Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DES ARTS arrow POESIE arrow POLITIQUE arrow La lobotomisation
La lobotomisation PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 16 Janvier 2014 à 09:46

La lobotomisation

Des nouvelles de cette petite terre, voici donc que désormais l’enfance est broyée par ce système répugnant qui se veut règne, mais lisons : « Nous y voici dans la lobotomisation de nos enfants par la mouvance bolchevique qui agite notre Nation, soutenue par dix-huit pour cent de nos concitoyens, un comble dans le cadre de la Démocratie, qui voudrait qu’au minimum 50% et 1 voix soient en accord avec cette descente aux enfers que nous subissons. La lobotomie va commencer dès l’âge de trois ans pour nos bambins qui vont bénéficier de cette chose unique, ce monstre sectaire au groin communiste que l’on nomme l’éducation dite nationale. Enfermés dans une dite école maternelle sous les mamelles de l’autorité de la subversion, nos chers bambins vont être sujet à toutes sortes d’analyse de comportement afin de les voir s’unifier dans cette chose que l’on nomme le genre, et pour les filles comme les garçons qui ont une personnalité naturelle, ces derniers seront isolés, comme on l’a entendu si bien de la bouche de la vermine trotskiste consentante qui s’est exprimée sur une télévision d’état, nouvelle gardienne de camps de concentration, aux commandes dans cette école de l’acculturation et de l’illettrisme, de la barbarie la plus commune ne désirant voir naître de son sein que des larves ridicules, peureuses et soumises, prêtes à accepter pour les filles l’avortement, et pour filles et garçons leur euthanasie. Ne nous y trompons pas, la dérive est universelle, voyant l’ONU signifier en ses études que la masturbation doit être de facto dès l’âge de quatre ans afin de réguler, car ici est le vrai débat, une natalité qui ne lui complaît, préférant voir sortir des écoles publiques des lesbiennes et des homosexuels que des enfants désirant légitimement et naturellement former un couple homme, femme, qui est le moteur de toute civilisation constructive. Le choix de l’orientation sexuelle comme de son métissage est personnel et ne doit en aucun cas être imposé par une quelconque barbarie.  Masturbation obligatoire donc dès l’âge de quatre ans sous le regard des kapos, des gardiennes et des gardiens du goulag représenté par cette chose où un million de personnes ne forment plus, mais déforment afin que tout un chacun de nos enfants soit l’inconscience manifeste, le jouet entre les mains de gouvernances sataniques qui sont aux pieds de l’usure en reptation. On peut s’attendre à ce que la fellation, le cunnilingus, et la sodomie soient bien entendu dans cette période d’apprentissage la règle, et gare à celle ou celui qui ne pratiqueront pas, le bolchevisme le plus purulent sera là pour fouetter les ingrates et  les ingrats, et sodomiser les impénitents. Déjà circulent dans ces charmantes écoles de la subversion des manuels où l’on voit papa en jupe et maman en caleçon, où l’on voit qu’il  n’y a plus rien de ce qui caractérise l’Être Humain, l’Homme avec un H majuscule, la Femme avec un F majuscule, qui ne seraient rien l’un sans l’autre, et que l’on devise ici dans l’incohérence abrupte qui ne multiplie leur essor mais les faits s’effondrer dans la boue commune de l’inutilité, sinon celle du plaisir fugace et régulier que la théurgie enchante afin de calmer les hormones naturelles qui pourraient déstabiliser son champ de mort. L’isoloir donc pour les personnalités qui doivent se plier à cette fange, cette fange qui bien entendu verra la pédophilie, comme d’ailleurs le métissage aux fins de détruire les racines multiples de l’Humain,  devenir une règle, car comment peut-on penser un seul instant que l’éducatrice ou l’éducateur, dans l’irrespect de la nature Humaine, de la personne Humaine, puisse ainsi infliger ce diktat sans être pédophile ? Il n’y a que les pédophiles pour pousser à des caresses extrêmes des enfants de quatre ans, et ne croyez un instant que cet apprentissage ne se fera pas sans l’appui des maîtres et des maîtresses qui compisseront ainsi vos enfants, les initieront à la sodomie, les initieront à la fellation, pour la plus grande gloire de la dépravation, sa maîtresse renommée dont les frasques ne sont plus à compter, allant jusqu’au crime rituel pour satisfaire son atrophie atavique. Ayant trois petits enfants, personnellement, je ne veux pas voir pour eux cette aberration mentale, issue de cerveaux dysfonctionnels à l’extrême, hystériques et sans finalité sinon que celui de se rouler dans leur merde, devenir la règle. Les civilisations ne se fondent pas sur la désacralisation du Vivant, mais bien au contraire ont pour but d’élever le Vivant. Ici nous sommes dans la rupture totale d’avec la réalité, pour subordonner le vivant dans la boue glauque et sordide, dans cette pestilence issue de tous les barbarismes aux antécédents nauséeux, qui viennent essayer de graver leur pourriture sur la face de nos enfants. Face à cette marée de merde institutionnalisée par des révolutionnaires en chambres, car ils ne risquent pas leur vie comme leurs grands frères de 1789, dépravés et liés aux sectes les plus barbares qui soient, il convient de prendre les mesures conservatoires et faire en sorte que les familles qui se respectent créent leurs propres écoles, de la maternelle au bac, afin de soustraire leurs enfants à cette boue purulente qui cherche à assaillir le vivant et dont le million d’éducateurs nourris et blanchis par l’État, nous-même donc, est la garde rouge, criminelle au sens de la pédophilie devrais-je dire, qui va essayer d’implanter d’autorité la pédophilie dans l’école publique. La pédophilie est un crime qui dans tout État de droit devrait être sanctionné par la peine capitale, car touchant le devenir de l’Humanité qui n’a pas à servir de torche-cul à des parasites inhumains qui sont restés sur les vestiges de leurs autels où on sacrifiait les enfants à Baal Moloch, el Shaddaï et tutti quanti. Il faut bien comprendre que là est le débat qui n’est pas « sociétal » ce barbarisme né pour cacher les réalités, mais bien un débat de société des plus importants pour le devenir de l’Humanité dans son ensemble. L’Être-Humain doit-il être une chose qui sera un esclave économique ou sexuel où les deux à la fois, pour complaire à l’usure et ses féaux ? Qui par l’intermédiaire de ses loges pourries comme le fumier essaient de légaliser par l’intermédiaire de ces essais putrides cette horreur sans nom qu’aucun animal n’essaierait de mettre en œuvre.  À chacun de choisir sa voie dans ce débat, dont la résultante sera où l’élévation de nos enfants dans un univers les respectant, ou bien la mise en servage de nos enfants dans la sous bestialité commanditée par l’errance et ses suppôts. Face à cette infection délirante, ce sida exorbitant qui trouve ses racines dans le cœur d’un eugénisme des populations, allié en cela avec des rites macabres, dirigé par des prêtres de la mort qui ne survivent que par le sang de leurs victimes, il convient que les Peuples réagissent d’une manière fulgurante en se gardant d’inscrire leurs enfants dans ces préaux de la bestialité que nous proposent des éducations dites nationales qui n’ont pour but que de se servir de nos enfants comme des torchons pour essuyer leur rets dénaturés. Il n’y a pas d’autres termes pour désigner l’intolérable intolérance dont font preuves ces atrophiés qui voudraient qu’on leur ressemble, que tout un chacun soit de leur pourriture les esclaves, de leur sordidité leurs acclamateurs, de leurs crimes leurs échos. Les bornes de la tolérance ont été largement outrepassées par cette vermine qui assoit ses pouvoirs jusque dans l’innocence de nos enfants pour les convier à la bestialité, il n’y a ici plus de gants à prendre avec cette hostilité majeure qui représente la face la plus odieuse de la barbarie criminelle qui sévit. Pour ce qui est des réformes institutionnalisées par la subversion relativement à l’éducation, il faut les combattre en Assemblée, les élaguer et les réduire à néant, en ne votant surtout pas pour toute la dégénérescence qui se congratule. Pour ce qui est de cette éducation nationale, fourrier de tout l’ensemencement du crime, de la dévotion, de la subordination, de la reptation, il convient d’en défaire la pestilence par une analyse globale de son personnel, éliminer de son rang toutes les appartenances, franc-maçonnerie avariée, Grand Orient, Grande loge féminine, Grande loge de France, Droit Humain, etc, qui sont les initiateurs des latrines idéologiques de notre Nation, éliminer tout ce qui n’a rien à y faire, dégraisser ce bubon subversif dont le personnel doit être réduit à moins de trois cent mille personnes, afin que les élèves puissent enfin s’éduquer et s’éveiller à la réalité et non se laisser embrigader par la stérilité, le larmoiement pitoyable, la bêtise couronnée, et maintenant l’institutionnalisation de la pédophilie, et avec pour seul horizon le chômage, quand ce ne sera pas l’euthanasie accompagnatrice. Ce bubon est la sclérose de notre Société, parjure en ses degrés, subversif en son idéologie, repaire de toute la faune post révolutionnaire bolchevique qui garde les portes du savoir afin que la jeunesse ne se réveille pas, et vive dans la boue et maintenant dans la bestialité,  sans le moindre devenir sinon que de servir d’esclave à la putridité qui les régit. Cette putréfaction, cette régression, ne doit en aucun cas devenir le moteur d’une sous-civilisation destinée à la mort lente. Rappelez-vous que les Droits des Enfants sont protégés par la Charte des Nations Unis, qui n’avait à l’époque pas été signée par des atrophiés mentaux qui se prennent pour des rois. Il convient donc de faire appel à vos avocats au cas où un seul de vos enfants serait comme cela a été si bien dit, isolé, dans cette école de la perversion, et faire valoir le Droit imprescriptible de l’enfance, qui n’a pas à se vautrer dans la fange mais doit être entouré des soins nécessaires à son élévation intellectuelle, les domaines concernant son corps comme son âme n’étant pas de ce bubon sur pied qui rugit déjà son plaisir pédophile. Prenez conscience qu’il vous faut agir le plus rapidement possible, l’instauration de la boue glauque prenant de plus en plus de vigueur dans cette Nation flagellée par l’ignorance qu’elle a de la réalité, endormie qu’elle est dans les litanies et les prosternations, les communautarismes infimes, qui cherchent à enchaîner son droit de penser, son droit de circuler, son droit de choisir son orientation sexuelle, son droit de vivre tout simplement. Ne soyez dupes de cette triste réalité dans laquelle on cherche à lobotomiser vos enfants, afin qu’ils deviennent les esclaves serviles de cette usure qui se réjouit tant des dispositions d’une présidence vendue au Qatar, à l’Arabie Saoudite, à tout ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais, qui s’invente des guerres au Mali et maintenant en Centrafrique afin de purger de leurs réserves minières ces Nations, sous un prétexte humanitaire qui devrait être utilisé au Congo où le génocide d’un Peuple se poursuit comptabilisant actuellement sept millions cinq cent mille cadavres ! Ne voyez que tout cela n’est que servage, reptation devant des multinationales sans foi ni lois dont notre Armée sert de supplétif, et n’a d’autre vocation que de mourir pour des matières premières et en aucun cas pour le bien de l’Humanité. Comment cela serait-il autrement devant cette aberration concernant l’école publique qui tel un fléau devrait abattre la raison de nos enfants ? Notre France pue, elle pue la mort et ses serviteurs, elle pue la mort intellectuelle, elle pue la mort spirituelle au regard de ses églises incendiées et pillées, de ses cimetières dégradés et volés, elle pue l’insanité de ce complexe de Stockholm implanté par une histoire réécrite depuis 1945, initiée par les banques ayant financés le national-socialisme au même titre que le communisme afin de livrer l’Humanité au mensonge, et pire que le mensonge à l’asservissement d’une pensée unique qui est de la médiocrité la plus stérile l’enfantement de cette réforme de l’école publique comme des lois sur le mariage, comme des lois sur l’esclavage, comme toutes ces lois qui protègent le crime le plus horrible que cette humanité ait connue sous le règne de ce socialisme hurlant dans la synthèse de ses vecteurs le communisme et le national-socialisme, soit le mondial socialisme, ou sociale démocratie, sa haine de l’Humanité comme de l’Humain, qui est considérée en ses loges les plus noires comme prurit d’une mise en esclavage normalisée. Tout est lié, analysez, effeuillez cette rose puante qui ose se référer au Christ, alors qu’elle est le fouet et les pointes qui l’ont crucifié pour le plus grand plaisir de ses maîtres, les banques internationales et apatrides qui manipulent à souhait les uns les autres dans la confusion afin de naître un royaume d’aveugle en toute Nation. Face à cette atteinte à l’enfance, qui est le devenir de l’Humanité, il vous convient donc de réagir ! Si  ce n’est le cas, il n’y a pas à combattre pour un Peuple qui a perdu son intelligence et sa volonté de vivre, qu’on se le dise, et c’est bien cela que recherche la subversion, que l’atonie par la lobotomie intellectuelle, spirituelle et physique soit des Peuples, afin qu’ils se soumettent à sa barbarie. Une barbarie qui s’avance et dans les Assemblées, avec sa morgue habituelle, se croyant au-dessus des lois, composante d’une haine ahurissante envers tout ce qui est Humain, conditionne les Lois afin de soumettre encore plus les Peuples, jusqu’à ce qu’ils se démettent, et trouve refuge dans le giron de ses tortionnaires. Est-ce cela que vous voulez devenir, des larves infectes croupissant dans la vermine et servant la vermine, attendant avec impatience qu’on vous euthanasie après avoir bien servi la purulence atrophiée qui se veut gouvernance de ce monde ? Est-ce cela que vous voulez voir naître pour vos enfants ? Des enfants qui ne seront plus que des choses, dont se servira l’esclavagisme le plus répugnant que la terre ait connu, comme unités économiques programmées pour des taches invariables, comme pendant sexuel qui finiront la tête enfouie dans les seaux de merde de leurs prédateurs, comme cela s’est vu en Afrique du Nord ? Est-ce cela que vous voulez voir pour vos enfants, être dans l’obligation de se masturber, de s’enculer, de s’apparier dans le genre de la bestialité et du métissage forcé sous l’œil bienveillant et compatissant de leurs kapos, ces maîtres et ces maîtresses dont on ne doutera pas qu’ils participeront à leur éducation pendant que des lois légaliseront la pédophilie sans que vous n’ayez rien à dire, afin qu’ils usent et abusent de vos enfants, comme les kapos des camps de concentration, comme les gardiens de ce nouveau goulag qui se plie à ce qui n’est pas la France et le sera jamais ! Est-ce cela que vous destinez comme avenir à vos enfants et petits-enfants ? Réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard, évacuez toutes les fausses idées que l’on vous assigne à croire, cultivez-vous, reprenez votre droit d’esprit critique et analysez le degré dans lequel nous sommes, dans l’échelle de l’intelligence du singe, en dessous de cette échelle, nos petits cousins les singes étant largement plus intelligents que la moyenne des Etres-Humains soumis à la barbarie d’une propagande de débile initiée pour les débiles mentaux que ces débiles cherchent à créer. Lisez la ferme des animaux de Wells et vous reconnaîtrez là la pitoyable condition que l’on cherche à imposer aux Etres Humains, à vos enfants, dont le devenir n’est plus un avenir, mais un catafalque morbide dans lequel se réjouit toute la lie de l’humanité qui ose ainsi s’en prendre à ce qu’il y a de plus sacré dans l’Humanité, nos enfants. Ici il y a une alerte générale à composer toute affaire cessante, il y a lieu de dissoudre cette virtualité par les moyens que la Loi Internationale autorise, Loi à laquelle la France est soumise par ses accords. N’oubliez en aucun cas la Charte de l’ONU, n’oubliez en aucun cas la Charte des Nations Unis relative aux droits de l’Enfant, n’oubliez pas que vous n’êtes pas nés pour être esclave de quiconque et que ces Lois sont garantes de votre Liberté. J’appelle ici les avocats qui ne sont pas incinérés dans le poison des loges croupissantes à faire respecter la Loi Internationale qui protège l’Enfance, et ne la soumet point à la morbidité de l’isoloir, de la propagande ridicule, de l’illettrisme patent, de l’acculturation notoire dispensée par une éducation nationale qui n’en porte plus que le nom. J’appelle ici toutes celles et tous ceux qui sont Mères, Pères, Grands-Parents, à faire en sorte par vote légal de bouter hors de tous les pouvoirs l’infection qui légifère l’ordure et la souillure, la pourriture la plus abjecte qui existe. Je ne rappellerai jamais assez que les manifestations ne servent à rien, sinon qu’à renforcer les degrés de brutalité et de torture mentale et physique des hordes qui travaillent pour la subversion, et qu’il suffit tout simplement d’évincer tous les féaux de cette catastrophe humaine, ces prétendants au pouvoir qui ne défendent en aucun cas les Peuples, mais leurs ordres avariés, déviants, anachroniques et répugnants qui dans le mensonge des appartenances de leurs pantins ont fait et continuent à faire élire des marques de savonnettes liées par la prévarication, leur déviance sexuelle, leur anomie empathique, leur servitude criminelle à celles et ceux qui défendent la dictature universelle qu’ils osent nommer la République Universelle. Les Municipales arrivent, il est temps de demander aux prétendants à qui ils appartiennent, s’ils défendent leur commune où la dictature des médiocres, car il n’y a que les médiocres pour vouloir instaurer une dictature. Et s’ils ne vous répondent, regardez leurs actes, les prébendes qu’ils s’allouent, les prévarications dont ils usent, les passe-droits qu’ils donnent, pour vous rendre compte qu’ils ne défendent en aucun cas votre commune mais bien au contraire pour bon nombre, que vous reconnaîtrez sans difficulté, les communautarismes, l’immigration galopante, la construction de mosquées, la dégénérescence de l’Art, par subventions interposées contre lesquelles vous devez combattre, combattre par les armes mêmes de la Démocratie en dénonçant leurs actes, en mettant en garde la population contre leurs vices et leurs dérélictions. Chaque commune devrait être passée au peigne fin pour renvoyer à leurs chères études les féaux de la subversion, et les départements comme les régions, et la députation comme le sénat, fourriers des illusions, patentes nécromanciennes de notre France envahie par le sida de la dépravation et de ses surgeons. Pensez aussi aux européennes, et ne vous faites pas avoir par la tenue des prétendants, par leur morgue inouïe, leur gesticulation appauvrie, issus de la psychosociologie étudiée à l’Institut Tavistock, ce bel Institut créé de toutes pièces afin de réduire l’Être Humain à la charpie de l’esclavage. Non, ne vous laissez dérouter par ce qui pourrait vous sembler l’intelligence, qui n’en est pas une mais tout simplement le discours qu’apprennent par cœur ces pantins que les sectes animent afin de vous perdre dans la confusion, dans l’acceptation, dans cette dérive par laquelle ils vous tiennent. Le respect va aux Êtres qui combattent pour leurs racines, leur Peuple, en respectant les uns les autres. Ici nulle question de couleur et de isme qui sont les garde-fous qui protègent les mensonges, qui veulent vous pénétrer jusqu’à la garde afin que vous vous rouliez en disant, j’aime cela. Cette boue ruisselle, les caniveaux font remonter sa fange dans toutes nos rues, dans toutes nos villes, dans notre Nation que l’on tente d’agenouiller devant le précipice du mondial socialisme, de cette dictature qui se cache sous les œilletons de la sociale démocratie qui n’est qu’une apparence, une flétrissure de l’esprit au regard des cent cinquante millions de cadavres qu’elle emporte avec elle au même titre que tous ces ismes issus du socialisme, cette idéologie mortifère, cette gangrène de l’Humanité qui ce jour parade dans notre Europe qui est devenu le temple des marchands, où règne dans un Parlement non déclaré des communautarismes qui, minoritaires, n’ont pas à mettre en esclavage les Peuples de l’Europe, et le nôtre donc. Éliminez systématiquement tout ce qui est maçon et secte, ne vous laissez leurrer, voyez plutôt à Paris la Young Leader de la Fondation Franco Américaine, qui ne défend en aucun cas les intérêts de la France, mais bien celle du Mondial Socialisme, via la Fabian Society, via la Moutain Table accueillant les banquiers internationaux et apatrides, voyez l’hypocrisie la plus sublime, le Président lui-même ayant été un Young Leader et d’autres encore qui se flattent d’être sept dans notre gouvernance, et c’est sans compter ces à-côtés qui sont les sangsues de la France, venant de banques apatrides qui gouvernent en secret et motivent les discours qui doivent être dits, compassés, pour vous complaire. Il est temps que vous sortiez de cette impasse dénaturée, qui ne reconnaît que la laideur pour Art, qui ne reconnaît que la bestialité pour mœurs, qui ne reconnaît que la fange pour spiritualité, car c’est de bien de cela qu’il s’agit dans le cadre de la religion dite laïque qu’on veut vous imposer. Circulez, il n’y a rien à voir, le pouvoir ne vous appartient plus depuis longtemps, vautrez-vous dans la boue que l’on vous autorise et surtout taisez-vous ! Trop tard pour le silence, trop tard pour cette démence qui se veut gouvernance, les réseaux sociaux se sont formatés pour combattre leurs mensonges, leurs sévices, leurs cruautés, leurs génocides tant intellectuels que physiques, et ne parlons de spiritualité, lorsqu’on regarde l’horreur et ses réseaux qui sont intouchables dans les Nations, ces meurtres rituels d’enfants torturés, découpés en morceaux et offert en agapes à des confréries sans nom qui sont la honte de l’Humanité. Les égouts sont pleins et ils viennent de déborder avec cette ruée sauvage sur l’Enfance dans notre Nation, cette ruée de barbares pédophiles qui voudraient en sucer le sang et la chair. Des vampires au sens propres du terme, dont les maîtres sont de même acabit, suçant la moelle, les larmes et la sueur de milliards d’Êtres Humains enferrés dans leur usure la plus démentielle, organisant famines, soumissions, oppressions, telles qu’ont les voient à l’œuvre dans cette Grèce, Mère de la Démocratie, assassinant et emprisonnant les élus du Peuple, devenue une larve entre leurs mains, une larve consentante à son agonie. Est-ce cela que vous voulez pour la France ? Le destin de notre Nation appartient à toutes et à tous de notre Peuple et en aucun cas aux moisissures qui s’y font nids, à vous donc de retourner cette situation, de voir s’épanouir vos enfants dans le cadre des Lois naturelles oubliées par toute la virtualité, le factice, la vanité de ce monde, de voir grandir sans conditionnement ni propagande la culture de vos enfants, libres d’étudier, de critiquer, de créer, au-delà des butoirs fermés par les menstrues de l’immolation végétative qui se veulent reines, mais qui ne résistent en aucun cas à l’analyse et ce jour sont largement dépassées au regard des centaines de millions de morts initiés par la subversion et ses mentors. Ne vous laissez impressionner par la haine que va développer tout ce qui représente les hordes aux services du bolchevisme qui ce jour accourent pour empêcher toutes réunions, bastonnant les uns les autres sous les regards compatissants d’une police politique dont la cruauté a fait ses preuves lors des manifestations de mai l’année dernière, obligeant les suces queues du système à faire croire que leur Ministre était plébiscité, propagande affligeante de la médiocrité qui s’imagine encore faire passer un message, alors que les yeux ouverts et qui se dessillent de plus en plus voient là la marque du mensonge en action. Ne vous laissez impressionner par toute la systémique mise en marche par la fatuité de pouvoirs qui croient tenir entre leurs mains le destin des Peuples. Le Peuple c’est vous et en aucun cas cette rapine, ces mendiants qui s’imaginent protégés dans leur loge, leurs basses loges, leurs hautes loges, leurs sectes diverses et variées alors qu’ils sont connus et reconnus par les réseaux internationaux dans leurs appartenances et pour certains dans leurs crimes et prévarications. Ils n’ont plus le monopole de l’information et ne l’auront plus jamais, même s’ils veulent détruire Internet, car Internet 2 existe déjà et Internet 3 de même qui ne se sert que de câbles électriques pour correspondre avec le monde entier, ce monde entier que la subversion voudrait cacher afin de cacher sa propre dictature, sa propre malversation du pouvoir, son coup d’état stérile et vicieux qui va être emportée par la vague profonde des Peuples qui s’éveillent. Oui, le Pouvoir c’est vous et non ces cohortes de zombis qui ont besoin d’une canne pour marcher, qui cherchent la lumière alors que la lumière est là devant-vous et en vous, qui ont besoin de se cacher pour initier leurs desseins de mort, le dessein de votre mort, de celles de vos enfants, de celles de vos petits-enfants. Tout cela se réglera naturellement lorsque le Peuple aura retrouvé son autorité, donc lorsque vous aurez retrouvé votre autorité naturelle, par la déchéance de tous droits civiques pour ces féaux de l’incommensurable perversion qui se veut trône. Le voile de l’illusion est déchiré depuis longtemps lorsqu’on observe les mouvements d’humeur qui devront se traduire par des votes utiles, sur les réseaux sociaux qui ne se laissent pas berner par le mensonge, la duperie, la flagornerie, ce rire compassé, cette poignée de main gluante de transpiration, cette morgue qui s’imagine intelligence et qui n’est tout au plus qu’un qu’un ersatz d’intelligence au regard de la grandeur intellectuelle dont l’Humanité a fait preuve ces derniers siècles. Ils ne sont rien, nous sommes tout, et nous ne pardonnerons pas, regardant simplement avec compassion se dissoudre dans le néant l’idéologie putride du mondial-socialisme, cette force née de la barbarie alimentant toute la barbarie de ce monde, en faisant croire qu’elle est sociale alors qu’elle est fourrier de l’esclavagisme le plus ignoble que notre terre ait vécu. Donc, réagissez si vous en êtes encore capables, si vous êtes des Femmes et des Hommes qui se respectent et respectent leurs enfants et leurs petits-enfants, sauf à penser que la lobotomisation que nous subissons depuis 1945 vous ait totalement réduits à l’état larvaire, conditionnée par le football et les soubassements de votre ceinture, ce que je ne crois pas au regard de la vitalité des provinces Françaises, au niveau culturel se déployant malgré la bêtise et la déliquescence des mœurs, au niveau spirituel, par le renouveau indéfectible du Christianisme, la Voie par excellence vers la Voie et vers ce que nous appelons communément l’Unité Divine, le Dieu souverain de l’équilibre et de l’harmonie, combattue ce jour par des dieux morbides, des Etres Humains qui se prennent pour des Dieux, des aréopages composites qui s’imaginent des Dieux, alors qu’ils ne sont que des Etres Humains qui ont oublié ce qu’ils étaient au profit de la dénature, de la désintégration, de la voie inverse mutant l’Être Humain dans la matière brute, larvaire, et boueuse à souhait, celle que chacun d’entre nous doit combattre par la Vie en la Vie et pour la Vie. Prenez mesure, et d’ores et déjà demandez des comptes à cette éducation nationale qui pervertit vos enfants par une propagande délirante née de la perversité et de l’immondice pédophile qui la gouverne. » Eh Bien, j’espère que les pauvres Etres-Humains se redressent et foulent toute cette boue qui semble vouloir les gouverner, attendons la suite… À suivre…

The lobotomisation

News of this small land, so here is that now the child is crushed by this offensive system which wants to reign, but read: " Here we are in the lobotomisation of our children by the mouvance bolshevik who stirred our Nation, supported by ten-eight per cent of our fellow citizens, a filled in the framework of the Democracy, who would like that at least 50% and 1 votes are in agreement with the descent into the abyss that we are experiencing. The lobotomy will begin from the age of three years for our toddlers who will benefit from this unique thing, this monster to the sectarian communist snouts that we appointed the so-called education national. Enclosed in a so-called nursery school under the breasts of the authority of the subversion, our dear toddlers will be subject to all kinds of behavior analysis in order to see if unify in this thing that is called the kind, and for girls as boys who have a natural personality, the latter will be isolated, as we heard if well from the mouth of the Trotskyite vermin consenting which is expressed on a state television, new guardian of concentration camps, the commands in this school of the acculturation and of illiteracy, the barbarity the most common not wishing to see emerge from within him that larvae, ridiculous peureuses and subject, ready to accept for girls the abortion, and For girls and boys their euthanasia. Let us not deceive ourselves, the drift is universal, led the United Nations mean in his studies that masturbation must be de facto from the age of four years in order to regulate, because here is the true debate, a birth rate that does him smirking, preferring to see out of the public schools of lesbians and homosexuals that children wishing to legitimately and naturally form a torque man, woman, which is the engine of any constructive civilization. The choice of sexual orientation as its miscegenation is personal and must in no case be imposed by any barbarity.  Masturbation therefore compulsory from the age of four years under the gaze of the kapos, babysitters and custodians of the gulag represented by this thing or a million people no longer comprise, but distort so that everyone of our children either unconsciousness manifesto, the toy in the hands of satanic governance which are at the feet of the wear in creeping. It can be expected that the fellatio, cunnilingus, and sodomy are well understood in this period of learning the rule, and train station to the one or the one who does not engage , the bolshevism the most purulent will be there to whip the unpleasant and ungrateful, and be sodomised the unrepentant. Already circulating in these charming schools of the subversion of manuals or the one sees papa in skirt and mom in boxer shorts, or the one sees that there is nothing more of this which characterized the human being, the man with an uppercase H, the woman with a capital F, which would be nothing without the other, and that the currency here in the inconsistency abrupt which do multiplied their growth but the facts collapsing in the common mud of the worthlessness, otherwise the pleasure fleeting and regular as the theurgie delighted in order to calm the natural hormones that could destabilize its field of death. The voting booth therefore for the personalities who must comply with this filth, this morass which of course will see paedophilia, as, in fact, the interbreeding for the purposes of destroying the multiple roots of the human,  become a rule, because how can it be suggested for a moment that the educator, in flagrant disregard of human nature, of the human person, can thus inflict this diktat without be pedophile? There is that pedophiles for push to fondling extremes of children of four years, and don't think a moment that this programming will not be without the support of masters and mistresses who compisseront as well your children, the matchless to sodomy, the matchless to the fellatio, for the greater glory of the depravity, his mistress fame whose escapades are no longer effective, up to the crime ritual to satisfy his atavistic atrophy. Having three small children, personally, I do not want to see for themselves this mental aberration, outcome of brain dysfunctional to the extreme, hysterical and without purpose otherwise than to roll in their shit, become the rule. Civilizations are not based on the desecration of the living, but on the contrary have to aim of raising the living. Here we are in the total breakdown of with the reality, in order to subordinate the living in the mud mirky and sordid, in this stench outcome of all barbarismes to antecedents nauseous, who come to try to burn their rot on the face of our children. Faced with this tide of shit institutionalized by revolutionaries in rooms, because they do not risk their lives as their big brothers of 1789, depraved and linked to the sects the most barbaric who are, it is appropriate to take the precautionary measures and to ensure that families who respect create their own schools, from kindergarten to the tray, in order to subtract their children to this festering mud which seeks to interrogate the living and whose the million educators fed and laundered by the State, we-even thus, is the red guard, criminal within the meaning of the paedophilia should I say, who will try to implant of authority the paedophilia in the public school. Paedophilia is a crime which in any State of law should be punished by the death penalty, because touching the become of humanity which has not to serve as a torch-cul to parasites inhuman who have remained on the remnants of their altars or were sacrificed children to Baal Moloch, el Shaddai and tutti quantitative. It must be understood that this is the debate which is not "societal" this barbarism does to hide the realities, but a debate in society of the most important for the future of mankind as a whole. The Be-Human must it be a thing which will be a slave economic or sexual or both, to wallow in the wear and its feaux? Which through its housed rotted as the manure are trying to legalize through these tests this putrid horror without name that no animal would try to implement.  To everyone to choose his path in this debate, whose resultant will be or the elevation of our children in a universe the respecting, or well the serfdom of our children in the bestiality sponsored by wandering and his henchmen. Faced with this infection delirious, this aids exorbitant which finds its roots in the court of a eugenics movement of populations, ally in this with the macabre rites, led by the priests of the death which can only survive by the blood of their victims, it should be that the peoples are reacting in a manner meteoric in is keeping to enroll their children in these courtyards of the bestiality that we offer aborted educations called national who have for purpose to use our children as tea towels to wipe their dragnet denatured. There are no other terms to designate the intolerable intolerance of evidence these atrophy who would like to see their looks like, that each person is of their rot the slaves, their sordidness their acclamateurs, for their crimes their echoes. The terminals of tolerance have been largely overridden by this vermin who sits down its powers even in the innocence of our children to attend the bestiality, here there is more of gloves to take with this hostility majeure which represents the face the most heinous of the barbarous criminal who is rampant. For what is the reforms institutionalized by the subversion relatively to education, we must fight them by Assembly, the prune and reduce to nil, by not voting especially not for any degeneration which is frontrunner. For that which is of this national education, forerunner of all the planting of the crime, of the devotion, the subordination, of creeping, it should be to undo the stench by a comprehensive analysis of its staff, eliminate his rank all of the memberships, frank-masonry tainted, Grand Orient, Grand Lodge women, Grand Lodge of France, Human Right, etc, who are the initiators of ideological latrines of our Nation, eliminate everything that has nothing to do there, degrease this bubo subversive whose staff must be reduced to less than three hundred thousand persons, so that the students can finally be educate and to wake up to the reality and not allow itself to be dragged by the sterility, the lachrymation pitiful, the stupidity crowned, And now the institutionalization of paedophilia, and with only horizon unemployment, when it will not euthanasia accompanist. This boil is the multiple sclerosis of our society, perjury in its degrees, subversive in its ideology, Lair of all fauna post bolshevik revolutionary who kept the doors of knowledge so that the youth does not wake up, and deep in the mud and now in the bestiality, without the slightest become otherwise than to serve as slave to the rot that governs. This putrefaction, this regression, should in no case become the engine of a sub-civilization destined to a slow death. Remember that the rights of children are protected by the Charter of the United Nations, which had at the time not been signed by the mental atrophy which will take for kings. It is therefore appropriate to appeal to your lawyers in the case where only one of your children would be as has been so well said, isolated, in this school of perversion, and assert the inalienable right of the child, which has not to be wallowing around in the mud but must be surrounded by the care necessary for his intellectual elevation, the areas concerning his body as his soul is not of this bubo on foot who roar already his pleasure pedophile. Please be aware that you must act as quickly as possible, the establishment of the mud mirky taking more and more force in this Nation scourged by the ignorance that it has of the reality, asleep that she is in the litanies and the prostrations, the; tiny, who seek to imprison his right to think, its right to move, his right to choose his sexual orientation, his right to live simply. Don't be fooled by this sad reality in which it is sought to lobotomize man your children, so that they become the menial slaves of this wear which welcomes both the provisions of a chair sold to Qatar, Saudi Arabia, to everything that is not France and never will be, which is invented of wars in Mali and now in the Central African Republic in order to purge their mining reserves these Nations, under a humanitarian pretext which should be used in the Congo or the genocide of a people continues counting currently seven million five hundred thousand corpses! Do you see that all this is that serfdom, creeping in front of the multinationals without faith or laws which our Army serves as a suppletive, and has no other purpose than to die for the raw materials and in no case for the good of humanity. How would it otherwise before this aberration concerning the public school which such a scourge should shoot down the reason for our children? Our France stinks, it stinks the death and his servants, it reeks of intellectual death, it reeks of spiritual death in the light of its churches burned down and looted, its cemeteries gradients and stolen, it stinks the insanity of this complex of Stockholm implanted by a history rewritten since 1945, initiated by the banks who finance the national socialism in the same way as the communism in order to deliver humanity at the lie, and worse than the lie to the enslavement of a single thought which is of poor quality the more sterile the birth pangs of this reform of the public school as the laws on marriage, such as laws on slavery, as all these laws that protect the crime the more horrible that this humanity has Known as the reign of this socialism were yelling in the synthesis of its vectors communism and national socialism, either the global socialism, or social democracy, its hatred of humanity as the human being, who is regarded in its housed the more black as itching of a slavery normalized. Everything is linked, analyze, leaf through this stinking pink who dares refer to Christ, then it is the whip and the tips which have crucified for the greatest pleasure of its masters, the international banks and stateless persons who manipulate to wish each other in the confusion in order to create a kingdom of blind in any nation. Faced with this threat to the children, which is the future of humankind, it you should therefore react! If this is the case, there is no fight for a people that has lost its intelligence and will to live, as they say, and that is what research the subversion, that the weak by the lobotomy intellectual, spiritual and physical either of peoples, in order that they submit to its barbarism. A barbarism which is advanced and in the Assemblies, with its usual morgue, believing themselves to be above the law, component of a furious hatred toward everything that is human, conditioning the laws in order to submit even more peoples, until they abandon, and found refuge in the bosom of his torturers. Is that what you want to become, larvae infected languished in the vermin and serving vermin, waiting with impatience that you euthanasia after having served the purulence atrophied which wants to governance of this world? Is that what you want to see emerge for your children? Of the children who will be more than that of the things, which will use the slavery the most repugnant that the earth has ever known, as economic units programd for income averaging stains, such as during sexual intercourse which will eventually the head buried in the buckets of shit of their predators, as was seen in North Africa? Is that what you want to see for your children, be in the obligation to masturbate, to sodomize, of pair in the kind of bestiality and miscegenation force under the benevolent eye and compassionate of their henchmen, these masters and these mistresses which we do not doubt that they will participate in their education during that laws move on toward legalizing paedophilia without that you have nothing to say, so that they are using and abusing your children, as the kapos of the concentration camps, as the custodians of this new gulag which is folded to that which is not France and never will be ! Is that what you intend as future to your children and grandchildren? Wake up before it is too late, evacuate all the false ideas that you  assigned to believe, do you grow, resume your right of critical spirit and analyze the degree to which we are, in the scale of the intelligence of the monkey, below this scale, our small cousins the apes being widely more intelligent than the average Etres-Humains submitted to the barbarity of a propaganda of idiot initiated for the mentally retarded that these morons are trying to create. Read the animal farm of Wells and you'll recognize that the pitiful condition that it is sought to impose on human beings, to your children, whose fate is no longer a future, but a bier in morbid which welcomes all the linked to humanity who thus dares take on what is most sacred in humanity, our children. Here there is a  general alert to dial any selfinterest, there is place to dissolve this virtuality by the means that the International Law authorized, act to which France is submitted by its agreements. Don't forget in no case the Charter of the United Nations, don't forget in no case the Charter of the United Nations on the rights of the Child, do not forget that you are not born to be slave of anyone and that these laws are guarantors of your freedom. I called here the lawyers who are not incinerated in the poison of the housed croupissantes to enforce the international law that protects children, and not submit item to the morbidity of the voting booth, of the ridiculous propaganda, illiteracy patent, acculturation notorious delivered by a national education who do door more than the name. I called here and to all those who are mothers, fathers, grandparents -- , to ensure by legal vote to oust out of all the powers the infection which legislates the scum and filth, rot the most abject that exists. I do remind him never enough that the demonstrations didn't serve to nothing, if not only to strengthen the degrees of brutality and of physical and mental torture of the hordes who work for the subversion, and that it is sufficient simply to oust all the feaux this human catastrophe, these pretenders to power who do defend in no case the peoples, but their orders damage, deviant, anachronistic and repugnant in the lies of the memberships of their puppets have done and continue to do elect trademarks of soap related by the prevarication, their sexual deviance, their anomie empathic, their criminal servitude to those who defend the universal dictatorship they dare appoint the Universal Republic. The Municipal arrive, it is time to ask the pretenders to which they belong, if they defend their common or the dictatorship of the mediocre, because there is that the poor for wanting to establish a dictatorship. And if they do you meet, look at their actions, the benefice that they allocate, the prevarications which they wear, the past-rights they give, for you to realize that they are not defending in any case your common but on the contrary to many, that you will recognize without difficulty, the;, massive immigration, the construction of mosques, the degeneration of the Art, by grants interposed against which you must combat, combat by the very weapons of democracy by denouncing their acts, in cautioning the population against their vices and derelictions. Each joint should be passed to the comb end to return to their expensive studies the feaux of subversion, and the departments as the regions, and the deputation as the Senate, fourriers illusions, patent necromanciennes of our France invaded by the aids of the depravity and its surgeons. Also think of the European, and do not be fooled by the holding of suitors, by their unprecedented morgue, their impoverished gesticulation, derived from the psychosociology studied at the Tavistock Institute, this beautiful Institute created of all parts in order to reduce the human being to the shreds of slavery. No, do you leave get overwhelmed by what might seem to you the intelligence, which is not a but simply the speech that learn by heart these puppets that sects animate in order to lose yourself in the confusion, in the acceptance, in this drift by which they hold you. The respect goes to the beings who are fighting for their roots, their people, respecting each other. Here no question of color and of isme which are the safeguards which protect the lies, who want you penetrate to the custody so that you will experience by saying, I like it. This mud trickles down, gutter font reassemble its ugliness in all our streets, in all our cities, in our nation that it attempts to kneel before the precipice of global socialism, of this dictatorship, which are hiding under the eyepieces of social democracy which is only an appearance, an abomination of the spirit in the light of the one hundred and fifty million of corpses that she takes with her in the same way as all these isms derived from socialism, this deadly ideology, this gangrene of humanity which this Day parade in our Europe which has become the temple of merchants, or reign in a Parliament not declared; which, minority, and do not have to put in slavery the peoples of Europe, and the our therefore. Eliminate systematically all that is Macon and sect, do you leave fool, see rather in Paris the Young Leader of the Fondation franco-American, which defends in no case the interests of France, but of the world socialism, via the Fabian Society, via the Mountain Table welcoming the international bankers and stateless persons, see the hypocrisy the most sublime, the Chairman himself having been a Young Leader and still others which boast to be seven in our governance, and that is without counting these in-sides which are the leeches of France, coming from banks stateless persons who govern in secrecy and motivate the speech which must be called, striped pants from, for you wallow. It is time that you walk out of this impasse denatured, which recognizes only the ugliness for Art, which does not recognize that the bestiality for morals, which recognizes only the ugliness for spirituality, because it is of what it is in the context of the religion called secular that it wants to impose upon you. Move along, there is nothing to see, the power do you belongs more since long, grovel in the mud that you authorized and especially shut up! Too late for the silence, too late for this dementia which wants to be governance, social networks are formatted to combat their lies, their abuse, their cruelty, their genocides both intellectual and physical, are not talking about spirituality, when we look at the horror and its networks which are untouchable in the Nations, these ritual killings of children tortured, cut into pieces and offered in bacchanalian feasts to the confraternities without name which are a disgrace to humankind. The sewers are full and they come from overflowing with this wild rush on the childhood in our Nation, this rush of barbaric pedophiles who would like to suck the blood and the flesh. The vampires in the sense own the term, which teachers are of the same ilk, sucking the marrow, the tears and the sweat of billions of human beings entangled in their wear the more insane, organizing famines, bids, oppression, such as have the see to the implementation in this Greece, Mother of democracy, murdering and imprisoning the elected representatives of the people, become a larva between their hands, a larva consenting to his agony. Is that what you want to do for France? The destiny of our Nation belongs to all and to all of our people and in no case to molds which are nests, thus up to you to return this situation, to see it flourish your children in the framework of natural laws forgotten by any virtuality, the dummy, the vanity of this world, to see it grow without conditioning propaganda nor the culture of your children, free to study, to criticize and to create, beyond the firm target by the menstruation of the vegetative immolation which is want queens, but which do not resist in no case in the analysis and this day are largely outdated in the light of hundreds of millions of deaths initiated by subversion and its mentors. Do you leave impressed by the hatred that will develop everything that represents the hordes to the services of the bolshevism which this day come flocking to prevent all meetings, bastonnant each other under the compassionate eyes of a political police whose cruelty has proved its worth during the demonstrations in May last year, forcing the licking tails of the system to make believe that their Minister was plebiscite, propaganda depressingly of the mediocrity that is still laboring to go with a message, while the eyes open and who have dropped more and more people see it the mark of the lie in action. Do you leave impressed by the whole systemic marketing by the Hubris currently afflicts many American of powers who believe hold in their hands the destiny of peoples. The people it is you and in no case this robbery, these beggars who think protected in their houses, their bass housed, their high housed, their sects various and varied when they are known and recognized by the international networks in their memberships and for some in their crimes and prevarications. They no longer have the monopoly of information and do the will have more than ever before, even if they want to destroy Internet, because Internet 2 already exists and the Internet 3 of same which is used only for electrical cables to match with the world, this world that subversion would hide in order to hide its own dictatorship, its own malfeasance of power, his coup and sterile vicious which will be washed away by the wave of deep Peoples who awaken. Yes, the power that is you and not these cohorts of zombie who need a cane to walk, who are seeking the light while the light is right there before you and in you, who have need to hide to initiate their designs of death, the purpose to your death, those of your children, those of your grandchildren. While it will be resolved naturally when the people will regain its authority, therefore when you have found your natural authority, by the forfeiture of all civic rights for these feaux of the immeasurable perversion which wants to be throne. The veil of illusion has long been torn when we observed the movements of mood which must be reflected by the votes useful, on the social networks that do not allow themselves to be fooled by the lie, the deception, the sycophant, this laugh stuffy, this handful of gooey hand of sweating, this morgue who thinks intelligence and which is all the more that a only a substitute of intelligence in relation to the intellectual greatness which humanity has demonstrated in recent centuries. They are nothing, we are all, and we do not forgive us, simply looking at with compassion to dissolve into nothingness the putrid ideology of the world-socialism, this force was born of the barbarity supplying all the barbarity of this world, in believing that it is social when it is forerunner of slavery the most ignoble that our earth has lived. Therefore, react if you are still able, if you are of the men and women who respect and comply with their children and their grandchildren, except to suggest that the lobotomisation that we have been undergoing since 1945 you have been completely reduced to the larval state, conditioned by the football and the subframes from your belt, what I do not believe in the light of the vitality of the French provinces, at the cultural level is deploying despite the stupidity and the disintegration of public morals, on the spiritual level, by the unwavering renewal of Christianity, the track by excellence, toward the track and toward what we commonly call the Divine Unity, the sovereign God of balance and harmony, combated this day by Gods morbid, of human beings who will take to the Gods, of the Areopagus composites who think of gods, then that they are only human beings who have forgotten what they were for the benefit of the denatured, of the disintegration of the track, mutant reverse the human being in the raw material, larval, and muddy to desire, one which each of us must fight by the Life in the life and for life. Take measurement, and already ask the accounts to this national education that subvert your children by a frenzied propaganda born of the perversity and the filth pedophile who governs. "Well, I hope that the poor Etres-Humains will straighten and trample any this mud which seems to want to govern, expect the following ... to follow ... 

© Vincent Thierry