Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator
 
Home arrow ALL TEXTS arrow CIVILISATIONS arrow Réveil douloureux pour la dictature :
Réveil douloureux pour la dictature : PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Décembre 2005 à 19:57
Réveil douloureux pour la dictature :
Ce jour marque une nouvelle ère, celle de la responsabilité des citoyens face à leur destin. Ils viennent de refuser le dictat de la pensée unique et haineuse de ces "élites" politiques qui ne sont que les rouages et les pions asservis de structures irrespectueuses du seul droit de vivre des Peuples comme des Etres humains. Les racines n'ont pas été déjouées par leur jeux stipendiaire de peur et de terreur conjuguées, mobiles pavloviens par excellence qui ce jour sont réduits à néant par la participation massive des citoyens à un vote dont les arcanes reposaient soit sur l'asservissement soit sur la liberté suivant la réponse à naître ou prospérer. Le choix de la Liberté vient d'être fait et cela est rassurant, car il était loin d'être acquis après le matraquage médiatopolitique orchestré et organisé autour de ce vote. Les conséquences immédiates sont nombreuses et déjà déferlent sur tous les fronts, au delà des tentatives de récupération politique qui ne sont que de pâles reflets de la réalité qui vient d'apparaître en pleine lumière. La première conséquence mise en évidence est non pas contrairement à ce qui est affirmé, celle d'un rejet de la notion européenne mais d'un désir profond de resituer l'Europe au sein des nations, une Europe respectueuse des Peuples, de leur identité et de leur volonté. Ici explose l'autoritarisme couronné des apprentis au pouvoir de strasbourg. N'est pas César qui veut, le coup d'état fomenté par ces dictateurs de la démocratie à la pensée unique se révèle obéré par cette notion identitaire qu'ils avaient oublié et qu'ils devront désormais reconnaître s'ils veulent continuer à régner. Quand comprendra t'on que la politique n'est pas l'arène de quelques un mais de tous, que tenter de diriger sans l'assentiment du Peuple, c'est se condamner irréversiblement à disparaître, l'histoire européenne le montre, et il convient de constater que les donneurs de morale européenne sont ignares de cette histoire! Drame de l'ignorance asservie à l'abstraction de l'utopie générée par des faiseurs de mensonge ! Identité renouvelée, renaissante malgré le broyage médiatopolitique, voici ce qu'il convient de retenir de ce vote, qui, il faut le reconnaître, a été permis par la classe dirigeante de notre pays, preuve que tout n'est pas pourri au pays de la liberté! Et me dira t'on quel devenir pour notre petit pays de France, mais l'avenir de rayonner comme il l'a toujours fait, n'en déplaise aux donneurs de leçons qui manient la volonté du Peuple comme on manie un fouet, en faisant accroire que notre pays va disparaître dans une agonie stérile ! Il suffit de cette morgue de perdant enchaîné a ce qui ne représente qu'une abstraction pour le bon sens, une abstraction dont ne veulent pas les Peuples, hors ceux bien sûr exsangue économiquement qui en tirent un remarquable profit. Je ne saurais trop rappeler que la constitution a été élaborée pour quinze pays dont la viabilité pour certains d'entre eux était précaire, et qu'il a été demandé au Peuple de l'entériner pour vingt cinq, les derniers étant obérés au niveau économique. Est c'est bien de ce problème qu'il convient aujourd'hui de débattre, car il conditionne tout le devenir de l'Europe, de ses habitants! Veut on une Europe inévitablement alitée dans le paupérisme ou bien une Europe forte,forte économiquement donc forte politiquement, veut on une Europe réduite à la plus simple expression du servage enferrée dans les chaînes d'une bureaucratie dictatoriale gérant le paupérisme, ou une Europe démocratique respectueuse de la liberté d'expression, ouverte sur le monde et non stagnante dans ses moires aisances, apanages d'élites qui n'en ont que le nom, mais en aucun cas le charisme et la détermination! Voici le sujet qu'il conviendra de débattre rapidement si l'on veut que l'idéal européen renaisse de ses premières cendres qui ne sont pas moindres car nées dans le pays de la liberté, de la révolution, de l'empire, et qui n'a de leçon à recevoir de personne, surtout pas d'apprentis dictateurs qui ont fait fi de la démocratie, qui ont ignorés ce qui ne peut être ignoré, le Peuple! Qu'ils sachent ici que l'Ame d'un Peuple est indestructible qu'ils le veuillent ou non et qu'il conviendra désormais qu'ils en tiennent compte lors de l'étude irréversible, malgré ce qu'ils disent (belle image de la dictature!) des arcanes de cette constitution qui se doit d'être réécrite afin qu'elle existe au regard de la multiplicité concernée par son idéal! l'Europe de la Liberté et non l'Europe de l'esclavage ! A défaut ils risquent de se retrouver enlisés dans une multiplicité de fronts qui feront chavirer ce magnifique vaisseau, qui ce jour reste à quai faute d'un commandement respectueux de son équipage! Et ce serait bien dommage de ne pas tirer une leçon de cet enseignement vécu, car l'Europe est nécessaire au devenir de notre avenir, mais pas à n'importe quel prix, et surtout pas au prix de la Liberté pour laquelle tant d'européens se sont battus et ont donné leur vie ! Ancêtres des uns et des autres dont le sacrifice ne peut rester vain !

Painful alarm clock for the dictatorship:

This day marks a new era, that of the responsibility for the citizens vis-a-vis their destiny. They have just refused the dictat single and heinous thought of these political "elites" which are only the wheels and the controlled pawns of disrespectful structures of the only right to live People like human Beings. The roots were not thwarted by their plays mercenary of combined fear and terror, mobile Pavlovian par excellence which this day are reduced to nothing by the massive participation of the citizens in a vote from which the mysteries rested either on control or on freedom according to the answer to be born or thrive. The choice of Freedom has been just made and that is reassuring, because it was far from being acquired after the bludgeoning mediatopolitic orchestrated and organized around this vote. The immediate consequences are numerous and already break on all fronts, beyond the attempts at political recovery which are only of pale reflections of the reality which has just appeared in full light. The first consequence highlighted is not contrary to what is marked, that of a rejection of the European concept but of a major desire to put in perspective Europe within the nations, respectful Europe of the People, their identity and their will. Here the crowned authoritarianism of the apprentices to the capacity of Strasbourg explodes. Is not César who wants, the coup d'etat fomented by these dictators of the democracy to the single thought appears obéré by this concept identitaire that they had forgotten and that they will have from now on to recognize if they want to continue to reign. When you are included/understood that the policy is not the arena of some one but of all, that to try to direct without the approval of the People, it is to condemn itself irréversiblement to disappear, the European history shows it, and it is advisable to note that the donors of European morals are ignares of this history! Drama of the ignorance controlled to the abstraction of the Utopia generated by makers of lie! Renewed identity, reappearing in spite of crushing mediatopolitic, here what it is advisable to retain of this vote, which, it should be recognized, was allowed by the leading class of our country, proof that all is not rotted with the country of freedom! And will say you to me one what a to become for our small country of France, but the future to radiate as it always did, with due respect to the donors lessons which handle the will of the People like one handles a whip, by making accroire that our country will disappear in a sterile anguish! It is enough to this mortuary of connected loser has what represents only one abstraction for the good direction, an abstraction whose the People do not want, out those of course bloodless economically which benefit remarkable from it. I could not recall too much that the constitution was worked out for fifteen countries of which viability for some of them was precarious, and which it was requested from the People to ratify for twenty five, the last being obérés at the economic level. Is it is well of this problem that it is advisable today to discuss, because he conditions all to become to it Europe, of his inhabitants! One Europe inevitably confined to bed in pauperism wants or strong, strong Europe economically thus strong politically, wants one Europe reduced to the simplest expression of serfdom enferrée in the chains of a dictatorial bureaucracy managing pauperism, or respectful democratic Europe of the freedom of expression, opened on the world and not stagnant in its moires eases, prerogatives of elites which have only the name of it, but to in no case the charisma and the determination! Here the subject which it will be advisable to discuss quickly if it is wanted that the European ideal reappears of its first ashes which less because were not born in the country from freedom, the revolution, of the empire, and which does not have a lesson to receive from anybody, especially not apprentices dictators who made fi democracy, which was unaware of what cannot be ignored, the People! That they know here that the Heart of People is indestructible that they want it or not and that it will be appropriate from now on that they hold account at the time of the irreversible study of it, in spite of what they say (beautiful image of the dictatorship!) mysteries of this constitution which must be rewritten so that it exists in comparison with the multiplicity concerned with its ideal! Europe of Freedom and not Europe of slavery! With defect they are likely to be found enlized in a multiplicity of faces which will make capsize this splendid vessel, which this day remains with quay for lack of a respectful command of its crew! And it would be well damage not to learn a lesson from this lived teaching, because Europe is necessary to becoming of our future, but not at any price, and especially not at the price of the Freedom for which so many Europeans fought and gave their life! Ancestors of the ones and others whose sacrifice cannot remain vain! © Vincent Thierry
Dernière Mise à jour ( Lundi 01 Janvier 2007 à 09:14 )