Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow ETRE HUMANITE arrow Eh oui
Eh oui PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 29 Avril 2017 à 09:13

 

Eh oui !

Petites nouvelles de cette toute petite planète où se joue d’une manière capitale son devenir par le choix de la barbarie ou non de ce petit Peuple que l’on nomme les Français. Mais lisons :

 

« Il est temps de prendre conscience de la manipulation globale qui se joue devant nos yeux, celle d’une élite du portefeuille et non de l’intelligence, qui depuis des siècles, dans la fourberie, la félonie, la prévarication entend mette au pas l’humanité et la mettre à son service unique, un service économique, un service sexuel (ne vois-t-on pas jusqu’à l’ONU demander la légalisation de la majorité sexuelle à dix ans, ce qui prouve ici l’emprise de la pédophilie dans ce que certains appellent l’élite), le service d’esclaves dévoués et acceptant dans léthargie leur mise à mort physique par avortement obligatoire, sédation obligatoire, épuration ethnique, eugénisme conditionné et conditionnant. Ces zones arbitraires où la Liberté n’existe plus sont les valeurs du néo libéralisme, comme les valeurs du néo conservatisme, qui désormais en est le fer de lance. L’esclavagisme, rien que l’esclavagisme, tout pour l’esclavagisme. Voilà ce que défend un parti hissé du néant par la pseudo élite qui gouverne en réalité ce petit monde, en France. Il ne vous aura pas échappé que dans ce parti s’unissent tout ce que la déviance peut connaître, le communisme, le libéralisme, la pédophilie, la déviance, la moisissure extrême qui depuis la Révolution dite Française usurpe le pouvoir du Peuple, pour le Peuple, et par le Peuple. Ce n’est pas seulement dans le cadre du second tour, voter pour la France ou contre la France qui se joue, mais bien voter pour la civilisation ou contre la civilisation, contre l’Humanisme ou contre l’Humanisme, pour la multipolarité ou contre la multipolarité, pour le respect des Etres Humains ou bien leur mise en esclavage. Le quarteron qui se présente sous les auspices des sectes les plus mortifères, dans une ignorance et une tentative de nier l’Histoire, cherche par tous les moyens à masquer sa triste réalité, qui n’est celle que du dictat, un dictat qui verra la France se dissoudre dans le magma d’une Europe dévouée au Reich, carpette sublime du délire humain qui entend mettre en esclavage chacun d’entre nous. La civilisation ne disparaîtra toutefois pas avec la France, des Nations éveillées participant à la multipolarité, aideront les Nations tombés sous le joug de la barbarie à se redresser. Cette barbarie est là dans le creuset de ce vote à venir, hissant dans le mensonge et la propagande son champion, dont l’analyse comportementale met à nu sa capacité dictatoriale, sans foi ni loi, le parfait échantillon que crée de toutes pièces la volonté négatrice de l’Humain, l’aperception du réel fourvoyé dans le virtuel, l’apparence, le non-Etre, et pire encore la bestialité. Le Peuple de France doit se réveiller de cet hypnose médiatique, de cette correspondance de la brutalité, de cette maladie infectieuse qui se prononce, un cancer qui a ruiné avec le communisme une bonne partie de l’Humanité, comptant cent cinquante millions de cadavres à son actif, qui a souillé le monde avec son national-socialisme qui compte à son actif soixante-dix millions de cadavres, dont, ne l’oublions six millions de Juifs. Ces petits frères du socialisme qui désormais ne se masque plus avec un slogan ni droite ni gauche qui correspond parfaitement à leur synthèse, se déclinant comme démocrate, alors que c’en est l’inverse le plus total, s’avancent dans la torpeur générale, le mensonge absolu, la propagande la plus délictuelle, initiée par des instituts de lobotomie, Tavistock Institute, épaulé par les sectes esclavagistes, la Fabian Society, via la fondation dite franco américaine, et le Bilderberg fondé par le national-socialisme, appuyé par toute une maçonnerie déviante dont le leurre s’est retrouvé dans les « insoumis » afin de cristalliser les consciences dans l’inconscience la plus habile. Ce jour démontre avec clarté le plan de la barbarie, avec la désintégration des républicains qui s’en viennent comme des masochistes aux pieds des sadiques de service, rejoint par la tentative d’annihilation de la cognition représenté par le vecteur maçon déviant des dits insoumis, enfin l’inénarrable parti socialiste sans le moindre état d’âme au regard de la souillure de la parole dont il a fait l’objet. En face se dresse la Patrie, la Patrie ouverte sur le Monde, n’en déplaise, la Patrie des Femmes et des Hommes libres qui n’ont pas l’intention de se soumettre à la prévarication que nous concoctent ces sectes anémiées et fourbes qui sont la parure du pseudo mouvement qu’ils hissent. Il ne tient désormais aux Françaises et aux Français que d’accepter cette soumission, pour les partis décadents et hypocrites, ou se réveiller et en Femmes libres, et en Hommes libres se déterminer pour leur survie, se déterminer pour faire front à l’esclavagisme, à la barbarie, à la pédophilie, à la marchandisation de l’Etre Humain. Soit ils le feront, soient ils ne le feront pas, et en ce cas, il n’y a pas d’espoir pour eux, sinon que de disparaître dans la fange initiée par ladite barbarie. »

Eh oui, l’instant est capital sur cette planète, sois la soumission, soit la Liberté, espérons que l’intelligence ne soit pas déconnectée du réel pour ce Peuple et qu’il renvoie la barbarie dans ses loges noires et putrides. Mais cela est une autre histoire. A suivre…

 

© Vincent Thierry

 

http://www.wikistrike.com/article-les-nazis-avaient-planifie-un-4eme-reich-l-union-europeenne-76670146.html

 

« Les Nazis avaient planifié un 4ème Reich: L’Union Européenne

Les industriels et économistes les plus influents avaient donné l’ordre de préserver le régime Nazi, en créant un marché commun européen.

Les chefs Nazis cherchaient à préserver leur puissance à la fin de la seconde guerre mondiale. Ils ont conspiré à la création d’un 4ème Reich sous les auspices de l’Union Européenne. Les documents découverts récemment indiquent que ce complot était réel !

 Dans un article du journal britannique Daily Mail, Adam Lebor révèle comment il a découvert un rapport des services de renseignements américains (EW-Pa 128) connu sous le nom de Red House Report, lequel détaille comment les hauts chefs Nazis se sont rencontrés secrètement le 10 aout 1944, à Strasbourg dans L’Hôtel Maison Rouge, (tout en sachant que l’Allemagne était au bord d’une défaite militaire) dans le but de créer un 4ème Reich, un empire économique pan-européen, fondé sur un marché commun européen.

Les industriels Nazis, ont donné l’ordre au Dr Scheid (SS Obergruppenfuhrer) de créer des sociétés écrans à l’étranger et de se faire passer pour des démocrates dans le but de pénétrer les économies étrangères et de jeter les fondements pour la réémergence du parti nazi.

Adam Lebord indique que « que le Troisième Reich était vaincu militairement, mais les banquiers, industriels et les fonctionnaires nazis sont devenus des démocrates aussi tôt que l’économie de l’Allemagne de l’Ouest s’est mise à prospérer. Là, ils se sont mis à travailler pour une nouvelle cause : l’intégration politique et économique européenne.

De riches industriels tels qu’Alfred Krupp (Krupp Industries) et Friedrich Flick, ainsi que des sociétés comme BMW, Siemens et Volkswagen se sont mis à la tâche pour créer un nouvel empire économique pan-européen. Selon, l’Historien Dr Michael Pinto-Duschinsky, un conseiller de l’ancien parti ouvrier juif « Pour de nombreuses personnalités du monde industriel proche du régime Nazi, l’Europe est devenue une sorte de couverture pour la poursuite des intérêts nationaux allemands après la défaite d’Hitler …. La continuité de l’économie de l’Allemagne et les économies Européennes d’après-guerre est frappante. Certaines des grandes figures de l’économie nazie sont devenues les principaux batisseurs de l’Union européenne. “

Hermann Abs, titan financier, qui s’est joint au conseil d’administration de la Deutsche Bank lors de la montée des nazis, a également siégé au conseil de surveillance de la IG Farben, l’entreprise qui a fabriqué le gaz Zyklon B utilisé pour tuer les victimes des camps de concentration.

Adam Lebor indique qu’en 1948 Hermann Abs était en charge des fonds de reconstruction de l’industrie allemande, et il était en charge du redressement économique de l’Allemagne.

« Abs était aussi un membre de la Ligue européenne pour la coopération économique, regroupant l’élite intellectuelle disposant de moyens de pression. Ce groupe a été mis en place 1946. La ligue dédiait ses activités à la mise en place d’un marché commun, précurseur de l’Union Européenne.

La Ligue européenne pour la coopération économique avait développé des mesures pour l’intégration européenne qui n’étaient autre que ceux proposés par les Nazis, quelques années auparavant.

Un comparatif des mesures développés par la Ligue européenne pour la coopération économique et par les Nazis figure dans le livre de Rodney Atkinson « Europe’s Full Circle »

Europaische Wirtshaftsgemeinschaft = Communauté Européenne Economique

Système monétaire européen = Mécanisme de change européen

Europabank (Berlin) = Banque Centrale Européenne à Francfort.

Principe d’une Europe Régionale = Le Comité des Régions.

Politique commune du travail = Chapitre Social

Accords économiques et commerciaux = Marché Unique

«  Est-il possible que le quatrième Reich que ces industriels nazis avaient prévu, soit dans une certaine partie devenue une réalité ? » s’interroge Adam Lebor

« Ces trois pages tapées à la machine rappellent que l’orientation actuelle vers un État fédéral européen est inexorablement entaché par les plans des SS et des industriels allemands pour le quatrième Reich - un ordre économique plutôt que militaire. »

Il existe de très nombreuses et étonnantes similitudes entre les Nazis et l’Union Européenne. Les deux sont intrinsèquement liés et les origines de l’Union Européenne peuvent être attribuées aux Nazis.

La fondation de l’Union Européenne et à terme la mise en place de l’Euro faisaient déjà l’objet de débats dans le Groupe Bilderberg dans les années 50. Des documents prouvent que le plan visant créer un marché commun européen et une monnaie unique était formulée par le groupe Bilderberg en 1955. L’un des fondateurs du groupe Bilderberg, Le Prince Bernhard des Pays Bas était lui-même un ancien officier Nazi, appartenant aux corps des SS.

Mais le cadre idéologique de l’Union européenne remonte encore plus loin, au début des années 1940 lorsque les économistes et les universitaires nazis décrivent un plan pour une seule communauté économique européenne, un programme qui a été dûment suivie après la fin de la seconde guerre mondiale.

Dans le livre La Communauté Européenne, écrit par Walther Funk en 1940, (ancien ministre de l’économie Nazi et criminel de guerre.), il déclare la nécessité de créer une « Union de l’Europe Centrale », et un « Espace Economique Européen. » afin d’assurer un taux de change fixe. L’auteur du livre  déclare aussi « qu’aucune nation ne peut parvenir seule au plus haut niveau de liberté économique qui nécessite des exigences sociales. La formation d’un grand espace économique suit la loi naturelle du développement, les accords entre états européens régiront les forces économiques… Il doit y avoir une volonté de subordonner ses propres intérêts, à celles de la Communauté Européenne.

Le coauteur de Walther Funk, L’académicien Nazi Heinrich Hunke, avait écrit « Les économies nationales traditionnelles sont mortes…le destin de ces économies sera l’économie Européenne. Le destin et l’extension de la coopération Européenne, dépend d’une nouveau plan pour l’unité économique »

Le Nazi Gustav Koenig déclarait : « nous avons une réelle tache: l’émergence d’une communauté européenne…et je suis convaincu que cet effort perdurera même après la fin de la guerre »

En 1940, Joeseph Goebbels, ministre de la propagande, avait ordonné la création d’une « grande unification économique européenne » estimant que « dans cinquante ans, les gens ne penseront plus en terme de pays ou de nations » 53 ans plus tard, l’union européenne est établie.

Les autres Nazis (Ribbentrop, Quisling and Seyss-Inquart ) qui avaient appelé à la création d’un super état fédéral européen, évoquaient déjà en leur temps « la nouvelle europe des solidarités et de la coopération entre tous ses habitants connaitra rapidement la prospérité économique dès que les frontières économiques nationales seront supprimées. »

La plupart des personnes qui détiennent les rênes du pouvoir dans l’Union européenne ne sont pas des nazis, en effet, ils ne sont certainement que de simples libéraux qui travaillent pour le «plus grand bien ». Cependant, l’Union européenne de par sa nature même est totalitaire, car elle vise à supprimer le pouvoir des gouvernements nationaux au profit d’entités supra-nationales qui ne rendent compte à personne. Elle vise également à supprimer le droit à la liberté d’expression à toute personne en mesure d’exercer une influence et qui critique l’Union Européenne.

 SpreadTheTruth.fr »

 

Voici le but de la chose, ne l'oubliez pas avant de voter, et c'est bien pour cela qu'il veut le faire oublier en visitant Oradour, et c'est bien pour cela qu'il veut rendre hommage à shoah, et c'est bien pour cela, pour masquer la réalité de son mouvement appuyé par les financiers qui ont financés Hitler comme Lénine, afin de rendre esclaves les Peuples. Le nazisme n'est pas là où il veut le faire croire, mais bien dans son propre aréopage, soutenu par les mêmes qui ont fondé le bolchevisme et le national-socialisme, les héritiers de ce socialisme qui depuis cinq ans lamine la France, écrase la France et dans une opération d'épuration ethnique détruit son Peuple.

 

Hey yes!

 

Small news of this very small planet where is played in a capital way sound to become by the choice of the cruelty or not of these lower classes that one names the French. But let us read:

“It is time to become aware of the total handling which is played in front of our eyes, that of an elite of the wallet and not of the intelligence, which since centuries, in cheating, disloyalty, the corrupt practice hears puts at the step humanity and to put it at its single service, an economic service, a sexual service (do not see one until UNO asking for the legalization of the sexual majority ten years, which proves here the influence of the pedophilia in what some call the elite), the service of devoted slaves and accepting in lethargy their setting with physical death by obligatory abortion, obligatory sedation, ethnic purification, eugenics conditioned and conditioning. These arbitrary zones where Freedom does not exist any more are the values of the néo liberalism, like the values of the néo conservatism, which from now on is the spearhead. Slave system, only slave system, very for the slave system. Here what a hoisted party of nothing by the pseudonym elite defends which controls actually this small world, in France. It will not have you escaped that in this party link all that the deviance can know, Communism, liberalism, the pedophilia, the deviance, the extreme mould which since the Revolution known as French usurps the power of the People, for the People, and by the People. It is not only within the framework it second turn, to vote for France or against France which is played, but to vote well for the civilization or against the civilization, Humanism or Humanism, for the multipolarity or against the multipolarity, for the respect of the Human Beings or their setting in slavery. The quarter which presents under the auspices of the sects more mortifères, in an ignorance and an attempt to deny the History, seeks by all the means to mask its sad truth, which is not that dictat, a dictat which will see France dissolving in the magma of Europe devoted to Reich, sublime rug of is delirious human which intends to put in slavery each one among us. The civilization will not disappear however with France, of the waked up Nations taking part in the multipolarity, will help the Nations fallen under the yoke from cruelty to rectify itself. This cruelty is there in the crucible of this vote to come, hoisting in the lie and propaganda its champion, whose behavioral analysis expose its dictatorial capacity, without faith nor law, the perfect sample that of all parts the will négatrice of the Human one creates, the apperception of the reality misled in the virtual one, appearance, the non-being, and worse still bestiality. People of France must to awake this hypnosis media, of this correspondence of brutality, of this infectious disease which decides, cancer which ruined with Communism a good part of the Humanity, cash a hundred and fifty million of corpses with its credit, which soiled the world with its National Socialism which counts with its credit seventy million corpses, of which, let us not forget it six million Jews. These little brothers of the socialism which from now on is masked any more with one slogan neither right-hand side nor left which corresponds perfectly to their synthesis, being declined like democrat, whereas it is the reverse most total, advance in the general torpor, the absolute lie, the most criminal propaganda, initiated by institutes of lobotomy, Tavistock Institute, supported by the slave sects, Fabian Society, via the free American said foundation, and Bilderberg founded by National Socialism, supported by a whole deviating masonry whose lure was found in the “unsubmissive people” in order to crystallize the consciences in the most skilful unconsciousness. This day shows the plan of cruelty clearly, with the disintegration of the republicans who come themselves from there like masochists to the feet from the sadists from service, joined by the attempt at annihilation of cognition represented by the vector mason deviating of the known as unsubmissive people, finally the hilarious socialist party without the least state of heart in comparison with the stain of the word whose he was the subject. Opposite draws up the Fatherland, the Fatherland open on the World, with due respect, the Fatherland of the Women and the Free men who do not intend to subject themselves to the corrupt practice that us concoct these sects weakened and cheating which are the ornament of the pseudonym movement that they hoist. It holds from now on with the Frenchwomen and the French only to accept this tender, for the declining and hypocritical parties, or to awake and as free Women, and Free men to be determined for their survival, to be determined to make face with the slave system, cruelty, the pedophilia, the marketisation To be it Human. Either they will do it, are they will not make it, and in this case, there is no hope for them, if not to disappear in the mud initiated by the aforementioned cruelty. ”

Hey yes, the moment is capital on this planet, would be the tender, is Freedom, hope that the intelligence is not disconnected from reality for these People and that it returns cruelty in his black and putrid cabins. But that is another history. To follow…

 

© Vincent Thierry

 

http://www.wikistrike.com/article-les-nazis-avaient-planifie-un-4eme-reich-l-union-europeenne-76670146.html

 

“The Nazis had planned one 4th Reich: European Union

The most influential industrialists and economists had given the order to preserve the Nazi regime, by creating a European Common Market.

The chiefs Nazis sought to preserve their power at the end of the Second World War. They conspired with the creation of one 4th Reich under the auspices of the European Union. The documents discovered recently indicate that this plot was real!

 In an article of the British newspaper Daily Mail, Adam Lebor reveals how he discovered a report of the American intelligence services (EW-Pa 128) known under the name of Red House Carryforward, which details how the high chiefs Nazis met on August 10th, 1944 secretly, in Strasbourg in the Hotel Red House, (while knowing that Germany was at the edge of a military defeat) with an aim of creating one 4th Reich, a Pan-European economic empire, founded about a European Common Market.

The industrialists Nazis, gave the order to Dr. Scheid (SS Obergruppenfuhrer) to create companies screens abroad and to be made pass for democrats with an aim of penetrating the foreign economies and of throwing the bases for the réémergence of the Nazi party.

Adam Lebord indicates that “that Third Reich was defeated militarily, but the bankers, industrialists and the civils servant Nazis became democrats as early as the economy of the West Germany was put to thrive. There, they started to work for a new cause: political integration and economic European.

Industrial rich person such as Alfred Krupp (Krupp Industries) and Friedrich Flick, as well as companies like BMW, Siemens and Volkswagen put themselves at the task to create a new Pan-European economic empire. According to, the Historian Dr. Michael Pinto-Duschinsky, an adviser of the old Jewish working party “For many personalities of the industrial world close to the Nazi regime, Europe became a kind of cover for the continuation of the German national interests after the defeat of Hitler…. The continuity of the economy of Germany and the Européennes economies of post-war period are striking. Some of the great figures of the economy Nazi became the principal builders of the European Union. “

Hermann ABS, Titan financial, which joined the board of directors of Deutsche Bank at the time of the rise of the Nazis, also sat at the supervisory board of the IG Farben, the company which manufactured the gas Zyklon B used to kill the victims of the concentration camps.

Adam Lebor indicates that in 1948 Hermann Abs was in charge of the funds of rebuilding of German industry, and it was in charge of the economic recovery of Germany.

“ABS was also a member of the European League for the economic cooperation, gathering the intellectual elite having means of pressure. This group was set up 1946. The league dedicated its activities to the installation of a Common Market, precursory of the European Union.

The European League for the economic cooperation had developed measurements for European integration which were not other than those proposed by the Nazis, a few years before.

Comparative of measurements developed by the European League for the economic cooperation and by the Nazis appears in the book of Rodney Atkinson “Europe' S Full Circle”

Europaische Wirtshaftsgemeinschaft = European Community Economic

European Monetary System = Mechanism of European exchange

Europabank (Berlin) = Central Bank European in Frankfurt.

Principle of Regional Europe = the Committee of the Regions.

Common policy of work = Social Chapter

Economic agreements and commercial = Single market

“Is it possible that fourth Reich that these industrial Nazis had provided, is in a certain part become a reality? ” questions Adam Lebor

“These three pages typed with the machine recall that the current orientation towards a European Federal state is unrelentingly sullied by the plans with the SS and the German industrialists for fourth Reich - an economic order rather than military. ”

There exist the very numerous ones and astonishing similarities between the Nazis and the European Union. Both are intrinsically bound and the origins of the European Union can be allotted to the Nazis.

The foundation of the European Union and in the long term the installation of the Euro were already the object of debates in the Bilderberg Group in the Fifties. Documents prove that the plan aiming to create a European Common Market and a single currency was formulated by the Bilderberg group in 1955. One of the founders of the group Bilderberg, Prince Bernhard of the Netherlands was itself a former officer Nazi, pertaining to the bodies of the SS.

But the ideological framework of the European Union goes up even further, at the beginning of the years 1940 when the economists and the university Nazis describe a plan for only one European economic community, a program which was duly followed after the end of the Second World War.

In the book the European Community, written by Walther Funk in 1940, (former minister for the economy Nazi and war criminal.), it declares the need for creating a “Union of the Central Europe”, and a “European Economic Area. ” in order to ensure a fixed rate of exchange. The author of the book also declares “that no nation can only arrive at the more economic high level of freedom which requires social requirements. The formation of an economic big space follows the natural law of the development, the agreements between European states will govern the economic forces… There must be a will to subordinate its own interests, with those of the European Community.

The joint author of Walther Funk, the academician Nazi Heinrich Hunke, had written “the traditional national economies died… the destiny of these economies will be the Européenne economy. The destiny and the extension of the European cooperation, depend on a new plan for the economic unit”

The Nazi Gustav Koenig declared: “we have a real spot: the emergence of an European Community… and I am convinced that this effort will continue even after the end of the war”

In 1940, Joeseph Goebbels, Minister for propaganda, had ordered the creation of a “great European economic unification” estimating that “in fifty years, people will not think any more in term of country or of nations” 53 years later, the European Union is established.

The other Nazis (Ribbentrop, Quisling and Seyss-Inquart) which had called with the creation of a super European federal state, already evoked in their time “new Europe of solidarity and of the co-operation between all its inhabitants will know economic prosperity quickly as soon as the national economic borders are removed. ”

Most people who hold the reins of the power in the European Union are not Nazis, indeed, they are certainly only of simple liberals who work for the “larger good”. However, the European Union from its nature even is totalitarian, because it aims at removing the power of the national governments to the profit of supranational entities which do not give an account to anybody. It also aims at removing the right to freedom of expression to any person able to exert an influence and which criticizes the European Union.

 SpreadTheTruth.fr”

 

Here the goal of the thing, do not forget it before voting, and it is well for that he wants to make it forget by visiting Oradour, and it is well for that he wants to pay homage to shoah, and it is well for that, to mask the reality of its movement supported by the financial ones which financed Hitler like Lénine, in order to return to slaves the People. The Nazism is not where he wants to make it believe, but well in its own learned assembly, supported by the same ones which founded the Bolchevism and the National Socialism, the heirs to this socialism which for five years has rolled France, crushes France and in an ethnic operation of purification destroys its People.