Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DES ARTS arrow POESIE arrow CIVILISATIONS arrow L’horreur en marche
L’horreur en marche PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Mardi 20 Octobre 2020 à 09:44

L’horreur en marche

Cette petite Terre que nous observons depuis des millénaires, est la proie sur une de ses faces de la plaie qui depuis bien longtemps a été éliminée de toutes nos surfaces de vie, et dont le conte aujourd’hui sert à apprendre à nos enfants ce qu’est la lie de toute vie. Mais lisons :

« L’incarnation de l’horreur se précise dans ce petit pays qui n’est plus qu’une terre étrangère où se pressent les fléaux appariés de la mâchoire usuraire, n’ayant de cesse d’attraire dans son rictus atavique les forces vives des Nations, afin de les décimer et plus encore les mêler dans une boue saumâtre dont elle se servira à souhait via l’esclavagisme forcené, tant économique que sexuelle et bien pire eugéniste.

Nonobstant la France sous le joug de ce marais putride, la terre est aujourd’hui confrontée à cet assaut dantesque de la trivialité, de la pourriture, de l’abcès gigantesque qui se veut parade alors que c’est la plaie par excellence qu’elle porte avec emphase sur ses surfaces. L’inversion de toutes les valeurs est son abomination, sa léthargie, son nirvana, sa quintessence, son éblouissement, mais comment cela pourrait-il être autrement, dès l’instant où elle se caractérise par son incapacité totale à toute création ?

Le Verbe ne l’a pas touchée, elle est la fange et dans, et par cette fange, se rassure, hautaine, imperfectible, anachronique, belliqueuse, barbare, suintant du sang de l’humanité comme jamais, activant là des pandémies inexistantes, là des famines fabriquées, là des guerres impitoyables contre ce qui nuit à sa folie primitive, à sa bestialité, qui est sa dorure, son excellence, sa réalité perfide, hystérique et inhumaine.

Les Peuples en son sein dégoulinant de leur sang, ne réagissent plus, avariés par une stupidité sans fin, par une acculturation qui est leur breuvage familier, les portant à la génuflexion la plus répugnante qui soit, les voyant admirer sans concession et obéir avec joie aux tyrans que manipule le moloch des temps modernes qui gîte dans ses banques d’affaires, bien caché dans ses conseils d’administration, récoltant journellement les fruits de son crime contre la vie, en pesant chacun des sous qu’il engrange, qui représente la mort pour la Vie, la sueur et le sang de pauvres êtres en décomposition sous sa houlette vivipare.

Cette boue lubrique manipule par l’intermédiaire de sa tenaille ses envies et ses désirs, envoyant au front ses sbires cadavériques, petites mains maçonnes et sectaires déviantes qu’elle alimente de ses orgies meurtrières, représentant la première face de la tenaille, et depuis des décennies sa cinquième colonne représentée par son atavisme le plus littéral, dont les licteurs dépècent, décapitent, comme on vient de le voir les Peuples de souches, avec la complicité de la première face, voyant cette deuxième face la main armée de la première, l’une l’autre enserrant les Peuples pour les désintégrer et naître à leur place la lie la plus abjecte que la Terre ait eu à connaître.

En danger de mort se révèle ici l’Humanité en ses races, ses peuples et ses ethnies, ses cultures, en danger de mort se révèle ici l’intellectualité, la spiritualité et maintenant la corporéité, devenant une monnaie d’échange dans le cadre de la chose, corvéable à souhait par toute la pédophilie criminelle qui gîte dans le bras de cette tenaille infâme qui se nourrit du sang comme de la chair des enfants qu’elle violente pour complaire à ses dieux déchus, en masquant ses crimes, afin qu’ils se perpétuent et deviennent anodins sur cette pauvre Terre enchaînée par leurs crimes.

Pour contrer cette horreur, les Peuples doivent reprendre rapidement conscience, de leurs racines et les faire respecter, de leur race et de leur culture et les faire respecter, il n’y a pas d’alternative à leur survie, qui doit devenir leur priorité absolue, face à la déferlante de la boue nauséeuse qui veut les ensevelir via sa mâchoire issue du même atavisme, qui veut faire disparaître les Races, et plus particulièrement la Race Blanche qui a été l’un des fer de lance de cette Humanité, et qui le redeviendra comme les autres Races, si toutes, dans un ensemble parfait, se redressent et font face à ce qui n’est pas une race, mais bien la sous-humanité par excellence, le chiendent de la Terre, qui par idéologie, religion, s’imagine au centre de la Terre alors que ce n’est qu’un pâle point qui doit rendre les armes a jamais pour que l’Humanité puisse enfin respirer et s’élever.

La violence inouïe de cette bestialité est arrivée ce jour à son paroxysme, se servant d’un virus qu’elle a développé pour l’inoculer à des populations aveugles, se soumettant comme des pourceaux aux injonctions de son mensonge comme de sa propagande, voyant des Peuples entiers attendant avec servilité un vaccin qui sera l’arme de destruction massive de cette puanteur qui gîte dans ce 0,001% de l’Humanité qui ne mérite en aucun cas le nom d’humain et que tout Peuple doit déférer devant un Tribunal d’exception pour répondre de ses crimes contre l’Humanité, comme devront répondre pour crimes contre l’Humanité tous les ruisseaux de sa dépravation, de sa bassesse, fonctionnaires et divers qui aujourd’hui avec un sadisme particulier se délectent de décrets encourageant la mise à mort des aînés de ce monde, et d’autres encore jusqu’au plus petit grade jouissant de mettre des pv, le droit de respirer n’étant plus un droit dans une partie de ce monde soumis aux féaux en gouvernance de cette bestialité.

Cette décérébration prépare le pire, se servant de tests inutiles que l’on envoie vierges dans les laboratoires, revenant atteint de leur infection, tout test étant par nature conditionné via des épreuves sans raison scientifique à devenir porteur du virus qui est leur œuvre, toute personne malade devenant dans leur décompte porteur, tout décès se voyant décompté comme porteur du virus, toute personne en réanimation de même, dans le déni du réel le plus totalitaire qui puisse exister, multipliant ainsi des chiffres qui sont totalement faux, afin de préparer la population à la seconde phase de leur plan répugnant, l’annonciation d’un second virus qui serait appelé covid21, la mise en œuvre de camps de concentration où celles et ceux qui ne voudront pas se faire vacciner seront en rétention indéfiniment, et très certainement assassinés pour faire place aux suivants.

L’horreur est devant nous si les Peuples ne se réveillent pas, et cette horreur ne concerne pas simplement la vaccination, qui portera la marque de la personnalité qui pourra via la 5g dirigée par l’IA détournée de liquider un maximum d’êtres vivants en fonction des cycles économiques, mais bien par ce qui se vit actuellement en Chine, où les êtres Humains disposent d’un capital point qui leur est retiré petit à petit s’ils ne se soumettent pas à la dictature qui les enserre. Ici on verra naître les camps de rééducation, les camps d’extermination, les corvées de bois ponctuelles, toute la litière mortuaire née de cette sous-humanité apatride qui voudrait présider à la destinée de l’Humanité.

L’Humanité doit impérativement se réveiller pour contrer cette barbarie sanguinaire, l’Humanité en ses Races, l’Humanité en ses Peuples, l’Humanité en ses Ethnies, et reprendre le contrôle de tous les pouvoirs qui lui sont usurpés par les féaux de cette racaille innommable qui veut contraindre le vivant à sa liturgie morbide. Le terme résistance doit être dépassé, car cette lutte est une lutte de la vie contre la mort, des Races humaines contre une sous-humanité apatride n’ayant pas vocation à élever l’être humain mais bien à le désintégrer. On ne rappellera jamais ici combien l’Art est le vecteur prononçant sans équivoque le degré civilisationnel des êtres humains. Au regard de ce vecteur montrant la dégénérescence absolue ce jour, on comprendra bien que ce 0,001% n’a aucune capacité ni intellectualité, pour diriger quoi que ce soit, sinon les égouts et les égouts eux-mêmes n’en voudraient pas tant leur déjection est le propre de leur condition génétique avariée, tellement avariée, qu’elle a besoin de l’intelligence artificielle pour se mouvoir sur cette petite terre, ce qui n’est pas peu dire. »

Le temps est l’arme absolue qui détruira la dictature de fait qui s’avance sur une partie de cette petite Terre, et les bourreaux devront payer leurs crimes comme ils ont payé sur de multiples planètes, les voyant emprisonnés dans des zoos afin que les Peuples libérés, qui enfin ont pu prospérer, voient ce qui n’est pas la Vie mais son inverse, la mort par excellence.

 

© Vincent Thierry

Dernière Mise à jour ( Mardi 20 Octobre 2020 à 10:01 )