Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE arrow POLITIQUE arrow La terreur
La terreur PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mercredi 12 Décembre 2018 à 05:42

La terreur

Petites nouvelles de cette petite Terre, où dans une de ses Nations la barbarie officie grâce au laxisme de l’esclavagisme tonitruant. Mais lisons :

« On s’y  attendait, la France vient de connaître un attentat répugnant de la part d’un « islamiste » parfaitement connu des services police, de surplus fichier S. Le 10, nous avons le discours du Président qui ne lâche rien que des miettes en usant et abusant du mensonge, pour calmer les Gilets Jaunes. Le 11, nous avons une action concomitante des forces de l’ordre sur toute la France pour dégager les ronds-points tenus par les Gilets Jaunes  pour faire croire qu’ils sont désormais libres, et que les Gilets Jaunes les ont quittés, ce qui est repris en masse par les médias aux ordres, et dans la soirée, après une intervention matinale chez le fameux fichier S où la police a retrouvé des grenades, l’Attentat qui tue et blesse nos concitoyennes et nos concitoyens à Strasbourg. Aujourd’hui, les Gilets Jaunes sont remisés dans la poussière, au nom de l’Unité Nationale, au nom de la peur et de la terreur instrumentalisées. L’analyse complète des événements fait surgir une zone d’ombre épouvantable, inscrite dans le marbre des dictatures quelles qu’elles soient, un attentat qui arrive bien pour renforcer leur pouvoir. Dans le respect de nos morts et de nos blessés, je n’insisterai pas sur les tenants et les aboutissants qui servent une instrumentalisation mise en œuvre par la lie de l’humanité.

Les ronds-points tenus par les Gilets jaunes dégagés par la violence des services de Gendarmerie et les Compagnies de CRS, portant à croire que le mouvement est terminé, dans un leurre manipulatoire totalement aberrant, ne convainc que l’aveugle. Le mouvement est fort de sa fraternité et se poursuivra indéfiniment au-delà de toute la propagande stérile et les mensonges enhardis conjugués. Si les gilets jaunes qui recueillent 80% d’opinion favorable ne peuvent plus tenir ces fameux ronds-points, ils ont d’autres armes à leur disposition, et l’arme de destruction massive qu’ils doivent employer ainsi que leurs sympathisants, est celle de la grève totale de la consommation, hors produits de première nécessité. Une économie qui ne profite pas au Peuple ne mérite aucune attention. Les pleurs de la gouvernance sur ce chef de chapitre sont particulièrement mis en avant pour que cette grève soit totale et illimitée. Comme nous ne vivons plus ni en Démocratie, ni dans une République, mais dans la Barbarie, les esclaves que nous sommes devenus doivent se faire entendre malgré l’impossibilité de manifester, l’impossibilité de s’exprimer, l’impossibilité de circuler, l’impossibilité de vivre tout simplement. La grève de la consommation est donc l’arme idéale pour contourner la mise en esclavage de notre Peuple par une oligarchie nuisible, dictatoriale, qui sert les ordres des usuriers et des lobbies, et en aucun cas le Peuple.

Ce mouvement a connu déjà quatre morts, des centaines de blessés, dont certains défigurés, énuclée, à jamais. Il a payé de son sang le tribut de la volonté d’être et non pas de se rouler dans la fange avec les vendus, les larves, tout ce petit 1% qui n’a aucune empathie pour le Peuple, et qui le considère comme un animal que l’on trait à souhait sans qu’il ne dise rien. La dignité de ce mouvement qui a su reconstituer la fraternité dans notre Nation, sur les haillons devenus de la Liberté et de l’égalité, ne périra pas sous les coups de la barbarie, ne s’éteindra pas sous les flots de la propagande et du mensonge dilués par les médias hideux qui servent l’oligarchie. Ce jour la gouvernance et ses féaux veulent le dissoudre dans le cadre de l’attentat qui vient de mutiler à nouveau la France, une mutilation qui aurait pu être évitée si et si seulement la gouvernance avait usé de la même violence qu’elle utilise envers les Gilets jaunes avec les fichiers S, connus, reconnus, jamais, ô grand jamais arrêtés préventivement ! Comme si la gouvernance laissait planer au-dessus de la tête du Peuple cette épée de Damoclès, qui, on pourrait le croire, la sert en temps et en heure par laisser faire pour cristalliser les énergies en sa faveur.

L’Unité Nationale ici revêt toute sa force, mais cette Unité ne revêtira pour personne ici une quelconque unité avec la gouvernance et ses féaux, mais bien uniquement avec notre Peuple, notre Peuple humilié, bafoué, gazé, matraqué, assassiné, trompé par ladite gouvernance. Car c’est l’Unité du peuple autour de ses valeurs, la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, qui ici se conjoignent, non pour servir en reptation la barbarie, mais le Peuple lui-même, car ce ne sont pas ses « représentants », la plupart achetés, vendus aux lobbies et aux sectes esclavagistes, qui représentent le Peuple, mais bien le Peuple lui-même qui honore la République et la Démocratie conchiées depuis des semaines et des années par 18% de la population. Honneur donc à nos sœurs et à nos frères tombés sous le fléau du laisser-aller de la dictature devenue de notre Pays, honneur aux innocents qui paient de leur vie le laxisme, l’hypocrisie, l’ignominie, le mensonge et la propagande, la soumission à tout ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais.

Quel avenir pour le mouvement des Gilets Jaune ? Un avenir silencieux menant une guerre silencieuse contre la dictature, par une grève totale de la consommation, par des votes de salubrité publique écartant à jamais les larbins de la dictature, dont je ne saurai jamais assez rappeler qu’ils ont osé refuser par vote une subvention pour les enfants cancéreux, dont je ne saurai jamais assez rappeler qu’ils ont voté la sédation financière de nos aînés, de nos familles, pratiquant ainsi un génocide déguisé, dont je ne saurai jamais assez rappeler qu’ils tuent nos enfants par vaccination massive pour le plus grand profit des laboratoires pharmaceutiques, toute une lie de l’humanité qui ne doit pas souvent se regarder dans un miroir sauf pour y voir la bestialité qu’elle incarne. Un avenir donc, qui manifestera à nouveau et encore à nouveau pour que lui soit restitué son droit inviolable à la parole via l’inscription dans le marbre du référendum d’initiative populaire dans la Constitution de notre France.

Gageons que prenant motif de son laxisme ayant permis l’attentat ignoble de Strasbourg, la gouvernance interdise désormais de manifester, faisant ainsi accroire à la population que le mouvement des Gilets jaunes s’est dissous. Il n’en sera rien, il existera toujours et prendra de plus en plus de force, que la gouvernance ne s’illusionne, il est inscrit dans le cœur des Françaises et des Français et se traduira dans tous les votes, et se traduira dans cette grève de la consommation qui trouve de plus en plus d’écho qui permettra de frapper au cœur le mondialisme esclavagiste qui veut faire litière de notre Nation, dans le mépris le plus total du Peuple de France. D’ores et déjà tout un chacun sait désormais que le temps est compté de cette gouvernance, et dans le respect même des « règles » - qui ne sont pas les règles du Peuple mais de l’oligarchie -  de la Démocratie, Mai 2019 verra terrasser l’infamie aux Élections dites Européenne, cette dictature de fait, et les élections suivantes la disparition même de la houle qui a investi les Institutions de sa morgue, de son mépris, de son outrecuidance, de son défaut total d’empathie. Car multiforme, ce mouvement n’a pas de maître, et par cette force telle une pieuvre détrônera l’incapacité comme la médiocrité en règne, car telle est sa force, une force que ne peut même pas imaginer l’esclavagiste, la force du Peuple qui d’un seul mouvement se dresse contre la barbarie. »

Nous avons vu souvent sur des planètes l’incapacité dresser la violence pour dresser dans l’illusion un rempart vers lequel se réfugient les Peuples ignorants, apeurés et terrorisés. Cela ne dure qu’un temps lorsqu’ils s’éveillent à la réalité cruelle et instrumentalisée dans laquelle ils se retrouvent. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Jeudi 13 Décembre 2018 à 14:08 )