Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEVENIR arrow CIVILISATIONS
CIVILISATIONS
L’Europe des Pouvoirs PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 19:49
L’Europe des Pouvoirs
Les relations entre les Etats les plus peuplés et les moins peuplés de l’Union Européenne.
(http://europa.eu.int/futurum/documents/other/oth131103_fr.pdf) Le texte que je viens de lire marque profondément le discours d'une Europe en proie à cette faillite qui laisse apparaître aux yeux des citoyens que la lutte intestine pour le Pouvoir et non la représentation politique et l'action politique mène le devenir Européen. Monsieur Giscard d'Estaing a le mérite d'avoir synthétisé malgré des courants stagnants, ce projet de constitution qui, s'il n'est pas parfait, n'en demeure pas moins un outil de travail qui configure au-delà des passions un modèle permettant aux hommes politiques de finaliser des actions concrètes dans le cadre du devenir Européen. Qu'il ne recueille pas tous les accords, j'en conviens, mais qu'il soit sujet à discorde au niveau de représentations, cela ne peut laisser que rêveur quant à l'impartialité des femmes et hommes qui, en choisissant d'être élus, ont choisi de servir l'Europe et ses citoyennes et citoyens, ou bien, pardonnez-moi, eux-mêmes ? Là est le vrai débat. L’Europe à ce jour, sans constitution, a toujours été une abstraction pour le commun des citoyens qui sans s’y intéresser ne s’est de même pas intéressé à sa représentation politique. Des habitudes ont été prises de pouvoir et de règles de pouvoir qui se voient dissoutes par la Constitution elle-même, ce qui est parfaitement naturel, la transparence devant être désormais la règle. A partir de là des tensions naissent, des problèmes surgissent, des cristallisations se forgent, rien d’étonnant ! Le moindre petit grain de sable qui fera reculer les échéances liées à cette constitution est le bienvenu pour certaines coutumes. Afin de vaincre ces servitudes, au-delà des nombres et du paraître, je pense qu’il conviendrait que vous soyez plus actif dans la transparence de cette Europe qui se voit enfin fondée non plus sur des espérances mais sur une légitimité constitutionnelle, par une information plus volontaire et audacieuse près des publics des pays Européens, par l’intermédiaire des médias, et par la mise en œuvre de conférences publiques d’information. Ces actions permettront de taire ces « petits désagréments » qui risquent de perturber l’essor de l’Europe, alors qu’il convient de rapidement réaliser sa légalité dans le cadre de la Mondialisation qui elle, ne se préoccupe pas de manœuvres dilatoires, mais bien au contraire argumente dans le cadre de la capacité, ce dont l’Europe a le plus besoin, pour faire valoir son autorité. © Vincent Thierry
Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:18 )
Régions – Nations – Internations. PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 19:44
Régions – Nations – Internations.
Ce serait un leurre que de croire que le découpage en régions proposé par Bruxelles soit le devenir de l’Europe, car ce découpage n’est axé que sur l’existence préhistorique de clans et de tribus qui n’on eu d’autres vocations que d’essaimer par delà leur berceau géographique leur propriété. L’épure linguistique ne suffit à composer l’Ethnie du fief considéré. Il faut prendre pour valeur une autre composante majeure, le flux historique qui correspond à la réalité intangible de l’Existant, et cette réalité est creuset même de l’histoire des Nations, dans leurs composantes et leur rayonnement. Ainsi bâtir sur les pentes houleuses des concepts qui ont mis des siècles à s’harmoniser ne peut que donner à réfléchir sur le devenir qui se prépare : une conjonction amorphe de strates ne pouvant même pas s’orienter sur leur racines disparues à jamais et encore moins sur les racines historiques ayant permis leur ascension dans la noblesse des Peuples dont ils sont composantes. On voit là le mondialisme à l’œuvre dans ce qu’il a de plus délétère, ignorant de la moindre particularité pour ne fonder que sur du sable qui au premier coup de vent s’effacera pour ne laisser la place qu’à un désert anthropomorphe ou chacun ne serait plus qu’un être en déshérence. Ainsi veilleur nous devons nous dans nos racines de protéger ce chant des existants représenté par ces ethnies qui ont fondé la réalité historique des Nations, qui ne peuvent disparaître sous le coup d’une législation née de l’ignorance. Si Bruxelles respecte les Régions, fiefs ethniques par excellence, telles qu’elles se sont construites historiquement dans le cadre des Nations qui les accueille, nous sortirons de cette impasse dramatique et pourrons couronner l’Europe respectueuse des Identités et des Existants, sinon seul le chaos nous attend, ce chaos qui semble devoir devenir la règle pour les temps à venir. © Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:19 )
ONU - Stratégie - Détermination. PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 19:44
ONU - Stratégie - Détermination.
Il ne s’agit ici seulement de faire le constat du drame moyen oriental, mais d’aller au delà et de se poser la question de savoir si dans le cadre de l’Universalité, nous pouvons tolérer cette mise à mort de nations entières, de génocides organisés et délibérés, en d’autres termes, consentants à l’éradication de la dictature sous toutes ses formes, devons nous laisser faire et ne rien dire, devons nous baisser les bras et laisser les enfants de pays belligérants devenir la proie, pour des générations, de cette volonté de destruction qui marche d’un pas tranquille sans qu’une seule voix ne s’élève ? - Il faut mettre un terme au mépris et à la haine engendrées par ces phénomènes, par l’envoi sans condition d’une force d’interposition déléguée par ce rempart constitué des pays, qui se veulent organiques, dans le cadre de l’ébauche mondialiste, l’ONU, mais l’ONU a t’elle la volonté de dépasser ses contingences économiques et affirmer son autorité ? - Voilà le drame et sa perversité. Voilà le dysfonctionnement que cette organisation doit dépasser afin d’affronter les réalités dans une stratégie offensive et percutante qui ne laisse de place ni à la faiblesse ni à la corruption, mais à une détermination sans ambiguïté, basée non sur les circonstances, mais sur sa mission pleine et entière qui est celle de veiller à l’épanouissement des Nations et au delà de l’Humanité composante. © Vincent Thierry
Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:19 )
La gestation du déploiement PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 19:43
La gestation du déploiement
La gestation du déploiement des mises en œuvre par ce temps découle des ruissellements inattendus, particulièrement désastreux au sens du devenir escompté, et ce ne seront les atermoiements comme les prises de positions belliqueuses, outrancières, qui pourront y changer quoi que ce soit. On ne réduit pas un Peuple en esclavage. C’est un singulier oubli qui démarque la tragédie, que nous ne citerons pas, que l’on voit prospérer dans ces jours de misère où la jeunesse d’un Pays succombe sous les coups orientés et préparés d’une résistance naturelle au propos de ceux qui l’a mené vers la désolation. Croire un seul instant que tout se résoudra dans l’acharnement thérapeutique dédicacé sous les hospices d’une « démocratie obligatoire », non légiférée, c’est commettre une erreur dramatique que le sens commun perçoit, mais que dans les sphères des pouvoirs qui alimentent cette hérésie, l’on ne peut comprendre, tant le monde ne se réduit pas à une seule composition scripturale et ordonnée, mais bien au contraire à des vitalités ataviques que nul ne peut détruire sous peine de se détruire soi même, et à commencer par sa propre viduité. Il est des leurres qui ne peuvent tromper, des ornementations qui se dévoilent factices, et ces leurres comme ce stuc, tout d’apparence, ne peuvent encore perdurer sous peine de voir mourir une jeunesse dynamique qui ne mérite pas ce sort. Les armes ont parlé. Un tyran a disparu. Peut être serait il temps désormais de s’interroger sur la portée du développement à donner dans cette action qui, aujourd’hui, se retrouve condamnée, car elle est oublie de la volonté inexpugnable de l’appartenance, de l’Identité qui ne peut se bafouer impunément. Nul n’est prophète, et en ce renouveau des actes la simplicité n’a pas d’existence. Les « il faut que », « il n’y a qu’à », etc n’ont pas de raison dans la portée de ce jour. Mais prendre de la mesure de la situation n’est pas inutile afin d’opérer ce changement qui se doit, renaître la maîtrise de ce Peuple par ce Peuple et non pas par des faux semblants qui viennent de nulle part et n’ont jamais accompli quoi que ce soit de vital pour ce pays. Organiser une élection motrice et matricielle dans le cadre de la Démocratie, que ces actes allèguent, en ce qui me concerne, et je précise, en ce qui me concerne, me semble la seule solution à l’épineux problème qui se révèle, et dont il n’était pas difficile, sauf à être aveugle, d’en percevoir le destin. Le pragmatisme s’impose, l’aventurisme ne peut disposer. © Vincent Thierry
Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:19 )
L’Europe des Pouvoirs PDF Imprimer Email
CIVILISATIONS
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 19:42
L’Europe des Pouvoirs
Les relations entre les Etats les plus peuplés et les moins peuplés de l’Union Européenne.
(http://europa.eu.int/futurum/documents/other/oth131103_fr.pdf) Le texte que je viens de lire marque profondément le discours d'une Europe en proie à cette faillite qui laisse apparaître aux yeux des citoyens que la lutte intestine pour le Pouvoir et non la représentation politique et l'action politique mène le devenir Européen. Monsieur Giscard d'Estaing a le mérite d'avoir synthétisé malgré des courants stagnants, ce projet de constitution qui, s'il n'est pas parfait, n'en demeure pas moins un outil de travail qui configure au-delà des passions un modèle permettant aux hommes politiques de finaliser des actions concrètes dans le cadre du devenir Européen. Qu'il ne recueille pas tous les accords, j'en conviens, mais qu'il soit sujet à discorde au niveau de représentations, cela ne peut laisser que rêveur quant à l'impartialité des femmes et hommes qui, en choisissant d'être élus, ont choisi de servir l'Europe et ses citoyennes et citoyens, ou bien, pardonnez-moi, eux-mêmes ? Là est le vrai débat. L’Europe à ce jour, sans constitution, a toujours été une abstraction pour le commun des citoyens qui sans s’y intéresser ne s’est de même pas intéressé à sa représentation politique. Des habitudes ont été prises de pouvoir et de règles de pouvoir qui se voient dissoutes par la Constitution elle-même, ce qui est parfaitement naturel, la transparence devant être désormais la règle. A partir de là des tensions naissent, des problèmes surgissent, des cristallisations se forgent, rien d’étonnant ! Le moindre petit grain de sable qui fera reculer les échéances liées à cette constitution est le bienvenu pour certaines coutumes. Afin de vaincre ces servitudes, au-delà des nombres et du paraître, je pense qu’il conviendrait que vous soyez plus actif dans la transparence de cette Europe qui se voit enfin fondée non plus sur des espérances mais sur une légitimité constitutionnelle, par une information plus volontaire et audacieuse près des publics des pays Européens, par l’intermédiaire des médias, et par la mise en œuvre de conférences publiques d’information. Ces actions permettront de taire ces « petits désagréments » qui risquent de perturber l’essor de l’Europe, alors qu’il convient de rapidement réaliser sa légalité dans le cadre de la Mondialisation qui elle, ne se préoccupe pas de manœuvres dilatoires, mais bien au contraire argumente dans le cadre de la capacité, ce dont l’Europe a le plus besoin, pour faire valoir son autorité. © Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:20 )
<< Début < Précédent 41 42 43 Suivant > Fin >>

Réslutats 379 - 383 sur 383