux, et prévaricateur, d’ores et déjà le monde commence à rejeter les prétentions abyssales de ce régime qui ne représente que les intérêts de l’usure et en aucun les intérêts du Peuple de France, d’ores et déjà le monde voit avec horreur ce régime faire rentrer le terrorisme en France via des djihadistes criminels, d’ores et déjà le monde sait qu’il ne peut en aucun cas accorder la moindre confiance à ce régime dont l’abjection sanguinaire a été filmée par tous médias étrangers.

Et cette démonstration est bien là la première victoire de la contre révolution en action, cette contre révolution, qui comme en Islande, terrassera, car la Vie n’est pas la compagne de la destruction, la lie de l’Humanité qui voudrait composer son nouvel ordre mondial où ne se verraient que quelques maîtres et des esclaves à bas cout corvéables sexuellement comme économiquement, bon à jeter après usage, acceptant leur euthanasie, leur mise à mort, pour complaire aux fluctuations économiques nées de la spoliation et de la spéculation hideuse, notamment sur les denrées alimentaires. Cette contre révolution vaincra, car elle a des alliés en puissance à travers ce petit monde qui pour l’instant, regarde le Peuple de France se dresser contre la Barbarie et qui admire sa bravoure comme son sens de l’Honneur, et qui, n’en doutons absolument pas, devant la tournure des événements dictés par la feuille de route de l’usure ignoble, viendront défendre ce Peuple contre le couronnement de l’imposture, de la forfaiture, de la trahison, de la médiocrité la plus belliqueuse qui soit, de l’infection la plus purulente que la France ait vécue, celle de la dictature brune noire répandant le sang des Françaises et des Français en se faisant jouir, n’en doutons même pas un seul instant, car ce régime est celui du sadisme inconditionnel et en aucun un régime humain, digne en cela des vices qui sont le propre de l’atrophie mentale issue de la déviance physique la plus amorale qui soit, si bien mise en lumière lors d’une fête de la Musique jusque dans les salons de la République, ici souillée comme jamais par la bestialité conditionnée.

La contre révolution avance, elle forge déjà les esprits en les libérant de la boue glauque qui les engluait sous les auspices de la génuflexion à tout ce qui n’est pas symbole du Vivant, à tous ces miasmes issues d’idéologies en décompositions, dont la synthèse est si bien représentée dans le régime actuel, elle a franchi les étapes qui vont permettre au Peuple de se libérer totalement du fardeau imposé par l’usure et ses féaux, du joug de la bestialité et de ses pharisiens, et désormais rien ne pourra l’arrêter, car elle est Esprit avec un E majuscule et non avec ce e minuscule qui convient si bien à la pensée unique, sa souillure, et ce ne seront les humiliations, les massacres organisés, les arrestations arbitraires, les menaces de mort fomentés par ce régime, qui y changeront quoi que ce soit, car l’Esprit ne se jugule pas, car l’Esprit toujours féconde, car l’Esprit est partout, et n’appartient à aucune caste, et dénonce la médiocrité partout où elle se situe, élève les acculturés, élève les illettrés, les enseigne et non ne les méprise, et non ne les injurie, - d’ailleurs être insulté par la médiocrité, relève de l’honneur lui-même, n’en déplaise, car ceux qui méprisent, ceux qui injurient, ne sont-ils pas eux-mêmes des illettrés et des acculturés de la Vie ? – et cet Esprit accomplira et facilitera la chute irréversible de la dictature dans et par la légalité absolue, celle du Vivant qui par des votes de salubrité publique éradiquera à jamais  son anachronisme qui s’imagine trône alors qu’il n’en est que la poussière. »

Les dictatures, surtout lorsqu’elles sont nécrosées de l’intérieure en général ne survivent que très peu de temps, alors disons patience à ces Humains et plus particulièrement à ce petit Peuple de France qui a résolu de prendre son destin en main, cela viendra, comme cela est venu sur tant de mondes disloqués par la puanteur de la prévarication. À suivre…

© Vincent Thierry

 

Dernière Mise à jour ( Dimanche 10 Février 2019 à 08:12 )
Le traité d'Aix-La-Chapelle PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 17 Janvier 2019 à 07:00

Le traité d’Aix-La-Chapelle

 

Alerte maximale sur l’indépendance de la France. Le 22 Janvier, la gouvernance s’apprête à remettre, tels les bourgeois de Calais, notre Nation à l’Allemagne, dans le cadre d’un pseudo traité qui verra la désintégration de la Nation au profit de la Nation qui a tenté de nous anéantir dans trois guerres dont deux mondiales. L’abjection est ici à son comble. Le silence de même, un silence où médias et classes politiques sont totalement complices pour livrer la France à l’ennemi héréditaire, qui sans un coup de feu, prendra possession, compte tenu de sa capacité économique, de l’intégralité des structures de notre Etat, le voyant déjà revendiquer notre siège au Conseil de Sécurité, et dans le mépris le plus total des Peuples noyer Allemands et Français dans le carcan de la barbarie de l’immigration esclavagiste la plus répugnante qui soit.

On comprendra mieux le leurre du « grand débat » qui n’est qu’une impasse pour masquer ce crime de haute trahison que s’apprête à exercer la gouvernance qui n’a plus rien de Française mais tout du cosmopolitisme atavique déraciné dont la seule expression est celle de l’avoir en portefeuille, une barbarie sans nom qui se cache dans ses conseils d’administrations, et appelle à cette horreur qu’elle nomme le nouvel ordre mondial.

Le 22 janvier la France ne sera plus la France mais la féale de cette duplicité que l’on nomme l’Allemagne qui n’a pas quitté ses bottes et cherche par tous les moyens à assujettir les uns et les autres dans son idéologie criminelle qui est celle du mondialisme esclavagiste. L’idiotie congénitale de certains représentants de la France, qui ne sont que mépris et injures envers le Peuple de France, qui gazent, maltraitent, mutilent, et tuent les Français qui se dressent contre leur déshonneur, qui oublient tout de leurs racines pour se vautrer dans la fange de la trahison la plus globale, anticonstitutionnelle par excellence, doit interroger chaque Française et chaque Français sur son devenir dans ce petit monde.

Soit il est esclave du mondialisme esclavagiste et se contente des miettes qui tombera de la table de la bestialité qui veut nous gouverner, soit par des votes massifs de salubrité publique il évacue la félonie qui le dirige, et en ce dernier cas pourra mette au feu ce traité ignoble qui doit voir l’ensemble des participants à l’Histoire de France, comme l’ensemble de nos soldats d’hier, se retourner dans leur tombe. La fumisterie a des limites, la bestialité de même, il est temps que chacun prenne conscience de la nocivité permanente, de la rouerie et de l’hypocrisie monstrueuse dont fait état la gouvernance actuelle.

Quoi qu’il en soit, toute Française comme tout Français, quelle que soit sa couleur de peau, quelle que soit sa religion, quelle que soit son identité sexuelle, qui soit sensé, se portera à l’encontre de cette félonie comme de cette trahison. Il doit rejeter toute tentative par l’Allemagne de s’immiscer dans les affaires internes de la France, ne collaborer sous aucun prétexte avec cet occupant qui vient violer notre Constitution,  ne s’abaisser à aucun discours avec ses représentations, dénier sa présence en chaque lieu qui est la France, pour laquelle des millions de nos Ancêtres sont morts afin de lutter contre sa perversion naturelle qui est celle de la barbarie.

Les partis politiques comme les médias complices seront tenus responsables de cette trahison. Le mois de Mai verra la victoire des partis Nationaux, et d’ores et déjà, ces derniers doivent se mettre en action par tous moyens, politiques, juridiques, pour renvoyer l’Allemagne dans sa propre Nation, et demander un Référendum immédiatement. On ne peut ainsi mépriser le droit de vote des Françaises et des Français sur leur destin, qui n’a rien de commun avec cette Allemagne, rien de commun avec la barbarie dont fait état cette gouvernance qui en secret et en cachette prépare la destruction de la France et de toutes ses valeurs au profit de l’ignominie la plus tale représentée par le mondialisme esclavagiste.

 

 

 

 

« Le Traité franco-allemand d’Aix-La-Chapelle va être signé le 22 janvier par Emmanuel Macron et Angela Merkel.

Il s’appuiera sur le traité de l’Elysée, signé à Paris en 1963 par Charles de Gaulle (qui doit se retourner dans sa tombe…) et Konrad Adenauer. On notera le symbole, passant de l’Elysée à la ville de l’empereur Charlemagne.

Comme il y a beaucoup de fantasmes et de fake news délirantes autour de celui-ci, en voici le texte intégral pour que vous puissiez vous faire votre avis.

Il est cependant frappant de voir comme beaucoup de grands médias mettent en avant les quelques petits points positifs (“simplifications pour les frontaliers”), sans parler des gros points négatifs… (voir les articles de presse ici ou là par exemple)

Nous soulignons à quel point il est choquant de découvrir de telles choses une semaine à peine avant leur signature… »

« Traité entre la République française et la République fédérale d’Allemagne sur la coopération et l’intégration franco-allemandes

La République française et la République fédérale d’Allemagne,

Reconnaissant le succès historique de la réconciliation entre les peuples français et allemand à laquelle le Traité du 22 janvier 1963 entre la République française et la République fédérale d’Allemagne sur la coopération franco-allemande a apporté une contribution exceptionnelle et dont est né un réseau sans précédent de relations bilatérales entre leurs sociétés civiles et leurs pouvoirs publics à tous les niveaux,

Convaincues que le temps est venu d’élever leurs relations bilatérales à un niveau supérieur et de se préparer aux défis auxquels les deux États et l’Europe sont confrontés au XXIe siècle, et souhaitant faire converger leurs économies et leurs modèles sociaux, favoriser la diversité culturelle et rapprocher leurs sociétés et leurs citoyens,

Convaincues que l’amitié étroite entre la France et l’Allemagne a été déterminante et demeure un élément indispensable d’une Union européenne unie, efficace, souveraine et forte,

Attachées à approfondir leur coopération en matière de politique européenne afin de favoriser l’unité, l’efficacité et la cohésion de l’Europe, tout en maintenant cette coopération ouverte à tous les États membres de l’Union européenne,

Attachées aux principes fondateurs, droits, libertés et valeurs de l’Union européenne, qui défendent l’État de droit partout dans l’Union européenne et le promeuvent à l’extérieur,

Attachées à œuvrer en vue d’une convergence sociale et économique ascendante au sein de l’Union européenne, à renforcer la solidarité mutuelle et à favoriser l’amélioration constante des conditions de vie et de travail conformément aux principes du socle européen des droits sociaux, notamment en accordant une attention particulière à l’autonomisation des femmes et à l’égalité des sexes,

Réaffirmant l’engagement de l’Union européenne en faveur d’un marché mondial ouvert, équitable et fondé sur des règles, dont l’accès repose sur la réciprocité et la non discrimination et qui est régi par des normes environnementales et sociales élevées,

Conscientes de leurs droits et obligations en vertu de la Charte des Nations Unies,

Fermement attachées à un ordre international fondé sur des règles et sur le multilatéralisme, dont les Nations Unies constituent l’élément central,

Convaincues que la prospérité et la sécurité ne pourront être assurées qu’en agissant d’urgence afin de protéger le climat et de préserver la biodiversité et les écosystèmes,

Agissant conformément à leurs règles constitutionnelles et juridiques nationales respectives et dans le cadre juridique de l’Union européenne,

Reconnaissant le rôle fondamental de la coopération décentralisée des communes, des départements, des régions, des Länder, du Sénat et du Bundesrat, ainsi que celui de la coopération entre le Plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne chargé des Affaires culturelles dans le cadre du Traité sur la coopération franco-allemande et les ministres français compétents,

Reconnaissant le rôle essentiel de la coopération entre l’Assemblée nationale et le Deutscher Bundestag, en particulier dans le cadre de leur accord interparlementaire du 22 janvier 2019, qui constitue une dimension importante des liens étroits entre les deux pays, Sont convenues de ce qui suit :

Chapitre premier : Affaires européennes

Article 1er

Les deux États approfondissent leur coopération en matière de politique européenne. Ils agissent en faveur d’une politique étrangère et de sécurité commune efficace et forte, et renforcent et approfondissent l’Union économique et monétaire. Ils s’efforcent de mener à bien l’achèvement du Marché unique et s’emploient à bâtir une Union compétitive, reposant sur une base industrielle forte, qui serve de base à la prospérité, promouvant la convergence économique, fiscale et sociale ainsi que la durabilité dans toutes ses dimensions.

Note OB : mais au nom de quoi faudrait-il converger avec les normes allemandes, et pas italiennes par exemple ?

Article 2

Les deux États se consultent régulièrement à tous les niveaux avant les grandes échéances européennes, en cherchant à établir des positions communes et à convenir de prises de parole coordonnées de leurs ministres. Ils se coordonnent sur la transposition du droit européen dans leur droit national.

Chapitre 2 : Paix, sécurité et développement

Article 3

Les deux États approfondissent leur coopération en matière de politique étrangère, de défense, de sécurité extérieure et intérieure et de développement tout en s’efforçant de renforcer la capacité d’action autonome de l’Europe. Ils se consultent afin de définir des positions communes sur toute décision importante touchant leurs intérêts communs et d’agir conjointement dans tous les cas où ce sera possible.

Note OB : mais au nom de quoi faudrait-il converger avec les visions et besoins allemands, et pas espagnols par exemple ? Il y a des pays de seconde zone dans l’Union ?

Article 4

(1) Du fait des engagements qui les lient en vertu de l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord du 4 avril 1949 et de l’article 42, paragraphe 7, du Traité sur l’Union européenne du 7 février 1992, modifié par le Traité de Lisbonne du 13 décembre 2007 modifiant le Traité sur l’Union européenne et le Traité instituant la Communauté européenne, les deux États, convaincus du caractère indissociable de leurs intérêts de sécurité, font converger de plus en plus leurs objectifs et politiques de sécurité et de défense, renforçant par là-même les systèmes de sécurité collective dont ils font partie. Ils se prêtent aide et assistance par tous les moyens dont ils disposent, y compris la force armée, en cas d’agression armée contre leurs territoires. Le champ d’application territorial de la deuxième phrase du présent paragraphe correspond à celui de l’article 42, paragraphe 7, du Traité sur l’Union européenne.

(2) Les deux États agissent conjointement dans tous les cas où ce sera possible, conformément à leurs règles nationales respectives, en vue de maintenir la paix et la sécurité. Ils continuent de développer l’efficacité, la cohérence et la crédibilité de l’Europe dans le domaine militaire. Ce faisant, ils s’engagent à renforcer la capacité d’action de l’Europe et à investir conjointement pour combler ses lacunes capacitaires, renforçant ainsi l’Union européenne et l’Alliance nord-atlantique.

 

Note OB : Rappelons que les députés allemands ont torpillé le Traité de l’Elysée lors de la ratification en rajoutant en préambule une référence à l’Otan qui n’y figurait pas…

 

(3) Les deux États s’engagent à renforcer encore la coopération entre leurs forces armées en vue d’instaurer une culture commune et d’opérer des déploiements conjoints. Ils intensifient l’élaboration de programmes de défense communs et leur élargissement à des partenaires. Ce faisant, ils entendent favoriser la compétitivité et la consolidation de la base industrielle et technologique de défense européenne. Ils sont en faveur de la coopération la plus étroite possible entre leurs industries de défense, sur la base de leur confiance mutuelle. Les deux États élaboreront une approche commune en matière d’exportation d’armements en ce qui concerne les projets conjoints.

Note OB : exporter des armes, une priorité…

(4) Les deux États instituent le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité comme organe politique de pilotage de ces engagements réciproques. Ce Conseil se réunira au plus haut niveau à intervalles réguliers.

Article 5

Les deux États étendent la coopération entre leurs ministères des affaires étrangères, y compris leurs missions diplomatiques et consulaires. Ils procéderont à des échanges de personnels de haut rang. Ils établiront des échanges au sein de leurs représentations permanentes auprès des Nations Unies à New York, en particulier entre leurs équipes du Conseil de sécurité, leurs représentations permanentes auprès de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord et leurs représentations permanentes auprès de l’Union européenne, ainsi qu’entre les organismes des deux États chargés de coordonner l’action européenne.

Note OB : mais au nom de quoi faudrait-il converger avec les visions et besoins allemande, et pas anglais par exemple ?

Article 6

Dans le domaine de la sécurité intérieure, les gouvernements des deux États renforcent encore leur coopération bilatérale en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée, ainsi que leur coopération dans le domaine judiciaire et en matière de renseignement et de police. Ils mettent en œuvre des mesures communes de formation et de déploiement et créent une unité commune en vue d’opérations de stabilisation dans des pays tiers.

Note OB : pouvoir aller faire la guerre donc. Pourquoi n’est il pas indiqué “après accord du Conseil de Sécurité des Nations Unies” ?

Article 7

Les deux États s’engagent à établir un partenariat de plus en plus étroit entre l’Europe et l’Afrique en renforçant leur coopération en matière de développement du secteur privé, d’intégration régionale, d’enseignement et de formation professionnelle, d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes, dans le but d’améliorer les perspectives socio-économiques, la viabilité, la bonne gouvernance ainsi que la prévention des conflits, la résolution des crises, notamment dans le cadre du maintien de la paix, et la gestion des situations d’après-conflit. Les deux États instituent un dialogue annuel au niveau politique en matière de politique internationale de développement afin d’intensifier la coordination de la planification et de la mise en œuvre de leurs politiques.

Article 8

(1) Dans le cadre de la Charte des Nations Unies, les deux États coopéreront étroitement au sein de tous les organes de l’Organisation des Nations Unies. Ils coordonneront étroitement leurs positions, dans le cadre d’un effort plus large de concertation entre les États membres de l’Union européenne siégeant au Conseil de sécurité des Nations Unies et dans le respect des positions et des intérêts de l’Union européenne. Ils agiront de concert afin de promouvoir aux Nations Unies les positions et les engagements de l’Union européenne face aux défis et menaces de portée mondiale. Ils mettront tout en œuvre pour aboutir à une position unifiée de l’Union européenne au sein des organes appropriés des Nations Unies.

(2) Les deux États s’engagent à poursuivre leurs efforts pour mener à terme des négociations intergouvernementales concernant la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies. L’admission de la République fédérale de l’Allemagne en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies est une priorité de la diplomatie franco-allemande.

Note OB : Non. La priorité c’est de faire entrer l’Inde, le Nigéria ou l’Afrique du Sud et le Brésil ou l’Argentine, pour que leur continent soient représentés…

Chapitre 3 Culture, enseignement, recherche et mobilité

Article 9

Les deux États reconnaissent le rôle décisif que jouent la culture et les médias dans le renforcement de l’amitié franco-allemande. En conséquence, ils sont résolus à créer pour leurs peuples un espace partagé de liberté et de possibilités, ainsi qu’un espace culturel et médiatique commun. Ils développent la mobilité et les programmes d’échanges entre leurs pays, en particulier à l’intention des jeunes dans le cadre de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, et définissent des objectifs chiffrés dans ces domaines. Afin de favoriser des liens toujours plus étroits dans tous les domaines de l’expression culturelle, notamment au moyen d’instituts culturels intégrés, ils mettent en place des programmes spécifiques et une plate-forme numérique destinés en particulier aux jeunes.

Article 10

Les deux États rapprochent leurs systèmes éducatifs grâce au développement de l’apprentissage mutuel de la langue de l’autre, à l’adoption, conformément à leur organisation constitutionnelle, de stratégies visant à accroître le nombre d’élèves étudiant la langue du partenaire, à une action en faveur de la reconnaissance mutuelle des diplômes et à la mise en place d’outils d’excellence franco-allemands pour la recherche, la formation et l’enseignement professionnels, ainsi que de doubles programmes franco-allemands intégrés relevant de l’enseignement supérieur.

Note OB : L’allemand, évidemment LA langue stratégique du XXIe siècle…

Article 11

Les deux États favorisent la mise en réseau de leurs systèmes d’enseignement et de recherche ainsi que de leurs structures de financement. Ils poursuivent le développement de l’Université franco-allemande et encouragent les universités françaises et allemandes à participer à des réseaux d’universités européennes.

Article 12

Les deux États instituent un Fonds citoyen commun destiné à encourager et à soutenir les initiatives de citoyens et les jumelages entre villes dans le but de rapprocher encore leurs deux peuples.

Chapitre 4 Coopération régionale et transfrontalière

Article 13

(1) Les deux États reconnaissent l’importance que revêt la coopération transfrontalière entre la République française et la République fédérale d’Allemagne pour resserrer les liens entre les citoyens et les entreprises de part et d’autre de la frontière, notamment le rôle essentiel des collectivités territoriales et autres acteurs locaux à cet égard. Ils entendent faciliter l’élimination des obstacles dans les territoires frontaliers afin de mettre en œuvre des projets transfrontaliers et de faciliter la vie quotidienne des habitants de ces territoires.

(2) À cet effet, dans le respect des règles constitutionnelles respectives des deux États et dans les limites du droit de l’Union européenne, les deux États dotent les collectivités territoriales des territoires frontaliers et les entités transfrontalières comme les eurodistricts de compétences appropriées, de ressources dédiées et de procédures accélérées permettant de surmonter les obstacles à la réalisation de projets transfrontaliers, en particulier dans les domaines économique, social, environnemental, sanitaire, énergétique et des transports. Si aucun autre moyen ne leur permet de surmonter ces obstacles, des dispositions juridiques et administratives adaptées, notamment des dérogations, peuvent également être accordées. Dans ce cas, il revient aux deux États d’adopter la législation appropriée.

Note OB : Mais il est donc question d’avoir des régions de première et de seconde zone en France !

(3) Les deux États demeurent attachés à la préservation de normes strictes dans les domaines du droit du travail, de la protection sociale, de la santé et de la sécurité, ainsi que de la protection de l’environnement.

Article 14

Les deux États instituent un comité de coopération transfrontalière comprenant des parties prenantes telles que l’État et les collectivités territoriales, les parlements et les entités transfrontalières comme les euro-districts et, en cas de nécessité, les eurorégions intéressées. Ce comité est chargé de coordonner tous les aspects de l’observation territoriale transfrontalière entre la République française et la République fédérale d’Allemagne, de définir une stratégie commune de choix de projets prioritaires, d’assurer le suivi des difficultés rencontrées dans les territoires frontaliers et d’émettre des propositions en vue d’y remédier, ainsi que d’analyser l’incidence de la législation nouvelle sur les territoires frontaliers.

Article 15

Les deux États sont attachés à l’objectif du bilinguisme dans les territoires frontaliers et accordent leur soutien aux collectivités frontalières afin d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies appropriées.

Note OB : L’allemand, évidemment LA langue stratégique du XXIe siècle…

Article 16

Les deux États faciliteront la mobilité transfrontalière en améliorant l’interconnexion des réseaux numériques et physiques entre elles, notamment les liaisons ferroviaires et routières. Ils agiront en étroite collaboration dans le domaine de la mobilité innovante, durable et accessible à tous afin d’élaborer des approches ou des normes communes aux deux États.

Article 17

Les deux États encouragent la coopération décentralisée entre les collectivités des territoires non frontaliers. Ils s’engagent à soutenir les initiatives lancées par ces collectivités qui sont mises en œuvre dans ces territoires.

Chapitre 5 Développement durable, climat, environnement et affaires économiques

Article 18

Les deux États s’emploient à renforcer le processus de mise en œuvre des instruments multilatéraux relatifs au développement durable, à la santé mondiale et à la protection de l’environnement et du climat, en particulier l’Accord de Paris du 12 décembre 2015 et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies. À cet effet, ils agissent en rapport étroit afin de formuler des approches et des politiques communes, notamment en mettant en place des dispositifs en vue de la transformation de leurs économies et en favorisant des actions ambitieuses de lutte contre les changements climatiques. Ils garantissent l’intégration de la protection du climat dans toutes les politiques, notamment par des échanges transversaux réguliers entre les gouvernements dans des secteurs clés.

Article 19

Les deux États feront progresser la transition énergétique dans tous les secteurs appropriés et, à cet effet, développent leur coopération et renforcent le cadre institutionnel de financement, d’élaboration et de mise en œuvre de projets conjoints, en particulier dans les domaines des infrastructures, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Article 20

(1) Les deux États approfondissent l’intégration de leurs économies afin d’instituer une zone économique franco-allemande dotée de règles communes. Le Conseil économique et financier franco-allemand favorise l’harmonisation bilatérale de leurs législations, notamment dans le domaine du droit des affaires, et coordonne de façon régulière les politiques économiques entre la République française et la République fédérale d’Allemagne afin de favoriser la convergence entre les deux États et d’améliorer la compétitivité de leurs économies.

Note OB : Incroyable. C’est vrai qu’on n’était pas encore assez ligotés par l’UE, remettons-en une couche avec l’Allemagne…

(2) Les deux États instituent un « Conseil franco-allemand d’experts économiques » composé de dix experts indépendants afin de présenter aux deux gouvernements des recommandations sur leur action économique.

Note OB : ah, le retour des experts économiques “indépendants” non élus…

Article 21

Les deux États intensifient leur coopération dans le domaine de la recherche et de la transformation numérique, notamment en matière d’intelligence artificielle et d’innovations de rupture. Ils promouvront à l’échelle internationale des directives sur l’éthique des technologies nouvelles. Ils mettent en place, afin de promouvoir l’innovation, des initiatives franco-allemandes qui sont ouvertes à la coopération au niveau européen. Les deux États mettront en place un processus de coordination et un financement commun afin de soutenir des programmes conjoints de recherche et d’innovation.

Article 22

 

Les parties prenantes et les acteurs intéressés des deux États sont réunis au sein d’un Forum pour l’avenir franco-allemand afin de travailler sur les processus de transformation de leurs sociétés.

Chapitre 6 Organisation

Article 23

Des réunions entre les gouvernements des deux États ont lieu au moins une fois par an, alternativement en République française et en République fédérale d’Allemagne. Après l’entrée en vigueur du présent Traité, le Conseil des ministres franco-allemand adopte un programme pluriannuel de projets de coopération franco-allemande. Les secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande chargés de préparer ces réunions assurent le suivi de la mise en œuvre de ce programme et en font rapport au Conseil des ministres.

Article 24

Un membre du gouvernement d’un des deux États prend part, une fois par trimestre au moins et en alternance, au conseil des ministres de l’autre État.

Note OB : Ben voyons… Et sinon, les Espagnols, les Italiens, les Polonais, ils sentent le pétrole ?

La perspective d’avoir un tel mastodonte en face d’eux va surement plaire à tous les autres États de l’UE moyens et petits…

Article 25

Les conseils, structures et instruments de la coopération franco-allemande font l’objet d’un examen périodique et sont, en cas de nécessité, adaptés sans retard aux objectifs fixés d’un commun accord. Le premier de ces examens devrait avoir lieu dans les six mois suivant l’entrée en vigueur du présent Traité et proposer les adaptations nécessaires. Les secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande évaluent régulièrement les progrès accomplis. Ils informent les parlements et le Conseil des ministres franco-allemand de l’état général d’avancement de la coopération franco-allemande.

Article 26

Des représentants des régions et des Länder, ainsi que du comité de coopération transfrontalière, peuvent être invités à participer au Conseil des ministres franco-allemands.

Chapitre 7 Dispositions finales

Article 27

Le présent Traité complète le Traité du 22 janvier 1963 entre la République française et la République fédérale d’Allemagne sur la coopération franco-allemande au sens du paragraphe 4 des Dispositions finales de ce Traité.

Article 28

Les deux États s’informent mutuellement, par la voie diplomatique, de l’accomplissement des procédures nationales requises pour l’entrée en vigueur du présent Traité. Le présent Traité entre en vigueur à la date de réception de la dernière notification.

Source : La Tribune, 16/01/2019 »

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 28 - 36 sur 377