Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEVENIR arrow CIVILISATIONS
CIVILISATIONS
L’usurpation de la bête PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 07 Novembre 2020 à 08:26

L’usurpation de la bête

Petites nouvelles de cette petite Terre où l’on voit les manœuvres de la bête dans ce que les terriens appellent la plus grande démocratie du monde, mais lisons :

« La plus grande démocratie du monde est attaquée par la bestialité comme jamais elle ne l’a été auparavant. Les élections aux USA dévoilent la hideur de ce que certains appellent les « démocrates » qui ne sont que des trotskistes mondialistes esclavagistes, bien souvent pédo criminels, toujours défendant la pyramide inverse des valeurs humaines afin d’attraire ladite humanité dans l’esclavage le plus totalitaire que cette planète ait connue. La boue se régale de la boue, les bulletins de vote sont jetés à la poubelle, les bureaux de vote sont fermés aux regards des Républicains, la falsification des votes dans ces bureaux est filmée, un tombereau d’ordure tombe sur les USA, applaudi par toute la lèpre de la sous bestialité, qui en gouvernance, qui « journaliste », qui tenu par ses vices et ses crimes.

La puanteur qui monte de cette Nation est absolument sans égale. Son état profond, après avoir donné en pâture l’humain au covid, sa création, pour imposer un vaccin contenant une nano puce qui permettra d’éradiquer une grande partie de l’humanité, lui imposer un crédit social comme dans la dictature communiste chinoise, jette toutes ses forces pour faire élire sa chose, un sénile corrompu vendu à la Chine, sous le regard de masses consentantes via la propagande et le mensonge qui sont les mamelles de cette force ténébreuse qui officie si bien dans les autres Nations, et notamment en Occident, où elle confine les gens et instrumentalise le terrorisme pour qu’ils se réfugient dans son giron où végètent des non humains, totalement inutiles, car substituables, pour le devenir de l’Humanité.

La crasse intellectuelle des pourceaux de l’intelligence qui militent pour cette force n’a pas d’égale, enchantée jusque dans les réseaux sociaux où la vermine se réjouit dans sa bassesse, ses immondices, et sa détermination de larve. Ces racines du mal par excellence qui tuent notamment en France, en assassinant par décret les vieillards, et les malades dans les hôpitaux et à domicile via décrets, en empêchant de soigner les personnes atteintes par des médicaments ayant fait leur preuve, ces racines qui n’ont aucune racine humaine, apatride par déviance, et surtout par ignorance, se déchaînent dans des verbes faux, des mouvements de menton qui sont l’expression même de la déficience cognitive, de la raison, de l’altérité, les dévoilant telles qu’elles sont, des instruments de mort et de chaos.

N’attendez des générations soumises à leur fange de s’éveiller, elles sont dans la génuflexion, dans la flagellation, dans le désir de se voir détruites par tout ce qui n’est pas elles mais le sordide, qui sans un coup de feu, anéanti jusqu’à leur histoire, jusqu’à leur valeur humaine, car ne rêvons pas, une multiplicité par les Nations n'est plus en capacité de s’interroger, en capacité de critiquer, en capacité de réfléchir tout simplement, lavée qu’elle est par le mensonge et la propagande imposés par les dictatures de faits qui s’installent pour gouverner via des conseils de défense, dans le déni de la démocratie comme de la République, en conchiant sans se voiler toute l’humanité et bien plus les Peuples qu’elles prétendent diriger.

Le réveil sera brutal pour ces occis de la pensée, lorsqu’ils découvriront ce que sont les prébendiers qui les soumettent, des petites choses sans le moindre intérêt, des petits rouages qui ne sont essentiels à personne, des larves dociles dont les vices ont si bien été exprimés en France via ces ministrables se branlant allégrement, conchiant la France, se régalant de soupers intimes avant certainement de partouzer comme des sous animaux qu’ils et elles sont, des choses lubriques sans le moindre destin sinon celui de la matière qui les cerne, les utilise, les corrompt, les asservit, dans une traîtrise comme le couronnement du déshonneur qui est leur viaduc comme leur tremplin vers le paraître et sa domination.

Face à la nécrose qui se veut Reine, le Peuple Américain, qui en grande majorité a voté pour le parti du Peuple, doit demander des comptes, et les comptes officiels des décomptes des votes, État par État, afin de faire la lumière sur la dépossession de son pouvoir, via des voies bien sûr juridiques, mais aussi par un mouvement de masse qui ne doit en aucun cas s’allier avec le parti de la spoliation, le parti de la guerre, le parti de l’ordure, le parti des pédo criminels, le parti de la lie de l’humanité, ce mondialisme esclavagiste né de la puanteur cadavérique d’êtres incomplets, malades et stériles, ayant besoin du Trans humanisme comme d’une cane pour marcher, leur déficience intellectuelle étant telle qu’ils ne sont plus capables de vivre sans drogue technologique, sans drogue tout court, sans cette drogue de la sauvagerie qui doit être éliminée de toute la surface de la Terre, l’adénochrome issue du viol et du massacre d’enfants innocents.

Le Peuple debout des Américains ne doit en aucun cas s’allier avec cette perversité au nom d’une unité inexistante, car on ne peut s’unir avec la sous bestialité sauf à penser que l’on relève de cette sous bestialité, comme les Peuples dans toute Nation ne doivent en aucun cas s’allier avec des gouvernances qui pratiquent le génocide générationnel et instrumentalisent le terrorisme pour conserver leur pouvoir de nains exotiques. Le Peuple Américain doit montrer l’exemple et se sortir de cette fange dans laquelle par usurpation le 0,001% veut le réduire à néant, et Dieu sait qu’il le peut car il est encore un Peuple qui peut faire valoir ses droits par les armes s’il le faut.

La tempête qu’il peut mettre en œuvre permettra aux autres Nations, sous le joug de la férocité sous animale qui les dirige, d’évincer les licteurs de cette hérésie qui s’avance, de cet opium de la décérébration qui se congratule, de ces difformes êtres qui n’en ont plus que le nom qui s’apprêtent à rendre esclave l’Humanité, à disposer d’elle comme on dispose d’une serpillière, via le crédit social, via la spoliation de tous les biens, via l’esclavage sexuel, via le trafic d’organes, via l’euthanasie, régie par l’intelligence dite artificielle, en fonction des cycles économiques, et des désirs de la puanteur matérialiste, singularisée par l’ineptie mentale de ses concepteurs et dirigeants.

L’Humanité est en danger de mort, les Peuples de mêmes, l’Être Humain de même, si les uns les autres par solidarité ne se révoltent contre la pandémie virale de ces « choses » sans foi ni loi, ces barbares à l’atavisme repoussant et difforme, incarnant le vice et la bestialité dans tous ses accoutrements les plus criminels, un 0,001% parfaitement substituable par l’être Humain debout et non couché comme un reptile pour toucher les miettes de sa mendicité, les miettes de sa forfaiture, les miettes de sa lâcheté, les miettes de sa perversité, il est fort à parier que la seule libération de cet abîme ne se fera que par les armes. N’oublions jamais que celles et ceux qui ont déclaré la guerre à l’Humanité représentent ce 0,001% dont l’un des membres disait en substance, qu’une guerre était engagée contre l’humanité, et que les « riches » étaient en train de la gagner.

Les USA ce jour, via son Peuple éveillé ont à jouer un rôle considérable. Si le Peuple laisse gagner l’usurpation, il sera plongé à nouveau dans des guerres pitoyables contre l’Iran notamment, et bien d’autres, n’ayant absolument pas pour principe de rendre la Liberté aux Peuples, mais bien de les réduire au servage par mainmise de leurs ressources naturelles, par ce que l’on appelle les « riches », doux euphémisme pour parler des décérébrés n’ayant jamais créé quoi que ce soit, ne servant à rien à l’Humanité, denrée de voleur, de truands, de monstres, n’ayant pour seule vitalité que celle de détruire autrui pour leur seul petit ego ridicule, tel qu’on le voit surdimensionné dans le secteur financier où se régalent de la sueur et du sang de l’humain, via l’usure, un nid épiphénomènes n’ayant aucune qualité humaine, que l’Histoire Humaine doit remettre à sa juste place, si elle veut perdurer.

N’oubliez jamais que pour ces « choses » vous êtes du bétail, vous êtes des esclaves asservis à leurs vices et leurs crimes, vous n’êtes pas des Êtres humains mais des bassets qui doivent les servir sans modération, vous n’êtes que des insectes que leur vampirisme doit décimer. On verra bien là leur action via leur création, le covid, mettant à genoux l’économie moyenne, ne voulant ne plus voir exister que leurs consortiums de dépravés, d’inutiles, et de criminels, un aréopage accueillant ses domestiques via les super loges, les loges avariées et les sectes putrides, n’ayant qu’ovation pour leur croyance insipide, dont la débilité mentale chronique et anachronique falsifie le réel au profit d’une virtualité qu’ils quémandent, car incapable de se montrer dans la réalité, dans l’existence, dans la Vie qu’ils conchient. Ne cherchez l’intelligence dans le savoir de l’avoir, il n’y en a aucune, il n’y a ici que béquille instinctive régit par l’ignorance du vivant, l’incapacité de reconnaître l’existant dans ses fondements, ses valeurs et sa destinée. Et l’on comprendra que cette idiotie mette en branle tous ses bataillons fétides pour juguler toute tempête des Peuples, car elle sait que si l’individu se découvre symbiotique, elle est perdue à jamais, cette symbiose ne niant aucune existence, aucune réalité, mais bien au contraire s’élevant pour élever l’Humain et non le désintégrer.

Le combat qui vient sera un combat spirituel, autrement plus important qu’un quelconque combat religieux, car mettant en face la réalité et la virtualité, la cime et l’abîme, la régénérescence intellectuelle et l’indigence intellectuelle, la vitalité corporelle et l’aporie physique, la réalité existentielle et la dictature innommable de la bêtise accouplée à la sénilité, ce sera le combat de la Vie contre la mort et ses errances, un combat qui se dessine aux USA et qui ne tardera pas à embraser la totalité des États de ce monde, l’Humain n’étant pas né pour être esclave mais bien pour s’innerver dans la Liberté et s’élever vers l’Absolu, et non se concaténer dans la fange et ses égouts si bien représentés par cette grande partie du 0,001% de ce petit monde.

Dans la Bhagavad Gîta, Ajurna s’interroge sur la nécessité du Combat qu’il doit mener, et découvre au-delà de l’errance culturelle et cultuelle, que le Combat est nécessaire face à l’inhumanité, à la spoliation, à la désintégration. Ce livre doit être lu tant par nos racines Indo Européennes que par toutes racines qui se respectent, pour bien comprendre le combat qu’elles doivent mener contre ce qui ne représente en aucun cas la moindre racine, mais la déviance totale et totalitaire qu’il faut anéantir afin que la Vie persévère sur cette petite planète, une Vie qui ne peut être le jouet de forces morbides qui veulent la consumer, la réduire à leur sous bestialité de nains intellectuels exotiques, faces simiesques de ce qui n’a rien d’humain et ne l’a jamais été. »

Sur de multiples planètes nous avons connu ce processus de libération des racines, ne doutons que cela arrive sur cette petite Terre qui doit se défaire de l’abstraction afin d’évoluer. A suivre…

© Vincent Thierry

 

 

 

 

 

 

 

 

Le plan PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Octobre 2020 à 12:22

Le plan

 

Ainsi sur cette planète que ses habitants nomment la Terre, une minorité tente de mettre en esclavage l’Humanité, ce qui nous fait sourire, car nous savons que toute dictature est vouée irrémédiablement à l’échec devant la force de la Vie. Mais lisons :

« Le plan mis à exécution par la finance apatride et ses féaux dans les gouvernances, un plan bolchevique en essence, nazi communiste en substance, synthèse du mondialisme en marche, né de l’atavisme des ennemis de l’humain, petites choses informes et handicapées de l’intelligence, mûrie sous les yeux d’une Humanité qui semble encore dans le sommeil le plus profond, un sommeil accéléré par la nourriture avariée, les déversions de chemtrails dont les ingrédients tuent la cognition humaine, la propagande barbare et sauvage alliée au mensonge de la stupidité, décuplée par des médias aux ordres, abêtis, ridicules, prosternés, où croupissent toutes les larves de la fumisterie et de l’acculturation.

Les Nations sont l’objet d’une attaque particulièrement putride, édictée au nom d’un virus inventé par la répugnance financière, disséminé par le cœur de la dictature communiste qui en Chine régit des robots, et dont les féaux se trouvent dans toutes les Nations, traîtres aux Patries qui ne méritent que le peloton d’exécution, ce qui viendra n’en doutons absolument pas, une attaque appuyée par des pouvoirs usurpateurs dominés par la franc-maçonnerie déviante et les sectes pédo criminelles, chapeautées par des super loges en partie criminelles qui instrumentalisent pour certaines d’entre elles le terrorisme pour parvenir à l’instauration d’un diktat planétaire.

Le cas de la France est symptomatique de cette collusion des tueurs froids, des reptiles ambigus et déviants, voyant sa faune formatée, sans altérité, sans compassion, dans une froideur exceptionnelle, manœuvrant pour détruire l’économie, mais non seulement l’économie mais les êtres Humains, via ses réseaux dans la SS médicale ayant pour ordonnance de délivrer la mort pour toutes les personnes n’ayant pas capacité à lui rapporter un bénéfice, confinant dans le mensonge de tests erronés toute la population, masquant jusqu’aux enfants de six ans, dans le déni du réel le plus totalitaire qui soit, et pire encore par laxisme instrumentalisant la décapitation des membres de son Peuple par des exogènes, sa cinquième colonne, qu’ils accueillent à bras ouverts.

Face à ce coup d’État, il n’y a pas mille solutions pour sortir les Peuples de la Terre de cette gangue putride qui cherche à les recouvrir, les Peuples doivent s’armer et se séparer du chiendent qui veut pourrir leur destinée, sans état d’âme, à l’image des monstres en gouvernance qui leur nuisent en les souillant de leur puanteur de basset servile de l’usure, n’ayant à la bouche que les termes démocratie et république, qu’ils conchient journellement par leurs lois stériles, criminelles, voyant jusqu’à un Professeur qui soigne le covid empêché par cette répugnance atavique, empêché d’utiliser les médicaments qui sauvent les innocents.

Face à cette nécrose de la conscience, il convient de lutter par une guerre totale de l’information, par une guerre totale bientôt physique, n’en doutons absolument plus, car l’heure est déjà dépassée des constats, tout étant visible de ce coup d’État de vermines assemblées, tout étant visible de ce coup d’État de ces non humains accouplés par leur bestialité, tout étant visible de ce qu’ils comptent faire de l’Humain, le rendre esclave économique, le soumettre à leur pédophilie et leur vice de sous animaux, et l’ayant bien essoré de sa vitalité le liquider soit par consentement, soit dans des camps de concentration qui commencent à fleurir au Canada, en Australie, en Nouvelle Zélande.

Voyez ce que veut cette indigence humaine pour le devenir de l’humanité : un butut vide de conscience piloté par l’intelligence artificielle, des esclaves à bas coûts qu’ils violeront et détruiront suivant les cycles économiques qu’ils mettront en place, comme ils le font actuellement, comme ils le font dans nos hôpitaux et dans les EHPAD où la tuerie de masse a commencé depuis la naissance de cette pandémie instrumentalisée, et cette sous-humanité viendra vous parler des atrocités nazis, des atrocités communistes, alors qu’elle a démultiplié les actions de ces idéologies, en appliquant la solution finale par excellence, catalysée par les agendas de ces instruments de morts que sont les Institutions internationales désormais totalement infiltrées par leurs valets.

Face à cette racaille toute action est permise pour faire reconnaître le droit de l’Humanité à prospérer et non être désintégrée. D’ores et déjà tout être libre doit fonder son combat en tout rouage de ce mondialisme répugnant, dans ses loges, ses super loges, ses institutions, ses partis, ses associations, tout un chacun en place doit interférer, conditionner, déplacer, écraser, toute décision contraire au vivant, tout individu doit pénétrer ces tremplins de la bestialité pour les détruire de l’intérieur, renseigner tout public sur le sordide de leurs dirigeants actuels, leurs crimes, leurs vices, les faire déférer devant la justice et mieux la justice du Peuple par une information globale tant sur les personnes que sur les institutions mises en place par ce que l’on ne peut appeler que des dégénérés, car apôtres de la mort et en aucun cas de la Vie.

Il ne s’agit ici de résister, mais bien de reprendre tous les pouvoirs où qu’ils soient, quels qu’ils soient par un ensemble n’ayant besoin de se réunir pour agir, n’ayant besoin de se décorer pour persévérer et réduire à néant le plan hideux construit par le chiendent de l’Humanité, il n’est ici question de parti, il n’est ici question d’association, il est question ici de l’Humain qui doit combattre pour la Vie, par la Vie et en la Vie, où qu’il soit, dans les entreprises, dans les partis, dans les associations, dans les Institutions, dans les Institutions internationales, en tous lieux. Toute femme comme tout homme de bonne volonté, permettra d’atteindre le but, savoir l’écrasement définitif de l’usure sur cette petite Terre, l’usure conditionnelle qui ce jour se cache dans ses conseils d’administration, et qui pour préserver sa médiocrité comme sa perversité atavique veut ce jour instaurer sa dictature mondiale.

La guerre totale engagée par ce 0,001% de l’Humanité doit être perdue pour cette infinitésimale partie de l’Humanité. Chacun ou qu’il soit doit combattre, de la simple commune à la surface de cette petite Terre pour terrasser l’immondice qui veut la couvrir du linceul de la bestialité, et ce combat doit être quotidien, pour laminer l’économie mondialiste, et la remplacer par l’économie locale, pour laminer la subversion culturelle, en prônant sa propre culture, pour laminer le « vivre ensemble », l’hérésie de ce mondialisme apatride qui sans racines est comme un fétu de paille que les racines doivent abattre définitivement pour enfin s’élever et non plus régresser sous le joug d’idéologies mortifères, décérébrées, écartelées du réel, prônant la zoophilie contre l’Humain, la pédophilie contre l’Humain, la perversité contre l’Humain, l’euthanasie et l’avortement contre l’Humain, l’écologie putride du capitalisme vert contre l’écologie réaliste initiée depuis des siècles par nos aînés.

Il n’est plus question aujourd’hui de palabrer, de constater mais d’agir en chaque commune, en chaque Région, en Chaque Nation, en chaque Continent, sur toute la surface de cette Terre, en chaque Institution, en chaque entreprise, en chaque Institution internationale, tout en insinuant les poubelles de l’Histoire que représentent désormais les maçonneries déviantes, les super loges barbares, les sociétés de pensée avariée, en étant partout à la fois, dans le silence qui ne se nomme pas, afin que tous les féaux de ce mondialisme dictatorial ne puissent faire un pas sans sentir qu’autour d’eux existe un multiple qui scrute chacun de leurs gestes, chacun de leurs actes, afin de les dénoncer lorsqu’ils sont dans l’immoralité, l’avarice, la corruption, cette puanteur qui gravite dans tous les états, voyant ses valets percevoir leurs dîmes, qui pour le crime, qui pour le trafic de drogue, qui pour le trafic d’êtres humains, qui pour le trafic d’organes.

La peur que cherche à instaurer ce mondialisme doit définitivement changer de camp, et remettre à sa place cette sous animalité qui voudrait réduire l’avenir de l’Humanité représentant 99,999% des êtres Humains, à néant. L’Humanité en ses Races, ses Peuples et ses Ethnies a le droit pour elle, le droit de la Vie qui doit combattre jusque dans la lie elle-même les suppôts de la bestialité cherchant à la réduire en esclavage, ce qu’elle fait très bien actuellement aux USA, voyant le fameux candidat du mondialisme dévoilé dans sa corruption grossière, inique, cynique, répugnante, tout à fait l’image de ce que l’on voit se couvrir d’honneur dans ce qui ne sont plus des républiques en Europe, mais des auges à truies et à cochons où se réjouissent tous les opportunistes, les maçons avariés, les sectes sanguinaires, les atavismes les plus éculés, rouages insanes de la fétidité qui monte des banques apatrides et mortuaires.

Ne vous méprenez, ces sangsues n’ont aucun pouvoir, sinon que celui du papier-monnaie qu’ils volent par usure, et qu’ils distribuent près de leurs lèches fondement pour s’accroire pouvoir, ils ne sont rien, ils n’ont jamais rien été, sinon que des destructeurs de toute la réalité humaine, car inaptes à toute création, un chiendent qui devra rendre des comptes à l’Humanité, avec ses valets sanguinaires, qui tuent et font tuer sans hésitation les victimes de leur virus, par faute de soins adéquats, et par euthanasie. Ces criminels ne représentent pas le moindre danger pour des Peuples comme une Humanité se réveillant de leur sornette, des Peuples et une Humanité qui il ne faut pas en douter vont s’armer pour mettre en déroute définitivement ces potentats de la dictature, car in fine toute dictature doit être détruite, car contraire à la Vie qui elle, imperturbable, n’ayant aucun besoin du transhumanisme pour marcher, avance pour voir l’Humanité s’élever et non s’abaisser dans le fumier de la porcherie pédophile qui se veut dirigeante.

Gandhi a fait plier l’Angleterre via la non-violence, il est encore temps avant que se précisent les orientations décisives qui mettront à bas la dictature du 0,001% d’utiliser la même arme pour la terrasser, avant qu’il ne soit trop tard et que la guerre totale fasse rage sur cette planète, dont ne seront pas gagnants ces quelques décérébrés voulant mettre au pas et en esclavage l’Humanité. C’est le meilleur des souhaits que nous puissions faire, dans ce monde où l’idéologie de mort se veut dominante. En attendant que chacun sache que le temps comme le généré sont les alliés les plus puissants que l’Humanité ait actuellement pour lutter contre le sous individué, mutilé dans ses capacités par l’abstraction et l’hystérie qui le dominent. Le temps sera irréversible pour celles et ceux qui veulent le plier à leur dictature, car le généré ne se soumettra jamais à leur vision déformée du réel, et l’individué dans le tout formalisera la rémanence induite formelle qui le lie à ses racines pour détrôner le sous individué, cette chose bancale qui est une erreur génétique dans le cadre de la progression de la Vie sur cette petite planète. »

Ce qu’il y a de remarquable sur cette petite Terre, c’est le potentiel de l’Humanité à se réverbérer dans la réalité et non dans l’abstraction qui se voudrait son carcan, les Peuples, sans mystère, s’éveillent et il ne faut pas être grand clerc pour voir que les pouvoirs avant quelques décennies changeront de mains, comme cela l’a toujours été sur toute planète soumise à un quelconque diktat, la Vie ne se laissant abuser par la quincaillerie et ses féaux destructeurs. À suive…

© Vincent Thierry

L’horreur en marche PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 20 Octobre 2020 à 09:44

L’horreur en marche

Cette petite Terre que nous observons depuis des millénaires, est la proie sur une de ses faces de la plaie qui depuis bien longtemps a été éliminée de toutes nos surfaces de vie, et dont le conte aujourd’hui sert à apprendre à nos enfants ce qu’est la lie de toute vie. Mais lisons :

« L’incarnation de l’horreur se précise dans ce petit pays qui n’est plus qu’une terre étrangère où se pressent les fléaux appariés de la mâchoire usuraire, n’ayant de cesse d’attraire dans son rictus atavique les forces vives des Nations, afin de les décimer et plus encore les mêler dans une boue saumâtre dont elle se servira à souhait via l’esclavagisme forcené, tant économique que sexuelle et bien pire eugéniste.

Nonobstant la France sous le joug de ce marais putride, la terre est aujourd’hui confrontée à cet assaut dantesque de la trivialité, de la pourriture, de l’abcès gigantesque qui se veut parade alors que c’est la plaie par excellence qu’elle porte avec emphase sur ses surfaces. L’inversion de toutes les valeurs est son abomination, sa léthargie, son nirvana, sa quintessence, son éblouissement, mais comment cela pourrait-il être autrement, dès l’instant où elle se caractérise par son incapacité totale à toute création ?

Le Verbe ne l’a pas touchée, elle est la fange et dans, et par cette fange, se rassure, hautaine, imperfectible, anachronique, belliqueuse, barbare, suintant du sang de l’humanité comme jamais, activant là des pandémies inexistantes, là des famines fabriquées, là des guerres impitoyables contre ce qui nuit à sa folie primitive, à sa bestialité, qui est sa dorure, son excellence, sa réalité perfide, hystérique et inhumaine.

Les Peuples en son sein dégoulinant de leur sang, ne réagissent plus, avariés par une stupidité sans fin, par une acculturation qui est leur breuvage familier, les portant à la génuflexion la plus répugnante qui soit, les voyant admirer sans concession et obéir avec joie aux tyrans que manipule le moloch des temps modernes qui gîte dans ses banques d’affaires, bien caché dans ses conseils d’administration, récoltant journellement les fruits de son crime contre la vie, en pesant chacun des sous qu’il engrange, qui représente la mort pour la Vie, la sueur et le sang de pauvres êtres en décomposition sous sa houlette vivipare.

Cette boue lubrique manipule par l’intermédiaire de sa tenaille ses envies et ses désirs, envoyant au front ses sbires cadavériques, petites mains maçonnes et sectaires déviantes qu’elle alimente de ses orgies meurtrières, représentant la première face de la tenaille, et depuis des décennies sa cinquième colonne représentée par son atavisme le plus littéral, dont les licteurs dépècent, décapitent, comme on vient de le voir les Peuples de souches, avec la complicité de la première face, voyant cette deuxième face la main armée de la première, l’une l’autre enserrant les Peuples pour les désintégrer et naître à leur place la lie la plus abjecte que la Terre ait eu à connaître.

En danger de mort se révèle ici l’Humanité en ses races, ses peuples et ses ethnies, ses cultures, en danger de mort se révèle ici l’intellectualité, la spiritualité et maintenant la corporéité, devenant une monnaie d’échange dans le cadre de la chose, corvéable à souhait par toute la pédophilie criminelle qui gîte dans le bras de cette tenaille infâme qui se nourrit du sang comme de la chair des enfants qu’elle violente pour complaire à ses dieux déchus, en masquant ses crimes, afin qu’ils se perpétuent et deviennent anodins sur cette pauvre Terre enchaînée par leurs crimes.

Pour contrer cette horreur, les Peuples doivent reprendre rapidement conscience, de leurs racines et les faire respecter, de leur race et de leur culture et les faire respecter, il n’y a pas d’alternative à leur survie, qui doit devenir leur priorité absolue, face à la déferlante de la boue nauséeuse qui veut les ensevelir via sa mâchoire issue du même atavisme, qui veut faire disparaître les Races, et plus particulièrement la Race Blanche qui a été l’un des fer de lance de cette Humanité, et qui le redeviendra comme les autres Races, si toutes, dans un ensemble parfait, se redressent et font face à ce qui n’est pas une race, mais bien la sous-humanité par excellence, le chiendent de la Terre, qui par idéologie, religion, s’imagine au centre de la Terre alors que ce n’est qu’un pâle point qui doit rendre les armes a jamais pour que l’Humanité puisse enfin respirer et s’élever.

La violence inouïe de cette bestialité est arrivée ce jour à son paroxysme, se servant d’un virus qu’elle a développé pour l’inoculer à des populations aveugles, se soumettant comme des pourceaux aux injonctions de son mensonge comme de sa propagande, voyant des Peuples entiers attendant avec servilité un vaccin qui sera l’arme de destruction massive de cette puanteur qui gîte dans ce 0,001% de l’Humanité qui ne mérite en aucun cas le nom d’humain et que tout Peuple doit déférer devant un Tribunal d’exception pour répondre de ses crimes contre l’Humanité, comme devront répondre pour crimes contre l’Humanité tous les ruisseaux de sa dépravation, de sa bassesse, fonctionnaires et divers qui aujourd’hui avec un sadisme particulier se délectent de décrets encourageant la mise à mort des aînés de ce monde, et d’autres encore jusqu’au plus petit grade jouissant de mettre des pv, le droit de respirer n’étant plus un droit dans une partie de ce monde soumis aux féaux en gouvernance de cette bestialité.

Cette décérébration prépare le pire, se servant de tests inutiles que l’on envoie vierges dans les laboratoires, revenant atteint de leur infection, tout test étant par nature conditionné via des épreuves sans raison scientifique à devenir porteur du virus qui est leur œuvre, toute personne malade devenant dans leur décompte porteur, tout décès se voyant décompté comme porteur du virus, toute personne en réanimation de même, dans le déni du réel le plus totalitaire qui puisse exister, multipliant ainsi des chiffres qui sont totalement faux, afin de préparer la population à la seconde phase de leur plan répugnant, l’annonciation d’un second virus qui serait appelé covid21, la mise en œuvre de camps de concentration où celles et ceux qui ne voudront pas se faire vacciner seront en rétention indéfiniment, et très certainement assassinés pour faire place aux suivants.

L’horreur est devant nous si les Peuples ne se réveillent pas, et cette horreur ne concerne pas simplement la vaccination, qui portera la marque de la personnalité qui pourra via la 5g dirigée par l’IA détournée de liquider un maximum d’êtres vivants en fonction des cycles économiques, mais bien par ce qui se vit actuellement en Chine, où les êtres Humains disposent d’un capital point qui leur est retiré petit à petit s’ils ne se soumettent pas à la dictature qui les enserre. Ici on verra naître les camps de rééducation, les camps d’extermination, les corvées de bois ponctuelles, toute la litière mortuaire née de cette sous-humanité apatride qui voudrait présider à la destinée de l’Humanité.

L’Humanité doit impérativement se réveiller pour contrer cette barbarie sanguinaire, l’Humanité en ses Races, l’Humanité en ses Peuples, l’Humanité en ses Ethnies, et reprendre le contrôle de tous les pouvoirs qui lui sont usurpés par les féaux de cette racaille innommable qui veut contraindre le vivant à sa liturgie morbide. Le terme résistance doit être dépassé, car cette lutte est une lutte de la vie contre la mort, des Races humaines contre une sous-humanité apatride n’ayant pas vocation à élever l’être humain mais bien à le désintégrer. On ne rappellera jamais ici combien l’Art est le vecteur prononçant sans équivoque le degré civilisationnel des êtres humains. Au regard de ce vecteur montrant la dégénérescence absolue ce jour, on comprendra bien que ce 0,001% n’a aucune capacité ni intellectualité, pour diriger quoi que ce soit, sinon les égouts et les égouts eux-mêmes n’en voudraient pas tant leur déjection est le propre de leur condition génétique avariée, tellement avariée, qu’elle a besoin de l’intelligence artificielle pour se mouvoir sur cette petite terre, ce qui n’est pas peu dire. »

Le temps est l’arme absolue qui détruira la dictature de fait qui s’avance sur une partie de cette petite Terre, et les bourreaux devront payer leurs crimes comme ils ont payé sur de multiples planètes, les voyant emprisonnés dans des zoos afin que les Peuples libérés, qui enfin ont pu prospérer, voient ce qui n’est pas la Vie mais son inverse, la mort par excellence.

 

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Mardi 20 Octobre 2020 à 10:01 )
L’hystérie atavique PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 26 Septembre 2020 à 09:04

L’hystérie atavique

Petites nouvelles de cette petite Terre où l’on voit certaines de ses Nations confrontées à l’hystérie manipulatrice de ce qui ne s’appelle plus des êtres Humains sur cette planète, car non humain par excellence, tant la barbarie est le sommet de leur valeur. Mais lisons :

« L’hystérie de quelques atavismes haineux, eugénistes, criminels, se déverse sans répit sur le sol de France, comme dans certaines Nations de ce monde, une hystérie attisant la peur comme la terreur au nom d’un virus ayant muté, jamais isolé, et dont la dangerosité qui est celle d’une grippe, ne permet plus de considérer qu’il mette en danger la vie d’autrui, lorsque des soins adaptés sont mis en œuvre dès sa découverte. Une découverte qui ne peut être monopole d’un test qui n’est d’aucune utilité, car qualifiant quiconque ayant un rhume comme atteint du COVID. (INCIDENCE pour justifier 1 rebond épidémique Le CALCUL EST FRELATÉ : Sur 7 derniers jours (18 au 24/09) 4258 hospitalisations + 718 réanimations pour 67 Millions d’habitants. INCIDENCE épidémiologique 7,4 malades pour 100 000 habitants ; 70597 cas positifs INCIDENCE "ministérielle" = 105,3 cas pour 100 000 habitants.)

La cour est pleine de cette ignominie qui muselle les gens, les enfants surtout, les distinguant comme on distinguait les gens de confession juive pendant la dernière grande guerre via une étoile jaune, en répandant la terreur comme sait si bien le faire la subversion dont elle est la féale, via ses géniteurs qui sont la lie de l’humanité et dont l’humanité voit bien là les surgeons adipeux, corrompus, hilares, vautrés dans leur fange dictatoriale, petits marquis poudré dont la perversion n’est plus à conter, branleurs insanes, pédophiles attitrés, n’ayant pour vocation que leur sexe dévoyé, péripatéticiens et péripatéticiens n’ayant pour fanion que leur moi turgescent, au détriment du soi, petites choses larvaires à souhait piétinant le Peuple par leur acculturation et leur illettrisme dominants.

Ces assassins via décrets se présentent devant les écrans de télévision, font des causeries sur les ondes radiophoniques, sans que ne se lève la caste puante des politiciens et politiciennes de tous bords, noyée dans les affaires, qui de sexe, qui d’argent, toujours tenue qu’elle est par les actions de son écurie abjecte, les plus viles comme les plus inconséquentes. La parade de ces échassiers de la morgue ferait rire n’importe qui de ce petit monde s’il n’était préoccupé par la litanie de la propagande gargantuesque de ces limaces les pieds en équerre, s’imaginant le centre du monde parce qu’ils sont francs-maçons déviants ou appartenant à des sectes plus putrides les unes que les autres, manipulés qu’ils et elles sont par l’usure apatride congénitale et destructrice de toutes les valeurs humaines.

Ces moribonds de l’intelligence, car ce n’est parce que l’on est diplômé que l’on est intelligent, bien au contraire, et surtout lorsqu’on est diplômé de certaines écoles qui ne fabriquent que des larves et bien plus des pédants, des pourceaux ne sachant que répéter avec insolence ce qu’on leur a appris sans même prendre le temps de reconnaître la fiabilité ou non de ce qu’on leur a demandé d’apprendre par cœur, leur esprit critique s’étant envolé pour complaire à la fange qui les abrite, les presse, les inscrit, les récompense en fonction de leur service rendu à la désintégration de tout ce qui existe, comme on voit si bien récompensés les tueurs dans cette Nation devenue la fosse d’aisances de tout ce que le monde comprend de scories, de chiendent, de vermines, de félons et de traîtres.

Les Françaises et les Français paient ces parasites qui n’ont jamais travaillé, qui toujours comme la glu, envahissent les Institutions pour poursuivre leurs activités de charognes, huant les foules, les éborgnant, les mutilant, se réjouissant du sang versé, jouissant de la mort proclamée par leurs décrets iniques, dignes de ceux des nazis, de leurs aînés dans les EHPAD et les hôpitaux, comptabilisant avec délectation les morts, autant de retraites à ne pas payer pour mieux embellir ses salons de feuilles d’or, voulant remplacer le Peuple d’origine par la « créolisation », dénigrant le Tour de France au motif qu’il est masculin, emportant dans la cendre les sapins de Noël, dans une aberration mentale symptomatique de la folie ordinaire qui devrait voir déchus de leur mandat tous ces sbires assoiffés de prébendes et de sexes, glosant sur la sécurité alors qu’ils assurent l’insécurité, voyant massacrés les enfants de la France pratiquement dans toutes villes et journellement, axant les médias sur de pseudos attentats commandités, - des attentats qui arrivent bien dans le cadre des mesures de confinement décrétées par cette mendicité chronique et bestiale en gouvernance - plutôt que de dénoncer les racailles infâmes ayant assassiné un jeune homme à Lyon, comme toutes les racailles qui tuent journellement dont chacun peut voir désormais qu’ils sont la cinquième colonne par laxisme intentionnel de cette répugnance qui se prétend gouvernance.

Comme précité, désormais, certaines villes vont être confinées au nom du COVID et de morts impalpables, aucune autopsie n’étant faite, les familles n’ayant pas le droit de voir leur cadavre, très certainement découpé en morceaux pour complaire à la traite d’organes qui rapporte tant à certaines parties des élus qui ferment les yeux comme d’autres ferment les yeux sur ce cancer de la société que représente la drogue, les enveloppes étant très certainement très intéressantes et distribuées à toute la faune des parasites qui dénaturent les Institutions, au nom d’une paix sociale qui ferait rire n’importe qui en Banlieue, où les armes se déversent, où chacun fait ce qu’il veut, ces territoires désormais n’appartenant plus à la France, comme d’ailleurs les mosquées achetées par les pays étrangers.

La fiente s’éblouit de la fiente, et comment cela en serait-il autrement, voyant la justice libérer des criminels, des djihadistes, comprenant le squat des maisons individuelles, admettant le viol et le carnage sans retenir seulement la barbarie, notamment dans une affaire, où la vermine a brûlé intentionnellement une victime, le rouge est partout, la subversion implicite de même, mais l’on comprendra mieux lorsqu’on sait que les « notables » sont pourris et tenus par leur sexe comme leurs assassinats barbares pour la plupart dans leurs loges noires, où ils pratiquent des meurtres rituels sur des enfants enlevés, les affaires Dutroux et Allègre n’étant rien à côté de ce qui se passe réellement en France, voyant toutes les institutions mouillées dans ces trafics insanes, trafics ayant présidé à l’abolition de la peine de mort pour protéger les réseaux qui servent ce bestiaire, une peine de mort qui devra être rétablie pour cette insanité comme pour tous les pédocriminels, les violeurs assassins, les tueurs de femmes et d’enfants, car une société doit se faire respecter et ne pas devenir le coupe-gorge de la puanteur glauque et sordide de choses visqueuses qui n’ont plus droit de porter le nom d’humain, mais de sous animal à éradiquer, quel que soit leur statut, leur position, car personne n’est au-dessus des lois humaines.

Des lois humaines bafouées ce jour pour mettre en place une justice d’affairistes, de larves associées, de reptiles conditionnés, d’une faune qui, parce qu’elle appartient à la subversion maçonnique ou sectaire en reptation devant l’usure s’imagine au-delà de tout châtiment. Les Peuples en conscience doivent agir, dénoncer ce laxisme réductible à l’atavisme répugnant qui baigne dans le sang depuis 1776 ce petit monde, au nom de l’argenture et de sa domesticité. Face à leurs loges et superloges de gangsters, de mafieux, d’assassins, il faut créer les super loges qui déracineront à jamais ce fléau, des super loges qui doivent trouver leur candidat via l’entrisme dans les premières, afin de superviser le nettoyage en règle des Institutions, un nettoyage total et sans compassion pour les criminels qui y végètent, ce sera l’affaire des générations à venir, car ne comptons pas trop sur les Peuples de ce jour acceptant tout jusqu’à leur muselage et en redemandant avec impatience. Qu’ils ne s’inquiètent l’euthanasie est programmée et ils en connaîtront les spasmes, avec délectation, n’en doutons pas, carbonisés du cerveau qu’ils sont par la propagande de débile mental qui du matin au soir agite les médias dont la pourriture n’est plus à examiner, des Peuples qui acceptent, comme on le voit en France de les subventionner avec leurs deniers, ce qui est le comble du masochisme le plus purulent qui soit.

La vérité éclatera au grand jour sur ces immondices qui ne représentent pas 0,001 pour cent de l’humanité, et le même pourcentage en France, menant leur bal de barbare avec une sauvagerie digne de celle des gestapistes, SS, et tchékistes réunis, petites choses visqueuses ayant besoin du sadisme pour se tenir debout, car baignant dans un complexe d’infériorité qui surgit un complexe de supériorité marquant leur morgue, la morgue des impuissants à toute création, dont l’Art, qui est le marqueur de l’intelligence humaine, donne aujourd’hui le véritable visage, celui de la laideur, de la bestialité, de la couardise, de la jérémiade, mais surtout de la bêtise dont les pustules grouillent au sein de leur petite société de voleurs, de violeurs, de pédophiles, de châtrés de la conscience, d’imbéciles diplômés qui n’ont jamais inventé quoi que ce soit, et en aucun cas le fil à couper le beurre, ce qui prouve s’il en fallait leur incapacité congénitale à gouverner quoi que ce soit et qui ce soit. Aucune compassion ne doit être accordée à ces dégénérés qui croupissent dans leurs illusions morbides et leurs rêves cadavériques voulant entériner la disparition de plus de 90 pour cent de l’Humanité afin de préserver l’argenture qu’ils ont volée, qui leur sert de chevet. L’humanité doit se liguer totalement contre cette aberration, car elle n’instruit uniquement dans le privé mais bien dans le public, dans les Institutions Nationales comme Internationales, dont on voit les tueurs en marche à l’OMS et ses pédophiles à l’ONU, sans compter ses sadiques au FMI, et ailleurs, toute une faune non humaine car s’étant abstraite de l’humain pour grenouiller dans son infect pâturage niant le Corps, l’Esprit et l’Âme, leur trinité, au profit de la chose corvéable économiquement et sexuellement par son maître d’œuvre, le néant représenté par l’usure et ses caciques.

Ce jour vient qui verra ce fourre-tout de l’inhumanité, de la perversité, de la pédo criminalité, encourageant le trafic sexuel des êtres humains, le trafic d’organes humains, la « créolisation » des sociétés, appelant à la naissance de la chose, cette marchandise consommable, via un trans humanisme délirant, né d’esprits atrophiés ayant besoin d’une cane pour marcher, ce jour viendra où ils seront jugés par le Tribunal des Humains, un Nuremberg numéro 2 où ils devront rendre compte de leurs crimes et de leur barbarie, un Nuremberg démultiplié par Nations, par Régions, par Départements, ce qui permettra de faire juger tous les féaux de l’eugénisme en cours, tous ces contrefacteurs du vivant ne jouissant que par la mort d’autrui, toute cette sous bestialité dont la peine sera la peine maximale, après spoliation totale de leurs avoirs volés aux Nations, à qui ils seront restitués, une rétention à vie sur une île choisie par la communauté humaine, gardiennée 24h sur 24h avec autorisation de tir en cas de tentative de fuite, une île où toute cette consanguinité atavique s’autodétruira, n’en doutons un seul instant, sans que l’Humanité n’ait à se salir les mains par un sang impur qui n’est plus humain. Ce jour vient. »

Dans de multiples foyers vivants, il y eut ce genre de procès, car malheureusement il y aura toujours des formes, qu’il faut combattre, qui se jugent par lâcheté et concrétion de leur « moi » dantesque, au-dessus du Soi, qui est la seule légitimité vivante. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Samedi 26 Septembre 2020 à 09:10 )
Les métastases PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 19 Septembre 2020 à 12:37

Les métastases

 

Petites nouvelles de cette petite Terre où l’on voit s’y instaurer la barbarie pédante et sanguinaire dans de multiples nations soumises à des sectes dont la purulence n’est plus à démontrer. Mais lisons :

« La débilité profonde induite par la terreur initiée par la prêtrise de la mort en gouvernance, petits maçons avariés, sectes putrides et mortifères, au demeurant maîtres d’un génocide qui devient planétaire, et qui pour cela rendront des comptes, la peine maximale devant leur être imposée militairement pour crime contre l’humanité, la débilité donc, fait des ravages peu communs au motif d’un virus qui disparaît lentement et sûrement comme ses congénères sur la planète Terre.

L’idéocratie et la crétinisation sont en cours masquant les crimes de ces dégénérés signant des décrets appliquant la peine de mort par faute de soins et injection de produits euthanasiant à toute une population, voyant la moindre réalité échapper au particulier qui ne sait plus réfléchir et agit comme un pantin, levant la tête lorsqu’on le lui demande, baissant la tête de même, dans une pantomime affligeante telle qu’on peut la voir sur tous les trottoirs où sévissent sur ordre les domestiques des pouvoirs, dressant des contraventions au droit de respirer, complices à terme des problèmes respiratoires que va rencontrer une grande partie des populations.

Mais le meurtre étant de rigueur au plus haut niveau, décrété par la sphère usuraire que les laquais, petit gominé, servent en reptation, il ne faut pas s’étonner que les larves traditionnelles bestialisent de concert, si de plus ils ont un petit grade, comme on le voit si bien dans ce marais de la subversion qui se nomme pompeusement l’éducation nationale, car n’oublions jamais, les petites larves sont plus dangereuses que les lombrics, ayant à prouver leur degré de servilité à leurs maîtres officiants, qui pour un strapontin, qui pour une écuelle, qui pour un pot de vin, qui pour une prime, n’est-ce pas !

Dans cette aporie et ce déni du réel, se régalent les repris de justice, qui assassin, qui pédophile, qui en affaires ou sans affaires, relâchés qu’ils sont par la tribu mosaïste de la subversion qui niche dans la justice comme un cancer rebutant qui pue la copulation avec le crime, mais il faut bien nourrir les incapables, ces infatués, notables et tutti quanti qui ne peuvent vivre qu’en jouissant du massacre des enfants qu’ils font enlever pour les mutiler dans leurs loges noires et répugnantes, où se retrouvent tous ces politiciens et politiciennes corrompue jusqu’à la moelle, toute la perversité humaine tenue par les ovaires ou les testicules, comme on le voit si bien aux États Unis dans ce que l’on ose appeler le parti démocrate qui est le parti des pédophiles par excellence.

L’Espagne de 1936 est là, en France par exemple, où on poignarde de sang-froid un homme, et où l’on voit son assassin relâché immédiatement dans l’attente d’un jugement qui ne viendra pas, où chaque jour que Dieu fait, le couteau des égorgeurs fait le bon travail que lui a dédié une gouvernance aux ordres, pour que le Peuple ait peur, que le Peuple soit non seulement terrorisé par le mensonge et la propagande insane sur le Covid, mais surtout qu’il tremble devant celles et ceux qui l’assassinent du matin au soir dans l’impunité la plus totale et totalitaire qui soit, car il faut que ce Peuple disparaisse au profit des esclaves à bas coûts, il faut qu’il accepte son euthanasie qui est devenue le sport favori de sa gouvernance, il faut qu’il se taise et se masque, qu’il oublie jusqu’à son nom, jusqu’à sa réalité pour se noyer dans le bourbier de l’inintelligence, de l’acculturation, de l’illettrisme qui préside cette Nation.

La gouvernance prend en otage les enfants, les masques dussent-ils périr d’asphyxie, sous la surveillance de la puanteur cadavérique qui les entoure dans les organes dits de formation, qui ne sont que des bestiaires d’illuminés de pacotilles qui vivent au crochet de l’état, dont le niveau intellectuel ne dépasse pas le niveau de la braguette,  leur camisole, une camisole de force où l’on voit luire le sadisme et la pédophilie associée qui sont les vertus du pouvoir en place. Tenant les enfants, ce pouvoir tient les parents qui n’osent se rebeller contre leur condition de vie qui se dégradent à la vitesse de la lumière, à la plus grande joie des argentiers qui sentent bon la chair esclave qui va venir, travailler pour un sou, servir de kleenex à leurs fantasmes et leur perversité, une manne qui pourra être tondue, liquidée comme bon leur semblera via la vaccination qu’ils déclinent, dont la puce fera office de numérotation non plus d’un Être Humain mais d’une carcasse à essorer économiquement et physiquement.

Le pire dans tout cela, c’est de voir les Peuples agir, par mimétisme, se conditionnant devant la voix de la propagande, incapable pour une part de sa réalité d’aller au-delà du dit, qui n’est que le mensonge névrotique, hystérique, invariable, prononcé, la faculté intellectuelle de cette partie étant totalement obérée, et déjà soumise. On comprendra l’engouement pour les animaux de cette faction d’individu qui n’étant plus ni homme, ni femme ont besoin d’assurer leur autorité sur un pauvre chien ou un pauvre chat, jusqu’à promener en laisse ce dernier animal. Ce conditionnement ahurissant, voyant non plus des êtres Humains en face de soi mais des larves la tête baissée, la queue entre les jambes, en dit bien plus sur le délabrement d’une société que tout autre indicateur.

Lorsqu’on voit cette écurie devenue, masquée dans les rues, pitoyable, sans réaction, sinon que celle de la terreur, on sait qu’il n’y a plus rien à attendre de cette boue devenue de cette partie du Peuple, groupement de bassets stériles, transgenres s’il en fallait n’ayant plus que leur queue où leurs orifices pour guide, des sous animaux qui ne cherchent en aucun cas à sortir de leur léthargie mais bien au contraire en redemandent, dans une culpabilité morbide, apprise, voyant jusqu’à certains de leurs caciques, notamment dans ce que l’on ose nommer l’écologie, découvrir politiquement leur volonté qui n’est celle que de la destruction de toutes valeurs humaines. On analysera avec juste mesure le profil morpho psychologique de ces « élus » de l’écologie pour découvrir ce qu’est le sommet de la bestialité, de la nécrose intellectuelle, de la bêtise institutionnalisée, payée par des apatrides multimilliardaires subversifs et aigris.

L’Histoire se souviendra de cette période comme celle de la lâcheté sous animale, de la bestialité la plus triviale. Fort heureusement le monde ne tourne pas autour d’un occident qui a été décomposé par la racaille atavique, par la puanteur jalouse ne cherchant qu’à désintégrer ce qu’elle est incapable de créer, car dans l’incapacité de créer quoi que ce soit, sinon que voler, violer, anéantir, dans une barbarie, une souillure de l’esprit que nos arrière-petits-enfants apprendront dans de vraies écoles où ils ne seront pas obligés de se masturber dès six ans devant leur instituteur ou instructrice pédophile, pour complaire aux organisations apatrides et lubriques dédiant leurs travaux à l’anomie la plus totale qui soit.

Cela sera car au regard du nombre, il faut bien comprendre que le moteur du nombre est l’exemplarité d’une partie de ce nombre qui guidera inévitablement vers l’inversion de cette caricature que nous vivons actuellement. Cet exemple est déjà montré au levant du soleil et on souhaite que son couchant soit bientôt de même, notamment aux USA où la clique pédophile démocrate doit être éliminée de tous les pouvoirs. Ne rêvons pas pour l’Europe, pauvre Europe souillée par la prêtrise de la boue par excellence, la maçonnerie déviante, les sectes avariées, les super loges manichéennes, fourrières du mondialisme esclavagiste le plus purulent que la terre ait connue. Cela prendra du temps, mais l’Humain a tout le temps contrairement au non humain, ce 0,001% ridicule qui connaîtra les bois de justice n’en doutons un seul instant, le crime étant par trop grand, comme on le voit actuellement à l’œuvre en Australie, en Nouvelle Zélande, en Angleterre, où les enfants sont enlevés à leur famille par la dictature de la bestialité.

Cette bestialité jouit pour l’instant, s’imaginant à l’abri de tout, hors la loi, protégée qu’elle est par les deniers volés aux Peuples, dont les commettants se cachent dans leurs conseils d’administration, s’imaginant eux aussi au-dessus des lois humaines, à telles fins qu’ils ont fait supprimer la peine de mort dans nombre de pays afin de prospérer dans leurs crimes abominables consistant à violer des enfants puis en récupérer le sang pour se nourrir de ce sang, dans une prédation anachronique et atavique qui sera jugée définitivement, lorsque les Peuples verront ce qu’ils sont, des parasites dont il convient de se séparer afin que l’Humanité puisse naître enfin à la Vie, et n’être plus exploitée par l’infamie, la corruption, la folie sanguinaire de despotes cannibales.

La lumière se fait de plus en plus vive sur leurs agissements, leurs courbettes, leur morgue, leur litière parfumée par le sang et la sueur humaine, désignant leur aréopage de sangsues accouplées, dont la hideur des traits correspond à leurs actes abominables, ces actes cautionnant la guerre, l’outrage, le génocide, dans un concert dont ce jour est apothéose, voyant leurs singes hurler dans toutes les organisations afin de faire accroire à une pandémie là où n’existe qu’une maladie nouvelle, une parmi des milliers qui nous viennent, afin que leurs laboratoires puissent inoculer leur poison, et leur permettre de récolter ces milliards qui ne leur serviront jamais à rien, la vie biologique humaine, malgré leur Trans humanisme de pacotille, ne pouvant rejoindre l’infini, ce Trans humanisme ne pouvant leur servir que de béquille, et on le comprendra, tant ils sont sans harmonie, ne reconnaissant que la matière dans ce monde, petits primitifs imbus de leur moi ayant le soi en horreur, le soi qui est la valeur suprême du moi dans le cadre de cette Vie terrestre.

Ces fétiches de l’inconscience perdent pied devant leur mise en avant sur la scène publique de ce qu’ils sont, et très vite réclament forte devise pour les journaux corrompus, les télévisions aux ordres, où ne devisent que des babouins uniformes, grotesques, corrompus, de la sous fiente servant les intérêts de cette barbarie infecte, ce dont on s’amuse car tout un chacun qui garde l’esprit critique trouvera ici un divertissement en écoutant ces demeurés gloser pour défendre leur pitance, défendre leur niche, se courber effrontément avec un ton doctoral, adipeux, répugnant, raclures immondes qu’ils sont d’un bestiaire inouï, parfaitement à l’image des politiciennes et des politiciens de ce jour, tenus par leurs affaires, leurs serments, leurs crimes, leurs loges puantes et sanguinaires, toute une noria qui n’est que toilettes accueillant toute la défécation de l’humain, dont la chasse d’eau devra bien être tirée un jour, tant leur puanteur devient grotesque.

Cette mise en avant des tenants et aboutissants de pouvoirs usurpés, volés, doit se poursuivre dans toutes les Nations corrompues par la sous bestialité qui se veut dominante, par la dénonciation totale des appartenances aux sectes, et insinuation totale de ces sectes, avec l’arme favorite de leur barbarie, l’hypocrisie, qui forment la colonne vertébrale de cette lie humaine qui ce jour n’a qu’un désir, voir disparaître 90 pour cent de l’humanité, et réduire le reste en esclavage à son service, au service de ce fameux 0,001 pour cent. Le renversement de ce 0,001% doit se produire et se produira inévitablement, toute dictature ne pouvant persister, quels que soient les moyens qu’elle utilise, l’Histoire Humaine le prouvant régulièrement, ainsi du national-socialisme, ainsi du communisme, ainsi donc de ce nazi communisme mondialiste esclavagiste qui parade ce jour, dans le meurtre, l’anéantissement de toutes les valeurs humaines, la sous bestialité la plus putride qui soit, une zoophilie répugnante qui prouve à quel point ce 0,001% n’a aucun mandat pour édicter la moindre loi en faveur de l’Humanité, de ses Races et de ses Peuples, car ignominie et pestilence anthropophage s’il fallait le démontrer.

Ce monceau d’immondice pour l’instant pavane, assuré qu’il est de se maintenir au pouvoir par la lâcheté induite dans les Peuples qu’il prétend diriger vers l’esclavage, toutefois la rémanence formelle des Peuples, qui est innée, et non acquise, commence à poindre, et déjà dans de nombreux Pays s’élèvent non seulement des voix naturelles qui se manifestent contre cette prétention anachronique, mais des voix qui viennent des milieux directement impliqués dans leur génocide provoquant, des réunions se font, des dépôts de plaintes se multiplient au Pénal, mais ils ne sont pas suffisants, il faut un dépôt de plainte général devant la cour Pénale Internationale au motif de ce génocide prononcé et effectué par les valets serviles de l’usure dans nombre de pays, un dépôt de plainte global assignant en justice les représentants de l’OMS, de l’ONU, du FMI, petite courroie de transmission de cette tentative de dictature imposée, assignant en justice les États qui se prêtent sans condition, dans une larvaire attitude, à ce génocide via décrets, une assignation globale qui permettrait de mettre en évidence la corruption généralisée, l’induction dictatoriale en préparation, la reptation des sous-fifres en gouvernance dans les pays incriminés, et leur mise en accusation pour crime contre l’Humanité.

Ce Nuremberg numéro deux aura lieu, et il déférera devant la Justice tout ce qui sert et a servi à la mise en place de ce génocide programmé, du plus petit officiant au plus visible impétrant, ici la maçonnerie doit avoir à cœur de ne pas protéger les assassins qui souillent ses rangs. Ce petit monde représentant une dizaine de millions de personnes sur toute la Terre, doit être jugé en place publique, la peine maximale e doit y être prononcée pour celles et ceux qui ont profité de cette tentative de mise en place d’une dictature mondialiste esclavagiste, pour tuer sans vergogne via décret ou petite main une partie fragile des populations, l’emprisonnement à vie pour celles et ceux qui ont laissé faire, étant partie de cette dictature, quant aux petites choses nuisibles, elles doivent être privées à jamais de toute possibilité de pratiquer, être déchues de leurs droits civiques. La réponse de l’Humanité doit être impitoyable et légale, aux féaux de cet anachronisme atavique qui tente de la détruire, et de la mettre en esclavage.

Gageons que ces loques qui n’ont même plus le nom d’humains vont se défendre bec et ongles dans de grands cris d’orfraie, voulant accentuer leur terreur, qu’elles le fassent ! Dès lors ce qui devra arriver arrivera et la Vie se défendra comme elle a toujours su se défendre face à l’adversité, fut-elle née de la terreur. La guerre fait partie de la Vie et la Vie saura faire la guerre à qui cherche à la détruire. Et ce ne seront les milices de ce 0,001% qui pourront contraindre sept milliards d’individus armés et responsables qui pour survivre se battront au service de la Vie. Cette solution est la dernière solution envisageable, elle ne sera pas mise en œuvre si et si seulement le contrepouvoir naturel des êtres Humains fait face à l’abomination instrumentalisée, diligentée par le chiendent de l’humanité, que nous vivons, mais pour cela il convient que chaque individu retrouve le sens de l’honneur et de la grandeur, le courage de dire et le courage de questionner, le courage d’analyser et le courage de faire face. Dans un monde idéal cela serait facile, dans ce monde lobotomisé par la subversion qui se veut séculaire, cela n’est pas gagné d’avance. Ainsi en attendant ce sursaut, courage et foi, et surtout, une hypocrisie monumentale, à l’image de celle que pratiquent les larves matérialistes qui se veulent dominantes. »

Fort heureusement, sur cette petite Terre, il existe des Nations qui prospèrent au-delà de ce vide abyssal de l’intelligence. On en viendrait à souhaiter que ces dernières Nations supplantent définitivement par une invasion programmée et soutenue les Nations ayant failli devant la Vie, lui préférant la mort et ses oripeaux, comme nous l’avons vécu sur de nombreuses planètes. À suivre donc…

 

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Dimanche 20 Septembre 2020 à 03:53 )
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Réslutats 28 - 36 sur 402