Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DES ARTS arrow POESIE arrow POLITIQUE arrow Acte XXV
Acte XXV PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 04 Mai 2019 à 10:24

Acte XXV

Sur cette petite Terre, un Peuple ne s’est pas laissé abuser par les illusionnistes de la subversion. Il en paie le prix du sang à cause la violence déployée par la junte qui le dirige vers le néant, cela ne l’empêche pas de nouveau de manifester pour son droit de vivre, ce qui est remarquable aux bout de mois d’oppressions, de barbarie sanguinaire, d’arrestations arbitraires, d’humiliations continues, mais lisons :

« La mauvaise foi, le mensonge, l’odieux mensonge, à des fins politiques, la fausse nouvelle par excellence, toutes nausées sont le propre de cette junte qui pour s’accomplir s’invente n’importe quelle action, n’importe quel crime, de manière à ce qu’il éclabousse le mouvement du Peuple qui ne s’est pas laissé berné par l’illusionniste et ses sermons, et poursuivra jusqu’à la fin des temps ses marches diurnes tant que sa morgue ne répondra pas à ses attentes. Il n’y a pas lieu ici d’éclats particuliers, l’instrumentalisation étant le propre des régimes abjects, dont le propre est d’avoir les mains couvertes de sang, qu’ils cherchent à faire ruisseler sur autrui dans une technique habituelle de transfert qui est le propre des médiocres, de ces fins de races qui n’ont toujours pas compris qu’ils ne représentaient rien dans ce monde que leur petit égo, et que face à sept milliards d’êtres Humains, en France soixante millions, ils n’étaient que des freins à l’évolution humaine, cette évolution qui en a assez de se retrouver dans les fers de l’immondice usuraire, de la technocratie du chaos organisé et légalisé, de ces jupons mal lavés de bourgeoisies sales et horripilantes, s’ils elles n’étaient hilarantes, tant leur gestuel est le propre de maître Jourdain, ici reflété à l’infini dans cette domesticité de l’ordure, de la chiennerie, de la veulerie, de la bassesse, de la perversité à tous les étages, de cette incongruité, de cette flatulence anachronique qui est le bestiaire incarné de la barbarie la plus dépravée que le monde ait connue.

Cette liquéfaction du vivant tue, mutile, saigne, endeuille le Peuple avec ses féaux dont les ordres sont clairs pour tout un chacun, le gazage systématique, y compris des enfants, la matraque, y compris dans l’anus comme on a pu le voir sur une vidéo, le sang, le sang partout, les visages éborgnés, les mains arrachés, les jambes et les bras mutilés, les crânes défoncés, bien à l’image des djihadistes que cherchent à rapatrier ces infects personnages, et comment en serait-il autrement, puisque c’est leur milice à l’étranger, une milice qu’ils utilisent comme ils utilisent les blacks bloc, payés par ce multimilliardaire apatride qui paie leur campagne électorale. Ces bouffons jusqu’à la nausée, larvaires de leurs sanguinaire prestation, devant jouir sur le sang versé comme des porcs assoiffés d’immondices, se plaignent de l’arrivé de ces blacks blocs contre lesquels ils ne font rien, les laissant casser ce qu’ils veulent, ne les arrêtant en aucun cas, trop heureux du service rendu par ces trotskistes qui sont leur milice sur le Continent. L’ONU, le Conseil de l’Europe, les ont désigné comme régime violent, cela ne les empêche pas de poursuivre leur œuvre de destruction des Êtres Humains, avec une rage sans commune mesure, tous les films montrant le déchaînement de l’hyper violence criminelle menée par ses forces dites de l’ordre. Les LDB sont des armes de guerre, les gaz utilisés sont à moyen terme des outils de destruction, mais qu’importe, cette junte poursuit dans l’abjection et le mensonge, qui sont sa nature profonde, l’immolation du Peuple de France.

Ce Peuple qu’elle haïe, ce Peuple qu’elle insulte, ce Peuple qu’elle conchie, ce Peuple, reste imperturbable devant ses assauts frénétiques, convulsifs, dignes d’un film d’horreur. Ce Peuple n’est pas né de la dernière pluie, il a connu, historiquement des convulsions autrement plus importantes, il a connu le génocide avec la révolution dite française, il a connu les arrestations arbitraires avec la Milice et les exécutions sommaires avec les communistes, il a vu les socialistes faire tirer sur les ouvriers, il a vu la junte à Thiers assassiner les communards, il en a tant vu, que rien, ni personne, et encore moins des illusions, ne l’arrêtera pour obtenir ce qu’il demande, de Droit, le droit tout simplement de vivre, n’en déplaise à la maraude des mercenaires de l’ordure à qui ne suffisent pas des milliards, à qui ne suffisent pas de multiples châteaux, de multiples avions, de multiples voitures, n’en déplaise à ces pirates sans foi ni loi auxquels sont soumis les ratiers de la politique, ce chenil devenu une infection vivante où la corruption est pandémique, à ces choses inutiles qui meublent les pouvoirs parce qu’ils détiennent un passeport maçonnique, à toutes ces choses peu reluisantes qui puent la dépravation, la bassesse et l’ignominie qui voudraient en sus qu’on les respecte. On ne respectera cette engeance, fruit décomposé du nazi communisme, que lorsqu’il respectera le Peuple de France.

Le Peuple doit d’abord se faire respecter et se respecter lui-même en boutant hors de tous les votes les ménestrels de cette junte ignoble, et leurs alliés, dans toutes élections, tous ces parvenus inconscients qui cautionnent le crime et l’encouragent, toutes et tous complices de l’abomination qui se commet dans notre Nation, et contre laquelle ils ne font rien, ils ne disent rien, telles des larves assoiffés de prébendes, la lie de la société humaine par excellence. Comme Balzac se serait régalé en les croquant dans sa comédie humaine, des étrons sur pied s’imaginant des élites, alors qu’ils sont dévoués à la destruction, en reptation devant le saccage, devant l’esclavagisme qui est leur maître à penser comme à danser, cet esclavagisme issu de la vérole de l’intelligence, de la pouillerie de l’éducation, de l’inconvenance matérialisée, qui voudrait être parade dans notre Nation, où cette clique infâme ordonnerait pour les uns et les autres, leur mise à mort comme on le voit si bien en ce qui concerne les retraités par sédation financière, jusqu’en ce pauvre garçon bien vivant mais grabataire que des juges aux ordres condamnent à mort, alors que la peine de mort, qui pourrait bien revenir un jour, a été supprimé dans notre Nation !

N’en déplaise le mouvement du Peuple que l’on appelle communément les Gilets Jaunes n’est pas prêt de s’estomper, bien au contraire, il va prendre une ampleur insoupçonnée, devant la connaissance des faits et gestes de la meute constituée par le politique inepte, devant ses appartenances glauques et sordides, aux sectes les plus putrides qui soient, qui depuis des années couronnent la France de leur infection sidaïque, la maçonnerie déviante, la fondation franco américaine, la fabian society et ses rouages, le bidelberg et ses artefacts, toute une ossature auxquels appartiennent pour grande partie  la gouvernance de cette junte aux ordres, aux ordres de l’usure exclusivement. Cette écurie d’Augias est désormais parfaitement visible par le Peuple qui jusqu’à présent vivait dans l’illusion, dans le cosmétique, dans l’inéluctable, dans l’a priori, dans la croyance stupide qu’il avait en face de lui des femmes et des hommes politiques qui défendraient ses valeurs et les valeurs de la France éternelle, et qui découvre, sans stupéfaction maintenant, que la France est couronnée par tout ce que comporte de nuisible des sectes qui ne font pas la politique de la France et de son peuple, mais la politique de l’usure cosmopolite mondialiste.

Triste constat pour certains qui s’éveillent, que de voir notre France livrée à la pamoison du Département d’Etat Américain, via ses faucons, et en France de pseudos philosophes désirant l’euthanasie comme moyen de gouvernance, d’autres porteurs de riz s’esclaffant devant une fameuse maison jaune au Kosovo où les Serbes étaient tués – et sont encore ? - pour la vente de leurs organes, et d’autres qui s’en vont pleurer à Sarajevo en appelant « Maman », (dixit médecin sans frontières) à la première balle de sniper, en voulant mettre le monde à feu et à sang. Belle équipe que cela, lèches botte de tout Président en dépendance de la fauconnerie Américaine, via la fondation franco américaine et ses bellâtres accomplis, démocrates purulents straussien, hivernant leurs vices dans la pédophilie contre lesquels lutte âprement et avec un courage certain le nouveau Président Américain. Toutes tares nées à l’Ouest infestant ce jour notre Nation, dont la panoplie de la junte couvre bien la détermination, belliciste, sanguinaire, estropiée de l’intelligence, couarde sans modération, incapable par défaut, médiocre par tempérament, frisant l’imbécillité la  plus chronique, car valet de l’usure inconditionnellement.

Les Européennes arrivent, vous savez cette Europe crée artificiellement par la CIA et le Département d’Etat Américain, (on n’en sort pas), via ses agents, géhenne de vendus et de corrompus payés par les Etats-Unis,  qui règnent au Panthéon, des instruments qui n’ont rien inventé sinon que recopié le verbe du nazisme élaborant son nouvel ordre mondial au détriment des Peuples Européens, pauvre Europe à laquelle on invente une histoire, une souillure de l’Esprit qui ne résiste pas à l’analyse, comme l’a prouvé le créateur du Puit du Fou, l’europe donc, cette serpillière où trônent la malversation et la corruption, la gabegie et la perversion. Mamelle de la frénésie des lobbies où se vautrent l’indigence des Nations, où se congratulent la permanence de l’inintelligence, où gravite la pourriture faite humaine, avaricieuse, lanterne cosmétique de la purulence dictée par la banque centrale totalement hors la loi entre les mains de la City et ses répugnants personnages, qui traient ainsi les Peuples sans leur autorisation, qui les salissent à outrance par le viaduc des intérêts composés, rendant larbin tout un chacun, et pire encore prêtant aux Nations afin qu’elles soient elles-mêmes des larves devant leur mausolée de la puanteur et de la mort, alors que toute Nation doit conserver son droit de battre monnaie via sa Banque Nationale et ne pas s’abaisser à cette reptation ridicule envers les bassets de l’imaginaire, ces incapables à créer quoi que ce soit, dont les dignes représentants, on l’aura compris sont bien en lice dans la junte fétide qui se couronne.

Face à cette « europe » de larves, il convient de bâtir l’Europe des Nations, afin qu’elles soient respectées inconditionnellement dans leur existant comme dans leur identité, ainsi que personne n’oublie d’aller voter pour les seuls partis qui défendent l’Europe des Nations, à tout le moins les partis qui en demandent la sortie, mais en aucun cas pour les partis qui sucent la moelle et  le sang des Peuples via la structure interlope, nécrosée, débile de l’ « europe » actuelle, une prostituée au long cours écartant les cuisses devant la puanteur glauque des gangsters qui se disent banquiers auxquels tous les Peuples, sans qu’ils ne fassent rien, sans qu’ils ne créent rien, paient un tribut pour avoir le droit de vivre. Cette suffisance de la bestialité n’a que suffit. Ne vous laissez impressionner par ces choses visqueuses et sans lendemain, que peuvent-elles faire contre un Peuple qui s’éveille et qui dispose de l’arme atomique ? Rien, ne l’oubliez jamais, combien de divisions pour ces molochs qui placent leurs pions pour mieux sucer la moelle des Peuples ? Aucune, sinon celles qu’elles paient, ces mercenaires de tout poil, ces mercenaires, pour mettre dans son escarcelle les revenus des matières premières de Nations n’ayant rien demandé, en action en Syrie, en Libye, et ailleurs, et même en France via ces milices que ses esclaves laissent casser pour déjuger un mouvement populaire qui n’est plus aveugle devant leur stratégie de domination, leur position d’esclavagistes éhontés.

Digne larbin de cette prostration de l’esprit, la junte est son commis, et ce commis doit être bouté hors de toutes les urnes, ainsi que tous ses représentants, ainsi que tous ses alliés puants de morgue, qui sont le mépris incarné, tant ils s’imaginent portés par cette subversion qui pourrit le monde depuis des siècles, faisant et défaisant les économies, via la Bourse où la guerre, vivant avec des trillions d’euros et regardant sans compassion crever toute la misère humaine, activant des génocides comme au Yémen, faisant la pluie et le beau temps via le fonds monétaire international qui ne prête que sous soumission, qui ne prête qu’aux larbins et qui tue ou fomente des révolutions dites colorées pour mettre en place des valets à sa solde qui trairont leur pays concerné, comme le nôtre actuellement, un pays qui n’en est plus un, exsangue, couronné par la destruction, par la bassesse, couronné par les déjections de la junte qui jette quelques centimes d’euros après un grand débat truqué et qui ose demander du respect, laissez-moi rire, on ne respecte que ceux qui vous respectent, quant aux autres on les laissent pour ce qu’ils sont, des larves attitrées de maîtres couards se cachant dans leurs conseils d’administration, pour lesquels le mépris serait trop d’honneur. On les rend inexistant, on les ignore totalement, en les excluant de sa pensée et l’on en vit que mieux.

Cela ne suffit, on l’aura compris, pour qu’ils ne nuisent plus, et c’est bien pour cela que dans le cadre de la Démocratie, qu’ils conchient, je le répète, il faut les évacuer totalement par un vote de salubrité publique, en quelque lieu qu’ils se présentent, que ce soit pour les Européennes, les communales, les régionales, et bien entendu la présidentielle, qu’ils soient de gauche dite démocratique dite républicaine, trotskistes, communistes, socialistes, de la république en marche, du Modem, des « républicains, - tous tenailles crées par l’usure -, il faut balayer ces parasites de l’horizon politique. Cela vient, que l’on se rassure. Là, on verra si le Peuple se respecte, et ne se laisse plus flouer par les marques de savonnettes estampillées sectes et maçonnerie déviante, ensachées par l’usure ignoble qui pervertie ce monde, ce jour inondée du sang des manifestants pacifiques en France. Qui a défendu les Gilets Jaunes de ces partis de valets en reptation ??? Aucun, ainsi tirez vous-mêmes les conclusions et éradiquez ces pustules grotesques qui pourrissent la Nation. La France n’a pas besoin de valets pour être dirigée, de corrompus, de maçons déviants, femmes ou hommes, de toute cette litière de l’usure qui depuis des siècles pourrit  et parasite nos Institutions. Elle a besoin de Femmes et d’Hommes sains, n’ayant qu’un objectif la défense des valeurs humaines de son Peuple, la Liberté, l’Égalité, la Fraternité, la Grandeur et l’Honneur,  qu’ils devront élever en toute circonstance, et en aucun cas s’abaisser à les noyer, dans la corruption, la bassesse, l’ignominie,  la reptation, la médiocrité, qui sont le propre du fléau que subit la Nation aujourd’hui. »

La force du Peuple dans cette petite Nation de cette planète perdue aux fins fonds de la Galaxie, est une force qui vaincra, car elle ne peut être renversée ni par le mensonge, ni par l’ignominie. Son degré de conscience comme celui de multiples Peuples par les Univers a dépassé toutes les limites pour se coordonner dans l’effort qui fera tomber le fruit pourri par la vermine de l’arbre de la Vie qui ne peut continuer à nourrir ce parasite. Le temps, la patience, seront ses alliés. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Samedi 04 Mai 2019 à 10:56 )