Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE arrow POLITIQUE arrow Moratoire ?
Moratoire ? PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 05 Décembre 2018 à 08:33

 

Moratoire ?

Petites nouvelles de cette petite Terre où dans une de ses Nations on assiste à une entreprise de camouflage via sa gouvernance, relayée par des actions de détournements classiques, afin de détruire son Peuple. Mais lisons :

« Il ne faut pas être grand clerc pour voir que les mesures annoncées par la gouvernance Française sont de fausses mesures, le moratoire en lui-même définissant une pause dans la taxation des Françaises et des Français et ne répondant nullement à leurs attentes en matière de pouvoir d’achat, voyant même cette gouvernance voter en catimini la non-indexation des retraites dans le mépris total des aînés qui se voient ainsi confisquer 5% de leur pouvoir d’achat, 5% renouvelable annuellement ce qui va les voir crever la faim dans les années qui vont suivre. Face à l’ukase de cette gouvernance il serait souhaitable que tous les gilets jaunes demandent que soit institutionnalisé le référendum d’initiative citoyenne afin de faire valoir toutes leurs  revendications, car le RIC est le dénominateur commun qui rendra la parole au Peuple. Le RIC est le levier du Peuple qui peut intervenir au niveau législatif en proposant une Loi, au niveau surveillance des lois car il peut être abrogatif, et au niveau de la surveillance des élus, car il peut être révocatif, enfin il peut modifier les termes de la Constitution car il peut être Constituant. L’ensemble des revendications des Gilets jaunes peuvent ici dans le cadre de ce RIC se faire valoir. Il n’y a pas d’autres solutions pour que le gouvernement se fasse par le Peuple et pour le Peuple. On voit bien que la gouvernance actuelle n’a pas l’intention de faire quoi que ce soit à ce niveau, marquée par ses privilèges qui sont pires que ceux de la Royauté, et tenue par ses sectes qui la dominent, la dirigent et lui font ignorer la Vox Populi. Préambule à toutes discussions avec la gouvernance, le RIC doit donc être institutionnalisé. Le reste viendra dès l’instant où cela sera fait. C’est bien sur cette revendication que les Gilets jaunes doivent se structurer sous peine de se faire noyauter, acheter, infiltrer, et périr par infortune.

Face au déni de la gouvernance, les gilets Jaune s’apprêtent de nouveau à défiler sur Paris et dans toute la France lors de ce samedi qui vient. On notera que la gouvernance, sans voiler ses décisions, fera de cette manifestation un charnier, et il n’est pas trop de dire qu’elle donnera l’autorisation de tirer sur les manifestants, après les avoir infiltrés comme elle l’a fait via sa racaille et ses milices lors de la dernière manifestation qui a souillé l’Arc de Triomphe, où l’on voit dans certaines vidéos sa racaille en action. Trois morts, des centaines de blessés, dont certains très graves, n’ont attiré aucune empathie de la gouvernance qui a préféré augmenter par prime ses soldats de guerre afin qu’ils matraquent et gazent sans répit. Cette gouvernance trouve ici son apogée dans sa tentative de broyer le mouvement par sa violence. Une violence endémique qui s’est manifestée comme le prouvent des milliers de vidéos, sur des gens sans défense, des vieillards, des enfants, des femmes, tout un Peuple pacifique qui en a assez de crever de faim pour nourrir les ors lapidaires d’une « république » souillée et humiliée, qui engraisse les riches au détriment des pauvres.

Cette gouvernance veut du sang pour se maintenir au pouvoir. Comme Thiers vis-à-vis des Communards, elle va lancer ses troupes contre le Peuple, samedi qui vient, n’en doutons pas un seul instant. Elle signera là son arrêt de mort, car le Peuple de France ne pourra cautionner la mise à mort de manifestants pacifiques, qui viennent uniquement demander de quoi se nourrir, se chauffer, et vivre tout simplement. Ceux qui tueront ne seront pas les militaires Français, ni même les CRS, ni même la Gendarmerie, mais des mercenaires en provenance de toute l’Europe et d’ailleurs cantonnés en France par la gouvernance. Ce bruit court et il serait bien que l’Armée Française s’intéresse à cette rumeur, car si jamais la gouvernance utilisait des mercenaires comme elle semble le faire dans le cadre des CRS qui par le plus grand des hasards ne portent pas leur matricule apparent, cela serait un crime de la part de la gouvernance qui devrait être démise immédiatement par les corps de l’Armée qui sont au service du Peuple et qui ne sont pas au service d’une oligarchie quelconque. Affaire à suivre donc sur ce chef de chapitre.

En tout état de cause, la gouvernance n’a aucune illusion à se faire sur son devenir si elle tente de faire tirer sur la foule, les Provinces se soulèveraient et à dieu vaille, nous ne serions plus dans le cadre d’une manifestation mais bien d’une révolution totale et sans la moindre pitié pour celles et ceux qui auraient fait tirer sur la foule. Et bien nombreux seront ceux qui se laveront les mains de leur devenir. Raison gardée faut-il, en espérant que la raison soit encore de cette gouvernance qui méprise sans discontinuer le Peuple de France, via ses médias et ses féaux qui en boucle viennent manifester de la compassion pour celles et ceux qui crèvent de faim, sans pour autant changer leurs taxations immondes, et encore moins celles tombant sur les plus faibles, les retraités, les handicapés, les malades. Cette opération de séduction doublée d’une opération de détournement via ses recrutés au sein des gilets jaune, et ses mensonges concernant les casseurs, ses troupes, ne dupent personne. Il serait peut-être temps qu’elle s’en rende compte. Son hypocrisie, sa condescendance, sa morgue et son mépris ne déroutent personne. Le Peuple de France n’est pas un enfant de deux ans que l’on sermonne, il est adulte et porte derrière lui une Histoire magistrale qu’il ne faudrait en aucun cas oublier.

Alors à quoi faut-il s’attendre samedi ? À des infiltrations de casseurs armés qui tireront sur les CRS, très certainement, les banlieues regorgent d’armes, et ce sera le prétexte pour tirer dans la foule, à un attentat sous faux drapeau instrumentalisé via les djihadistes protégés par la gouvernance en Syrie et ailleurs ? C’est fort probable. N’oublions pas que nous ne sommes plus en Démocratie, que la République est usurpée par les sectes, et que pour préserver leurs privilèges, les féaux de cette usurpation n’hésiteront pas à tuer. En conséquence de quoi, les gilets Jaune lors de la manifestation Parisienne doivent se filtrer eux-mêmes et remettre aux services de police tous les casseurs qui cherchent à nuire à leur manifestation, de même filtrer tous les infiltrés de la police qui instrumentalisent les casseurs, car qui porte un Gilet Jaune n’est pas nécessairement un Gilet Jaune. Les Gilets Jaune doivent s’encadrer totalement et ne pas partir dispersés, restés groupés de façon à ne pas se faire tabasser et gazer comme on l’a vu lors des précédentes manifestations par un certain nombre de sadiques au service de la gouvernance, dont on peut se demander si ce sont réellement des CRS, et bien plutôt des barbouzes au service de la gouvernance dont on a vu le principal mis en pleine lumière dans une affaire d’État. L’idéal serait de demander aux CRS d’encadrer la manifestation, ils sont du Peuple comme tout un chacun et se devraient de répondre au Peuple. On ferait ainsi la différence entre les CRS Français et tous les barbouzes qui se font passer pour des CRS, mercenaires de la force européenne et petite main de la gouvernance. Le mieux serait que cela se déroule dans les meilleures conditions du monde, mais je pense que c’est un espoir vain devant le déni du réel que fait valoir la gouvernance.

Je ne saurai rappeler que le Peuple dispose d’armes de destruction massive, la grève de la consommation qui mettra à genoux une économie qui ne lui profite en aucun cas, l’éradication de tous ses votes des féaux de l’oligarchie et de ses sectes, enfin le statisme inconditionnel. Par ces trois mesures, une quelconque gouvernance est obligée de réagir et de s’intéresser enfin aux revendications de son Peuple, sauf à penser qu’elle veuille liquider ce Peuple, ce qu’elle est d’ailleurs en train de faire via la signature du pacte de l’ONU qui verra fondre sur la France tous les esclaves à bas coûts que réclame un patronat du 19e siècle dans ce Pays.

L’urgence actuellement est donc de faire institutionnaliser le RIC, le reste n’obtiendra que poudre de perlin pimpim, dans les conditions que le Peuple de France vit actuellement. En cela le RIC rendra à la République sa destination qui s’accomplira par le Peuple et pour le Peuple, et permettra d’instaurer une réelle Démocratie, qui ne sera usurpée par les sectes mondialistes et diverses. On pourrait alors parler de Liberté, de Fraternité, et d’Égalité, seul subsistant aujourd’hui la Fraternité si bien représentée par les Gilets Jaune, dans cette Nation. »

Nous avons l’habitude de ce genre de phénomène sur multiples planètes où, aux abois, les tyrans tirent sur les vivants, mais cela les entraîne irrémédiablement à leur chute. À suivre …

© Vincent Thierry  

 

Dernière Mise à jour ( Mercredi 05 Décembre 2018 à 08:42 )