Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DEVENIR arrow CIVILISATIONS arrow CIVILISATIONS arrow N-1 seconde
N-1 seconde PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 13 Avril 2018 à 07:26

N – 1 seconde.

 

Cette petite terre s’enflamme sous les auspices du mensonge et de la propagande alliée, dans un déni du réel qui confine à la désintégration. Mais lisons :

 

« La virtualité est le fondement de l’idéologie nazi communiste qui brille de tous ses feux dans la majorité des pays dits occidentaux, qui n’ont pour principe que l’esclavagisme et bien entendu la barbarie la plus totalitaire pour faire valoir de pseudos droits bâtis sur l’errance et ses propos. La guerre n’est pas la limite de leur verbiage mais bien la colonne vertébrale de toutes leurs actions, mûries dans la nécrose, par la nécrose et ses féaux. L’exemple le plus retentissant de ces dernières semaines se situe en France, cette petite Nation soumise à l’usure excessive, à la désinformation la plus putride, et l’arrogance la plus belliqueuse, tournée entièrement au nom de sa gouvernance sur une hégémonie qui révèle sa duplicité, sa complicité avec le terrorisme international. Ici les barbares en cols blancs agitent leurs mains sanglantes couronnées, adulées, jusqu’à la lie, voyant cette indéfinition vendre des armes à des Nations qui commettent un génocide au Yémen, infatuée se mirer dans l’insolence et la prolixité du mensonge lié à de pseudos bombardement aux armes chimiques par la gouvernance d’une Nation qui combat le terrorisme sur son territoire. Au regard des caches d’armes des djihadistes trouvées dans les différents secteurs délivrés par son armée régulière, toutes comportant d’écrasants lots d’armes chimiques envoyées par de pseudos nations occidentales, des mises en scène, auxquelles on commence à être habitués issues de la mouvance islamique qu’on nomme les casques blancs,  l’arrestation par l’armée régulière de soldats des nations dites occidentales servant de moniteurs aux assassins aux mains sanglantes, on ne peut voir ici qu’un nouvel événement sous faux drapeau institué par la fourberie comme la félonie qui règne dans de pseudos gouvernances en fonction dans la triade Etats-Unis-France-Angleterre, qui ne s’avouent pas vaincus afin d’instaurer la barbarie en Syrie, comme elles ont si bien pu le faire en Irak et en Libye. Ces rapaces qu’on ose appeler des faucons, dans leur délire complet viennent devant les caméras de télévision aux ordres affirmer, dans le mensonge le plus absolu, qu’ils détiennent des preuves ! Alors que la Russie vient de préserver le lieu où s’est déroulé l’évènement, visitée les hôpitaux où on ne trouve aucun blessé par arme chimique, ni aucuns morts ! Ce mensonge éhonté prouve ce que sont les tenants et les aboutissants de cette horreur idéologique qui baigne l’Occident, une horreur malsaine, pitoyable, répugnante, qui n’hésiterait pas à mettre à feu et à sang la planète entière pour préserver les prévarications et le vol de leurs maîtres, tous à la City, qui ce jour commencent à se découvrir dans leur bellicisme outrageant. On rappellera l’incident d’un pseudo-empoisonnement par un produit chimique d’un espion russe retourné et de sa fille, qui tous deux se portent très bien, un produit fabriqué en Angleterre par certains laboratoires, un produit dont le brevet est public depuis des dizaines d’années, tout cela pour mettre aux bans de l’humanité une Russie qui contredit les plans de la bestialité qui veut s’instaurer gouvernance mondiale. Prélude à la fameuse attaque chimique, la boue ici se déclare, jusqu’à voir la Reine d’Angleterre faire un discours privilégiant la naissance de cette troisième guerre mondiale qui devrait voir la défaite de la Russie et l’avènement de la dictature mondiale sous la coupe de la finance avariée. Il est bien évident que pour les rapaces prédateurs, une Russie qui aide la Syrie dans l’éradication du terrorisme, ce qu’elle fait très bien puisqu’en un an ce fléau fabriqué par l’Occident, a été pratiquement éradiqué de cette Nation, alors que depuis des années une pseudo-coalition prétextait vouloir le faire, ce qu’elle ne pouvait en aucun cas, compte tenu de sa duplicité envers le terrorisme qu’elle a armé, entraîné, jusqu’à entendre dire que ce terrorisme faisait « du bon travail », dans le déni du droit international le plus total. Les dés sont jetés de cette immonde entreprise de propagande en Occident. Seuls les fervents de la bestialité continuent à l’ignorer, afin de complaire à leurs maîtres usuriers. Ces derniers s’offusquent bien entendu de voir contrarié leur ordre dictatorial mondial, voyant la Russie créer le BRICS, les échanges de pétrole se caractériser par une contre-valeur Yuan pour la Chine, voyant d’autres Nations elles aussi délaisser le dollar, et pire encore voir la zone d’influence de la Russie s’étendre sans qu’ils ne puissent stopper son expansion. La guerre devient une nécessité pour les usuriers s’ils veulent perdurer. Ils ont commis la première guerre mondiale pour liquider la prétention allemande de devenir un empire, ils ont commis la seconde guerre mondiale pour s’implanter au Moyen Orient, ils ont créé de toutes pièces la Révolution Russe pour implanter leur doctrine matérialiste réduisant à l’esclavage les Peuples, ils ont créé les conditions de guerre nécessaires au pillage des ressources du Moyen-Orient, Irak, Libye, Syrie, et ne rêvent que d’en découdre avec l’Iran qui ne s’en laisse pas conter. La paille dans le fer de leur délire de psychopathes est donc bien la Russie, moteur de la multipolarité qu’ils haïssent car ils ne pourront être maîtres de ce monde si elle se réalise, et elle en train de se réaliser, et surtout maîtres de l’Humanité qui verra sous leur joug barbare chaque être humain devenir l’objet économique et sexuel de cette ignominie.  On comprendra le jeu de la pseudo gouvernance française sur cet échiquier, dont le pantin principal a été totalement formé par cette aberration aux fins de la servir et ne servir en aucun cas au Peuple de France, le voyant jusqu’à remercier les retraités dont il spolie dans le vol et l’arbitraire les maigres pensions pour lesquelles ils ont cotisé avec leurs deniers et non les deniers de l’Etat. On voit ici le décalage le plus total de ces individus avec le réel, s’enchantant dans le grotesque, l’injure, le génocide sans le moindre état d’âme, car rassurons-nous ils ne peuvent en avoir, tellement leur narcissisme les pousse à toute déréliction, toute prononciation de la haine et de ses respires, dans une vacation où le délire est institution. On se demande d’ailleurs si la drogue où les drogues n’y sont pas pour rien, tellement ce décalage leur permet d’affirmer tout et son contraire dans une logorrhée d’animal souffreteux, allant jusqu’à se plaindre de n’être pas assez considéré, tentant ainsi de faire venir à eux des populations qu’ils exècrent mais dont ils ont besoin pour en recevoir les votes. On voit là le rôle qu’ils s’impartissent. Celui de simple valet délictueux en reptation recherchant la reptation d’autrui pour accroire un seul instant être encore debout, alors qu’ils ne sont que ruines de l’intelligence, têtards grossiers de la barbarie qu’ils quémandent et annoncent avec la véhémence de la folie composite qui les animent. Comment pourrait-il en être autrement devant leurs déclarations menant à la catastrophe l’Humanité dans sa totalité, comment pourrait-il en être autrement en les voyant vouloir une confrontation avec une puissance nucléaire qui devra se défendre, et cela est parfaitement compréhensible, et qui verra la vie s’éteindre sur cette planète ? La folie, la bestialité, la barbarie est bien le panache de cette tromperie, de cette félonie, de cet inventaire de tout ce que l’humanité produit de négatif, inimaginable zoo de la perversité, de la paranoïa, de la schizophrénie, routages de ces produits de l’usure qui voudraient que tout un chacun se baigne dans leurs « valeurs », les valeurs de l’immondice par excellence. Il y a eu un Nuremberg après la deuxième guerre mondiale où aurait dû apparaître les financiers comme les industriels ayant permis la naissance du National-Socialisme, il y aura un Nuremberg après cette guerre, s’il reste des survivants, et que ne se fassent aucune illusion les impétrants à l’apocalypse, leur jugement sera impitoyable, car on ne peut avoir de pitié pour les tueurs de l’Humanité. D’ores et déjà toute personne consciente  doit rejeter cette guerre qui vient, à défaut s’en laver les mains, car personne n’a à prendre parti au nom d’une « union » nationale pour les fauteurs de guerre, et certainement pas pour ces gouvernances larvaires qui l’auront provoqué. Cette guerre, quoi qu’il en soit, ils ne la gagneront pas, et ils ne peuvent pas la gagner, car ils ne s’inscrivent pas dans la réalité mais dans la virtualité, les phantasmes, le mensonge, et aucun idéal ne la sous-tend dans leur camp, sinon celui de la dépravation, de la désintégration. Les Peuples en sont conscients, car les Peuples de ce jour ne lisent pas leurs journaux, ne regardent pas leur télévision, cet opium dilué par la prostration de pseudos journalistes aux ordres répétant la voix de leurs maîtres, ainsi aucun Peuple ne les suivra dans leur délire manifeste, à telles fins d’ailleurs qu’on voit l’Allemagne ne pas faire corps avec cette opération suicide, ainsi que d’autres Nations, laissant seule ou presque une triade sulfureuse, dévouée à  l’usure, se commettre. Ici, tout un chacun aura compris qui tire les ficelles, la City bien entendu et non pas ces pâles gouvernants, ridicules à souhait, qui n’en sont que les courroies de transmission. Si l’Humanité subsiste dans cette guerre qui vient, elle saura désormais ce qui est le néant et le réel, et fera attention à ce que le moteur de ce néant, l’usure, les usuriers et leurs féaux, ne pénètrent jamais dans les arcanes d’un quelconque pouvoir, qu’ils en soient chassés définitivement sans le moindre état d’âme, relégués dans une île sous très haute surveillance, car il conviendra de les faire visiter par les jeunes générations afin qu’elles voient celles et ceux qui ont voulu la destruction de l’humanité au nom de l’usure. En attendant courage, la nature revient toujours à l’équilibre, surtout lorsqu’elle est mise à mal comme elle l’est actuellement par l’ineptie, l’outrage, le mensonge, la propagande et bien plus la barbarie. »

 

Devant la folie de la virtualité qui se veut règne de cette petite terre, espérons que les Peuples se liguent pour en destituer l’horreur incommensurable. A suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Vendredi 13 Avril 2018 à 14:23 )