Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DES ARTS arrow POESIE arrow POLITIQUE arrow L'ignominie subversive
L'ignominie subversive PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 21 Avril 2019 à 13:11

 

L’ignominie subversive.

Petites nouvelles de cette petite Terre, où tous les moyens sont mis en œuvre par la subversion pour conserver son pouvoir, mais lisons :

« Nous y voici dans la destruction totalitaire, après les corps éborgnés, mutilés, les repères historiques doivent être mis à bas, - on se rappellera du Reichstag -  de manière à ce que le Peuple sidéré atteint dans sa chair comme dans sa mémoire charnelle chrétienne, se taise devant la barbarie interlope, cosmopolite, trotskiste nazie. L’ignominie est ici à son comble, acculturée, larvaire de ses maîtres usuriers, prenant en otage un Peuple multimillénaire en le détruisant, puis en instrumentalisant, via ses services opaques, via sa mise en œuvre du transfert de ses tares sur autrui, des actes criminels qui ressortent du tribunal pénal international. La barbarie est là, riant devant l'incendie de Notre Dame, et comment cela pourrait-il en être autrement ? Athée, anti chrétienne, sectaire, sataniste, sans âme, pédophile, inhumaine, issue de loges déviantes et criminelles, on n’en attend pas moins. Un sida intellectuel faisant forte voix pour récupérer l'événement criminel, voulant faire l'unité derrière la subversion qui n'a rien d'humaine, vilipendant jusqu'au nom de cathédrale, ignorant la chrétienté, voulant faire de cet incendie une baguette magique pour amener à lui les sots, les imbéciles et les aveugles, faisant ainsi preuve de la crasse intellectuelle la plus ignoble qui soit, dans une puanteur dialectique née du cadavre putrescent d’une idéologie morbide.

La fourberie de cet égout ici masque le fameux discours tronqué et truqué du grand débat national qui n'a pas réuni cinq pour cent d'électeurs, un discours de valet au service de l'usure n'apportant aucune réponse à la misère du Peuple qui voit avec effarement recueillir un milliard en deux jours pour reconstruire la cathédrale, versé par les maîtres de l'évasion fiscale qui coûte cent milliards d'euros aux caisses de l'état par an, une fourberie alliée avec toute l'immensité de cette malversation qui l'a faite, qui l’a menée au pouvoir dans l'illusion la plus totale. Cette ineptie qui se prétend gouvernance vient de nouveau de lâcher ses chiens de guerre trotskistes, pour faire accroire la France dangereuse, le Peuple de France dangereux, toujours avec l'application de la théorie du transfert, alors que le danger est représentatif de ces choses qui grouillent comme des vers dans son pouvoir, prêt à tuer, incendier, mutiler, pour le conserver, via des djihadistes, via des opérations noires, dont on voit ce qu'elles cherchent à faire dans les Nations étrangères, qui aujourd'hui sont développés sur notre territoire. Tout un chacun qui ne se noie pas dans l'infamie aura compris que l'incendie de notre cathédrale n'est pas un accident, n'a pour origine ni un point chaud, ni un incident d'origine électrique mais est bien le fait de la thermite, les émanations de fumées jaunes étant parfaitement caractéristiques de sa mise à feu d'après tous les scientifiques sérieux.

Tout un chacun comprendra bien qu'il n'y a aucune unité nationale derrière cette junte qui instrumentalise cet incendie, anti chrétienne qu'elle est, sectaire, maçonnique déviante, n'ayant foi qu'en le veau d'or, l'objet de toute son adoration comme de sa prostitution la plus totale. Plus que jamais aucune voix ne doit être donnée à son parti de mercenaire, à cette glu de l'esprit qui est  fourrier de la destruction de toutes les valeurs humaines. Valeurs conchiées comme on a pu le voir à nouveau dans l’acte vingt-trois des gilets Jaunes, où ses forces de l’ordre se sont déchaînées contre les manifestants pacifiques, dans l’immoralité la plus totale allant jusqu’à faire déshabiller sur le trottoir certains d’entre eux, comme dans les camps de concentration, matraquant, gazant comme jamais pour suivre les ordres de sa dictature immonde. Certains slogans n’ont pas plu à certains de ses membres se comportant comme les nazis dans les camps de concentration, qui, bons pères de famille, acceptaient sans broncher de tuer, d’assassiner. Nuremberg aurait dû permettre de faire savoir à ces égarés que le choix existe de se comporter en homme et non en barbare sanguinaire, en vain. Fort heureusement, pour le Peuple, ils ne sont pas la majorité, mais rien qu’une minorité dont se sert le régime trotskiste et nazi, qui est la subversion de ce monde et pour lequel tout être humain normalement constitué ne peut avoir que du dégoût et plus encore du mépris, car on ne peut respecter l'inhumanité, la voyoucratie, l'ignominie dont il fait état.  On apprend que ce régime présente jeudi prochain le résultat de ses cogitations à dix-huit heures comme si tout le monde était libre à cette heure-là, pire encore que ce dimanche la junte va à  la messe, après en avoir appelé au Pape, qui fort justement n’a pas daigné répondre à son invitation, relevant là l’hypocrisie de l’athéisme comme de la maçonnerie déviante, n’ayant pour action que la destruction du Christianisme, qui par instrumentalisation cherche à corrompre le Catholicisme avec son hérésie la plus glauque.

Livrée d’un aréopage déviant et sectaire, très certainement dévoué au culte de Baal, où se découvre en son sein, ce qui prouve s'il en était besoin comment les choses qui le constituent, considèrent le Peuple, un valet à sa solde osant traiter un gilet jaune de "débile profond", marquant par là même dans le cadre de la théorie du transfert, sa propre réalité, une réalité transférée sur autrui, ce que ne cesse de faire cet aréopage acculturé et illettré depuis qu’il souille le Pouvoir. La débilité profonde est bien là en ce creuset qui ignore toutes réalités afin de se vautrer dans la prostitution à l'usure, marquant ainsi la souillure de l'esprit qui le cerne, une souillure dont l'humanité ne gardera, que l'on se rassure, aucune trace, car lorsqu'on s'oppose à l'évolution, on disparaît tout simplement. Cette évolution qui gêne cet aéropage d’esclaves du paraître, ignorants l’Être, dont l'aberration mentale n'est pas à témoigner, vociférant comme des animaux, pour préserver leur droit de cuissage sur l'humain, leur droit de voler et de s'engraisser par la sueur et le sang du peuple payant leur infection, comme il paie tous ses ramassis pullulant autour d’eux comme une gangrène sur le corps de la France, une gangrène mortifère qui n’en doutons pas est prête à tout, comme elle vient de le démontrer dans son hypocrisie permanente qui relève du crime contre l’Humanité, contre la Spiritualité, contre la Culture, le plus total, qui devra un jour être jugé. » 

Sur de multiples planètes on a vu se déchaîner la subversion aux abois, allant jusqu’à détruire les fondements de la civilisation pour se maintenir au pouvoir, mais lorsqu’elle en arrive à ceci, disparaître très rapidement devant l’évolution respectant toujours l’Histoire, qui sujet d’inexpérience permet de naître l’expérience, et ainsi araser les inversions de la Voie, ces contractions temporelles, que voudraient décliner l’abjection et ses scories.

© Vincent Thierry.

 

 

Dernière Mise à jour ( Dimanche 21 Avril 2019 à 14:17 )