Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEVENIR arrow CIVILISATIONS arrow CIVILISATIONS arrow Nouvel An
Nouvel An PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 02 Janvier 2021 à 08:20

Nouvel An

Petites nouvelles de cette petite Terre où le nouvel an se révèle, mais lisons :

« Voici donc l’an neuf terni par la violence de la sous bestialité en marche, des êtres corrompus et vendus, tenus par leurs affaires économiques et sexuelles, des choses sans lendemain qui sont la lie de l’Humanité qui se respecte et se fait respecter, petites scories qui devront être jugées et parquées sur une île où ils s’entredévoreront les uns les autres, leur seul but étant celui de la destruction de tout ce qui existe au profit de leur aporie vicieuse et malsaine, les conférant à l’échelle du singe, bien en dessous de tout ce que le singe a pu créer.

Nous ne retiendrons de l’année passée, que leur tentative de coup d’État monstrueux, machiavélique au possible, issu d’esprits dont les tares se montrent dans toutes leurs ombres les plus dantesques qui soient, la diffusion d‘un virus créé de toutes pièces via un laboratoire Français dans le monde entier grâce au communisme le plus virulent qui soit auquel sont vendues les espèces innommables qui voudraient diriger ce petit monde, une clique née d’une typologie grotesque, ayant besoin de l’intelligence artificielle pour s’équilibrer, et qui retournera dans les ornières qu’elle n’aurait jamais dû quitter.

Ceci n’est qu’une question de temps devant l’éveil considérable des Peuples prenant enfin conscience des chaînes qui les réduisent au silence, au saumâtre, à ce marais de la putridité qui cherche à les enliser dans le brouillard visqueux de l’inexistence, via un transhumanisme de pacotille n’ayant pour objet que de les voir réduits au néant, à l’esclavage, à la marchandisation sexuelle et économique de leur réalité au profit de non-êtres souillant la terre de leurs crimes infects, pédophiles criminels qui devront répondre de leurs actes devant des tribunaux populaires qui les rendront à la poussière définitivement.

La croisée des chemins est là dans ce nouvel an, soit l’humain devient le non humain à l’image des gargouilles spongieuses qui usurpent tous les pouvoirs par ruse, fraude, viol, soit il se régénère et combat la représentation de ce 0,001% de l’Humanité qui cherche à l’endeuiller de sa vitalité, de sa force, de son honneur, de sa grandeur, et de son élévation, soit il s’autodétruit, soit il se réveille et dans la légalité absolue défait les icônes de leur pourriture qui encombre toutes les strates des pouvoirs et notamment en Occident, totalement aux mains de la déliquescence hystérique, dont on voit dans les lucarnes de leur Pravda la morgue génocidaire, outrancière, répulsive.

Il ne faut pas être grand clerc pour voir que tout ce que touche cette nausée de l’Humanité disparaît au profit du néant, l’être physique au profit de la machine, l’intelligence humaine au profit de l’ignorance cultivée, la spiritualité humaine au profit de l’abstraction cannibale, mesure de leur édit voulant voir l’humain le simple objet d’une ruche dont elle sera le trône, un trône d’indigents intellectuels menant tapage comme ils le font actuellement en mettant en œuvre la mort lente et la stérilisation de l’humanité via des vaccins létaux.

2021 fera la différence entre les êtres Humains et ce que l’on ne peut appeler que la sous-humanité, totalement délétère prête à toute transformation et toute liquidation du moment qu’on lui laisse la liberté de vivre dans l’abstraction la plus totalitaire qui soit, abondant même dans ce sens dans une décérébration complète la poussant à se transformer jusqu’à la lie, reniant toutes ses racines pour glorifier le golem qu’elle deviendra, petite race d’esclaves parasites qui disparaîtra en fonction des cycles économiques et des perversités sexuelles de ses maîtres attitrés, petites larves dociles, suintant la délation, la corruption, la bêtise, l’acculturation, l’ignorance globale.

Face à ce creuset désormais de fait sur cette Terre où vont se côtoyer l’abîme et la cime, le choix n’est pas bien difficile pour tout être humain qui se respecte et se fait respecter, et il doit entreprendre de ne pas s’enliser par des actions individuelles manifestes qui lui permettront de se libérer du carcan que cherchent à imposer les incapables congénitaux et ataviques qui cherchent à le réduire à l’impuissance, par le refus systémique de tout ce qui vient de cette géhenne, en consommant localement, en éliminant de tous ses votes les pustules qui veulent le flouer de sa liberté, et plus encore si le dessein de l’arbitraire doit devenir la règle innommable.

La Vie est trop précieuse pour la laisser entre les mains de la mort et de ses féaux en activité sur cette petite Terre, la Vie créatrice doit donc délaisser la fatuité, le venin, l’abstraction, la dérision, la portée labiale de tout ce qui encrasse, détruit, de tous partis en connivence, de toutes sectes en parades, de ces viaducs de l’inconsistance qui témoigne de leur délire constant et non humain, et donc ne doit accorder aucune importance à ce qui n’en a aucune face à l’élévation qui se doit de l’être Humain comme de l’Humanité, il n’y a ici aucune alternative, on n’engage pas le dialogue avec celles et ceux qui chavirent avec outrage dans la perversion et ses insanités.

2021 verra la tentative de ces cannibales de mettre en place une dictature sur toutes les faces de l’Occident, sous le joug du communisme le plus brutal, le plus déshumanisé, une longue habitude de cette tyrannie idéologique issue du socialisme qui est la boue la plus totale de ce que l’esprit humain a pu engendrer, une longue habitude de génocide, de meurtres, de tentatives d’annihiler toute viduité au profit de sa caste répugnante, meurtrière en puissance, où se retrouve toute la litière de ce qui n’est pas l’existence, mais la dépravation de l’existence, l’usure, la pédophilie, le crime, les rituels nécrophiles, l’aberration dans toute sa splendeur, si on peut parler de splendeur de ce qui est nécrose, consommation théurgique du pourrissement absolu.

Cette tentative échouera, n’en doutons absolument pas, 99,999% d’êtres Humains, même s’ils ne sont pas tous éveillés, ne pouvant s’abstraire dans ce lit d’infortune, dans cette bestialité aiguë qui devra être éliminée totalement de la surface de la Terre, comme elle cherche actuellement à éliminer plus des trois quarts de l’humanité, sans la moindre compassion, car il n’y a strictement aucune compassion à avoir pour celles et ceux qui veulent détruire la Vie sur cette planète, et comme précité, les tribunaux populaires, combles de personnes ayant subi le diktat de la fourberie, réduites au paupérisme le plus ignoble, bâillonnées, masquées par la puanteur atavique matérialiste, sauront rendre la monnaie de leur pièce à ces prétendants indignes voulant se couronner maîtres de cette planète.

Cela viendra, ce d’autant plus si l’élection américaine est volée par leurs féaux, de petites choses sans la moindre valeur n’ayant pour domaine que leur petit compte en banque, sans altérité, sans avenir humain sinon celui de sa destruction, la guerre civile ne pouvant qu’éclater dans cette Nation où la corruption communiste tente de prendre le pouvoir, une guerre civile qui fera boule de neige dans tout l’univers, qui annoncera un combat total pour la liberté contre l’ignominie et ses remparts, Dieu soit loué le Peuple Américain est armé et peut se défendre dès aujourd’hui contre la monstruosité des bolcheviques pourrissant tous leurs pouvoirs, juges, républicains, « démocrates », tout comme dans toutes les Nations sous le joug du féodalisme le plus belliqueux qui soit.

2021 est donc là, avec les attentes de la non-humanité ne représentant pas 0,001% de l’Humanité, ses tentatives de génocide via ses vaccins létaux, ses tentatives permettant de faire s’effondrer totalement les économies et de noyer sous l’usure les forces vives des Nations, ses tentatives de faire disparaître toute monnaie pour allouer le prix du crime, un salaire en fonction du crédit social accordé aux esclaves devenus, ses tentatives d’instaurer le communisme totalitaire avec ses camps de la mort, ses médecins fous, ses sadiques couronnés via des gestapos et des Tcheka organisées, ses corvées de bois, ses asiles psychiatriques, ses avortements jusqu’au dernier jour de grossesse lui permettant de se nourrir du sang des êtres humains quand ce n’est pas de leur chair, sa théorie du genre lui permettant de sodomiser les enfants de la Terre et de les tuer dans des souffrances atroces pour en récupérer le sang, ses tentatives de transformer l’humain en machine obéissante et soumise.

À chacun de se soumettre ou de ne pas se soumettre à cette indigence physique, intellectuelle et spirituelle, sans la moindre notion d’une quelconque valeur humaine, sans la moindre grandeur, sans le moindre honneur, à cette souillure de la Vie que la Vie renversera définitivement quoi qu’il en soit, aucune dictature historique n’ayant tenu plus d’années qu’il n’est permis, cette dictature comme les autres devant finir dans le marais qu’elle n’aurait jamais dû quitter, lorsque se soulèveront comme un seul homme l’ensemble des Peuples des Nations pour en éradiquer définitivement l’abstraction totalitaire et juger ses féaux, que l’on ira chercher comme le dit si bien un Président d’une Nation libre, jusque dans les toilettes afin qu’ils répondent de leurs crimes contre l’Humanité dans un nouveau Nuremberg qui clôturera toute tentative dictatoriale prônée par la désintégration et ses valets.

En attendant, bonne et heureuse année à toutes et à tous ! »

La destruction trouve toujours en face d’elle la construction, et est vaincue par cette dernière inexorablement, car la Vie ne peut s’entacher de ce qui n’est pas élévation, bien au contraire soumet tout ce qui lui est nuisible, d’une manière ou d’une autre, par les émanations de la Paix et parfois de la guerre lorsque sa monstruosité devient source d’une contraction temporelle, comme on a pu le voir et comme nous le voyons encore sur certaines planètes, endeuillées de leur avenir par de buboniques errances issues de la mégalomanie comme de la paranoïa hystérique née de certaines sous forme d’existences nuisibles. À suivre…