Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEVENIR arrow ETRE HUMANITE arrow ETRE HUMANITE arrow Contre révolution
Contre révolution PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Vendredi 30 Juillet 2021 à 11:27

Contre révolution

Une contraction temporelle parfaitement visible est en train de se constituer sur cette petite Terre sur une grande partie de ses surfaces, les humains s’interrogent sur leur avenir, mais lisons :

« B : Bonjour, vous me recevez ?

F : oui

B : vous avez pris contact, et je vous en remercie, pour parler de la dictature qui se met en place, non seulement en France mais dans une majeure partie des Nations soumises à l’usure. Comment voyez-vous cette situation, et sur quoi pourrait-elle déboucher ?

F : La situation est tragique, elle développe un plan machiavélique conçu, préparé, instrumentalisé par quelques individus détenant le vrai pouvoir qui n’est pas celui du monde politique, qui n’est qu’un outil, mais le pouvoir de l’argenture, cosmopolite, haineux, n’ayant pour seul but que de préserver les avoirs de ses membres, en créant une société universelle transhumaniste où ces personnages auront droit de vie et de mort sur ce qu’il restera de l’humanité, en phase actuellement de dépopulation globale via le poison diffusé au nom d’une vaccination qui aurait pour but de combattre un virus qu’ils ont fabriqué de toutes pièces, que personne n’a pu identifier, s’assimilant parfaitement à une grippe sévère pouvant se soigner par des moyens classiques.

B : Vous pensez que la vaccination actuelle, mise en place à grand renfort de publicité, de propagande et d’injonction liberticide a pour but la dépopulation ?

F : Il n’est qu’à regarder le chiffre des morts consécutifs à cette vaccination, les effets secondaires qui vont handicaper un nombre important de personnes, permettre l’avortement immédiat, réduire le potentiel de fertilité, sans compter le nombre de maladies auto-immunes induites à court et moyen terme pour bien comprendre que cette vaccination n’en est pas une, mais bien un instrument de dépopulation, et d’asservissement.

B : Et d’asservissement ?

F : le contenu de ce que les pédants complices appellent vaccin contient le graphène qui permettra via la 5G, non content une surveillance absolue des faits et gestes de l’individu, de le faire obéir grâce aux ondes électromagnétiques. Ce n’est qu’un premier pas vers ce qui n’est pas humain, le transhumanisme. Ces thérapies géniques se poursuivront indéfiniment jusqu’à obtenir l’esclave parfait qui obéira en tous lieux aux ordres donnés par une intelligence artificielle conçue par des malades mentaux, qui ne peut donc avoir pour seul programme que leur dérèglement psychique lié à la haine et la mégalomanie, et qui pourvoira amplement à amplifier leurs tares au sein d’une population restante, devenue vide conscience, un simple outil de régulation des cycles économiques, et sexuels décrétés par cette frange de la population.

B : Vous pensez que le transhumanisme est en marche actuellement ?

F : Tout à fait, développé par le Forum économique mondial, les institutions transnationales dont les simples outils sont en gouvernance, pieds et poings liés par leurs vices, leurs crimes, leurs affaires, aréopages de la bassesse, de la laideur et de l’ignominie par excellence, de parfaits petits pions qui pour ne pas être exposés sur le devant de la scène sont prêts à toutes les reptations aux fins de poursuivre leurs abjectes actions.

B : Que doivent faire les Peuples des Nations pour se sortir de ce sentier menant vers l’abîme ?

F : La frange de population ayant mis en œuvre le génocide doublé du transhumanisme ne représente que 0,01% de la population mondiale. Il n’est donc pas difficile de comprendre que seule l’union des 99,999% de la population Humaine pourra terrasser définitivement le coup d’État en cours au sein de leur Nation respective. Union des Peuples donc, union générale, sans discorde, par-delà les clivages politiques qui ne sont que des leurres activés pour exacerber les passions, le seul but à prendre en compte étant le sauvetage de l’Humanité dans sa totalité.

B : Union égale actions, quelles sont les actions à mettre en œuvre pour aboutir à l’éradication de ce coup d’État planétaire ?

F : Le potentiel énergétique Humain doit se multiplier, par l’Unité précitée, les actions suivent d’elles-mêmes, elles sont non violentes, manifestations de foules, bien entendu boycott total de tout ce qui peut servir les économies liées au plan transhumanisme, grèves générales et sans limites de tous les corps de métiers, boycott, je ne l’oublierai pas de l’organe de surveillance nommé le passe sanitaire, boycott de toutes les structures l’utilisant, et conjointement information, information et encore information via les différents réseaux sociaux, en écartant ceux qui sont les promoteurs du génocide en cours.

B : On s’aperçoit que toute manifestation ne mène bien souvent à rien, sinon qu’à juguler les passions, et ne débouchent sur strictement rien.

F : Cela est vrai, et cela sert les pouvoirs en place qui bien souvent les font déraper pour faire accroire à la violence de celles et de ceux qui défilent, via leurs mercenaires policiers déguisés, mouvements de gauche payés par les membres de la frange dictatoriale, etc… L’efficacité réside principalement, non dans les manifestations mais dans les actions de sape totale économique, dans le cadre du passe sanitaire, il faut mettre totalement à bas l’industrie dite ludique qui ne fait que porter le message de la désintégration, mettre à bas les commerces complices, les grandes surfaces complices, ne strictement rien acheter que localement et à des gens qui ne pratiquent pas la discrimination et l’apartheid.

B : Y a-t-il d’autres actions pertinentes à envisager ?

F : la plus importante des actions à mener en dehors de celles décrites concerne la mise en fiche de tout complice de la dictature, répertoriant fait, gestes, actions, origine, appartenances politiques, maçonniques, sectaires, aller beaucoup plus en profondeur notamment sur leur surface financière, les résultats de leur reptation, les dons, les avoirs, les participations dans les entreprises mortifères, tout doit être disséqué, lieu, date, réunion, y compris les plus horribles notamment dans les loges noires où les notables assassinent les enfants, rien ne doit échapper au regard de la population sur celles et ceux qui les emmènent vers l’asservissement.

B : C’est ce qu’ils font vis-à-vis des simples citoyens ?

F : Tout à fait, ainsi le citoyen qui est le contre-pouvoir doit-il agir de la même manière de façon à freiner les velléités dictatoriales de ces personnages, par exposition pure et simple de leurs méfaits devant les yeux de la Terre entière, ils n’ont aucune pitié, ce sont des monstres froids, il faut être pire qu’eux, sans état d’âme, il en va de la liberté publique, de la démocratie, de la réalité, face à leur virtualité dégénérée. Ces individus doivent savoir qu’ils sont surveillés par les Peuples 24h sur 24h, et encourent leur exposition dès l’instant où ils légifèrent la dictature.

B : Cela relève d’une base de données gigantesque ?

F : Disséminée à travers la Terre entière, cette base de données ne serait pas plus importante qu’une base de société de services, et n’encombrera nullement les moindres serveurs, par contre tout un chacun pourra se faire une opinion des prétendantes et prétendants politiques, scientifiques, artistiques, qui se présenteront à eux. Internet peut disparaître, Internet 2 est déjà là, et la troisième mouture ou chaque ordinateur sera récepteur et serveur existe déjà.

B : Cela implique beaucoup de personnes ?

F : Chaque individu pourra y inscrire ce qu’il doit inscrire, car chaque individu qui défend la Liberté est désormais concerné par ce qui se passe, et il ne peut laisser aller plus loin la dictature de cette frange minoritaire s’accomplir sur toute la surface de cette petite Terre.

B : Un mouvement est-il nécessaire pour cette création ?

F : Aucun mouvement n’est nécessaire, aucun parti politique n’est nécessaire, ici ce sont des êtres humains totalement libres qui détermineront ce qui doit être fait, sans la moindre relation, qui deviendront soldats la nuit et retrouveront leur travail le jour, dans le silence absolu, sans le moindre téléphone, sans le moindre ordinateur, sans le moindre objet numérique cherchant à les tracer, car ce qui vaut pour les bêtes ne vaut pas pour l’humain. La notion de triade par quartier trouve ici sa finalité, chargée de la surveillance totale des rouages de la dictature, se rapportant à une triade plus générale au sein de la commune, de la région, de la Nation, enfin de l’interdépendance internationale. Ici pas de membre, pas de slogan, pas d’attitudes positives ou négatives, un seul but sauver l’humanité de cette dictature infâme.

B : Face à la violence des États incriminés, quelle réponse ?

F : Lorsque les États utilisent la violence, c’est qu’ils sont au bout de leurs arguments, il ne faut pas s’y prêter sauf si le déraisonnable atteint ses sommets, tirer dans la foule par exemple, emprisonner de force, faire des rafles, utiliser des camps de concentration, alors effectivement lorsque cela arrivera, il conviendra d’adjoindre à la résistance universelle les moyens de son efficacité, car la martyrologie ne sert de rien, trouver des armes n’est rien, s’en servir encore moins, pour protéger ses enfants, ses parents, son milieu et sa vie, mais je crois que l’optique d’exposition et l’optique de mise à bas totale des économies, qui se pratique individuellement, sont beaucoup plus appropriées que ces premiers car ils touchent au portefeuille de la dictature qui ne pourra éternellement s’autosubventionner via sa reptation envers ses maîtres usuriers qui attendent un profit de ce qu’ils ont mis en place et en aucun cas une dette.

B : Une véritable contre-révolution, donc.

F : La contre-révolution est dans tous les cœurs, elle est génétique au même titre que la Liberté, et rien ne pourra l’arrêter dès l’instant où elle exposera celles et ceux qui sont les maîtres et les courroies de transmission de la dictature transhumaniste bolchevique, notamment celles et ceux qui sont vendus au parti communiste chinois, et bien entendu au transhumanisme mondialiste eugéniste, petits tyrans sans personnalité dont la traîtrise n’est plus à compter et que les tribunaux jugeront en temps et en heure comme ils jugeront tous les complices, les opportunistes, les parasites sectaires, maçonniques, déviants de tous poils, pédo criminels bien souvent, sur tous les territoires quels qu’ils soient, de la plus petite main au sommet, les Peuples en connaissance par l’exposition de leurs actes, ne pouvant qu’acquiescer sans la moindre réticence à ces jugements.

B : Tout reste donc possible ?

F : Les dictatures ne durent jamais longtemps, les Peuples par coalition, d’où l’intérêt d’une unité entre tous les Peuples, les mettant à bas le jour venu, le nazisme, le communisme, financés par la même usure cosmopolite et déracinée qui finance le transhumanisme eugéniste, n’ont pas duré très longtemps, cette dictature sera laminée, par les contre-mesures qui permettront son anéantissement total, principalement par les actions humaines déployées, mais aussi puisque l’Humanité se heurte à une intelligence artificielle décérébrée, par la création d’une intelligence artificielle qui sera au service de l’Humanité et l’aidera à contrer les effets nocifs de la première, via le numérique, par liquidation de toutes ses applications quelles qu’elles soient, de traçage numérique, d’asservissement numérique, par une guerre à outrance qui devra toucher toutes les bases de données et les programmes servant à la mise en esclavage de l’humanité.

B : Une guerre donc ?

F : la guerre a été déclarée par la matière brute à l’intelligence humaine, en cénacle s’est considérée comme gagnante de cette guerre en voulant la dépopulation et la mise en servage de ce qu’il restera d’humains, qui seront mis à la disposition de leurs fantasmes mégalomaniaques, ils trouveront ici la réponse appropriée à leur psychopathie totalitaire, ce n’est qu’une question de temps, et non une question de moyen, un enfant de douze ans est capable de rentrer dans n’importe quel programme quel qu’il soit pour y installer ses propres données, l’intelligence artificielle au service de l’Humanité se chargera à la vitesse de la lumière de la désintégration de toutes les non-valeurs bridant la liberté, ce qui touchera tous les outils mis en œuvre pour l’esclavagisme, drones, caméras, centres de récupération des données, réseaux sociaux, médias, presse, télévision, de la dictaure, rien ne sera épargné, l’intelligence artificielle dédiée à l’humanité programmée pour sa survie mettant à bas tout ce qui est contraire à cette survie, explorant, anémiant, détruisant tout ce qui lui nui et donc nui à l’Humanité, sans qu’une seule personne ne puisse être impliquée, voilà la force de la contre-révolution, face au bolchevisme sanguinaire qui par son coup d’état veut créer par génocide les arcanes de son pouvoir ténébreux.

B : Ce qui est nuisible pour les humains est nuisible pour l’intelligence artificielle dédiée à l’humanité.

F : Tout à fait exact, les lois de la robotique ici s’appliquent pleinement et conçue ainsi cette intelligence artificielle, incorruptible, sera d’une aide précieuse dans le combat pour la Liberté Humaine qui commence à poindre. Rien n’est donc perdu devant les prémices de cette dictature, digne de celle des bolcheviques russes en 1917 agités par les mêmes malades mentaux aujourd’hui, des hystériques sanguinaires qui n’étaient d’ailleurs pas Russes pour la plupart qui ont participé directement à la liquidation massive de soixante millions de Russes. Cela ne se produira pas, si et si seulement les actions exposées sont mises en œuvre sans délais par toutes les Nations de la Terre.

B : Unité donc, action générale, action individuelle, action générée, intelligence artificielle au service de l’humanité et non de la tyrannie, voici quelques éléments qui devraient aider un certain nombre de personnes à travers le monde qui s’interrogent sur le devenir de l’Humain.

F : Tout à fait, ici il n’y a pas de corps de métiers, mais tous les corps de métiers, ici il n’y a pas de différence entre l’ouvrier et l’ingénieur, tout le monde est concerné, les juristes, les médecins, les scientifiques, ici il n’y a pas de couleur encore moins de strates politiques, il y a l’Humanité qui doit combattre l’inhumanité la plus perverse qui se soit manifestée sur cette Terre. À chacun d’accomplir en fonction de ses capacités afin de combattre l’ignorance, on l’a déjà dit la mégalomanie de quelques non – humains, transhumains, petits robots se servant d’une canne pour marcher dans une virtualité immonde qui est le reflet de leur esprit atrophié. Gagez que vous y arriverez, n’en doutez un seul instant

B : Je vous remercie de vos conseils. »

Bien des planètes ont connu ce chiendent, ce parasitisme de quelques entités malsaines n’ayant pour décor que leur petit moi inutile et substituable, et la Vie en chacun de leur lieu s’en est débarrassé car nuisible au soi et à son évolution naturelle. Les Peuples de la Terre sauront-ils le faire ? À suivre…

© Vincent Thierry