Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEVENIR arrow ETRE HUMANITE arrow ETRE HUMANITE arrow Je soutiens Vincent
Je soutiens Vincent PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 06 Juillet 2019 à 13:17

Je soutiens Vincent

 

3 juillet, 11:49 · 

« Vous êtes en train d’ouvrir la vanne d’un eugénisme d’Etat »
Lettre ouverte au docteur Sanchez du Docteur Béatrix Paillot :
« Vincent Lambert n’est pas en fin de vie.
Laisser mourir n’est pas la même chose que faire mourir.
Arrêter délibérément l’alimentation et l’hydratation artificielles d’une personne handicapée qui n’est pas en fin de vie, c’est faire mourir.
C’est de l’euthanasie par omission. »

- à lire en entier -

« Cher collègue,

Vincent Lambert n’est pas en fin de vie.
C’est seulement un homme lourdement handicapé.
L’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation est un moyen infaillible de provoquer la mort.
Laisser mourir n’est pas la même chose que faire mourir.
Arrêter délibérément l’alimentation et l’hydratation artificielles d’une personne handicapée qui n’est pas en fin de vie, c’est faire mourir.
C’est de l’euthanasie par omission.
Le Conseil de l’Europe déclare :
« L’euthanasie, dans le sens de l’usage de procédés par action ou par omission permettant de provoquer intentionnellement la mort d’une personne dépendante dans l’intérêt allégué de celle-ci, doit toujours être interdite. »
(Résolution 1859 du 25 janvier 2012)
Attention, vous posez un acte de mort dont vous ne mesurez pas la portée.
Vous jouez le jeu de l’Etat Français qui n’a inventé la loi Leonetti – Claeys que pour habilement résoudre les problèmes économiques du pays.
Plus les personnes handicapées meurent avant l’heure et plus on fait faire d’économie à la sécurité sociale et on résout les problèmes de retraite..
C’est un eugénisme d’Etat subtil…
En Angleterre, on a voulu faire passer un loi pour autoriser le suicide médicalement assisté des personnes parvenues dans la dernière année de leur vie au motif avoué que c’est dans la dernière année de leur vie que les personnes malades ou handicapée coûtent le plus cher à la sécurité sociale… Présentée ainsi la loi n’est pas passée.
Mais la loi Leonetti Claeys permet habilement cela sans le dire…
Tout l’art est de faire prendre la décision aux personnes handicapées en leur faisant croire que leurs vies sont devenues inutiles.
Et les médias se chargent de manipuler les consciences en disant que les personnes handicapées sont des poids pour la société.
C’est ainsi que l’Etat organise tout pour permettre ces interruptions de vie prématurées, et cela sans avoir l’air d’y toucher.
C’est totalement l’inverse de la culture et de l’éthique de l’accompagnement et des soins palliatifs qui dans ses fondements est au service de la vie humaine jusqu’à son achèvement naturel.
Et sans pleinement le réaliser encore, vous devenez un maillon de la chaine de cet eugénisme d’Etat.
Un jour vous le comprendrez et ce sera trop tard, je le crains…
Derrière Vincent Lambert, ce sont de nombreuses personnes handicapées, et notamment des vieillards qui vont connaitre le même sort.
C’est déjà commencé, mais cela va prendre des proportions qui risquent d’être terribles d’ici peu.
Vous êtes en train d’ouvrir la vanne d’un eugénisme d’Etat monumental qui relève de crimes contre l’humanité, parce que cet eugénisme est organisé par l’Etat dans des lois perverses et que les tribunaux se chargent ensuite de faire appliquer.
En y coopérant, les professionnels de santé se font totalement manipuler par l’Etat et les médias sans s’en rendre compte.
Le mouvement des soins palliatifs s’est complètement fait berner par monsieur Leonetti qui est un beau parleur, mais qui a surtout trouvé le moyen habile de faire faire des économies à l’Etat.
La vérité, c’est cela.
Accueillez-là tant qu’il est encore temps.
Excusez-moi de vous dire les choses aussi simplement, mais en conscience, si je ne vous disais rien, je risquerais d’être complice pas seulement d’un meurtre, mais de tous ceux qui vont suivre une fois que l’on aura mis fin à la vie de Vincent Lambert.

Bien cordialement,

Dr Béatrix Paillot
Gériatre – PH CHI Poissy St Germain en Laye. »

http://www.jesoutiensvincent.com/

 

Nous nous trouvons ici dans une procédure de mise à mort décrétée par des lois induites par les loges les plus noires qui puissent exister. Le national socialisme comme le communisme à la puissance 100 se reflète parfaitement dans cette horreur indigne d’un Être Humain, qu’un animal lui-même ne pratiquerait pas.

On comprendra ce qu’il en est désormais de la gouvernance « en marche », et tout un chacun doit se réveiller de la torpeur de cette dictature qui non content d’appliquer la sédation financière aux handicapés et aux retraités, vient, alors que l’ONU est saisi de sa propre autorité et celles de ses féux, de mette en œuvre la liquidation physique des handicapés.

Cette prostitution à la mort relègue cette gouvernance à la lie la plus totale, mais que cela ne vous étonne au regard de ce qu’elle met en œuvre dans le cadre des manifestations populaires, la tentative de meurtre à tous les niveaux, et surtout la mutilation.

Il n’y a rien à attendre de ce régime d’assassins en puissance, et il convient de liquider de tous les votes leurs féaux, toutes ces choses qui devront être jugées par un nouveau Nuremberg, car ici, en l’espèce, nous sommes devant un crime contre l’Humanité contre lequel toute action doit être mise en œuvre afin de faire condamner ses metteurs en scène et ses « choses » qui osent s’appeler médecins alors que ce ne sont que des kapos aux ordres d’une dictature pire que celle du nazisme comme du communisme réunis, des assassins en puissance, au même titre que ceux qui ont décrétés la solution finale pour nos concitoyens et concitoyennes d’origine Juive.

L’heure est grave pour le devenir de notre civilisation, de nos enfants, de nos petits-enfants, tout un chacun doit combattre cette ignominie qui voudrait ainsi disposer de tous pour l’assassiner « légalement ». Il n’y a pas de légalité dans le meurtre, il n’y a que des meurtriers, qu’ils soient médecins, juges, hommes ou femmes politiques, lorsqu’ils mettent en œuvre cette mise à mort d’un handicapé, ce qui relève de la bassesse d’une sous bestialité qui ne veut pas se nommer, digne de la SS abattant froidement les uns les autres, sans états d’âme.

Il convient d’abroger cette loi issue de l’esprit répugnant de loges avariées qui pourrissent la France depuis la « révolution » dite « française ». Il est vrai que lors de cette révolution, ces meneurs prévoyaient de liquider le quart des Françaises et des Français et ne se sont pas gênés pour organiser le génocide des Vendéens.

On n’en attend pas moins de leurs dignes successeurs qui sont la plaie de l’humanité par excellence, qu’il faut boycotter lors de tous les votes, afin que la France ne soit pas un nouveau camp de concentration.

 

Vous doutiez être dans un régime de nazis ? Les mêmes tares se mettent en place.

https://www.yanous.com/news/focus/focus051118.html

http://www.gauchemip.org/spip.php?article16015

https://informations.handicap.fr/a-nazis-extermination-handicapes-9834.php

http://www.libertepolitique.com/Aller-plus-loin/Histoire-Memoire/Quand-le-Regime-nazi-euthanasiait-des-handicapes-inutiles

https://dailygeekshow.com/programme-nazi-aktion-t4-extermination-handicapes-allemagne/

https://www.geo.fr/voyage/nazisme-aktion-t4-la-mise-a-mort-des-inutiles-161366

 

Dernière Mise à jour ( Dimanche 07 Juillet 2019 à 12:08 )