Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEBATS arrow PHILOSOPHIE arrow PHILOSOPHIE arrow L'Action immédiate
L'Action immédiate PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 21 Juillet 2013 à 13:53

L’action immédiate

Lorsque nous aurons compris que derrière chaque regard se tresse un Univers, que derrière chaque sourire existe une expression de cet univers, que la complémentarité de ces univers fonde un Univers parmi des myriades d’Univers. Que chaque univers dispose de son propre temps et que chacun des Êtres ne s’inclue pas dans le temps des autres mais dans son propre temps, qu’il existe autant de temps que d’Êtres vivants à travers les myriades de galaxies. Que l’espace n’est pas seulement courbe mais se replie en fonction de l’énergie mentale déployée, comme les vagues de l’Océan, afin de porter sans limite les distances au point zéro, qui peut être multiplié à l’infini, et permettre à chacun de se déplacer dans l’espace d’une manière illimitée. Ce chacun qui doit comprendre qu’il est récepteur et émetteur de l’aventure de la Vie, dans ce microcosme, qu’il possède dans le contrôle total et la maîtrise totale de son énergie, qui n’est qu’une poussière d’étoile de l’Énergie souveraine, le pouvoir de dépasser à la fois le temps et l’espace, par induction de sa propre motricité mentale, et est rayonnement de cette induction. Ce chacun doit comprendre qu’il est avant tout une onde quantique capable de transcender son propre univers comme celui des autres Univers par complémentaire désinence, qu’au-delà de son apparence chimique, physique, biologique, qui ne sont états que d’un véhicule particulier adapté au microcosme, il est énergie pure et donc sans raison de craindre une quelconque disparition de cette énergie, en d’autres termes qu’il est immortel, tout un chacun pourra enfin se dresser et s’adresser à l’immensité sans avoir besoin des circonvolutions natives de l’abstraction et de l’atrophie qui dressent un rempart virtuel face à cette réalité transcendante qui développe la Vie en chaque phase de son apprentissage. Ici dans la temporalité, demain dans l’espace, enfin dans l’Absolu lui-même qu’il régénérera en fonction de son accomplissement formel, qui n’est pas celui du retour dans la matière brute, mais correspondance de la rencontre de la transcendance avec l’immanence, que d’aucuns précisent par des véhicules conjoints, éthérique, astral, mental, causal, qui tous sont dans la psyché profonde de chacun, et que chacun doit initier pour en rayonner la pulsation vitale, ici et après la disparition du corps physique lié au microcosme, comme la disparition des autres véhicules qui viendront. Voici ce que chacun doit comprendre afin de par son unité révéler la véritable unité des Univers, qui ne saurait se confiner dans les errances des idéologies qu’elles soient religieuses ou politiques, car ouverte sur le principe de la Vie, en la Vie et pour la Vie, dont le Christ est l’image comme l’exemple majeur, assignant ainsi l’atrophie à sa désintégration dans tous les domaines de la Vie, de l’intuition, l’Art, de la connaissance, la Science, de l’élévation, la Philosophie, ouvrant ainsi la Politique à l’Art Royal par excellence qui ne doit rien à la destruction, rien au mensonge, rien à la déshérence. Lorsque tout un chacun aura compris ces principes qui sont les principes de la Vie, alors il comprendra qu’il est unique, ramifié par ses racines multipliées à l’infini, densifié par son identité souveraine, qui est celle née de sa famille, de son Ethnie, de son Peuple et de sa Race, qui eux-mêmes sont ramifiés à l’infini afin que l’évolution du Vivant jamais ne s’éteigne et confère aux floralies les plus ultimes afin d’en reconnaître la vitale affirmation. Lorsque tout un chacun sera participe de cette magnificence, il comprendra que dès lors, il doit se passer définitivement de l’arbitraire, de l’inconséquence, de l’errance, qui sont les avatars de l’atrophie qui, jamais, ne recherche l’unité mais toujours la désintégration de l’unité pour la remplacer par une désinence abstraite née d’un mental endeuillé de sa perception comme de sa préhension, se réfugiant dans la matière afin de ne pas se confronter avec la réalité. Lorsqu’enfin tout un chacun se sera séparé de ces avatars par la résurgence de ses racines, de son Identité, de son Ethnie, de son Peuple, de sa Race, alors, alors seulement pourra s’unifier ce petit monde temporel où tout un chacun s’inscrira élévation et non plus désintégration. L’unification de ce monde se fera, mais dans ses vecteurs naturels pré cités et non dans la dictature improvisée des médiocres, des lâches et des incapables, fossoyeurs de toutes civilisations Humaine, qui telle une grêle de sauterelle déferlent actuellement sur notre monde dont la nature a été oubliée. La nature est ainsi faite, par une loi harmonique, qu’elle revient toujours à l’équilibre, donc cet avatar, cette contraction dimensionnelle, disparaîtra comme elle est venue. Pour cela faut-il rétablir pour chacun et en chacun sa correspondance divine, qui n’est celle de s’éperdre dans la matière brute, mais bien au contraire d’évoluer dans la connaissance de son déploiement, de son irradiation, de sa perception et de son pouvoir de transmission. Cela est l’essor qui permettra enfin d’initier l’harmonie dans ce monde, ou chaque Nation, en ses correspondances bio géo historiques, circonscrites en Internations, détermineront un gouvernement mondial qui sera garant de la sécurité de chaque Être Humain, de chaque Ethnie, de chaque Nation, de chaque Peuple, de chaque Race, dans et par l’amplitude de ses actions dévouées à l’élévation de chacun et non à sa destruction, et encore moins à sa mise en esclavage. Cela se fera, n’en déplaise, lorsque terrassée l’atrophie s’éveillera à la réalité et cessera de se calfeutrer dans la virtualité par peur de l’Éternité. Ainsi dans ce chemin qui voit ce jour la France livrée à la barbarie bolchevique, ainsi ce chemin qui voit ce jour l’Europe pieds et poings liés à l’atrophie la plus pulvérulente, ainsi ce chemin qui voit les Nations et les Identités, les Ethnies comme les Races, sacrifiées à la culture de la mort, ainsi dans ce chemin où se met en place une « gouvernance » mondiale sans la moindre autorité sinon celle de sa médiocrité, encouragée par le venin de cette terre, l’usure. Ainsi ce chemin qu’il faudra parcourir en essaimant toutes les Institutions, toutes les associations, tous les partis politiques, toutes les sectes, afin d’en reprendre le pouvoir et éradiquer à jamais la félonie des prébendiers. Ainsi ce chemin qui permettra de voir tout un chacun en la connaissance précise de sa réalité devenir vecteur par complémentarité de l’étouffement progressif mais inéluctable de la toile araigne qui a tissé sur le mensonge et par la propagande sa toile indigeste. Car tout un chacun l’aura compris, en ce lieu comme en ces temps, il n’y a pas lieu de réunion, il n’y a pas lieu de manifestation, il n’y a pas lieu de théâtralisation, l’action se situant dans le cœur même de l’Humain qui doit en chaque lieu, en chaque instant se défaire de l’atrophie, en toute société, par toutes Nations, par toutes internations naturelles, dans le sein même de cette humanité qui ne doit rien au venin de l’existence mais tout de son malheur, de sa déperdition dans une chose, dans cette marchandise nouvelle dont les enfants avortés servent de cosmétique, dont les enfants comme les adultes sont tués comme des animaux afin de servir les banques d’organes, dont les enfants comme les adultes sont asservis aux menstrues iniques de sectes dépravées pratiquant le meurtre rituel, pratiquant la sodomie des enfants en croyant obtenir par cet acte délirant un peu de vie supplémentaire, pratiquant l’assassinat systémique pour le seul plaisir de leur bestialité. Tout un chacun aura bien compris que son action multipliée par celle de l’ensemble des Êtres Humains de cette petite Terre doit être à l’image de celle du Ninja, dans le corps même de la pourriture afin de l’extraire de toute demeure de pouvoir, quel qu’il soit, dans la justice comme dans la police, dans l’armée comme dans les institutions politiques, nationales et internationales, délivrer toutes ces créations humaines de la souillure qui y végète et prospère, accomplie par des sectes sans nombres qui s’accrochent aux pouvoirs comme des sangsues, violant l’âme Humaine, l’Esprit Humain, le Corps Humain, pour avilir cette tripartition afin qu’elle ne se conjoigne dans l’unité, mais bien au contraire se divise à l’infini pour ne plus laisser place qu’à cette chose, cette larve qui des écouteurs dans les oreilles parade avec la débilité mentale pour écritoire. Tout un chacun doit comprendre que ses enfants sont sacrés et les élever en conséquence loin de la bêtise glorifiée d’une éducation virtuelle agenouillée dans la lie et la prostration à tout ce qui ne représente rien aux yeux de l’enfance qui naît au monde. Tout un chacun aura compris qu’il doit être un soldat de la vie, et éradiquer en conséquence dans le cadre de la Démocratie tout vote pour les furoncles qui dissolvent la société Humaine, ces valets de la désintégration qui s’initient dans la puanteur et la répugnance, qui se lavent dans le sang et la sueur des Êtres Humains, tous dévoués à l’usure, leur maître absolu. Tout un chacun aura compris qu’il convient de reprendre les rênes de l’Économie du Vivant afin de taire les dissolutions, les circonvolutions fomentées par des reptiles apatrides afin de rendre corvéable tout Être Humain. Tout un chacun comprendra qu’il doit combattre avec les armes qui semblent rendre puissants ces illusionnistes que sont les financiers, et donc reprendre en main les flux financiers, les flux de chaque Nation, les flux de chaque Internations, les flux mondiaux, afin d’en éradiquer les prévaricateurs, les usuriers et cette folie que l’on nomme les banques centrales, ainsi que la fameuse banque des banques qui doit être totalement investie. La guerre que déclare la folie à l’Être Humain, doit être combattue avec ses armes. Le cœur de cette situation se situe dans la finance, alors il faut investir la finance et tous ses mobiles, ses banques, ses assurances, je dis bien tout et lentement progresser pour en prendre le pouvoir total afin d’en démettre de toutes fonctions toutes les insolences et les perversions de cette Terre. Complémentairement quatre actions doivent être menées immédiatement de front, l’investissement des Armée, de la Police, de la Justice, du secteur financier et bancaire, dans chaque Nation, afin d’en éliminer systématiquement par remerciement les scories. Ces scories sont si faciles à trouver aujourd’hui, que cette action quadripartie ne devrait durer que peu de temps, ensuite, il convient de prendre le pouvoir réel en chaque Nation dans les règles de la Démocratie la plus pure, en écartant systématiquement tout ce qui appartient à une secte, une association, car personne ne peut servir deux maîtres à la fois, servir l’État ou servir ses intérêts ou les intérêts des sectes. Les médias ne sont que les reliefs de cette atrophie, et ne méritent aucun intérêt, ils disparaîtront d’eux-mêmes, noyés dans leur mensonge et leur course délirante vers l’abîme. Pour cela il suffit de mettre son téléviseur à la poubelle, et bien entendu déclarer aux « impôts » ne plus posséder le moindre téléviseur. Plus personne n’a besoin de cet outil de la médiocrité, aujourd’hui Internet retrace l’activité humaine dans l’instantanéité, et donc plus personne n’a besoin de regarder cet outil de propagande ridicule. Face à ces médias, Internet doit être le fer de lance de la lutte contre la propagande, de la lutte totale pour la culture de chaque Nation, de la lutte universelle pour contrer les décisions iniques et les mensonges délirants, comme on l’a vu pour le H1N1, le réchauffement climatique, des structures internationales, qui elles-mêmes doivent être totalement investies afin d’en nettoyer leurs écuries d’Augias dévouées à l’hilarant satanisme qui s’imagine la Lumière alors qu’il n’est que l’ombre de la Lumière qui ne pourra jamais lutter contre l’unité organique des Êtres Humains, qui ne pourra jamais lutter contre l’Unité symbiotique de l’Être Humain comme des Êtres Humains, car bien incapable de détruire la totalité de l’Humanité, et donc lui-même. Tout un chacun se reconnaîtra, qu’il ne s’inquiète sans avoir besoin de s’assembler, le potentiel Humain étant bien plus fort que ce que peut l’imaginer notre pauvre philosophie, dans les coordinations qui se créent entre les Esprits, qui toujours s’assemblent, car ainsi est la Loi de la Nature, que les espèces ne s’accomplissent que par ressemblance et en aucun cas par métissage, et ce qui est vraie pour la biologie, l’est aussi pour les Esprits comme pour les Âmes. Voici donc ce que chacun doit retenir, qu’il est moteur même de son expansion comme de son évolution au sein de ce microcosme, et qu’il peut réaliser par l’unité symbiotique de ses dimensions, Corps, Esprit, Âme, l’unité symbiotique de son extra-personnalité, la Matière, l’Intellect, la Spiritualité, dans une organisation comme une structure assemblant les Ethnies, les Peuples, les Races, les Régions, les Nations, les Internations, au sein d’un gouvernement et non une gouvernance, Mondiale qui sera garant de sa sécurité, et de son élévation individuelle et de l’évolution collective. Voici l’enjeu, soit la reconnaissance de l’aberration qui se commet dans un salmigondis d’idéologies issues de l’atrophie, socialisme, national-socialisme, communisme, tous délires opiacés permettant de voiler le réel au profit du virtuel et donc d’initier une dictature sanglante où ne régneront que des maîtres sur des esclaves consentants, acceptant l’euthanasie, l’avortement, couronnant le meurtre et la pédophilie, la perversité et la prostitution, ou bien l’action individuelle permettant de terrasser par complémentarité par insinuation totale des Institutions les féaux de cette démence organisée, qui est liée je le rappelle à la peur du réel dans une croyance liée à une atrophie mentale qui se surexpose dans ce qu’elle est, celle de la perversion par excellence, insinuation permettant de rétablir l’équilibre naturel qui forgera l’Universalité dans son rayonnement, où chaque Être Humain, chaque Racine Humaine, chaque Ethnie, chaque Peuple, chaque Race, chaque Nation, chaque Internation naturelle bio géo historique, sera représenté et symbole d’élévation et d’évolution dans le cadre d’un gouvernement mondial ayant des comptes à rendre à chacun par contre-pouvoir signifiant en chaque strate de cette pyramide organique créée et bâtie. La désintégration de la pyramide de l’atrophie pour la remplacer par la pyramide de l’Humanité, doit donc passer par l’action et en aucun cas, je le répète, par des manifestations désordonnées, des contemplations démesurées, des contritions avouées, qui laissent place petit à petit à la réduction des libertés publiques. L’action doit être donc à la fois le fait de chacun et de tous qui se sont libérés de ce mensonge Historique, ce mensonge Naturel, ce mensonge Spirituel, qui se veut règne. Le mensonge Historique étant lié à une propagande délirante des sectes sabordant le réel au profit du virtuel, le mensonge Naturel étant lié au viol systémique des Peuples par apport dénaturé de masses exogènes, le mensonge Spirituel étant lié à une propagande silencieuse voulant voir tout un chacun esclave d’une religion de la soumission. A tout un chacun de voir, quel que soit le poste qu’il occupe, quelle que soit la fonction qu’il représente, je le répète, tout peut être mis en œuvre dans la seconde par toutes les femmes et hommes, eh oui, les femmes et les hommes existent et sont complémentaires l’un de l’autre, de bonne volonté qui ont ôté de leur vision le masque de la virtualité qui féconde la gangrène qui couvre notre monde. La force de ce mouvement est la force vitale qui ne peut jamais, je dis bien jamais être détruite, car elle ne sera pas représentée par un mouvement, par un parti, par une association, par une société de pensée, par une secte quelconque, mais le fruit composé de l’action démultipliée de milliards d’Êtres Humains qui ne trouveront en face d’eux après insinuation et prise du pouvoir total dans tous les secteurs, qu’une centaine de milliers d’individus totalement pervertis dans leur atrophie, qu’il conviendra d’écarter de tout pouvoir, pour voir enfin ce petit monde respirer, loin des 90 000 000 de tonnes de baryum, titane, aluminium, déversées par leurs larbins dans l’atmosphère, loin de la déstructuration de la pensée, loin de la folie qui se veut dominante dans le cadre de sa contre-église, cette maçonnerie déviante qui à les mains couvertes de sang et cache ses crimes dans le mensonge absolu en oubliant les cent cinquante millions de morts dont elle est sinon auteur, participe par ses ordres de basses loges où l’atrophie règne. Nous savons tous que l’abjection est à son comble, nous savons tous que la dictature de la médiocrité est en place, nous savons tous que nos Peuples sont violés, nous savons tous que le pourrissement est la liaison de cette atrophie qui se veut règne, la pornographie, l’avortement légiféré, l’euthanasie consentie, la déperdition des racines, la volition de l’esclavagisme, nous savons tous qu’il convient de faire rempart contre ce pourrissement, nous savons tous que pour ne pas donner pâture aux chiens de guerre qu’utilise cette subversion des valeurs Humaines, il ne reste qu’une solution, l’action, mais pas n’importe laquelle, une action totale, d’infiltration, d’insinuation, de reconnaissance et de maîtrise, avenant le pouvoir total qui permettra d’éradiquer cette violence permanente que subissent les Peuples, les Races, l’Humanité, les Êtres Humains, les familles, et l’Être Humain lui-même. Personne n’est enfant de la dictature, je dis bien personne, et tout enfant de par ce monde doit voir des adultes qui combattent contre la barbarie qui se met en place, non dans la parade, mais dans le silence le plus total. La voie de la Démocratie conchiée comme le visage de Dieu par cette pourriture qui sévit, doit être le lieu de ce combat qui ne doit s’entacher de la moindre violence contre la boue glauque qui se veut dominante. Le respect inconditionnel des Lois est la pertinence de ce combat. Il faut se servir des armes de la Démocratie pour renverser l’oligarchie maçonnique déviante qui en a pris le pouvoir, soldatesque de l’immonde, de l’usure et de ses féaux. En acte, un acte simple rejoignant le vrai pouvoir, éliminer des votes tout individu prétendant à l’investiture, appartenant, je le redis intentionnellement, à une secte quelconque. Tout commence par ce combat des plus simple afin d’approcher petit à petit mais sûrement, car la boue n’a jamais duré de par ce monde, jusqu’au pouvoir absolu permettant de renvoyer à leurs chères études dictatoriales les féaux de l’atrophie et de l’usure. Comme pré cité, voici l’enjeu, à chacun en conscience de savoir ce qu’il doit faire, soit rejoindre les rangs de la lie humaine, celle de la dictature, soit les rangs de l’Universalité qui doivent et devront remplacer sans la moindre violence, les pouvoirs en place par le pouvoir réel, un pouvoir organique lié à un contre-pouvoir organique, permettant de bâtir ce monde et d’en élever chaque Être Humain, comme l’ensemble des Êtres Humains, donc l’Humanité en ses floralies, qui jamais ne deviendra cette boue glauque que cherchent avec tant d’insistance à faire naître les féaux de la folie qui sans le moindre contre-pouvoir s’imagine motrice de notre univers. À suivre…

The immediate action

When we understand that behind each glance a Universe is braided, that behind each smile exists an expression of this universe, that the complementarity of these universes founds a Universe among myriads of Universe. That each universe has its own time and that each Being included not in the time of the others but in its own time, that there exists as much of time than of Living beings through the myriads of galaxies. That space is not only curved but is folded up according to deployed mental energy, like the waves of the Ocean, in order to carry unbounded the distances to the ground zero, which can be multiplied ad infinitum, and to allow each one to move within the space of an unlimited manner. This each one which must understand that it is receiving and transmitting adventure of the Life, in this microcosm, that it has in the total control and the total control of its energy, which is only one star dust of sovereign Energy, the power to exceed at the same time time and space, by induction of its own mental motricity, and is radiation of this induction. This each one must understand that it is before a a whole quantum wave able in other words to transcend its own universe like that of the other Universes by complementary ending, that beyond its appearance chemical, physical, biological, which is states only of one particular vehicle adapted to microcosm, it is pure energy and thus without reason to fear any disappearance of this energy, which it is immortal, each and everyone will be able finally to be drawn up and be addressed to the vastness without needing native convolutions of the abstraction and the atrophy which draw up a virtual rampart vis-a-vis this transcendent reality which develops the Life in each phase of its training. Here in temporality, tomorrow in space, finally in the Absolute itself that it will regenerate according to its formal achievement, which is not that of the return in the raw material, but correspondence of the meeting of the transcendence with the immanence, which some specify by united vehicles, etheric, astral, mental, causal, which all are in the psyche deep of each one, and that each one must initiate to radiate the vital pulsation with it, here and after the disappearance of the physical body related to microcosm, as the disappearance of the other vehicles which will come. Here what each one must understand in order to by its unit reveal the true unit of the Universes, which could not be confined in the wanderings of the ideologies which it is nuns or political, because open on the principle of the Life, in the Life and for the Life, whose Christ is the image like the major example, thus assigning the atrophy with its disintegration in all the fields of the Life, the intuition, Art, of knowledge, Science, of rise, Philosophy, thus opening the Policy with the Royal art par excellence which does not owe anything with the destruction, nothing with the lie, nothing with the déshérence. When each and everyone understands these principles which are the principles of the Life, then it will understand that it single, is ramified by its ad infinitum multiplied roots, is made denser by its sovereign identity, which is that born from its family, of her Ethnos group, of its People and his Race, which themselves are ramified ad infinitum so that the evolution of never Living does not die out and confers on the most ultimate floral festivals in order to recognize the vital assertion of it. When each and everyone is participle of this magnificence, it will understand that consequently, it must occur definitively from arbitrary, inconsistency, of the wandering, which is the misadventures of the atrophy which, never, does not seek the unit but always the disintegration of the unit to replace it by an abstract ending born of mental plunged into mourning of its perception like its gripping, taking refuge in the matter in order not to confront itself with reality. When finally each and everyone separates from these misadventures by resurgence of its roots, its Identity, its Ethnos group, its People, of his Race, then, then only will be able to unify this temporal small world where each and everyone will be registered rise and either disintegration. The unification of this world will be done, but in its quoted pre natural vectors and not in the impromptu dictatorship of poor, the cowards and the incompetents, grave-diggers of all Humaine civilizations, which such hail of grasshopper currently break on our world whose nature was forgotten. Nature is thus made, by a harmonic law, which it always returns to balance, therefore this misadventure, this dimensional contraction, will disappear as it came. For that is necessary it to restore for each one and of each one its divine correspondence, which is not that of éperdre in the raw material, but quite contrary to evolve in the knowledge of its deployment, its irradiation, its perception and its power of transmission. That is the rise which will finally make it possible to initiate the harmony in this world, or each Nation, in its historical correspondences organic géo, circumscribed in Internations, will determine a world government which will be guaranteeing safety of each Human Being, each Ethnos group, each Nation, each People, each Race, in and by the amplitude of its actions devoted to the rise in each one and not with its destruction, and even less with its setting in slavery. That will be done, with due respect, when embanked the atrophy will wake up with reality and will cease being blocked up in virtuality out of fear of Eternity. Thus in this way which sees this day France delivered to the cruelty Bolshevik, thus this way which sees this day Europe feet and fists related to the most pulverulent atrophy, thus this way which sees the Nations and the Identities, Ethnos groups like the Races, sacrificed to the culture of death, thus in this way where a world “governance” without the least authority if not that of its mediocrity is set up, encouraged by the venom of this ground, wear. Thus this way which it will be necessary to traverse by swarming all the Institutions, all associations, all the political parties, all the sects, in order to take again the power and to eradicate the disloyalty of the prebendaries forever of it. Thus this way which will make it possible to see each and everyone in the precise knowledge of its reality becoming vector by complementarity of the progressive but inescapable smothering of the fabric araigne which wove on the lie and by propaganda its fabric indigestible. Because each and everyone will have understood it, in this place as in these times, it does not take place there meeting room, it does not take place of demonstration there, it does not take place of dramatizing there, the action being located in the heart even the Human one which must in each place, in each moment to demolish atrophy, in all company, by all Nations, by all natural internations, in the center even of this humanity which does not owe anything with venom existence but very its misfortune, of its loss in a thing, these new goods whose fallen through children are used as cosmetic, the children like the adults are killed like animals in order to serve the organ banks, whose children like the adults are controlled to the iniquitous menses sects immoral practitioner the ritual murder, practitioner the sodomy of the children while believing to obtain by this delirious act a little additional life, practitioner the systemic assassination for the only pleasure of their bestiality. Each and everyone will have understood well that its action multiplied by that of the whole of the Human Beings of this small Ground must be with the image of that of the Ninja, in the body even of the rot in order to extract it from any residence of being able, whatever it is, in justice as in the police, in the army as in the international political institutions, main roads and, to deliver all these human creations of the stain which there vegetates and thrives, accomplished by sects without numbers which cling to the powers like leeches, violating the heart Humaine, the Human Spirit, the Human body, to degrade this tripartition so that it conjoigne in the unit, but quite to the contrary divides ad infinitum not to more leave room but to this thing, this larva which ear-phones in the ears parades with the mental deficiency for inkstand. Each and everyone must understand that his/her children are crowned and consequently to raise them far from the silly thing glorified of a virtual education knelt in the dregs and the prostration with all that does not represent anything with the eyes of the childhood which is born with the world. Each and everyone will have understood that it must be a soldier of the life, and consequently eradicate within the framework of the Democracy any vote for the furoncles which wind up the human society, these servants of disintegration who initiate themselves in the stink and the loathing, which are washed in the blood and the sweat of the Human Beings, all devoted to wear, their absolute master. Each and everyone will have understood that it is advisable to take again the reins of the Economy of Alive in order to concealing dissolutions, the convolutions fomented by reptiles stateless people in order to make liable to the corvée any Human Being. Each and everyone will understand that it must fight with the weapons which seem to make powerful these illusionists that are the financial ones, and thus to take again in hand financial flows, flows of each Nation, flows of each Internations, flows world, in order to eradicate of it the corrupt officials, the usurers and this madness that one names the central banks, as well as the famous bank of the banks which must be completely invested. The war which the madness Human Être declares, must be fought with its weapons. The heart of this situation is located in finance, then it is necessary to invest finance and all his mobiles, his banks, his insurances, I say all well and slowly to progress to come to total power of it in order to dislocate of them of all functions all insolences and perversions of this Ground. Complementarily four actions must be carried out immediately face, the investment of the Army, of the Police, Justice, financial sector and banking, in each Nation, in order to systematically eliminate by thanks slags from them. These slags are so easy to find today, that this action quadripartie should last only little of time, then, it is appropriate to come to real power in each Nation in the rules of the purest Democracy, by drawing aside all systematically that belongs to a sect, an association, because nobody can serve two Masters at the same time, serve the State or serve his interests or the interests of the sects. The media are not that the reliefs of this atrophy, and do not deserve any interest, they will disappear from themselves, drowned in their lie and their delirious race towards the abyss. For that it is enough to put its television set at the dustbin, and of course to state with the “taxes” not to have the least television set more. Nobody any more needs this tool of the mediocrity, today Internet recalls the human activity in instantaneity, and thus nobody any more needs to look at this tool of ridiculous propaganda. Vis-a-vis these media, Internet must be the spearhead of the fight against propaganda, the total fight for the culture of each Nation, of the universal fight to counter the iniquitous decisions and the delirious lies, as one saw for the H1N1, climate warming, of the international structures, which themselves must be completely invested in order to clean of them their stables of Augias devoted to the hilarious satanism which thinks the Light whereas it is not that the shade of the Light which will be able to never fight against the organic unit of the Human Beings, which will be able to never fight against the symbiotic Unit Human Être like Human Beings, because quite unable to destroy the totality of Humanity, and thus itself. Each and everyone will be recognized, that it does not worry without needing to be assembled, the Human resources being much stronger than what our poor philosophy can imagine it, in coordinations which are created between the Spirits, which always are assembled, because thus is the Natural law, which the species achieve only by resemblance and to in no case by interbreeding, and what is true for biology, is also for the Spirits as for the Hearts. Here thus what each one must retain, which it is driving even of its expansion like its evolution within this microcosm, and that it can carry out by the symbiotic unit of its dimensions, Corps, Esprit, Âme, the symbiotic unit of its extra-personality, the Matter, Intellect, Spirituality, in an organization like a structure assembling the Ethnos groups, the People, the Races, the Regions, the Nations, Internations, within a government and not a governance, Mondiale which will be guaranteeing of its safety, and its individual rise and the collective evolution. Here the challenge, is the recognition of the aberration which is made in a mish-mash of ideologies resulting from the atrophy, socialism, National Socialism, Communism, all are delirious opiated making it possible to veil reality with the profit of the virtual one and thus to initiate a bloody dictatorship where will reign only of the Masters on slaves authorizing, accepting the euthanasia, the abortion, crowning the murder and the pedophilia, perversity and the prostitution, or the individual action allowing to embank by complementarity by total insinuation of the Institutions the féaux ones of this organized insanity, which is dependant I recall it to the fear of reality in a belief related to a mental atrophy which over-expose in what it is, that of perversion par excellence, insinuation allowing to restore the natural balance which will forge the Universality in its radiation, where each Human Being, each Human Root, each Ethnos group, each People, each Race, each Nation, each organic Internation natural géo historical, will be represented and symbol of rise and evolution within the framework of a world government having accounts to return to each one by countervailing power meaning in each layer of this organic pyramid created and built. The disintegration of the pyramid of the atrophy to replace it by the pyramid of Humanity, must thus pass by the action and in no case, I repeat it, by disordered demonstrations, disproportionate contemplations, acknowledged contritions, which gradually leave room to the reduction of public freedoms. The action must be thus at the same time the fact of each one and all which were released from this Historique lie, this lie Naturel, this Spirituel lie, which wants to be reign. The Historical lie being related to a delirious propaganda of the sects scuttling reality with the profit of the virtual one, the Natural lie being related to the systemic rape of the People by denatured contribution of exogenic masses, the Spiritual lie being related to a quiet propaganda wanting to see each and everyone slave of a religion of the tender. With each and everyone to see, whatever the position which he holds, whatever the function which he represents, I repeat it, all can be implemented in the second by all the women and men, hey yes, the women and the men exist and are complementary one of the other, of good will which removed of their vision the mask of the virtuality which fertilizes causes to become gangrenous it which covers our world. The force of this movement is the vital force which never can, I well never say to be destroyed, because it will not be represented by a movement, a party, an association, a company of thought, by an unspecified sect, but the fruit made up of the geared down billion action Human Beings which will not find opposite them after insinuation and total seizure of power in all the sectors, that a hundred thousands of individuals completely perverted in their atrophy, which it will be advisable to draw aside from all to be able, to see this small world finally breathing, far from the 90 000 000 of tons of barium, titanium, aluminum, poured by their flunkeies in the atmosphere, far from the destructuration of the thought, the madness which wants to be dominant within the framework of its against-church, this deviating masonry which with the covered hands of blood and hides its crimes in the absolute lie by forgetting a hundred and fifty million dead of which it is if not author, takes part by its orders of low cabins where the atrophy reigns. We know all that the abjection is with its roof, we know all that the dictatorship of the mediocrity is in place, we know all that our People are violated, we know all that rotting is the connection of this atrophy which wants to be reign, the pornography, the legislated abortion, the authorized euthanasia, the loss of the roots, the volition of the slave system, we know all that it is advisable to make rampart against this rotting, we know all which not to give grazing ground to the dogs of war which this subversion of the human values uses, there remains only one solution, the action, but not any, an action total, of infiltration, insinuation, recognition and control, endorsement the total power which will make it possible to eradicate this permanent violence that undergo the Human People, Races, Humanity, Beings, the families, and the Human Being itself. Nobody is child of the dictatorship, I say anybody well, and any child from this world must see adults who fight against the cruelty which is set up, not in the parade, but in the most total silence. The way of the conchiée Democracy as the face of God by this rot which prevails, must be the place of this combat which should not be sullied with least violence against the glaucous mud which wants to be dominant. The unconditional respect of the Laws is the relevance of this combat. It is necessary to make use of the weapons of the Democracy to reverse the deviating Masonic oligarchy which came of it to power, army rabble of unclean, wear and its féaux. In act, a simple act joining truth power, to eliminate from the votes any individual claiming with the nomination, pertaining, I repeat it intentionally, with an unspecified sect. All starts with this combat of simplest in order to approaching gradually but surely, because mud never lasted from this world, until the absolute power making it possible to return to their dear dictatorial studies the féaux ones of the atrophy and wear. Like pre city, here the challenge, at each one in conscience of knowing what it must do, either to join the rows of the human dregs, that of the dictatorship, or the rows of the Universality which must and will have replace without least violence, the powers places from there by the real power, an organic power related to an organic countervailing power, making it possible to build this world and to raise each Human Being of it, like the whole of the Human Beings, therefore the Humanity in its floral festivals, which never will only become this glaucous mud seek with such an amount of insistence to give birth to the féaux ones from the madness which without the least countervailing power thinks driving of our universe. To follow…

© Vincent Thierry