Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE arrow POLITIQUE arrow La boucherie en marche
La boucherie en marche PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 06 Décembre 2018 à 11:46

 

Les bouchers sont en marche

Petites nouvelles de cette petite Terre en proie sur une de ses surfaces à l’infantilisme en gouvernance, la barbarie dans toute son éloquence. Mais lisons :

« L’entreprise de détournement initiée par la gouvernance oligarchique, et que l’on ne me dise pas qu’elle est démocrate ou républicaine, la violence de ses cohortes sous ses ordres étant ignoble, bat son plein dans tous les médias oisifs en reptation devant leur tirelire, allant du plus humble au plus connu de sa diatribe vomitive sur les Gilets Jaune, les comparant à tout sauf à ce qu’ils sont, le Peuple dans sa multiplicité, dans sa raison et dans son ordonnance, ce que ne peut supporter ce petit 1% de cosmopolites ruisselant de vices et conjoints en la fange qui est leur panache, aimant trop regarder le « pauvre » comme du bétail, voyant même certain se laver les mains après qu’un gueux ait osé lui toucher la main.

Ces serpillières de l’usure font la morale, leurs féaux en lice sur les télévisions, qui ne représentant plus rien aux yeux du Peuple se drapent dans la Démocratie et la République qu’ils conchient, minables individus augmentant leurs ministères de 20% pendant que l’écume de la Terre ploie sous le charnier de leurs taxes immondes. Car il faut nourrir toute cette lie qui se masque, tous ces déchets incapables de tenir un marteau ou de semer la terre, toute cette défécation mentale qui est le gruyère des affaires, des lobbies, des sectes, des maçonneries déviantes, tout un aréopage dont les « merdeux », comme disait ma Grand-Mère, occupent les citadelles.

Regardez-les, incapables et médiocres, vantant leurs travaux qui sont les travaux de la mort, petits kapos d’un camp de concentration qui veut en finir avec les faibles, les retraités, les handicapés, par sédation financière, regardez les voter des lois immondes permettant de vacciner par 11 vaccins à l’aluminium le devenir de la France, regardez les diminuer le salaire des actifs qui demain en chômage n’auront pas un centime, qui demain en retraites auront leurs yeux pour pleurer, asséchant toute viduité sur le territoire, refusant jusqu’à voter une subvention pour les enfants cancéreux.

Ces hyènes et ces chacals veulent conserver le pouvoir et d’y aller de leurs injures, dans l’hypocrisie monumentale que le monde entier peut remarquer, et qu’il faut absolument qu’il remarque. Ces « merdeux » sont la honte de la République, la souillure de la Démocratie qui se respecte, enfantant l’abjection, qu’ils vont bien entendu lors de la prochaine manifestation faire valoir dans le sang. Petit Thiers voulant briser la Commune, petits commissaires politiques qui ne sont que des bouchers qui rendront compte, au premier sang versé, au Peuple de leurs actes sanguinaires. Les blindés montent sur Paris accompagnés de camions militaires bâchés, ce qui veut dire transportant des armes de guerre.

Car Messieurs Dames qui me lisent, sachez que l’intention de cette gouvernance est bien de massacrer le Peuple samedi qui vient, massacrer un Peuple pacifique, dans lequel il introduira ses racailles immondes, afin de faire dégénérer son mouvement. N’attendez que les services de police fasse le ménage de cette racaille, ils tireront dans la foule, car dans leur rang il n’y a pas seulement des Françaises et des Français, mais d’abjectes barbouzes à l’image de leur maître ce jour relégué, toujours sans jugement, ce personnage qui a souillé les ors de la République et qui pour se délasser endossait l’uniforme de la gendarmerie pour cogner et cogner plus encore, dans la grâce de son maître, lui-même valet de l’usure la plus hideuse que la terre ait connue. Valet suffisant, petit marquis protégeant les esclavagistes comme jamais, aux propositions indécentes, basées sur le mensonge, la fourberie, la trahison, usant et abusant des taxes pour paupériser le Peuple de France afin de le remplacer par toute la misère du monde, corvéable à souhait, un barbare intriguant.

Les parasites de son système se succèdent dans les médias, voulant à tout prix conserver leur place, leur salaire mirobolant, leur retraite dorée, payés par le contribuable, sans écouter le moins du monde le gueux qui se présente, retournant tout dire dans le contraire, dans l’éloge du parasitisme et de son accomplissement. Cette boue est la dictature même, cette boue infecte la France, cette boue empuantit les Assemblées, son gestuel, ses éléments de langage, sa pauvreté d’esprit, son incapacité, son manque d’empathie, ses mensonges et sa propagande sont des hurlements qui ne sont entendus que par elle, car elle n’intéresse plus les Françaises et les Français, qui voient bien la bassesse dans le regard de ses interlocuteurs, la duplicité et la perversité qui les immole et les accomplit, et comme ils traitent de bétail le Peuple, on dira d’eux un bétail vérolé dont il faudra se débarrasser dans tous les votes qui viendront, car ils sont l’abstraction même ne pouvant regarder le réel tant ils sont cernés par leur croyance en leur hauteur, leur domination, alors qu’ils ne sont que de pauvres petits nains sans importance pour ceux qui les dirigent.

Quoi qu’il advienne dans les jours qui vont suivre, ils ont perdu définitivement dans le cadre de la Démocratie que le Peuple respecte, par la leur, cette permanence de valets, pas la leur, usurpée ce jour au regard de leurs satisfaits, ce qui d’ailleurs a fait démissionner De Gaulle alors qu’il avait plus de quarante pour cent de satisfaits, pas la leur, cet égout, cette immondice ou se vote le charnier de la France et de son Peuple !

Le Peuple aime la Démocratie, la vraie, celle qui fait se respecter chaque Française et chaque Français que l’on respecte, car elle est le gage de la Liberté, de la Fraternité et de l’Égalité, toutes ces devises souillées par la gouvernance, qui se dressent malgré les haillons dont elles se vêtent, toutes ces devises qui ne pourront vivre qu’avec l’imposition dans la Constitution du référendum d’initiative populaire, mettant à bas l’aristocratie des médiocres, des vendus, des souillures de la République !

Le mépris affiché par cette gouvernance enrichie avec ses petites mesures destinées à calmer la colère, n’a plus aucun effet désormais, le Peuple ne veut pas négocier avec la tyrannie de l’usure, ces valets des Rothschild et tutti quanti, ces esclavagistes mondialistes conchiant la France et son Peuple. La conscience collective du Peuple n’est pas encore à son sommet, mais cela n’est qu’une question de jour, elle prend une ampleur qui n’est plus celle d’un mouvement de colère, mais d’un mouvement inflexible devant lequel la gouvernance en reptation devant l’usure et les usuriers devront plier.

Qu’ils ne se fassent d’illusions, la croisée des chemins est désormais inéluctable. La gouvernance voudra réduire dans le sang, dans le charnier et le génocide ce Peuple qui se dresse, qu’il le fasse, cela ne fera que renforcer la cohésion inaliénable du Peuple de France qui à l’image de la Résistance se dressera contre la dictature, pas nécessairement par la violence escomptée par les féaux de la boucherie, mais bien par les votes qui verront dans un jugement de salubrité publique écarter à jamais la répugnance en gouvernance et ses valets en Assemblées.

En attendant ignorons cette sombre et sanglante draperie de ce régime infect qui gaze, matraque, et tue. Ignorons ces parasites qui dans les médias ne sont que lie de l’Humanité, propagande et mensonge. Le Peuple n’a pas besoin de ces égouts pour vivre, se renseigner, s’informer, et s’éduquer. Un Peuple que le monde regarde, un monde dont la plupart des Nations sont soumises à l’esclavage par une oligarchie sans nom, qui ce jour parade en France comme jamais cela n’a été. 

Le  premier Ministre ose déclarer avoir mis d'astreinte 89000 hommes dont 8000 et douze chars dans Paris pour réprimer le droit de manifester des Gilets Jaune. Oyez, Oyez Citoyens de toutes Nations, regardez ce qu'est devenu le Pays des Droits de l'Homme, une dictature, qui fait passer la Corée du Nord pour un jardin d'enfant, Oyez, Oyez, Russie, États-Unis, Chine, Inde, Brésil, et la Syrie martyrisée par les djihadistes, regardez ce déploiement de force pour contrer une manifestation pacifique, Oyez ONU, Oyez Ligue des Droits de l'Homme, ONG de toutes conditions défendant l'Humain, Cour Pénale Internationale, voyez ce qu'est devenu ce Pays sans droits, qui ose et ose encore, pire que l'Union Soviétique en son temps, pire que les nationaux socialistes en leur temps, pire que tout ce que la Terre a connue, car venant du Pays des Droits de l'Homme ! Prenez mesure ! Et indignez-vous avant que cette dictature ne tue le Peuple de France, arguant de ses racailles dissimulées dans le corps de la manifestation Pacifique, instrumentalisées, manipulées, pour taire la Voix de la France ! Prenez mesure ! Reporters du monde entier venez sans discontinuer filmer ce que va faire la dictature, journaux du monde entier, envoyez vos correspondants, sans tergiverser, venez voir la France martyrisée, humiliée, qui maintenant va être assassinée !»

De nos observatoires nous contemplons ce Peuple extraordinaire qui fut le flambeau de ce petit monde, et qui, à n’en pas douter, le redeviendra, ses gènes n’étant pas entachés par la bassesse nauséabonde qui cherche à l’envenimer. À suivre…

© Vincent Thierry

 

 

Dernière Mise à jour ( Vendredi 07 Décembre 2018 à 05:54 )