Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow Les assassins en marche
Les assassins en marche PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 30 Juillet 2019 à 13:09

Les assassins en marche

Bien tristes nouvelles de ce petit pays de France, sur cette petite Terre aux confins d’une Galaxie lointaine, mais lisons :

« La France ressemble de plus en plus au Chili de Pinochet. Le Peuple de France est mutilé, éborgné, emprisonné, raflé, et assassiné. Toute la vermine du monde s’y défoule dans un déni du droit le plus total. Et cette vermine demande aux autres Nations de libérer des opposants, et cette vermine de larves de l’usure poursuit son activité putride, signant le CETA, en recevant cette égérie fabriquée par les multimilliardaires répugnants, une prostituée au capitalisme vert. L’indécence devient la Loi, la chienlit le message, la déliquescence l’honneur, il n’y a plus rien à attendre de cette boue qui récompense le meurtre par des médailles, qui traite de cons les journalistes s’intéressant à ses barbouzes, qui s’imagine faire étalage avec quelques minables payés pour faire des photos avec la monstruosité sur pieds, qui s’imagine par des discours télévisuels tromper le monde sur son association de malfaiteurs et de tueurs patentés, en essayant de se disculper sur l’assassinat de Steve. Ce dernier assassinat est symbolique de cette erreur de la nature en gouvernance, de ce parti pire que le pétainisme, un parti de nazi et de communistes grégaires, un parti nazi communiste tout dévoué et aux ordres des banquiers ignobles qui vivent grassement des intérêts, qui sont leur droit de cuissage sur les populations entières.

L’injure, le mensonge, la propagande sont les mamelles de cette perversion inhumaine, sans altérité, sans le moindre sentiment, sans la moindre humanité, des pions de la City, petits valets qui n’ont de cœur que leur portefeuille pourri par des actifs viciés. Voilà ce que l’on présente au monde, voici ce qu’est la France ce jour, un marais de boue dans lequel se prélassent tous les bobos, les égéries de la dépravation, les tueurs patentés, les criminels en cols blancs, les pédophiles, toute la puanteur glauque que l’humanité peut engendrer. On apprend que le Président de la Russie va venir en France, qu’il ne regarde ce que la puanteur diachronique va seulement lui montrer, la France c’est aujourd’hui pratiquement dix millions de chômeurs, une immigration massive de remplacement de la population Française, des droits pour l’immigration, aucuns droits sinon que ceux du racket pour le Peuple de France, la France c’est la dictature la plus ignoble que la terre ait connue, se masquant sous les voiles de la Démocratie comme de la République conchiée par les valets en gouvernance qui se complaisent dans de fins soupers avec les amis des amis, pendant que trois millions de pauvres cherchent à manger !

La France est la souillure de ce monde sous le régime maçonnique et sectaire déviant qui s’y est installé, une souillure qui vient des États-Unis, avant l’élection du président Trump, la France c’est le produit de la fondation franco américaine et de la maçonnerie délictueuse, le règne de la pédophilie et de la mutilation, des arrestations arbitraires et des rafles, dignes de celles du Vélodrome d’Hiver, la France c’est le règne des assassins, comme on vient de le voir avec l’assassinat de Steve, et combien d’autres, dont on méconnaît le sort. La France c’est le règne des barbouzes et de la fripouille associés, la France c’est le déshonneur, la tribalité des escrocs, des voleurs, des pervers, des meurtriers en tout genre, toute une lie qui se protège via une justice aux ordres totalement minée par la maçonnerie déviante. La France c’est le racket permanent pour les multinationales, pour ces « choses » qui se considèrent pour la plupart dégagées de toute obligation envers leur Nation, dont on attend qu’une chose, qu’elles la quittent à jamais car la France n’a pas besoin de larbins de l’usure.

La France est la gangrène incarnée dirigée par la gangrène pestilentielle des sectes et des pédophiles associés. Voilà ce que doit retenir le Président de la Russie, et surtout ne recevoir aucune leçon de morale d’une gouvernance qui relève de la Cour Pénale Internationale au regard de ses actions criminelles envers la majorité du Peuple de France, savoir les Gilets Jaunes, comme d’ailleurs envers les Peuples Libyen et Syriens. Aucune Française comme aucun Français qui se respecte ne cautionne cette gouvernance mafieuse par excellence, dictatoriale par incapacité notoire. Nous souhaitons voir là dans la visite du Président de la Russie qu’il ne regarde seulement et n’écoute seulement ce que l’hypocrisie la plus ubuesque souhaite lui présenter, mais porte un regard magistral sur le désastre que nous connaissons en France, un désastre sans commune mesure avec tout ce que son Histoire nous a enseigné, le désastre né de l’acculturation la plus profonde de ce qui prétend représenter son Peuple, des « choses » insignifiantes menées au pouvoir à grand cri de médiatiques errances, convoitant des retraites dorées, des avantages exorbitants, toute une lie de l’humanité qui n’est que prébendes, une écurie de lâches et de dégénérés comme de pervers qui s’imaginent une élite alors que ce n’est dans cette société que parvenus par carnet d’adresses ou par promotion canapé.

Toute une fange que la France doit subir, dans le respect des règles démocratiques, qui espérons le verront ce bestiaire relégué dans ses chaumières, et surtout déchu de tout droit civique, car il est inconcevable que des gens qui travaillent pour la destruction de la France, des Françaises et des Français, se trouvent en plus honorés pour leur service ! Les Françaises et les Français se réveillent de cette glauque permission issue de la pestilence humaine qui met en esclavage l’Humanité. Gageons que le mouvement des « gilets jaunes » ne soit rien à côté de ce qui s’avance, le Peuple dans sa maturité qui saura remettre à sa place ces petites choses qui déshonorent la France et son Histoire. D’ores et déjà ce Peuple sait qu’il ne peut accorder aucune confiance à ce qui régit, et encore moins à ses chiens de guerre, qui ne sont pas là pour le défendre mais bien pour le tuer, l’estropier, l’avilir, et ce en contravention formelle avec toutes les Lois Humaines, d’ores et déjà il sait qu’il ne peut faire appel à la justice, totalement minée et aux ordres, d’ores et déjà il sait qu’il ne peut accorder la moindre écoute aux médiatiques errances, d’ores et déjà il sait qu’il vit dans un camp de concentration dont les barbelés sont l’immigration massive d’un côté, et l’usure de l’autre, marraines de la stupidité d’un pseudo-réchauffement climatique dû à l’activité humaine, inventé de toutes pièces pour racketter l’humanité.

Et bien pire, permettre d’assassiner légalement, après l’euthanasie, la sédation, l’avortement, des populations entières, au motif de leur existence qui ne serait pas en adéquation avec leur capacité de production économique. Nous en sommes là sur cette petite Terre, et dans notre petite France, devenue un camp de concentration à ciel ouvert où les kapos vivent de toute la crasse morbide des trafics, d’armes, de drogue, de trafics humains et d’organes humains, dans le silence feutré, au nom de la « paix » sociale,  de ce qui prétend gouverner, nous en sommes là dans notre pauvre petite France, voyant s’agiter des drapeaux qui ne sont pas le sien, voyant l’infection purulente qui se soigne actuellement aux États-Unis par arrestation massive, gagner tous les terrains de la société, avec pour maître mot l’avilissement des Françaises et des Français dans cette boue qui est le brouet de ce qui gouverne, cette fiente indigeste du genre, de la pédophilie, de la vermine perverse et criminelle qui s’autoprotège via ses juges aux ordres.

Nous en sommes là, et certains diront que ce n’est pas assez, mais à force de tirer sur la corde la corde se rompt, et lorsqu’elle cassera, je ne le répéterai jamais assez, la majorité se lavera les mains du sort que le Peuple décidera pour celles et ceux qui ont cherché à le flouer, à l’anéantir, à l’avilir. »

Bien des planètes ont connu ce sort peu envieux, avant que leur population ne se dresse contre l’infamie, en écartant à jamais les fléaux qui la menaçaient. À suivre…

© Vincent Thierry