Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DEVENIR arrow ETRE HUMANITE arrow ETRE HUMANITE arrow Esclavagisme
Esclavagisme PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 05 Décembre 2017 à 11:32

Esclavagisme totalitaire

Quelques nouvelles de cette petite Terre, et notamment des Nations Européennes, unies dans un goulag qui ne cache pas son nom, mais lisons :

« Les rouages qui portent la gouvernance actuelle et les précédentes ne sont pas nés de nos jours, mais perpétuent leur déliquescence depuis des siècles avec un acharnement sans précédent ce jour et notamment contre toutes les valeurs chrétiennes. Ces valeurs supérieures à toutes celles déclamées par leurs pseudos droits de l’homme, un homme sans devoir, pilier et centre de la déréliction la plus profonde lorsqu’il ne comprend pas que face à la Vie il est avant tout devoir, sont aujourd’hui sans limite, jusqu’à voir le meurtrier considéré comme un héros, le violeur d’enfant libéré par une justice aux ordres, l’infamie gouvernementale vouloir abaisser l’âge de la raison sexuelle à treize ans, dans la hideur pédophile de ses ornementations, l’étranger sublimé face aux héritiers de souche qui sont devenus les nouveaux serfs et vilains de cette étrange société aux mains d’une maçonnerie déviante dont la folie ordinaire est le sommet de la trivialité comme de la bestialité qu’elle cherche à instaurer pour mettre en œuvre la parure de sa fétidité, une pseudo-république universelle qui n’a comme motif que celle de la dictature la plus barbare que l’Humanité ait connue à ce jour.

Les piliers de cette fourberie sans nom, de ce génocide de toutes les valeurs, de ce génocide tout court des Peuples et des Nations, trouvent leur fondement dans l’usure avariée qui guide, mesure et fait agir en son lieu et place, les suppôts ignobles de cette maçonnerie qui ce jour tient la France sous le couperet téléguidé de sa démence la plus visible comme la plus sordide, appelant à l’éradication de l’Homme comme de la Femme, à l’éradication de l’enfance, à l’euthanasie systémique, à l’éradication des Peuples, avec pour seul souci, par la stigmatisation, l’errance et ses propos, de faire naître l’esclave parfait acceptant, onirique, une situation dans laquelle il n’est que survie et en aucun cas principe de vie, une survie assistée jusqu’à sa liquidation physique, via les vaccinations obligatoires, via la sédation légiférée, via le paupérisme accéléré, via la désertification médicale – seule ayant le droit de se soigner gratuitement, bien entendu toute la misère du monde qui se précipite dans les Nations pour les spolier et à moyen terme liquider leur Peuple, avec le blanc-seing des esclaves dirigeants, nommés par la ligue avariée apatride de prédateurs humains n’ayant de consistance que l’apparence.

Ce jour l’araignée parade, dans la somptuosité de sa décadence et de ses rets, dans des ruts que les bêtes elles-mêmes ne pratiquent pas, où l’on voit les pédophiles associés aux gouvernances pour asseoir le dessein de leur hégémonie outrancière et perverse, issue de religions croupions qui sont le phasme par excellence, ne voyant le tout qu’en l’abondance de leur frénésie comme de leur délire les plus pervers, que l’autorité, tenue par ses testicules, ne contre, car totalement infatuée dans cette perversité qui voit ce jour aux États-Unis des arrestations par milliers de leurs membres ignobles, mais que bien entendu en Europe on protège, tant la vermine y grouille et se délecte, tant la pourriture y sévit et se congratule. Cette vermine, outrage même à l’Humanité, souille les noms de Liberté, Fraternité, Égalité, Démocratie, toutes valeurs déshonorées au regard de ses actes déployés. Ici dans la cité en instituant le droit de cuissage de l’étranger, à l’étranger en instituant le droit de cuissage des Nations afin de les laminer de leurs ressources les plus légitimes comme les plus élémentaires.

Ce système, pourri jusqu’à la moelle, donne le ton en accueillant tous les assassins qu’il a commandités dans certains pays du Moyen-Orient, et notamment la Syrie qui est en train de liquider leur présence sur son sol, préparant ainsi la cinquième colonne lui permettant de s’inscrire toujours et encore dans un pouvoir acheté par la finance apatride, stérile à toute vocation d’élévation, sinon que dans la désintégration de tout ce qui existe pour préserver ses petits avoirs volés dans toutes les Nations au nom de ce sujet d’exception qu’est l’usure, où l’art de ne rien créer, de ne rien bâtir, de ne rien consentir, sinon que pour profiter, profiter encore et encore jusqu’à la lie la plus suprême, celle d’accroire en son immortalité physique, dernier refuge du sous-animal qui se veut règne. Les lignes bougent de cette errance, voyant les BRICS s’allier contre sa barbarie, mais son cœur est encore virulent dans ce que l’on ose appeler l’Europe, ce camp de concentration à ciel ouvert qu’elle a instauré pour servir de base avancée à sa spoliation méthodique, caractéristique de son idéologie cancérigène, mortifère en essence comme en substance.

L’histoire réécrite, la mémoire courte, le déni du réel, sont les mamelles de cette idéologie qui masque ses crimes sous des apparences, des non-dits, des oublis, toutes caractéristiques qui ignorent et veulent ignorer afin de faire valoir sa « bonté », à l’image de ce que l’on nous passe en boucle actuellement sur les TV concernant une minorité musulmane en Birmanie, fer de lance de l’État Islamique dans la Région, contre laquelle lutte avec raison l’État Birman, à l’image de ces procès intentés aux Serbes et Croates par le Tribunal Pénal International pour faire valoir, dans le mensonge le plus ahurissant qui soit des exactions unilatérales, sans bien entendu appeler à la barre les victimes de l’islamisme, un islamisme qui a commis autant d’atrocités, sinon pire, comme en témoignent ses actions en Syrie, en Irak et ailleurs. Nous ne saurions trop rappeler ici que la conquête musulmane depuis son origine a occasionné plus de deux cents millions de victimes, tout comme le communisme, ce bébé du socialisme, et continue invariablement dans notre histoire présente ses exactions lorsqu’elle se montre sous son vrai visage, qui est celle de la conquête politique, et non pas sous l’image d’une religion, dont elle se sert, habilement, pour masquer ses dérives dictatoriales, inféodant ainsi celles et ceux, qui avec le regard Christique qui est le leur, ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et se complaisent à croire qu’existerait une quelconque liaison entre le Catholicisme et l’Islam, comme d’ailleurs une quelconque liaison entre le Judaïsme et le Catholicisme, sinon qu’un rapport de force qui jusqu’à présent était en faveur du Judaïsme et désormais en faveur de l’Islamisme, devant la méprise totale du Catholicisme s’évertuant à croire qu’il est possible réconcilier l’irréconciliable, d’une manière purement unilatérale qui ne mène qu’à sa destruction la plus globale. Une destruction encouragée par la maçonnerie déviante et ses suppôts, ses mandants et ses sectaires, imposant un ordre Oriental à l’Occident, par la force, par l’hypocrisie, le mensonge, l’affabulation, la guerre, le terrorisme, l’immigration de masse, la dénature, le conditionnement, la reptation, l’acceptation, la dépendance, la mise en œuvre d’un totalitarisme inique qui au cours de l’Histoire Humaine n’en est pas à son premier essai, dont le premier fut inscrit dans les Nations Européennes par la révolution Anglaise de 1645, advenant toutes les autres, n’ayant pour but que la liquidation totale de la pensée indo-européenne et chrétienne tant en Europe que dans d’autres continents, pour le faire valoir de la barbarie et de l’esclavagisme.

On remarquera le parallèle entre l’action socialiste, via le communisme, et l’action de l’Islamisme dans le monde, et voir que pèse sur ces deux concepts nés des fondamentaux moyen-orientaux l’assassinat de plus de quatre cents millions de personnes à travers le monde. Nul ne peut réfuter cette origine de leur pensée  commune moyen-orientale au regard des promoteurs et des activistes tant de l’islamisme que du communisme, et conjointement du national-socialisme vers lequel s’est tournée en son temps une grande partie de l’islamisme conquérant. On ne s’étonnera donc pas ce jour de voir la synthèse de ces divers mouvements se confondre dans le cadre des pouvoirs que l’on peut qualifier de nazi communiste islamiste qui se veulent règne sur une grande partie des Nations Européennes, dont l’apothéose ressort si bien dans ce que l’on ose appeler l’union européenne, qui n’est qu’un goulag à ciel ouvert, où doit se taire toute culture occidentale, où doit se dénier toute histoire traditionnelle, ou doit se dissoudre toute racine Chrétienne, pour laisser place à un marché d’esclaves acculturés et illettrés. Si l’Occident veut survivre, et ne pas tomber sous le joug de satrapes orientaux, qui lui ont déclaré une guerre sans limites et ce depuis les origines du Christianisme, il doit voir ses Peuples reprendre tous les pouvoirs, où qu’ils soient, quels qu’ils soient, au sein de leur Nation respective, afin d’y faire respecter la Démocratie, et pour se faire éliminer de tous les pouvoirs les féaux des sectes et sociétés déviantes, aux mains des satrapes, telle la maçonnerie , telle la fondation franco américaine notamment en France, Fabian society, Bilderberg, etc.… Qui s’y sont nichées pour détruire toutes les valeurs humaines au profit des valeurs du profit lui-même, de l’esclavagisme comme de la bestialité, généralement toujours accouplés quel que soit le siècle, comme on peut si bien le voir ce jour et notamment dans notre Nation, la France, pourrie par leurs féaux qui coordonnent sa destruction.

 

Ce seront bientôt les élections européennes. Si ne sont portés lors de ces élections les tenants et les aboutissants d’une renaissance des Nations, au-delà du conformisme né de tentatives de culpabilisations, de flagellations, outrecuidances qu’il convient d’écarter d’un revers de la main, au regard de l’étranger qui les émet, il n’y aura plus d’avenir et ce pour un certain temps, pour les Nations Européennes qui se verront désintégrées sous le joug de la bestialité esclavagiste qui en aura pris les commandes. L’union Soviétique, créée par les satrapes moyens orientaux, comme l’Allemagne nazie financée par les mêmes satrapes, fera bien pâle figure devant ce que deviendra ce continent, livré pieds et poings liés, par défaut d’intelligence, aux barbares en tous genres qui déjà se liguent pour l’anéantir à leur profit. Il est fort à craindre que cela soit le cas, tant la bêtise institutionnalisée, le défaut de connaissance, sont les mamelles du système instauré par la perversité qui gouverne en sous-main, qui ne permettent au commun des mortels d’aller plus loin que le bout de son nez, dans le cours de l’apprentissage de ce qui est et non de ce qu’on lui présente comme « vérité », une histoire réécrite dont tout un chacun en cherchant un tout petit peu, verra qu’elle ne représente strictement rien, et dans sa faconde démontre de façon globale les responsabilités iniques initiées depuis des siècles par de vils satrapes afin de mettre en coupe réglée l’Humanité, en se servant de toutes les malfaçons humaines, intellectuelles, spirituelles, pour parvenir à leurs fins glauques et ténébreuses, l’instauration de l’esclavagisme totalitaire. »

Plus les jours passent sur cette petite planète, plus on voit l’hégémonie de la barbarie s’emparer de sa face occidentale, contenue à l’Est par la Russie, la Chine, et quelques Nations, à l’Ouest, et ce depuis peu, par les États-Unis. Espérons que les Etres humains, il en reste, se réveillent de cette virtualité qui tente de les anéantir par une guerre silencieuse et perverse. À suivre…  

 

© Vincent Thierry

 

 

Dernière Mise à jour ( Mardi 05 Décembre 2017 à 11:38 )