Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DEVENIR arrow CIVILISATIONS arrow CIVILISATIONS arrow La croisée des chemins
La croisée des chemins PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 22 Novembre 2018 à 03:46

 

 

La croisée des chemins

 

Petites nouvelles de cette petite Terre dont l’une des Nations commence à s’éveiller devant la subversion, le mensonge et la propagande de la barbarie. Mais lisons :

 

« Nous voici donc à la croisée des chemins dans cette petite France en putréfaction. Soit le Peuple s'éveille totalement, soit il se décompose pour devenir un magma d'esclaves corvéables à souhait par toute la boue usuraire qui empuantit l'Occident de cette petite Terre. Nous voyons ce jour s'élever sa voix dans de multiples démonstrations mais il lui manque encore le levier qui lui permettra de vaincre et ce levier il doit le trouver dans le cadre de sa survie, une survie face à l'imposture la plus monstrueuse qu'il ait connue, celle que l'on ose appeler la taxation pour une transition écologique qui n'est que le financement de sa propre disparition, par l'apport d'esclaves exogènes.

Car aujourd'hui il est bien question de sa survie et de rien d'autre. L'usure est passée par pour le paupériser d'une manière ignoble, le voyant, dans les derniers ressorts de la gouvernance des banquiers, amputé des pensions de réversion des veuves et des veufs, la retraite des anciens combattants spoliée après celle des retraites ordinaires et tutti quanti.

L'usurpation qui dispose dans le mensonge le plus absolu veut maintenir ses taxes sur le carburant car ces taxes servent très exactement son dessein, le remplacement du peuple de France par toute la misère du monde, demandant ainsi à ce Peuple de financer sa propre mort ! La réalité est dure à avaler pour tous les écologistes en herbe, la vérité est criante au regard des taxes sur les carburants rapportées aux frais engendrés par l'immigration massive instrumentalisée par la gouvernance avec le blanc-seing de ses mandants, les usuriers les plus ignobles qui se cachent à la city et ailleurs.

Cette boue et ses féaux tentent de juguler le mouvement populaire qui se dresse actuellement pour vivre, à l’aide de ses barbouzes, de ses milices, de toute la lie humaine qui aime à frapper les innocents, handicapés, femme esseulée, enfants, comme on a si bien pu le voir dans les vidéos en direct diffusées sur le net, en voulant faire croire aux aveugles que la violence provient du mouvement populaire.

Cette fin de race vient de commettre une loi concernant internet afin de s'autoprotéger, masquer la vérité sur ses actes, mieux faire saillir ses mensonges et sa propagande à l'usage des déficients. Que l'on se rassure internet n'est qu'une voie de communication, internet 2 existe, le dark net que tout un chacun doit désormais investir pour renouer avec la liberté de penser totalement bafouée en France où seuls les larbins, les lèche-cul, les sodomites ont le droit de s'exprimer, si bien reçues dans les palais de la dictature qui régit la France.

Où boue glauque et sordide deviennent fanions, boue et sang, le sang des innocents molestés, matraqués, gazés par les nervis de sa dictature, non pas des êtres humains, non pas des animaux, mais bien en dessous des animaux, des petits tueurs abjects, la putréfaction de l'intelligence agitée par les barbouzes salariés qui pourrissent ce petit monde, seule colonne vertébrale de cette gouvernance dictatoriale nazie communiste ignoble.

Car pire que les nazis, pire que les communistes, cette gouvernance s'attaque aux faibles, aux retraités, aux handicapés, aux malades, jusqu'à la voir refuser une subvention pour les enfants cancéreux, préférant les voir liquidés comme actuellement elle liquide les enfants par vaccination massive, les vieillards par sédation financière, ou sédation tout cours dans les EPAD et les hôpitaux, faute de crédit, faute de moyens, préférant verser cent milliards ailleurs que pour le bien du Peuple pour complaire aux esclavagistes mondialistes! Et si on veut s’en convaincre que l’on analyse les discours de certains députés et militants de cette Junte, justifiant leur crime en arguant du vieillissement de la population ! Minables personnages n’ayant connu que les trente-cinq heures, là où leurs aînés travaillaient à partir de quatorze ans jusqu’à 50h par semaine, et bien plus pour certains dans des conditions de travail particulièrement atroces, notamment dans l’Industrie et les mines. Cette racaille ose dire que les cotisations des retraités sont insuffisantes au regard de leur capacité à atteindre un âge normal. On verra là compte tenu des horaires supportés par les aînés, que leur cotisation, sans compter les morts non naturelles dû aux conditions de travail dans les premières années de retraites, ne sont pas comme le disent ces sous merde, insuffisantes, mais très largement suffisante pour les emmener à un âge digne. Analysez les dires de ces vermines qui sont dignes de celles des représentants nationaux socialistes, dignes des dirigeants communistes, indignes pour notre Nation se prétendant sous leur houlette défendre les droits de l’homme ! Ce sont des tueurs en marche, petite génération de débiles intellectuels, de cocaïnomanes, n’ayant jamais rien construit dans la vie, des parasites qui sucent le sang de la Nation !

Voilà contre quoi se lève la France de ce jour, contre les assassins, contre les tueurs, n'ayant pour horizon que leurs privilèges et leur salaire payés par les contribuables, et en aucun cas l'intérêt général. Voilà contre quoi se bat le peuple de France, insulté, méprisé, par les bassets de l'usure la plus répugnante. Le Monde entier doit savoir ce qu’est devenue cette Nation tombée entre les mains de la barbarie. Le Monde entier doit voir et s’intéresser à ses domestiques, à ses nantis, à cette orgie de médiocres qui garnissent les pouvoirs et qui tout en conchiant la Démocratie et la République, veulent donner des leçons de morale au monde entier !

Un bestiaire putride nourri par le vice, les affaires, le viol, le meurtre, tout un aréopage de sectes emmêlées dans le crétinisme le plus absolu. Il n’y a ici que pauvres reliquats de ce que fut la France, des déracinés qui s’imaginent le cœur de la France alors qu’ils en sont le chiendent, qui méprisent leurs origines, ce qu’il leur reste d’esprit  tendu en reptation vers tout ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais pour obtenir une miette de pouvoir, une miette de ce qui tombe de la table de leurs mandants opaques.

Ces « choses sont la honte de la France, sa perfidie, sa trahison, une cour des miracles qui ne peut tromper bien longtemps le Peuple qui devrait courber et courber encore le front vers le sol, jusqu’à enfin disparaître pour laisser toute latitude aux nouveaux esclaves,  traités actuellement comme des citoyens de première classe, coûtant cent milliards d’euros annuellement aux Françaises et aux Français, qui ainsi participent à leur propre suicide.

Ce Peuple n’a pas dit son dernier mot et ce ne seront les menaces, les matraquages, les emprisonnements, les mises à mort comme on le voit avec ces soi-disant conducteurs fous qui forcent les barrages, qui doivent être bien payés pour commettre leurs crimes, et ce ne seront les milices de la gouvernance, casquées de noir, qui incendient, détruisent, en voulant faire croire que c’est l’œuvre du Peuple, et ce ne seront toutes ces barbouzes, dignes émules du premier qui n’était qu’un arbre qui cachait la forêt, qui épient, instrumentalisent, dans le mépris du droit le plus total fichent et fichent encore, qui changera quoi que ce soit au constat accablant que peuvent faire les autres Nations en regardant cette pauvre France devenue, sous la houlette de la barbarie la plus glauque, un camp de concentration à ciel ouvert !

Et cela prétend défendre les droits de l’Homme ! Il n’y a plus de droits dans ce Pays que celui de se taire et disparaître, la liberté de penser y est si réduite qu’au classement général, la France se situe derrière la Hongrie et la Russie, la caricature de l’État est telle qu’elle suppure par tous ses pores la dictature qu’il représente désormais, une dictature horrible, une souillure de l’Esprit qui voudrait vite se masquer en voulant encore plus d’’europe », cette « europe » aussi glauque qu’elle, jusqu’à vouloir la nantir d’une armée européenne, qui sera la SS par excellence des Pays Européens, et ce dans l’inconstitutionnalité la plus vindicative.

Cela ne passe pas inaperçu aux yeux des autres Nations, les États-Unis se détournent de cette lie, la Russie s’en amuse, les Nations Africaines demandent à en être libérées, tout un chacun regarde cette logorrhée idéologique, cette prostration de l’intelligence en retard d’un siècle sur le monde, en retard de dix mille ans avec sa barbarie induite, un patronat pathétique se  croyant encore au 19e siècle, une science qui ne sait garder son intelligence, une intelligence qui préfère fuir plutôt que d’être asservit par les médiocres, une culture acculturée bestiale et puante sans égale dans ce petit monde, à l’image des architectes sevrés à la cocaïne qui la dirigent.

Oui, les Françaises et les Français regardent ce dépotoir et ses immondices, et dans un même mouvement se redressent pour lui faire face. Cela ne plaît pas à l’engeance maléfique, à la turpitude grossière, aux cancrelats qui meublent les pouvoirs, cela ne plaît pas, mais c’est ainsi, car ce Peuple n’a pas envie de mourir pour cette bestialité et à cause de cette bestialité.

Le mouvement qu’il a amorcé ne fait que commencer, que l’on ne s’y trompe, s’il cesse physiquement sous la violence de la gouvernance et de ses volailles attitrées qu’elle nourrit, qui tente de reprendre la main en décrétant un mouvement de grève le 1er décembre, il se traduira par les votes, des votes majeurs qui renverront à leur fange toute cette pestilence qui se veut règne, cela n’est qu’une question de temps, et le Peuple a tout son temps, au contraire des larbins qui cherchent à complaire à leurs maîtres. Car le Peuple lui respecte la Démocratie et la République, et ne fera jamais ni de son corps ni de son esprit ni de son âme litière à la dictature infecte que lui propose la léthargie intellectuelle qui voudrait disposer de sa personne.

Le Peuple sait qu’il a la gangrène, qu’il soignera par l’éradication, le Peuple sait qu’il souffre du sida intellectuel, qu’il soignera par la Culture et non l’acculturation et la propagande, le Peuple sait qu’il souffre d’une nausée spirituelle, qu’il soignera par la Spiritualité la plus adéquate, le Peuple sait qu’il est divisé par un règne de soudards, qu’il soignera par son Unité, son indivisibilité en faisant face à la souillure qui voudrait être son tombeau.

Le Peuple lavera cette souillure immonde en la renvoyant à ses chères études dictatoriales, sous très haute surveillance. Cela n’est qu’une question de temps, et ce temps arrive, n’en déplaise, il passe non pas comme une tempête, mais bien comme une brise souveraine qui nettoie l’ordure et son clinquant, et cette brise vient à peine de se lever dans notre pays de France, elle va lentement pénétrer toute la souillure pour la dissoudre à jamais, par des votes de salubrité publique qui verront les féaux de la dictature relégués aux bancs de la Nation.

Le 17 novembre n’est qu’un coup de semonce, devant le mensonge et la tentative de génocide du Peuple de France. Mai 2019 sera plus probant lorsque les votes témoigneront, et viendront les municipales qui devront renvoyer définitivement toute la lie qui souille les Provinces, enfin viendront d’autres âges, et ces âges verront la victoire du Peuple sur la dictature, en 2022 sans le moindre souci, car le Peuple reconnaît les faillis dans les partis, les faillis inénarrables qui se réunissent en catimini dans le château en masquant le délire opiacé qui les lie, mais qui désormais n’échappe plus à personne. Il est trop tard pour cette morgue, et le Peuple va lui faire demander grâce, que l’on ne s’en inquiète dès le joli mois de Mai, et ces prochaines années. »

 

Dans de multiples univers, la dictature s’est instaurée avant que d’être balayée par le tsunami régulé par les contractions temporelles permettant invariablement de faire renaître l’équilibre et l’harmonie, l’homéostasie nécessaire au développement de la Vie. La dictature ici est sur le point de disparaître. À suivre…

 

© Vincent Thierry

 

 

Dernière Mise à jour ( Jeudi 22 Novembre 2018 à 03:54 )