Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow Contre Révolution
Contre Révolution PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 10 Février 2019 à 05:43

 

Contre Révolution

Petite nouvelles de cette petite Terre où l’horreur vient encore de s’exprimer dans une de ses petites Nations, mais lisons :

« Face à la révolution mondialiste esclavagiste, issue de la subversion mégalomaniaque du non-humain, qui place la virtualité au sommet de sa déréliction, dans la barbarie la plus sanguinaire qui soit, il faut opposer une contre-révolution nationaliste intransigeante et sans appel qui placera l’Humain au centre du débat, centre qu’il n’aurait jamais dû quitter pour les ornières boueuses, nées de la propagande comme de l’action psychologique de la bassesse de ce qui n’a plus le nom d’humain, mais d’esclave attitré, corvéable à souhait sexuellement comme économiquement, au service exclusif de la destruction et de la désintégration de toutes les valeurs humaines. Il y va ici tant de la survie de l’espèce que de la survie de l’Humanité dans sa totalité.

La corruption est la prêtrise de cette révolution, une corruption n’ayant pour but que d’amasser des gains sur la mort d’autrui, via des guerres, des massacres, des génocides, aux fins de piller les ressources naturelles de la Terre. Rien n’arrête cette lie de l’humanité en marche, rien, ni la mise en esclavage de nations entières, ni la mise à mort de leur peuple par la vente d’armes, le trafic de drogue, et le trafic des êtres humains y compris de leurs organes. Cette entreprise est l’incarnation de la folie par excellence, un anachronisme bestial qui, se masquant sous les voiles des droits de l’homme, fomente toutes révolutions de par ce monde, agit insidieusement dans tous les rouages économiques pour faire valoir sa rapacité atavique.

Ne cherchons de pensée dans ce navire de la boue et de la mort, elle n’est pas du tout complexe comme le prétende ses mentors, elle vous dit tout simplement je pense A, je fais B, je pense B je fais A et lorsque vient la question du A et du B, j’élimine A ou B pour mieux mettre en valeur A ou B. Cette psychologie à deux sous est le bouclier de celles et de ceux qui ont choisi le chemin de la destruction de tout ce qui existe, afin de mettre en relief l’immondice qui les compose, la bestialité, la pédophilie, la perversité, le choix du meurtre contre le vivant, pour abonder dans l’écume de sociétés discrètes relevant des hôpitaux psychiatriques lourds par excellence au regard de la manifestation de leur idéologie répugnante qui bâtit sur la monstruosité ses servants parfaits, poussés jusqu’au crime afin qu’ils soient au service de cette horreur innommable représentée par le chiendent du vivant.

L’ordure est l’autel de cette défécation tribale qui la voit réunir ses valets pour s’introduire dans le domaine du Politique afin d’asservir et détruire les Peuples, qui dans la bouillie s’éperdent, encouragés par la singularité de l’expression masochiste par excellence les faisant renier leurs racines, encouragés en cela par tous les organes de propagande qui ruissellent du matin au soir une pensée unique, sommet de l’abstraction comme de la bêtise, assignant à tout un chacun de disparaître au profit non pas d’autrui, mais bien d’esclaves attitrés, estampillés, marqués comme dans les camps de concentration, dispersés dans chaque Nation afin d’encourager la prostitution, le viol, le meurtre des autochtones et ainsi diluer dans la fange l’esprit des Peuples.

En marche la subversion ne peut éclore que la mort, la sédation et l’euthanasie des populations, dont elle ne supporte pas l’intelligence, dont elle ne supporte pas l’Histoire, dont elle ne supporte pas la dignité, l’honneur, la grandeur, le patriotisme, ce patriotisme qui a permis à nombre de Nations de se sortir de la boue des dictatures nazies et communistes, qui trouvent aujourd’hui leur synthèse dans le mondialisme esclavagiste, dans cette idéologie ignorant la spiritualité, ignorant l’humain, ignorant la tradition, pour dresser face au monde cette chose sans la moindre densité, ce ver sans esprit n’ayant pour but dans sa courte vie que de s’extasier sur sa désintégration, acclamant ses tortionnaires, s’agenouillant devant la barbarie et la cruauté, acceptant son euthanasie et la mise à mort d’autrui avec réjouissance.

La France, comme nombre de Nations soumises, est le réceptacle ce jour de cette aberration mentale, et ne pourra se sortir de cette lie composée de larves en puissance, car vides de la moindre conscience Humaine, les voyant pleurer sur un véhicule incendié - par un individu parfaitement connu des services de police, ne faisant pas parti de la manifestation pacifique, qui a été par laxisme, où instrumentalisé par le régime, en capacité d’incendier ledit véhicule -, en méprisant un être Humain à la main arrachée par une grenade dans cette manifestation pacifique suite aux ordres qu’ils ont donné, que si son Peuple se détermine implacablement dans le chemin  qu’il a choisi, la reprise en main de son destin, plaçant l’Humain au centre du débat politique et non pas l’avoir au centre de ce débat, l’Humain dans sa totalité, corps, esprit âme, et non cette putréfaction morbide stimulée par l’instinct, si bien représentée par les choses dirigeant la dictature sanguinaire qui cherche à le détruire dans toutes ses composantes.

Le mal est profond et ses racines de même. Elles pourrissent depuis des siècles les institutions françaises, ou chaque goulot d’étranglement est tenu par une maçonnerie déviante, aux ordres de l’usure et de ses sectes, et de ses sociétés dites de pensées qui sont les laboratoires de la mort et non de la Vie. Ces fumisteries drainées par des larves n’ayant pour but que leur confort personnel et en aucun cas le bien d’autrui, doivent faire l’objet d’une censure politique totale, car elles sont les remparts de l’usure qui veut soumettre tout un chacun à la puanteur chronique de sa barbarie la plus glauque qui soit, statuant un monde d’esclaves au service de sa moisissure existentielle. Ici donc se tient la colonne vertébrale de l’exaction primitive, une noblesse noire, ayant fait guillotiner l’aristocratie pour la remplacer et œuvrer à l’assise de son pouvoir, un pouvoir infect dont la France voit aujourd’hui ce qu’il est, un pouvoir sanguinaire qui n’a de théurgie que l’asservissement pour la gloire de l’avoir.

Les revendications du Peuple en action, doivent donc signifier la fin de ce règne où la monstruosité confine à la bestialité, masquée sous les haillons d’une République qui n’en est plus une mais une oligarchie de la médiocrité, où s’accueillent tout le bestiaire de cette insanité composée de violeurs, de voleurs, de pervers, de corrompus, au casier judiciaire aussi noir que leur conscience, qui appliquent dans l’inconscience la plus totale les ordres des usuriers qui les tiennent par leurs vices, leurs meurtres, leur perversité induite, tout un aréopage conchiant la Démocratie qui aujourd’hui n’existe plus dans la Nation, voyant la Liberté s’estomper pour naître ce que la fiction elle-même n’aurait pas imaginée, le fichage total de la population en fonction de ses opinions, l’arrestation arbitraire de milliers de citoyennes et citoyens, dans des conditions infectes, l’empêchement de manifester des opposants politiques par les valets de la gouvernance, la mise en œuvre d’une propagande de larve à l’usage des larves, l’interdiction de penser, à tout le moins de s’exprimer oralement pour complaire à la bestialité, sous peine d’être justiciable de tribunaux, libérant les pédophiles, les meurtriers, et sur ordre emprisonnant, tel à La Bastille, les opposants pacifiques.

Ce décor nous le devons, ne l’oublions jamais, à la maçonnerie déviante et aux sectes qui meublent le pouvoir, et c’est bien là qu’il faut mettre l’accent, et c’est bien ici que le Peuple doit agir immédiatement, en demandant l’exclusion totale de tous les pouvoirs de cette colonne vertébrale de la bestialité. Le ver est dans le fruit, et il faut opérer le fruit, ainsi dans la légalité absolue, nonobstant la reconnaissance complète de cette errance, faire en sorte qu’elle soit évacuée lors de tous les votes, et dans la contre révolution qui s’annonce, partout où elle agit dans l’abstraction et la destruction, la dénoncer au Peuple, qui doit demander impérativement dans le cadre de son action la libération de la France de cette ignominie, via un additif à la Loi de 1905, faisant en sorte que celles et ceux qui choisissent de vivre dans la nuit ne s’imposent pas à ceux qui vivent dans la lumière et la transparence. Car aucun être vivant n’a besoin de vivre dans la nuit, bien au contraire, et donc tout être vivant normalement constitué doit évacuer et se libérer des larves qui se cachent pour mieux détruire et désintégrer la vie, afin de faire prospérer leurs croyances relevant de la perte du mental comme de la perte de toute humanité.

Le mal qui pourrit la France et qui pourrit le monde est là, dans ce que certains pensent puissance alors que ce n’est pas une puissance mais bien l’impuissance par excellence, une impuissance qui joue sur tous les front, et notamment aujourd’hui au Venezuela où l’on voit une de ses larves vouloir être Président avant le Président, et accourir toutes les larves du mondes pour l’aider dans cette manifestation allant à l’encontre de tout le droit international et national, car la vermine veut s’emparer des réserves pétrolières de cette Nation. Où l’on voit comment sont façonnées les révolutions par toute cette engeance n’ayant à cœur que le profit, se servant de son outil familier, la maçonnerie aux ordres, la maçonnerie déviante, appuyée par les sectes les plus démentielles que ce monde ait connu, hier pour certaines acclamant le communisme sanguinaire, ou bien aidant le nazisme sans tergiverser, toujours se servant de ces pauvres êtres qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, sinon leur cordonite, et qui sans comprendre qu’ils sont manipulés aident ainsi l’usure criminelle à prospérer.

La contre révolution implique la mise en application de cet additif à la Loi de 1905, et conjointement l’évacuation de tous les représentants des sectes comme la maçonnerie déviante, car en ce qui les concerne elles sont totalement pourries de la tête aux pieds, jusqu’à les voir protéger  leur ignominie en gouvernance, les violeurs, les voleurs, les pervers, acceptant des casiers judiciaires non vierges pour l’élection de leurs larves, élues par l’ignorance du Peuple de leurs appartenances glauques et sordides, élues comme des marques de savonnettes par des médias aux ordres infiltrés par leur fléau qui aujourd’hui montre sa volonté de destruction du Peuple, en mutilant, en assassinant, en estropiant, en mentant par une propagande délirante, se faisant accroire garant de la République comme de la Démocratie, conchiée comme jamais par ses valets putrides et nauséeux, corrompus par la bestialité qui les anime, ce jour pratiquant le génocide financier des retraités, des handicapés, tuant par vaccination massive les enfants de la France, assassinant ce Peuple qui doit laisser sa place aux esclaves à bas coûts du monde entier pour complaire à leur abstraction singulière, représentée par la lie de l’intelligence, incapable qu’elle est de se structurer pour élever.

Il ne suffit donc de demander le RIC, il ne suffit donc de demander la restitution à la France de son pouvoir de créer sa monnaie, de sortir de cette fumisterie ignoble qu’on ose appeler l’union européenne qui n’est que l’union des sectes et des lobbyistes, mais bien aussi de demander la mise en application d’un additif à la Loi de 1905, pour proscrire à jamais toute la lie humaine qui corrompt les Institutions, dans l’Éducation, l’Armée, la Police, la Justice, l’Exécutif, en tous lieux et par tous lieux. Qu’il suffise de regarder qui représente le diktat qui aujourd’hui infecte la France avec son régime meurtrier, pour percevoir derrière la façade, la maçonnerie déviante, les sectes composites, Bilderberg, Fabian society, fondation dite franco américaine aux ordres de l’état profond américain contre lequel lutte le Président des Etats-Unis, ce qui explique la diarrhée verbale à son encontre par toute la décomposition humaine qui ne pense pas à autrui mais bien à elle-même, qui n’a pas d’état d’âme lorsqu’il s’agit de bombarder une quelconque Nation, pourvu qu’elle soit source de profit, qui n’hésite pas à commettre un génocide, que ce soit au Congo comme au Yémen, qui n’hésite pas à contrevenir à tous les droits Humains pour faire prospérer la boue domestique qui lui sert de conscience.

Cet additif indispensable pour se séparer de la lie de l’humanité qui confond ses appartenances avec le pouvoir du Peuple, mis en œuvre, soit par le RIC, soit par tous autres moyens légaux et principalement législatif, la contre révolution pourra enfin faire rayonner l’Humain, au centre du débat politique et non plus mis de côté comme un outil au service exclusif de la déviance la plus morbide qui soit, née de l’usure et de ses féaux, et non seulement faire rayonner l’Humain mais l’élever dans l’harmonie, dans la liberté, dans l’égalité et cette fraternité qui actuellement se retrouve en tous lieux de la France, par la mise en place d’une politique n’ayant pour but que l’élévation du Peuple, élévation matérielle, culturelle et spirituelle, par un éveil complet de chaque être Humain composant à la complémentarité, valeur souveraine permettant d’évacuer définitivement les remugles indigents des composantes qui veulent faire barrage à l’unité du Peuple en le divisant, en le molestant, en le détruisant, en l’asservissant. La mise à plat des prévarications des remugles cités seront une nécessité lors de l’accession au pouvoir du Peuple, qui ne doit pas continuer à subvenir aux besoins de ces intrigants et de ces larves vivants au crochet des contributions, faisant de la « politique » leur métier, une cour qui nonobstant la remise à plat totale de ses attributions, verra son jugement sans appel par le Peuple, qui ne soumettra uniquement les subalternes à ce jugement, mais bien la totalité ayant œuvré pour le régime sanguinaire sévissant actuellement, dont les membres seront recherchés où qu’ils se cachent, où qu’ils soient, dans n’importe quelle partie du monde, comme l’ont fait les Israéliens lorsque leurs athlètes ont été assassiné par le terrorisme.

Car la roue tourne, et tout diktat doit un jour rendre des comptes, et le Peuple souillé, humilié, bafoué, estropié, blessé, arrêté arbitrairement ne manquera pas d’en demander à la dictature en place. D’ores et déjà, devant la bestialité dont fait état son régime, le Peuple dirige ses regards vers les autorités transnationales, l’ONU, la Cour des Droits de l’Homme, la Cour Pénale Internationale, afin  d’envisager de faire juger pour crimes contre l’Humanité ce régime hideux, ne respectant en aucun la signature du Traité de Rome. D’ores et déjà, ces actions menées permettent de mettre en lice le mensonge ahurissant de ce régime prétendant défendre les droits de l’Homme, prétendant défendre la Démocratie, la République, alors qu’il en est l’ennemi le plus grotesque et le plus sanguinaire. D’ores et déjà, les instances Internationales commencent à se poser les bonnes questions sur ce régime né de la maçonnerie déviante et des sectes vivipares qui y prospèrent, d’ores et déjà le monde voit ce qu’est la résultante de siècles de pouvoir masqué, hideux, et prévaricateur, d’ores et déjà le monde commence à rejeter les prétentions abyssales de ce régime qui ne représente que les intérêts de l’usure et en aucun les intérêts du Peuple de France, d’ores et déjà le monde voit avec horreur ce régime faire rentrer le terrorisme en France via des djihadistes criminels, d’ores et déjà le monde sait qu’il ne peut en aucun cas accorder la moindre confiance à ce régime dont l’abjection sanguinaire a été filmée par tous médias étrangers.

Et cette démonstration est bien là la première victoire de la contre révolution en action, cette contre révolution, qui comme en Islande, terrassera, car la Vie n’est pas la compagne de la destruction, la lie de l’Humanité qui voudrait composer son nouvel ordre mondial où ne se verraient que quelques maîtres et des esclaves à bas cout corvéables sexuellement comme économiquement, bon à jeter après usage, acceptant leur euthanasie, leur mise à mort, pour complaire aux fluctuations économiques nées de la spoliation et de la spéculation hideuse, notamment sur les denrées alimentaires. Cette contre révolution vaincra, car elle a des alliés en puissance à travers ce petit monde qui pour l’instant, regarde le Peuple de France se dresser contre la Barbarie et qui admire sa bravoure comme son sens de l’Honneur, et qui, n’en doutons absolument pas, devant la tournure des événements dictés par la feuille de route de l’usure ignoble, viendront défendre ce Peuple contre le couronnement de l’imposture, de la forfaiture, de la trahison, de la médiocrité la plus belliqueuse qui soit, de l’infection la plus purulente que la France ait vécue, celle de la dictature brune noire répandant le sang des Françaises et des Français en se faisant jouir, n’en doutons même pas un seul instant, car ce régime est celui du sadisme inconditionnel et en aucun un régime humain, digne en cela des vices qui sont le propre de l’atrophie mentale issue de la déviance physique la plus amorale qui soit, si bien mise en lumière lors d’une fête de la Musique jusque dans les salons de la République, ici souillée comme jamais par la bestialité conditionnée.

La contre révolution avance, elle forge déjà les esprits en les libérant de la boue glauque qui les engluait sous les auspices de la génuflexion à tout ce qui n’est pas symbole du Vivant, à tous ces miasmes issues d’idéologies en décompositions, dont la synthèse est si bien représentée dans le régime actuel, elle a franchi les étapes qui vont permettre au Peuple de se libérer totalement du fardeau imposé par l’usure et ses féaux, du joug de la bestialité et de ses pharisiens, et désormais rien ne pourra l’arrêter, car elle est Esprit avec un E majuscule et non avec ce e minuscule qui convient si bien à la pensée unique, sa souillure, et ce ne seront les humiliations, les massacres organisés, les arrestations arbitraires, les menaces de mort fomentés par ce régime, qui y changeront quoi que ce soit, car l’Esprit ne se jugule pas, car l’Esprit toujours féconde, car l’Esprit est partout, et n’appartient à aucune caste, et dénonce la médiocrité partout où elle se situe, élève les acculturés, élève les illettrés, les enseigne et non ne les méprise, et non ne les injurie, - d’ailleurs être insulté par la médiocrité, relève de l’honneur lui-même, n’en déplaise, car ceux qui méprisent, ceux qui injurient, ne sont-ils pas eux-mêmes des illettrés et des acculturés de la Vie ? – et cet Esprit accomplira et facilitera la chute irréversible de la dictature dans et par la légalité absolue, celle du Vivant qui par des votes de salubrité publique éradiquera à jamais  son anachronisme qui s’imagine trône alors qu’il n’en est que la poussière. »

Les dictatures, surtout lorsqu’elles sont nécrosées de l’intérieure en général ne survivent que très peu de temps, alors disons patience à ces Humains et plus particulièrement à ce petit Peuple de France qui a résolu de prendre son destin en main, cela viendra, comme cela est venu sur tant de mondes disloqués par la puanteur de la prévarication. À suivre…

© Vincent Thierry

 

Dernière Mise à jour ( Dimanche 10 Février 2019 à 08:12 )