Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow La dictature en action
La dictature en action PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 15 Janvier 2014 à 09:43

La dictature en action

Affaire Dieudonné

[Dieudonné 2013] "C'est le Lobby Israélien qui Filtre l'Humour en France"Tout est dans le titre : Dieudonné reste le seul ayant encore le courage de dénoncer cette vérité là. Quelques phrases de Dieudo tirées de cette vidéo : - "M...

Ecoutez les radios d'Etat, sur l'affaire Dieudonné, très intéressant de voir les suces queues se précipiter sur sa mise à mort. Il serait temps de savoir que personne n'a le monopole d'un génocide : Congo, actuellement, plus de 7,5 millions d'assassinats, communisme et national-socialisme, petits frères du socialisme plus de cent cinquante millions d'assassinats, ne parlons des Amérindiens, des Arméniens, des Chouans, il faut savoir que les liquidations massives sont toujours le fait à la base de la fureur socialiste. Le reste, il convient bien de prendre conscience que tout un chacun qui né après 1930, n'a pas à se vouer à la génuflexion d'une histoire qui n'est pas de leur fait et dont les horreurs commises ne sont pas de leurs actes. Alors un peu de pudeur en respect de centaines de millions d'assassinats que ce système bridé par une coalition extraordinaire ayant pour but la destruction de nos Civilisations comme de nos coutumes, de notre droit de penser comme de notre Liberté, met en œuvre. Dans notre Nation il faut savoir désormais que seule la shoah doit être vénérée, et ce massacre par les nationaux socialistes, je dis bien socialistes, devrait être le seul génocide reconnu dans ce monde, et pour initier cette seule vérité, l'Etat vient de prévoir une peine pour toutes celles et ceux qui préjugerait de la shoah, alors nous attendons une peine semblable pour les crimes du communisme, les crimes de l'abjection socialiste qui a occasionné cent cinquante millions de victimes, et on attend aussi les mêmes peines pour celles et ceux qui conchient l'Eglise Catholique, qui dans des pièces dites de théâtre pissent sur le visage de Jésus, chient sur le visage de Dieu, sans être le moins du monde inquiété par la dictature bolchevique en place. Il serait temps de se réveiller dans cette Nation soumise à cette dictature la plus méprisante, celle des médiocres infatués en leurs loges inverses de se croire les maîtres alors qu'ils ne sont que des pions sur l'échiquier de l'usure qu'ils défendent. La Liberté de penser ne se transige pas. Il n'est bien entendu ici pas question de remettre en cause la shoah, mais bien de marquer que ce n'est pas le seul génocide qu'a subi l'Humanité, et que ces génocides se poursuivent dans l'indifférence la plus notoire de certaines gouvernances qui s'imaginent revenue en 1936 dans la République Espagnole couverte du sang des vivants, dont les nonnes enterrées ont été déterrées et empalées pour le plaisir de l'internationale socialiste dirigée par les loges noires qui sévissent dans notre Nation. A chacun d'analyser pour mieux comprendre le servage dans lequel nous sommes et dont par vote régulier, il faudra se débarrasser.

Tandis que trône la franc-maçonnerie déviante :

http://www.youtube.com/watch?v=MmILEncJrc8

La vérité sur le réseau pédophile de Zandvoort et la réouverture d'une enquête. Pour la...www.change.org Bonjour à toutes et à tous, Vous vous demandez sans doute de quoi il s'agit lorsque je parle du réseau...

La Franc Maçonnerie, au cœur de l'horreur. Que l’on sache que la Franc-Maçonnerie déviante soit au cœur de la subversion, on sait moins qu’elle est dans certaines de ses loges mantisse des réseaux de l’horreur, aux fins que ses membres soient tenus par leurs vices et par leurs crimes à la dite subversion.

L’esclavagisme ?

http://www.youtube.com/watch?v=C2W96oqhC8w

Un peu de lucidité sur l’esclavagisme qui est le fait de la tyrannie de l’usure.

La dictature s’instaure :

Quand Manuel Valls bouscule l'État de droit - Boulevard Voltairewww.bvoltaire.frLe ministre de l’Intérieur est maître dans l’art de maintenir l’ordre public... et à l’occasion de le troubler.

La tyrannie s'instaure et la France n'est plus un Etat de droit depuis le 9 janvier 2014, que chacun en prenne conscience. Dans le déni des lois les plus naturelles, le valet de l’usure impose la dictature et bâillonne le Peuple de France qui n’a plus le droit de rire et doit dans la servilité la plus abjecte se prosterner devant ce qui historiquement n’est pas de son fait.

Intelligence ?

Le cœur de la France ne bat plus à Paris ! - Boulevard Voltairewww.bvoltaire.frParis n’est plus le centre intellectuel de la France, mais plutôt celui du contrôle de la pensée et de la parole autorisées.

Les égouts de la France sont dans cette capitale rongée par la médiocrité qui trône et assoit sa médiocrité. Comment donc l'intelligence existerait-elle dans cette ville qui est devenue la poubelle du monde ?

L’oligarchie de la médiocrité règne :

http://www.polemia.com/republicains-vous-avez-dit-republicains/www.polemia.com

La République n'existe plus dans notre Nation soumise à la caricature d'une franc-maçonnerie déviante ayant usurpé le pouvoir, par non déclaration de soumission à leurs sectes, au Peuple de France. Encadrée désormais par la dictature bolchevique, elle est en voie de disparition, et son arrêt de mort a été signé par le Conseil d'Etat le 9 janvier 2014, au motif du refus de la Liberté d'expression de tout un chacun, car tout un chacun par cet arrêt désormais peut être sujet à arrestation arbitraire, détention arbitraire, en regard de commentaires qui ne pourraient complaire à des communautarismes qui guident le pouvoir, jusqu'à vouloir rééduquer le Peuple de France, en oubliant les cent cinquante millions de victimes du communisme et de la barbarie bolchevique qui attendent toujours le jugement, fut-il posthume de leurs auteurs dont les archives du KGB citent les actes. Cet arrêt du Conseil d'Etat est illégal au regard du Droit International, de la Charte des Nations Unies, il convient de plaider devant la Cour Européenne de Justice, et devant le Tribunal Pénal International pour entrave à la liberté de penser, entrave à la liberté de se réunir, entrave et contraintes par la garde rouge du bolchevisme qui aujourd'hui montre son vrai visage dans cette France livrée en pâture à sa domestication.

La mise au pas de la France :

Lapsus révélateur de Klarsfeld sur BFM TV : " Les consignes d'Israel" En parlant de l'affaire Dieudonné sur BFM-TV, Arno Klarsfeld manque de peu de dire "Les consignes d’Israël" à la place " des éléments requis". Ouvrez bien vos oreilles à 0:12.

La France vassale d'Israël ? Vassale de l'Arabie Saoudite, du Qatar ? Vassale de la couronne Anglaise ? De la consanguinité équivoque et de l'hystérie bolchevique ? Il serait temps de reprendre notre indépendance et ne plus dépendre des sectes maçonniques qui les pieds en équerre sont au service de ce qui n'est pas la France et ne le sera jamais.

Le chevalier noir cherche à se blanchir :

Manuel Valls tente de faire disparaitre cette video (merde QUAND MEME)Quel sioniste... mdr

La franc maçonnerie déviante aux ordres de la subversion, bolchevique, dictatoriale par essence, s'imaginant une élite alors qu'elle n'est esclave et petit pion de l'usure et de ses féaux principalement protestants, dont la confession n'est qu'une hérésie destinée à détruire l'Eglise Catholique, issue du travestissement et de la duplicité multivoque qui cherche à flouer la réalité pour la perdre dans la virtualité, le factice, la bêtise, et qui se sert des médiocres pour arriver à ses fins.

Et pendant ce temps on massacre les blancs en toute impunité :

Chasse aux Blancs en France ! White Hunting in France-Pariswww.dailymotion.comJe vais surement me faire enlever cette video voir mon compte car il est interdit de dénoncer le racisme anti-blanc, de loin le racisme le plus present en Europe occidental. Mais voir cette video ou je vois un de mes frere se faire tabasser juste parce qu'il est blanc m'est inssuportable ! Je n'ai d...

Les hordes à la solde du bolchevisme, sous l'œil compatissant du régime dictatorial que nous vivons, à l'assaut de la France, de son Peuple, qui doit tout subir. Il convient d'adresser cette vidéo à l'AGRIF afin qu'elle fasse procès public de cette barbarie tolérée par ce qui n'est plus une République, mais le fourrier du mondial socialisme, dictature par excellence cherchant la mise en esclavage de nos Peuples, et leur génocide par sa police politique.

On profane les églises :

Profanations églises : Pétition pour les faire cesser et les sanctionner - Aleteiawww.aleteia.orgUne pétition de CitizenGo pour demander au ministre français de l’Intérieur Manuel Valls de mettre plus « d’énergie » dans son rôle de défenseur des droits de tous les citoyens … y compris ceux des chrétiens!

Entre les femems payées par les milliardaires apatrides dont la corruption est telle qu’ils ont dépassé toutes les bornes, femems qui miment des avortements dans nos églises, les hordes bolcheviques qui incendient et massacrent nos églises, tout va bien pour la subversion.

On commence à entamer un programme de tri des populations :

Les pauvres dans le viseur de l’Europejoelecorbeau.comUne directive européenne permet aux états de l’UE d’expulser des familles avec des revenus faibles voire des chômeurs, ressortissants de l’UE. Des nombreux français se font expulser de la Belgique en 2013 … L’injustice européenne vient de franchir une nouvelle barrière !

La belle europe choisissant ses populations ! On commence par la liquidation des pauvres, cela ne vous rappelle rien ?

Et bien entendu on reprend le thème si cher à la subversion, le genre :

Parlement européen : la Commission ressuscite le rapport Estrela - Aleteiawww.aleteia.orgCoup de théâtre : alors que, contre toute attente, le rapport Estrela avait été rejeté par le Parlement Européen le 10 décembre dernier, la Commission relance le débat, à la veille des élections.

Où l’on voit les apôtres du retour à la matière brute se dévoiler.

On cache les procès en cours :

LA BOMBE.... - Le blog de democratieliberale.over-blog.orgdemocratieliberale.over-blog.orgA faire circuler le + possible....... c'est une BOMBE pour le PS ! mais qui va être étouffé On parlait de ceci en avril dernier et on disait: y a rien de vrai; eh bien en voici la preuve A faire circuler le + possible....... c'est une BOMBE pour le PS...

Affaire Verdin : Plainte pour pedophilie contre Lang, Hollande et Moscovici recevablehttp://www.egaliteetreconciliation.fr/Affaire-Verdin-la-plainte-contre-Lang-Hollande-et-Moscovici-est-recevable-14939.html

 

Voyez par qui vous êtes gouvernés et vous comprendrez mieux la descente aux enfers que la subversion veut atteindre par votre mise en esclavage économique et sexuelle, le viol des enfants, quand ce n’est pas leur mise à mort dans des tortures inimaginables aux fins de s’en nourrir n’est que le sommet de l’iceberg qu’il faudra un jour dissoudre.

On finance de nouvelles religions pour détruire l’identité spirituelle de la France :

Nantes interdit Dieudonné mais finance la mosquée de l'UOIF (Frères Musulmans) sur fonds publicswww.islamisation.fr Une information de la presse locale, Presse-Océan du 11 mai 2009. L'Association Islamique de l'Ouest de la France (AIOF), rattachée à la...

Dans le mépris de la Loi de 1905, voyez la subversion en action tentant de nous imposer l'Islam pour nouvelle religion.

On créé des affaires afin de venir en sauveur :

Saga de l'affaire Dieudonné: La quenelle vue du pays du goulag levant (ex-USA)...resistance71.wordpress.comQuenelle: Courage ou salut nazi inversé ? … Gordon Duff, et Press TV, Téhéran 2 janvier 2014 url de l’article: ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~ [ Note de l’éditeur...

Ne vous est-il pas venu à l'Esprit que cette affaire n'est qu'un coup monté par les francs-maçons du Grand Orient et de la Grande loge se servant d'un des leurs pour contredire la pensée unique et intervenant pour taire cette "dérive" aux fins de museler la liberté de penser dans notre Nation ? Regardez et analysez les appartenances des protagonistes : tout devient clair ? Voici comment la subversion travaille pour détruire l'Etre Humain en son droit inaliénable de penser afin de le rendre esclave à son abjection.

Et on prépare des attentats ou autres  afin que le Peuple consente à cette gouvernance de barbares :

La manipulation qui vient (par Zentropa)cerclenonconforme.hautetfort.comLe gouvernement français – c’est à dire la représentation nationale temporaire des intérêts et stratégies de la finance internationale – est à...

Attendons-nous au pire avec cette gouvernance en prosternation devant la subversion, tout ce qui n'est pas la France et ne le sera jamais, alors qu'elle n'a plus aucun crédibilité sinon celle d'instaurer l'ukase bolchevique dans notre Nation, avec ses gardes rouges, ses milices, sa police politique, aux fins de conserver par la terreur son pouvoir ne représentant pas 18% des voix des Françaises et des Français. Tel que le dit l'article, un nouveau Carpentras sous faux drapeau, qui permettra de voir arriver la boue en sauveur de la fange. Le mondial socialisme n'a décidemment pas la cote dans notre Pays. Donc méfiance, méfiance contre tout ce qui est subordonné aux loges inverses, demander à vos prétendants au pouvoir leurs appartenances et ne votez en aucun cas pour celles et ceux qui appartiennent au Grand Orient, à la Grande loge féminine, à la Grande Loge de France, à la Fondation Franco Américaine, aux sectes les plus diverses, soldatesque dantesque de la destruction de toutes valeurs humaines qui aujourd'hui submerge les pouvoirs afin de les dissoudre dans l'esclavagisme le plus purulent que la Terre ait connu. A vous de choisir, la Liberté où l'esclavage.

On met en exergue toute la pourriture intellectuelle de ce monde :

VIDÉO | Quand Valls défendait la liberté d'expression... à propos de Golgota Picnic, une pièce...www.ndf.frVotre média Nouvelles de France avait alors dénoncé le fait que le théâtre qui l’accueille soit massivement subventionné par la Ville de Paris et relayé les initiatives tentant d’y mettre un terme (exemple). Ici, ce sont les libertés avant tout ! if (typeof(addthis_share) == "undefined"){ addthis_sh...

Il est normal pour toute la porcherie humaine de s'exprimer pour le bolchevisme hideux qui vient d'instaurer sa dictature communautariste.

On détruit notre Armée :

Le colonel Chamagne sur l’abandon de notre industrie de défense | Le Bréviaire des Patrioteswww.lebreviairedespatriotes.frLe colonel Chamagne sur l’abandon de notre industrie de défensePublié par : Christopher Lings 14 janvier 2014dans L'actualité en vidéo, VidéosLaisser un commentaireÀ l’Université d’automne 2013 de l’Union Populaire Républicaine (UPR), le Colonel Régis Chamagne évoque le pillage de l’industrie frança...

La destruction de notre Armée par la subversion.

On porte aux nues les traîtres à la France, communiste travaillant pour le terrorisme qui se faisait un délice de trancher le sexe de nos soldats en Algérie et les exposer la bouche pleine de leurs attributs aux yeux du public :

Pauvre France, voir un communiste trahissant la France et son armée, devenir l'icône d'actualités répugnantes ! les communistes ont cent cinquante millions de morts sur la conscience et n'ont jamais faits l'objet d'un quelconque Nuremberg! Il serait temps de se réveiller!

On conchie ses parents ce qui est du plus haut comique lorsqu’on voit que le personnage était un communiste ayant combattu dans les brigades internationales dirigées par les tueurs du Komintern, soutenus par le Grand Orient de France :

Il est trop amusant de voir les fils de communistes dont les père ont embrassé le national-socialisme, ce jour renier leurs parents, pour complaire à la pensée unique, et ce au moment où la liberté de s'exprimer vient d'être bâillonnée dans notre Nation par une opération très bien menée par les loges du Grand Orient. Cela fait partie de la rééducation de notre Peuple. Mais notre Peuple né après 1945 n'a pas à subir ce traitement infâme le vouant à la prosternation et la flagellation pour des faits, et là c'est le comble, dont l'origine est la liaison communisme et national-socialisme, n'oublions pas que les communistes jusqu'à l'opération Barberousse, l'invasion de la Russie, ont été les collaborateurs les plus zélés, la Russie étant l'alliée des Allemands, et ce bien avant-guerre, construisant le matériel de guerre qui allait servir les nationaux socialistes dans leur objectif, savoir l'instauration d'un nouvel ordre mondial national socialiste. Nous n'avons guère à envier cette période alors que le mondial socialisme cherche à pulvériser nos Nations, nos racines, notre religion au profit des mêmes tireurs de ficelles, qui ont provoqué la première et la deuxième guerre mondiale. Cette rééducation médiatique ne doit en aucun cas faire l'objet d'un consensus, ni même de la moindre écoute, car elle ne concerne en aucun cas la France de ce jour qui n'a pas à s'incliner devant cette tentative subversive par excellence.

Et les suces queues de l’usure entonnent leur ban d’honneur pour l’hallali de tout ce qui ne pensent pas comme eux, dans la pensée la plus délabrée que l’Humanité ait connue :

Dieudonné : Les Francs-Maçons réagissentDieudonné : les Francs-Maçons réagissent

Oui, cela risque de recommencer, que de voir cette subversion qui parle entonner le meurtre des Peuples au nom de leur liberté égalité fraternité qui ne concerne en aucun cas les sectes, mais les Peuples sous le joug de ce bolchevisme qui se veut morale, alors qu'il traîne cent cinquante millions de cadavres derrière lui ! Voici la honte de la France, cette secte sauvage et barbare qui a usurpé le pouvoir du Peuple pour cacher les crimes de ses mandants, pourrissant toutes nos Institutions y compris internationales pour imposer son modèle mondial socialiste, sa dictature universelle! Oui gémissons sur les cent cinquante millions de cadavres que cette duperie a mis en forme, mais agissons pour qu'ils soient reconnus et que leurs auteurs, même à titre posthume, soit jugés devant le Tribunal Pénal International, au même titre que leurs petits frères nationaux socialistes ayant massacrés les populations de confession Juive dans leurs camps de concentration, agissons pour que la vérité éclate, ce qui est le cas ces dernières années, et que personne ne soit dupe de cette rééducation de la prosternation qui masque le génocide des Peuples Occidentaux et Eurasiens, au profit de l'usure et de ses féaux. Et surtout cessez de voter pour les esclaves de ces sectes qui prétendent au pouvoir!

Mais qu’est-ce que cette prétention dictatoriale qui les pieds en équerre, petits esclaves d’El Shaddaï, dictent la pensée correcte, alors qu’ils sont les descendants des vecteurs qui ont occasionné cent cinquante millions de victimes à travers le monde :

Accueil - axedelaresistance.com » Radio Courtoisie : Franc-Maçons et Mondialismeaxedelaresistance.comVous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

De l'antisémitisme, un rappel important:

D’après le très conservateur et très explicite Oxford Universal Dictionary, le mot sémite a été employé pour la première fois en 1875, et décrit une personne qui appartient à la race englobant presque tous les peuples descendants de Sem, le fils de Noah, d’après la genèse, chapitre 10, de l’ancien testament, et dont la langue maternelle est une langue sémite – d’où les Akkadiens, les Phéniciens, les Hébreux, les Araméens, les Arabes, les Assyriens…

Dans le dictionnaire de Langer de l’Histoire du Monde, il est dit que le terme sémite ne s’applique pas à une race, mais à un groupe de peuples, dont la langue maternelle est le sémite.
Le profane pourrait donc penser, eh bien les Hébreux, les Juifs d’aujourd’hui sont donc des sémites. C’est vrai, les Hébreux sont des sémites, mais on peut se demander aujourd’hui quel est le lien entre les Juifs et les Hébreux, les Juifs d’aujourd’hui n’ayant presque rien de commun avec les Hébreux.
Qui sont les Hébreux ?

Les Hébreux ne viennent pas comme on le dit souvent, de Chaldée. Ils vinrent en Chaldée comme étrangers, et ont été traités de la sorte, et chassés. Le pays d’origine des Hébreux est décrit dans le premier livre de Moïse comme étant la région entre Messa et Saphar, la montagne de l’est d’Ebal, c'est-à-dire la région de la pointe la plus au sud de la péninsule Arabe.
Dans l’ancien Testament, on peut lire que Sem est le fils de Noé, ce qui est une erreur, cela vient du fait que Néhémie et Esdras ont pris des poèmes et les légendes du vieux Babilus, les ont recopiés et les ont adaptés selon leurs intérêts en les falsifiant. Ils ont fait pareil avec l’histoire de Sargon, qu’ils ont pris pour modèle pour l’histoire de Moïse, dont la véritable histoire est complétement différente. De plus Moïse a vécu plus de mille ans après le Roi Sargon.

Les Hébreux viennent donc en réalité de ce point géographique, dont parle le premier livre de Moïse 10-30, c'est-à-dire de l’endroit le plus étroit de la Mer Rouge, tout au sud, au pied du Mont Ebal. Là, une nouvelle tribu s’était formée à partir de peuples différents, dont le chef s’appelait Ali Habr, chassé de la tribu des Schabées. La tribu prit le nom de Habrites, qui devint plus tard Hébreux. D’autres hommes chassés de leur tribu vinrent rejoindre cette nouvelle tribu, ainsi que des esclaves évadés. Peu à peu se forma un nouveau Peuple.

Ali Habr fit construire une forteresse, et partit à la conquête de l’ile de Bara (Perim), qui appartenait au royaume d’Egypte. Là, il fit alliance avec les tribus Ethiopiennes, les Amchars et les Kabyles. Ensemble, ils conquirent le territoire des Maures jsuqu’au Lac Ugan Ugan ( Ouganda actuel). Là, il fonda son royaume et cet à cet endroit que son Peuple prit le nom d’Hébreu.
Comme Ali Habr avait institué la polygamie, un Peuple complétement nouveau émergea, constitué de mélange de divers types humains. Dans la force de l’âge Ali Habr contracta une maladie. A cette époque vivait un sorcier dans la tribu des Genites au pays de Sina ( Sinaïe). Il était connu pour faire des miracles à travers des sacrifices humains qu’il destinait à un dieu sauvage. Ali le fit venir à lui. Le sorcier introduisit alors le rite de la circoncision pour tous les hommes, ainsi que son dieu Jaho ou encore Yahvé, ou encore El Shaddaï auprès de tous les Hébreux. C’est ce Yahvé qui apparut à Abraham, un descendant direct d’Ali Habr, avec ces mots : Ani ha El Schaddaï ( je suis El Schaddaï). Il exigea de nombreux sacrifices Humains et des guerres en nombre pour consolider son pacte avec les Hebreux. Ali Habr consolida ses conquêtes et prépara une guerre contre le pays de Habach, dont le roi était de la famille du Pharaon. Le roi appela les Egyptiens à l’aide. Le Pharaon Sesostris 1er envoya une flotte et une armée, les Hébreux furent battus, les soldats du Pharaon prirent aussi la forteresse de Ali Habr, triomphant de leur ennemi.

Voici la genèse du Peuple Hébreu. Tous leurs crimes de sang se trouvent dans les livres de Moïse à Esther , de l’Ecriture dite Sainte, d’une manière usurpée, car on peut y dénombrer plus de soixante-dix massacres et génocides, sans compter les crimes, les pillages, les viols, l’inceste, la pédophilie et autres atrocités. Aucun de ces crimes n’est jamais puni, au contraire, Yahvé ordonne ces méfaits, qui traduiront les principes du Talmud. Le Peuple Juif s’identifie malgré tout, à part quelques exceptions, sans la moindre honte, à cette histoire sanguinaire de laquelle dérive sa loi. 
Il convient de préciser que 95% des Juifs ne sont pas descendant d’Hébreux ou de sémites, mais un mélange de Huns et de Turcs. Ils ne viennent pas du Jourdain mais de la Volga, pas de Canaan, mais du Caucase, et n’ont aucun lien génétique avec Abraham, Isaac et Jacob, mais avec les Huns, les Uigoures, et les Magyars.

Le Peuple Juif se compose de deux partie, les Sefardim et les Ashkenazim. Les premiers sont d’origine hébraïque et ont vécu depuis l’antiquité en Espagne d’où ils ont été chassés au 15eme siècle. En 1960 ils étaient 500 000 tandis que les Ashkenases ou juifs Khazars étaient 11 000 000.
Les Khazars sont un peuple d’origine Turc, dont la vie et l’histoire sont très proches du développement de l’histoire juive en Russie. Venant de Turquie, ils étaient des nomades des steppes, qui vivaient de rapines et de pillages. Au milieu du 6eme siècle, ils s’établirent au sud de la Russie, bien avant la monarchie des Varègues. Le Royaume Khazar trouva ici son apogée en menant des guerres constantes contre ses voisins, et domina les territoires allant de la mer Caspienne à la Mer Noire, du Caucase à la Volga.

Au 8eme siècle, le Chagan, Roi des Khazars, se convertit au judaïsme, ainsi que sa cour et une grande partie de son Peuple. La raison en était due à leur position géographique précaire, entre l’Empire Romain d’Orient et les partisans agressifs de Mahomet. Les deux exigeaient que le Peuple Khazar se convertisse soit au Christianisme, soit à l’Islam. A la fin du 9eme siècle, à part quelques exceptions, le Peuple Khazar avait embrassé la religion juive dont la Loi est le Talmud.
Ce fut Obadhiah, un successeur de Bulan, sur le trône, qui renforça le royaume Khazar et affermit la religion juive. Il invita des savants à s’établir dans son royaume, fonda des synagogues et des écoles. Le Peuple fut introduit à la Bible et au Talmud. Les Khazars dès lors utilisèrent l’écriture hébraïque, mais leur langue restait la leur.

Obadhiah laissa son trône à son fils Ezekiahn celui-ci le laissa à son fils Manasseh, puis vinrent Hannukah, Isaac, Moïse, Nisi, Aaron II, Joseph, tous deescendants directs d’Obadhiah. Les Varègues de Russie, d’origine scandinave, établis à Kiev menèrent une dernière offensive contre les Khazars et gagnèrent cette ultime bataille, quatre ans plus tard, ils envahirent le royaume Khazar à l’est de l’Azov. Beaucoup de membres de la famille Royale Khazar se réfugièrent alors en Espagne, en Hongrie, mais la majorité resta dans ce qui restait de son royaume.

Le Professeur Graetz, dans son livre History of the Jews nous explique que les Khazars exerçaient une sorte de religion fanatique, un mélange de sensualité et d’inceste. Après Obadhiah il y eut un grand nombre de rois Khazars, et d’après leur droit, il devait être de confession juive. 
Cela prouve qu’aujourd’hui seul 5% de personnes de confession Juive peuvent se prétendre d’origine Hébreuse, et donc Sémite, mais en aucun cas 95% de la population étant de confession juive.
Les juifs les plus connus d’origine Khazars sont les Rothschild.

La révolution bolchevique qui a occasionné 60 000 000 de victimes en Russie, en fera autant en Chine, et dans tous les Pays du Monde, trente millions, fut une révolution des Khazars, qui se sont auto financés afin de détruire la monarchie Russe. Leurs Leaders, Chernoff, Von Gutman, Trotzki, Bronstein, Martoff, Zederbaum, Kamhoff, Katz, Meshkoff, Goldenberg, Zagorsky, Krochmal, Suchanov, Gimmer, Dan, Gurvitch, Parvus, Helphand, Kradek, Sabelson, Zinoviev, Apfelbaum, Stekloff, Nachamkes, Larin, Lurye, Ryazanoff, Goldenbach, Bogdanoff, Josse, Goryeff, Goldmann, Zwewdin, Wanstein, Lieber, Ganezky, Fuerstanberg, Roshal, Solomon, Lénine, Staline, Yagoda, Kroutchev, etc, etc, les listes sont impressionnantes, 90% des gouvernements successifs, y compris dans les simples provinces, comme dans les goulags, étant représentation de personnes de confession juive d’origine Khazar, toute personne qui n’ont jamais été jugé, fusse par contumace, pour le génocide sciemment organisé du Peuple Russe, qu’ils ont, rappelons-le sciemment organisé de même en Pologne en liquidant d’une balle dans la nuque toute son intelligentzia.

La notion d’antisémitisme est donc totalement erronée, et injustifiée, car elle ne peut s’appliquer qu’aux Peuples Sémites, donc principalement Arabes et en aucun cas aux Khazars qui se sont convertit au Judaïsme, majorité à 95% ce jour de celles et de ceux qui ont embrassé la religion Juive.
Il ne peut y avoir d’antisémitisme qu’à l’égard des Séfarades qui représentent 5% du Peuple constitué Juif, et en aucun cas au regard des 95% représenté par les Khazars s’étant converti au Judaïsme. 
Cette invention détournée d’antisémitisme qui ne peut s’appliquer qu’aux Séfarades et à la majorité des Peuples Musulmans trouve ici un moyen de propagande générée qui ne peut qu’aveugler et cacher la réalité formelle qui, elle, ne se présuppose dans les faits historiques.

Rappel pour les hors la loi qui veulent domestiquer la Liberté de penser et de s’exprimer :

Charte des Nations Unies :

Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

Article 19

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.


Traité de Lisbonne

Article 65

- Interdiction de l'esclavage et du travail forcé

Nul ne peut être tenu en esclavage ni en servitude. 2. Nul ne peut être astreint à accomplir un travail forcé ou obligatoire. 3. La traite des êtres humains est interdite.

Article 70

- Liberté de pensée, de conscience et de religion

1. Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion. Ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement, en public ou en privé, par le culte, l’enseignement, les pratiques et l’accomplissement des rites. 2. Le droit à l’objection de conscience est reconnu selon les lois nationales qui en régissent l’exercice.

Article 71

- Liberté d'expression et d'information

1. Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières. 2. La liberté des médias et leur pluralisme sont respectés.

Article 72

- Liberté de réunion et d'association

Toute personne a droit à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d’association à tous les niveaux, notamment dans les domaines politique, syndical et civique, ce qui implique le droit de toute personne de fonder avec d’autres des syndicats et de s’y affilier pour la défense de ses intérêts. 2. Les partis politiques au niveau de l’Union contribuent à l’expression de la volonté politique des citoyens de l’Union.


Constitution Française

Article 68-1

Les membres du Gouvernement sont pénalement responsables des actes accomplis dans l’exercice de leurs fonctions et qualifiés crimes ou délits au moment où ils ont été commis.
Ils sont jugés par la Cour de justice de la République.

La Cour de justice de la République est liée par la définition des crimes et délits ainsi que par la détermination des peines telles qu’elles résultent de la loi.

TITRE XV

Article 88-1

La République participe à l’Union européenne constituée d’États qui ont choisi librement d’exercer en commun certaines de leurs compétences en vertu du traité sur l’Union européenne et du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, tels qu’ils résultent du traité signé à Lisbonne le 13 décembre 2007.

Déclaration de 1789

Article X

Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

Article XI

La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.

Et pendant ce temps, alors que la Liberté est conchiée, les réseaux pédophiles en toute impunité traquent nos enfants, les enlèvent, et les soumettent à la cruauté la plus barbare.

Pour mieux comprendre ce qu'il en est des crimes rituels initiés par les loges déviantes et le satanisme le plus répugnant dont les réseaux enlèvent nos enfants pour les soumettre à la barbarie inhumaine :

De André BARON Les Sociétés secrètes et leurs crimes (1906), extraits :

« PROSTITUTION SACRÉE ET SACRIFICES HUMAINS

Les incantations magiques en langue accadienne que nous avons citées remontent, nous l'avons dit, à une antiquité prodigieusement lointaine. François Lenormant a fait remarquer l'importance capitale de l'une d'elles, pour démontrer combien était ancienne, en Chaldée, l'immonde institution de la Prostitution Sacrée des deux sexes qui, des rives de l'Euphrate, couvrit de sa fange l'Asie entière.

Voici le texte

I. Le dieu mauvais, le démon mauvais,

Le démon du désert, le démon de la montagne,

Le démon de la mer, le démon du marais.

Le démon mauvais qui saisit le corps, qui agite le corps,

Esprit du ciel, souviens-t ‘en! Esprit de la terre, souviens-t ‘en !


II. Le -démon qui s'empare de l'homme,

Le démon possesseur qui s'empare de l'homme,

Le gigim qui fait le mal,

Produit d'un démon mauvais,

Esprit du ciel, souviens-t ‘en ! Esprit de la terre, souviens-t ‘en !

 

III. La prostituée sacrée au cœur impur qui abandonne le lieu de prostitution,

La prostituée du dieu Anna qui ne fait pas son service.

Le hiérodule qui fautivement ne va pas à son lieu,

Qui ne taillade pas sa poitrine,

Esprit du ciel, souviens-t ‘en ! Esprit de la terre, souviens-t ‘en !

 

A côté des prostituées sacrées qui desservaient à Erek le temple d'Istar, les voici donc, exerçant  leur sacerdoce de honteuse débauche dès les temps des vieux Akkads, les mêmes hiérodules dont Lucien a décrit le sanglant fanatisme, dans les fêtes de Cybèle; les mêmes que Jéhovah poursuivit si souvent de ses anathèmes; les mêmes qui, au nombre de 450 pour la divinité mâle, et de 400 pour la divinité femelle, étaient pieusement nourris aux frais de la reine Jézabel, l'ardente propagatrice parmi les Hébreux des cultes de Moloch et d'Astarté.

Ils criaient à haute voix, dit la Bible, et ils se faisaient des incisions avec des couteaux et des lancettes, selon leur coutume, jusqu'à ce que le sang coulât sur eux. (II, Rois, XVIII, 28).

Tandis que la principale dévotion féminine consistait dans la prostitution sacrée des hiérodules femelles (en assyrien Qadista, en hébreu Kedeschot), la dévotion des hiérodules mâles était double par la vue de leur sang, ils excitaient la frénésie des Initiés pour les préparer à  l'accomplissement des Sacrifices humains, et ils livraient leurs corps aux adorateurs d'Astarté, pour les plus singulières œuvres de piété qu'aient imaginées les Sociétés Secrètes des sorciers chaldéens.

L'inscription phénicienne trouvée à Chypre en 1879, près de Larnaka, nous présente un compte mensuel dans lequel figure le personnel d'un temple d'Astarté; nous y voyons mentionné le prix qu'ont gagné les courtisanes sacrées (Alamot, les almées) et aussi les hommes désignés sous le nom de Chiens. (M. Vigouroux, Dictionnaire de la Bible. Astarthé-)

On y trouve (ligne 14) les Kelabîm, littéralement « les Chiens ». Dans le contexte où ils sont nommés, il est certain que les Kelabim désignent les garçons qui se livraient à une honteuse prostitution dans les sanctuaires de l'Astarté phénicienne. Il n'est pas moins certain, par conséquent, que le Kelèb, mentionné au Deutéronome (XXIII, 19). est l'équivalent du Kàdesch, de même que Amtot répond à la Kedeschâh du verset précédent. (J. Derenbourg, Revue des Études juives.Paris, 1881, p. 126.)

Ainsi, les prostitués mâles et femelles, « consacrés » à la Vénus orientale, s'appellent les Kâdeschim et les Kedeschot. C'est au fond le même titre que Kadosch dont se parent glorieusement nos Francs-Maçons du 30e degré ils ont là des aïeux et des aïeules dont ils peuvent être fiers.

Pour accompagner les deux prostitutions, voici les Sacrifices Humains en Chaldée

Sur un cylindre assyrien (publié par J. MENANT, Recherches sur la glyptique orientale, t. I, p. 151) figure la statue du dieu, assise sur un trône. Le sacrificateur saisit la victime .agenouillée, il la frappe du glaive.

Plus loin le pontife avec sa longue robe à franges, sa tiare ornée de cornes. La Bible dit formellement qu'encore au septième siècle avant notre ère, les habitants de Sippara (Sepharvaïm) sacrifiaient leurs fils et leurs filles pour honorer Adrammelek et Annamelek.

Nous pouvons citer un fragment de littérature nationale relatif aux sacrifices d'enfants.

La tête de l'enfant pour la tête de l'homme a été donnée, la poitrine de l'enfant pour la poitrine de l'homme a été donnée. (Voir Franc. Lenorm., Etud.accad,, t. III, p. 142).

Une autre inscription dit ce qui suit : Pour que Raman soit favorable et donne la prospérité, Sur les hauteurs on brûle un enfant. (Franc. Lenorm. et Babelon, Rist. anc, t. V. p, 308).

Avec la Chaldée, voici pour la Phénicie et la Terre de Chanaan.

Au troisième siècle de notre ère, l'occultiste néoplatonicien Porphyre écrivait :

« Les Phéniciens dans les grandes calamités soit de guerre, soit de sécheresse, soit de famine, sacrifiaient ce qu'ils avaient de plus cher à Saturne; et ce sacrifice se faisait en conséquence d'une délibération publique. L'Histoire phénicienne est pleine de ces sacrifices. Sanchoniathon l'a écrite en langue phénicienne, et Philon de Byblos l'a traduite en grec en huit livres. » (Porphyre: De abstinentia, liv. II, chap. LVI).

Les religions chananéennes et phéniciennes étaient caractérisées par un culte particulièrement licencieux et sanguinaire. Les orgies, la débauche et la prostitution y revêtaient un caractère sacré. Les sacrifices humains y étaient admis. Dans le cas de dangers, le roi et les nobles fournissaient tous ceux de leurs enfants que le dieu réclamait. On les brûlait vifs devant lui et l'odeur de leur chair apaisait sa colère. Pour que l'offrande fût valable, la mère devait être là, impassible et vêtue de fête. (M.Maspero,membre de l'Institut, Hist. anc., 4e édit., p. 342).

Ce qui était particulier aux Chananéens, c'était le caractère d'atroce cruauté empreint dans les cérémonies de leur culte. Aucun peuple de l'antiquité n'approcha d'eux dans ce mélange de sang et de débauche par lequel ils croyaient honorer la divinité. « Leur religion imposait silence aux sentiments les plus sacrés de la nature, elle dégradait les âmes par des superstitions tour à tour atroces et dissolues, et l'on est réduit à se demander quelle influence morale elle pouvait exercer sur les mœurs du peuple..» (Creuzer).

Le rite le plus affreux était ces sacrifices en l'honneur de Baal-Moloch, où des enfants étaient brûlés vifs par leurs propres parents. (Franç. Lenorm. et Babelon,Hist. anc., t. VI, p. 577. Paris, 1888).

La forme la plus fréquente de ce mode de sacrifice était le sacrifice des premiers-nés et plus généralement des nouveau- nés. (M. Ph. Berger, de l'Institut, sénateur, art. Phénicie, Encyclop. des sciences religieuses, publ. sous la direction de M. F. Lichtenberger, doyen de la Faculté de Théologie protestante de Paris, p. 545).

On sait que les Sacrifices humains avaient aussi leur place dans le culte des grands dieux de Babylone, d'Anou en Assyrie, de Kamosch chez les Moabites, de Melek ou Moloch dans la Bible, etc. C'est la coutume que l'Ancien Testament désigne par l'expression. « faire passer ses enfants par le feu » et dont les yahvistes mosaïstesne parlent qu'avec la plus grande horreur. Les principales victimes des Sacrifices humains chez les Phéniciens furent. les enfants, surtout les plus chers,

les premiers-nés, les plus beaux, quelquefois des jeunes filles nubiles. (M. Tiele, de Leyde). Annales du Musée Guimet, REV. DE l'Hist. DES RELIG., Paris, t. III, p. 207,208). Certes, ils furent abominables au suprême degré, ces Initiés des Mystères antiques dont les doctrines se traduisaient par la Prostitution Sacrée mâle et femelle en même temps que par les Sacrifices Humains. Mais les Initiés aux Mystères modernes valent-ils beaucoup mieux? Eh bien l'abrutissement des peuples, leur corruption voulue, favorisée, devenant pour les Sociétés Secrètes d'autrefois de hideux instruments de règne, nous retrouverons tout cela codifié, systématisé dans les papiers secrets des Illuminés de Weishaupt (1778) et des membres de la Haute-Vente (1846).

En outre, si pendant de longs siècles les Initiés de Babylone, de Tyr et de toutes les Sodomes chananéennes ont immolé à leurs dieux sanguinaires des milliers d'hommes, d'enfants et de jeunes filles, qu'est-ce donc que les milliers d'êtres humains, de vieillards inoffensifs, de vieilles femmes chargées d'années, de jeunes filles à peine pubères qui furent sacrifiés pendant la Terreur au Moloch franc-maçonnique et à la Déesse Guillotine, cette Aschérah moderne dressée non plus sur un autel mais sur un échafaud?

Le Crime intégral.

A l'immortel honneur du Judaïsme primitif et pur, qu'un abîme sépare du Judaïsme adultéré du Talmud, Moïse est presque le seul législateur de l'Antiquité qui ait énergiquement proscrit les trois souillures dont les Sociétés Secrètes des anciens Initiés salirent les Mystères par la magie, les vices contre nature et le sacrifice humain qui flétrit l'esprit, la sodomie (Solon et Lycurgue n'ont rien tenté ni contre la sodomie, ni contre les sacrifices humains, qui ont continué à fleurir en Grèce longtemps après eux. Quant à Zoroastre, il a fait de louables efforts, mais combien inférieurs à ceux de Moïse! ) qui souille la chair – le sacrifice humain, qui fait couler le sang, véhicule de la vie, le sang dont la Bible dit qu'il contient l'âme. Car l'âme de toute chair est dans son sang. » (Lévitique, eh. xvn, 14).

Réunir en un seul ces trois crimes contre la chair, l'esprit et ce qui semble infuser l'esprit dans la chair, n'est-ce pas commettre le Crime intégral, le Crime suprême? Or, jamais peuples ne le commirent autant que les peuples chananéens, grâce à l'effrayante démoralisation où les avaient jetés les Loges de sorciers, d'Initiés, de Kedeschim et de Kedescliot. Aussi avec quelle véhémence la Loi de Moïse interdit aux Hébreux le triple Crime contre l'Esprit, contre la Chair, contre le Sang. Trois chapitres du Lévitique entremêlent avec des règles de simple morale sociale les objurgations de Jéhovah contre ces trois tares chananéennes qui nous apparaissent dans les textes bibliques comme unies étroitement ensemble.

Et qu'ils n'offrent plus leurs sacrifices aux démons auxquels ils se sont prostitués que ce leur soit une ordonnance perpétuelle dans les âges.

Si quelqu'un de la famille d'Israël ou des étrangers qui font leur séjour parmi eux, mange de quelque sang que ce soit, je mettrai ma face contre celui-là qui aura mangé le sang, et je le retrancherai du milieu de son peuple.

Car l'âme de la chair est dans le sang. (Lévitique, ch. XVII).

L'Eternel parla à Moïse et lui dit :  Parlez aux enfants d'Israël et dites-leur Je suis le Seigneur, votre Dieu, vous n'agirez point selon les coutumes du pays d'Egypte où vous avez habité, et vous ne vous conduirez point selon les mœurs du pays de Chanaan dans lequel je vous ferai entrer; vous ne suivrez point leurs règles.

Vous ne donnerez point de vos enfants pour les faire passer par le feu en l'honneur de Moloch et vous ne souillerez point le nom de votre Dieu. Je suis le Seigneur.

Vous ne commettrez point cette abomination où 'on se sert d'un homme comme si c'était une femme.

Vous ne vous approcherez d'aucune bête et vous ne vous souillerez point avec elle. Et la femme ne se prostituera point à une bête, car c'est un crime abominable.

Vous ne vous souillerez point par toutes ces infamies dont se sont souillés tous les peuples que je chasserai devant vous; Qui ont déshonoré ce pays-là; et je punirai les crimes détestables de cette terre et elle vomira ses habitants.

Mais prenez garde que si vous commettez les mêmes crimes qu'ils ont commis, cette terre ne vous vomisse à votre tour, comme elle aura vomi les nations l'habitant avant vous. (Lévitique, ch. XVIII; pour les notes bibliographiques, voir Sainte Bible commentée, abbé Fillion, t. I, p. 384).

Après les lois d'interdiction, voici les lois pénales :

Quiconque des enfants d'Israël. donnera de de ses enfants à Moloch, sera puni de mort le peuple du pays l'assommera de pierres.

Si un homme se détourne de moi pour aller chercher les magiciens et les devins. je l'exterminerai du milieu de son peuple.

Si quelqu'un abuse d'un homme comme si c'était une femme, qu'ils soient tous deux punis de mort, comme ayant commis un crime exécrable leur sang retombera sur eux.

Si un homme ou une femme a un Esprit de python ou de divination, qu'ils soient punis de mort ils seront lapidés et leur sang retombera sur leurs têtes. (Lévitique, eh, XX).

Mais il était bien puissant sur le cœur d'Israël, l'attrait vertigineux de ce qui se cache dans l'avenir et du commerce des Vivants avec les Morts, des Mortels avec ces Esprits immortels que savaient évoquer les sorciers de Chanaan – Pourtant la voix de Jéhovah s'est élevée à nouveau :

Quand vous serez entrés au pays que l'Eternel votre Dieu vous a donné, vous n'imiterez point les abominations de ces nations-là. ·

Et qu'il ne se trouve personne parmi vous qui fasse passer par le feu son fils ou sa fille, ni devin qui se mêle de dévoiler l'avenir, ni aucun qui fasse des prédictions ni qui use de maléfices;

Ni enchanteur qui use de sortilèges, ni homme qui consulte l'esprit de python, ni aucun qui interroge les Morts

Car quiconque fait ces choses-là est en abomination à l'Eternel, et c'est à cause de ces abominations que l'Eternel. votre Dieu le chasse de ces nations-là de devant vous. (Deutéronome, XVIII).

Ne nous hâtons point de sourire à la pensée de ces « faiblesses » (comme diraient les génies de la libre Pensée, (les Ferdinand Buisson, les Homajs et les Cardinal) prédictions, envoûtement, conversations avec les Morts, toutes choses qui constituent les spiritismes d’aujourd’hui comme d’autrefois  car ce ne sont point seulement des pauvres d'esprit qui en usent. Le grand, l'intègre, l'incorruptible F. Maximilien de Robespierre avait en effet d'étroites relations avec les Loges martinistes. Or au dire du Dr Papus, Grand-Maître des Martinistes modernes, les travaux poursuivis par ses Frères du xvine siècle portaient « sur l'étude de la Magie cérémonielle, sur le rituel des évocations d'esprits.» Les compagnons du F. Willermoz, le haut maçon lyonnais, organisateur du Martinisme ainsi que de plusieurs des convents maçonniques qui préparèrent les saturnales sanglantes de la Terreur, les compagnons de Willermoz, dis-je, et le F. Willermoz lui-même étaient, écrit M. Papus, en rapports fréquents « avec des êtres étranges, d'une essence différente de la nature humaine» Ainsi donc, certains des Francs-Maçons qui ont déchaîné les brutes terroristes avaient été les dévôts des pratiques spirites les plus fantastiques, c'était par la Magie qu'ils avaient préludé aux sacrifices humains, tout comme faisaient deux mille ans auparavant les nations chananéennes. Rien de nouveau sous le soleil.

La Sorcière d'Endor.

Nous reviendrons sur la sorcellerie du Martinisme qui, aujourd'hui, joue un rôle bien plus sérieux qu'on ne pense généralement. Mais voici, dans la Bible, un épisode qui caractérise le Spiritisme antique, avec sa nécromancie : Et Saül ayant vu le camp des Philistins fut frappé de crainte et son cœur fut saisi d'angoisse. Il dit à ses officiers cherchez moi une femme qui ait un Esprit de python; j'irai la trouver et je saurai par elle ce qui doit nous arriver. Les serviteurs lui dirent il y a à Endor une femme qui a un Esprit de python.

Saül se déguisa donc et s'en alla, accompagné de deux hommes seulement. Ils vinrent la nuit chez cette femme et Saül lui dit  « Découvrez-moi l'avenir par votre Esprit de python et évoquez-moi celui que je vous dirai. » La femme lui dit « Qui voulez-vous que je vous évoque? » Il répondit « Faites-moi venir Samuel. » La femme ayant vu paraître Samuel jeta un grand cri et dit à Saül « Pourquoi m'avez-vous trompé? Vous êtes Saül. » Le roi lui dit « Ne craignez pas. Qu'avez-vous vu? » – J'ai vu, lui dit-elle, un Dieu qui sortait de la terre. Samuel dit à Saül « Pourquoi m'avez-vous troublé en me faisant venir ici.  Saül lui répondit « e suis dans une grande détresse, les Philistins me font la guerre et Dieu s'est retiré de moi. »

Samuel lui dit ; « Car le Seigneur vous traitera comme je vous l'ai dit de sa part; il déchirera votre royaume ; Demain vous serez avec moi, vous et vos fils. »

Saül tomba aussitôt la face contre terre, car les paroles de Samuel l'avaient épouvanté. (I, Reges, xxvm.)

 

Baal-Phégor.

Baal-Phégor était un dieu phallique, et la montagne (de Phégor) était regardée comme le phallus du dieu du ciel qui, sur ce point, s'unissait à la terre pour la féconder. (M. Tiele,de Leyde, Rev. hist. des Relig., Annal, du Musée Guimet, Paris, 1881, t. III, p. 178).

A l'attirance des divinations spirites, les Mystères chananéens joignaient, nous l'avons dit, l'attraction des plaisirs sensuels. La Bible nous en donne la preuve documentaire quand elle montre par quel calcul d'une perversité profonde les hauts Initiés, comme le sorcier chaldéen Balaam, savaient conseiller le secours de la Prostitution Sacrée pour entraîner aux Mystères de nouveaux prosélytes.

En ce temps-là, Israël demeurait à Settim, et le peuple tomba dans la fornication avec les filles de Moab. Elles appelèrent les Israélites à leurs sacrifices et ils en mangèrent et ils adorèrent leurs dieux.

Et Israël fut initié aux Mystères de Baal-Phégor.

Il arriva qu'un des enfants d'Israël entra dans la tente d'une Madianite (Moabites et Madianites étaient alliés, de races voisines). Phinées, fils d'Eléazar, entra après l'Israélite dans la tente et les perça tous deux, l'homme et la femme, d'un même coup dans les parties cachées.

Et la femme madianite qui fut tuée se nommait Cozbi et était fille de Sur, l'un des plus grands princes parmi les Madianites. (Nombres, en. xxv.)

Il est clair que si une fille de grande tente (comme l'on dit chez les Arabes modernes), une princesse se livrait ainsi à des étrangers avec ses compagnes, ce ne pouvait être que sous l'empire d'une superstition infâme mais rituélique. Nous avons donc là sous les yeux une scène de Prostitution Sacrée; la Bible en témoigne d'ailleurs en ces versets, en même temps qu'elle désigne Balaam comme ayant conseillé ce moyen de prosélytisme.

Voici, ce sont elles (les femmes de Moab et de Madian) qui, selon ce qu'avait dit Balaam, ont donné l'occasion aux enfants d'Israël de pécher contre l'Eternel à Phégor. (Nombres, ch. xxi, 16).

Ce sont d'ailleurs les princesses chananéennes entrées dans le harem des rois hébreux qui furent plus tard, au dire de la Bible, les principales causes de l'apostasie de leurs époux, attirés au culte sensuel d'Astoreth (Astoreth, la Vénus androgyne. Milcolm, « Notre roi », ou  Moloch « le Roi », ou Baal « le Seigneur ».) avant d'être englués dans les cérémonies sanglantes en l'honneur de Moloch, le mâle cruel de la déesse de volupté.

Or, le roi Salomon aima plusieurs femmes étrangères, outre la fille de Pharaon, des Moabites, des Ammonites, des Iduméennes, des Sidoniennes et des Héthéennes.

D'entre les nations dont l’Eternel avait dit aux enfants d'Israël « Vous n'irez point vers elles. car, certainement, elles détourneraient votre coeur pour suivre leurs dieux. » Salomon s'attacha à elles avec passion. Et Salomon suivit Astoreth, dieu des Sidoniens, et Milcolm, idole des Ammonites. (I. Rois, XI).

Le Sacrifice de Mésha, roi de Moab.

Il fallait, certes, que les prosélytes de cette religion de sang fussent affolés au préalable (et les Kedeschim avec les Kedeschot étaient faits pour cela) Sinon l'on ne pourrait comprendre cette scène d'une dramatique horreur Mésha, roi de ces mêmes Moabites que nous venons de voir prostituer rituéliquement leurs filles aux Hébreux, était assiégé par les rois d'Israël et de Juda; la ville allait succomber mais, pour forcer ses dieux à lui prêter secours, pour défier aussi les assiégeants d'accomplir un plus haut sacrifice, plus capable que le sien de mériter la victoire,

Mésha prit son fils aîné qui devait régner après lui, et il l'offrit en holocauste sur la muraille, et les Israélites eurent horreur, et ils s'en retournèrent en leur pays. (IV, Rois, ch. m, v. 27).

Israël gagné aux Mystères Chananéens.

Le culte de l'impudique Astoreth, à qui l'honneur des filles et des femmes était sacrifié, voilà l'appât. Puis, une fois la bête humaine dans les rets de la luxure. la vue du sang humain coulant dans les immolations rituelles et la Magie avec tous ses prestiges achevaient de faire perdre la raison aux néophytes. Les Mystères de Baal et d'Astoreth avaient subjugué les nations chananéennes. Ils conquirent à leur tour, et pour de longs intervalles, presque tous les Israélites. « Et ils oublièrent leur Dieu, adorant les Baalim et les Astaroth » (Juges, III, 7.)

Tous les crimes contre lesquels Moïse les avait mis en garde, ils les commirent les sorciers, les nécromanciens pullulèrent sur la terre d'Israël, et même, ajoute l'Ecriture, il y eut des Efféminés (Kedeschini) dans le pays et les enfants d'Israël firent toutes les abominations des peuples que le Seigneur avait broyés devant leur face. (III, Rois, xiv, 24).

Presque à chaque page de la Bible, revient une accusation comme celle-ci : (Les enfants d'Israël) avaient aussi dressé des Hammanim et des Aschérahs. (IV, Rois, XVII, 10), c'est-à-dire des stèles de pierre en l'honneur du Dieu mâle et solaire (Baal, Moloch, Adôn) et des pieux de bois consacrés à Astoreth; c'était ainsi, a raconté Lucien de Samosate, qu'au temple de Hiérapolis on voyait deux phallus colossaux consacrés par Bacchus (Adonis) à Junon (Astarté). (Lucien, De Dea Syra).

Les enfants d'Israël firent aussi passer leurs fils et leurs filles par le feu; ils s'adonnèrent aux divinations et aux enchantements (IV, Rois, xvn, 17)..

La Vulgate porte Astaroth, pluriel d' Astoreth; le texte hébreu donne Aserot, pluriel d'Aschérah. Nous avons vu que l'Aschérah était le symbole d'Astoreth, représentée sous la forme d'un pieu de bois ou d'une cippe conique en pierre.

Bref, tous les rois d'Israël sauf Jéhu, et quinze rois de Juda sur vingt-et-un (les trois quarts !) furent plus ou moins dévots aux Mystères obscènes et sanguinaires d'Astoreth et de Baal. A l'exemple des Chananéens, on installa des « Kedeschot» et des « Kedeschim » jusque dans le parvis du temple de Jéhovah, devenu semblable ainsi à ce temple de la Vénus de Chypre où les prostitués des deux sexes travaillaient à grossir le trésor de la déesse.

Quant aux sacrifices humains chez les Hébreux apostats, ils furent si fréquents, si généreux de la chair des premiers-nés que, selon la forte expression du psaume CV, « la terre fut infectée de sang » (v. 38). Deux rois de Juda, molochistes tous deux, Aehaz et Manassé donnèrent l'exemple et accomplirent eux-mêmes un crime rituel pareil à celui de Mésha, roi de Moab ils brûlèrent vifs deux de leurs fils en l'honneur de Moloch, dans la vallée de Topheth, au pied de la montagne de Sion.

Les Rabbins assurent que la statue de Moloch était de bronze, assise sur un trône de même métal, pâtée des ornements royaux; sa tête était comme celle d'un veau et ses bras étendus comme pour embrasser quelqu'un. Lorsqu'on voulait lui immoler quelques enfants, on échauffait la statue en-dedans par un grand feu et lorsqu'elle était toute brûlante, on mettait entre ses bras la malheureuse victime qui était bientôt consumée par la violence de la chaleur. (Bible Vence, Edit. 1820, t. III, p. 44).

Dans son langage magnifique, Jérémie l'a chanté ; c'est pour avoir accumulé ces crimes de toute sorte (inspirés et multipliés par les Mystères chananéens) que les Juifs anciens furent emmenés en esclavage, leurs villes incendiées et rasées, Parce que les enfants de Juda ont fait ce que j'ai en horreur, dit l'Eternel; parce qu'ils ont mis leurs abominations dans la maison où mon nom est invoqué.(Jérémie, VII). Et parce qu'ils ont bâti des hauts-lieux à Baal, pour brûler au feu leurs fils et en faire des holocaustes à Baal. (Jérémie, XIX).

La Contagion, l’Hérédité.

Combien sont évocateurs de visions et de pensées, les passages de la Bible que nous avons cités, avec Balaam et les filles de Moab, Salomon et son harem rempli de princesses étrangères, et les enfants brûlés vifs dans la vallée de Topheth. Si l'on réfléchit à l'empire voluptueux des Mystères chananéens, à la force avec laquelle ils rendaient esclaves les Initiés par la terreur, terreur inspirée par les pratiques magiques et encore plus par les sacrifices humains on est stupéfait que le peuple juif n'ait pas sombré pour toujours dans l'idolâtrie, en se confondant à jamais avec les nations pourries qui le pénétraient de toutes parts.

Qu'il se soit laissé corrompre bien des fois et de toute manière, c'est un fait. La Bible, dit un éminent criminologue, est remplie d'aveux catégoriques ou de sous-entendus qui prouvent les abandons du peuple juif aux sollicitations suggestives d'une perversité de voisinage. (Dr Corre: Le Meurtre et le Cannibalisme rituels, édit. de la Société Nouvelle, 1893, p. 13).

Mais ce qui est prodigieux, miraculeux, c'est qu'il se soit toujours trouvé, au sein de la nation juive, une minorité irréductible pour conserver pures sa tradition et sa foi, une élite «au cou raide », comme dit l'Écriture, inaccessible à la démence de l'amour du sang et de la débauche.

Le monde entier, ne l'oublions pas, était couvert de sang et d'ordure, alors que, seul entre tous les peuples de la terre, le peuple juif gardait intact un culte séculaire, exempt des souillures amoncelées sur le fumier des Sociétés secrètes initiatiques.

En particulier, c'est avec une extraordinaire vigueur que les hontes phéniciennes – Magie, prostitutions sacrées, Sacrifices humains – ont proliféré dans toutes les colonies de Tyr et de Sidon. Ces arbres aux mauvais fruits enfoncèrent dans le sol des racines tellement vivaces, qu'aujourd'hui encore, là où les marchands chananéens installèrent leurs comptoirs, ils installèrent en même temps leurs Molochs sanglants et leurs lupanars sacrés ; on retrouve les traces de leurs coutumes.

Aussi bien, à n'en pas douter, c'est une survivance du culte de la Vénus carthaginoise, que la prostitution des filles des Ouled-Naïls, en Algérie. Nous avons une preuve encore plus frappante à fournir de la lointaine persistance des pratiques implantées par les vieilles Sociétés secrètes. Il s'agit cette fois du culte rendu à l'organe féminin – en grec « le ctéis ». Cela fait le pendant au culte obscène dont les Mystères égyptiens honoraient le phallus d'Osiris. Sur une pierre gravée d'origine syrienne, M. Lajard, de l'Institut, constate en effet la présence de « l'organe même du pouvoir générateur femelle », parmi les attributs placés autour d'une image de la Vénus androgyne, Astarté-Mylittâ. Il donne plusieurs exemples du même symbolisme. Un autre cône, dit-il, qui a été publié par La Chausser nous offre même la représentation d'un prêtre revêtu d'un costume asiatique et accomplissant un acte d'adoration devant un autel sur lequel on voit un ctéis et l'étoile de Vénus ou le Soleil ( Comparer l'étoile de Rempham et les stèles solaires ou Hammanim, chez les Juifs gagnés au culte de Moloch.

Ici, le ctéis semble devenir l'emblème de la déesse elle-même, et nous fait songer au surnom de Ctesulla sous lequel étaient adorées Aphrodite à Julis, et Artémis dans les autres villes de l'île de Géos. Ces doctrines assyro-phéniciennes, à travers une longue série de siècles et de révolutions religieuses ou civiles, ont laissé sur le sol de l'Asie occidentale des traces si profondes que l'adoration du ctéis n'a pas cessé d'être en usage chez certaines sectes de l'Orient et notamment dans une localité célèbre autrefois par le culte dont Vénus y était honorée. De nos jours, en effet, les Druzes du Liban, dans leurs vêpres secrètes, rendent un véritable culte aux parties sexuelles de la femme; (pour les Druzes), le plus grand de tous les péchés est la fornication avec les « Soeurs » ou Initiées.

Mais chez les Nozaïriens, qui ont aussi conservé la cérémonie de l'adoration du ctéis, la cohabitation charnelle est considérée comme le seul moyen par lequel puisse s'accomplir parfaitement l'union spirituelle. (De Sacy, Journal asiatique, lre série, t. X, p. 334-335. Félix Lajard Sur une représentation figurée de la Vénus orientale androgyne, mémoire lu le 13 décembre 1833 à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 1837, p. 52, 53, 54.)

Nous dirons la part qu'ont prise les ancêtres des Druzes et la Secte des Assassins (ou Haschichim) à la corruption de l'ordre des Templiers en qui certains Francs-Maçons érudits aiment à se reconnaître des ancêtres. Et nous verrons ainsi, par une chaîne ininterrompue, les doctrines de nos Frères adeptes du Malthusianisme et de l'Amour libre, se relier aux amours non moins libres bien que salariés que pratiquaient dans les temples phéniciens les prostitués mâles et femelles. C'est également ainsi que nous verrons le culte de la Pensée soi-disant libre se rattacher aux cultes antiques du phallus d'Osiris et du ctéis de la déesse Astarté.

Mais si le trafic de la pudeur des femmes est un crime qui marque d'un stigmate infamant les vieilles Sociétés secrètes asiatiques, le Sacrifice humain, leur autre tare fondamentale, était plus odieux encore.

A des scènes de luxure comme celles qui se répétaient sans cesse dans les parvis des temples d'Astarté, succédaient à bref délai les funèbres accents d'une dévotion barbare et les immolations meurtrières qu'elles provoquaient. (MM. Perrot et Chipiez, Histoire de l'Art dans l'Antiquité, Paris, 1885, t. III, p. 75.)

Pour l'étude des Crimes Rituels phéniciens, nous ne pourrions mieux nous adresser qu'à Philon de Byblos, le philosophe néoplatonicien qu'on appelait le « Platon juif » et qui étudia, en Phénicie même, les vieux livres des collèges sacerdotaux

C'était la coutume chez les- anciens Phéniciens, a-t-il écrit, dans les grandes calamités qui frappaient la ville ou la nation, et dans le but de racheter un désastre public imminent, de vouer quelques-uns en sacrifice aux dieux infernaux. (Philon, liv. I, cité par Eusèbe,Proepar. Euang., IV, 16.)

Les Sacrifices humains à Carthage.

Les Phéniciens et les phananéens ne se contentèrent pas « d'infecter leur terre de sang », comme dit la Bible; leurs marins ont colporté les crimes rituels en l'honneur de Moloch sur toutes les plages  d'Asie, d'Afrique et d'Europe, en même temps que le rite de la prostitution sacrée. Effrénés prosélytistes tant au point de vue cultuel qu'au point de vue industriel, Tyriens et Sidoniens furent, selon le mot de M. Ph. Berger (de l'Institut), « les commis-voyageurs » du monde antique, en religion comme en commerce Nous verrons tout à l'heure quel fut leur apport sanglant, en Grèce et en Italie. Mais il nous faut nous étendre sur l'importance affreuse que les Sacrifices humains eurent si  longtemps à Carthage, la principale colonie phénicienne, qui fut, il y a 2200 ans, la grande forteresse du Sémitisme en face des races aryennes toujours grandissantes.

Au premier siècle de notre ère, Diodore de Sicile écrivait Il y avait à Carthage une statue de Saturne (Moloch) en airain qui étendait ses mains creuses vers le sol de telle sorte que l'enfant posé sur leur paume en roulait dans un trou rempli de feu. (L. XX, ch. xiv.)

Plutarque, Initié aux Mystères, et comme tel expert dans les choses religieuses, dit que les Carthaginois sacrifiaient leurs propres fils. et ceux qui n'en avaient point achetaient, pour être immolés, des enfants à des pauvres. La mère de l'enfant sacrifié était présente elle ne devait ni pleurer, ni gémir. Et devant la statue du dieu, on faisait retentir les trompettes et les tambours pour que les cris des victimes ne pussent être entendus. (Plut. De la Superstition, ch. XII, éd. Firmiri Didot, p. 203).

Dans ses « Vengeances tardives de la Divinité » (ch. vi), Plutarque raconte que Gélon de Syracuse n'accorda la paix aux Carthaginois qu'à la condition qu'ils n'immoleraient plus leurs enfants à Saturne.

L'historien Justin, au temps de Marc-Aurèle, rapporte que Darius, roi de Perse, fit défense aux Carthaginois de sacrifier des victimes humaines. (L. XIX, ch. i;.) Deux siècles plus tard, Carthage, vaincue de nouveau par les Siciliens, immola cinq cents enfants dont deux cents tirés au sort dans ses familles les plus illustres. (Diod. de Sic, L. XX, ch. xiv).

Sept siècles après au dire d'un témoin ces abominations se commettent encore à Carthage.

En Afrique (écrit vers l'an 200 après J:-C. le carthaginois Tertullien) on immola publiquement des enfants à Saturne jusqu'au proconsulat de Tibère. Il fit attacher les prêtres de Saturne aux arbres mêmes du Temple qui couvrait ces affreux sacrifices, comme à autant de croix votives. Je prends à témoin les soldats de mon pays qui exécutèrent les ordres du proconsul. Cependant ces exécrables sacrifices continuent encore en secret. (Tertull. Apologét., ch. ix. Edit.Panthéon littér., p. 15, 16).

Mettant en oeuvre avec un. art merveilleux les données historiques des vieux auteurs que nous venons de résumer, Gustave Flaubert, dans son admirable roman « Salammbô », dépeint l'un des sacrifices où les Carthaginois faisaient, suivant l'expression consacrée par la Bible, « passer leurs enfants par le feu », en l'honneur de Moloch. Il s'agissait pour eux, ce jour-là, d'obtenir le secours du dieu pour leur ville en proie à la famine et aux souffrances d'un horrible siège. « Cependant un feu d'aloës, de cèdre et de laurier brûlait entre les jambes du colosse. Ses longues ailes enfonçaient leurs pointes dans la flamme; les onguents dont il était frotté coulaient comme de la sueur sur ses membres d'airain. Autour de la dalle ronde où il appuyait ses pieds, les enfants, enveloppés de voiles noirs, formaient un cercle immobile et ses bras démesurément longs abaissaient leurs paumes jusqu'à eux, comme pour saisir cette couronne et l'emporter dans le ciel. Les Riches, les Anciens, les femmes, toute la multitude se tassait derrière les prêtres et sur les terrasses des maisons. Une angoisse infinie pesait sur les poitrines, et le peuple de Carthage haletait, absorbé dans le désir de sa terreur. Avant de rien entreprendre, il était bon d'essayer les bras du dieu. De minces chaînettes partant de ses doigts gagnaient ses épaules et redescendaient par derrière où des hommes, tirant dessus, faisaient monter, jusqu'à la hauteur de ses coudes, ses deux mains ouvertes qui, en se rapprochant, arrivaient contre son ventre, elles remuèrent plusieurs fois de suite, à petits coups saccadés. Puis les instruments se turent. Le feu ronflait. Les pontifes de Moloch se promenaient sur la grande dalle, en examinant la multitude. Il fallait un sacrifice individuel, une oblation toute volontaire et qui était considérée comme entraînant les autres. Mais personne jusqu'à présent ne se montrait, et les sept allées conduisant des barrières au colosse étaient complètement vides. Alors, pour encourager le peuple, les prêtres tirèrent de leurs ceintures des poinçons. Et ils se balafraient le visage. On fit entrer dans l'enceinte les Dévoués. On leur jeta un paquet d'horrible ferraille et chacun choisit sa torture Ils se passaient des broches entre les seins, ils se fendaient les joues; ils se mirent des couronnes d'épines sur la tête; puis ils s'enlacèrent par les bras et, entourant les enfants, ils formaient un autre grand cercle qui se contractait et s'élargissait. Ils arrivaient contre la balustrade, se rejetaient en arrière et recommençaient toujours, attirant à eux la foule par le vertige de ce mouvement tout plein de sang et de cris. Enfin, un homme qui chancelait, un homme pâle et hideux de terreur, poussa un enfant; puis on aperçut entre les mains du colosse une petite masse noire; elle s'enfonça dans l'ouverture ténébreuse. Les bras d'airain allaient plus vite. Ils ne s'arrêtaient plus. Chaque fois que l'on y posait un enfant, les prêtres de Moloch étendaient la main sur lui, pour le charger des crimes du peuple. Les victimes à peine au bord de l'ouverture disparaissaient comme une goutte d'eau sur une plaque rougie, et une fumée blanche montait dans la grande couleur écarlate. Puis des fidèles arrivèrent dans les allées, traînant leurs enfants qui s'accrochaient à eux; et ils les battaient pour leur faire lâcher prise et les remettre aux hommes rouges. Les joueurs d'instruments quelquefois s'arrêtaient épuisés alors on entendait les cris des mères et le grésillement de la graisse qui tombait sur les charbons. » (Gustave Flaubert, Salammbô, Paris, Charpentier, 1887, édit. définitive, p. 295 à 298).

Dans les poitrines où dort la grandeur évanouie de Carthage, le souvenir des atrocités qui la souillèrent semble avoir, jusqu'à nos jours, traversé les siècles. Nous lisons en effet dans la Revue Britannique : Un savant belge, M. Vercoutre, a eu l'occasion d'étudier, en Tunisie, les tatouages dont les tribus nomades se couvrent la face et les membres. Il a pu constater que la plupart de ces tatouages figurent une sorte de poupée, les bras étendus, juchée sur une espèce de gril, sous lequel on voit parfois un feu allumé. (Pierre Guerraz, Rev. Brit. janv. 1893, p. 431). »

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k109840h

The dictatorship in action

Case Dieudonne

[Dieudonné 2013] "C'est le Lobby Israélien qui Filtre l'Humour en France"Tout est dans le titre : Dieudonné reste le seul ayant encore le courage de dénoncer cette vérité là. Quelques phrases de Dieudo tirées de cette vidéo : - "M... 

Listen to the State radio station, on the case Dieudonne, very interesting to see the particular successes tails rush on its implementation to death. It would be time to know that no one has the monopoly of a genocide: Congo, currently, more than 7.5 million murders, communism and national socialism, little brothers of socialism more than a hundred fifty million murders, does talk about the Amerindians, the Armenians, the Les Chouans" were filmed here, you must know that the massive liquidations are always the fact at the base of the fury socialist. The rest, it should be well advised to realize that everyone who born after 1930, has not to dedicate themselves to the genuflection to a history which is not of their doing and whose horrors committed are not of their acts. Then a little indecent exposure in respect of hundreds of millions of murders that this system flange by a coalition having extraordinary for purpose the destruction of our civilizations as of our customs, our right to think as of our freedom, is implementing. In our nation we must know now that only the Shoah must be venerated, and this massacre by the national socialists, I say well socialists, should be the only acknowledged genocide in this world, and to initiate this only truth, the State has just to provide a penalty for all those who would prejudge of the Shoah, then we expect a similar penalty for the crimes of communism, the crimes of the abomination socialist who has caused one hundred and fifty million victims, and are also expected the same penalties for those who conchient the Catholic Church, which in parts termed theater piss on the face of Jesus, as follc:tr: * on the face of God, without being the least of the world Worried by the Bolshevik dictatorship in place. It would be time to wake up in this nation subjected to this dictatorship the most contemptuous, that of the mediocre infatues in their housed reversed to believe the masters while they are pawns on the chessboard of the wear that they defend. The freedom to think doesn't compromise. There is of course here no question of challenging the Shoah, but well to mark that this is not the only genocide that has undergone the humanity, and that these genocides are continuing in the indifference the most notorious of certain governance which imagine returned 1936 in the Spanish Republic covered the blood of the living, whose nuns buried were unearthed and empalees for the pleasure of the socialist international led by the black lodges which are rampant in our Nation. Has everyone to analyze to understand better the serfdom in which we are and which by proper vote, it will be necessary to get rid of. 

While throne freemasonry deviant:

http://www.youtube.com/watch?v=MmILEncJrc8 

La vérité sur le réseau pédophile de Zandvoort et la réouverture d'une enquête. Pour la...www.change.org Bonjour à toutes et à tous, Vous vous demandez sans doute de quoi il s'agit lorsque je parle du réseau... 

Masonry, in the heart of  the horror. It is well known that the Freemasonry deviant either to the court of subversion, it is less well known that it is in some of its housed mantissa of networks of the horror, for the purposes that its members are bound by their vices and by their crimes to the so-called subversion.

Slavery?

http://www.youtube.com/watch?v=C2W96oqhC8w 

A little bit of lucidity on the slavery which is the fact of the tyranny of the wear.

The dictatorship is established:

Quand Manuel Valls bouscule l'État de droit - Boulevard Voltairewww.bvoltaire.frLe ministre de l’Intérieur est maître dans l’art de maintenir l’ordre public... et à l’occasion de le troubler. 

The tyranny is established and the France is no longer a rule of law since the January 9, 2014, that everyone be aware of that. In the denial of laws the more natural, the valet of the wear imposed dictatorship and gagged the people of France who no longer has the right to laugh and must in the servility the most abject prostration to what historically is not of his doing.

Intelligence?

Le cœur de la France ne bat plus à Paris ! - Boulevard Voltairewww.bvoltaire.frParis n’est plus le centre intellectuel de la France, mais plutôt celui du contrôle de la pensée et de la parole autorisées. 

The sewers of France are in this capital wracked by the mediocrity that throne and sits down its mediocrity. Therefore, how the intelligence would it in this city which has become the dustbin of the world? 

The oligarchy of the mediocrity reign:

http://www.polemia.com/republicains-vous-avez-dit-republicains/www.polemia.com 

The Republic no longer exists in our nation subjected to the caricature of a freemason deviant having usurped the power, by non-declaration of submission to their sects, to the people of France. Now framed by the Bolshevik dictatorship, it is in the process of disappearing, and his judgment of death has been signed by the Council of State the January 9, 2014, on the grounds of the refusal of the Freedom of expression for everyone, because everyone by this judgment now may be subject to arbitrary arrest, arbitrary detention, next to comments which could not wallow in; which guide the power, up to try to re-educate the people of France, forgetting about the one hundred and fifty million victims of communism and the Bolshevik barbarism which still await the judgment, he was posthumously awarded their authors whose the archives of the KGB cite the acts. This judgment of the Council of State is illegal under International Law, the Charter of the United Nations, it is appropriate to plead before the European Court of Justice, and before the International Criminal Tribunal for obstructing the freedom of thought, obstacle to the freedom to meet, impeded and constraints by the red guard of Bolshevism which today shows its true face in this France succumbed to its domestication. 

The development not of France:

Lapsus révélateur de Klarsfeld sur BFM TV : " Les consignes d'Israel" En parlant de l'affaire Dieudonné sur BFM-TV, Arno Klarsfeld manque de peu de dire "Les consignes d’Israël" à la place " des éléments requis". Ouvrez bien vos oreilles à 0:12. 

France praying of Israel? Praying of Saudi Arabia, Qatar? Praying of the English Crown? The consanguinity equivocation and the Bolshevik hysteria? It would be time to resume our independence and we no longer depend on the masonic sects which the feet in elbow are at the service of what is not France and never will be. 

The black knight is seeking to launder:

Manuel Valls tente de faire disparaitre cette video (merde QUAND MEME)Quel sioniste... mdr 

The franc deviant masonry on the orders of subversion, bolshevik, dictatorial by petrol, imagining a elite while it is slave and small dowel pin of the wear and its feaux mainly protestants, whose confession is only a heresy designed to destroy the Catholic Church, after the travesty and the duplicity multivoque who sought to distract the reality for the lose in the virtuality, the dummy, the stupidity, and which used the poor to achieve its ends. 

And during this time we massacre whites with impunity:

Chasse aux Blancs en France ! White Hunting in France-Pariswww.dailymotion.comJe vais surement me faire enlever cette video voir mon compte car il est interdit de dénoncer le racisme anti-blanc, de loin le racisme le plus present en Europe occidental. Mais voir cette video ou je vois un de mes frere se faire tabasser juste parce qu'il est blanc m'est inssuportable ! Je n'ai d... 

The hordes to the balance of the Bolsheviks, under the compassionate eye of the dictatorial regime that we live, to the assault of France, its people, who must endure everything. It is appropriate to address this video to the AGRIF so that she may make public trial of this barbarism tolerated by this which is no longer a republic, but the forerunner of the world socialism, dictatorship by excellence seeking the enslavement of our peoples, and their genocide by its political police. 

We desecrated the churches:

Profanations églises : Pétition pour les faire cesser et les sanctionner - Aleteiawww.aleteia.orgUne pétition de CitizenGo pour demander au ministre français de l’Intérieur Manuel Valls de mettre plus « d’énergie » dans son rôle de défenseur des droits de tous les citoyens … y compris ceux des chrétiens! 

Between the femems paid by the billionaires stateless persons whose corruption is such that they have exceeded all bounds, femems which best parenting of abortions in our churches, the Bolshevik hordes which burned and massacred our churches, everything goes well for the subversion.

One begins to initiate a program of sorting of populations :

Les pauvres dans le viseur de l’Europejoelecorbeau.comUne directive européenne permet aux états de l’UE d’expulser des familles avec des revenus faibles voire des chômeurs, ressortissants de l’UE. Des nombreux français se font expulser de la Belgique en 2013 … L’injustice européenne vient de franchir une nouvelle barrière ! 

The beautiful europe  choosing its peoples! It starts with the liquidation of the poor, does this remind you of anything?

And of course we resumed the theme so dear to the subversion, the kind:

Parlement européen : la Commission ressuscite le rapport Estrela - Aleteiawww.aleteia.orgCoup de théâtre : alors que, contre toute attente, le rapport Estrela avait été rejeté par le Parlement Européen le 10 décembre dernier, la Commission relance le débat, à la veille des élections.

Or we see the apostles of the return to the raw material to disclose.

We cache the ongoing trial:

LA BOMBE.... - Le blog de democratieliberale.over-blog.orgdemocratieliberale.over-blog.orgA faire circuler le + possible....... c'est une BOMBE pour le PS ! mais qui va être étouffé On parlait de ceci en avril dernier et on disait: y a rien de vrai; eh bien en voici la preuve A faire circuler le + possible....... c'est une BOMBE pour le PS... 

Affaire Verdin : Plainte pour pedophilie contre Lang, Hollande et Moscovici recevablehttp://www.egaliteetreconciliation.fr/Affaire-Verdin-la-plainte-contre-Lang-Hollande-et-Moscovici-est-recevable-14939.html 

 

See by which you are governed, and you will understand better the descent into hell that the subversion wants to achieve by your implementation in economic slavery and sexual, the rape of children, when this is not their implementation to death in unimaginable torture for the purposes of food is only the tip of the iceberg that he will one day dissolve. 

We financed new religions to destroy the spiritual identity of France:

Nantes interdit Dieudonné mais finance la mosquée de l'UOIF (Frères Musulmans) sur fonds publicswww.islamisation.fr Une information de la presse locale, Presse-Océan du 11 mai 2009. L'Association Islamique de l'Ouest de la France (AIOF), rattachée à la... 

In contempt of the Law of 1905, see the subversion in action we are trying to impose Islam for new religion. 

It creates business in order to come into the savior:

Saga de l'affaire Dieudonné: La quenelle vue du pays du goulag levant (ex-USA)...resistance71.wordpress.comQuenelle: Courage ou salut nazi inversé ? … Gordon Duff, et Press TV, Téhéran 2 janvier 2014 url de l’article: ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~ [ Note de l’éditeur... 

Do you is it not come to mind that this case is just a coup mounted by the masons  of the Grand Orient and the Grand Lodge is serving of one of their to contradict the single thought, and intervening to remain silent about this "drift" for the purposes of muzzle freedom of thought in our nation? Watch and analyze the group memberships of the protagonists: everything becomes clear? Here's how the subversion worked to destroy the human being in its inalienable right to think in order to make the slave to his baseness. 

And we prepared the attacks or other in order that the people would consent to this governance of barbarians:

La manipulation qui vient (par Zentropa)cerclenonconforme.hautetfort.comLe gouvernement français – c’est à dire la représentation nationale temporaire des intérêts et stratégies de la finance internationale – est à... 

Do we expect the worst with this governance in prostration before the subversion, everything that is not France and never will be, then it has no more credibility if not that of establishing the Bolshevik ukase in our Nation, with its red guards, its militias, its political police, for the purpose of keep by terror its power does not represent 18% of the votes of the French and the French. As it says in the article, a new Carpentras under false flag, which will allow us to see arrive the mud into the savior of the gutter. The world socialism has decidedly not the side in our country. Therefore mistrust, mistrust against everything that is subordinate to the housed reversed, ask your pretenders to power their memberships and do not vote in any case for those who belong to the Grand Orient, to the Great lodge women, to the Grand Lodge of France, to the Foundation Franco-American, the sects the most various, dantesque soldiery of the destruction of all human values which today submerged the powers in order to dissolve in the slavery the most purulent that the Earth has ever known. You choose, freedom or slavery.

It highlights the whole intellectual rot of this world:

VIDÉO | Quand Valls défendait la liberté d'expression... à propos de Golgota Picnic, une pièce...www.ndf.frVotre média Nouvelles de France avait alors dénoncé le fait que le théâtre qui l’accueille soit massivement subventionné par la Ville de Paris et relayé les initiatives tentant d’y mettre un terme (exemple). Ici, ce sont les libertés avant tout ! if (typeof(addthis_share) == "undefined"){ addthis_sh... 

It is normal for the whole human pigsty to express their views for the hideous bolshevism which has just established its dictatorship heterodox.

We are destroying our Army:

Le colonel Chamagne sur l’abandon de notre industrie de défense | Le Bréviaire des Patrioteswww.lebreviairedespatriotes.frLe colonel Chamagne sur l’abandon de notre industrie de défensePublié par : Christopher Lings 14 janvier 2014dans L'actualité en vidéo, VidéosLaisser un commentaireÀ l’Université d’automne 2013 de l’Union Populaire Républicaine (UPR), le Colonel Régis Chamagne évoque le pillage de l’industrie frança... 

The destruction of our army by subversion.

It extols the traitors to France, communist working for the terrorism that was a delight to decide the sex of our soldiers in Algeria and expose the mouth full of their attributes in the eyes of the public:

Poor France, see a communist betraying the France and its army, become the icon of news repugnant! The communists have one hundred and fifty million dead on the conscience and have never made the subject of any Nuremberg! It would be time to wake up! 

We conchie its parents what is the highest comedy when we see that the character was a communist  who had fought in the international brigades headed by the killers of the Comintern, supported by the Grand Orient of France:

It is too much fun to see the sons of communists whose father have embraced the national socialism , this day disown their parents, to wallow in the single thought, and this at the time or the freedom to express themselves just to be muffled  in our nation by an operation very well conducted by the lodges of the Grand Orient. This is part of the rehabilitation of our people. But our people born after 1945 has not to undergo this treatment infamous the vacillation to the prostration and flogging for facts, and here it is the ultimate, whose origin is the link communism and national socialism, do not forget that the communists until the operation Barbarossa, the invasion of Russia, were the collaborators the most zealous, Russia being the ally of the Germans, and this well before the war, constructing the material of war which was intended to serve as the national socialists in their objective, namely the establishment of a new world order national socialist. We have hardly anything to envy this period, while the global socialism seeks to spray our nations, our roots, our religion for the benefit of the same snipers of twines, which have caused the first and the second world war. This media rehabilitation should in no case be the subject of a consensus, or even of the slightest listened, because it only concerns in no case the France of that day who did not bow to this subversive attempt by excellence. 

And licking the queues of the wear singing their Benchers of honor for the hold-up of everything that does not think like them, in the thought the more shabby than humanity has ever known:

Dieudonné : Les Francs-Maçons réagissentDieudonné : les Francs-Maçons réagissent 

Yes, it may start again, than to see this subversion which talked about Intonating the murder of peoples in the name of their liberty equality fraternity which only applies in no case the sects, but the peoples under the yoke of this bolshevism which wants to be moral, then he dragged one hundred and fifty million of corpses behind him! Here are the shame of France, this sect savage and barbaric who has usurped the power of the people to hide the crimes of its constituents, rotting all our Institutions including international to impose its model socialist world, its universal dictatorship! Yes groan on the one hundred and fifty millions of dead bodies that this deception has put in form, but are acting to ensure that they are recognized and that their authors, even posthumously, either judges before the International Criminal Tribunal, the same as their little brothers national socialists who have massacred the people of Jewish faith in their concentration camps, are acting for that the truth, which is the case in recent years, and that nobody is fooled by this rehabilitation of the prostration which hides the genocide of the Western peoples and Eurasian, for the benefit of the wear and its feaux. And especially cease to vote for the slaves of these sects who claim to power! 

But what is this contention dictatorial who the feet in elbow, little slaves of El Shaddai, dictate the thought correct, then they are the descendants of the vectors which have caused hundred fifty million of victims across the world:

Accueil - axedelaresistance.com » Radio Courtoisie : Franc-Maçons et Mondialismeaxedelaresistance.comVous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> 

Of anti-semitism, an important reminder:

According to the very conservative and very explicit Oxford Universal Dictionary , the word semite has been used for the first time in 1875, and describes a person who belongs to the race encompassing almost all peoples descendants of Shem, the son of Noah, after the genesis, chapter 10, of the Old Testament, and whose mother tongue is a language semite - of or the Akkadian times, the Phoenicians, the Hebrews, the Aramaic, the Arabs, the Assyrians ...

In the dictionary of Langer of the history of the world, it is said that the term semite does not apply to a race, but to a group of peoples, whose mother tongue is the semite.
The layman could therefore think, well, the Hebrews, the Jews of today are therefore of Semites. It is true, the Hebrews are semites, but one may wonder today what is the link between the Jews and the Hebrews, the Jews of today who have almost nothing in common with the Hebrews.
Who are the Hebrews?

The Hebrews do not come as is often said, of Chaldea. They came in Chaldea as foreigners, and have been treated in this way, and hunts. The country of origin of the Hebrews, is described in the first book of Moses as the region between Messa and Saphar, the mountain of the is to Ebal, i.e. the region of the southernmost tip of the Arabian peninsula.
In the Old Testament, we can read that Sem is the son of Noah, which is an error, this comes from the fact that Nehemiah and Ezra took the poems and legends of the old Babilus, have copied and adapted them according to their interests in the falsifying. They have done with the history of Sargon, they took to model for the story of Moses, which the true history is completely different. More Moses lived more than a thousand years after the King Sargon.

The Hebrews come therefore in reality of this geographic point, which talked about the first book of Moses 10-30, that is to say, the place the more narrow of the Red Sea, all in the south, at the foot of the Mount Ebal. Here, a new tribe was formed from different peoples, including the leader was called Ali Habr, hunting of the tribe of the Schabees. The tribe took the name of Habrites, who later became Hebrews. Other men driven from their tribe came join this new tribe, as well as escaped slaves. Little by little se forma a new people.

Ali Habr fit build a fortress, and departed to the conquest of the island of Bara (Perim), which belonged to the kingdom of Egypt. There, he made a covenant with the Ethiopian tribes, the Amchars and the Kabyles. Together, they conquered the territory of the Moors Childeren up to Lake Ugan Ugan ( Uganda current).  There, he founded his kingdom and this to this place that his people took the name of Hebrew.
As Ali Habr had instituted polygamy, a people completely new emerged, consisting of mixture of various human types. In the strength of the age Ali Habr hyphenate a disease. At that time lived a sorcerer in the tribe of the Genites the country of Sina ( Sinaie).  He was known to work miracles through the human sacrifices that he gave to a wild god. Ali the fit coming to him. The sorcerer then introduced the rite of circumcision for all men, as well as his god Jaho reportedly or yet Yahweh, or even El Shaddai from all the Hebrews. It is the Lord who appeared to Abraham, a direct descendant of Ali Habr, with these words: Ani ha El Schaddai ( i am El Schaddai).  He demanded many human sacrifices and wars in number to consolidate its covenant with the Hebrews. Ali Habr consolidation its conquests and prepared a war against the country of Habach, whose king was of the family of Pharaoh. The king summoned the Egyptian to the aid. The Pharaoh Sesostris 1 sent a fleet and an army, the Hebrews were beaten, the soldiers of the Pharaoh also took the fortress of Ali Habr, triumphing over their enemy.

Here is the genesis of the Hebrew people. All their crimes of blood are found in the books of Moses to Esther , to write the so-called Holy, in a manner spoofed because you can count more than seventy massacres and genocides, without counting the crimes, looting, rape, incest, paedophilia and other atrocities. None of these crimes is never punished, on the contrary, the Lord ordered these misdeeds, which translate the principles of the Talmud. The Jewish people is identified despite everything, with a few exceptions, without shame, to this bloody history of which derived its law. 
It should be clarified that 95% of Jews are not descendant of Hebrews or semites, but a mixture of Huns and Turks. They do not come from the Jordan River but of the Volga River, not of Canaan, but the Caucasus, and have no genetic link with Abraham, Isaac and Jacob, but with the Huns, the Uigoures, and the Magyars.

The Jewish people is composed of two part, the Sefardim and Ashkenazim. The first are of Hebrew origin and have lived since ancient times in Spain where they have been driven out in the 15th century. In 1960 they were 500,000 while the Ashkenases or Khazar Jews were 11,000,000.
The Khazars are a people of Turkish origin, whose life and history are very close to the development of Jewish history in Russia. Coming from Turkey, they were nomads of the steppes, who lived of rapine and looting. In the middle of the 6th century, they settled in the south of Russia, well before the monarchy of Varegues. The Khazar kingdom found here its apogee in leading constant warfare against its neighbors, and domina territories ranging from the Caspian Sea to the Black Sea, the Caucasus to the Volga.

In the 8th century, the Including, King of the Khazars, converts to Judaism, as well as its court and a large part of its people. The reason was due to their geographical position precarious, between the Roman Empire in the East and the aggressive supporters of Muhammad. Both demanded that the Khazar people to convert either to Christianity, either to Islam. At the end of the 9th century, with few exceptions, the Khazar People had embraced the Jewish religion which the law is the Talmud.
This was Obadhiah, a successor of Bulan, on the throne, who fortified the Khazar kingdom and establisheth the Jewish religion. He invited the scholars to establish in his kingdom, founded the synagogues and schools. The people were introduced to the Bible and the Talmud. The Khazars of when experimented Hebrew writing, but their language remained the their.

Obadhiah left his throne to his son Ezekiahn the latter left him to his son Manasseh, then came Hannukah, Isaac, Moses, Nisi, Aaron II, Joseph, all direct deescendants of Obadhiah. The Varegues Federation, of Scandinavian origin, established in Kiev led a last offensive against the Khazars and Iconium: this ultimate battle, four years later, they invaded the Khazar kingdom to the east of the Azov. Many members of the Royal family Khazar Å ezno then in Spain, Hungary, but the majority remained in what was left of his kingdom.

Professor Graetz, in his book History of the Jews we explained that the Khazars exercised a sort of religion fanatic, a mixture of sensuality and incest. After Obadhiah there was a large number of kings Khazars, and after their right, it should be of the Jewish faith. 
This proves that today only 5% of people of the Jewish faith may claim to of origin Hebreuse, and therefore Semite, but in no case 95% of the population being of the Jewish faith.
The Jews the most known of origin Khazars are the Rothschild.

The Bolshevik revolution which has caused 60,000,000 of victims in Russia, will be doing the same in China, and in all the countries of the world, thirty million, was a revolution of the Khazars, who are auto finance in order to destroy the Russian monarchy. Their Leaders, Chernoff, Von Gutman, Trotzki, Bronstein, Martoff, Zederbaum, Kamhoff, Katz, Meshkoff, Goldenberg, Zagorsky, Krochmal, Suchanov, Gimmer, Dan, sculptor Gurvitch, Parvus, Helphand, Kradek, Sabelson, Zinoviev, Apfelbaum, Stekloff, Nachamkes, Larin, Lurye, Ryazanoff, Goldenbach, Bogdanoff, Josse, Goryeff, Goldmann, Zwewdin, Wanstein, Lieber, Ganezky, Fuerstanberg, Roshal, Solomon, Lenin, Stalin, Yagoda, Khrushchev, etc, etc, the lists are impressive, 90% of successive governments, including in the mere provinces, as in the gulags, being representation of persons of Jewish faith of origin Khazar, any person who have never been considered, albeit unwillingly in absentia, for the genocide knowingly organized of the Russian people, that they have, let us remember the knowingly organized similarly in Poland by liquidating a bale in the neck any its intelligentzia.

The notion of anti-semitism is therefore totally erroneous, and unjustified, because it can only apply to the Semitic peoples, therefore mainly Arabs and in no case to the Khazars who are converts to Judaism, majority to 95% this day, one of those who have embraced the Jewish religion.
There can be no anti-Semitism that in respect of the Sephardim who represent 5% of the people is Jewish, and in no case in the light of the 95% represented by the Khazars is being converted to Judaism. 
This invention diverted to anti-Semitism, which can only apply to the Sephardic and the majority of Muslim peoples found here a means of propaganda generated which can only blinded and hide the formal reality, which cannot be assumed in the historical facts. 

Reminder for the outside the law who want to domesticate the freedom to think and express:

Charter of the United Nations:

Article 18

Any person has the right to freedom of thought, conscience and religion; this right includes freedom to change religion or belief as well as the freedom to manifest his religion or belief alone or in common, both in public and in private, by teaching, practice, worship and observance.

Article 19

Any individual has the right to freedom of opinion and expression, which implies the right not to be harassed for his opinions and to seek, receive and impart, without considerations of borders, the information and ideas through any medium of expression that this either.


Treaty of Lisbon

Article 65 

- Prohibition of slavery and forced labor

No one may be held in slavery or servitude. 2. No one may be required to perform forced or compulsory labor. 3. The trafficking of human beings is prohibited.

Article 70 

- Freedom of thought, conscience and religion

1. Any person has the right to freedom of thought, conscience and religion. This right includes freedom to change religion or belief, as well as the freedom to manifest his religion or belief individually or collectively, in public or in private, in worship, teaching, practice and observance. 2. The right to conscientious objection is recognized, in accordance with the national laws governing the exercise of this right.

Article 71 

- Freedom of expression and information

1. Any person has the right to freedom of expression. This right includes the freedom of opinion and the freedom to receive and impart information and ideas without interference by public authority and regardless of frontiers. 2. The freedom and pluralism of the media shall be respected.

Article 72 

- Freedom of assembly and association

Any person has the right to freedom of peaceful assembly and to freedom of association at all levels, particularly in the political, trade union and civic matters, which implies the right of any person to establish unions with others and to join trade unions for the protection of his interests. 2. The political parties at Union level contribute to the expression of the political will of citizens of the Union.


French Constitution

Article 68-1

The members of the Government are criminally liable for acts performed in the exercise of their functions and qualified as crimes or offenses at the time they were committed.
They are judged by the Court of justice of the Republic.

The Court of justice of the Republic is bound by the definition of crimes and offenses, and that by the determination of penalties such that they result from the act.

TITLE XV

Article 88-1

The Republic participated in the European Union consisting of States who have chosen freely to exercise in common some of their powers under the Treaty on the European Union and of the Treaty on the functioning of the European Union, such that they derive from the treaty signed in Lisbon the December 13, 2007.

Declaration of 1789

Article X

No one should be concerned for his opinions, even religious, provided that their manifestation does not disturb the public order established by law.

Article XI

The free communication of thoughts and opinions is one of the most precious rights of man: every citizen may therefore speak, write and print freely, except to respond to the abuse of this freedom, in the cases determined by law.

And during this time, while the freedom is conchiee, pedophile networks with impunity stalking our children, abducting, and submit it to the cruelty the more barbaric.

To better understand it is of crimes rituals initiated by the housed deviant and satanism the more repugnant whose networks are taking away our children for the submit to the inhuman barbarism: 

Of Andre BARON The secret societies and their crimes (1906), extracts:

" Holy PROSTITUTION AND HUMAN SACRIFICE

The magical incantations in accadienne language that we have cited go back, we have said, an antiquity prodigiously distant. FRANçois Lenormant has pointed out the importance of one of them, to demonstrate how was old, in Chaldea, the vile institution of the Sacred Prostitution of both sexes, who of the banks of the Euphrates River, overlaid with its ugliness the entire Asia. 

Here is the text

I. The god wrong, the daemon bad,

The demon of the desert, the daemon from the mountain,

The demon of the sea, the daemon of the marsh.

The daemon bad which enters the body, which agitated the body,

Spirit of heaven, remember-t 'in! Spirit of the earth, remember-t 'in!


II. The -daemon which seized the man,

The daemon possessor who seized the man,

The gigim who made the evil,

Product of a daemon bad,

Spirit of heaven, remember-t 'in! spirit of the earth, remember-t 'in!

 

III. The sacred prostitute the court unclean who abandoned the place of prostitution,

The prostitute of the god Anna who is not doing his service.

The hierodule which hasnâ't is not going to his place,

Who does not slashed his chest,

Spirit of heaven, remember-t 'in! spirit of the earth, remember-t 'in!

 

To the side of the sacred prostitutes who serviced to Erek the temple of Istar, the behold therefore, exercising their priesthood of shameful debauchery of the time of the old Akkads, the same hierodules whose Lucien has described the bloody fanaticism, in the feasts of Cybele; the same as Jehovah sued if often of its anathemas; the same who, to the number of 450 for the male deity, and 400 for the female divinity, were piously fed at the expense of the queen Jezebel, the ardent retardant sheathing shall be used among the Hebrews worship of Moloch and Astarte.

They cried aloud, the Bible says, and they were of incisions with knives and lancets, according to their custom, until the blood gushed out upon them. (II, Kings, XVIII, 28).

While the main female devotion consisted in the sacred prostitution of female hierodules (in Assyrian Qadista, in Hebrew Kedeschot), the devotion of the hierodules male was doubled by the view of their blood, they excited the frenzy of insiders to prepare them to fulfill the human sacrifices, and they delivered their body to the worshippers of Astarte, for the more unique works of piety that have imagined the secret societies of the sorcerers Chaldeans.

The Phoenician inscription found in Cyprus 1879, near Larnaka, we presented a monthly account in which figure the staff of a temple of Astarte; we see mentioned the price that have won the courtisanes , sacred (Alamot, do not) and also the men designated under the name of dogs. (MR. Done, Dictionary of the Bible. Astarthe-)

There is (line 14) the Kelabim, literally "the dogs".  In the context where they are appointed, it is certain that the  Kelabim shall designate the boys who were engaged in a shameful prostitution in the shrines of the Phoenician Astarte. It is not less certain, therefore, that the Keleb, mentioned in Deuteronomy (XXIII, 19). is the equivalent of the Kàdesch, even that Amtot responds to the Kedeschâh of the previous verse. (J. Derenbourg, Journal of Jewish Studies.Paris, 1881, p. 126.)

As well, the prostitutes male and female, "devoted" to the Oriental Venus, are called the Kâdeschim and Kedeschot. This is basically the same title that Kadosch whose parent is gloriously our Freemasons of the 30th degree they have there of the forefathers and foremothers which they can be proud.

To accompany the two whoredoms, behold the human sacrifices in Chaldea

On a cylinder Assyrian (published by J. LEADING, research on the eastern glyptique, t. I, p. 151) figure the statue of the god, seated on a throne. The priest enters the victim .kneels, it the hit of the sword.

Later the pontiff with his long jingle dress, his turban adorned with horns. The Bible formally said that even in the seventh century before our era, the inhabitants of Sippara (Sepharvaim) sacrificed their sons and their daughters to honor Adrammelek and Annamelek.

We can quote a fragment of national literature concerning the sacrifices of children.

The head of the child to the head of the man has been given, the chest of the child for the man's chest has been given. (See Frank. Lenorm., b.accad" t. III, 142).

Another enrollment said that: For that Raman is favorable and gives prosperity, on the heights we burned a child. (Franc. Lenorm. and Babelon, Rist. anc, t. V. p, 308).

With Chaldea, here is for the Phoenicia and the Land of Chanaan.

In the third century of our era, the; neoplatonicien Porphyry wrote:

"The Phoenicians in the major calamities or of war, either of drought, either from famine, sacrificed what they had of more expensive to Saturn; and this sacrifice was in consequence of a public deliberation. The Phoenician History is full of these sacrifices. Sanchoniathon has written in Phoenician language, and Philo of Byblos has translated into Greek in eight books. " (Porphyry: Of abstinentia, liv. II, chap. LVI).

The religions chananeennes and Phoenician were characterized by a cult particularly licentious and bloodthirsty. The orgies, debauchery and prostitution there were a sacred character. The human sacrifices were admitted. In the case of dangers, the king and the nobles were providing all those of their children that the god wanted. They are burned alive before him and the smell of their flesh soothed his anger. For that the offering was valid, the mother should be there, impassive and dressed in celebration. (MR Maspero,member of the Institute , Hist. anc., 4th edit., p. 342).

What was particular to Chananeens, it was the character of atrocious cruelty permeates in the ceremonies of their worship. No people of antiquity does drew near to them in this mixture of blood and debauchery by which they believed they were honoring the divinity. "Their religion imposed silence to the feelings the most sacred of the nature, it was deteriorating the souls by superstition in turn atrocious and dissolute behavior, and one is reduced to wonder what moral influence it could exert on the morals of the people.." (Creuzer).

The rite the most awful was these sacrifices in honor of Baal-Moloch , where children were burned alive by their own parents. (Franc. Lenorm. and Babelon,Hist. anc., t. VI, p. 577. Paris, 1888).

The most frequent form of this mode of sacrifice was the sacrifice of the first-born and more generally of the new- born. (Mr Ph. Berger, of the Institute, senator, s. Phoenicia, Encyclopedia. of religious sciences, publ. under the direction of Mr. F. Lichtenberger, dean of the Protestant Faculty of Theology in Paris, p. 545).

We know that the human sacrifices also had their place in the worship of the great gods of Babylon, of Anu in Assyria, of Kamosch among the Moabites, Melik or Moloch in the Bible, etc. It is the custom that the Old Testament designated by the expression. " Do go its children by the fire" and whose Yahwehites) looked upon mosaistesne speak only with the greatest horror. The main victims of human sacrifice among the Phoenicians were. The children, especially the more expensive,

The first-born, the most beautiful, sometimes of young marriageable women. (MR. Tiele, Leiden).  Annals of the Guimet Museum, REV. Of the Hist. OF RELIG., Paris, t. III, p. 207.208 ).  Certainly, they were abominable to the supreme degree, these insiders of ancient mysteries whose doctrines were reflected in the Sacred Prostitution male and female at the same time as by the human sacrifices, but insiders to modern Mysteries worth-they much better? Well the depraving of peoples, their desired corruption, favored, becoming for the secret societies of the past of hideous instruments of reign, we will find ourselves all this codified, systematized in the secret documents of visionaries of including Weishaupt (1778) and members of the Haute-Vente (1846).

In addition, if during long centuries the insiders of Babylon, of Tire and all Sodomes chananeennes have sacrificed himself to their bloodthirsty gods of the thousands of men, of children and of young girls, therefore, what is it that the thousands of human beings, of elderly harmless, old women responsible for years, young girls barely pubescent who were sacrificed during the Terror in Moloch franc-Masonic and to the Goddess Guillotine, this modern Ascherah drawn up not more than on an altar but on a scaffold?

The full Crime.

Has the immortal honor of Judaism primitive and pure, that an abyss separates of Judaism adultery of the Talmud, Moses is almost the sole legislator of antiquity that has strongly prohibits the three blemishes which the secret societies of the former Insiders salirent the mysteries by the magic, the vices against nature and the human sacrifice that vegetating the spirit, sodomy (Solon and Lycurgus have nothing attempted nor against sodomy, nor against the human sacrifices, which have continued to bloom in Greece long after them. As to Zoroaster, it has made commendable efforts, but how much lower than those of Moses! ) Which defiled the flesh - the human sacrifice, which is the blood, vehicle of the life, the blood which the Bible says that it contains the soul. Because the soul of all flesh is in his blood. " (Leviticus, eh. XVN, 14).

Bringing together in one these three crimes against the flesh, the spirit and what seems infuse the spirit in the flesh, is it not commit the crime integral, the supreme crime? However, never peoples do the committed as much as the peoples chananeens, thanks to the frightening demoralization or had thrown away the Lodges of sorcerers, insider dealing, of Kedeschim and Kedescliot. Also with what vehemence the Law of Moses prohibited to the Hebrews the triple Crime against the Spirit, against the flesh, against the blood. Three chapters of Leviticus are interwoven with rules of simple social morality the objurgations of Jehovah against these three rated chananeennes which we appear in the biblical texts as nations closely together.

And that they no longer offer their sacrifices to demons which they are prostitutes that their is a perpetual ordinance in the ages.

If someone from the family of Israel, or of the strangers who make their stay among them, eaten of some blood that this either, I will set my face against that which has eaten the blood, and I will cut him off from among his people.

Because the soul of the flesh is in the blood. (Leviticus, ch. XVII).

The Eternal spoke to Moses and said to him :  Speak to the children of Israel and say to them I am the Lord, your God, you worship point according to the customs of the country of Egypt where you have lived, and you do you will steer point according to the morals of the country of Chanaan in which I will bring you; you shall not walk their rules.

You are not to give point of your children for the move by the fire in the honor of Moloch and you cannot defile the name of your God. I am the Lord.

You do computerize point this abomination or 'is used of a man as if it was a woman.

You do you get closer to no beast and you do you defile with it. And the woman will not be prostituted point to a beast, because it is a heinous crime.

You do you defile by these infamies which are soiled all the peoples that I will drive out before you; who have disgraced this country; and I will punish the heinous crimes of this earth and it land vomiteth out her inhabitants.

But beware that if you commit the same crimes that they have committed, this earth do you vomit to your turn, as she will vomit the united the capita before you. (Leviticus, ch. XVIII; for the bibliographic notes, see Holy Bible commented, Abbot Fillion, t. I, p. 384).

After the laws of prohibition, here are the criminal laws :

Anyone of the children of Israel. will give to his children to Moloch, will be punished with death the people of the country the jolly of stones.

If a man turns away from me to pick up the magicians and the soothsayers; and I will destroy from among his people.

If someone abuses a man as if it was a woman, that they are all two punishable by death, as having committed a crime abhorrent their blood shall be upon them.

If a man or a woman has a spirit of Python or of divination, they are punished with death they will be stoned and their blood will be on their heads. (Leviticus, eh, XX).

But it was very powerful on the Court of Israel, the attractiveness of dizzying what is hidden in the future and of the trade of the Living with the dead, of mortals with these minds immortal that knew mentioning the sorcerers of Chanaan - yet the voice of Jehovah is high again :

When you come to the country that the Eternal your God has given you, you do imiterez point the abominations of those nations. ·

And that there is no one among you who would go by the fire his son or his daughter, nor devin who is involved to reveal the future, nor any who make predictions or who use of evil spells;

Nor enchanting who worn spellbook, neither man who consulted the spirit of Python, nor any who questioned the Dead

Because anyone who does these things is an abomination to the eternal, and it is because of these abominations that the Eternal. Your God the hunting of those nations from before you. (Deuteronomy, XVIII).

Do we hasten point of smile at the thought of these "weaknesses" (as would the geniuses of the free thought, (the Ferdinand Buisson, the Homajs and Cardinal) predictions, enchanting witchery, conversations with the dead, all things which constitute the spiritismes today as past as this are point only of the poor in spirit who wear. The great, the integrated, the incorruptible F. Maximilian Robespierre had in effect of close relations with the housed martinistes. Gold in the say of Dr. Papus, Grand Master of modern Martinistes, the work pursued by his brothers of the xvine century were "on the study of the Magic ceremonial, on the ritual of evocations of spirits." The companions of the F. Willermoz, the high macon lyonnais, organizer of the Martinisme as well as several of the convents masonic lodges which paved the saturnalia of bloody terror, the companions of Willermoz, i say, and the F. Willermoz itself were, writes Mr. Papus, in frequent reports" with the strange beings, of a different petrol of human nature" and therefore, some of the Freemasons who had unleashed the raw terrorists had been devotees of spiritualists practices the most fantastic, it was by the magic that they had Prelude to human sacrifices, just as were two thousand years earlier the united chananeennes. Nothing new under the sun.

The Witch of Endor.

We will come back to the sorcery of Martinisme who, today, plays a role much more serious than is commonly believed. But here, in the Bible, an episode which characterized the ancient spiritualism, with its necromancy : and Saul having seen the camp of the Philistines was struck by fear and his court was seized of anguish. He said his officers are looking for me a woman who has a spirit of Python; I will go find it and I will know by it what must happen to us. The servants said unto him there is to Endor a woman who has a spirit of Python.

Saul disguised himself and therefore went, accompanied by only two men. They came the night at home this woman and Saul said to him "Discover me the future by your spirit of Python and mention me this one when I say to you." The woman said to him "Who do you want i you mentioned?" he answered " made me come Samuel. "The woman having seen seem Samuel cried with a great cry and said to Saul "Why am I do you wrong? You are Saul." The king said to him "Do not fear. What did you see?" - I saw him, she said, a God who was coming out of the earth. Samuel said to Saul "Why have you disturbed me by coming here.  Saul said unto him " e am in great distress, the Philistines make war against me and God is departed from me."

Samuel said to him , " Because the Lord will treat you as I have told you of his hand; he shall tear your kingdom; Tomorrow you will be with me, you and your son."

Saul fell as soon as the face to the earth, because in the words of Samuel the had horror. (I, Reges, xxvm.)

 

Baal-Phegor .

Baal-Phegor was a phallic god, and the mountain (of Phegor) was regarded as the phallus of the God of heaven who, on this point, is his relationship to the earth for the fertilize them. (MR. Tiele,of Leiden , Rev. hist. of Relig., anal intercourse, the Guimet Museum, Paris, 1881, t. III, p. 178).

Has the attraction of divinations spiritualists, the Mysteries chananeens joined, we have said, the attraction of the sensual pleasures. The Bible gives us the documentary evidence when it shows by what calculation of a perversity deep senior Insiders, such as the sorcerer Balaam Chaldean, adviser knew the relief of the Prostitution Sacred to cause the mysteries of new proselytes.

In that time, Israel remained in Settim, and people fell into fornication with the daughters of Moab. They called the Israelites to their sacrifices and they ate and they worshiped their gods.

And Israel was initiated into the mysteries of Baal-Phegor .

It came to one of the children of Israel went into the tent of a Midianite (Moabites and Midianites were allies, of neighboring races).  Phinehas, the son of Eleazar, came after the Israelite into the tent and the perca both the man and the woman, a same coup in the hidden parts.

And the Midianitish woman  that was slain was named Cozbi and was the daughter of On, one of the greatest princes among the Midianites. (Numbers, in. xxv.)

It is clear that if a daughter of big tent (as they say in the modern Arab), a princess was engaged as well to foreigners with her companions, this could not be that under the empire of a superstition infamous but rituelique. So here we have under the eyes a scene of Sacred Prostitution; in the Bible attests to in these verses, at the same time that it designates Balaam as having advised this means of proselytism.

Here is, what are they (the women of Moab and Midian) who, according to what was said unto Balaam, have given an opportunity to the children of Israel to sin against the Eternal to Phegor. (Numbers, ch. xxi, 16).

This indeed are the princesses chananeennes entries in the harem of the kings Hebrews who were later, the say of the Bible, the main causes of the apostasy of their spouses, attracted to the worship of sensual Astoreth (Astoreth, the Venus androgynous. Milcolm, "Our king", or Moloch "the King", or Baal "the Lord" .) before being trapped in the bloody ceremonies in honor of Moloch, the male cruel goddess of voluptuousness.

However, the king Solomon loved many foreign women, in addition to the daughter of Pharaoh, the Moabites, the Ammonites, the Idumeennes, Sidoniennes and Hetheennes.

From among the nations whose Eternal had told the children of Israel "You wo point toward they. because, certainly, they would distract your heart to follow their gods." Solomon clave to they with passion. And Solomon followed Astoreth, god of the Sidonians, and Milcolm, idol of the Ammonites. (I. Kings, XI).

The Sacrifice of Mesha, king of Moab.

It was necessary, of course, that the proselytes of this religion of blood were freaked out in advance (and the Kedeschim with the Kedeschot were facts for this) otherwise we could not understand this scene of a dramatic horror Mesha, king of these same Moabites that we just see ritueliquement prostitute their daughters to the Hebrews, was besieged by the kings of Israel and of Judah; the city would succumb but, to force its gods to lend relief, to defy also the besieging forces to accomplish a more high sacrifice, more capable than his own to earn the victory,

Mesha took his eldest son that should have reigned after him, and offered him up for a burned on the wall, and the Israelites had horror, and they returned to their country. (IV, Kings, ch. m, v. 27).

Israel won the Mysteries Chananeens.

The worship of the whoremonger Astoreth, to which the honor of girls and women was sacrificed, that is the bait. And then, once the human beast in the toils of lust. the view of human blood flowing in the immolations ritual and the Magic with all its prestige neared completion of to lose the reason to newcomers. The Mysteries of Baal and Astoreth had subjugated the nations chananeennes. They conquered in their turn, and for long intervals, almost all the Israelites. "And they forgot their God, worshipping the Baalim and the brawling including Astaroth " (Judges, III, 7.)

All crimes against which Moses had warned, they committed the wizards, the phantasmal pullulerent on the land of Israel, and even, adds the Write, there was the effeminate (Kedeschini) in the country, and the children of Israel did all the abominations of the peoples that the Lord had crushed in front of their face. (III, Kings, xiv, 24).

Almost every page of the Bible, returns a charge such as this : (children of Israel) had also lists of Hammanim and Ascherahs. (IV, Kings, XVII, 10), i.e. steles of stone in honor of the male god and solar (Baal, Moloch, Adon) and timber piles devoted to Astoreth; it was thus, told Lucien Samosate, that the temple of Hierapolis we saw two colossal phallus enshrined by Bacchus (Adonis) to Juno (Astarte).  (Lucien, Dea Syra).

The children of Israel did also go their sons and their daughters in the fire; they turned to the divinations and enchantments (IV, Kings, xvn, 17)..

The Vulgate door brawling including Astaroth, plural of Astoreth; the Hebrew text gives Aserot, plural of Ascherah. We have seen that the Ascherah was the symbol of Astoreth, represented in the form of a stake of wood or a conical cippe in pierre.

In short, all the kings of Israel except Jehu, and fifteen kings of Judah on twenty-and-one (three-quarters!) were more or less devout to the Mysteries obscene and bloodthirsty of Astoreth and of Baal. Has the example of Chananeens, we moved into the "Kedeschot" and " Kedeschim "thus far in the forecourt of the temple of Jehovah, become similar as well to this temple of the Venus of Cyprus or the prostitutes of both sexes were working to swell the treasury of the goddess.

With regard to the human sacrifices among the Hebrews apostates, they were so frequent, so generous of the flesh of the first-born that, according to the strong expression of the psalm CV, "the earth was infected with blood" (v.  38).  Two kings of Judah, molochistes all two, Aehaz and Manasseh gave the example and recede themselves a crime ritual similar to that of Mesha, king of Moab they burned alive two of their sons in honor of Moloch, in the valley of Topheth, at the foot of the mountain of Zion.

The Rabbis provide that the statue of Moloch was of bronze, seated on a throne of same metal, tidbit of royal ornaments; his head was like that of a calf and his arms extended like to kiss someone. When we wanted him to immolate himself a few children, it echauffait the statue inside by a large fire and when it was all hot, we put between his arms the unfortunate victim who was soon consumed by the violence of the heat. (Bible de Vence, Edit. 1820, T. III, p. 44).

In his language beautiful, Jeremiah the has sung ; it is to have accumulated these crimes of any kind (inspired and multiplied by the Mysteries chananeens) that the Jews veterans were taken into slavery, their cities burned and razed, because the children of Judah have done that which I have in horror, said the eternal; because they have put their abominations in the house or my name is invoked. (Jeremiah, VII).  And because they have built the high places of Baal to burn in the fire their son and to make the offerings to Baal. (Jeremiah, XIX).

The contagion, heredity .

How many are suggestive of visions and thoughts, the passages from the Bible that we have quoted, with Balaam and the daughters of Moab, Solomon and his harem filled with foreign princesses, and children burned alive in the valley of Topheth. If one thinks of the empire of the voluptuous chananeens Mysteries, to the force with which they were slaves the insider trading by the terror, terror inspired by the magical practices and even more by the human sacrifices one is amazed that the Jewish people has not dark for always in the idolatry, in confusing to never with the united rotted that the penetrated from all sides.

That he has been corrupt many times and in every way, it is a fact. The Bible, said an eminent criminologist, is filled with confessions categorical or sub-heard that prove the abandonment of the Jewish people to the solicitations suggestive of a perversity of neighborhood. (Dr Corre: Murder and cannibalism rituals, edit. of the New Society, 1893, p. 13).

But what is incredible, miraculous, is that it was always found, within the Jewish nation, a minority irreducible to keep pure its tradition and its faith, an elite "the neck stiff ", as Scripture says, inaccessible to the dementia of the love of blood and debauchery.

The whole world, do not forget, was covered in blood and of junk, then that, alone among all the peoples of the earth, the Jewish people kept intact an ancient worship, free of dirt heaped up on the manure of secret societies initiatic.

In particular, it is with an extraordinary force that disgraces the Phoenician - Magic, sacred whoredom, human sacrifices - have proliferated in all colonies of Tire and Sidon. These trees to the bad fruit bonds cut in the soil the roots so perennials, that still today, where the merchants chananeens settled their counters, they settled at the same time their bloody Molochs and their sacred garment sweatshops ; found the traces of their customs.

As well, no doubt, it is a survival of the worship of the Venus Carthage, that the prostitution of girls of the Ouled-Nails , in Algeria. We have a proof even more striking to provide of the distant persistence of practices established by the old secret societies. This time it is the worship of the female body - in Greek "the cteis ".  This is the counterpart to the obscene cult whose mysteries Egyptians honored the phallus of Osiris. On a stone engraved of Syrian origin, Mr. Lajard, of the Institute, notes, in fact the presence of "the same body of power generator female", among the attributes placed around an image of the Venus androgynous Astarte-Mylitt â. He gave several examples of the same symbolism. Another cone, he says, which has been published by the Fit we offer even the representation of a priest clothed in a Asian costume and performing an act of worship before an altar on which one sees a cteis and the star of Venus or the Sun ( Compare the star of Rempham and the steles or solar Hammanim, among the Jews earned the worship of Moloch.

Here, the cteis seems to become the emblem of the goddess herself, and makes us think about the nickname of Ctesulla under which were worshipped but Aphrodite to Julis, and Artemis in the other cities on the island of Geos. These doctrines assyro-babylonian Phoenician, through a long series of centuries and revolutions religious or civil, were left on the floor of the western Asia traces if profound that the worship of the cteis has not ceased to be in use among some sects of the East, and particularly in a locality famous formerly by the worship of which Venus y was honored. In our days, in effect, the Druze of Lebanon, in their secret vespers, make a genuine worship to the sexual parts of the woman; (for the Druze), the largest of all the sins is fornication with the "sisters " or initiated.

But among the Nozairiens, who have also retained the ceremony of the adoration of the cteis, the carnal cohabitation is seen as the only means by which can be accomplished perfectly the spiritual union. (Of Sacy, Asian Journal, lre series, t. X, p. 334-335. Felix Lajard On a figured representation of the Oriental Venus androgynous, memory read the December 13, 1833 to the Academy of Inscriptions and Les Belles-Lettres , Paris, 1837, p. 52, 53, 54.)

We will say the part that have taken the ancestors of the Druze and the sect of the Assassins (or Haschichim) to the corruption of the Templar Order in which certain Freemasons scholars love to recognize the ancestors. And we will see as well, by an uninterrupted chain, the doctrines of our brothers followers of Malthusianism and free love, connect to the amours not less free although employees that were engaged in the temples phoenicians the prostitutes male and female. It is also as well that we will see the worship of the thinking so-called free to relate to ancient cults of the phallus of Osiris and the cteis of the goddess Astarte.

But if the traffic of the indecent assault of women is a crime which stigmatises the infamous old secret societies asian, human sacrifice, their other fundamental tare, was more odious still.

HAS scenes of lust as those which are constantly repeated in the forecourt of the temples of Astarte, Cleonica spoke in a short time the funeral home accents of a devotion barbaric and murderous immolations that they had caused. (Messrs. Perrot and Chipiez, History of Art in the ancient world, Paris, 1885, t. III, p. 75.)

For the study of Crimes Rituals Phoenicians, we could better we only go to Philo of Byblos, the philosopher neoplatonicien what was called the "Plato Jewish" and who studied, in Phoenicia same, old books colleges church vestments

It was the custom among the- former Phoenicians, he wrote, in the major calamities that struck the city or the nation, and in the purpose of repurchase a public disaster imminent, the dooming some in sacrifice to the gods kleptocracy. (Philo, liv. I, quoted by Eusebius,Proepar. Euang., IV, 16.)

The human sacrifices to Carthage.

The Phoenicians and the phananeens do contented themselves not " to infect their land of blood", as the Bible says; their sailors have peddled the crimes rituals in honor of Moloch on all the beaches of Asia, Africa and Europe, at the same time that the rite of the sacred prostitution. Manic proselytistes both from the point of view cultic material that the industrial point of view, Tyrians and Sidonians were, according to the word of Mr. Ph. Berger (of the Institute), "the committed-travellers" of the ancient world, in religion as in trade we will see everything at the time what was their contribution bloody, in Greece and in Italy. But we must expand on the importance awful as the human sacrifices had so long to Carthage, the main Phoenician colony, which was, there is 2200 years, the great fortress of the Semitism in face of the Aryan races always growing.

In the first century of our era, Diodorus of Sicily wrote there was in Carthage a statue of Saturn (Moloch) in brass which extended his hands dug toward the ground so that the child poses on their palm in tumbled into a hole filled with fire. (L.  XX, ch. xiv.)

Plutarch, initiates to the Mysteries, and as such expert in things religious, said that the Carthaginians sacrificed their own son. And those which had not point bought, to be slain, of children of the poor. The mother of the child sacrificed was introduced it should neither crying, nor groan. And in front of the statue of the god, it was to sound the trumpets and the drums for that the cries of the victims could be heard. (Plut. Of the Superstition, c. XII, ed. Firmiri Didot, p. 203).

In its "Revenge late of the Godhead" (ch. vi), Plutarch tells that Gelon of Syracuse did not award the peace the Carthaginians on the condition that they do immoleraient more their children to Saturn.

The historian Justin, at the time of Marcus Aurelius , reported that Darius, king of Persia, fit defense the Carthaginians to sacrifice human victims. (L.  XIX, ch. i; .) Two centuries later, Carthage, defeated again by the Sicilians, Josiah slaughtered five hundred children whose two cents drawn in its families the most illustrious. (Diod. of Sic, L. XX, ch. xiv).

Seven centuries after the say of a witness these abominations are still commit to Carthage.

In Africa (written around the year 200 after J: -C. the Carthaginians Tertullian) we sacrifice publicly of children to Saturn until the proconsulship of Tiberius. He did attach the priests of Saturn to the shafts of the same Temple which covered these terrible sacrifices, as to as many cross votive. I take to witness the soldiers from my country who executed the orders of the proconsul. However these accursed sacrifices continue even in secret. (Tertull. Apologet., ch. ix. Edit.Pantheon litter., p. 15, 16).

Implementing  with a. art wonderful the historical data of the old authors that we have just to summarize, Gustave Flaubert, in his admirable novel "Salammbo ", depicts one of the sacrifice or the Carthaginians were, depending on the expression devoted by the Bible, " go their children through the fire", in honor of Moloch. It was for them, that day, to obtain the relief of the god for their city in prey to famine and the suffering of a horrible seat. " However a fire of aloes, cedar and laurier burned between the legs of the Colossus. Its long wings reinvented their tips in the flame; ointments which he was rubbing cheeks as of the sweat on its members of bronze. Around the round slab where he supported his feet, children, envelopes of blackouts, formed a circle stationary and its arm inordinately long lowered their palms up to them, as if to seize this crown and prevail in the sky. The rich, the old, the women, the whole multitude is pounding behind the priests and on the terraces of the houses. A anguish infinite weighed on the breasts, and the people of Carthage panting, absorbed in the desire of its terror. Before doing anything, it was good to try the arm of God. From thin chains starting from its fingers earned his shoulders and they came from behind or of men, pulling on them, were fit, up to the height of his elbows, his two hands open which, by getting closer, came against his belly, they remuerent several times in succession, to small strokes jerky. Then the instruments were silent. The fire was snoring. The pontiffs of Moloch were strolling on the large slab, in examining the multitude. It should be an individual sacrifice, an oblation any voluntary and which was considered as causing the other. But so far nobody is showed, and the seven aisles leading barriers to the colossus were completely empty. Then, to encourage the people, the priests cast lots of their seat belts of punches. And they bullet wounds on the face. We brought him into the enclosure the Dedicated. They threw a packet of horrible scrap metal and each chooses its torture they went without pins between the breasts, they 'n' cheeks; they stared crowns of thorns on the head; then they enlacerent by the arm and, surrounding the children, they formed another great circle that shrinking and widened. They came against the balustrade, is rejected in rear and Australians always, attracting to them the crowd by the vertigo of this movement all full of blood and screams. Finally, a man who staggered, a man pale and hideous terror, cried a child; then they saw in the hands of the Colossus a small black ground; she sank into the opening Darkover. The arms of brass were moving faster. They do stop more. Each time that there was a child, the priests of Moloch extended a hand on him, for the load of the crimes of the people. The victims barely at the edge of the opening disappeared like a drop of water on a plate reddened, and a white smoke ascended in the large color scarlet. And then of the faithful arrived in the aisles, dragging their children who clung to them; and they were fighting to make them let go and surrender them to the red men. The players of instruments sometimes stopped exhausted then you could hear the cries of the mothers and the crackling of the grease which fell on the coals. " (Gustave Flaubert, Salammbo, Paris, Charpentier, 1887, edit. final, p. 295 to 298).

In the breasts or sleeping the faded grandeur of Carthage, the remembrance of the atrocities which defiled her seems to have, up to our days, flows through the centuries. We read in effect in the British magazine : a Belgian scholar, Mr. Rémy Vercoutre, has had the opportunity to study, in Tunisia, the tattoos whose nomadic tribes to cover the face and the members. He was able to see that most of these tattoos are a kind of doll, the arms extended, perched on a species of grill, under which you sometimes see a fire lit. (Pierre Guerraz, Rev. Brit. Jan 1893, p. 431). "

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k109840h