Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DES ARTS arrow POESIE arrow CIVILISATIONS arrow La putrescence
La putrescence PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Jeudi 09 Juillet 2020 à 10:07

La putrescence

Petites nouvelles de cette petite planète, aux confins des univers où la boue cherche à persévérer, alors qu’elle est désormais visible comme jamais. Mais lisons :

« Pour masquer l’intolérable génocide, la gouvernance veut faire peau neuve, déclenchant l’hilarité générale au regard de ses choix précipitant dans l’abîme son usurpation, voyant des apprentis en loge se manifester pour quérir les postes vacants, d’un premier s’illustrant par ses appartenances à une loge devenue avariée, qu’il représente parfaitement, voyant l’intérieur prémunir d’une enquête pour viol l’impétrant, ce qu’il n’aura pas de mal à initier compte de ce qui va se prélasser à la Justice, défenseur de terroristes et djihadistes, tandis qu’aux Arts et aux Lettres, on nomme l’égérie d’une émission vulgaire et acculturée, réfugiée politique s’il en fallait aux fins d’étaler sa misère intellectuelle sectaire bêtifiante.

Nous sommes désormais en France à l’apothéose de la dégénérescence à tout point de vue, dans cette hydre où la perversion domine, où l’amalgame des mots sans queues ni têtes se gargarise dans la fétidité, la pourriture, l’abjection, la fange, qui est le marais commun de toute la clique barbare qui s’unit afin de détruire la Nation, son Peuple, ses racines, dans un charivari de pestilence trotskiste et raciste de bon aloi qui n’a d’autre expression que la haine des gens de souche, la haine des Blancs, la haine la plus glauque qui soit, se masquant sous des antis racisme de circonstance qui ne trompent personne, sauf le gruau de ce marais pestilentiel dont la puanteur insurge le monde qui se respecte.

Les tueurs se sont réfugiés qui dans les Mairies, qui dans les Ministères, qui dans des structures sans le moindre intérêt pour la Nation, et éructent leur venin au nom d’une deuxième vague d’un virus qui a déjà muté et commence à trépasser, ce qui les fera jouir comme jamais, la première vague leur ayant permis de mettre en place leur talent de kapos de camps de concentration, dans l’ignominie et l’abondance de l’ignominie, via des décrets somptuaires que personne n’oubliera lorsqu’ils paraîtront à la barre des tribunaux pour s’expliquer de leurs crimes répugnants.

Cette faune est en marche, avec ses valets, ses serviles, ses choses malpropres, puantes d’affaires innommables, de parjures, de meurtres en réunion via la pédophilie de certains de leurs membres attitrés, se léchant la babine, les uns les autres en trémoussant de l’anus avec beaucoup de reptations pour mieux se procurer ce plaisir insane de ce qu’ils appellent le pouvoir, qui n’est ici que l’antithèse du pouvoir, car un pouvoir sans autorité morale n’est que la lie de toute société, la litière de toute la déshumanisation qui soit, un pouvoir même pas de nain, mais de cloportes assoiffés de prébendes, de larves qui font payer le tribut de leurs vols à un Peuple pratiquement, ce jour, totalement égaré, voyant jusqu’à ses membres voter pour l’infamie, la répugnance et ses idoles.

Que l’on se rassure, au regard des dernières élections les vainqueurs naissent de l’abstention remarquable, 60 % de Françaises et de Français ne sont pas déplacés pour voter pour la ruine de leur Nation, cette assemblée de miasmes putrides, impétrants glauques et sordides qui n’ont pour faciès que la haine du Peuple de France, si bien nantis par ces choses qui parlent d’écologie et qui regardent grossir leur portefeuille, via des sociétés dites de pensées alimentées par des milliardaires pourris jusqu’à l’os qui représentent la subversion la plus totale et totalitaire qui soit, car maquignons de la désintégration dans tout ce qu’elle comporte.

Cette engeance est conduite par le troupeau originel, dressé là-bas aux Usa, toute une lie de fasciste trotskiste raciste et barbare, ne supportant pas l’honneur, la grandeur, l’Histoire avec un H majuscule, car dans l’incapacité totale d’en attraire seulement un grain de poussière, attendant tout, ne donnant rien, pillant, volant, violant, toute une éructation qui a trouvé sa résonance en France et dans certains Pays d’Europe soudoyés par cette pernicieuse entente entre les mondialistes esclavagistes qui pourrit la planète depuis plus de trois siècles et qu’il faudra, comme est en train de le faire le Président Trump, renvoyer devant les Tribunaux pour qu’ils répondent de leurs vols, de leurs génocides, de l’acculturation qu’ils représentent et répandent comme des chiures de mouche dont ils sont le couronnement.

Cette puanteur cadavérique gémit, éructe, divague, condamne, voyant devant l’éveil des Êtres Humains que leur sous-humanité ne prend plus, ne prends pas, l’Être Humain ne pouvant en aucun cas s’abaisser dans leur fange, une fange stérile née du vol par l’usure voyant se rengorger la fétidité la plus tribale qui soit qui devra être laminée sans la moindre concession, si l’Humanité veut encore respirer. On voit là ses laquais se précipiter pour inventer un pseudo-vaccin pour ficher la terre entière, via une puce quantique dirigée par la 5 g aux mains d’une intelligence artificielle déviante qui décidera pour les uns et pour les autres de degrés de liberté dans cette auge à porcs que constitue le nouvel ordre de leur monde.

La France est actuellement au cœur de cette auge de pourceaux, de pédophiles, de violeurs, de voleurs, de meurtriers sans foi ni loi, de corrompus ataviques et pernicieux, qui s’imaginent pouvoir, alors qu’ils en sont l’inverse, et n’est-ce pas normal, leurs petites sociétés de maçons avariés ne s’enchantant que dans le retour à la matière brute, aidés en cela par les sectes en nombre qui les appellent à encore plus de témérité pour naître le vide, l’aspiration des débiles mentaux, de ceux qui ne savent ni créer, ni éveiller, mais bien au contraire abaisser et désintégrer, une sous-humanité immonde dont l’Histoire jugera l’horrible déliquescence.

Ce jour est ainsi, montrant la viscosité la plus ténébreuse à tout un chacun, que tout un chacun pourra juger en l’éliminant de son esprit, car l’esprit ne mérite absolument pas de s’y épancher et encore moins de la côtoyer, tant elle pue le sang et les larmes, la mort et le génocide des Peuples de cette petite Terre. Ubuesque cette mise en scène va faire face à une crise économique parfaitement organisée par l’usure et ses féaux, dont on voit aujourd’hui les prémisses, une crise instrumentalisée par la haine de l’humain, par ces choses qui se réfugient dans leurs conseils d’administrations, qui ne veulent pas apparaître mais que l’on voit si bien en marche dans les banques centrales, dans cette banque des règlements internationaux qui n’est qu’une usurpation effectuée par la ladrerie, la lâcheté, l’incapacité, l’usure totalitaire.

Ce système devra être détruit totalement, nettoyé de fond en comble et les Nations devront reprendre tous leurs droits, et notamment celui de battre monnaie, une monnaie basée sur l’Or et non les fantasmes de la boue qui invente de l’argent qui n’existe pas, et sur lequel, entendez-vous bien, ils commettent des taux usuraires, se nourrissant ainsi de l’humanité comme ils le font très certainement pour certains du sang de nos enfants assassinés dans leurs loges monstrueuses, dont les affaires Epstein, Dutroux et compagnies ne représentent même pas le milliardième de ce qui se précise de jour en jour, via les arrestations massives, notamment aux USA, de cette sous animalité qui les pourvoie en enfants et autres.

Les Institutions sont totalement pourries de cette vermine, et c’est bien pour cela, que tenus par leurs meurtres et par leurs vices, les choses qui soi-disant gouvernent, ne gouvernent rien, mais bien au contraire aident à la mise en esclavage de notre Humanité, de peur d’être dévoilées. Ce voile est aujourd’hui transparent, les actions en justice aux USA se précisent, et ne concerneront pas simplement cette Nation mais bien toutes les Nations, et c’est fort heureux, car il est temps de briser ce miroir opaque, ce mur de verre de l’infection qui ronge les Nations, de ces sectes répugnantes qui, par ce qu’elles croient que l’intelligence c’est l’argent, alors que c’en est l’inverse, s’imaginent maîtresses de ce petit monde.

L’esprit souffle où il veut, et face à leur catatonie, la Race de l’Esprit s’affirme, au-delà des Races physiques, et cette Race vaincra cette sous-humanité, qu’elle le veuille ou non, qu’elle fasse quoi que ce soit, ou que ce soit, car désormais tous ses actes sont visibles, ce sont les actes de la barbarie totalitaire, les actes du mondialisme esclavagiste masquant ses actes dans un anti ceci dans un anti cela qui fait rire la Terre entière, la Terre qui se respecte et qui peut désormais contempler ce que sont l’ignominie et la bassesse, la malfaisance chronique et atavique, si bien représentées dans cette nouvelle gouvernance en France, le cœur même du problème qui ne trouvant plus de réponse aux USA s’en vient de nouveau errer dans le cœur de notre Europe pour la souiller de son infection bien pire que celle de tous les coronavirus associés.

Le temps est l’allié précieux des Peuples qui s’éveillent de leur torpeur, voyant le mensonge et la propagande sans fins des médias aux ordres, repaires de la pédophilie par excellence, voyant la bêtise accouplée à la hideur idéologique en gouvernance, voyant ce marais qui voudrait diriger ce monde, ce dont il est incapable, car nanti d’une seule volonté, la destruction. Le temps passé des interrogations viendra, et le temps des actions viendra aussi, des actions d’une simplicité extrême qui verront balayer les scories des pouvoirs, par des votes de salubrité publique, par des jugements du Peuple, et non des jugements de Cours sans autorité, sinon celles de pouvoirs sans autorité ni clairvoyance. Ce temps vient, et rien ni personne ne pourra l’enrayer. Il est bien trop tard pour les écuries d’Augias. »

Bonnes nouvelles sur cette petite planète, dont on voit certains Pays évacuer les scories de leurs prairies, mais dont on voit aussi le travail à effectuer par les Peuples soumis encore au sordide et ses alluvions croupis. À suivre…

Dernière Mise à jour ( Jeudi 09 Juillet 2020 à 11:07 )