Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE arrow POLITIQUE arrow Mouvement Gilets jaune
Mouvement Gilets jaune PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 29 Novembre 2018 à 10:47

 

Mouvement Gilets Jaune

 

Petites nouvelles de cette petite terre où la France par son Peuple essaie de sortir du giron de la dictature dans laquelle elle végète, mais lisons :

 

« Se contrefichant du Peuple totalement, le dictateur qui fait gazer les enfants, préfère aller se montrer avec le G20, qui je l'espère lui rappellera son autoritarisme, car les participants ne sont pas à mettre dans le même panier des mondialistes esclavagistes.

 

Il laisse la maison entre les mains de ses larbins qui tentent, vainement, de récupérer en y infiltrant des taupes, le mouvement des Gilets Jaune. Gageons qu'il a fait appel à GENCOR, la force policière de l'UE rss, pour mater les Gilets Jaune pacifiques qui seront, à n'en pas douter, à Paris, débordés par la racaille aux ordres du pouvoir, dont on a vu un si beau spécimen filmé par une TV étrangère, s'écriant, "non, non, non, je suis avec vous...", relâché immédiatement vêtu d'un gilet jaune pour continuer à casser.

 

Les provinces doivent aussi se mobiliser car tout le monde ne peut aller à Paris pour des raisons principalement financières, Provinces où l’on voit une tentative de récupération dans certaines villes du mouvement, préférant ignorer la cohésion nationale pour faire valoir leur propre revendication, sans le moindre souci des autres Régions. On y voit là l'action menée par la gouvernance via ses renseignements généraux et tutti quanti, maîtres dans l'infiltration et la désintégration.

 

Alors qu'une pétition signée déjà par plus de quatre cent mille personnes circule pour la destitution de l'arrogant personnage, samedi sera décisif pour ce mouvement, soit il se fait infiltrer totalement et récupéré par la gouvernance, soit il réagit et devient autonome en se structurant réellement dans le cadre d'assemblées par villes, d'assemblées totales et non partielles, où l'on voit des petits noyaux, défendant la démocratie participative, ignorer totalement l'ensemble des adhérents de certains groupes, puis par départements, par régions et enfin au niveau National en élisant non pas des responsables mais des délégués pour porter la parole de la base, et non pas la parole arbitraire de petits noyaux constituant les groupes.

 

Des sites sont en cours pour réaliser cette performance, mais gageons que cela prendra du temps, et il en faut pour se structurer sans oublier personne.

 

Les revendications actuelles concernent principalement le pouvoir d'achat, dans tous les groupes visités. On remarquera d'une manière singulière, à l'image de la gouvernance, que les retraités sont les grands oubliés de ce mouvement, l'indexation de leur retraite sur l'inflation, la baisse de la csg sur leur retraite, étant parfaitement écartées, alors que beaucoup de retraités participent activement en fonction de leurs moyens à ce mouvement. Cherchez l'erreur. C'est oublier la puissance de frappe de 16 000 000 de retraités, principalement au niveau des votes.

 

En attendant que soit structuré d'une manière réaliste ce mouvement, il ne doit rien lâcher et en aucun cas se laisser circonvenir par les sirènes de l'écologie. La France avec ses tout petits pourcentages d'émission de CO2

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_émissions_de_dioxyde_de_carbone

fait sourire les gros pollueurs lorsqu'ils la voient entamer une transition écologique immédiate qui va la paupériser comme jamais. Les chiffres sont là, il faut arrêter de se faire avoir comme cela ! On rappellera pour ceux qui l’ont oublié, que le système aérolique de la terre ( les vents, les tempêtes) et la rotation de la Terre, entraînent des masses de pollution en provenance de tous pays, il n'y a pas de frontières en cette matière. Et la France en ses émissions actuelles, même si elle doit s'améliorer dans le temps, n'a pas à rougir de sa position.

 

Le racket prévisible depuis la création du GIERC, au motif de la taxe carbone doit cesser, et les discussions s'il y en a doivent principalement porter sur le pouvoir d'achat des Françaises et des Français. La transition écologique évoquée par le gouvernement est un leurre total, arbitraire, propagandiste, destiné à paupériser totalement le Peuple de France. Les Françaises et les Français n'ont pas à supporter la charge de la taxe carbone du monde entier ! Ce n'est qu'une piste, il y en d'autres. Sur ce chef de chapitre intéressez-vous aux organismes sérieux, je ne parle du GIERC qui fait rire les vrais scientifiques, procurez-vous des statistiques réelles et mettez les sous le nez des prévaricateurs, qui en fait ne travaillent que pour les capitalistes verts esclavagistes qui roulent en 4x4, dépensent en un jour ce que vous dépenser en un mois en électricité, etc, etc, le meilleur exemple est Al Gore, le porteur du mensonge absolu.

 

Ce racket destiné à paupériser n’est que l’arbre qui cache la forêt, préparant la désintégration elle-même de la France, qui va être noyée par le traité de Marrakech le 10/12 et qui risque de perdre totalement sa souveraineté si la gouvernance cède à l’UE rss, donc l’Allemagne son siège au Conseil de sécurité.

 

L’offensive menée par la gouvernance ne doit pas cacher le plan général qui se développe sous nos yeux afin de faire disparaître et la France et son Peuple qui verra alors nidifier des esclaves à bas coût, corvéables économiquement, acceptant leur euthanasie lorsqu’ils ne seront plus productifs. Euthanasie qui a déjà largement commencée avec la sédation financière des retraités, des handicapés, des malades, des enfants par vaccination massive, par la dictature Française. »

 

On a vu cela souvent sur d’autres planètes des mouvements luttant contre la subversion totalement infiltrés par la subversion, un ver dans le fruit contaminant toute leur réalité. Espérons que ce mouvement ne se fasse pas désintégrer par les gargouilles venimeuses qui empuantissent l’Occident de cette petite Planète. À suivre…

 

© Vincent Thierry

 

Tentative de récupération nationale

 

« VT : Il y a qu'à, faut qu'on... Il serait utile de fédérer maintenant ce mouvement pour porter les revendications issues de l'ensemble des Gilets Jaune, s'organiser en dehors des mouvements politiques et syndicaux qui pour la plupart sont achetés, pour promouvoir les demandes justifiées du Peuple de France. Loi de 1901 ?

Le Peuple de France ne peut plus tolérer les injures manifestées par la gouvernance à son égard, les mensonges, et les fruits de sa propagande.

Le Peuple, pourquoi ? 75% des Françaises et des Français sont sympathisants de ce mouvement.
Chaque ville de France désigne un leader, chaque leader organise des assemblées lors desquelles sont débattues les demandes, chaque Département désigne un leader, chaque Région de même, enfin désigne un ou des leaders au niveau National chargés de porter le cahier des charges à la gouvernance. Toute Assemblée conservant son droit de regard sur les actes commis par les leaders au niveau National.

Les réseaux sociaux permettent déjà cette coordination.

VT : Bonjour on apprend par les médias que les gilets jaune se structureraient. Qui est à l'origine de cette structure? En bref qu'est-ce que c'est que cette tentative de récupération ? Merci pour les retours.

VT : Les médias aux ordres diffusent sans arrêt l'"existence" d'un collectif Gilets Jaune qui aurait désigné 8 personnes pour les représenter. Cette manipulation nationale est un fake new par excellence. Aucune Assemblée de Gilets Jaune n'a désigné qui que ce soit, démocratiquement et par vote régulier un quelconque représentant. Il s'agit d'une arme à double tranchant utilisé par la gouvernance, voulant ainsi voir avant que ne soit structuré ce mouvement se désigner des responsables. Avant toute désignation de qui que ce soit les Assemblées des Gilets jaune doivent se réunir ville par ville pour décider de leur structuration, via une association, et ensuite déléguer au niveau départemental, régional et national leurs délégués. Nous avons à faire ici à de l'escroquerie en bande organisée et les Gilets Jaune doivent faire savoir haut et fort qu'aucune personne à ce jour ne les représente.

VT : Sur le principe on est d'accord, mais d'abord que chaque ville fasse son assemblée pour voter pour le plus qualifié et que le cahier des charges soit aussi voté en Assemblée pour le porter au niveau du département. On ne désigne pas comme cela quelques personnes et on ne fait pas transiter une quelconque demande sans avoir l'accord de la base. Ce n'est plus de la Démocratie mais le couronnement de la dictature. Par ailleurs avant de se structurer faudrait-il déjà créer une association, car la responsabilité qui va peser sur les désignés dans le cadre civil sans parler du pénal est décuplée. Attention sur ce chef de chapitre, se structurer ne se fait pas par un coup de baguette magique. Envoyer des gilets jaune à l'Élysée sans structure officielle c'est aller au casse-pipe sans le moindre problème. Même le tiers état en 1788 était structuré ! Chaque ville avait fait un cahier des doléances, tous ces cahiers mis à la poubelle par les Députés de l'époque au motif qu'eux seuls avaient la vérité. Voilà ce qui risque de se produire, sous le rire des partis et des syndicats alliés. Sauf à penser qu'on veuille laminer le mouvement.

 

VT : Soyons sérieux, les Gilets Jaune doivent certes s'organiser mais on sent bien là une manœuvre, car l'idée ne part pas de la base. Seules les Assemblées de Gilets Jaune, non pas par département mais par ville peuvent désigner un référent, et si et si seulement le mouvement est fédéré dans le cadre associatif, compte tenu des responsabilités pouvant peser sur ces référents. La manipulation ici est évidente. N'y répondez pas, elle fait partie des manœuvres diligentées par la gouvernance pour casser le mouvement. Quelle que soit la personne qui incite à donner des noms dans le cadre d'un quelconque mouvement non structuré, ignorez là totalement. Ce d'autant plus qu'il est interdit par la CNIL de créer ainsi des fichiers de personnes sans la moindre déclaration probatoire. Vous ne pouvez créer un fichier public sans déclaration à la CNIL. Demandez donc à cette personne son agrément de la CNIL, et parallèlement au nom de qui elle parle ? La tentative de récupération du mouvement par les petites mains de la gouvernance est ici grotesque. »

 

Récupération par un noyau dans un groupe (sur une vidéo demandant un rendez-vous avec le Gouvernement en provenance d’une petite ville.) On notera que pour seule demande au niveau du pouvoir d’achat, on retrouve la baisse des taxes sur l’électricité et le gaz…

 

« VT : On ne peut se désolidariser de l'ensemble des gilets jaune au niveau national, ce que l'on entend ici n'est qu'une vision des choses une vision de leur résolution ou on ne retrouve nulle part la charte des demandes x sinon que diluée dans un discours écologique comme le tient la gouvernance actuelle. Il aurait été souhaitable d'avoir un discours politique portant les termes de la charte et non seulement écologique, quand la plupart des personnes ne peuvent se permettre de changer de chaudière ou de voiture alors que la France n'émet qu'une quantité ridicule de co2 au niveau mondial, la préoccupation majeure porte sur la perte du pouvoir d'achat et non sur la philosophie écologique. En présentant un projet individuel, ce projet se désolidarise du mouvement national, et c'est tout à fait ce qu'attend la gouvernance actuelle pour briser ce mouvement. Un rayon dans le cercle n'est pas le cercle. Ont été évoquées des structurations dont personne ne veut à x, il n'en demeure que peuvent être nommés des délégués par assemblées. On s'attendrait à ce que soient réunis les gilets jaune pour nommer leurs délégués, cela sera il fait au niveau de x? Pour l'instant chacun a priori tourne en roue libre dans son groupe, c'est la toute la faiblesse du mouvement sur x. Rencontrer le Maire, le Député et un sous-Préfet c'est très bien mais sans coordination avec le réseau national c'est un coup d'épée dans l'eau, il ne faut pas se leurrer. Par ailleurs il y a 4535 membres dans ce groupe, il serait bon avant toute déclaration collective d'interroger chaque membre du groupe sur l'ensemble des propositions présentées, ce qui, sauf erreur de ma part, hors un simple sondage, n'a pas été fait. Un simple tableau avec oui non peut être géré via internet. Lorsqu'on parle des remontées de la base, c'est bien pour ce groupe de l'ensemble du groupe soit les 4535 personnes, dont il faut parler et non d'une de ses parties, autrement je ne vois pas où se situe la démocratie. Ces règles simples permettraient d'établir une véritable cohésion et conjointement le choix de délégués faisant l'unanimité dans le groupe qui pourraient alors en cohésion avec les autres villes au niveau départemental faire remonter les idées du groupe, etc. En tout état de cause il est vraiment prématuré et très cavalier à mon avis, de demander à être reçu au niveau national qui ici verrait les remontées partielles de x comme les remontées de toute la France, ce qui est faux, les demandes nationales devant être hissées des villes aux départements, des départements aux régions, des régions à la Nation et actuellement s'orientant, a priori, à une demande de dissolution de l'assemblée nationale, en préambule à tout dépôt de cahier des doléances. Voir le monde du haut de son clocher c'est participer à la destruction de la cohésion nationale qui s'impose, enliser le mouvement et risquer de voir que tout ce qui aura été fait par les uns et par les autres ne serve de rien.

 

Réponse : Très bonne idée demandons aux 4500 membres leurs cahiers de doléances, ou comme vous dites leurs points de vue sur les propositions présentées... soyons sérieux sur les 4500 membres une minorité est belle et bien présente sur le terrain ou se dit en soutient.
Les revendications ne sont qu'une analyse et remontées du terrain car oui un groupe d'une dizaine de personne s'est détaché, un groupe d'une dizaine de personne sans qui rien de ce qui se fait sur le secteur x ne serait possible, un groupe de personne qui chaque jour se bat sur le terrain et qui est accompagné seulement par une poignée de personnes.. Les revendications exposées ici proviennent du terrain de la majorité des gens avec qui nous avons pu discuter. Vous parliez du pouvoir d'achat il est évoqué dans la vidéo. (taxes électricité et abonnement gaz) ce qui représente une somme que tout le monde et je dis bien tout le monde payent " pas un n'est mis de côté" retraite, sans emploi, personne à mobilité réduite, cadre, ouvrier etc.... en aucun cas il est prématuré de prendre les devants et d'accélérer la démarche auprès des corps intermédiaires. Aujourd'hui nous rentrons dans un climat insurrectionnel, pourquoi car chacun y va de sa revendication et il est impossible pour un corps politique d'y répondre donc comme la vidéo l'indique il est important pour apaiser les tensions et pour commencer une réelle discussion d'appliquer une mesure forte....celle qui touche tout le monde et que ce soit Pierre Paul ou jacques le principal c'est que le message soit passer, entendu et appliquer mais pas en mode brouillon car oui la colère donne cet aspect brouillon que l'on entend partout mais bel et bien compris ce qui est je le répète dans cette vidéo, dans ce qui a été présenté au maire, au député et au préfet.

 

VT : Vos remarques sur le groupe et ce qu'il pourrait dire, amener, en dehors du noyau initial sont claires; et vous parlez de démocratie participative... La démarche que vous voulez engager sur une partie du cahier des doléances de même. Le dévouement d'un certain nombre de personnes est plus qu'honorable, mais vous ne m'empêcherez pas de vous rappeler que vous ne vous servez pas du potentiel que représente le groupe, 4500 personnes, la Démocratie, c'est cela aussi, qui sur un questionnaire Facebook pourrait confirmer ou infirmer ou dévoiler des revendications nouvelles. Votre demande dans cette vidéo, outrepasse toute cohésion départementale, régionale, nationale, voulant ignorer la totalité des autres groupes de gilets jaune sur le territoire. Dont acte. On voit mal un Gouvernement, quel qu'il soit, recevoir une commune sur les 35416 communes existantes... Pour en terminer nous ne sommes pas dans un climat comme vous le dites insurrectionnel, il ne faut pas exagérer tout de même. Une insurrection se fait les armes à la main, le mouvement des gilets jaune est un mouvement pacifique, car les mouvements pacifiques statistiquement ont plus de chance de gagner que les autres.

 

Réponse : Le but n'étant pas d'additionner toutes les revendications puisque et je vous assure que l'on compte autant de revendications qu'il y a de membre ici. Tout en sachant que si nous voulons donner du crédit à ce mouvement, il est important de filtrer, trier et de faire remonter du terrain la revendication principale qui touche tout le monde...le pouvoir d'achat (ce que l'on a fait).
Vous pouvez d'ailleurs voir que nous sommes actifs sur les réseaux et sur certains postes qui ont pour but que chacun pose sa question, revendication et à partir de là nous avons fait le point en petit comité des demandes terrain et réseaux pour en arriver à la conclusion qui sont sur la vidéo.
Nous sommes d'accord sur un point c'est que nous ne voulons pas de ce climat malheureusement pour être sûr le terrain je vous assure et c'est triste mais il est bien présent.
 

VT : il ne s'agit pas de monter les uns contre les autres, bien au contraire mais créer une Unité nationale qui permettra à ce mouvement de prospérer, c'est bien pour cela, mais cela est mon avis personnel et pas nécessaire l'avis de tout le monde, qu'il doit se structurer par ville, par département, région et enfin au niveau de la Nation, en déléguant de la ville à la Nation ses délégués, qui seront chargés de faire remonter toutes les revendications de la Base au sommet. Je ne dis rien d'autre, quant à ce que l'on vient de voir à Matignon, désolé une vaste opération de propagande, rien de plus, permettant de faire croire que le dialogue est ouvert alors qu'il ne l'est pas, la politique actuelle ne changeant pas d'un iota sur le pouvoir d'achat des Françaises et des Français. D'où l'intérêt de se structurer globalement. Cela est en cours de ce que je peux voir sur un certain nombre de site Nationaux, repris d'ailleurs par la presse internationale, qui font émerger 42 propositions :

Zéro SDF : URGENT.

Davantage de progressivité dans l'impôt sur le revenu, c'est-à-dire davantage de tranches.

Smic à 1 300 euros net.

Favoriser les petits commerces des villages et centres-villes. Cesser la construction des grosses zones commerciales autour des grandes villes qui tuent le petit commerce et davantage de parkings gratuits dans les centres-villes.

Grand plan d'Isolation des logements pour faire de l'écologie en faisant faire des économies aux ménages.

Impôts : que les GROS (MacDo, Google, Amazon, Carrefour...) payent GROS et que les petits (artisans, TPE PME) payent petit.

Même système de Sécurité sociale pour tous (y compris artisans et autoentrepreneurs). Fin du RSI.

Le système de retraite doit demeurer solidaire et donc socialisé. Pas de retraite à points.

Fin de la hausse des taxes sur le carburant.

Pas de retraite en dessous de 1 200 euros.

Tout représentant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de transports seront surveillés et remboursés s’ils sont justifiés. Droit au ticket restaurant et au chèque-vacances.

Les salaires de tous les Français ainsi que les retraites et les allocations doivent être indexés à l'inflation.

Protéger l'industrie française : interdire les délocalisations. Protéger notre industrie, c'est protéger notre savoir-faire et nos emplois.

Fin du travail détaché. Il est anormal qu'une personne qui travaille sur le territoire français ne bénéficie pas du même salaire et des mêmes droits. Toute personne étant autorisée à travailler sur le territoire français doit être à égalité avec un citoyen français et son employeur doit cotiser à la même hauteur qu'un employeur français.

Pour la sécurité de l'emploi : limiter davantage le nombre de CDD pour les grosses entreprises. Nous voulons plus de CDI.

Fin du CICE. Utilisation de cet argent pour le lancement d'une industrie française de la voiture à hydrogène (qui est véritablement écologique, contrairement à la voiture électrique.)

Fin de la politique d'austérité. On cesse de rembourser les intérêts de la dette qui sont déclarés illégitimes et on commence à rembourser la dette sans prendre l'argent des pauvres et des moins pauvres, mais en allant chercher les 80 milliards de fraude fiscale.

Que les causes des migrations forcées soient traitées.

Que les demandeurs d'asile soient bien traités. Nous leur devons le logement, la sécurité, l'alimentation ainsi que l'éducation pour les mineurs. Travaillez avec l'ONU pour que des camps d'accueil soient ouverts dans de nombreux pays du monde, dans l'attente du résultat de la demande d'asile.

Que les déboutés du droit d'asile soient reconduits dans leur pays d'origine.

Qu'une réelle politique d'intégration soit mise en œuvre. Vivre en France implique de devenir français (cours de langue française, cours d'histoire de France et cours d'éducation civique avec une certification à la fin du parcours).

Salaire maximum fixé à 15 000 euros.

Que des emplois soient créés pour les chômeurs.

Augmentation des allocations handicapés.

Limitation des loyers. Davantage de logement à loyers modérés (notamment pour les étudiants et les travailleurs précaires).

Interdiction de vendre les biens appartenant à la France (barrage, aéroport…)

Moyens conséquents accordés à la justice, à la police, à la gendarmerie et à l’armée. Que les heures supplémentaires des forces de l’ordre soient payées ou récupérées.

L'intégralité de l'argent gagné par les péages des autoroutes devra servir à l'entretien des autoroutes et routes de France ainsi qu'à la sécurité routière.

Le prix du gaz et l’électricité ayant augmenté depuis qu'il y a eu privatisation, nous voulons qu'ils redeviennent publics et que les prix baissent de manière conséquente.

Fin immédiate de la fermeture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités.

Apportons du bien-être à nos personnes âgées. Interdiction de faire de l'argent sur les personnes âgées. L'or gris, c'est fini. L'ère du bien-être gris commence.

Maximum 25 élèves par classe de la maternelle à la terminale.

Des moyens conséquents apportés à la psychiatrie.

Le référendum populaire doit entrer dans la Constitution. Création d'un site lisible et efficace, encadré par un organisme indépendant de contrôle où les gens pourront faire une proposition de loi. Si cette proposition de loi obtient 700 000 signatures alors cette proposition de loi devra être discutée, complétée, amendée par l'Assemblée nationale qui aura l'obligation, (un an jour pour jour après l'obtention des 700 000 signatures) de la soumettre au vote de l'intégralité des Français.

Retour à un mandat de 7 ans pour le président de la République. L’élection des députés deux ans après l'élection du président de la République permettait d'envoyer un signal positif ou négatif au président de la République concernant sa politique. Cela participait donc à faire entendre la voix du peuple.)

Retraite à 60 ans et pour toutes les personnes ayant travaillé dans un métier usant le corps (maçon ou désosseur par exemple) droit à la retraite à 55 ans.

Un enfant de 6 ans ne se gardant pas seul, continuation du système des aides PAJEMPLOI jusqu’à ce que l’enfant ait 10 ans.

Favoriser le transport de marchandises par la voie ferrée.

Pas de prélèvement à la source.

Fin des indemnités présidentielles à vie.

Interdiction de faire payer aux commerçants une taxe lorsque leurs clients utilisent la carte bleue.

Taxe sur le fuel maritime et le kérosène. –

À mon avis c'est un champ de travail intéressant, mais ce n'est que mon propre avis. Le Groupe fera ce qu'il a envie de faire, s'il veut rester tout seul, il reste tout seul, s'il veut s'unir il nomme un délégué qui prendra contact avec les autres du département et ainsi de suite. Tout ceci n'est qu'une opinion parmi les autres, et dans cette opinion il n'y a pas de recherche de division, bien au contraire.

 

VT Sans cohésion Nationale, avec mise à plat des cahiers des doléances des villes, par département, région, enfin au niveau national, par délégation de représentants désignés, ce mouvement s'étouffera et entretiendra un climat de violence, c'est bien pour cela que je vous le redis, vous ne pouvez ignorer hors votre noyau, l'ensemble du groupe, comme d'ailleurs l'ensemble des gilets jaunes du Département, de la Région, et enfin de la Nation. Faire cavalier seul ne mène à rien, seule l'union fait la force, c'est le principe des brindilles, vous en prenez une, elle casse, vous en prenez mille elles ne rompent pas. Il faut savoir faire des concessions dans un mouvement et il est bien évident que le cahier des charges finales au niveau national ne ressemblera pas à 100% avec le cahier des charges x, mais c'est cela la Démocratie. Je réitère qu'il eut été préférable dans votre vidéo de voir présenter le cahier des doléances d'abord, ensuite d'en discuter les modalités, et ne pas partir tout de suite sur le gaz et l'électricité, ce qui ressort au niveau national concernant prioritairement l'essence, et le pouvoir d'achat en général, qui ne concerne pas uniquement gaz et électricité. Mais enfin, faites comme vous voulez, puisque c'est votre souhait.»

Dernière Mise à jour ( Samedi 01 Décembre 2018 à 09:09 )