Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DES ARTS arrow POESIE arrow POLITIQUE arrow Acte XXI
Acte XXI PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 06 Avril 2019 à 12:32

Acte XXI

Petites nouvelles de cette petite Terre voyant toujours l’une de ses Nations confrontée à la subversion la plus totalitaire qui soit, démontrant par là même son incapacité à régner, mais lisons :

« Le monde entier ne peut avoir qu’un dégoût profond du régime en place, gazant, matraquant, empêchant les médecins de faire leur travail, humiliant les manifestants, dans le délire paranoïaque qu’il représente si bien, et dont a vu en Corse ce qu’il manifestait, où un Président se présente accompagné par la horde soldatesque qui n’est plus que son dernier rempart contre le Peuple de France qui se dresse contre l’ignominie, la bassesse, la tyrannie de la médiocrité.

Le Peuple vaincra par les urnes, et ce n’est qu’une question de temps, et ce ne seront pas ces oripeaux en gouvernance, ces soumis à l’usure, qui y changeront quoi que ce soit. Ils peuvent maltraiter, tuer, via leurs gaz au cyanure, éborgner, amputer des mains, le Peuple ne se soumettra pas à leur stérilité, viaduc de l’incompétence et de l’inhumanité, préférant au bien être de l’humain, la vulgarité, la coke, la bestialité dans tous ses états, dans une larvaire prostration qui dénote ici la fin de race par excellence, la fin de race de ses suppôts de l’infamie, se gargarisant dans leurs crimes contre l’humanité, via leurs larves dociles pourrissant les médias.

Toute autorité de ce monde doit remiser à l’encan cette pestilence rouge brune qui saillit la terre de France, cette arrogance et ce mépris nés de la putridité intellectuelle, de la bassesse instinctuelle, de l’aporie spirituelle, qui dans le déshonneur le plus accompli manifeste sa déréliction par l’injure envers un Peuple qui fut le phare de l’Humanité, et se retrouve aujourd’hui sous le joug du totalitarisme le plus dégoutant, le plus scrofuleux, issu du sida intellectuel qui est le propre d’une mouvance de choses incapables de créer, incapables de bâtir, bonne tout simplement à satisfaire comme les prostituées les désirs de leurs maîtres usuriers.

Le temps vient des élections dites européennes, qui devront être un tsunami pour le vice incarné, pour la dépendance renommée, pour tous ces petits pieds prenant leurs ordres des banquiers et du département d’état américain, de la lie de la franc maçonnerie, de toutes ces sectes sans lendemains qui ne sont que les portails de la dictature de l’argenture, n’ayant pour horizon que le profit, transformant l’humain en matériel, en chose, en produit de consommation, en larve consentante, en déni d’existence.

Le monde de l’Humain ce n’est pas cela, ni pour celles et ceux qui sont présents, ni pour celles et ceux qui naîtront, d’être des objets corvéables sexuellement et économiquement par des déchets de l’Humanité, des parasites nuisibles au destin de l’Humanité, dont on retrouve les échos dans le régime puant qui tient la France par ses crimes contre l’Humanité, qui tient la France grâce à ce dernier cordon qui obéit encore à sa liquéfaction, qui se détournera de lui lorsque les élections manifesteront son rejet total, le rejet de tout un Peuple qu’il massacre sans tergiverser pour maintenir son pouvoir de nain.

Je le disais lors d’un précédent édito, ne perdons pas de temps avec cette erreur de la nature, qui sera jugée en temps et en heure par les tribunaux populaires pour rendre compte de ses actions de destruction, ses massacres, ses humiliations, tout ce qui relève du crime contre l’humanité, qui verra ses tyrans déchus de leur droit civique définitivement sur ce sol de France qui aura subi leur souillure et leur immondice, jusqu’au déni de voir présenté des candidats à l’élection dite européenne, ne complaisant pas à sa litière de vers pourrissants, qui ose parler de France joyeuse dans une « europe » heureuse, sommet par excellence de la propagande de la virtualité.

La France sera joyeuse lorsque son Peuple aura retrouvé son indépendance monétaire, que chaque Française comme chaque Français sera respecté et aura de quoi nourrir sa famille correctement, et son Peuple sera heureux dans une Europe des Nations et non pas dans un goulag à ciel ouvert, un camp de concentration où on extermine les enfants via des vaccinations massives au mercure, les vieillards par sédation assistée, le Peuple via la sédation financière la plus totalitaire qui soit, qui en plus doit subir les coups donnés sur ordre des kapos qui s’imaginent diriger les esprits, alors que tout un chacun conscient de leurs exactions, les rejette sans le moindre état d’âme.

La France n’est pas une putain au service de la morve mentale empuantit par la cocaïne,  acculturée et illettrée qui pavane dans le mensonge, seul titre de noblesse des féaux en gouvernance, dans la duplicité, dans le crime, dans la corruption la plus aigüe que cette Nation ait connue, la France dont la République est souillée par son oligarchie atavique et putride, dont la Démocratie n’existe plus, doit se redresser et elle se redressera  et laissera ce titre de prostitué à celles et à ceux qui ont voulu la détruire au profit de toute la boue humaine qui prolifère sur elle comme la vermine, une vermine qui sera chassée pour nettoyer en profondeur son corps dont la rémanence n’est pas morte et ne le sera jamais, n’en déplaise aux forçats de la bêtise, de la dépravation, aux histrions de la culpabilisation et de la bestialité, aux « choses » indistinctes qui ne sont que des roulures sur lesquelles passera l’Histoire sans même y prêter attention, tant elles ne sont synonymes que d’involution.

En attendant, patience dans l’azur, les jours viennent où la roue tourne, comme elle a tourné pour tous les régimes totalitaires, dont le régime actuel est la parfaite synthèse. »

Triste synthèse en provenance d’une Nation qui devrait éclairer ce monde, qui ce jour est au plus bas, dans les égouts où se congratulent les immondices, qui, inévitablement se verront balayés, comme sur toutes planètes, par le vent de l’Histoire qui est évolution et en aucun cas involution. À suivre.

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Samedi 06 Avril 2019 à 12:38 )