Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow Hypnotisme
Hypnotisme PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Lundi 07 Avril 2014 à 11:29

Hypnotisme

On ne peut que le voir, la maturité des esprits n’est pas encore apogée sur cette petite Terre, livrée à la magie déviante des manipulateurs, ainsi qu’en traite ce petit mot qui nous est adressé et que nous reproduisons dans son intégralité, mais lisons : « La méthode d’hypnose Eriksonniène bat son plein dans nos médias, imposant aux Françaises et aux Français un discours idéologique n’ayant pour but que de neutraliser l’axe du Front National. Le pire en provient de ce ventre mou de la Nation ne désirant que se confondre dans cette europe d’esclaves qui se construit. N’oubliez pas une chose sur cette méthode hypnotique, en général elle se sert de mots à forte consonance, et surtout vous implique, cette implication tendant à vous faire accroire que vous êtes les moteurs même des discours entendus, frappant ainsi le domaine de vos sentiments qui peuvent être de répulsion ou d’affection, et tendant à faire naître une forme de culpabilisation qui, l’émotion la sublimant, votre faculté critique étant alors obérée, vous poussera vers la nasse que vous tend l’interlocuteur, le discours politique, le mentor politique. Ecoutez : « ceux qui votent Front National sont des anti européens », (car maintenant en dehors des eurosceptiques, vient de naître une nouvelle classe : les anti européens), le terme anti étant péjoratif  tendant à la culpabilisation de tout un chacun, ce qui fait rire n’importe qui, qui veut reconnaître l’Europe des Nations fédérative et non cette europe fédérale, qui s’inscrit sans le moindre accord des Peuples, une « europe » ubuesque guidée par les métastases de Babel. Ecoutez : « la France est morte si elle ne s’insère pas dans l’europe »,  le terme « morte » utilisé ici à bon escient fait partie des mots forts faits pour impressionner et développer par-delà l’esprit critique la répulsion, alors qu’il fait tout à fait rire, la France se portant remarquablement bien avant que de se noyer dans la boue fusionnelle des marchands du Temple, un fédéralisme véreux où trône les officiers de l’usure lesquels ne sont en aucun cas nommés par les Peuples mais par les usuriers internationaux, et qui ont pour seule mission que de désintégrer le berceau de l’intelligence, en le faisant disparaître par un paupérisme imposé, une acculturation totale, un illettrisme global. Ecoutez : « nous avons signé des traités avec l’europe qui lui ont amené grandeur et prospérité » ; n’est-ce pas là le principe de l’hypnotisme Eriksonnien le plus risible, lorsque l’on voit que cette singularité de la bêtise associée à la prébende, à la traîtrise et la destruction, ose prétendre que cette europe soit celle de la grandeur et de l’honneur ?  N’en jetons plus, la cour est pleine, nous pourrions ainsi disséquer tous les discours en œuvre, écrits selon les directives de l’Institut Tavistock, spécialisé dans la manipulation tant des individus que des masses. N’oubliez pas aussi la gestuelle, le mouvement des mains, impératif ou ancré sur la réunion du pouce et de l’index lorsqu’on vous implique, geste manichéen s’il en faut auquel la masse consent, auquel l’individu osmotique correspond, auquel l’individu symbiotique répond par une critique salutaire. Nous avons affaire dans cette corruption de la Démocratie par la mise en œuvre des outils de la manipulation la plus fallacieuse, à un bande de gangsters tous en loge au service de l’usure qui enfreignent là tout ce qui est permis dans le cadre de ladite Démocratie, savoir initier le mensonge au service de leurs intérêts visqueux et puants la mort comme la pauvreté, le génocide des Peuples tant physique, par leur remplacement, l’avortement et l’euthanasie, la théorie du genre, qu’intellectuel, par la parousie de tout ce qui rabaisse l’Etre Humain au niveau d’un sous animal, bestiaire d’une pensée lovée dans les fins fonds d’une matière ruisselante de fange et d’ordures, spirituelle, par consécration de la religion de la soumission, et par tentative de destruction de la religion de l’élévation. En réponse à cette boue qui se veut tutélaire et règne, lors qu’elle n’arrive pas à la semelle des Royaumes que l’Histoire Européenne nous enseigne, ces quelques propos qui vous éclaireront sur la duplicité et le mensonge, la haine farouche de la subversion qui désormais s’en donne à cœur joie depuis qu’elle a été élue par l’hypnose consentie de nos citoyens.  Non, la France, je vous le dis, ne sera pas morte si elle sort du carcan de l’usure, convoque les usuriers et renvoient leurs intérêts d’une dette qui n’aurait jamais dû être commise sur les marchés financiers, et ce depuis 1973. Il faut avoir de l’honneur pour faire cela, et ce ne sont pas ces émules de la boue qui s’enchantent de la fiente qui régit notre Nation qui pourront bien entendu avoir ce discours, car c’est le seul discours qu’il faut tenir si on veut briser à jamais les os de l’usure qui chaque jour initie le paupérisme, la déstabilisation, la guerre, le vol des matières premières, le viol des Peuples, jusqu’à cette démonstration en France de vouloir influer, dans la non démocratie la plus totale, en culpabilisant les uns les autres, en forçant au servage, dans ces modules hypnotiques s’adressant aux masses et en aucun cas aux individus, afin d’attraire des voix indécises dans le giron de l’esclavagisme le plus répugnant qui soit. La pourriture doit cacher la pourriture et se masque dans l’agression la plus puérile, celle de la dénégation, né de l’instinct grégaire de la bestialité qui se veut gouvernance. Soyez attentifs, soyez vigilants, analysez et ne soyez pas dupes de cette saloperie qui s’enfante dans tous les discours des prétendants, ces pauvres êtres n’ayant pour vocation que leur petit apparat, pour lesquels nous ne devons avoir que compassion, si loin sont-ils de l’Etre Humain, en voie de la bestialité la plus singulière, celle qu’influe sourdement leurs loges noires où se réfugient les dictateurs de la pensée, bien plus dangereux que Staline ou Hitler, des sous couches de populations somatiques qui dans leur onirisme se consentent le droit alors qu’ils sont en dehors de ses limites, en ablution de leur carnage et de leur fauve latitude à s’accroire puissance, alors qu’ils ne sont que l’impuissance par excellence, car quelle puissance existe-t-il dans la destruction ? Rien, sinon le morne silence de l’athéisme le plus trivial qui puisse exister, un athéisme viscéral qui est la pierre d’œuvre des atrophiés insufflant leur haine de l’humain aux apprentis de leur illusion, ces politiciens de tous bords qui se convulsent jusqu’au mensonge absolu pour vous faire consentir à votre esclavage le plus purulent, celui d’un consentement qui leur permettra via leurs femmes et hommes de pailles, tels celles et ceux que l’on voit actuellement dans cette gouvernance érigée sur les voix des communautarismes les plus grégaires, ne représentant pas vingt pour cent de notre Population, de notre Peuple, bafoué et humilié par leur prétention visqueuse et païenne, une prétention du néant sur la Vie, que la Vie jamais ne laissera faire, que l’on se rassure. Ecoutez donc et analysez les discours ridicules qui pour chacun sait lire les mots forts, et vous en serez si vous prêtez un tant soit peu attention, gardant votre esprit critique, aux ponctuations, aux silences, à la monotonie en liesse de ses miasmes, à la gestuelle définie, du froncement de sourcil, au menton en avant, au bras tendu, aux doigts argumentant, impératifs et situationnels, toute gestuelle qui n’a d’autre but que de vous soumettre à une parole exsangue, une parole sans lendemain, une parole de nain qui s’adresse à des Géants endormis. Car il convient que vous le sachiez, ces Géants endormis ce sont les Peuples, et ces Peuples de l’Europe réelle doivent sortir impérativement de cette illusion que l’on créé à leur dépens, cette illusion de croire un seul instant que le fédéralisme usuraire apportera une solution à leurs problèmes économiques, qui voient nos entreprises fuir dans des nations qui sont devenues des goulags économiques, qui voient le chômage s’accentuer au profit de l’invasion exogène, qui voient leur qualité de soins diminuer à l’aune des versements attribués à toutes celles et à tous ceux qui ne sont de ces Nations, et profitent comme des parasites de tout ce que la force de ces Nations a mis en œuvre afin d’élever les Peuples en leur signifiant, la Nation, oui, la Nation incorruptible qui est la pierre d’œuvre de ce monde, que le veuillent ou non tous les proscrits, les ratés, les ataviques aux tares immenses qui se veulent gouvernance dans la boue qu’ils instaurent, car la Nation est le fer de lance de la gouvernance Mondiale naturelle qui se fera sans eux, que l’on se rassure. Nonobstant les problèmes économiques, enserrés dans le carcan des impasses budgétaires où l’on voit les Nations se rendre à Canossa devant le bubon grotesque de l’usure aux commandes de cette « europe » virtuelle, nonobstant les millions de lois contre nature liées à sa bureaucratie débile, vampire de toute condition pour s’accroire prestige alors qu’elle n’en est que vide, regardez avec quelle prétention cette « europe » vous englue dans une sous culture au venin distillé qui ne met en valeur que la boue lubrique de ses actes et de ses faits, enchantant la dépravation la plus sectaire, celle de ses maux, la sodomie à outrance, la pédophilie, l’accomplissement du genre, marchandise au service de l’usure à but sexuel ou à but économique qui sera exécutée par euthanasie programmée et consentie lorsque devenue sans valeur, sous culture du vice et de la salissure, la salissure, l’outrage envers la sexualité portée par l’Amour entre deux Etres de sexes complémentaires, Loi naturelle par excellence, pour laquelle le reste n’est qu’ordonnance du bordel organisé qui bien entendu sera le vivier de cette infamie qui se veut gouvernance, et dont nous avons eu à connaître la perversité jusqu’au montage de réseaux servant à vider les testicules, ou faire reluire le mont de Vénus, de ces arrogants personnages qui s’imaginent les maîtres de ce monde, alors qu’ils ne sont que valets de l’usure. Regardez ce que vous amène cette « europe » dans la spiritualité la plus profonde, un cloaque de boue dans lequel elle cherchent à ensevelir la seule Religion qui élève l’Etre Humain, le Christianisme, la sordidité et le lavement fétide de cénacles regroupant tout ce que comptent de subversifs les loges « européennes » devenues fourriers du mondial socialisme et de ses échos. Non, je le dis, il convient de ne pas suivre ce lisier de la pourriture qui se gréée,  qui passe outre le droit International, concernant à la fois le droit inaliénable des Peuples à se gouverner eux-mêmes, à battre monnaie, et à vivre en harmonie et intelligence avec les autres Peuples. Il est temps de mettre à bas cette mascarade qui pue la mort, qui pue le bolchevisme, qui pue le fumier dans lequel ne se complaisent que les pervertis et la canaille, les agioteurs et les opportunistes, les fourbes et les hypocrites, les osmotiques, toute cette masse pestilentielle qui ne se réjouit que dans son bien propre et en aucun cas le bien commun, il est temps de vider l’abcès qui paralyse la Vie dans nos Nations qui se subordonnent à ce sida démentiel qui nous mène vers le seuil d’une contre révolution globale. Cette contre révolution a commencé n’en déplaise. Et que l’on ne croit pas un seul instant, qu’elle ne propose rien, bien au contraire. Personnellement en son temps j’ai rédigé un ouvrage qui éclairera sur l’Europe des Nations, les Etats-Unis d’Europe, http://www.universality.info/ndv/index.htm telle qu’elle peut s’insérer dans le cadre multipolaire de ce monde qui ne devra en aucun cas être laissé entre les mains des usuriers et consorts, si l’Humanité veut enfin vivre, tout simplement, et ne pas s’enfoncer dans la boue putride qui anime ces faiseurs de morts. Réfléchissez un instant, sur un seul critère, celui de cette monnaie inventée de toute pièce, sans jeu de mots, l’Euro. Une calamité sans précédent du fait de son taux de change factice le mettant au sommet, ce qui ne permet pas d’exportations dans le jeu de la libre concurrence, une avarie immonde qui bloque toute l’économie Européenne. Cette valeur, existe-t-elle réellement ? Et bien non, elle ne représente rien, car elle n’est pas appuyée sur la réalité des stocks d’or pouvant exister dans l’ensemble des Nations de cette « europe », et tel le dollar ne représente qu’une unité factice qui se délitera aussi vite qu’elle est née devant la réalité économique qui doit sa valeur sur l’existence d’une contrepartie qui ne doit en aucun cas être virtuelle mais formelle. Cette monnaie ne vaut rien, et il faut la reconstruire sur la base des stocks d’or existants, et bien plus sur les valeurs économiques de chaque Nation, terres, ressources naturelles et minières, potentiel industriel et agricole, afin qu’elle trouve enfin son droit de se commercialiser et de favoriser les échanges extérieurs qui ne peuvent provenir de son entité géographique, mais des entités qui la composent, savoir les Nations, qui ne sont égales au niveau des trois principaux secteurs économiques les constituants, l’industrie, l’agriculture, les services. On verra ici, ce qu’il y a d’inique que de vouloir que chaque Nation, avec des acquis économiques aux antipodes,  puissent se trouver égales dans cet euro qui les pollue plus qu’elles ne les élèvent. Ainsi chaque Nation doit retrouver le droit de battre sa monnaie et pour équilibrer importation comme exportation au niveau international bâtir des degrés de taxations appropriés, afin de se sortir de ce cul de basse fosse imposée par une oligarchie de la médiocrité, pire que celle connue sous le gouvernement Russe après la chute du mur de Berlin. Réfléchissez, combien coûte une baguette ce jour, dix fois ce qu’elle coûtait avant l’implantation de cet Euro qui devait rendre prospère et heureuse sa zone de prétention, regardez ce que coûte un café, dix fois ce qu’il valait avant l’implantation de cette truanderie, regardez la zone emploi avant la destruction des droits de douane permettant d’équilibrer la valeur des produits, regardez votre niveau de vie avant l’implantation de cette chose sans valeur ! Il est temps de vous rendre compte que l’on vous berne, vous implantant des traces subliminales nées de la folie de quelques-uns qui cherchent à vous rendre esclave de leur pouvoir de barbare.  Ces traces subliminales sont là devant vous et officient journellement pour vous tromper et masquer une réalité sordide, on vous parle du bonheur, de l’avenir, de la belle Europe, de sa place dans le monde (elle fait rire Russes, Chinois et Américains, qui eux, ont su conserver leur Nation et ne l’ont pas vendu à des marchands du Temple qui bêlent comme des truies lorsqu’on ose les interpeller et se réfugient dans leur mensonge qui est leur opiacée coutumière afin de se faire passer pour des martyrs de vilains réactionnaires). On vous rabat les oreilles avec des discours invariants cherchant à jouer sur votre émotivité, sur votre empathie, afin de vous faire accepter le rêve comme on vendrait une marque de savonnettes, on vous humilie, on vous injurie, et tenus en laisse par les sons monocordes de ces discours, si vous ne réfléchissez un seul instant, vous vous laissez embarquer par le navire des illusions, ce navire qui prend l’eau de toute part et qui n’est pas capable de la moindre offensive nécessaire afin de sortir la tête hors de l’eau de son équipage, en tenant en échec les manipulations de l’usure, des banques apatrides, et des financiers véreux qui osent donner des leçons de morale après que d’avoir fait s’échouer les plus belles nefs Européennes. Ecoutez cet individu sans foi ni loi parlant aux Françaises et aux Français comme un petit sergent médiocre en parlant de notre Peuple comme celui des trouillards. N’est-ce pas là l’injure par excellence en provenance de ce qui sert l’immondice de ce monde, un petit parvenu  sans la moindre élégance qui a si bien vécu de la traîtrise, de ce délitement de notre Nation, de ce sabordage par excellence du Navire France, et qui vient aujourd’hui avec ses indemnités et n’en doutons pas sa retraite dorée, parler ainsi aux Françaises et aux Français qu’il a acculé à la misère économique, intellectuelle et spirituelle. Et cet individu de surenchérir en demandant aux Françaises et aux Français de cumuler de multiples emplois, à l’image des marques de savons qui sont au Sénat et à la Chambre des Députés,  les voyant contraints de connaître double ou triple journée afin de gagner ce qu’ils gagnaient en une journée, et surtout payer sur leurs salaires toute la gabegie enfantée par l’Etat régalien qui ne nourrit que ses faunes, ses apprentis dictateurs, ses rets de l’Humanité dont la frivolité les fait accroire crédibilité, alors qu’ils suent la vaseline, la prétention et la vanité, et que ressort, immanquablement leur duplicité, tant la médiocrité est leur soupe commune. Passons sur ces détails de l’Histoire qui défendent leurs petits intérêts qu’ils nomment République, et leurs petits pouvoirs qu’ils nomment Démocratie, une République et une Démocratie, aujourd’hui balayées par le chiendent de leurs ruts qui se veut maîtrise des consciences, et que la conscience répugne à suivre, tant cette « maîtrise » sue la bassesse est son brouet, une insanité perverse qui n’a plus que l’injure pour conserver ce qui n’est autre que le fruit de l’usurpation de ce que sont la République comme la Démocratie, qui n’appartiennent et n’ont jamais appartenues au Peuple, servile esclave de l’illusion engendrée par la peste bubonique des loges avariées qui aujourd’hui est hissée en pavois devant la domesticité et que la domesticité applaudit à tout rompre, en reptation de ses coordonnées, de son empire de la misère, cette force ridicule qui voulait en son temps déclarer la guerre à un Pays libre, la Syrie, qui n’a pas à subir ses calomnies, son ire de nain, sa débilité excrémentielle  qui reflète le venin le plus incisif que le monde ait connu à ce jour, et qui se voudrait sans contre poison, taxant ainsi tout un chacun qui se rebelle contre son autorité, de cette extrême droite dont il se sert autant que de l’extrême gauche, ses chiots dociles qui se nourrissent de ses mamelles qui ne donnent pas du lait mais du sang, tel le sang versé en Ukraine par ses agitateurs professionnels, mettant en place un gouvernement de pacotille tout dévoué à l’usure et payé en conséquence par cette ignominie qui trône à Strasbourg, onze milliards d’euros. Voici le factice de cet ébruitement de la conscience qui n’est qu’une inconscience généralisée dans laquelle s’ordonnent tous les rôles de la perversion alloués par l’usure, dans le discernement de ses comptes, de ses intérêts, de ses instruments iniques qu’elle voudrait demeure de la conscience de chacun, en évoquant l’inénarrable, tel qu’on a pu le voir récemment dans un film traitant de tableaux volés lors de la seconde guerre mondiale. Il serait temps de faire un film sur le vol des châteaux de France, lors de la « révolution » de la maçonnerie internationale avariée, le vol des tableaux, le vol des sculptures, le vol des mobiliers, de l’argenterie, de la faïence,  de l’or lui-même,  que l’on retrouve, comble de l’hérésie dans des ventes aux enchères jusqu’à ce jour en Angleterre et ailleurs. Cette spoliation des biens de la France, qui se poursuit dans un acharnement global, jusqu’à la mise en œuvre de l’utilitaire en dévotion du néant dans le cadre de notre Palais de Versailles, par la mise en place d’un accoutrement de tuyaux enluminés, (ceci étant, mettant bien en valeur la beauté Royale, face à la liquéfaction débile de la conscience qui veut s’honorer). Et oui, n’est pas créateur qui veut, et les incapables à la création, les pâles copieurs et répétiteurs, ici se manifestent, tentant, vainement, il faut quand même en prendre conscience, de « fourguer » leurs menstrues intestinales qu’ils appellent de l’Art, qui est l’Art de l’Etron, encore que l’Etron soit utile, le leur en aucun cas, voyant cette répugnance dans ses tableaux dignes de la folie, dans ses sculptures qui ne sont qu’issues de fondements mal lavés, dans ses musiques qui approchent la bestialité, dans ses philosophies de chiottes compissées et non entretenues, tentant de délivrer leurs messages hauts en couleur, qui ne sont et ne seront jamais celles des Peuples Européens qui se respectent et se font respecter. Pensez que l’Art reflète la société dans sa généralité et vous aurez compris la litière de la boue dans laquelle nous devons surnager, image même de ce monde de politiciens véreux, tenus par des serments de mort, se congratulant dans le bestiaire idéologique du sous-être, de cette chose qui doit devenir malléable entre leurs mains sales, leur mains de petits agioteurs, de petits dictateurs, de petits riens qui depuis l’année fatidique de 1776 veulent régenter ce monde dans leur lie et la nature même de cette lie, qui est la portée de leur haine, de leur morgue, de tout ce qui n’appartient pas à leur sous-élite, sous, car basée sur l’atrophie humaine, une sous-élite qu’il convient de confondre dans ses rets les plus abominables, et notamment dans cette glue glauque et sordide dénommée l’ « europe » qui est leur nef qui doit couler impérativement afin que les Peuples puissent retrouver leur Liberté, les Nations puissent redevenir les socles bio geo historiques, que nul ne peut contredire, que nul ne doit avilir, car de nos racines l’expression les plus vives, que tout un chacun se doit de respecter et faire respecter. Car enfin, qu’avons-nous à voir avec cette « europe » de la bestialité, grégaire de ses emphases et de ses circuits financiers avariés qui fondent notre paupérisme, notre délitement social, notre descente aux enfers avec « notre » agrément ? Rien ! N’oublions jamais que ses mentors sont des fins de race de cette maçonnerie déviante qui ont laminé l’expression de la réalité Européenne au profit de ses maîtres, les usuriers en tout genre qui se cachent derrière eux afin de ne point être montrés à la vindicte populaire, afin de ne point être jugés pour leurs crimes ignobles, confère ces deux guerres mondiales, la révolution bolchevique en Russie, la tentative de mise en esclavage communiste en Europe à la fin de la première guerre mondiale, la mise en place du National-Socialisme en Allemagne,  l’instauration du communisme en Russie, toujours entre deux guerre, initiant cette seconde guerre mondiale  ignoble trônant sur des centaines de millions de victimes, toujours les mêmes principalement, de nos Peuple Européens, qui ce jour se voient confrontés à l’hydre de cette puissance en dévotion de Mammon, implantant dans notre Europe le voile putride rouge noir d’un bolchevisme purulent, un mondial socialisme écœurant, vouant au goulag les uns les autres dans ce cimetière de l’errance où ne se réjouissent que les êtres en reptation, les consentants, les demeurés sexués, les ataviques en flagellations, les fantômes et les zombis. Nous ne devons rien à cette glauque hérésie, à cette maçonnerie déviante athée et pervertie ne se complaisant que dans le retour à la matière brute de tout ce qui est pensé, organisé, initié, développant la contre initiation par excellence, celle menant au vide, non pas le vide de la Tradition Tibétaine, qui lui est rempli, mais le vide total, l’abstraction se faisant règne, cosmétique de ce qui est médiocre et le restera car incomplet en sa définition, comme en son orientation, délaissant la spiritualité, la connaissance de l’Ame, pour le prurit de la bestialité et de ses ornements, ses rituels et son sadisme inconditionnel reflétant bien là, la haine de l’Humain, tant dans sa réalité que dans ses perspectives. Sommes-nous donc sado masochistes pour ne pas comprendre qu’il convient d’évacuer au plus tôt cette ingérence malsaine qui ne vise qu’à la destruction de la Vie Humaine ? Il est temps de sortir de ce culte pénitencier de l’usure et ses féaux. Dites-vous bien que chaque Etre Humain qui se respecte et se fait respecter, en honneur de son Histoire comme de sa grandeur, n’a strictement rien à voir avec cette fange qui s’agite, et ose vous interpeller, et ose vous injurier, et ose, sans la moindre légitimité, vous imposer son régime autoritaire, qu’il soit bolchevique comme en France, ou oligarchique et usuraire dans d’autres Nations, ou encore participe de ce IV Reich qui se voudrait alcôve de cette « europe » bubonesque aux mains de l’usure. Réagissez en conscience, sans vous laisser prendre par les débats hypnotiques qui jouent sur votre empathie comme votre alacrité, ces débats de politiciens sont tous du mensonge les chausses trappes qui se tendent pour vous faire tomber dans leurs filets. Avez-vous entendu cette nomenclature perfide vous parler du traité transatlantique en cours de signature, autorisé par les Présidents des Etats de cette « europe » aux ordres ? En aucun cas par le bréviaire des fronts maçonniques qui se disent Républicains et qui ne sont que cohortes de bourgeois de Calais tendant le cou à la pestilence usuraire. Ce traité verra tout Etat redevable à l’investisseur apatride qui oserait faire en sorte que les salaires augmentent, que les conditions de travail s’améliorent, au motif que cela amputerait une partie de ses dividendes ! Le comble de la bestialité issue de la théorie de Friedmann est ici atteint, et vous n’en entendez jamais parler par ces veaux qui vous précipitent dans l’abattoir de la jungle qui veut s’abattre sur vous, et vous essorer comme des citrons, et qui une fois parvenus à leurs fins feront en sorte que vous soyez euthanasiés afin de complaire à leur ordre économique qui reflète bien là le cancer qui ronge nos sociétés. Ce cancer doit être combattu par tous les moyens de l’expression, qui doivent s’allier afin de faire entendre la voix réelle des Peuples, cette voix majoritaire de rejet de la perversion née de l’illusion hypnotique qui cherche à implanter sa virtualité.  En substance comme en essence, votez intelligemment, ne vous laissez prendre au jeu des mots qui jouent sur votre affect comme votre répulsion, ordonnez le sens des propos, toujours les mêmes de cette démission tribale des Janusiens, portes paroles de l’usure et de ses exactions, et faites le tri de toutes leurs propositions toutes plus stupides les unes les autres, n’ayant pour but que d’acclamer votre servage et de le consentir. Avec votre esprit critique, disséquez les foutaises qu’ils vous donnent comme repas, et surtout faites en conscience l’historique de ce que l’on nomme l’ « europe », fourrier du mondial socialisme qui fera de vous des esclaves, et prenez mesure du degré de déshérence que cette fourberie nous apporte, une déshérence totale, le Génocide de nos Peuples, le Génocide de notre Culture, le Génocide de notre Spiritualité, car là est le véritable chef d’orchestre de celles et de ceux qui vous fourvoient par votre affect dans cette abjection devenue de cette « europe » qui en vient désormais à aider tout ce qui est abstraction, fétidité et inconscience, jusqu’à ce versement de onze milliards d’euros à cette pauvre Ukraine qui ne s’est pas encore prononcée sur son devenir, une Ukraine où tous les opposants à cette « europe » mondial socialiste sont malmenés, arrêtés quand ils ne sont pas assassinés tout simplement par les milices nihilistes aux ordres de la bestialité usuraire. Ne croyez en aucun cas le langage de ces illuminés qui ne parlent qu’en fonction de leurs petits intérêts, délivrez vos votes de toute cette engeance de la bestialité qui en intention, ou dans la déraison la plus simple qui est celle de l’ignorance de sa propre manipulation, veut vous vendre à la servilité. Nous n’avons rien à attendre de la compromission à la bestialité usuraire, nous n’avons rien à attendre de celles et de ceux qui ont vendu leur âme à la boucherie usuraire, ils serait temps d’en prendre conscience, et de laminer leurs rangs et les renvoyer dans leurs loges avariées aux fins de se morfondre sur leur insalubrité publique. Ce n’est que comme cela, et non par des mouvements de masse, la masse étant l’invariance de l’inintelligence par excellence, l’intelligence diminuant comme le carré de son échantillon, facteur permettant de la canaliser dans ce qui ne lui appartient mais appartient aux meneurs insinués dans son troupeau afin de l’emmener dans le désert de leur revendication (rappelez-vous le mouvement des indignés). A ce titre, regardez les défilés, où l’on ne voit surgir que la rengaine bon enfant, classique de l’état de l’intelligence réduite à celle d’un enfant de trois ans, qui lui, individuellement est bien intelligent que cette masse, et vous comprendrez mieux l’inanité de ces représentations encadrées et policées, et lorsqu’elles ne le sont pas, comme on a pu le voir avec les manifestations contre le mariage pour tous, soumises à la bestialité de l’ordre bolchevique, cette bestialité se dévoilant dans le cadre des arrestations arbitraires, l’interdiction de circuler, le tabassage sans distinction des vieillards comme des enfants, le gazage, ah ! le gazage, c’est l’arme favorite de cette purulence ! Et pire encore dans le cadre des arrestations, notamment d’un jeune, sa mise au scellé, nu dans la merde et dans le pisse sous l’œil goguenard de matons aux ordres lui suggérant le suicide comme seul échappatoire qu’ils mettraient en œuvre afin de surseoir à ce déni de réalité qui consiste à traiter un Etre Humain en dessous de tout ce qui est peut être décrit. Et nonobstant ce déni du droit, l’emprisonnement dans le froid et la faim toute une nuit dans un commissariat de police aux murs tendus de fers barbelés, de plus de deux cent personnes, vieillards et enfants compris ; vous aurez bien compris là, qu’il est inutile de se battre contre le néant qui s’autorise, autrement que par le Verbe, et l’action pure et dure, celle du vote salutaire, du votre de salubrité publique comme je l’ai dit lors d’un précédent qui mettra à bas la conjuration des médiocres qui cherchent à anéantir notre Peuple, nos Peuples, notre Nation, nos Nations, notre Europe du respect multilatéral, notre grandeur, qui ne leur doit rien, strictement rien, et notre honneur. N’oubliez pas encore que c’est la haine qui dirige ce ferment d’usurpateurs, et rien d’autre, la haine de l’Humain, une haine viscérale née de ce complexe d’infériorité qui se cache sous un complexe de supériorité, qui est le propre de l’atrophie humaine par excellence, une atrophie née d’une osmose des Etats de l’Etre Humain que sont le Corps, l’Esprit et l’Ame, où ne règne que l’Esprit, oublieux est-il de son devoir de transcendance et d’accomplissement qui relève de la symbiose des Etats de l’Etre Humain. Oubli dramatique et intentionnel, mutant l’Etre à une forme d’être qui n’est plus que barbarie, car dans son incapacité de conjuguer ses Etats, initiant par jalousie forcenée une haine sans pareille pour ses semblables. Nous y sommes, et les quelques préparatifs nés des révolutions fomentés par ce désœuvrement de l’intelligence, ce jour paradent dans une volonté sans égale pour contrarier le Vivant, pour l’étouffer dans ses hydres mortels, son glacis tutélaire qui est celui de Thanatos par excellence, pauvre demeure où l’holocauste est règne du plaisir de leur dieu tutélaire,  Mammon, ce monstre aux cent visages qui depuis des temps immémoriaux demande le sacrifice humain pour correspondance de ses dons les plus ignobles,  ceux de l’avarice, de la colère, de la jalousie, de la perversité, de la déliquescence et surtout de la prosternation  à toute fétidité, n’ayant pour couronnement que la Haine, cette menstrues de l’atrophie qui se contemple et se réjouit de la destruction qu’elle occasionne, du viol constant qu’elle diligente, du vol qu’elle signifie, toutes faces de cette pierre noire qui se polie par les feux follets de sa véritable nature, qui est celle du vide incongru, de cette indécence funèbre qui voit l’Humain se rassasier de l’Humain, tel Ouroboros,  pierre de ce levier famélique qu’il faudrait continuer à suivre dans sa prospérité de mort, le culte de ses avortements, de ses euthanasies, le culte de ses guerres iniques, le culte de sa déviance la plus coûteuse en Vies Humaines. Il suffit de toute cette outrance, et pour celles et ceux qui sont pris dans le carcan de leurs allégeances, s’ils s’offusquent de ces propos, qu’ils s’instruisent sur les fondations des ruines qu’ils servent sans le vouloir par ignorance. Croient-ils un seul instant servir les Peuples ? Croient-ils un seul instant servir l’intérêt des Nations, de même que de l’Europe ? Croient-ils sincèrement en leur âme et conscience connaître le but de cette armature qu’ils servent comme des commis empressés ? Qu’ils réfléchissent bien  entre ce qu’ont mis en œuvre les piliers de leurs appartenances pour le développement de la Vie et ce qu’ils ont commis pour le règne de la mort. S’ils sont sincères, et encore sujet à une quelconque intégrité, ils verront tout de suite où la balance penche et dès lors rejoindront les rangs de la salubrité publique qui aura en première mesure d’instituer dans la loi constitutionnelle, la séparation des sectes de quelque ordre qu’elles soient, de l’Etat, afin de restituer le Pouvoir au Peuple, qui Souverain, ne sera plus spolié par la moisissure qui s’exerce en tous lieux de ses Institutions afin de le mener vers la fosse commune de l’Humanité, sous l’étoile de Mammon et de ses  zélotes. Et pour celles et ceux qui douteraient de l’illusion qui les hypnotise, qu’ils fassent le point sur le degré de décomposition de leur société depuis l’apparition de l’usurpation maçonnique déviante qui les régit dans la fourberie et le mensonge, levier de l’usure la plus conquérante qui les réduit à l’esclavage le plus grossier, où ils en viennent à applaudir la tuerie de leur avenir par avortement conditionné, et la tuerie de leurs aïeux et pre encore de leurs enfants par euthanasie consentie, et pire que tout l’adéquation de leur pensée à tout ce qui ne relève pas de la nature Humaine, liée aux Lois Naturelles, mais à la déviance comme la perversité la plus ignoble que le monde ait enfanté, la pédophilie et ses tares les plus abjectes, masques de cette sombre perfidie qui ose donner des leçons de « morale » à l’Humanité qui règne sans partage dans les tréfonds de nos Institutions fussent-elles Nationales comme Internationales. Devant cette ahurissante décomposition, ce suicide programmé et institutionnalisé de nos Civilisations, faites ainsi l’effort de comprendre et d’aller au fond du problème évoqué, et vous retrouverez alors les bases de cette infamie, les bases stériles et glauques qui cherchent dans l’obséquiosité la plus hypocrite à vous berner sur le sens de la réalité pour mieux vous confondre dans leur virtualité vouée à la destruction de l’Humanité comme de l’Etre Humain. Ayez ce courage, et cessez de voter pour les prétendants et prétendantes issus de ce façonnage grossier du délitement humain qui paradent dans leurs cénacles qui sont devenus les parures de votre décadence barbare, laquelle vous devez surmonter si vous voulez renaître dans un monde où l’ordre et la sécurité seront les bases liées à l’indéfectible respect mutuel des Nations et de leurs Peuples, de cet ordre mondial naturel dans lequel l’Europe des Nations, les Etats-Unis d’Europe aura toute sa place,  si et si seulement elle se débarrasse de ses entraves nées de l’usure apatride qui cherche à la réduire en esclavage de ses prétentions qui n’ont rien d’humaine, car basées sur la haine et la destruction. Faites acte de volonté et ne vous laissez méprendre comme vous avez pu le faire en votant pour le vivier de cette purulence agitant l’esprit Janusien qui corrompt notre France dans tout ce qu’elle a d’innocence et de grandeur, de somptuosité et d’honneur. Posez-vous la question, combien de prétendants liés à un serment maçonnique déviant, combien de prétendants liés à des fondations diverses, think thanks n’ayant pour objet que la mondialisation, la dictature bolchevique mondial socialiste, en lices, demandez des comptes à ces prétendants, francs-maçons de tout poil et de tout crin, Young Leader d’associations subversives, et vous verrez alors le mensonge sur leurs appartenances se dévoiler, et vous serez qu’ils et elles ne défendent en aucun cas les intérêts de votre Peuple, de votre Nation, mais bien les intérêts de leurs maîtres : les usuriers apatrides et les financiers véreux.  Si vous l’aviez fait pour les élections municipales, il est certain que plus de quatre-vingt pour cent des Mairies seraient vacantes, à la recherche d’Elus du Peuple et non de la maçonnerie déviante, qui une fois de plus vous a eu en vous noyant dans son hypnotique consécration du rien que vous n’avez pas devisé, votre affect étant sensibilisé sans que votre raison n’intervienne. La guerre psychologique et socio psychologique est ainsi faites qu’elle fait de vous des moutons sans que vous ne vous en rendiez compte. Et pour celles et ceux qui douteraient de la capacité de la manipulation, je ne saurais trop leur conseiller de lire un ouvrage magistral traitant de ce sujet « Neuro-Esclaves » de Marco Della Luna et Paolo Cioni, que vous retrouverez sur les circuits de vents internet et bien entendu en aucun cas dans les librairies fantoches où l’on ne vous sert pour alimenter votre esprit que de la bouillie pour acculturée, avec ses têtes d’affiches qui ne sont loà que pour vous insérez dans votre propre consentement à l’esclavage. En attendant de lire cet ouvrage, méditez sur le sens, la conscience, la faculté critique, et l’affect, et vous verrez que la plupart du temps vous serez guider par l’affect et en aucun cas par la conscience, le sens, et encore moins la faculté critique. Soyez ainsi armés pour le prochain vote qui doit être décisif au niveau de ces « européennes » qui doivent rendre son sens à l’Europe, notre Europe multimillénaire qui ne doit rien à la subversion qui s’y impose et qui doit être reléguée dans les fosses communes de l’Histoire, avec un H majuscule dont vous êtes aujourd’hui les principaux acteurs. » Faut-il y croire pour le voir, en cette pauvre planète livrée à la barbarie de la destruction, qu’il y aurait encore quelque lucidité pour la sortir de la torpeur hypnotique dans laquelle elle semble se façonner ? Le temps nous le dira. A suivre…

Hypnotism

We can only see, the maturity of the spirits is not yet apogee on this small land, delivered to the magic of deviant manipulators, as well as in EC treaty small word which we address is and that we reproduce here in its entirety, but read: "  The method of hypnosis Eriksonniene bat its full in our media , requiring that the French and the French an ideological discourse since its only purpose was to neutralize the axis of the Front National. The worst in comes from the soft underbelly of the Nation not wishing that may be confused in this Europe of slaves which is being built. Don't forget a thing on this method hypnotic, in general it has used words to strong sounding, and especially you implies, this involvement aimed to make you believe that you are the engines even the speeches we have heard, and thus hitting the area of your feelings which can be of repulsion or affection, and tending to give rise to a form of guilt which, the emotion the sublimating, your faculty critical being then burdened, you push them toward the weir that you tends the interlocutor, the political discourse, the political mentor. Listen: "Those who vote National Front are anti Europeans" , (because now outside of the eurosceptics, has just been born a new class : the anti Europeans), the term anti being pejorative  tending to the criminalization of everyone, which is a laugh any and all, who wants to recognize the Europe of Nations  and federal non-this federal Europe , which is part without the slightest agreement of Peoples, a " euroep " farcical guided by the metastases of Babel. Listen : "France is dead if it does not fit in europe", the  term "dead" used here to good use is part of the strong words facts to impress and develop beyond the critical spirit the revulsion, then he has done everything to laugh, France is dealing remarkably well before that to drown in the mud international cuisines of the merchants of the Temple, a federalism maggoty or throne the officers of the wear which in no case are appointed by the people but by the international loan sharks, and who have to only one mission that to disintegrate the subframe of the intellect, causing him to disappear by an imposed poverty, acculturation Total, a global illiteracy. Listen: "  we signed treaties with Europe which he led greatness and prosperity" ; is this not the principle of the hypnotism Eriksonnien the most laughable, when we see that the singularity of the stupidity associated with the -- malcontents, treachery and destruction, would dare to say that this Europe should be the one of the greatness and the honor?  No more tokens, the court is full, we could as well dissect all speech in opens, written according to the guidelines of the Tavistock Institute, specializing in the handling of both individuals and the masses. Don't forget also the gestures, the movement of hands, imperative or anchored on the meeting of the thumb and index finger when you implies, gesture manichaean if it must be in which the earth gives its consent, which the individual osmotic corresponds, in which the individual symbiotic responds by a salutary criticism. We are dealing in this corruption of democracy by the implementation of the tools of the manipulation the more spurious, to a band of gangsters all housed in the service of the wear which violate here all that is allowed in the context of the aforesaid democracy, namely initiate the lie in the service of their interests viscous and stinking death such as poverty, the genocide of peoples both physical, by replacing them, abortion and euthanasia, the theory of the kind, that intellectual, by the parousia of everything which belittles the human being at the level of a under animal, bestiary a thought nestling in the purposes funds of a substance trickling of filth and rubbish, spiritual, by Consecration of the religion of the submission, and by attempted destruction of the religion of the elevation. In response to this mud which wants to be guardianship and reign, when she does not come to the soleplate of the kingdoms that European history teaches us, these few remarks which you will shed some light on the duplicity and falsehood, the fierce hatred of the subversion which now gives way to court joy since she was elected by the hypnosis granted to our citizens. No, France, I say to you, will not dead if it comes out of the straitjacket of the wear, convened the usurers and return their interest on a debt which should never have been committed on the financial markets, and this since 1973. It must have the honor to do this, and this are not these emulated to the sludge which is delight in the droppings which governs our Nation who will of course have this speech, because it is the only speech that we must take if we want to break to never the os of the wear which each day initiates the pauperism, destabilization, the war, the theft of raw materials, the rape of Peoples, up to this demonstration in France you want to affect, to the non-democracy the more total, punishing each other, by forcing the serfdom, in these modules hypnotics directed to the masses and in no case to individuals, in order to amenability of votes undecided in the Giron of slavery the most repugnant that either. The rot must hide the rot and is hidden in the aggression the more childish, that of denial, do of the herd instinct of the bestiality which wants to be governance. Be careful, be vigilant, analyze and don't be fooled by this mucky stuff which is brought forth in all the speeches of suitors, these poor beings not having for vocation that their little pageantry, for which we should not have that compassion, if far are they of the human being, in track of the bestiality the more singular, the one that affects underhandedly their housed black or seek refuge the dictators of the thought, far more dangerous than Stalin or Hitler, under layers of somatic populations which in their dream-like to agree the right while they are outside of its boundaries, in ablution of their carnage and their fawn latitude to believe power, while they are not as the powerlessness by excellence, because what power Is there in the destruction? Nothing, otherwise the dull silence of atheism the most trivial which may exist, a visceral atheism which is the cornerstone of opens of atrophied instilling their hatred of the human to the apprentices of their illusion, these politicians of all persuasions who se convulsent up to the outright lie to make you consent to your slavery the most purulent, that of a consent agreement which will enable them via their women and men of straw, such those and those that we currently sees in this governance erected on the votes of the; the more gregarious, not representing twenty percent of our population, our people, scorned and humiliated by their contention viscous and pagan, a contention of the nil on Life, that life never will be done, that there is reassured. Therefore Listen and analyze the speech which ridiculous for everyone knows read the strong words, and you will be if you pay a little attention, keeping your critical spirit, to intervessel, to silence, to the monotony in liesse of its miasma, to the gestures defined, the frown lines of eyebrow and chin in front, the outstretched arm, the fingers arguing, imperatives and situational, any gesture which has no purpose other than that of you submit to a floor anaemic, a floor without next day, a word of nain which is directed to the sleeping giants. Because it is appropriate that you should know, these sleeping giants are the peoples, and these peoples of the real Europe must always out of this illusion that are being created for their expense, this illusion to believe a single moment that the usurious federalism will bring a solution to their economic problems, who see our businesses flee in of the nations, which have become the gulags economic, who see the unemployment increase to the benefit of the invasion exogenous, who see their quality of care decrease by the yardstick of payments allocated to all those and to all those who do not are of these Nations, and benefit as parasites of everything that the strength of these Nations has implemented in order To raise the peoples in their meaning, the Nation, yes, the Nation incorruptible which is the cornerstone of opens in this world, that the want or not all the proscribed, the misfires, the atavistic to the tared immense which is want governance in the mud that they introduce, because the Nation is the spearhead of the global governance natural who will be without them, that the one feels reassured. Notwithstanding the economic problems, enfolded in the straitjacket of budgetary impasses or one sees the United travel to Canossan before the bubo grotesque of the wear to the commands of the "Europe" virtual, notwithstanding the millions of laws against nature related to its bureaucracy moron, vampire in any condition to make us believe prestige then than it is that empty, look with what contention this "Europe" you mired in a sub culture to the venom distilled which does in value that the mud lewd of its acts and its facts, enchanting the depravity the more partisan, that of its ills , sodomy to consumerism, paedophilia, the fulfilment of the kind, goods in the service of the wear To sexual purpose or to economic purpose which will be executed by euthanasia programd and granted when become without value, under culture of vice and the dirt, the dirt, the contempt of the sexuality scope by the love between two beings of sexes complementary, natural law by excellence, for which the rest of it is order of the brothel organized which of course will be the breeding ground of this infamy which wants to be governance, and which we have had to know the perversity until the mounting of networks used to empty the testicles, or inordinately concerned the mount of Venus, of these arrogant characters who think the masters of this world, while they are not that valets of the wear. Look at what brings you this "Europe" in the spirituality the more profound, a cesspool of mud in which it  sought to bury the only religion who high the Human Being, Christianity, the sordidness and the enema fetid of inner sancta combining everything that rely of subversive housed the " European " become fourriers world of socialism and its echoes. No, I say, it should be not to follow this slurry of the rot that is greee, which past in addition to the International Law, relating to both the inalienable right of peoples to govern themselves, to mint coins, and to live in harmony and intelligence with other peoples. It is time to put down this farce which reeks of death, which reeks bolshevism, which reeks the manure in which do are wallowing that the perverted and the scoundrel, the speculators and opportunists, the deceitful and the hypocrites, the osmotic characteristics, this whole earth often stinks who do is pleased that in his own well and in no case the common good, it is time to empty the abscess which paralyzed the life in our Nations which is subordinate to this aids madness which leads us to the threshold of a revolution against overall. This against revolution has begun will not disappoint. And that one does not believe a single moment, that she is not proposing anything, quite the contrary. Personally in his time I have written a book that will enlighten on the Europe of Nations, the United States of Europe, http://www.universality.info/ndv/index.htm such that it can be inserted in the multipolar framework of this world who shall in no case be left in the hands of loan sharks and his ilk, if humanity wants to finally live, quite simply, and not to push in the putrid mud which animates these doers of deaths. Think for a moment, on a single criterion, one of this currency invented of any room, without game of words, the Euro. A calamity unprecedented in its exchange rate dummy the putting at the summit, which does not allow for exports in the game of free competition, a vile damage which blocked the entire European economy. This value, does it exist really? Well, no, it represents nothing, because it is not supported on the reality of gold stocks that may exist in the whole of the Nations of this "europe", and such the dollar represents only a dummy unit which will fall apart as quickly as it was born before the economic reality which owes its value on the existence of a counterpart which must in no case be virtual but formal. This currency is worth nothing, and it must be the rebuild on the basis of stocks of existing gold, and much more on the economic values of each nation, land, natural resources and mining, industrial and agricultural capability, so that it finally found its right to commercialize and promote external trade which cannot come from its geographical entity, but of the entities that comprise the, know the Nations, which are equal to the level of the three main economic sectors the constituents, industry, agriculture, services. We will see here, what there is of iniquitous that you want to that each nation, with the economic achievements in the antipodes,  could find themselves equal in this euro which the polluted more than they are raising. Thus each nation must regain the right to fly its currency and to balance import export as at the international level build of degrees of appropriate taxation, in order to get out of this cul of low gap imposed by an oligarchy of mediocrity, worse than the one known as the Russian government after the fall of the Berlin wall. Think about it, how much is a baguette this day, ten times what it cost before the implantation of this Euro which was to make prosperous and happy its area of contention, look at what cost a coffee, ten times what it was worth before the implantation of this than nonsocial, watch the area employment before the destruction of the customs duties for a balance between the value of the products, look at your level of life before the implantation of this thing without value! It is time to give you an account that you Bern, you implanting subliminal traces born of the madness of a few who  seek to make you slave of their power of barbaric.  These traces are subliminal here before you and officiate daily for you deceive and hide a sordid realities, you spoke of the happiness, of the future, of the beautiful Europe, of its place in the world (it is a laugh Russians, Chinese and Americans, who themselves, have been able to retain their Nation and have not sold to the merchants of the Temple that now bleating like sows when you dare the challenge and take refuge in their lie which is their customary an opiate addiction in order to pass the martyrs of villains reactionary).  You flip the ears with speech invariants seeking to play on your emotions, on your empathy, in order to make you accept the dream as it would sell a brand of soap, it humiliates you, you insulted, and kept on a leash by the sounds dull like of these speeches, if you do not think for a single moment, you let embark by the ship of illusions, this ship, which takes the water of any part, and which is not capable of the slightest offensive necessary in order to take out the head out of the water of his crew, taking in failure the manipulations of the wear, banks stateless persons, and shady financial who dare give moral lessons after that to have done If fail the most beautiful European naves. Listen this individual without faith or law speaking to the French and the French as a small sergeant mediocre in speaking of our people such as that of sissies. Is this not the insult by excellence from this which serves the filth of this world, a small succeeded without the slightest elegance which has if well lived with the treachery, of this disintegration of our Nation, of this sinking by excellence of the Ship France, and which has just today with his allowances and do not doubt his golden retirement, speak as well to the French and the French that he has driven to the economic misery, intellectual and spiritual. And this individual of outbidding by asking the French and the French to accumulate multiple jobs, to the image of the brands to know who are in the Senate and the Chamber of Deputies, the light forced to know double or triple day so To earn what they earned in a day, and especially pay on their wages all the Shechemites mismanagement by the State bestowed who do nourishes that its faunas, his apprentices dictators, his dragnet of humanity which the frivolity the fact believe credibility, then they perspire the petroleum jelly, the contention and vanity, and that spring, invariably their duplicity, both the mediocrity is their common soup. Let us pass on these details of the story which are defending their small interests that they nominate Republic, and their small powers that they nominate democracy, a republic and a democracy, today scotched by the quack grass of their ruts which wants to be master of consciences, and that the conscience is repugnant to follow, both this "mastery" sue the baseness is his witches' brew, a perverse insanity who no longer has that the insult to keep what is other than the fruit of the usurpation of what are the Republic as democracy, who do not belong and have never owned the people, bonded slave of the illusion caused by the bubonic plague of the lodges spoiled which today is pennant in bulwark before the domesticity and That the domesticity applause, in creeping its coordinates, of his empire of the misery, this force ridiculous who wanted to in his time declare war to a free country, Syria, which has not to suffer his slander, his ire of Nain, its debility excrementielle which reflects the venom the more incisive than the world has ever known to this day, and who would be without against poison, taxing as well everyone who is rebelling against his authority, for this extreme right which it is using as much as on the extreme left, its docile puppies who feed on its breasts that do not give milk but of the blood, such as the blood poured out in Ukraine by Its professional agitators, putting in place a government of trashy all dedicated to wear and paid accordingly by this ignominy which throne at Strasbourg, eleven billion euros. Here is the dummy of this revelations of the conscience which is only a generalized irresponsibility in which to instruct all the roles of the perversion allocated by wear, in the discernment of its accounts, its interests, to its iniquitous instruments that she would like remains of the conscience of each individual, in referring to the unspeakable torment, such as we have seen recently in a film dealing with stolen paintings during the second world war. It would be time to make a film on the flight of the castles of France, during the "revolution" of the international masonry tainted, the flight of the tables, the flight of the sculptures, the theft of movable, silverware, earthenware, gold itself, which is found, filled of the heresy in the auctions up to this day in England and elsewhere. This despoiling of the property of the France, which continues in a relentlessness global, up to the implementation of the utility in devotion of the nil in the context of our Palace of Versailles, by the establishment of a attire of illuminated pipes, (this being, placing well in value the Royal beauty, face to the liquefaction idiot of consciousness which wants to honor).  And yes, is not the creator who wants to, and the incapable in the creation, the pale copiers and side repeaters, here are manifested, trying, unsuccessfully, it must be when even take conscience, "propagandize" their intestinal menstruation they are calling from the Art, which is the Art of the Etron, yet that the Etron is useful, the their in no case, led this reluctance in his paintings worthy of madness, in her sculptures which are only from foundations badly washed, in its music who are approaching the bestiality, in his philosophies of batalion compissees and non-maintained, attempting to deliver their messages senior in color, which are not and will never those of the European peoples who respect and se Font respect. Do you think that Art reflects the society in its generality and you understand the litter in the mud in which we must keep afloat, even image of this world of shady politicians, required by the oaths of death, to pat themselves in the ideological bestiary of sub-be, of this thing which must become malleable between their dirty hands, their hands of small speculators, of small dictators, of small that niggle since the fateful year of 1776 want to conquer this world in their bound and the very nature of this bound, which is the scope of their hatred, their morgue, of everything that does not belong to their sub-elite, under, because based on the atrophy human, a sub-elite and that it should be be confused in His dragnet the most abominable, and particularly in this glue mirky and sordid hereinafter called the "Europe" which is their nef which must flow essential in order that the peoples to regain their freedom, the Nations can once again become the bases bio geo historical, that no one can contradict, that nobody should debase, because of our roots the expression the more vivid, that everyone ought to respect and enforce. Because finally, what do we have to see with this "Europe" of bestiality, gregarious in its emphases and its financial circuits damage that underlie our poverty, our social disintegration, our descent to hell with "our" approval? Nothing! Never forget that its mentors are the purposes of race of this masonry deviant who have rolled the expression to the European reality for the benefit of its masters, the loan sharks in any kind that lurk behind them in order to do point be watches to the popular anger, in order to do point be judges for their heinous crimes, gives these two world wars, the Bolshevik revolution in Russia, the attempt to put in communist slavery in Europe at the end of the first world war, the establishment of the National-Socialisme in Germany, the establishment of communism in Russia, always between two war, initiating this second world war despicable on your sideboard of hundreds of millions of victims, always the same mainly, of Our European people, who this day are faced with the hydra of this power by devotion of Mammon, implanting in our Europe the veil putrid red black of a bolshevism postnasal drip, a global socialism disgustign, dedicates himself to the gulag each other in this graveyard of the wandering or not be rejoicing that the beings as creeping, the consenting, the homes sexed, the atavistic in floggings, the ghosts and the zombie. We must do nothing to this shabby heresy, to this masonry atheist deviant and perverted cannot be complacent that in the return to the raw material for everything that is think, organized, initiated, expanding the against initiation by excellence, the one leading to the empty, not the empty of the Tibetan tradition, which to him is filled, but the total vacuum, the abstraction is doing reign, cosmetics of this which is poor and will remain incomplete because in its definition, as in its orientation, abandoning the spirituality, the knowledge of the Soul, for the pruritus of the bestiality and its ornaments, its rituals and sadism unconditional reflecting well here, the hatred of the human, both in its reality that in its prospects. Are we therefore sado masochists for not understanding that it is appropriate to evacuate the earlier this unhealthy interference which is intended only to the destruction of human life? It is time to get out of this cult penitentiary of usury and its feaux. Do you say well that each human being who is respected and is done abide, in honor of its history as to its greatness, has absolutely nothing to do with this morass which is agitated, and dared accost you, and dare you insult, and dare, without the slightest legitimacy, you impose his authoritarian regime, it is bolshevik as in France, or oligarchic and usury in other nations, or even participated in this IV Reich who would like alcove of this "Europe" bubonesque to the hands of the wear. React in conscience, without leave you take by the debates hypnotics who play on your empathy as your alacrity, these debates of politicians are all of the lie the deerskin flaps which will tend to make you fall into their nets. Have you heard this nomenclature  treacherous you speak of the transatlantic treaty being signed, authorized by the Presidents of the States of that "Europe" to orders? In no case by the breviary of the fronts masonic lodges who say they are Republicans and who are that cohorts of bourgeois de Calais craned your neck to the usurious stench. This treaty will see any State liable to the investor stateless person who would dare to ensure that wages are rising, that the working conditions will improve, on the grounds that this would wipe out a portion of its dividends! The height of the bestiality outcome of the theory of Friedmann here is reached, and you only hear never talk about by these calves that you precipitate in the slaughterhouse of the jungle who wants to shoot down on you, and you wring like lemons, and who once again succeeded in their purpose will ensure that you're euthanized in order to wallow in their economic order which reflects very much the cancer that eats away at our societies. This cancer must be fought by all means of the expression, which must unite in order to make hear the real voice of peoples, this majority vote of rejection of perversion born of the hypnotic illusion which attempts to impose its virtuality. As in substance in gasoline, vote intelligently, do you leave take the game of words that play on your assigned as your repulsion, rearrange the meaning of words, always the same of this resignation of tribal Janusiens, doors words of wear and its exactions, and made the sorting of all their proposals all more stupid each other, aimed only to cheer your serfdom and of the consent. With your critical spirit, dissequez the crap they give you such as meals, and especially made in conscience the history of what is called the "Europe", forerunner of the world socialism which will make you slaves, and take measure of the degree of unclaimed assets that this imposture brings us, a total escheat, the Genocide of our peoples, the Genocide of Our Culture, the Genocide of our spirituality, because that is the real leader of the orchestra, one of those who you astray by your assigned in this abasement become of this "Europe" who has just now to help everything that is abstraction, fetidite and unconsciousness, until payment of eleven billion euros to this Poor Ukraine which has not yet pronounced on its become, a Ukraine or all opponents to this "Europe" socialist world are manhandled, arrested when they are not murdered simply by the militias nihilists on the orders of the bestiality usury. Do you believe in no case the language of these freaks who only speak in function of their small interests, deliver your votes of any this bunch of bestiality which in intention, or in the irrational the more simple which is that of ignorance of its own manipulation, wants to sell you to the servility. We have nothing to expect from the compromise to bestiality usury, we have nothing to expect from those and of those who have sold their soul to the slaughter usury, they would be time to take conscience, and to laminate their ranks and return them to their housed spoiled for the purposes of wallowing on their unhealthy public. This is the only way, and not by the movements of earth, the earth being the invariance of the inintelligence par excellence, the intelligence decreasing as the square of its sample, enabling factor for the channel in this who do not belong to him but belongs to the ringleaders insinuated themselves into his flock in order to take him in the desert of their claim (remember the movement of unworthy).  Has this title, look at the parades, or you cannot see arise that the same old song good child, classic of the state of the intelligence reduced to that of a child of three years, which to him, individually is very intelligent that this earth, and you will understand better the futility of these representations framed and civilised, and where they are not, as has been seen with the demonstrations against the marriage for all, subject to the bestiality of the Bolshevik order, this bestiality is unveiling in the framework of arbitrary arrests, the prohibition of circulating, the beatings without distinction of the elderly as children, the gassing, ah! The gassing, it is the favorite weapon of this purulence! And worse still in the context of arrests, including of a young, its implementation in the sealed, naked in the shit and in the piss under the eye says so… ", says of the matons orders him suggesting the suicide as the only loophole that they would implement in order to postpone this denial of reality which is to treat a human being below everything that is can be described. And notwithstanding the denial of the right, the imprisonment in the cold and the hunger any one night in a police station to the walls of irons barbed wire, with more than two hundred people, old people and children including ; you will have well understood here, that it is useless to fight against the nil which is allowed, otherwise than by the verb, and the pure action and lasts, that of voting salutary, the your of public safety as i said during a precedent which will down with the conspiracy of mediocrity who seek to destroy our people, our peoples, our Nation, our nations, our Europe of respect multilateral, our greatness, who do their must nothing, absolutely nothing, and Our honor. Don't forget not yet that it is the hatred that leads this ferment of usurpers, and nothing else, the hatred of the human, a visceral hatred born of this inferiority complex which is hidden under a superiority complex, which is the own of the atrophy by human excellence, a atrophy was born of a osmosis of States of the human being that are the body, the mind and the soul, or does reign that the Spirit, forgetful is it his duty of transcendence and fulfilment which falls within the symbiosis of States of the human being. Forgotten dramatic and intentional, mutant the Be to a form of be which is no longer that barbarity, because in its inability to combine its States, initiating by jealousy a frenzied hatred without such for its similar. We are there, and the few preparations born of revolutions fomented by the idleness of the intelligence, this day paraded in a desire without equal to thwart the living, for the stifle in his hydras mortals, his tutelary glacis which is that of Thanatos by excellence, poor remains or the holocaust is reign of the  pleasure of their tutelary deity, Mammon, this monster of a hundred faces which from time immemorial asked the human sacrifice for correspondence with his gifts the most vile, those of the avarice, anger, jealousy, of the perversity, the breakdown and especially of the prostration to any fetidite, not having for coronation that hatred, this menstruation of the atrophy which se Contemplated and welcomes the destruction that it caused, the constant rape that she diligent, of the flight that she means, all faces of this black stone which is polished by the wisps of his true nature, which is that of the empty incongruous, of this indecency funeral dirges which sees the human is to satiate the human, such Ouroboros,  stone of this famished lever that should continue to follow in its prosperity of death, the worship of his abortions, of its euthanized, the worship of its unjust wars, the worship of his deviance the more costly in human lives. It is enough to this whole consumerism, and for those who are caught in the shackles of their allegiances, if they are offended by these words, that they are taught about the foundations of the ruins they serve unintentionally by ignorance. Do they believe a single moment serve the peoples? Do they believe a single moment serve the interest of Nations, even that of Europe? Do they believe in their soul and conscience know about the purpose of this frame they serve as clerks eager? They reflect well between what have implemented the pillars of their memberships for the development of life and what they have committed to the reign of death. If they are sincere, and still subject to any integrity, they will see any of suite or the scales tilted and when will join the ranks of the public health which will be in the first measure to establish in the constitutional law, the separation of sects of some order that they are, by the State, in order to restore power to the people, which sovereign, will no longer despoiled by the mold which is exercised in all places of its Institutions in order to undertake toward the common grave of mankind, under the star of Mammon and its zealots. And for those who scoff at the illusion that the hypnotized, they make the point on the degree of decomposition of their society since the emergence of the masonic spoofing deviant who governs in trickery and falsehood, lever of the wear the more conquering which reduces them to slavery the most rude, or they come to applaud the killing of their future by abortion conditioning, and the killing of their forefathers and pre yet of their children by consensual euthanasia, and worst of all the adequacy of their thought to everything that does not fall within the human nature, linked to natural laws, but to the deviance as the perversity the most ignoble that the world has Travail, the paedophilia and its defects the most despicable, masks of this dark treachery who dares give lessons of "moral" to mankind who reign without sharing in the bowels of our Institutions be they national as International. Before this astounding decomposition, this suicide program and institutionalized in our civilizations, made the effort to understand and to get to the bottom of the problem raised, and you will find the foundations of this infamy, the sterile bases and shabby who seek in the obsequiousness the more hypocritical to you fool on the sense of reality to better confuse you in their virtuality dedicated to the destruction of humanity as of the human being. You have this courage, and cease to vote for the pretenders and pretendantes emanating from this coarse shaping the overexposedâ human who paraded in their inner sancta which have become the ornaments of your barbaric decadence, which you must overcome if you want to revive in a world where the order and security will be the databases related to the unwavering mutual respect of Nations and their peoples, of this world order natural in which the Europe of Nations, the United States of Europe will have its full place, if and if only it is getting rid of obstacles arising from the wear stateless person who seeks to reduce in slavery of its contentions which have nothing of human, because based on the hatred and destruction. Made act of will and do you leave mistake as you have been able to do so by voting for the breeding ground of this purulence stirring the spirit Janusien which corrupts our France in everything that she has of innocence and greatness, of extravaganza and of honor. Do you ask the question, how many suitors related to a masonic oath deviant, how many suitors related to various foundations, think thanks not having for object that globalization, the Bolshevik dictatorship socialist world, in des Lices, ask the accounts to these pretenders, freemasons of any flavor and any horsehair, Young Leader of subversive associations, and then you will see the lie on their memberships to disclose, and you will be that they and they are not defending in any case the interests of your people, your Nation, but the interests of their masters: the usurers stateless persons and financial shysters. If you had done for the municipal elections, it is certain that more than eighty per cent of the  Town Halls would be vacant, to the search for elected representatives of the people and not of the masonry deviant, who once more you had in you drowning in his hypnotic consecration of the nothing that you do not have currency, your allocated being sensitized without that your reason intervenes. The psychological war and socio-psychological is so made that it makes you sheep without your realizing it. And for those who doubt the ability of the manipulation, I cannot too advise them to read a book lecture dealing with this subject " Neuro-Esclaves" of Marco della Luna and Paolo Cioni, that you will find on the circuits of winds internet and of course in no case in the bookstores puppets or we do you serves to feed your spirit that of the liquid for acculturated, with its heads of posters which are loà that for you insert in your own consent to slavery. Waiting to read this book, meditate on the meaning, the conscience, the critical faculty, and affect, you'll see that most of the time you will be guided by the affect and in no case by the conscience, the meaning, and still less the critical faculty. Please be as well armed for the next vote which must be decisive at the level of these " European " which must make its meaning to Europe, our Europe multimillenial who should do nothing to the subversion that is needed and which must be relegated to the mass graves of the history, with an uppercase H whose you are today the main actors. " Should one believe to see, in this poor planet delivered to the barbarity of the destruction, that there would be still some lucidity for the exit of the hypnotic torpor in which it seems to have shape? Time will tell. A follow ...

© Vincent Thierry

 

 

Dernière Mise à jour ( Lundi 07 Avril 2014 à 11:32 )