Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEVENIR arrow CIVILISATIONS arrow CIVILISATIONS arrow L’usurpation de la bęte
L’usurpation de la bęte PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 07 Novembre 2020 ŕ 08:26

L’usurpation de la bête

Petites nouvelles de cette petite Terre où l’on voit les manœuvres de la bête dans ce que les terriens appellent la plus grande démocratie du monde, mais lisons :

« La plus grande démocratie du monde est attaquée par la bestialité comme jamais elle ne l’a été auparavant. Les élections aux USA dévoilent la hideur de ce que certains appellent les « démocrates » qui ne sont que des trotskistes mondialistes esclavagistes, bien souvent pédo criminels, toujours défendant la pyramide inverse des valeurs humaines afin d’attraire ladite humanité dans l’esclavage le plus totalitaire que cette planète ait connue. La boue se régale de la boue, les bulletins de vote sont jetés à la poubelle, les bureaux de vote sont fermés aux regards des Républicains, la falsification des votes dans ces bureaux est filmée, un tombereau d’ordure tombe sur les USA, applaudi par toute la lèpre de la sous bestialité, qui en gouvernance, qui « journaliste », qui tenu par ses vices et ses crimes.

La puanteur qui monte de cette Nation est absolument sans égale. Son état profond, après avoir donné en pâture l’humain au covid, sa création, pour imposer un vaccin contenant une nano puce qui permettra d’éradiquer une grande partie de l’humanité, lui imposer un crédit social comme dans la dictature communiste chinoise, jette toutes ses forces pour faire élire sa chose, un sénile corrompu vendu à la Chine, sous le regard de masses consentantes via la propagande et le mensonge qui sont les mamelles de cette force ténébreuse qui officie si bien dans les autres Nations, et notamment en Occident, où elle confine les gens et instrumentalise le terrorisme pour qu’ils se réfugient dans son giron où végètent des non humains, totalement inutiles, car substituables, pour le devenir de l’Humanité.

La crasse intellectuelle des pourceaux de l’intelligence qui militent pour cette force n’a pas d’égale, enchantée jusque dans les réseaux sociaux où la vermine se réjouit dans sa bassesse, ses immondices, et sa détermination de larve. Ces racines du mal par excellence qui tuent notamment en France, en assassinant par décret les vieillards, et les malades dans les hôpitaux et à domicile via décrets, en empêchant de soigner les personnes atteintes par des médicaments ayant fait leur preuve, ces racines qui n’ont aucune racine humaine, apatride par déviance, et surtout par ignorance, se déchaînent dans des verbes faux, des mouvements de menton qui sont l’expression même de la déficience cognitive, de la raison, de l’altérité, les dévoilant telles qu’elles sont, des instruments de mort et de chaos.

N’attendez des générations soumises à leur fange de s’éveiller, elles sont dans la génuflexion, dans la flagellation, dans le désir de se voir détruites par tout ce qui n’est pas elles mais le sordide, qui sans un coup de feu, anéanti jusqu’à leur histoire, jusqu’à leur valeur humaine, car ne rêvons pas, une multiplicité par les Nations n'est plus en capacité de s’interroger, en capacité de critiquer, en capacité de réfléchir tout simplement, lavée qu’elle est par le mensonge et la propagande imposés par les dictatures de faits qui s’installent pour gouverner via des conseils de défense, dans le déni de la démocratie comme de la République, en conchiant sans se voiler toute l’humanité et bien plus les Peuples qu’elles prétendent diriger.

Le réveil sera brutal pour ces occis de la pensée, lorsqu’ils découvriront ce que sont les prébendiers qui les soumettent, des petites choses sans le moindre intérêt, des petits rouages qui ne sont essentiels à personne, des larves dociles dont les vices ont si bien été exprimés en France via ces ministrables se branlant allégrement, conchiant la France, se régalant de soupers intimes avant certainement de partouzer comme des sous animaux qu’ils et elles sont, des choses lubriques sans le moindre destin sinon celui de la matière qui les cerne, les utilise, les corrompt, les asservit, dans une traîtrise comme le couronnement du déshonneur qui est leur viaduc comme leur tremplin vers le paraître et sa domination.

Face à la nécrose qui se veut Reine, le Peuple Américain, qui en grande majorité a voté pour le parti du Peuple, doit demander des comptes, et les comptes officiels des décomptes des votes, État par État, afin de faire la lumière sur la dépossession de son pouvoir, via des voies bien sûr juridiques, mais aussi par un mouvement de masse qui ne doit en aucun cas s’allier avec le parti de la spoliation, le parti de la guerre, le parti de l’ordure, le parti des pédo criminels, le parti de la lie de l’humanité, ce mondialisme esclavagiste né de la puanteur cadavérique d’êtres incomplets, malades et stériles, ayant besoin du Trans humanisme comme d’une cane pour marcher, leur déficience intellectuelle étant telle qu’ils ne sont plus capables de vivre sans drogue technologique, sans drogue tout court, sans cette drogue de la sauvagerie qui doit être éliminée de toute la surface de la Terre, l’adénochrome issue du viol et du massacre d’enfants innocents.

Le Peuple debout des Américains ne doit en aucun cas s’allier avec cette perversité au nom d’une unité inexistante, car on ne peut s’unir avec la sous bestialité sauf à penser que l’on relève de cette sous bestialité, comme les Peuples dans toute Nation ne doivent en aucun cas s’allier avec des gouvernances qui pratiquent le génocide générationnel et instrumentalisent le terrorisme pour conserver leur pouvoir de nains exotiques. Le Peuple Américain doit montrer l’exemple et se sortir de cette fange dans laquelle par usurpation le 0,001% veut le réduire à néant, et Dieu sait qu’il le peut car il est encore un Peuple qui peut faire valoir ses droits par les armes s’il le faut.

La tempête qu’il peut mettre en œuvre permettra aux autres Nations, sous le joug de la férocité sous animale qui les dirige, d’évincer les licteurs de cette hérésie qui s’avance, de cet opium de la décérébration qui se congratule, de ces difformes êtres qui n’en ont plus que le nom qui s’apprêtent à rendre esclave l’Humanité, à disposer d’elle comme on dispose d’une serpillière, via le crédit social, via la spoliation de tous les biens, via l’esclavage sexuel, via le trafic d’organes, via l’euthanasie, régie par l’intelligence dite artificielle, en fonction des cycles économiques, et des désirs de la puanteur matérialiste, singularisée par l’ineptie mentale de ses concepteurs et dirigeants.

L’Humanité est en danger de mort, les Peuples de mêmes, l’Être Humain de même, si les uns les autres par solidarité ne se révoltent contre la pandémie virale de ces « choses » sans foi ni loi, ces barbares à l’atavisme repoussant et difforme, incarnant le vice et la bestialité dans tous ses accoutrements les plus criminels, un 0,001% parfaitement substituable par l’être Humain debout et non couché comme un reptile pour toucher les miettes de sa mendicité, les miettes de sa forfaiture, les miettes de sa lâcheté, les miettes de sa perversité, il est fort à parier que la seule libération de cet abîme ne se fera que par les armes. N’oublions jamais que celles et ceux qui ont déclaré la guerre à l’Humanité représentent ce 0,001% dont l’un des membres disait en substance, qu’une guerre était engagée contre l’humanité, et que les « riches » étaient en train de la gagner.

Les USA ce jour, via son Peuple éveillé ont à jouer un rôle considérable. Si le Peuple laisse gagner l’usurpation, il sera plongé à nouveau dans des guerres pitoyables contre l’Iran notamment, et bien d’autres, n’ayant absolument pas pour principe de rendre la Liberté aux Peuples, mais bien de les réduire au servage par mainmise de leurs ressources naturelles, par ce que l’on appelle les « riches », doux euphémisme pour parler des décérébrés n’ayant jamais créé quoi que ce soit, ne servant à rien à l’Humanité, denrée de voleur, de truands, de monstres, n’ayant pour seule vitalité que celle de détruire autrui pour leur seul petit ego ridicule, tel qu’on le voit surdimensionné dans le secteur financier où se régalent de la sueur et du sang de l’humain, via l’usure, un nid épiphénomènes n’ayant aucune qualité humaine, que l’Histoire Humaine doit remettre à sa juste place, si elle veut perdurer.

N’oubliez jamais que pour ces « choses » vous êtes du bétail, vous êtes des esclaves asservis à leurs vices et leurs crimes, vous n’êtes pas des Êtres humains mais des bassets qui doivent les servir sans modération, vous n’êtes que des insectes que leur vampirisme doit décimer. On verra bien là leur action via leur création, le covid, mettant à genoux l’économie moyenne, ne voulant ne plus voir exister que leurs consortiums de dépravés, d’inutiles, et de criminels, un aréopage accueillant ses domestiques via les super loges, les loges avariées et les sectes putrides, n’ayant qu’ovation pour leur croyance insipide, dont la débilité mentale chronique et anachronique falsifie le réel au profit d’une virtualité qu’ils quémandent, car incapable de se montrer dans la réalité, dans l’existence, dans la Vie qu’ils conchient. Ne cherchez l’intelligence dans le savoir de l’avoir, il n’y en a aucune, il n’y a ici que béquille instinctive régit par l’ignorance du vivant, l’incapacité de reconnaître l’existant dans ses fondements, ses valeurs et sa destinée. Et l’on comprendra que cette idiotie mette en branle tous ses bataillons fétides pour juguler toute tempête des Peuples, car elle sait que si l’individu se découvre symbiotique, elle est perdue à jamais, cette symbiose ne niant aucune existence, aucune réalité, mais bien au contraire s’élevant pour élever l’Humain et non le désintégrer.

Le combat qui vient sera un combat spirituel, autrement plus important qu’un quelconque combat religieux, car mettant en face la réalité et la virtualité, la cime et l’abîme, la régénérescence intellectuelle et l’indigence intellectuelle, la vitalité corporelle et l’aporie physique, la réalité existentielle et la dictature innommable de la bêtise accouplée à la sénilité, ce sera le combat de la Vie contre la mort et ses errances, un combat qui se dessine aux USA et qui ne tardera pas à embraser la totalité des États de ce monde, l’Humain n’étant pas né pour être esclave mais bien pour s’innerver dans la Liberté et s’élever vers l’Absolu, et non se concaténer dans la fange et ses égouts si bien représentés par cette grande partie du 0,001% de ce petit monde.

Dans la Bhagavad Gîta, Ajurna s’interroge sur la nécessité du Combat qu’il doit mener, et découvre au-delà de l’errance culturelle et cultuelle, que le Combat est nécessaire face à l’inhumanité, à la spoliation, à la désintégration. Ce livre doit être lu tant par nos racines Indo Européennes que par toutes racines qui se respectent, pour bien comprendre le combat qu’elles doivent mener contre ce qui ne représente en aucun cas la moindre racine, mais la déviance totale et totalitaire qu’il faut anéantir afin que la Vie persévère sur cette petite planète, une Vie qui ne peut être le jouet de forces morbides qui veulent la consumer, la réduire à leur sous bestialité de nains intellectuels exotiques, faces simiesques de ce qui n’a rien d’humain et ne l’a jamais été. »

Sur de multiples planètes nous avons connu ce processus de libération des racines, ne doutons que cela arrive sur cette petite Terre qui doit se défaire de l’abstraction afin d’évoluer. A suivre…

© Vincent Thierry