Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DES ARTS arrow POESIE arrow CIVILISATIONS arrow L'opération T4 française
L'opération T4 française PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 14 Août 2020 à 06:11

L’opération T4 française

 Ludwig Müller von Hausen

«  Nous devons démoraliser les peuples par la convoitise et la haine, par les luttes et les guerres, par les privations, la faim et la diffusion des ÉPIDÉMIES, afin que les goys ne trouvent aucune autre issue, que de se soumettre à notre pouvoir de l’argent et à notre pleine domination. N’accordons aucune pause aux peuples, sinon le moment désiré n’arrivera probablement jamais. »

Petites nouvelles de cette petite Terre et notamment d’une de ses Nations soumise à la dictature de la médiocrité et de la sous bestialité, mais lisons :

« De l'euthanasie au génocide, nous vivons actuellement en France les prémisses de cette inhumanité totalitaire, qui touche principalement les populations de souche, le récent vote de l'assassinat des enfants à terme de 9 mois, - pour mieux vendre leurs organes, récupérer leur sang entaché par la violence inouï de leur avortement, pour mieux récupérer leurs cellules pour faire des masques de beauté à la sous humanité cannibale - l'assassinat de nos aînés par défaut de soins décrétés, devrait commencer à faire réfléchir le Peuple de France, qui est en danger de mort avec la structure maçonnique et sectaire déviante spoliant son pouvoir afin de le réduire à néant, au profit de l'esclavagisme le plus dantesque qui soit.

Après l’opération T4 initiée par le régime nazi, sous la houlette du neurologue assassin Julius Hallervorden, l'histoire se répète en France avec des décrets génocidaires imposés par la sous-humanité, à l’image de la précédente, par excellence, digne de cette dictature nationale socialiste qu'a connue l'Allemagne. Aujourd'hui la tuerie est méthodique, les personnes âgées, les personnes malades, tout cela effectué via des kapos aux ordres dans les instances médicales, des corrompus aux laboratoires, tout un aréopage de décérébrés en loge le plus souvent, eugénistes et répugnants, qui du matin au soir égrainent leur folie dans les médias, en la faisant croire comme la panacée permettant de lutter contre un "virus" inventé de toutes pièces, la finalité de l'action relevant d'une pseudo-vaccination contenant la nano particule qui permettra via l'intelligence artificielle déviante et la 5G de liquider toute population humaine n'agréant pas à la barbarie politique soutenant le génocide.

On analysera avec intérêt les crimes commis par ce régime en fonction de l'origine des populations, et on s'apercevra avec dégoût qu'elle touche principalement la population de souche. Le racisme ici est à son sommet. Nous sommes bien en face d'un génocide des populations européennes et des populations d'origine caucasienne, fomenté par une sous-humanité de primates sans le moindre intérêt pour le devenir de l'Humanité, une Humanité qui doit en tirer les conséquences.

Les évènements se suivent et se ressemblent point à point, parfaitement organisés par la finance apatride déshumanisée, acculturée, pédo criminelle en essence et en substance, dont les tenants et aboutissants n’ont pour but que d’instaurer leur barbarie dictatoriale, un règne de valets de l’usure sur des esclaves consentants et qui, s’ils ne le sont pas, seront irrémédiablement réduits à néant, volontairement ou non. Le sens de l’histoire s’inverse, toutes les valeurs disparaissent au profit de la lie de l’humanité, cette sous-humanité qui au motif de ses valeurs capitalisées s’imagine le devenir et l’avenir de l’Humanité.

Suivent dans ses escarcelles, les vendus, les corrompus, les larves attraits par leurs vices et leurs meurtres, tout un aréopage si bien représenté dans cette Nation que l’on nomme encore la France, où sont assassinés sans vergogne ses aînés et ses enfants de 9 mois à naître, où la muselière devient le symbole de l’asservissement et de la soumission, dans l’attente du « vaccin » providentiel qui permettra à la racaille internationale de finaliser ses plans eugénistes, via une nano particule dirigée par l’intelligence artificielle déviante et ses capteurs relevant de la 5g, permettant de liquider tout être contrevenant à sa mise en esclavage sexuel ou économique.

Voilà ce qui parade dans notre Nation, sans mystères, désormais se voyant pousser des ailes dans l’ordure, la démonstration du meurtre, le génocide éclairé, où mijotent des sous humains n’ayant pour seul désir que de voir anéanti toute civilisation humaine au profit de leur civilisation de déchets, sans honneur, sans grandeur, se vautrant dans la fange, le marais de cette engeance criminelle voulant voir tout un chacun de son acabit, une vermine sans nom qui souille la terre qui la porte, un petit pourcentage de l’Humanité, qui parce qu’il dispose d’avoir, avec une intelligence de bassets, voudrait ainsi réduire tout humain à sa lâcheté moribonde, à sa déficience intellectuelle et spirituelle, à sa léthargie bestiale, à son hypocrite néant.

L’Humanité doit se lever en masse pour isoler cette putridité et la déclarer hors la loi, la traduire devant les tribunaux populaires pour crimes, génocide intentionnel et organisé comme on les voit si bien appliqué dans notre Nation, où les Caucasiens, dans un racisme porté aux nues par ses dirigeants sont assassinés journellement dans les rues, où les Ehpad comme certains hôpitaux ressemblent de plus en plus à des camps de concentration où tuent avec l’habilitation de la gouvernance et de ses féaux, des kapos infâmes, dignes des SS et de la Tcheka, de minables tueurs en série ayant acheté leur diplôme de médecin pour satisfaire à leurs besoins bestiaux.

Il n’y a rien à espérer de cette pourriture incarnée qui se veut dirigeante, refuge des nazis comme des communistes assoiffés de sang, des nazis communistes qui œuvrent sans altérité à la destruction, en se bourrant de cocaïne, la gestuelle de certains et certaines ne laissant souffrir aucune objection sur ce sujet, un vivier de renégats n’ayant pour fanion que la haine d’eux-mêmes pour la plupart, des égouts sur pieds qui se nourrissent de leurs meurtres dans leurs loges noires, massacrent des enfants pour se nourrir d’adrénochrome, toute une ribambelle de larbins les pieds en équerre, portant leur tablier en peau de bouc pour cacher ce qui leur sert de guide, leur sexe vautré dans la fange et l’immondice.

Cette vermine se gausse, insulte, menace, cette engeance malsaine, puant la mort, prêtrise de Thanatos et de ses règnes par-delà l’antiquité, ces bêtes sauvages sous animales et singulières, ne méritent que l’opprobre, la condamnation à mort pour leurs eugénistes, leurs pseudos médecins, toute cette quincaillerie de balivernes, de sornettes, de pestilence, déguisé, se permettant d’insinuer dans l’esprit ce qui n’existe pas, pour toucher les dividendes de leur corruption lamentable, des sous étrons qui glosent du matin au soir pour vous faire accroire à leur bestialité comme à leur prétention à la bestialité, toute une faune qui devra passer devant les tribunaux pour répondre de son génocide, cela viendra, les dictatures ne pouvant perdurer bien longtemps.

Aux USA le Président Trump se bat contre ce marais putride, les premières manifestations anti muselière commencent à prendre de l’ampleur, au Canada, en Allemagne et dans d’autres Nations, le temps est compté pour la vermine qui se servant du leurre sanitaire veut faire disparaître l’humain, et notamment la Race Blanche, au profit de cette sous chose que l’on nomme le transhumanisme, tare collective des incapables et des impuissants à la création, qui ont besoin d‘une cane pour marcher, donc de l’intelligence artificielle pour faire valoir leur néant intellectuel comme spirituel, une intelligence artificielle qu’il sera très facile de détourner afin qu’elle se retourne contre ces avatars qui veulent s’en servir pour réduire l’humain à néant, une intelligence artificielle qui devra respecter l’humain ou bien disparaître totalement.

Le temps des assassins est à son point culminant, il ne peut désormais plus que redescendre dans ses bas-fonds dont l’ont tiré les viaducs de la haine et de la débilité mentale avancée, de l’hystérie et de ses conflits si bien représentés dans certaines populaces affamées, telles des sauterelles, n’ayant rien inventé sinon que la mise en esclavage, et dont les actions seront réduites à néant définitivement lorsque le niveau de conscience de l’Humanité aura accédé à la réalité et ne se perdra pas dans leur virtualité de pédants incultes et destructeurs, de malfaçons organisées et légiférées tendant à détruire la pensée au profit de l’étron qui est devenu la panacée de ce que l’on ose appeler l’Art, qui aujourd’hui reflète parfaitement la société décadente que nous sommes sur une face de cette terre obligé de subir.

La sous bestialité est son triomphe, la criminalité son dieu, faisant surgir du néant tous les golems de la puanteur qui n’a plus rien d’humaine, et c’est bien pour cela qu’il convient désormais de parler de sous-humanité, face à l’Humanité qui se respecte et se fait respecter dans sa diversité dont l’intelligence n’est pas l’addition mais la multiplication, ce qu’a oublié cette fange qui se prélasse dans les pouvoirs, les conseils d’administration, les banques véreuses, la finance apatride et criminelle, toute cette concussion des barbares réunis dans leurs loges, leurs super loges, leurs sociétés discrètes et secrètes qui aujourd’hui n’ont plus rien de secrètes, bien au contraire, les actes de leurs valets en gouvernance les mettant à nu dans leur trivialité, leur ordure et leur déchéance.

L’Humanité doit se lever contre cette contrition à la poussière, cette barbarie infâme qui tient par ses vices et ses crimes les « pouvoirs », qui ne sont que les refuges de la grossièreté, de la vilenie, de la sous animalité, comme l’ont démontré certains ego en gouvernance, violeurs, branleurs, et pire encore, qui encore et encore se pavanent, les voyants recyclés par les surgeons de la pestilence rouge brune afin que les Peuples encensent leur pourriture indélébile. Gageons qu’ils obéiront les doigts sur la couture, les pieds en équerre pour complaire à la subversion qui règne, cette subversion innommable qui pourrit la Nation dans toutes ses Institutions, où la corruption est la maîtresse à danser des vendus et des proscrits qui y gîtent en volant les économies du Peuple, en se nourrissant de sa sueur et de son sang comme les vampires qu’ils sont, inadaptés à notre siècle qui se révélera élévation et non aporie et désintégration.

Il n’y a pas lieu ici de parler de résistance face à ce système moribond dirigé par des ombres, une sous-humanité glauque et perverse, ne représentant pas 3 pour cent de sa réalité, mais bien d’un délaissement de leurs buboniques errances, par la graduation nécessaire à leur emprise, la mise en évidence systémique des appartenances de la boue qu’ils régissent dans tous les pouvoirs, afin que nul en conscience ne vienne voter pour cette déficience, l’éconduite totale de leur sous culture bestiale et sans attrait sinon pour la perversité et ses augures, l’éducation des enfants par leurs parents par l’ouverture de toutes les bibliothèques qu’elles soient de l’écrit ou des médias, à travers le monde qui permettra de contrecarrer la bêtise et l’ineptie d’une éducation dite nationale qui n’est que le berceau de la haine du vivant, le délaissement total des lieux dits de culture qui ne sont désormais plus que des cloaques où se respirent le fumet de la merde et de ses diarrhées, à l’image parfaite de ce siècle, l’utilisation sans limite d’internet dans des Nations qui ont pour souci la Liberté de penser, pour réveiller les consciences endormies par les borborygmes des médias d’état, vous savez ces lucarnes qui déversent leur langage de singe du matin au soir, ignorants de la langue Française, s’imaginant des vecteurs d’évolution alors qu’ils ne sont que des mantisses de la destruction.

Il faut en conséquence ignorer totalement ce qui détruit, ce qui tend à détruire, ce qui tend à proscrire, ce qui tend, dans une haine intolérante, à éliminer les racines humaines, il faut faire le vide total de ce néant qui veut s’inscrire au titre de la civilisation, rester totalement libre et surtout ne pas s’intégrer à la fiente soumise qui végète, écologistes de pacotille payés par la vermine mondialiste, partis dilués dans la bassesse et la fécondation de la bassesse, tenus par leurs faits et gestes, lieu où s’agitent tous les féaux de la crasse intellectuelle, au nom de l’armature, en France, qui se veut gouvernance, cette maçonnerie déviante répugnante enchantant le vice et le crime, l’euthanasie et maintenant le génocide, cette colonne vertébrale de la corruption organisée, en tous lieux du pouvoir, voyant ainsi s’établir des zones de non droit qui bénéficient aux surgeons de l’imposture en Mairie, Conseils Régionaux, Ministères, par la distribution d’enveloppes issues du crime, de la vente de drogue, du trafic d’esclaves humains, et du trafic d’organes humains, n’en doutons en aucun cas.

Les rapaces ici sont légion, et ont besoin d’assouvir leurs vices, notamment les pédophiles qui minent toutes les institutions Françaises, cette lie de la sous-humanité, contre laquelle vous ne verrez en France personne agir, bien au contraire les gouvernances protégeant cette infamie contre la Vie, la justice libérant la pourriture humaine afin qu’elle détruise l’avenir de l’humain, la complicité ici étant directe et relevant des loges noires où s’assouvissent dans le sang des « notables » qui ne sont que du gibier de potence qu’ils rejoindront un jour tant l’horreur est à son comble, voyant disparaître dans notre Nation 50 000 enfants par an, dont le destin doit être celui de l’ignominie la plus totale. On comprendra que cette fange, tenue par ses crimes, obéisse à la subversion et ses élytres, sans dire un mot, et que chaque Être Humain, dès qu’il a connaissance des actes de ce marais, doit en faire publicité au niveau international afin que soit dénoncé ce pourrissement né de la sous bestialité.

L’affaire Epstein n’est que l’arbre qui cache la forêt de cette ignominie, les Nations Européennes sont pour la plupart perverties par ce crime et chaque Peuple doit trouver les ressources pour se défaire de leurs féaux et de leurs allégoristes, écrivaillons trouvant pitance dans la dénature, journalistes, metteurs en scène, producteurs, acteurs et actrices, hommes et femmes politiques, administratifs de ministères chargés de la justice ou bien de la police, et tant d’autres qu’il faut mettre à nu partout dans le monde pour que le Politique ne soit plus le refuge de cette sous bestialité, qui aujourd’hui permet la tentative de mise en esclavage de l’Humanité, au regard de l’horreur dont ces monstres sont les officiants, ainsi tenus par leurs crimes.

Le coup d’État fomenté par cette dépravation ne passe pas inaperçu, que l’on se rassure, il est encore masqué pour les vendus qui en bénéficient, les corrompus qui veulent rester aveugles, les sourds et muets qui ne sont que les carpettes de ce désastre qui se veut gouvernance, mais la plupart des gens aujourd’hui perçoivent son insanité, ses moteurs, ses expressions, sa lourdeur, son côté parfaitement comique s’il n’était aussi génocidaire, et au regard de la justice, tout le monde aura compris en France, que les assassins qui ont transformé les hôpitaux et les Ehpad en camps de concentration afin de tuer et tuer encore nos aînés, sont au-dessus des lois, protégés par leurs appartenances visqueuses, leurs loges déviantes, leurs sectes de prostituées, de mondialistes esclavagistes n’ayant dans le cerveau qu’une bulle économique et en aucun cas une raison, une imagination.

La tolérance a des limites face à cette désintégration sur pied de toutes réalisations humaines, dans tous les domaines de son expression, il n’est plus désormais question de tolérer l’impunité des criminels à l’œuvre, de voir nos enfants livrés à la barbarie sanguinaire de dépravés, qui n’ont qu’un objectif leur mise en esclavage sexuel et économique, et la meilleure façon de destituer cette infamie c’est tout simplement de l’insinuer totalement, afin d’en éradiquer les tenants et les aboutissants, ainsi je ne conseillerais jamais assez à celles et ceux qui veulent faire rayonner l’Humanité de pratiquer l’entrisme en tous lieux de cette perversion, la maçonnerie déviante, les sectes putrides, les associations dites de pensées, les partis politiques, les super loges elles-mêmes, en en créant soi-même, tout doit être investi afin d’en reprendre les pouvoirs défaillants, liés au parjure, à la corruption, au crime, avec cette arme remarquable de l’ennemi de l’Humanité, l’hypocrisie qui est le nerf de sa guerre qui doit se retourner contre lui. Nous ne saurions rappeler qu’il convient de s’intéresser aux actions de cette perversité au niveau historique qui depuis 1776 pourrit le monde par ses ambitions dévorantes basées non pas sur l’évolution humaine, mais bien son involution la plus totale et totalitaire.

Les armes utilisées par ce qu’il convient d’appeler la subversion, doivent se retourner contre elle-même, et c’est bien pour cela qu’il convient de la laminer dans son marais, dans sa fange, dans son hystérique et glauque compromission, par la reconnaissance de ses forces, la reconnaissance totale des êtres qui furent des humains et qui ce jour ne sont que des larves dévouées et conditionnées qui doivent disparaître de tous les pouvoirs quels qu’ils soient, du simple conseiller municipal aux plus hauts postes de l’État, afin que le Peuple puisse recouvrer sa liberté, une liberté inexistante depuis 1789, depuis cette fameuse révolution génocidaire payée par les Anglais et fomentée par les surgeons allemands de ce que l’on a appelé les illuminés de Bavière, petite courroie de transmission des usuriers qui depuis a bien fructifié sous d’autres noms d’emprunts et dans d’autres conditions, qui ce jour paradent comme jamais dans le pouvoir, alors qu’ils ne sont que serviles et besogneux de ce qui les tient par leur reptation, certains financiers impuissants à toute création qui ne vivent que par le vol et l’usure.

Le maître mot dans cette situation est celui de l’insinuation, tout le reste ne sert de rien, défilés et éructations dans les rues où attendent les chiens de guerre policés de cette vermine spoliatrice, associations ridicules et pétitions sans le moindre intérêt, il faut que tout un chacun comprenne que l’action doit être portée là où se situe le mal par excellence, en ses racines, en cette perversité malsaine qui ce jour voudrait vacciner l’Humanité entière afin d’en liquider plus des trois quarts. On rappellera que les « révolutionnaires » dits français avaient prévu de liquider plus du tiers de la population française pour combler leurs errements, et qu’ils ne se sont pas privés de commettre un génocide impitoyable en Vendée pour convenir à leur plan de mise en servage du Peuple de France, on rappellera que la vermine encensée par les livres d’histoire réécrite se vêtait de pantalons faits en peau humaine, et toute cette pestilence vient aujourd’hui demander de gémir sur ce qu’ont fait les autres mais en aucun cas relever les failles abyssales de son système, pour lequel l’histoire portera un jugement global devant la mise à nue de tous les tentacules, si bien visibles en ce jour, de sa prostitution à l’usure qui se veut gouvernance.

L’inhumanité a déclaré la guerre à l’Humanité, et l’Humanité doit relever le gant et ne pas seulement se contraindre à résister, mais bien passer à l’action majeure qui la libérera de ce fléau grotesque, barbare, anachronique, et répugnant qui ce jour veut l’asservir. Les armes utilisées par cette inhumanité sont la propagande principalement, la dénaturation des libertés, et le muselage de la pensée, ainsi convient-il, et je le répète de se battre là où son cœur pourri comme le fumier bat, dans ses propres créations, dans ses loges, ses super loges, ses sociétés de pensées, ses comités, ses partis, ses associations, en tous lieux et par tous temps pour en terrasser le dragon qui n’y dort pas mais voudrait dominer la nature humaine qu’elle ne pourra jamais contraindre car la liberté fait partie du capital génétique de l’humanité, comme la rémanence formelle induite par le Peuples impérissable.

Ainsi n’allez passer votre temps à défiler, à hurler, cela ne sert de rien, bien au contraire dans l’hypocrisie et le silence absolus, pénétrer les antres de la vermine et prenez en le pouvoir, n’ayez de cesse d’en parcourir les méandres, d’en rechercher les échos, notez tout ce que font celles et ceux qui y paradent, fichez chaque individu, mâle ou femelle pour l’exposer à la voie publique, découvrez tout de leur nature profonde, de leur inhumanité, de leurs vices, de leurs crimes, et agissez en sorte que vous les teniez par leurs choix, avant de vous en débarrasser par une publicité nécessaire à la vertu, qui les verront rejoindre les tribunaux afin d’y être jugés, et prenez le pouvoir partout où il est, car il n’appartient à personne, prenez ce pouvoir qui vous permettra d’éradiquer la fange et de combler les marais putrides qui sont le souci régalien de la monstruosité qui est leur guide, l’usure qu’il conviendra après avoir nettoyé totalement les écuries d’Augias, de convoquer pour qu’elle réponde de ses crimes devant l’Humanité.

N’oubliez jamais une chose, vous êtes tout et ils ne sont rien, en France cent cinquante mille à peine, accompagnés de leurs larbins, cinq cent mille, dans le monde, à peine dix millions, qui face à sept milliards d’êtres Humains responsables ne pourront strictement rien, sinon que de fuir partout ils seront retrouvés pour être jugés par l’Humanité dont l’élan qui viendra devant l’exaction et le crime commis au nom du pseudovirus, ne pouvant que se réveiller et châtier celles et ceux qui ont participé activement à la propagande, au mensonge, au génocide de leur père, de leur mère, de leur enfant. L’Histoire avec un H majuscule le prouvera, soyons en certains, quel que soit le temps qu’il faudra, les dictatures de la sous bestialité n’ayant jamais duré devant le potentiel Humain qui ne s’entache de leur hérésie. »

 

Gageons que cela soit et que l’Humanité révélée en ses racines diverses et variées revienne à l’équilibre en se débarrassant des scories qui l’empuantissent et la veulent en servage. De multiples mondes ont connu cette crasse intellectuelle et spirituelle, ressortant de la typologie du primitif par excellence, qui toujours a été réduite au néant. Cela viendra sur cette Terre. À suivre…

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Vendredi 14 Août 2020 à 06:44 )