Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE arrow POLITIQUE arrow Stratégie de la tension
Stratégie de la tension PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 27 Mars 2018 à 06:31

Stratégie de la tension

Petites nouvelles de cette petite Terre, où la France, cette petite Nation en proie à la subversion et à l’usure associée, vient de nouveau d’être frappée par les terroristes en col blanc manipulant leurs mains sanglantes. Mais lisons :

« Stratégie de la tension, avec application de la sidération mise en œuvre après le succès des manifestations du Peuple de France, l’horreur ici est à son plus haut niveau, où l’on voit un assassin, appelé monsieur par les journalistes ou jeune homme, pour le présenter comme honorable alors qu’il représente la lie de l’humanité. La complicité et la mise en œuvre ici de cet agent djihadiste aidé par les gouvernances qui se succèdent en France en Syrie et ailleurs, pointent ici des responsabilités majeures. Ce fichier S, de nouveau, était en liberté, et tous les rouages de l’état, comme les journalistes en reptation, tentent de le présenter comme une personne normale. Il n’y a pas de personne « normale » dans le cadre de cette déréliction qui assassine, égorge, éventre, décapite sur tous les fronts, sinon que des criminels qu’il convient d’écarter de notre Nation comme des autres Nations. On remarquera avec stupeur que lors de sa conférence de presse, on n’a pas entendu présenter ses condoléances par le représentant de la finance qui par usurpation gouverne la France, aux familles, et le moindre rétablissement pour les seize blessés dans cette action qui ne peut qu’être instrumentalisée. Instrumentalisée car sise le lendemain même où les Françaises et les Français descendaient dans la rue pour présenter leurs doléances, instrumentalisée car caractérisée comme l’ont toujours été ces pseudos attentats permettant de voir les idiots utiles resserrer les rangs derrière les sadiques en gouvernance, ces petits pieds de la finance avariée qui n’ont d’autre feuille de marche que la destruction de toutes les valeurs humaines. La lumière doit être entièrement faite sur cet attentat, où un Gendarme a donné sa vie, égorgé par la lie de l’humanité, un héros comme il y en a si peu sur cette terre devenue de désolation que l’on nomme la France, où la fripouille et la racaille règnent en maîtres malgré leur petit nombre, ce petit nombre ridicule qui devra rendre des comptes lorsque le Peuple de France se lèvera, indivis pour protéger sa réalité contre les meurtriers en intention et en acte qui paradent, dans tous les ministères, dans la gouvernance elle-même, dans ce creuset de la subversion incapable de protéger la France et son Peuple, et qui laisse rentrer les assassins en provenance de Syrie et d’ailleurs, au nom de droits inexistants pour les criminels. Sans la moindre décence, après la mise à mort de nos citoyennes et citoyens, on a appris que l’un de ses représentants demande le rapatriement de ces tueurs arrêtés en Irak et Syrie. On sent là la pourriture, qui de ses miasmes, envahie notre Nation qui n’est depuis le passage de flambeau à une potiche, plus que l’ombre d’elle-même, où lorsque se lève son peuple, immédiatement survient un événement tragique pour masquer cette réalité que ne veulent pas voir les scories en gouvernance, qu’ils ne sont ni les bienvenus, ni celles et ceux qu’attendent les citoyennes et les citoyens pour œuvrer au rétablissement de notre Pays, que tout un chacun qui se respecte honni pour les mesures répugnantes qu’ils mettent en place, rendant au désert les services publics, activant la mise à mort des enfants par vaccinations obligatoires et inouïes, spoliant les retraités de leurs économies soi-disant pour aider les jeunes alors que le recel de ce vol va tout droit en Afrique et ailleurs dans le mépris total du Peuple de France, voyant cette insanité vouloir réguler la vitesse sur les routes à 80 km/h, en aucun cas pour protéger des vies, mais bien pour remplir les caisses avec des amendes, etc,etc, la cour est pleine de cette fange dont la morgue égale la vermine qui la ronge. Voyant la lèpre à sa gauche se féliciter de l’assassinat du gendarme par le djihadiste, et dans le même pli, un pseudo journaliste d’un pseudo journal de droite se méfier du terme héros employé pour ce gendarme en supposant qu’il aurait eu des gestes déplacés. La pourriture exsangue est là, dans sa puanteur et sa reproduction. Au regard de ce qui vient de se produire, de l’application stricte de la stratégie de la tension, on le voit très bien il n’existe plus de gouvernance française, mais la gouvernance de prédateurs sans foi ni loi, s’imaginant règne alors qu’ils en sont, l’ignominie, la viscosité, sans égales dans ce monde. A la politique intérieure correspond la politique extérieure où l’on voit ce remugle vouloir faire la guerre à la Syrie, et bien entendu encourager le gouvernement nazi d’Ukraine, plus encore conspuant la Russie, qui défend le monde contre le terrorisme, au motif évoqué par le mensonge instrumentalisé d’un assassinat de deux espions russes retournés par le MI6,  montrant bien là sa complicité avec ceux mêmes qui frappent sur notre sol, et sa reptation au cœur du pouvoir La City où niche la pègre internationale eut égard à la constitution de ses fortunes diverses et variées, une duplicité dont la répugnance est sans équivoque, et qui devrait faire réfléchir tout un chacun sur les tenants et aboutissants des assassinats qui viennent d’être commis par l’outil au service d’un faux occident au Moyen-Orient, ces néo conservateurs trotskistes qui tiennent de petits valets en gouvernance, une gouvernance usurpée par le chantage, par l’altération de la cognition de nos citoyennes et de nos citoyens, par une propagande digne de celle des nationaux-socialistes. Le résultat est là Et l’on ne s’en étonnera pas au regard de l’idéologie que défend cette prêtrise de la mort et de la désintégration, issue des sectes putrides et de la maçonnerie avariée qui les lie et les encourage dans la bestialité et la barbarie. Tout ce qu’il reste à souhaiter c’est que désormais aucun bulletin de vote ne permette à cette force qui se dit « en marche » ne poursuive son entreprise ignoble de destruction. Les Françaises et les Français seront-ils toujours aveugles devant les faits ? Le temps le dira. »

Au regard de ce petit monde dirigé par les roturiers et la plèbe subversive manipulée par les usuriers, dans son Occident, on ne peut s’étonner des événements s’y déroulant, qui depuis bien longtemps par nos sphères font partie des poubelles de l’histoire, espérons que cela devienne le cas pour ces humains dont l’aveuglement et la stupidité par ignorance pour un bon nombre d’entre eux, se révèle malheureusement sans limites. A suivre…

Strategy of the tension

Small news of this small Ground, where France, this small Nation in the grip of subversion and with associated wear, again has just been struck by the terrorists in white collar handling their bloody hands. But let us read:

“Strategy of the tension, with application of the sideration put in work after the success of the manifestations of the People of France, the horror here is with its more high level, where one sees an assassin, called Mister by the journalists or young man, to present it as honourable whereas it represents the dregs of humanity. Complicity and the implementation here of this agent djihadist helped by the governances which follow one another in France in Syria and elsewhere, point major responsibilities here. This file S, again, was in freedom, and all the wheels of State, like the journalists in snaking, try to present it like a normal person. There is no “normal” person within the framework of this dereliction which assassinates, cuts the throat of, breaks, decapitates on all fronts, if not that criminals who it is advisable to draw aside from our Nation like other Nations. One will notice with stupor that at the time of his press conference, one did not intend to present his condolences by the representative of the finance which by usurpation controls France, with the families, and the least re-establishment for the sixteen casualties in this action which can only be used. Used because located the following day even where the Frenchwomen and the French went down in the street to present their complaints, used because characterized like were to it always these pseudonyms attacks allowing to see the useful idiots tightening the rows behind the sadists in governance, these small feet of damaged finance which have of another sheet of walk only the destruction of all the human values. The light must be entirely made on this attack, where a Gendarme gave his life, cut the throat of by the dregs of humanity, as there is if little on this become ground desolation which one names France, where the rabble and the rabble reign as Masters in spite of their small number, this ridiculous small number which will have to give an explanation when the People of France rise, undivided to protect its reality against the murderers in intention and act who parade a hero, in all the ministries, the governance itself, this crucible of subversion unable to protect France and its People, and which leave to return the assassins coming from Syria and besides, in the name of non-existent rights for the criminals. Without the least decency, after the setting with died of our citizens and citizens, one learned that one of its representatives asks for the repatriation of these killers stopped in Iraq and Syria. There one feels the rot, which of its miasmas, invaded our Nation which is not since the passage of torch to a vase, more than the shade of itself, where when its people rise, immediately occurs a tragic event to mask this reality that do not want to see slags in governance, that they are neither welcome, nor those and those until the citizens and the citizens wait to work with the re-establishment of our Country, that each and everyone who respects themselves despized for feeling reluctant measurements that they set up, doing for the desert the public services, activating the setting with died of the children by vaccinations obligatory and amazing, despoiling the pensioners of their so-called economies to help the young people whereas the concealment of this one-way flight straight to Africa and elsewhere in the total contempt of the People of France, seeing this insanity wanting to control speed on the roads to 80 km/h, to in no case to protect from the lives, but to fill the cases with fines well, etc, etc, the court is full with this mud whose mortuary equalizes the vermin which corrodes it. Seeing leprosy on its left being pleased with the assassination of the gendarme by the djihadist, and in the same fold, a pseudonym journalist of a pseudonym newspaper of right-hand side to be wary of the term hero employed for this gendarme by supposing that it would have had moved gestures. The bloodless rot is there, in its stink and its reproduction. Taking into consideration what has just occurred, of the strict application of the strategy of the tension, one sees it very well it does not exist more French governance, but the governance of predatory without faith nor law, thinking reign whereas they are, the ignominy, viscosity, without equal in this world. Of course to the domestic policy the foreign policy corresponds where one sees this mustiness wanting to make the war in Syria, and to encourage the government Nazi of Ukraine, more still decrying Russia, which defends the world against terrorism, with the reason evoked by the used lie of an assassination of two Russian spies turned over by the MI6, showing well there its complicity with those same which strike our ground, and its snaking in the middle being able it City where niche the underworld international had regard to the constitution of its various and varied fortunes, a duplicity whose loathing is unambiguous, and who should make reflect each and everyone on holding and outcomes of the assassinations which have just been made by the tool with the service of a false occident in the Middle East, these néo preserving Trotskyist which holds of small servants in governance, a governance usurped by the blackmail, the deterioration of the cognition of our citizens and our citizens, by a propaganda worthy of that of the National Socialists. The result is there And one will not be astonished any with the glance by the ideology that this priesthood of death and the disintegration defends, resulting from the putrid sects and of the damaged masonry which binds them and encourages them in bestiality and cruelty. All that it remains to wish it is that from now on no paper ballot allows this force which is said “moving” does not continue its wretched company of destruction. Will the Frenchwomen and the French be always blind in front of the facts? Time will say it. ”

Taking into consideration this small world directed by the commoners and the subversive plebs handled by the usurers, in his Occident, one cannot be astonished by the events being held, which since long time by our spheres are part of the dustbins of the history, hope there that becomes the case for these human whose blindness and stupidity by ignorance for a good amount of between them, appear unfortunately without limits. To follow…

© Vincent Thierry