Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE arrow POLITIQUE arrow L'immondice
L'immondice PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 21 Juillet 2018 à 10:53

L’immondice

 

Petites nouvelles de ce petit Pays que l’on nomme la France où décidément rien ne va plus, mis lisons :

« L’ordure est à son sommet dans notre Nation devenue la cour de malfaisants aux intrigues et aux morgues douteuses, conchiant leurs pustules comme d’autres s’essayent à bramer, hardis du mensonge et de ses affronts, cherchant à masquer leur médiocrité ruisselante de violence, de couardise et de pourriture. Lorsqu’on voit qui encadre pour leur sécurité ces fins de races de courtisans de banquiers, on ne peut être qu’écœuré par une prétendue gouvernance, avare pour le Peuple, dispendieuse pour toute une houle humaine qui se réfugie dans son giron, sans se rendre compte qu’elle en devient esclave. Esclave rémunéré pour l’horreur, l’ignominie, la bassesse, félicité par les cordons de grades indus, logé, blanchi, nourri, par la racaille qui pullule dans l’établissement, voleurs attitrés, racketteurs des particuliers, larves dociles dont la puanteur ce jour s’exhibe sans façon dans toute la presse internationale, mettant en exergue sont rebus de mafieux érigeant en kapos, qui ont besoin de se divertir en cassant du manifestant, tout ce que la France suppure d’une plaie ouverte, agressive, ignoble, sans scrupule, parfaitement à l’image de la glauque morgue qui navigue dans les bas-fonds pour préserver son pouvoir de nain. La dérive ici est accentuée par la profondeur des actes, par la couverture de l’immondice par l’immondice elle-même, statuaire de la pourriture et du déclin, statuaire de la rapine et de la vérole, de la fange et de ses étrons. Et il y en a certain pour parler de République comme d’autres de Démocratie, dans ce bordel immonde où jouissent l’infâme et le prostitué, la pédophilie et la racaille, et il y en a pour se cacher les yeux devant ce cloaque de menstrues de pissotières qui se rengorgent de leur félicité, de leur « droit » d’être élus, alors qu’ils n’ont été « élus » que par le vice de forme de médias enchaînés par la fourberie lubrique d’usuriers sans scrupule. La France n’est pas gouvernée, ni par la Capacité ni par la Valeur, mais par l’ordure messagère, où se parfume et se lange toute la putasserie du monde, chienlit d’un vomitoire qui éructe, qui glose, qui opacifie, qui ment, qui cherche à taire, qui cherche à se protéger, repaire de sans couilles, pardonnez-moi l’expression,  qui devant les faits, prit la main dans le sac de leurs égarements, se taise. La France, ce n’est pas la mafia s’aidant des SS, services de sécurités qui ne sont que des ombres, la Sécurité de la Présidence devant être assurée par les services secrets Français, à tout le moins par l’Armée régulière, ce n’est pas la mafia associée aux milices de tout bord et plus particulièrement de l’Islam, dont on voit bien aujourd’hui le rôle manifeste dans le cœur du pouvoir actuel, qui n’a jamais lutté contre le terrorisme, bien au contraire, l’a servi et continu à le servir notamment en Syrie et ailleurs, la France ce n’est pas cette fosse aux lions poursuivant, sans droits aucuns la légitime revendication de tel ou tel particulier, ce n’est pas cette boue protégée par le délire, ce n’est pas cette exaction envers le Peuple de France, la France c’est l’honneur et la grandeur de l’honneur. On en est très loin dans le cadre de l’événement qui vient d’avoir lieu, et combien d’autres méconnus, car il ne s’agit ici le fait d’un seul homme mais bien de plusieurs qui ont portes ouvertes à l’Élysée, et qui dans le plus grand mépris du Peuple de France, agissent en toute impunité pour molester et pire encore, les habitants de notre Nation. Gageons que cette infection trouvera un fusible parmi les tenants de son pouvoir, alors que le seul responsable en titre est là muré dans le silence, vaniteux et répugnant à souhait, qui se gardera bien de mettre en cause une quelconque responsabilité. Une responsabilité qui doit être énoncée par les Chambres, l’Assemblée Nationale et le Sénat, qui doit faire l’objet de poursuite judicieuse par la Justice, et faire condamner toutes celles et tous ceux  qui ont créé l’aberration au regard du Droit, qui seul aujourd’hui est en lice. Devant ce déni il n’y a plus de République, plus de Démocratie, plus de Justice dans notre Nation, que chacun se le dise, que chacun voit ce qu’est l’ectoplasme qui dirige vers le néant, vers l’ordure, vers la violence à l’aide de ses nervis, le Peuple de France. Abus de pouvoir, abus caractérisé que ne pourra masquer son mouvement de parasites, conjoints dans la médiocrité la plus crasse, petit bataillon de poltrons et d’arrivistes, d’affairistes et maçons et maçonnes n’ayant qu’un désir voir la France nager dans le fumier qu’ils mettent en place, un fumier mortel pour les enfants par onze vaccinations, mortel pour les handicapés privés de certaines pensions, mortel pour les retraités rackettés sur leurs cotisations, un fumier où le corps social s’enfonce dans l’abîme, masqué par la gloriole ridicule du foot Ball où l’on a vu applaudir des smicards des millionnaires sans scrupules. Le fumier ne peut donner naissance qu’au fumier, et nous en sommes malheureusement les témoins directs dans ce pauvre Pays martyrisé par la vermine gluante qui y a trouvé ses assises, colonne vertébrale d’une puanteur incommensurable qui s’imagine gouverner les consciences. Ici la conscience ne s’y réfugie, bien au contraire, elle rejette l’infamie et ses pustules qui grouillent comme des poux sur la tête d’un être malpropre. Gageons toutefois que le pauvre Peuple soumis par ses obligations d’esclave, n’en pensant pas moins, par une lâcheté dramatique, bien entendu ne réclamera pas de compte à la dictature des médiocres qui le réduit à portion congrue. Les semaines qui viendront seront déterminantes pour son honneur, et si ma foi il décide de ne rien dire, on saura à quel encouragement il incite les usurpateurs qui glosent. Pré conclusion, la France n’est pas une démocratie, la France n’est pas une République, la France n’est pas un état de droit, mais désormais sous la férule d’une mafia usuraire qui pour se défendre utilise des nervis, bras armés de SS, afin de poursuivre son entreprise systématique de destruction de toutes les valeurs sociales et humaines de notre Nation, action si bien mise en représentation dans le cadre des agissements de ses milices, ce jour totalement à nue. »

Le gouffre est là, où les immondices grouillent, se croyant la destinée alors qu’ils n’en sont que l’évanescence. Nous avons connu ces images sur d’autres planètes où se miraient leur égo puéril et ridicule, qu’un seul vent de colère mettait à terre, mais cela fait partie d’autres histoires par les galaxies, renouvelées, toujours dissoutes par le rejet total de l’arbitraire et de ses féaux.

 

© Vincent Thierry