Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow DEVENIR arrow ETRE HUMANITE arrow ETRE HUMANITE arrow La monstruosité
La monstruosité PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 17 Mai 2019 à 11:57

La monstruosité

Petites nouvelles de cette petite Terre où dans une de ses Nations ayant aboli la peine de mort, les juges s’autorisent à condamner à mort un innocent, mais lisons :

« Françaises, Français, sachez par qui vous êtes dirigés en sous-main, des assassins, des assassins revêtu de l’uniforme maçonnique, dans l’hérésie la plus parfaite, qui dans tous les rouages de l’État pourrissent la Nation, et viennent de condamner à mort un innocent, au motif qu’il est dans un coma végétatif, qui ne se soucient pas du fait qu’il vit, son regard suivant les allées et venue, sa déglutition étant normale, mais que pour des raisons de principes issues de la maçonnerie déviante il faut tuer, dans le cadre de l’euthanasie réclamée par les dévots de Thanatos, toutes ces larves entichées de la mort qui décrètent le carnage, qui bien entendu ne doit pas toucher le salmigondis d’ordures ignobles pédophiles qui y végètent, massacrent des enfants au motif de récupérer leur énergie, dans des conditions atroces et inhumaines. Cette puanteur cadavérique vient donc de condamner à mort l’innocence, comme elle relâche actuellement un médecin soupçonné de pas moins de vingt crimes par euthanasie !

Voilà ce qui rend en partie la justice en France, pourrie par des criminels en puissance, qui bien  entendu ont voté pour l’abolition de la peine de mort afin de protéger leurs crimes, leur répugnance, leur larvaire déification à la prostitution de tout ce qui existe. Ne vous y fiez, la Justice n’est pas seulement touchée, tous les corps de l’État sont touchés, y compris au plus haut sommet, par la veulerie, le cannibalisme, le meurtre, la perversion, l’ahurissante décomposition humaine, cette lie de l’Humanité qui devra rendre compte devant les Tribunaux populaires de ses agissements de tortionnaires, d’assassins, de bourreaux, comme on les voit si bien en marche dans la répression inouïe commise contre les Gilets Jaunes, éborgnant, mutilant, massacrant, humiliant, sans que l’ombre d’une compassion quelconque ne vienne orner leurs lèvres de meurtriers. Et cette  boue se présente aux élections, fait office de sa panoplie de prostituée de l’usure en parlant de renaissance, alors que la France est dans l’agonie la plus totale avec ses serviteurs zélés et assassins de l’usure et de leurs féaux.

Cet aréopage de l’abjection humaine vient donc de décréter la mise à mort d’un innocent, dans le mépris le plus total des traités signés avec l’ONU, dans le mépris du droit à la Vie, mais comment pourrait-il en être autrement, l’usine à tuer est en œuvre depuis tant d’années dans cette pauvre France dont le Peuple est mis à mort par avortement et euthanasie pour faire fructifier toute la misère humaine  soignée gratuitement bien entendue, accomplissant en cela le génocide du Peuple de France, et critiquant le régime nazi  pour avoir attenté à la vie, alors qu’il fait la même chose dans la démesure, dans l’ordure, dans l’accomplissement de l’ignominie et de sa servilité à l’ignominie, dans ce bestiaire de la pourriture humaine qui se complaît dans l’abstraction, la virtualité, l’indécence, l’ignorance, l’acculturation, toutes forces composées de la destruction, seule arme de son régime abject, auquel se surajoute maintenant la peine de mort pour les innocents.

Voilà ce qui gouverne, ce qui en partie juge, ce qui en partie contrôle, voilà le mouroir de notre France, de notre Peuple, de notre Identité, de nos malades, de nos enfants, voilà le crime organisé qui s’accomplit sans que se prononce une voix pour contrarier cette bestialité, sinon celle de l’Église Catholique, qui a bien vu là le sordide en marche, la pourriture en marche, cette souillure de l’esprit, de l’âme comme des corps, qui se réjouit et pavane sur des rivières de sang, heureuse des mutilations,  des arrestations arbitraires, des humiliations, heureuse de voir condamner à mort l’innocence, se masturbant très certainement devant  ses ordures choyées par ce qui n’est plus de la bestialité, mais du non-humain, cette chose décrétée par le néant intellectuel, cette chose sans altérité, sans compassion, sans devenir, corvéable à souhait par le prurit de la désincarnation par excellence, ces petits pieds de l’usure innommable qui végètent dans leur conseil d’administration, décideurs de cette monstruosité cadavérique.

Nous attendons que les vrais francs-maçons se dressent contre cette ignominie, mettent aux bancs des accusés les scories qui les insinuent et les rejettent dans la lie qu’ils n’auraient pas dû quitter, nous attendons au regard de la peine de mort infligée à l’innocence le rétablissement immédiat de la peine de mort pour les pédophiles assassins, la castration chimique de cette pourriture humaine s’attaquant au devenir de l’humanité, nous attendons que la peine de mort soit rétablie pour les assassins de femmes et d’enfant, pour toute cette vermine qui n’agite guère la conscience de certains juges, totalement en dévotion devant thanatos. Dans ce régime abject on attendra, et c’est bien pour cela qu’il convient de laminer ses cohortes par des votes massifs de salubrité publique qui rendront à la vie son devenir qui n’est pas celui de se prosterner dans le fumier qu’irriguent ses partis liés aux sectes les plus ignobles que la Terre ait portés qui prônent la peine de mort pour les innocents. Ainsi aux européennes les Françaises et les Français s’ils ne veulent pas être condamnés à mort s’ils sont malades doivent-ils se liguer pour faire tomber ce dépotoir répugnant qui souille notre Nation, son peuple, et son avenir. 

20/05/2019

La dictature des meurtriers en puissance vient de décliner, ne se sentant pas concerné, la grâce de Vincent Lambert, qui est assassiné ce jour, avec le blanc-seing de toute l’ordure inhumaine qui, infiltrée dans toutes les Institutions prône, au nom de son délire maçonnique déviant, la mise à mort de tout un chacun, s’il est en état végétatif ou autre. La France n’est plus une Nation mais un camp de concentration où la nomenclature de la haine du vivant, tue en toute impunité. Et il y en a pour continuer à voter pour cette ignominie qui n’a rien d’humaine, mais tout du sous-humain, du parasite le plus hideux qui puisse exister. On peut se demander comment ces « gens » là, peuvent se regarder dans la glace, tellement ils puent l’immoralité la plus totale.

La Cour d’Appel de Paris :  la Cour « ordonne à l’Etat français (…) de prendre toutes mesures aux fins de faire respecter les mesures provisoires demandées par le Comité international des droits des personnes handicapées [organisme des Nations unies, lui aussi saisi par les parents] le 3 mai 2019 tendant au maintien de l’alimentation et l’hydratation », selon la décision rendue lundi 20 mai.

Ce qui prouve que l’ensemble des Juges ne sont pas dévoués à Thanatos, comme le sont la plupart de leurs collègues en loge maçonnique déviante.

Une information vient de m’être confiée faisant la relation entre l’action du Père et de la Mère de Vincent Lambert, qui se sont opposés farouchement à l’application de la Loi Veil sur l’avortement. On rappellera que le père de Vincent, Pierre, est spécialiste de Gynécologie Obstétrique.

Les masques tombent. On comprendra mieux l’acharnement judiciaire à l’encontre du fils, diligenté par toute la fripouille maçonnique, juge, médecin, politique, et tous les sous humains dévoués à la mort. Le plus scandaleux dans tout  c’est l’attaque de toute cette fripouille contre le fils désarmé, alors qu’il existe dans son cas plus de 1500 personnes actuellement en France.

Où l’on voit que l’on a affaire à des assassins et en aucun cas à des gens normalement constitués, toute une armada pourrissant nos institutions qui s’en servent pour faire valoir leur haine du vivant, au nom de leur dépendance à l’infamie.

De même on comprendra qu’un maçon déviant ne puisse accorder une « grâce » et se contrefiche totalement du devenir de cet homme contre lequel s’acharnent ses « petits frères ».

Les élections à venir doivent nous sortir de cette boue, ce marais putride, qui se révèle un cloaque d’assassins, et rien d’autres, n’en doutons absolument pas au regard de leurs actes ignobles et monstrueux vis-à-vis des faibles, et encore plus lorsque l'acte est guidé par la vengeance, par le refus de la liberté d'expression des uns et des autres, cette putridité s'imaginant "la vérité" alors que ce n'est qu'un point dans la sphère, et qu'elle ne détient rien, sinon sa propre déchéance qu'elle montre si bien dans l'horreur, dans la monstruosité, qui est le propre de la barbarie.»

 

 

La monstruosité est le propre des régimes portant en eux la mort et ses sillons, dans une barbarie inouïe, contre laquelle tout Peuple sain doit réagir afin de les laminer dans la légalité absolue, comme cela s’est produit sur de multiples planètes.

 

 

 

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Mardi 21 Mai 2019 à 06:21 )