Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE arrow POLITIQUE arrow Les élections françaises
Les élections françaises PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 01 Février 2017 à 08:39

Les élections françaises.

Petites nouvelles de cette petite Terre, où la lumière jaillit à l’ouest et ou au centre, et notamment dans ce petit pays nommé la France la bestialité s’accouple avec la fétidité. Mais lisons :

« Les élections Françaises sont un véritable cas d’école. On assiste à une action conjointe de la franc-maçonnerie déviante, alliée avec la fondation dite franco américaine visant à détruire le potentiel de la Nation, en résumé à une action de la médiocrité mondiale socialiste contre la capacité et ses tenants. Ici la vermine bolchevique se déchaîne pour un lynchage global des forces vives, tant dans le cadre du parti des « républicains » que du front National. Il n’y a pas une journée où l’on assiste à une mise en demeure de la moralité par tout ce qui est l’immoralité la plus puante que notre France ait connue. Les donneurs de leçons font rire le monde entier. Il suffit de regarder le casier judiciaire de certains des bellâtres en cours et ceux qui végètent dans l’anonymat dans les Assemblées pour se faire une belle opinion des « moralistes ». L’ordure est à son comble et les médias aux ordres s’y associent, pour préserver leurs miettes que leur répandent sept milliardaires qui détiennent la totalité de la presse dite française qui n’est que la presse du néant, tant télévisuelle qu’imprimée. La Pravda du dernier pays bolchevique de ce monde : la France. Ne nous leurrons, ces égéries de la matière fécale sont un danger permanent pour  notre avenir, jusqu’à vouloir payer des fainéants dans une rêverie rousseauiste totalement décalée de la réalité, se fourvoyant dans la virtualité la plus répugnante qui soit, l’avilissement, le déni de l’existence du Peuple de France, la reptation animale et sodomite envers l’Islam, des bubons phalliques nécrosés et hideux qui veulent donner à la morale le sens de leur immoralité la plus corrompue, la plus lâche et la plus servile, la plus bestiale et la plus inhumaine. Cette nécrose trouve ses ruts dans ses loges noires qui pourrissent la France depuis 1789, où les maniaques, incapables de penser par eux-mêmes, se réunissent pour glorifier leur médiocrité, leur odeur nauséabonde d’égouts et de meurtres, leur acharnement à détruire toute valeur pour les remplacer par la bestialité la plus anachronique qui soit, vivier infect qui pullule dans nos Institutions, vivier de la fétidité qui s’imagine le règne alors qu’il n’en est que le néant absolu. Les parasites en reptation y sont légion, de pauvres légions ne comportant qu’à peine cent mille hommes qu’il faudra reléguer dans les hospices de l’indigence lorsque le pouvoir qu’ils usurpent reviendra de droit au Peuple de France. Ce Peuple immolé par la bêtise, par l’illettrisme, par l’acculturation, qu’ils noient dans leur fange délétère et viciée. L’ennemi de la France est là, dans son croupissement, la franc-maçonnerie déviante dont l’aile protectrice met en valeur la lie des sociétés de pensée, la fondation dite franco américaine qui n’est que la Fabian Society déguisée, dont les créateurs, les Webb, s’enchantaient de l’instauration du bolchevisme et de ses meurtres en Russie par tout ce qui n’était pas Russe, ne l’oublions jamais. Leur coup d’État de ce jour est remarqué et remarquable par l’ordure qu’il dispense, cette ordure tendant à faire se dissiper l’essor naturel du Peuple de France hors de leurs ornières pestilentes. La Droite comme la Droite traditionnelle sont l’objet de sa furie, la furie du caniveau. Les homoncules qui servent cette prestation sont là devant le phare des médias apatrides, un ancien ministre de l’économie porté par les usuriers de la City, ayant lâchement abandonné son poste pour monter son mouvement qui n’est pas celui de la marche en avant mais bien de la marche arrière la plus totalitaire qui soit, de la fondation franco américaine bien entendu, et en lice désormais un bolchevique pur teint, une aberration historique qui relève de l’anachronisme le plus total, le plus sanguinaire, qui prévient la mise en œuvre de commissaires politiques s’il gouverne, ces ordures sans nom qui faisaient faire des corvées de bois aux Russes, qui tiraient sur la foule qui se dirigeait vers le Palais du Tsar pour faire croire à une réaction des troupes de ce dernier, porteurs de valises du FNL, tortionnaires dans les camps vietminh, gardiens de goulags. Voilà la « gauche » dans son prestige, l’usure et le fouet, un dégueulis de malades mentaux qui s’imaginent le pouvoir au nom de « droits » de l’homme qui ne représentent plus rien aujourd’hui, car ancrés sans devoirs, ce qui permet à leurs défenseurs d’offenser jusqu’à la nature humaine, en essayant de la transformer en chose, malléable à souhait, qui acceptera son avortement comme sa sédation lorsque la pourriture usuraire l’aura décidé. Les Etats-Unis fort heureusement se sortent de cette lèpre, de cette moisissure de l’Esprit, de cette bestialité outrancière qui se torche avec des gosses dans le cadre des affaires pédophiles de la « pizza gates ». Car n’oublions, le bréviaire de cet enfer, c’est cela la pédophilie à tous les étages, jusqu’en cet ONU totalement larvaire à la secte de la Lucy Trust, ou la Lucifer Trust, qui veut donner la majorité sexuelle à des enfants de dix ans ! L’exemple Trump devra être un exemple pour toutes les Nations qui veulent se libérer du joug des médiocres, de leur bestialité comme de leurs crimes. Il faut bien comprendre  dans ces Nations que la pourriture ne met pas ses œufs dans le même panier. La France, typologie de la lèpre par excellence, voit le parti même des « républicains » noyé par l’immondice des sociétés dites de pensée et la franc-maçonnerie avariée. Toute chose égale par ailleurs, il devrait faire le ménage de ces scories qui gravitent jusqu’aux plus hauts degrés pour se sortir de l’asservissement qui lie leurs membres. On ne peut servir deux maîtres à la fois, ainsi les coups que reçoit le représentant de ce parti ne proviennent pas seulement de la boue stérile qui végète encore au pouvoir, mais bien de son propre parti, et ce serait ignorer la réalité que de ne pas voir que les coups ici sont les mêmes que ceux que portent le bolchevisme et son errance. Le Peuple de France doit se réveiller de cette torpeur d’apparatchiks, se délivrer de l’idéologie pourrie qu’est le socialisme, totalement, sans faire la moindre abstraction de sa nuisance globale, au niveau National, international, et mondial. Cette idéologie est le venin par excellence des incapables, des châtrés de la création, de toute cette boue qui ne se congratule que dans la boue et pour la boue. Née de parias, elle mène vers l’agonie de toutes les valeurs Humaines, née de viscosités délétères, elle initie la déperdition de toute Humanité. Il faut faire table rase de cette idéologie morbide et mortifère, qui traîne derrière elle cent cinquante millions de cadavres et continue aujourd’hui son ouvrage en commettant un génocide par l’intermédiaire de ses mercenaires, tant en Irak qu’en Syrie, et que dans d’autres Nations de ce monde. Et non seulement le génocide de ces Peuples, mais bien le génocide de nos propres Peuples en le culpabilisant, le flagellant, pour lui faire accepter les esclaves à bas coûts qui servent ses mentors. Tout est lié et relié dans l’ordure, rien ne se perd ni ne s’éperd, et c’est bien pour cela que lorsqu’on voit cette difformité de l’Esprit s’avancer en défenseur de la morale, on ne peut que s’esclaffer. Son arrogance puisée dans le mépris de l’Être Humain comme de l’Humanité, doit être mise à nue, et il y aura bien des journalistes d’enquête pour s’en charger, disséquer chacun de ses féaux dans leurs passe-droits, leurs vices, leurs crimes, leurs appartenances répugnantes, sectaires, et nocives. Cela viendra, n’en doutons un seul instant. Et l’on en est même à se demander ce qu’ils ont tant à cacher pour promouvoir l’opprobre, dont ils sont eux-mêmes redevables, pour faire en sorte de tenter de conserver le pouvoir, un pouvoir usurpé sur le Peuple de France, par non-déclinaison des appartenances qui les lie et qui ne les fait pas œuvrer pour la France, mais pour leur secte destructrice. Qu’ont-ils donc à cacher ? Voilà la véritable question qu’il faut se poser aujourd’hui. On sait qu’ils ont détruit l’autorité de la France, qu’ils l’ont avili en servant le djihad, qu’ils ont pressuré le Peuple de France comme jamais auparavant par des impôts indus, permettant de nourrir toute la misère humaine qu’ils précipitent sur notre sol, non pour lui donner du travail, mais bien pour qu’elle vote pour leurs insanités. On sait qu’ils excellent dans la nausée, dans la puanteur, qu’ils agitent leur milice politique dévouée au mondialisme socialisme, qu’ils laissent se créer des zones de non droit, qu’ils ferment les yeux sur l’islam politique, qu’ils sont vendus aux pétromonarchies, qu’ils ont oublié d’être pour mieux paraître dans leur médiocrité la plus épouvantable que la France ait connue. On sait tout cela, mais qui a-t-il donc d’autres que ne veulent pas que l’on voie ? La vente à l’encan de la France à l’Allemagne arrogante, à l’« europe » bolchevique et dictatoriale ? Les prébendes, toutes ces prébendes qui sont leur lieu et leurs mets favoris, toute cette reptation de médiocres devant le pouvoir de l’argent, toute cette continuité de désintégration de toutes les valeurs culturelles de la France, jusqu’à voir ce jour Jeanne d’Arc livrée sur une scène à la débilité mentale la plus profonde, jusqu’à voir l’arabe enseigné dans nos écoles avec le blanc-seing de la fondation dite franco américaine, jusqu’à voir nos hôpitaux livrés en pâture domestique à l’économique, sous la houlette de la fondation franco américaine, eh oui, elle est partout, insinuée dans tous les pouvoirs pour œuvrer à la désintégration de la France. N’oublions jamais qu’avec cette gouvernance, la guerre est partout, la guerre contre des Nations légitimes afin de piller leurs ressources, la guerre contre notre propre Peuple, y compris par le terrorisme, afin de l’inféoder à tout ce qui n’est pas son histoire et ne le sera jamais, la guerre contre les valeurs humaines en Ukraine où est défendue la bestialité par la bestialité même qui se couronne, et pire encore la guerre contre l’intelligence humaine avec une COP 21 qui fait rire tous les scientifiques sérieux qui ne sont pas achetés par des politiques véreux, et pire encore, la guerre contre les croyances inaliénables de la France, contre le Catholicisme, si bien dirigée par l’alliance des Protestants et des Islamistes. Qu’a donc fait cette idéologie pour les Chrétiens empalés, torturés, crucifiés, éviscérés par les bons amis de cette gouvernance, rien, strictement rien, sinon que se complaire dans le mensonge, l’artefact, l’utilisation de soi-disant bombe chimique par le pouvoir Syrien, alors que tous les documents le prouvent, ces armes ont été utilisées par les djihadistes et jusqu’à récemment à Alep où leur réserve montre bien les Nations impliquées dans cette horreur, l’asservissement de notre Armée à cette ordure. Il n’y a ni honneur, ni gloire à retirer de la décapitation des populations civiles par ses mercenaires, il n’y a là qu’un crime de sang indélébile qui devrait être jugé devant le Tribunal Pénal International qui lui-même devrait mettre en œuvre un second Nuremberg ou se retrouveraient pêle-mêle les bolcheviques de tout poil, les mondiaux socialistes de toute écorce, tous ces reptiles affamés de sang qui agitent leur épouvantail national socialiste, alors qu’ils sont pires qu’eux, trafic d’organes, trafic d’esclaves humains, trafic de la prostitution, tous mis en œuvre, et ce depuis l’affaire de la Serbie, par les mêmes truands sanguinaires qui veulent diriger les Nations. Nous sommes ici à la croisée des chemins d’avec cette mouvance de détraqués, soit les Françaises et les Français retrouvent leur dignité et renvoient dans leur foyer, par un vote de salubrité publique, tous ces ornements de la lèpre, soit ils votent pour la continuité de cette hideur, et là, comme le disait si bien le Général De Gaulle « lorsqu’un Peuple a perdu son intelligence, il ne mérite pas qu’on se batte pour lui. », il n’y a plus rien à faire pour celles et ceux qui veulent se consumer dans le marais fétide de la bestialité qui se veut règne. En, attendant n’écoutez les chimères et les illusionnistes, les brames de fins de race, qui quoi qu’il en soit disparaîtront de nos Nations Européennes, qu’ils le veuillent ou non, l’Histoire de ce jour n’ayant strictement rien à voir avec l’immondice, les Nations se révélant dans le cadre d’un monde multipolaire où ne seront pas dirigeants la plèbe de la médiocrité et ses féaux. Ce monde sera uni sur des bases solides de respect multilatéral et en aucun cas unilatéral, ce qui fracassera les idéologies de la torpeur, du mensonge cadavérique, de la lie de l’humanité qui est incapable de marcher vers l’avenir au regard de son déséquilibre né de l’immondice, de la matière brute, qu’il ne veut apprivoiser pour s’élever. En attendant prenez mesure de cette fange qui glose et laissez-là à la poussière qu’elle ne sait quitter, et avancez pour le devenir de vos enfants, qui ne doivent servir de torche-cul à ses barbares qui pavanent dans leur boue glauque et sordide. »

Pauvre petit pays livré à la subversion la plus glauque, celle que nous avons jadis combattu et qui ce jour sert d’exemple de ce qu’il ne faut jamais mettre en œuvre pour faire prospérer la Vie, dans l’Honneur, la Grandeur et la Beauté. A suivre…

 

French elections.

Small news of this small Ground, where the light spouts out in the west and or the center, and in particular in this small country named France bestiality is coupled with fetidness. But let us read:

“The French elections are a true academic case. One attends a joint action of deviating, allied freemasonry with the free American said foundation aiming at destroying the potential of the Nation, in short with an action of the socialist world mediocrity against the capacity and his holding. Here vermin Bolshevik breaks out for a total lynching of living strength, as well within the framework of the party of the “republicans” as of the national front. A day ago when one attends a formal notice of morality by all that is the most stinking immorality that our France knew. The donors of lessons make laugh the whole world. It is enough to look at the criminal record of some of the fops in progress and those which vegetate in anonymity in the Assemblies to form a beautiful opinion of the “moralists”. The refuse is with its roof and the media with the orders join it, to preserve their crumbs that spread seven billionaires to them who hold the totality of the press known as French which is only the press of nothing, as well televisual as printed. Pravda of the last country Bolshevik of this world: France. We do not delude, these muses of the fecal matter are a permanent danger to our future, until wanting to pay the lazy ones in a daydream rousseauist completely shifted of reality, being misled in the virtuality more feeling reluctant which are, the depreciation, the refusal of the existence of the People of France, the animal snaking and sodomite towards Islam, of the phallic bubos necrosed and hideous which want to give to morals the direction of their most corrupted immorality, more the most servile coward and, most bestial and most inhuman. This necroses finds its ruts in its black cabins which rotted France since 1789, where the maniacs, incompetents to think by themselves, meet to glorify their mediocrity, their nauseous odor of sewers and murder, their eagerness to destroy any value to replace them by the most anachronistic bestiality which is, repugnant fish pond which pullulates in our Institutions, fish pond of the fetidness which thinks the reign whereas it is only absolute nothing. The parasites in snaking are legion there, of poor legions comprising only hardly a hundred and thousand men whom it will be necessary to relegate in the old people's homes of indigence when the power which they usurp returns from right to the People of France. These People immolated by the silly thing, illiteracy, by the acculturation, which they drown in their noxious and vitiated mud. The enemy of France east there, in its stagnation, the deviating freemasonry whose protective wing emphasizes the dregs of the companies of thought, the free American said foundation which is only Fabian Society disguised, of which creators, Webb, enchanted introduction of the Bolchevism and its murders in Russia by all that was not Russian, never forget it. Their coup d'etat of this day is noticed and remarkable by the refuse that it exempts, this refuse tending to make dissipate the natural rise of the People of France out of their pestilent ruts. The Line like the traditional Line are the object of its fury, the fury of the gutter. The homoncules which are useful this service are there in front of the headlight of the media stateless people, a former minister for the economy carried by the usurers of City, having loosely given up its station to assemble its movement which is not that of the walk ahead but well of the most totalitarian reverse running which is, of the free American foundation of course, and in string from now on a Bolshevik pure dyed, the historical aberration which raises of the most total anachronism, most sanguinary, which prevents the implementation of political police chiefs if it controls, this refuse without name which made make wood drudgeries to the Russians, who shot at the crowd which moved towards the Palate of the Tsar to make accept a reaction of the troops of this last, carrying bags of the FNL, of torture in the camps vietminh, guards of goulags. Here is “left” in its prestige, wear and the whip, a puke of mentally ills who think the power in the name of “rights” of the man which do not represent anything any more today, because anchored without duties, which makes it possible to their defenders to offend until the human nature, while trying to transform it into thing, malleable with wish, which will accept its abortion as its sedation when the usurious rot decides it. The United States extremely fortunately leaves itself this leprosy, of this mould of the Spirit, this outrageous bestiality which is wiped clean with kids within the framework as of business paedophiles of the “pizza pie spoil”. Because let us not forget, the breviary of this hell, it is that the pedophilia on all the floors, until in this completely larval UNO with the sect of Lucy Trust, or Lucifer Trust, which wants to give the sexual majority some ten year old to children! The Trump example will have to be an example for all the Nations which want to be released from the yoke of the poor ones, of their bestiality like their crimes. It is necessary well to understand in these Nations which the rot does not put its eggs in the same basket. France, typology of leprosy par excellence, sees the party even “republicans” drowned by the refuse of the companies known as of thought and damaged freemasonry. Any thing equalizes in addition, it should do the housework of these slags which revolve until more the high degrees to leave itself the control which binds their members. One cannot serve two Masters at the same time, thus the blows which the representative of this party receives do not come only from the sterile mud which still vegetates with the power, but well from his own party, and it would be to be unaware of reality not to see that the blows here are the same ones as those which the Bolchevism and its wandering carry. The People of France must awake this torpor of apparatchiks, to be delivered rotted ideology which is socialism, completely, without disregarding least its total nuisance, on the National level, international, and world. This ideology is venom par excellence incompetents, castrated of creation, all this mud which is congratulated only in mud and for mud. Born from bet, it carries out towards the anguish of all the human values, born from noxious viscosities, it initiates the loss of any Humanity. It is necessary to make clean slate of this morbid ideology and mortifère, which trails behind her a hundred and fifty million corpses and continues today its work by making a genocide via its mercenaries, both in Iraq and in Syria, and than in other Nations of this world. And not only the genocide of these People, but well the genocide of our own People by making it feel guilty, whipping it, to make him accept the slaves at low cost which serve its mentors. All is bound and connected in the refuse, nothing loses nor éperd, and it is well for that when one sees this deformity of the Spirit advancing as a defender of morals, one can only burst out laughing. Its arrogance drawn from the contempt Human Being like Humanity, must be put at naked, and there will be many journalists of investigation to take care some, to dissect each one of its féaux in their preferential treatments, their defects, their crimes, their feeling reluctant, sectarian, and harmful memberships. That will come, do not doubt it only one moment. And one is to even wonder what they have to hide so much to promote the opprobrium, of which they are themselves indebted, to make in kind try to preserve the power, a power usurped from the People of France, by not-variation of the memberships which binds them and which does not make them work for France, but for their sect destroying. What do they have thus to hide? Here is the true question which should be raised today. It is known that they destroyed the authority of France, that they degraded it by serving the Djihad, that they pressed the People of France like never before by undue taxes, allowing to nourish all human misery which they precipitate on our ground, not to give him work, but well so that she votes for their insanities. It is known that they excel in nausea, in the stink, that they agitate their devoted political militia with Universalism socialism, that they let create zones of nonright, that they close the eyes on political Islam, that they are sold with the pétromonarchies, that they forgot to be for better appearing in their most terrible mediocrity that France knew. One know all that, but which does it thus does have others that do not want only one sees? The sale with the auction of France in Germany arrogant, “Europe” Bolshevik and dictatorial? The emoluments, all these emoluments which are their favorite place and their mets, all this snaking the poor ones in front of the power of the money, all this continuity of disintegration of all the cultural values of France, until seeing this Joan of Arc day delivered on a scene to the mental deficiency major, until seeing Arabic taught in our schools with the full power of the free American said foundation, until seeing our hospitals delivered in grazing ground domesticates with economic, under the leadership of the free American foundation, hey yes, it, is insinuated everywhere in all the powers to work with the disintegration of France. Never let us forget that with this governance, the war is everywhere, the war against legitimate Nations in order to plunder their resources, the war against our own Peuple, including by terrorism, in order to enfeoff it with all that is not its history and will be it never, the war against the human values in Ukraine where bestiality by the bestiality is defended even which is crowned, and the worse still war against the human intelligence with a COP 21 which makes still laugh all the serious scientists who are not bought by wormy policies, and worse, the war against the inalienable beliefs of France, against Catholicism, directed so well by the alliance of the Protestants and the Islamist ones. That thus made this ideology for the Christians impaled, tortured, crucified, eviscerated by the good friends of this governance, nothing, strictly nothing, if not that to take pleasure in the lie, the artefact, the use of so-called chemical bomb by the Syrien power, whereas all the documents prove it, these weapons were used by the djihadists and until recently in Alep where watch reserves to them well the Nations implied in this horror, the control of our Army to this refuse. There is neither honor, nor glory to withdraw decapitation of the civil populations by its mercenaries, there is only one crime of indelible blood which should be judged in front of the International Criminal Tribunal which itself should implement second Nuremberg or would be found shovel-mixes the Bolsheviks with any hair, the world Socialists of any bark, all these famished reptiles of blood which agitate their socialist national scarecrow, whereas they are worse than them, traffic of bodies, traffic of human slaves, traffic of the prostitution, all implemented, and this since the business of Serbia, by the same sanguinary gangsters who want to direct nations. Us are here with crossroads of with this mobility of ruined, either Frenchwomen and French find their dignity and return in their hearth, by vote of public health, all these ornaments of leprosy, or they vote for continuity of this hideousness, and there, as the General De Gaulle said it so well “when People lost his intelligence, he does not deserve only one fights for him. ”, there is nothing any more to make for those and those who want to be consumed in the stinking marsh of the bestiality which wants to be reign. In, waiting do not listen to the dreams and the illusionists, the slabs of ends of race, which at all events will disappear from our European Nations, that they want it or not, History of this day not having strictly anything to see with refuse, Nations appearing within the framework of a multipolar world where will not be leader the plebs of the mediocrity and its féaux. This world will be plain on strong foundations of multilateral respect and to in no case unilateral, which will crash to pieces the ideologies of the torpor, the cadaveric lie, the dregs of the humanity which is unable to go towards the future taking into consideration its imbalance born of refuse, of the raw material, that he does not want to tame to rise. While waiting take measurement of this mud which annotates and leaves-there with the dust which it cannot leave, and advances for becoming it of your children, who should not be used as wipe clean-bottom to his barbarians who strut about in their glaucous and sordid mud. ”

Poor small country delivered to the most glaucous subversion, that we formerly fought and who this day is used as example of what it is not never necessary to implement to make thrive the Life, in the Honor, the Size and the Beauty. To follow…

© Vincent Thierry