Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow A mes amis Américains !
A mes amis Américains ! PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 19:51
A mes amis Américains !
Réveillez vous de ce rêve déchu qui n’amène chez vos amis, qui ne sont ni hypocrites ni opportunistes, qu’une grande déception, réveillez vous et regardez ce Monde dont il n’est question d’asservir le Chant, car rien ni personne ne sera conquête par la violence de la multiplicité des Identités de l’Humanité, toujours, elle se révoltera au même titre que chacun d’entre nous devant l’hégémonie !
Ne croyez un seul instant être les mal aimés de ce Monde, nous savons ce que nous nous devons mutuellement, nous savons la force de la Liberté et l’épanchement de ce symbole de fraternité et d’égalité, nous le savons trop pour avoir souffert de tous les carcans qui ont tenté de briser sa réalité !
Ce jour n’est ni un jour de gloire, ni un jour de victoire pour la Démocratie et vous le savez, il respire des conditions qui asservissent la réalité de la Démocratie et la meurtrissent, car la Démocratie ne s’impose pas par la violence mais se conquiert, car la Démocratie n’est pas une vague espérance mais un choix qui se délibère et s’ordonne, et rien ne sert de vouloir la signifier si le Peuple qui la désire ne cherche à la révéler par la puissance de sa détermination !
Nous vous avons fait confiance dans le cadre de la défense de la Liberté, dans cette bataille, où nous sommes alliés, contre le terrorisme aveugle, nous vous avons fait confiance comme on fait confiance à un frère, mais aujourd’hui que devons nous penser de cette guerre tragique qui vient de se dérouler sous nos yeux que l’on a cherché à atrophier ? Vous mêmes n’êtes pas aveugles, vos anciens dirigeants, hors quelques personnalités, d’une voix commune ont circonscrit cette action dans le cadre d’une volition déterminée par des intérêts privés, intérêts si graves au regard du pouvoir qu’ils entraînent sur le devenir des pays Occidentaux dont vous pouvez d’ores et déjà couper l’approvisionnement des ressources énergétiques !
Croyez vous un seul instant que les Occidentaux vont rester sans rien faire devant cela ? Non, de nouvelles alliances seront crées et développées avec d’autres pays afin d’assurer le devenir des Peuples, et tout en respectant les alliances passées, ces dernières obligatoirement s’estomperont, car telle est la Loi de la survie.
Dès lors de nouveaux blocs se dresseront les uns contre les autres, et l’histoire de ce vingtième siècle nous reviendra, alors que nous pensions en avoir terminé de ces contradictions avec la chute du Mur de Berlin !
Est cela que vous souhaitez ? Est ce ainsi que votre avenir se dessine ? Deviendrez vous à votre tour soumis à une nouvelle race de ces dictateurs qui parsèment ce monde et qui au nom de Lois d’exceptions trahissent le serment du devenir des Peuples, de votre propre Peuple ?
Je n’ai de réponse ce jour, mais je pense intimement que vous répondrez par une négation à ce devenir, car sans cela à quoi auront servis tant de combats communs, tant de tristesse et de mélancolie pour nos morts communs, tant et tant qui ont fait que les Etats Unis et l’Europe étaient faits pour s’entendre et faire prospérer l’ensemble de l’Humanité ? Rêve qui n’est pas encore brisé si dans votre conscience brille encore le fait que l’intérêt général prime sur l’intérêt privé, et qu’au delà se situe le Droit, ce Droit Universel qui nous est commune mesure et auquel ni les uns ni les autres nous devons destituer le dessein magistral, car il est le lien par excellence de toutes relations entre Individus comme entre Identités.
Je ne crois pas qu’au plus profond de vous, vous ayez oublié cette réalité, ainsi je garde cette espérance de savoir que les liens que nous avons tissé ne sont pas réductibles à cette histoire présente qui déjà disparaît pour laisser un sentiment amer à tous ceux qui vous aiment, et j’espère sincèrement que cette amertume sera symbole d’évanescence dans le devenir qui nous tient lieu de rencontre. © Vincent Thierry
Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:17 )