Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow ETRE HUMANITE arrow La croisée des chemins
La croisée des chemins PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 02 Avril 2017 à 12:18

La croisée des chemins

La croisée des chemins est le verbe qu’il faut exposer ce jour, la croisée entre la fange représentée par la haine esclavagiste, et la force de la Liberté. Ne nous leurrons sur la pseudo-puissance de la fange si bien représentée par les médias aux ordres, les sectes les plus nauséeuses qui soient, ne nous leurrons mais en même temps, il faudrait remettre les choses à leur place. Cette puissance n’est qu’un jeu de cartes représenté par 0,0001% de la population et ne tient que grâce à la propagande et la servilité à la propagande. Cette insulte à l’intelligence humaine est pernicieuse, une larve quid éploie ses arachnides perversions par le cœur de ses mantras, la bassesse, la panoplie de la pourriture, l’abandon de toute référence à l’Humain. Pour le remplacer par la chose, la girouette sexuelle et économique de pseudos pouvoirs qui ne représentent qu’eux-mêmes, un petit quarteron de débiles mentaux qui voudraient mettre à genoux l’Humanité, la rendre esclave à ses désirs de pervers, de pédophile, de déviant sexuel, de malades chroniques qui devraient être traités dans des asiles psychiatriques, tant leurs tares sont la modélisation de ce qu’ils souhaitent pour ce monde. Un monde de cocaïnomane, de drogués à la matière brute, dont le sordide est représentation, que tout un chacun devrait applaudir, de malfaisants personnages qui ne sont que les sous-produits de leur haine de tous et qui ne voient en eux que la lumière alors qu’ils ne sont que les prurits de l’ombre la plus glauque, la plus répugnante qui soit, enchantant dans ses loges noires la destruction de l’humain, jusqu’à sa mise à mort par tous les moyens dont bon lui semble, qui se révèle par l’émission de lois sédatives de tout humain, par la mascarade des vaccinations, par l’apologie de la mise à mort des vieillards et des personnes à naître, toutes émanations en provenance de ces loges maçonniques déviantes qui décident leur avenir à la prêtrise de Thanatos. Lorsqu’on analyse le règne de ces gruaux de la perversité, on ne s’étonnera pas qu’ils mettent en lice la représentation exacte de leur folie, ce croupion des sectes dont le parcours est synonyme de toutes les déviations possibles et imaginables, une chose tenue par ses aspirations, un bouffon qui n’est que le singe d’une finance apatride et qui n’a d’autres vocations que leur servir de kleenex avant qu’il ne disparaisse pour imposer plus largement la folie qui se veut dominante sous la houlette d’un système bolchevique dont les arcanes sont percevables parfaitement dans ce jour. Ils sont forts actuellement car ils tiennent les rouages des institutions comme des pouvoirs, par une usurpation qui conchie la Démocratie comme la République, tout en ayant ces mots pleins la bouche afin de leurrer les opinions. Ne croyez que cette boue ne sache pas ce qu’elle fait, elle le fait remarquablement bien, pour faire illusion, pour promouvoir sa perfidie, son ostracisme, sa traîtrise, sa souillure, une plaie cancérigène qui se répand comme la peste, tant elle est bubon de la mentalité de ses créateurs, une mentalité d’assisté, de parasite, qui capitalise sur la faiblesse humaine, l’acculturation, l’illettrisme, pour se faire valoir. Soyons sérieux, le temps est venu de se débarrasser de cette outrance, de ces grenouilles qui se veulent plus grosses que le bœuf, dont l’insanité intellectuelle est le fléau de notre temps. Il est temps que cette souillure humaine qui ne représente que quelques individus au regard de l’Humanité soit remisée dans la pestilence qui est la sienne, sous très haute surveillance, afin que l’Humanité retrouve sa Liberté, sa Liberté de créer, sa Liberté de vivre tout simplement. Ne croyons que cela se fasse facilement, la moisissure étant tenace, et pour cela faut-il légiférer pour en liquider la prétention, une législation très claire évacuant toutes sectes qu’elle soit franc-maçonne ou autre, de tout pouvoir quel qu’il soit, que ce soit dans l’exécutif, le législatif, le judiciaire, l’armée et la police. Tant que cette opération de salubrité publique ne sera pas réalisée, rien ne sera possible. On le voit très bien aux États Unis, où l’État profond ne permet pas au Président élu d’inscrire sa politique. Ce n’est qu’à ce prix que les Nations retrouveront leur faculté à se projeter dans l’avenir, le reste n’est que fumisterie d’esprits dévoyés. Au regard de cette désintégration des ennemis publics que sont les représentants de ces sectes, tout gouvernement doit s’attaquer à la plaie profonde initiée par ces sectes, savoir les intérêts indus des dettes.  La finance n’est pas totalement pourrie, et le vide des banksters en son sein  sera rapide et définitif, si la première condition est réunie. La finance doit exister pour irriguer la marche économique tant des Nations que du Monde, et les vrais financiers l’ont parfaitement compris, et cette finance sera toujours nécessaire dans le cadre de la multipolarité. Mais pour discuter d’égal à égal avec la finance, faut-il ne pas en être dépendant comme on l’est actuellement, en tous les cas pour la France, à cause d’un traité de 1973 qui devra être réduit à la poussière. La France doit retrouver son indépendance monétaire comme son indépendance tout cours en sortant de cette europe bolchevique, et de cet OTAN belliqueux qui ne garantit plus la paix mais prépare la guerre. Moyennant ces quelques actions, et prioritairement l’élimination de tous les pouvoirs  usurpés qui rongent nos Institutions, le devenir est possible, un devenir net clair et précis, qui ne peut être entaché de la virtualité, de cette boue sordide où les adipeux et les pernicieux, les esclavagistes cherchent à enfermer les Françaises et les Français en leur faisant croire que rien n’est possible en dehors de leur lie, de leur narcose dont la répugnance se démontre si bien ici, dans notre Nation, lorsqu’on regarde les actions des fourbes et des félons qui y interagissent, irradiant le blanc-seing le plus total pour les trafics les plus répugnants, la drogue, les armes, le trafic d’organes, le trafic d’êtres humains en vue de la prostitution ou bien de leurs tueries. La croisée des chemins est ici, soit la boue, soit la Liberté, et si la boue l’emporte, par acculturation, sachons que nous entrerons dans une période bolchevique globale, dont la tyrannie s’exercera sur tout un chacun jusqu’à l’anéantissement. La résistance dès lors doit s’organiser dans le respect des lois, une résistance totale à l’oppression de la médiocrité, comme elle s’est organisée en union soviétique, comme elle s’est organisée pendant la période où l’Allemagne nazie gouvernait notre Nation avec l’aval de gauchistes répugnants, issus des rangs de cette franc-maçonnerie ordurière qui aujourd’hui réclame encore et encore la soumission des Françaises et des Français à son usurpation.  Cette usurpation ne durera qu’un temps, les dictatures s’effondrent les unes après les autres, et cette tyrannie s’effondrera, car le monde, que le veuille ou non cette boue glauque, sera multipolaire, et nos alliances de facto se feront naturellement. Les Nations Européennes n’ont pas à être soumises à cette escroquerie intellectuelle, et toutes les Nations se dresseront globalement pour détruire à jamais la prétention de cette crapulerie qui se veut pouvoir. C’est mal connaître la Loi de l’Histoire qui se débarrasse de ses scories lorsque l’évolution cesse, en croyant que l’esclavagisme va être l’idéologie dominante dans nos Nations Européennes. Les mouvements de patriotes auxquels on assiste ce jour se décupleront et viendront à bout de cette hérésie de la médiocrité. En attendant ce jour tout un chacun a la possibilité de défaire ces miasmes dans le cadre de l’élection Française. Et dans la légalité absolue bouter à jamais cette déchéance humaine, qui représente un danger total tant pour la France que pour l’Humanité, une insulte à l’intelligence qui ne peut être née que du gruau de la perversion la plus globale, que personne ne doit suivre, sous peine de tomber dans la connivence avec la plus insane qui soit.

The crossroads

The crossroads is the verb which should be exposed this day, crossing between the mud represented by slave hatred, and Freedom forces it. We do not delude on the pseudo-power with the mud represented so well by the media with the orders, the sects most nauseating which are, we do not delude but at the same time, it would be necessary to give the things to their place. This power is only one card deck represented by 0.0001% of the population and holds only thanks to propaganda and servility with propaganda. This insult to the human intelligence is pernicious, a larva quid éploie its Arachnida perversions by the heart of its will mantras, lowness, the panoply of the rot, the abandonment of any reference to the Human one. To replace it by the thing, the sexual and economic wind vane of pseudonyms powers which represent only themselves, a small quarter the weak mental ones which would like to put at knees Humanity, to return it slave to his desires of pervert, paedophile, deviating sexual, chronic patients which should be treated in psychiatric asylums, so much their tares are the modeling of what they wish for this world. A world of cocaine addict, drug addicts with the raw material, of which the sordid one is representation, which each and everyone should applaud, of evil characters who are only the by-products of their hatred of all and which see in them only the light whereas they are not that the prurits of the most glaucous shade, more feeling reluctant which is, enchanting in his black cabins the destruction of human, until his setting with died by all the means of which good seems to him, which appears by the emission of sedative laws of very human, by the masquerade of vaccinations, by the apology for the setting with died of the old men and for people to be born, all emanations coming from these deviating Masonic cabins which decide their future with the priesthood of Thanatos. When one analyzes the reign of these groats of perversity, one will not be astonished that they put in string the exact representation of their madness, this tail of the sects with which the course is synonymous with all the possible and conceivable deviations, a thing held by his aspirations, a buffoon who is not that the monkey of a finance stateless person and who has other vocations to only to be used them as Kleenex before it disappears more largely to impose the madness which wants to be dominant under the leadership of a system Bolshevik whose mysteries are leviable perfectly in this day. They are currently strong because they hold the wheels of the institutions like powers, by a usurpation which conchie the Democracy like the Republic, while having these full words the mouth in order to delude the opinions. Do not believe that this mud does not know only it makes, it does it remarkably well, to make illusion, to promote its perfidy, its ostracism, its treachery, its stain, a carcinogenic wound which is spread like the plague, so much it is bubo of the mentality of its creators, a mentality of assisted, of parasite, which capitalizes on the human weakness, acculturation, illiteracy, to put forward themselves. Let us be serious, time had just gotten rid of this excess, of these frogs which want to be larger than the beef animal, whose intellectual insanity is the plague of our time. It is time that this human stain which does not represent that some individuals in comparison with Humanity is garaged in the stench which is his, under very high surveillance, so that Humanity finds its Freedom, its Freedom to create, its Freedom of living quite simply. Let us not believe that is easily made, the mould being tough, and for this reason is necessary it to legislate to liquidate the claim, a very clear legislation of it evacuating all sects that it is freemason or different, of any power whatever it is, that it is in the executive, the legislature, the legal one, the army and the police. As long as this operation of public health will not be carried out, nothing will be possible. One sees it very well in the United States, where the major State does not allow the President elected to register his policy. It is only at this price that the Nations will find their faculty to be projected in the future, the remainder is only stove setting of canted spirits. Taking into consideration this disintegration of the public enemies that are the representatives of these sects, any government must attack the deep wound initiated by these sects, to know the undue interests of the debts.  Finance is not completely rotted, and the vacuum of the banksters in its center will be fast and final, if the first condition is met. Finance must exist to irrigate economic walk as well Nations as World, and financial truths understood it perfectly, and this finance will be always necessary within the framework of the multipolarity. But to discuss equal footing with finance, it is necessary not about it to be dependant as one is it currently, in all the cases for France, because of a treaty of 1973 which will have to be reduced to dust. France must find its monetary independence like its independence any course while leaving this Europe Bolshevik, and this quarrelsome NATO which does not guarantee any more peace but prepares the war. With the help of these some actions, and firstly the elimination of all the usurped powers which corrode our Institutions, to become it is possible, to become clear and precise Net, which cannot be sullied with virtuality, this sordid mud where the fat ones and the pernicious ones, the slave ones seek to lock up the Frenchwomen and the French in their making believe that nothing is possible apart from their dregs, of their narcosis whose loathing shows so well here, in our Nation, when one looks at the actions of cheating and the traitors which interact there, irradiating the most total full power for the traffics more feeling reluctant, drug, them weapons, traffic of bodies, traffic of human beings in the sight of the prostitution or of their slaughters. The crossroads is here, either mud, or Freedom, and if mud carries it, by acculturation, let us know that we will enter during one time total Bolshevik, whose tyranny will be exerted on each and everyone until the destruction. Resistance consequently must be organized in the respect of the laws, a total resistance to the oppression of the mediocrity, as it was organized in Soviet Union, as it was organized for the period when the Nazi Germany controlled our Nation with the downstream of feeling reluctant leftists, resulting from the rows of this foul freemasonry which today claims still and still the tender of the Frenchwomen and the French to his usurpation.  This usurpation will last only a time, the dictatorships crumble the ones after the others, and this tyranny will crumble, because the world, that or not this glaucous mud wants it, will be multipolar, and our alliances de facto will be done naturally. The European Nations do not have to be subjected to this intellectual swindle, and all the Nations will be drawn up overall to destroy forever the claim of this villainy which wants to be to be able. It is to know little about the Law of the History which gets rid of its slags when the evolution ceases, by believing that the slave system will be the dominant ideology in our European Nations. The movements of patriots to which one assists this day will multiply by ten and come to end from this heresy from the mediocrity. While waiting for this day each and everyone has the possibility of demolishing these miasmas within the framework of the French election. And in absolute legality to pare forever this human forfeiture, which represents a total danger both to France and for the Humanity, an insult to the intelligence which can be born only groat of the most total perversion, that nobody must follow, under penalty of falling into complicity with more insane which is.

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Dimanche 02 Avril 2017 à 12:25 )