Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow ALL TEXTS arrow POESIE arrow Prière de haut songe
Prière de haut songe PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 13 Mai 2016 à 04:19

Prière de haut songe

 

C’était en 2020, sur une terre embrasée, où la guerre contre l’obscurantisme faisait rage, et le chœur des guerriers entonnait ce chant :

 

« Splendeur de la création ne délaissez cette œuvre  en mûrissement, témoignez du Verbe et développez vos prouesses dans cet azur qui nous est demeure où votre cœur palpite un horizon,

 

Il y a là, la houle de toutes les écumes, des liesses de floralies qui s'enchantent et ce chemin à peine né qui se couronne dans la Voie essentielle que nous cherchons à correspondre,

 

Ne laissez la hideur comme la bestialité avoir raison de nos entendements, hissez notre course vers le zénith et sa luminosité parfaite, recueillie, accomplie, qu'en l'ardeur elle confère,

 

Ne voyez nos couronnes assiégées par les scories de ce monde, offrandes aux bubons grotesques qui se fardent de légitimité comme de respect lors qu'elles sont l'immonde,

 

Gargantuesques trivialités qui se fécondent et s'ovationnent par tous les perfides et les traîtres, les parjures et les fêlons qui martyrisent nos Nations au nom de leur utopie bestiale qui est crime,

 

Crime contre Dieu, crime contre sa Voie sacrée, crime contre l'Etre Humain, crime contre les Peuples, crime contre les Races Humaines, crime contre l'humanité. Crime contre Votre Création,

 

Que vos légions nous aident à en paraître le terme, dans une guerre totale qui verra rendue aux enfers les cohortes de ces tueurs nés qui paradent, applaudis qu'ils sont par des larves devenues,

 

Que la force et la foi brillent sur chacun de nos oriflammes afin que nos armées ne défaillissent devant les termes qui se doivent de l'abomination qui couvre nos Nations d'une boue saumâtre,

 

Car devant l'invasion de la plaie qui humilie l'Humanité il n'existe d'autres chemins que celui de s'en libérer totalement et globalement, l'Humanité ne devant devenir son esclave et sa chose,

 

Car devant l'abjection envers l'humain dont fait preuve et dans ses discours et dans ses actes, cette purulence, néfaste à la Voie, doit être éliminée de la surface de nos royaumes entachés de sa boue,

 

En armes du Verbe devons-nous liquéfier cette errance, cet anachronisme, cette bestialité sanglante qui souille nos sols en s'imaginant maître alors qu'elle n'est que servilité de la haine,

 

Et que nos troupes se dressent contre l'infection qui ronge, et que nos troupes se hissent en tous lieux pour relever le gant de ce parjure, pour notre devenir comme pour notre avenir humain,

 

Et qu'aux accents de triomphe se dressent nos Peuples pour faire face à l'invasion tribale, l'arborescence de l'errance et ses féaux les plus prompts comme les plus belliqueux,

 

Qu'ils soient jugés comme traîtres à leur Patrie et que l'opprobre soit leur châtiment clairvoyant, que leurs sectes soient dissoutes à jamais dans le néant qui leur appartient et les avilie,

 

Le temps de la guerre est venu, un temps orageux qui ne verra cesser le combat que par l'anéantissement total des ennemis de l'humanité, l'anéantissement de la haine bestiale,

 

O forces immaculées du règne de Dieu, donnez-nous la force héroïque dans ce combat qui s'annonce digne de celui d'Ajurna, digne de celui d'Alexandre et de nos aïeux souverains,

 

La terre tremble, les océans se mettent en lave, les cieux s'assombrissent, que rien ne fera tarir la Liberté de nos champs d'action pour laquelle tant sont morts, tant et tant qu’ils ne sont oubli,

 

Rien ni personne ne viendra tarir l'essor conquérant qui se tresse, voyant nos Peuples d'Europe se liguer contre la barbarie et la sauvagerie et les renvoyer à jamais sur leurs terres stériles et prostrées,

 

Ainsi alors que se dressent nos armées sur le champ de bataille qui vient et qui verra, dignes de celles de Charles Martel et de Lépante, leur victoire achevée sur l'obscurantisme. »

 

© Vincent Thierry  

Dernière Mise à jour ( Vendredi 13 Mai 2016 à 04:20 )