Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow POLITIQUE arrow Patiente
Patiente PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 09 Janvier 2014 à 14:24

Patiente

Des petites nouvelles de la Terre où rien ne s’arrange actuellement, sauf peut-être en Eurasie, mais voyons la teneur de ce message reçu ce jour : « Écoutez les radios d'État, sur l'affaire Dieudoné, très intéressant de voir les suces queues se précipiter sur sa mise à mort. Il serait temps de savoir que personne n'a le privilège d'un génocide : Congo, actuellement, plus de 7,5 millions d'assassinats, communisme et national-socialisme, petits frères du socialisme plus de cent cinquante millions d'assassinats, ne parlons des Amérindiens, des Arméniens, des Chouans, il faut savoir que les liquidations massives sont toujours le fait à la base de la fureur socialiste. Le reste, il convient bien de prendre conscience que tout un chacun qui né après 1930, n'a pas à se vouer à la génuflexion d'une histoire qui n'est pas de leur fait et dont les horreurs commises ne sont pas de leurs actes. Alors un peu de pudeur en respect de centaines de millions d'assassinats que ce système bridé par une coalition extraordinaire ayant pour but la destruction de nos Civilisations comme de nos coutumes, de notre droit de penser comme de notre Liberté, met en œuvre. Dans notre Nation il faut savoir désormais que seule la shoah doit être vénérée, et ce massacre par les nationaux socialistes, je dis bien socialistes, devrait être le seul génocide reconnu dans ce monde, et pour initier cette seule vérité, l'État vient de prévoir une peine pour toutes celles et ceux qui préjugerait de la shoah, alors nous attendons une peine semblable pour les crimes du communisme, les crimes de l'abjection socialiste qui a occasionné cent cinquante millions de victimes, et on attend aussi les mêmes peines pour celles et ceux qui conchient l'Église Catholique, qui dans des pièces dites de théâtre pissent sur le visage de Jésus, chient sur le visage de Dieu, sans être le moins du monde inquiété par la dictature bolchevique en place. Il serait temps de se réveiller dans cette Nation soumise à cette dictature la plus méprisante, celle des médiocres infatués en leurs loges inverses de se croire les maîtres alors qu'ils ne sont que des pions sur l'échiquier de l'usure qu'ils défendent. La Liberté de penser ne se transige pas. Il n'est bien entendu ici pas question de remettre en cause la shoah, mais bien de marquer que ce n'est pas le seul génocide qu'a subi l'Humanité, et que ces génocides se poursuivent dans l'indifférence la plus notoire de certaines gouvernances qui s'imaginent revenues en 1936 dans la République Espagnole couverte du sang des vivants, dont les nonnes enterrées ont été déterrées et empalées pour le plaisir de l'internationale socialiste dirigée par les loges noires qui sévissent dans notre Nation. À chacun d'analyser pour mieux comprendre le servage dans lequel nous sommes et dont par vote régulier, il faudra se débarrasser. Ce servage est aujourd’hui culminant voyant jusqu’à notre Présidence le 29 décembre mendier des contrats d’armements dans une Nation qui ne respecte en aucun cas le droit des Femmes, encore moins le droit à une quelconque orientation sexuelle punie de mort, esclavagiste à souhait, une Présidence qui ose dire qu’elle n’ira pas en Russie pour les Jeux Olympiques d’Hiver au motif que l’on met en prison les Femems, toutes plus ignobles les unes que les autres, allant jusqu’à mimer un avortement en pleine église, une horreur sans nom et sans limites payée par les internationalistes mondialistes, dont l’image la plus vulgaire vient d’obtenir notre Nationalité, et présente son effigie malsaine sur nos timbres postes, au motif que le droit des homosexuels n’est pas respecté. Voyez le problème ! Nous avons affaire ici à un dédoublement de la personnalité qui est synonyme d’un désordre absolument contraignant pour notre Nation, une Nation hier respectée, ce jour faisant l’objet du rire du monde entier, un monde qui dans ses Nations et dans ses Peuples s’honore, alors que notre Pays, dans le vaisseau à la dérive porté par la subversion la plus totale, coule dans les fonds marécageux de la putridité la plus infecte. Voici ce qu’est la subversion, portée par les loges inverses, guidées par l’usure ! Et que chacun regarde attentivement, et que chacun comprenne enfin à quoi ressemble cette putréfaction : l’adoration de la chose, la masturbation cultuelle de l’anus, la dépravation la plus totale dans l’abjection de crimes rituels dont les notabilités sont ferventes, tenues ainsi par les testicules afin d’obéir à la pourriture qui se veut maîtresse de notre Nation. J’accuse ici l’intolérable intolérance, le marchepied vers la désintégration, de cette fumisterie idéologique qui est née de la jalousie, de la prévarication, du vol, du viol, du meurtre, j’accuse ici les féaux de cette dérive qui permettent la mise au pas dans le néant de notre Peuple qui n’a pas à se soumettre à ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais. Le trop-plein de cette pourriture déborde dans nos villes, dans nos champs, répandant sa boue glauque qui voudrait, tel un tsunami, détruire et notre Nation, et notre Identité, et notre Peuple, pour le noyer dans ses déjections les plus fétides. J’accuse ici de tentative de meurtres de nos aînés tous les féaux issus des loges avariées qui enchantent l’euthanasie, j’accuse ici le comportement de médecins qui se doivent à la vie et distribuent sans compter la mort par vaccination délirantes plus impropres que les virus eux-mêmes, qui font avorter à l’encan les unes les autres dans le mépris profond de la Loi Weil qui était là pour garantir le droit des femmes violées, des femmes sans ressources, j’accuse les tueurs nés de notre civilisation qui s’avancent à grands coups de mentons, voulant dissoudre notre Peuple dans des communautés qui ne sont pas les nôtres et ne le seront jamais, j’accuse ces tueurs nés d’initier dans une guerre silencieuse la destruction de notre foi catholique, relaxant les criminels qui pillent et incendient nos églises, et qui insultent notre foi,  telle la boue qui les inspire les voyant se contorsionner dans la fétidité de leurs corps cryptés de messages ignobles, les renvoyant en dessous de la chose, plus bas que la fange, ne s’attaquant qu’à l’Église, en aucun cas aux Temples Protestants, en aucun cas aux Synagogues, en aucun cas aux Mosquées, ce qui démontre ici la collusion la plus insidieuse qui depuis 1645, date de la révolution anglaise, a décidé la mise à mort de notre Église comme de notre Foi. J’accuse ici la tyrannie de s’installer dans notre Nation, qui après avoir vu sa liberté de penser bâillonner, verra le crime se répandre afin de taire les consciences, afin d’attraire le besoin de se recroqueviller dans le giron de cette horreur sans nom qui se veut gouvernance. J’accuse de haute trahison les féaux de cet ordre qui depuis 1776 empuantissent ce monde et dont les loges sont mantisses, des loges qui n’ont plus de nom , qui n’ont plus foi, qui n’ont plus rien, sinon que d’être nihilistes et en conséquence danger souverain pour l’Ordre et la Sécurité de ce petit monde. Qu’elles soient satanistes, c’est leur problème et en aucun le problème des Peuples qui n’ont pas à se soumettre à cette dérive totale de la pensée, à cette dérive totale de la réalité, à ce fourvoiement dans la bestialité qui sonne le glas de l’Être Humain pour le signifier dans un état de sous-Etre, aporie de l’élévation, atrophie de l’Humanité. Et cette engeance idéologique voudrait dominer ! Elle ne domine rien, elle ne dominera rien, car elle est vouée à l’échec le plus cuisant, celui de la pensée qui la dissèque, la voit telle qu’elle est, une errance sidaïque, un virus qui ne sera pas inoculé par la force par ses féaux chargés de sa propagande, de sa luxure, de sa débauche, de son immoralité, de sa déchéance, car nous y voilà, et nous pouvons voir cette déchéance s’instruire et gouverner, nous pouvons voir ici, dans notre Nation, l’extase qui s’instaure de la putridité, à laquelle nous devrions nous plier, savamment orchestrée par tous les rouages qui polluent nos institutions, qui prennent leurs ordres en loges basses et agissent dans le public dans le silence insidieux afin de perpétuer leur gargantuesque barbarie. La France n’est plus en Démocratie, qu’on se le dise, elle est dans la dictature de la barbarie la plus cinglante qui puisse exister de par ce monde, une barbarie qui instaure le paupérisme, une barbarie qui instaure le remplacement du Peuple de France, une barbarie qui par propagande totalement mensongère veut effacer 1789 ans d’Histoire Française, et encore plus, l’épopée Napoléonienne, pour ne faire valoir que les privilèges de sa boue, cette révolution dites Française qui n’en porte que le nom, qui fut fait au profit des loges inverses totalement investies par les Illuminés de Bavière, aux fins d’instaurer le diktat et l’esclavage du Peuple Français,  en cela aidé par l’usure couronnée. Cette révolution ignoble, nous la constatons ce jour dans notre Nation, voulant voir réduit l’Être Humain à une chose, l’avortement, l’euthanasie, le suicide, déclamés et acclamés, la pédophilie portée sur un plateau par toute la vermine et la suffisance de ce qui ne s’appelle pas un Être Humain, mais un cul de basse-fosse de l’Humanité dont les actes devraient encourir la peine de mort immédiate et sans jugement, ce qui viendra, n’en déplaise, nos enfants n’ayant à servir de torche-cul à cette pourriture qui sévit au niveau international, jusqu’en nos provinces où nos enfants sont kidnappés pour être mis à mort par cette hérésie humaine, qui sachons le fait présent des corps martyrisés de nos enfants à ce qu’elle appelle Satan, qui n’est rien qu’un ange déchu. Qu’ils soient satanistes donc, ces perruquiers avides, ses suces queues d’un système qu’ils ne maîtrisent pas, mais surtout, qu’ils soient boutés de tous les pouvoirs où ils n’ont rien à y faire, leurs lois reflétant l’horreur dont ils sont inondés, le sang et les larmes des Être-Humains à travers ce monde, et l’on pensera ce jour aux sept millions cinq cent mille victimes congolaises, à ce massacre des Chrétiens à travers le monde, la religion la plus sujette à la destruction imposée par toute la barbarie qui ce jour exulte, qui ce jour dans son opiniâtreté voudrait voir notre Nation se dissoudre dans une europe usuraire, devenir région de cette boue qui s’agglutine, de ce temple de marchands qui, sans l’accord des Peuples, signe des traités transatlantiques  vouant les États à subir le joug des investisseurs, réduisant ainsi leurs Peuples à l’esclavage et au racket le plus outrecuidant qui soit. Il y en a pour se battre contre l’esclavage, réduisant cet esclavage à une période historique, sans en connaître d’ailleurs les tenants et les aboutissants, sans voir que l’esclavage est là dans son impertinence la plus totale. Les Peuples sont pieds et poings liés par une dette qui ne devrait pas être si leur banque nationale émettait leur monnaie, les Peuples sont sous le joug des sectes qui ont pris le pouvoir par usurpation par la non-déclaration de leurs appartenances aux dites sectes, sectes qui travaillent pour le néant, la « république » universelle, une chose où l’esclavagisme serait la règle et où régnera la médiocrité la plus infantile qui soit, car venant la matière la plus fétide, la plus glauque, la plus investie dans la désintégration de tout ce qui est, au nom de cette religion de l’absurde, le satanisme qui est de la démence le symbole de l’atrophie de l’Humain, un humain qui ne pense plus, un humain qui s’agenouille, un humain qui se flagelle, un humain qui devient sous humain en sa vénération idolâtrique de la perversité la plus ultime, sado masochiste voulant imposer son sadisme sur toute la terre et sur toutes ses créatures. Il n’est pas difficile de lire ce qu’il en est dans le négationnisme du vivant qui parade, et contre lequel une Loi sera instaurée, déboulonnant toutes les lois communautaristes, et qui réglera le problème une fois pour toutes concernant le respect multilatéral qui se doit entre chaque Être Humain, entre chaque Peuple, entre chaque Identité, pour la survie de l’Humanité, une Humanité ce jour violée, défigurée, mise à feu et à sang par toute la fripouille, par tous les voleurs, par toute l’usure que le monde ait connue. Il est temps que chacun comprenne que si la Russie s’est débarrassée du communisme, ce communisme sous le nom de Mondial Socialisme vient de gangrener les Nations Européennes, comme d’ailleurs une partie des États Unis, et que l’ennemi idéologique à combattre est désormais le Mondial Socialisme sous toutes ses formes, les unes défendant la subversion, les autres s’alliant à la subversion pour défendre les familles couronnées qui instruisent  l’esclavage des Peuples pour préserver leurs prévarications. Ne soyez plus dupes, nous vivons les prémisses d’un goulag institutionnalisé par les fervents de l’esclavagisme le plus purulent, et demain vous verrez, si vous ne régissez pas légalement en ne donnant plus aucunes voix à des partis qui sont les jouets de l’usure, que la dissidence sera cloîtrée dans des camps de concentration, dont le début commence par la rééducation, la rééducation par l’absolutisme d’idéologies contraignantes, auxquelles vous devrez vous soumettre, en reptation devant des faits historiques dont vous n’êtes absolument pas coupables, dans la négation d’autres faits historiques qui comptabilisent cent cinquante millions de victimes, soixante millions de Russes, soixante millions de Chinois, et trente millions d’autres Nations, sans compter les en-cours, le Congo avec ses sept millions cinq cent mille meurtres, le Darfour avec ses innombrables victimes Catholiques, la Centrafrique avec ses victimes Catholiques voyant une force Française se déverser non pour les protéger mais pour conserver le pouvoir minoritaire en place, etc, etc N’en jetez plus la cour est pleine, et nous devrions ne reconnaître qu’un génocide dans cette Nation ? C’est déjà oublier les chouans ravagés par les colonnes infernales de la folie organisée par les Illuminés de Bavière, voyant noyer des milliers de gens, hommes, femmes, enfants, dans les rivières, passés au fil de l’épée tout ce qui bouge pour la seule gloire de la subversion, préparant, il ne faut pas l’oublier l’holocauste d’un tiers des Françaises et des Français afin de se plier au chômage initié par la dite subversion. N’ayons pas la mémoire courte et lisons, lisons, l’Histoire dont tout un chacun peut retrouver les documents dans notre Bibliothèque Nationale, dans toutes les Bibliothèques de ce monde qui ne sont pas expurgées par la pensée unique, les archives du KGB, les archives de la Stasi, les archives de la CIA. Tout un chacun, dans son droit le plus inaliénable de penser, verra que ce génocide que l’on appelle la Shoah, emportant six millions de victimes innocentes, a malheureusement des frères et des sœurs semblables dont le nombre se monte à cent cinquante millions de personnes innocentes à travers ce monde dont la cartographie suprême est celle de la subversion la plus répugnante qui soit. Il est temps que tout un chacun comprenne le martyr de ces nombres incalculables immolés sur la table du socialisme, en ses petits frères le communisme et le National-Socialisme, et en ce jour le Mondial Socialisme, qui n’a d’autres vocations que la paupérisation des Peuples et leur mise en esclavage.  La France doit-elle vivre dans l’oubli de ces crimes et ne conserver que le crime répugnant du National-Socialisme comme enseigne ? Non, je le dis sincèrement, non, car ce serait la faire le jeu de la subversion, faire le jeu du Mondial Socialisme qui cache ses crimes en se servant du génocide initié par le National-Socialisme, dont il fut le financier. Regardons les faits tels qu’ils sont, et cessons pour toujours par cette loi précitée de vouloir culpabiliser les uns les autres de génocides qu’ils n’ont commis ni uns ni les autres et retournons vivre dans le cadre de la famille Humaine, sans appréhension, sans dérision, sans ces imperfections nées du défaut de l’intelligence qui cache ses sentiments d’infériorité sous des complexes de supériorité, déséquilibre suprême qui est le couronnement de la subversion même, de tout cet aréopage insolite de féaux en sectes qui s’imaginent dans le secret lors que ce jour les dévoile à la surface de la Terre dans tout ce qu’ils ont de stérilité, de vœux de mort, de sacrilèges, d’ignorance surtout, cette ignorance dont ils se fardent en s’imaginant détenir le secret de tout ce qui existe, alors qu’ils sont dans les bas-fonds insondables de la masturbation intellectuelle qui les devise et les rends fous, et plus encore jaloux de la beauté, du savoir, de l’espoir, de la grandeur, de cette force de la Vie qui les entraînera dans l’oubli, j’en suis persuadé. Donc, mauvais moment à passer dans cette contraction temporelle voyant la folie s’emparer des pouvoirs, les camps de concentration qui initiait la rééducation par le travail, désormais initiés par la rééducation par la propagande, mais demain ? Peut-être voyant naître pour chacun des dissidents à la subversion, les pelotons d’exécution, le travail forcé, les chambres à gaz, la pendaison, toutes voies dont les fureurs du socialisme sont inventeurs, toutes voix qui voudraient se préciser, n’en doutons pas depuis le gazage des parents et enfants manifestant contre le mariage gay , depuis la torture mentale subie par des jeunes manifestants, jusqu’à la torture physique infligée à un des leurs, se voyant menacé de suicide par ce qui n’a rien de l’humain, mais tout de l’affligeante perversion, dont on attend toujours le jugement. N’oubliez pas ce qui vient d’être dit, la subversion prend de la vitesse dans notre Nation sous sa coupe, il convient dès les municipales d’arrêter son élan, dès les élections européennes, de briser son essor, si nous ne voulons pas voir nos enfants vivre dans la dictature la plus dégueulasse qui ait existé, dégueulasse car elle est hypocrisie, dénature, vice, carcan de tout ce qui pourrit, rets de l’ineffable abjection à laquelle elle est soumise.  N’oubliez pas que vous êtes le Peuple et que le Peuple n’a pas constitutionnellement à se soumettre à la dictature. Vous êtes la force vive de la Nation qui doit se défaire des chaînes qui vous emprisonnent, vous êtes la quantité face à la médiocrité, car qui me dira l’inverse, il faut bien être un médiocre pour vouloir asservir les uns les autres, dans l’incapacité intellectuelle de comprendre le vivant, dans l’atrophie de la réalité, dans la mendicité chronique que de se faire valoir pour cacher cette atrophie. Une atrophie née du déséquilibre de la force vivante qui est unité de l’Ame, de l’Esprit, du Corps, qui se singularise par trois états, celle du primitif qui est acculturation profonde, celle du matérialiste qui en fait instaure sa religion, enfin celle du spiritualiste qui en fait instaure sa domination matérialiste. Il ne faut pas sortir de Saint Cyr pour comprendre ces trois états de l’Être Humain , et voir que ces trois états dissociés de l’Humain ont conduit et conduisent actuellement toutes dérives que nous connaissons. Ces dérives doivent être incluses, et en cela défaites de tout pouvoir quel qu’il soit afin que l’Humanité, en ses Peuples, en ses Nations, se relève de leurs fardeaux innommables, des chancres que l’Histoire de l’Humanité ne doit plus supporter afin  que symbiotiquement, elle s’élève dans une synergie globale qui rendra Paix et prospérité à notre petite terre décimée par la couardise, la veulerie, l’appât du gain, la déstructuration de tout ce qui existe au profit du virtuel, de cette incantation à l’oubli de la vérité humaine enchaînée par la médiatique errance, la propagande délirante de non-être qui pullulent dans les pouvoirs.  Cette aberration microscopique à l’échelle de l’univers , à l’échelle de l’Histoire de la Terre et de ses Civilisations, doit être évacuée, et elle le sera, pour voir remplacer la médiocrité par la capacité. Cela sera si et si seulement notre Peuple comme les Peuples de la Terre se réveillent et prennent conscience de leur servitude, de cette accentuation de la servitude qui apparaît désormais dans notre Nation livrée à la subversion. Je ne saurais trop conseiller aux Francs-Maçons, ignorants de leurs destins dans cette voie putride, de reprendre le pouvoir en leurs loges, un pouvoir qui leur permettra de renvoyer dans leurs tours d’ivoire les apprentis dictateurs qui y règnent en basses comme hautes loges, afin de rendre à la Maçonnerie sa vertu capitale qui n’est pas de se vouer par serment à la mise à mort de tout ce qui existe mais bien d’être conseil de toute élévation de l’Humain, non dans le pouvoir mais à côté du pouvoir, ce pouvoir qui appartient au Peuple et ne leur appartient pas. Ici aussi, il conviendra de signifier par Loi la séparation des sectes quelconques de l’État, car l’État ce ne sont pas les sectes, mais le Peuple, un Peuple indivisible et non cet anachronisme que l’on voit ce jour dans notre Nation où les communautarismes sont rois et le Peuple conchié en sa foi et ses traditions, et le Peuple larvaire de conditions qui ne sont pas les siennes et ne le seront jamais. Car la Pensée ne s’enchaîne pas, qu’on le veuille ou non, les corps peuvent être meurtris, assassinés, et cela viendra si cela continu, les âmes violées dans leurs croyances, l’Esprit jamais ne se rend, car il est le moteur et l’expression de la Vie que rien ne peut terrasser en ce microcosme qui n’est qu’une aventure et une simple expérience, qui sera démultipliée pour les tenants de cette boue, à l’infini, tant de crasse à nettoyer, tant d’horreurs à effacer, tant de crimes à oublier. Donc ce jour, profitez, cela ne durera pas, et l’Ordre et la Sécurité viendront pour balayer toutes les scories, les abîmes de fétidités qui rongent notre Nation, et cela sera par ce vote salutaire du Peuple, en défense contre toute dictature, quelle qu’elle soit, fut-elle européenne, nationale, ou mondial socialiste. Patiente donc. » Cela ne s’arrange vraiment pas, on voit les pouvoirs, sans contrepouvoir devenir fous, attendons la suite. À suivre… Ah nous allions oublier le dernier message qui consacre la dictature en France : « Nous apprenons que le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction Française, vient de déclarer hors la loi les spectacles de l’humoriste Dieudonné. Certains se gargarisent en parlant de la victoire de la République, je dirais que cela signe la victoire de la Dictature initiée par les loges inverses et sataniques, dirigées par l’usure et ses féaux. Voici donc la France dans la dictature, que chacun en aucun cas ne viennent à voter pour les parjures à la Liberté de Penser, et que chacun soit inertie totale devant le concept de rééducation que déjà tous les suces queues médiatiques mettent en exergue ! » Honte à la gouvernance de cette Nation dont on espère bien qu’elle soit condamnée par le Tribunal Pénal International pour vouloir museler la Liberté de s’exprimer dans la Nation Française, après le gazage des enfants, l’enchaînement par la rééducation !!!! A suivre…

 

Patient

Small Earth news or nothing is arranged now, except perhaps in Eurasia, but let us look at the contents of this message received this day: " Listen to the radios of State, on the case Dieudone, very interesting to see the licking queues rushing on its implementation to death. It would be time to know that no one has the privilege of a genocide: Congo, currently, more than 7.5 million murders, communism and national socialism, little brothers of socialism more than a hundred fifty million murders, does talk about the Amerindians, the Armenians, the Les Chouans" were filmed here, you must know that the massive liquidations are always the fact at the base of the fury socialist. The rest, it should be well advised to realize that everyone who born after 1930, has not to dedicate themselves to the genuflection to a history which is not of their doing and whose horrors committed are not of their acts. Then a little indecent exposure in respect of hundreds of millions of murders that this system flange by a coalition having extraordinary for purpose the destruction of our civilizations as of our customs, our right to think as of our freedom, is implementing. In our nation we must know now that only the Shoah must be venerated, and this massacre by the national socialists, I say well socialists, should be the only acknowledged genocide in this world, and to initiate this only truth, the State comes to provide a penalty for all those who would prejudge of the Shoah, then we expect a similar penalty for the crimes of communism, the crimes of the abomination socialist who has caused one hundred fifty million victims, and are also expected the same penalties for those who conchient the Catholic Church, which in parts say theater piss on the face of Jesus, as follc:tr: * on the face of God, without being the least of the world Worried by the Bolshevik dictatorship in place. It would be time to wake up in this nation subjected to this dictatorship the most contemptuous, that of the mediocre infatues in their housed reversed to believe the masters while they are pawns on the chessboard of the wear that they defend. The freedom to think doesn't compromise. There is of course here no question of challenging the Shoah, but well to mark that this is not the only genocide that has undergone the humanity, and that these genocides are continuing in the indifference the most notorious of certain governance which imagine returned in 1936 in the Spanish Republic covered the blood of the living, whose nuns buried were unearthed and empalees for the pleasure of the socialist international led by the black lodges which are rampant in our Nation. Everyone to analyze to understand better the serfdom in which we are and which by proper vote, it will be necessary to get rid of. This serfdom is today culminating led up to our Presidency on 29 December begging weapons contracts in a nation that does not respect in any case the right of women, still less the right to any sexual orientation punishable by death, slavery to desire, a Presidency that dare say it does not go to Russia for the Winter Olympic Games on the grounds that the is placed in prison the Femems, all more dastardly than the other, up to mimic an abortion in full church, a horror without name and without limits paid by The internationalist internationalist, whose image the more vulgar just to get our nationality, and presents his effigy unhealthy on our stamps posts, on the grounds that the right of homosexuals is not respected. See the problem! We are dealing here with a duplication of the personality which is synonym of a disorder absolutely binding for our Nation, a Nation yesterday met, this day which is the subject of the laughter of the whole world, a world which in its Nations and in its peoples is honored, then that our country, in the vessel to drift door by subversion the more total, sunk in the swampy fund of rot the most infected. Here's what is subversion, scope by the housed reversed, guided by the wear! And that each watch carefully, and that everyone understands finally what looks like this putrefaction: the adoration of the thing, the masturbation worship of the anus, the depravity the more total in the baseness of crimes rituals whose leaders are fervent, held as well by the testicles in order to obey the rot which wants to be master of our Nation. I accused here the intolerable intolerance, the step toward the disintegration, of this sham ideological which is born of jealousy, of the prevarication, of theft, rape, murder, I accused here the feaux this drift which enable the development not in the none of our people which has not to submit to this which is not France and never will be. The too-full of this rot overflows in our cities, in our fields, spreading its shabby mud which would be, such as a tsunami, destroy and our Nation, and our identity, and our people, for the walnut in its droppings the more smelly. I accused here of attempted murders of our seniors all feaux derived from the housed spoiled who delight the euthanasia, I accused here the behavior of doctors who must to life and distribute without counting the death by vaccination wormed more unfit than viruses themselves, who seek abortions to the auction each other in the profound contempt of the Law Weil who was there to guarantee the right of women raped, women without resources, I accused the killers born of our civilization which is major progress shots are lying, wanting to dissolve our people in communities that are not ours and never will be, I accused these killers born to initiate in a silent war the destruction Of our Catholic faith, relaxing the criminals who loot and burn down our churches, and who insult our faith, such as the mud which the inspired the light to be a contortionist in the fetidite of their body encrypted messages of vile, returning below the thing, lower than the gutter, addressing itself to the Church, in no case to the Protestant temples, in no case the synagogues, no case to the mosques, which demonstrated here the collusion the more insidious since 1645, date of the English revolution, has decided the death of our Church as of our faith. I accused here the tyranny to settle in our Nation, who after having seen his freedom to think gag, will see the crime spread in order to silence consciences, in order to bring the need to curl up in the bosom of this horror without name which wants to governance. I accused of high treason the feaux of this order which since 1776 empuantissent this world and whose housed are mantissae, loges who no longer have to name , who no longer have faith, who have nothing more, otherwise than to be nihilists and accordingly danger sovereign of the Order and Security of this small world. They are Satanists, that is their problem and in no the problem of peoples who do not have to submit to this overall drift of the thought, to this overall drift of the reality, this seriously misguided in the bestiality which sounded the death knell of the human being for the mean in a state of sub-Be, aporia of the elevation, atrophy of humanity. And this bunch ideological would dominate! It does dominated nothing, it does not dominate nothing, because it is doomed to the most abject failure, that of the thought which the dissected, the sees it as it is, a wandering life giver, a virus which will not inoculated by force by its feaux loads of its propaganda, its lust, of his debauchery, of his immorality, of its forfeiture, because here we are, and we can see this forfeiture to educate themselves and govern, we can see here, in our Nation, the ecstasy that is established of rot, to which we should bend, cleverly orchestrated by all the workings that pollute our institutions, which take their orders in housed bass and act in the public in the Insidious silence in order to perpetuate their gargantuan barbarity. France is no longer in a democracy, as they say, it is in the dictatorship of the barbarity the more scathing which can exist in this world, a barbarism which introduced the pauperism, a barbarism which introduced the replacement of the people of France, a barbarism which by propaganda misleading totally wants to erase 1789 years of French history, and even more, the epic of Napoleon, to assert that the privileges of his mud, this revolution say French who do door that the name, which was done for the benefit of the lodges reversed completely invested by the Illuminated of Bavaria, for the purposes of establishing the diktat and the slavery of the French people, aided by the successful wear. This ignoble revolution, we find this day in our Nation, wishing to see reduced the human being to a thing, abortion, euthanasia, suicide, spoken word and acclaimed, paedophilia scope on a platter by any vermin and the sufficiency of which is not called a human being, but a cul of low-gap of humanity whose acts should incur the penalty of immediate death and without judgment, which will come, and will not disappoint, our children not having to serve as a torch-cul to the rot that is raging at the international level, up in our provinces or our children are kidnapped to be put to death by this heresy human, which let us remember the fact in the present of the martyred body of our children to What it called Satan, which is nothing that an archangel. They are Satanists therefore, these perruquiers greedy, its licking queues in a system that they do not possess, but more importantly, they are tossed all the powers or they have nothing to do there, their laws reflecting the horrors which they are flooded, the blood and tears of the be-humans through this world, and we will think about this day to the seven million five hundred thousand Congolese victims, to this massacre of Christians throughout the world, the religion most subject to the destruction imposed by all the barbarity which this day shall exult, which this day in his persistence would like to see our Nation dissolve in a europe usurious, become region of this mud which is clumping, of this temple Of merchants who, without the agreement of the Peoples, signed treaties vacillation transatlantic States to bear the yoke of investors, thus reducing their peoples to slavery and racketeering the more cocky who either. There has to be fighting against slavery, reducing this slavery to a historic period, without knowing the whys and wherefores, without see that slavery is in his impertinence the more total. The Peoples are bound and gagged by a debt that should not be if their national bank issued their currency, the peoples are under the yoke of the sects which have taken power by usurpation by the non-declaration of their memberships to say sects, sects who work for the nil, the "republic" universal, a thing or slavery would be the rule and or will reign the mediocrity the most infant who either, because coming from the most fetid, the more shabby, the more invested in the disintegration of everything that is, in the name of this religion of the absurd, the satanism which is of the dementia the symbol of the atrophy of the human, a human who do think More, a human who kneel, a human who is flogged, a human who becomes sub human in his veneration for the perversity the more ultimate, sado masochistic wanting to impose his sadism on the whole earth and all of its creatures. It is not difficult to read what is in the Holocaust denial of the living who parade, and against which a Bill will be introduced, deboulonnant all laws communautaristes, and which will solve the problem once and for all regarding the multilateral respect which is must between each human being, between each people, between each identity, for the survival of humanity, a humanity that day raped, disfigured, put to fire and blood by any the scoundrel, by all the thieves, by any wear that the world has ever known. It is time for everyone to understand that if Russia got rid of communism, this communism under the name of world socialism comes to corrode the European Nations, as also a part of the United States, and that the ideological enemy to combat is now the Global Socialism in all its forms, the few defending the subversion, the other is combining to the subversion for defend the successful families that educate the slavery of peoples to preserve their prevarications. You're no longer fooled, we live the premise of a gulag institutionalized by the fervent of slavery the most purulent, and tomorrow you will see, if you do not respond to legally by not giving more no votes to parties which are the toys of the wear, that dissent will be unbreathed in concentration camps, including the beginning begins with the rehabilitation, the rehabilitation by the absolutism of ideologies binding, which you will need to submit, in creeping in front of the historical facts which you are absolutely not guilty, in the negation of other historical facts which count one hundred and fifty million victims, sixty million Russians, seventy million Chinese, and thirty million of other nations, without counting the in-progress, the Congo with its seven Million five hundred thousand murders, the Darfur with its countless victims Catholics, the Central African Republic with its victims Catholics led a French force to dump not to protect but to keep the minority power in place, etc, etc did throw more the court is full, and we should only recognize a genocide in this nation? It is already forgetting the Les Chouans" were filmed here ravages by the infernal columns of the madness organized by the Illuminated of Bavaria, light walnut thousands of people, men, women, children, in the rivers, to the sword everything that moves for the only glory of subversion, preparing, it must not forget the holocaust of a third of the French and the French in order to bend to the  unemployment initiated by the so-called subversion. Do not have a short memory and read, read, the history of which everyone can find the documents in our National Library, in all the libraries in the world that are not sanitized by the single thought, the archives of the KGB, the archives of the Stasi, the archives of the CIA. Every person, in his most inalienable right to think, will see that this genocide that is called the Shoah, carrying six million innocent victims, has unfortunately of the brothers and sisters similar whose number is mounted to one hundred and fifty millions of innocent people across this world whose supreme mapping is that of subversion the more repugnant that either. It is time that everyone understands the martyr of these incalculable numbers sacrificed on the table of socialism, in its small brothers communism and the National-Socialisme , and on this day the world socialism, which has other vocations that the impoverishment of the peoples and their implementation in slavery. France must she live in oblivion of these crimes and keep only the abhorrent crime of National-Socialisme as taught? No, I say this sincerely, no, because this would be the make the game of subversion, make the game of the world socialism which cache its crimes by using the genocide initiated by the National-Socialisme , of which he was the financier. Let us look at the facts as they are, and let us stop for ever by this act of wanting to blame each other for genocides that they have committed or one or the other and go back live in the framework of the human family, without apprehension, without derision, without these imperfections arising from the failure of the intelligence who conceals his feelings of inferiority under the complex of superiority, supreme imbalance which is the crowning of the subversion even, of all this areopagus unusual of feaux in sects which believe in the secret when that this day the unveiled on the surface of the Earth in everything they have of infertility, wishes for death, of sacrilege, of ignorance especially, this ignorance which they fardent By imagining themselves hold the secret of everything that exists, then they are in the low-funds unfathomable of the intellectual masturbation that the currency and realize crazy, and more still jealous of the beauty, of knowledge, of hope, of the greatness, of this force of life which the will result in oblivion, I am sure. Therefore, wrong time to go in this temporal contraction led the madness take over of powers, the concentration camps who was embarking rehabilitation through labor, now initiated by the rehabilitation by the propaganda, but tomorrow? Perhaps unborn light for each of the dissidents to the subversion, the platoons of execution, the work force, the gas chambers, the hanging, all tracks whose fierce of socialism are inventors, all voices who would like to clarify, there is no doubt since the gassing of the parents and children demonstrating against the gay marriage , since the mental torture suffered by the young demonstrators, up to the physical torture inflicted on one of their own, led to suicide threat by this which has nothing of the human, but any of the depressingly perversion, which is still awaiting the judgment. Don't forget what has just been said, the subversion takes the speed in our Nation under its cut, it should be of the municipal to stop his momentum, for the European elections, to break its growth, if we do not want to see our children live in the dictatorship the lousier which ever existed, disgusting because it is hypocrisy, denatured, vice, straitjacket of everything that rots, toils of the ineffable baseness to which it is subject.  Do not forget that you are the people and that the people did not constitutionally to submit to the dictatorship. You are the lifeblood of the Nation which must divest himself of the strings which you imprison, you are the face amount of the mediocrity, because that will tell me the opposite, it must be well be a mediocre to want to enslave each other, in the intellectual incapacity of understanding the living, in the atrophy of the reality, in the begging that chronic to assert to hide this atrophy. Atrophy was born of the imbalance of the living force which is unity of the Ame, of the Spirit, of the body, which can be singled out by three states, that of the primitive which is deep acculturation, that of the materialistic which in fact introduced his religion, finally the spiritualist who in fact introduced its materialistic domination. There must be no exit of Saint Cyr to understand these three states of the Human Being , and see that these three states separated from the Human have led and are leading all derivatives that we know. These derivatives must be included, and in this defeats of all power whatever it is in order that humanity, in its peoples, in its Nations, raises of their unspeakable burdens, of the chancres that the history of humanity should no longer bear so that  symbiotiquement, it rises in a global synergy that will make peace and prosperity to our small earth decimated by the cowardice, the spinelessness, the lure of gain, the destructuring of everything that exists for the benefit of the virtual, of this incantation the oblivion of human truth shackled by the media wandering, the frenzied propaganda of non-be that flourish in the powers. This microscopic aberration to the scale of the universe , at the scale of the history of the Earth and its civilizations, must be evacuated, and it will be, to see replace mediocrity by capacity. This will be if and if only our people as the peoples of the Earth will awaken and become aware of their servitude, this steepening of the servitude which now appears in our Nation delivered to the subversion. I cannot too adviser to the Freemasons, ignorant of their destinies in this track putrid, to resume power in their lodges, a power which will enable them to send in their ivory towers apprentices dictators that prevailed there in bass as high housed, in order to render to the Masonry its virtue capital which is not devote himself by oath to the killing of everything that exists but to be council of any elevation of the human, not in the power but to side of power, this power which belongs to the people and does not belong to them. Here also, it will be appropriate to mean by law the separation of any sects of the State, because the state this are not the sects, but the people, a People indivisible and non-this anachronism that one sees this day in our Nation or the; are kings and the People conchie in its faith and traditions, and the people of larval conditions that are not theirs and they never will be. Because thinking does not chained, whether we like it or not, the body can be bruised, murdered, and this will collect if this continuous, the souls raped in their beliefs, the Spirit never does, because it is the engine and the expression of life that nothing can wrestle in this microcosm which is only an adventure and a simple experience, which will be split for the proponents of this mud, at infinity, both of grime to clean, both of horrors to clear, both of crimes to forget. So this day, enjoy, it is not going to last, and the order and security will come to sweep away all the slag, the abyss of fetidites which eats away at our Nation, and this will be by this salutary vote of the people, in defense against any dictatorship, whatever it was, it was European, national, or global socialist. Therefore patient. "This is arranged not really, we see the powers, without counterpoint become fools, we are waiting for the result. To follow ...Ah we would forget the last message which devoted the dictatorship in France: "We learn that the Council of State, the highest French jurisdiction, just outlaw the performances of the comedian Dieudonne. Some are revelling in speaking of the victory of the Republic, I would say that it signed the victory of the Dictatorship initiated by the housed reversed and satanic, headed by the wear and its feaux. So here is the France in the dictatorship, that each in no case does come to vote for the perjured themselves to freedom of thought, and that each be total inertia before the concept of rehabilitation that already all licking media queues highlight! "Shame on the governance of this nation and it was to be hoped that it would be condemned by the International Criminal Tribunal for wanting to muzzle the freedom to express oneself in the French Nation, after the gassing of the children, the sequencing of the re!!!! A follow ...

© Vincent Thierry