Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEVENIR arrow ETRE HUMANITE arrow ETRE HUMANITE arrow Le monde en guerre
Le monde en guerre PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Samedi 14 Août 2021 à 06:54

Le monde en guerre

La guerre fait rage sur cette petite terre, une guerre messianique dévoyée, une guerre idéologique barbare, une guerre de quelques petites choses s’imaginant le règne alors que cela n’en est que la poussière triviale, bestiale, inorganique, délétère, mais lisons :

« Le monde est en guerre, initiée par une junte messianique pédo criminelle et sataniste ne représentant pas 1% de sa population, disséminée dans les loges actives de la franc-maçonnerie déviante, les sectes satanistes, les super loges, les partis bolcheviques, la moisissure écologiste, les sociétés de pensées diverses et avariées, tentant par un coup d’État planétaire d’asservir l’intégralité de l’Humanité. Ce que l’on appelle les « riches » qui ne considèrent la vie que comme valeur monétaire, a mis en œuvre sa plus vaste offensive contre l’humain, en vue de le liquider, de le contrôler, de détruire son capital génétique, et enfin régner sur ce qui en restera, un troupeau d’esclaves qui satisfera ses désirs économiques, sexuels, satanistes, et pédo criminels.

Cette hérésie dispose et compose, propose et dissout, arbitre et complaît toutes faces d’un génocide international via une thérapie génique sans précédent ayant pour but l’altération des défenses immunitaires naturelles des êtres humains, pire encore la liquidation de toute cognition, via des fréquences électromagnétiques dirigées par une intelligence artificielle quantique totalement décérébrée car initiée par des décérébrés, des malades mentaux, des mégalomanes en puissance qui n’ont qu’un seul but la disparition de l’humain au profit de la machine, de l’entité numérique, nouveau dieu de ces monstres associés qui déjà, sans s’en cacher, préparent la maîtrise de cette petite terre, en classifiant, coordonnant, aseptisant à leur goût, développant les arcanes de leur grand œuvre noir, qui verra apparaître le crédit social, la mort sur commande, l’asservissement économique et sexuel sur commande, la limitation de toute vie, en dehors de ses licteurs, pour les uns pour les autres déjà terrassés par la folie furieuse, incapables de voir la réalité, lui préférant la virtualité et la reptation devant un programme informatique qui est leur canne pour marcher.

Ces individus sont rouages de thanatos, perfides, mielleux, hypocrites, sodomites pédo criminels, des agents de la nécrose cosmique s’il en fallait, qui manipulent les gouvernances, les institutions, en tenant leurs membres par leurs affaires, leurs crimes, leur pédo criminalité, leurs rituels aberrants, tous commis de leur insanité, de leur luxure, de leur néant intellectuel, spirituel, physique, glaires postées là pour faire accroire, alimenter, destiner les Peuples dans une logorrhée de propagande inouïe tendant à les rabaisser, les humilier, les décomposer, les abstraire dans les circonvolutions de toutes dérives qui soient, jusqu’à ce qu’ils ne soient plus rien, ni intellectuellement, par acculturation, ni spirituellement, par déni de la transcendance, ni physiquement par agrégation dans la chose qui n’est plus qu’un trou ou une queue, un animal au service de la bestialité.

La vermine ici prolifère, trouvant ses légions, dans la sous animalité qui la correspond, famélique et prostrée, incapables de créer, se voulant l’arbitraire alors que ce ne sont que des rouages dont la pestilence n’a plus d’effluves sinon ceux de leur déréliction totale, déjantée, une somme d’ectoplasmes qui paradent, des étrons sur pied qui hurlent sur les ondes leur hystérie atavique, dans des déglutitions de fauves mal lavés, la puanteur qui sort de leur langage n’ayant pas d’égale depuis des siècles, car cette puanteur chassée régulièrement ici se tient debout et veut incarner, et veut briller sans se rendre compte qu’elle n’est que le jouet de celles et de ceux qui les dirigent, autrement plus calculateurs, autrement plus intelligents que ces sous souches de l’humanité qui braient. Cette soldatesque de l’impuissance à vivre et à se tenir debout regroupe tout ce que l’errance promeut, les dégénérés, les acculturés, les illettrés, les choses, toutes les minorités qui s’excluent du champ de la transcendance pour se retrouver dans la litière de la matière brute, bolcheviques par essence comme en substance, sans pitié, car sans la moindre âme, disparue au long cours tragique de la répétition des labiales prostrations, du fouet, du sadisme du contrôle de la pensée, de cette sous pensée qui ruisselle ses borborygmes qui sont le fait de l’idiotie caractérisant la mégalomanie et ses attraits.

Cette pestilence rouge est partout, vendue, achetée, qui pour une miette de pain, qui pour une petite prime, rouages de la pérennité de la désintégration qui se veut règne, et participe à toutes les exactions, ici dans le décor des prémisses du servage, en scrutant ce qui n’a plus rien d’humain, l’humain étant résumé à une écriture informatique, un QR code, qui est le tatouage des camps de concentration de l’Allemagne nationale socialiste, ces camps qui ne sont que les petits frères des goulags soviétiques, et plus encore les camps instaurés pour les boers en Afrique du Sud par l’empire britannique, eux-mêmes résultant des camps français mis en œuvre en 1870 par la « république » pour emprisonner les Bretons coupables d’être royalistes, camps avec les mêmes kapos, la même engeance, avec la même pourriture humaine agissant bien entendu sur ordre, ne se posant pas de questions, car comme précité sans la moindre âme, un corps de zombi parfaitement inutile et substituable, dont la fin de la guerre verra se dissiper les cadavres dans la poussière, tant et tant de charniers vont-ils commettre, tant et tant, et notamment via le corps médical totalement aux ordres, qui liquide sans détail les aînés via l’euthanasie, qui liquide les vivants en ne les soignant pas, qui impose leur poison en piquant et repiquant de pauvres êtres oublieux de leur propre résonance pour se lier à l’infection qui ronge, née de décrets impitoyables dont celles et ceux qui les ont signés seront traités de la même manière, tant leurs crimes sont inimaginables, à l’image parfaite d’ailleurs de ceux commis par les mêmes en Russie bolchevique.

La guerre est donc là, avec ses licteurs, ses tyrans, ses donneurs d’ordre, ses fins de race s’imaginant le nectar de l’Humanité alors qu’ils en sont la dérive tutélaire, broyée dans l’inconsistance, dans le néant et le vide, qui sont les ovipares dimensions de leurs agréments, aux routages pernicieux, convolés par une morgue invraisemblable où se lit dans les regards la barbarie exclusive, le meurtre de masse, déguisé en sauvetage de l’humanité via leur thérapie génique occasionnant plus de morts que leur virus, ce virus qu’ils ont façonné, mis en œuvre, pour lequel ils ont déposé multiples brevets, pour lequel ils ont aidé un laboratoire à le mettre en œuvre, sans souci allant jusqu’à le parrainer, s’imaginant voir les Peuples aveugles sur leurs gestes, un virus parfaitement instrumentalisé, dispersé ensuite avec l’audace de celles et de ceux qui ne sont plus des êtres humains, mais des parasites de l’humanité, toujours allant plus loin dans leur œuvre mortuaire, surtout laissant mourir et tuant, pour faire croire à l’invincibilité de leur jouet, un jouet qui se reproduit via des variants à l’infini, que tout système immunitaire peut combattre via les apports de médicaments parfaitement opérationnels, interdits bien entendu dans toutes les Nations complices du crime.

Il n’y a là qu’un souffle putride qui ne s’émeut et conduit à la mort, de pseudos pouvoirs tenus par leurs testicules où leurs ovaires, et leurs actes pédo criminels, qui en chasse à courre, qui en loges funèbres, qui en chateaux et manoirs, et bien entendu dans les labyrinthes souterrains, mis à nu – on se rappellera des six cents enfants retrouvés morts suite à une inondation récente en Allemagne, totalement inconnus, petits corps ayant servi aux prédateurs répugnants qui ce jour cherchent à masquer leurs crimes via leur coup d’État, pour les poursuivre indéfiniment -, il n’y a la que l’image de la mort qui ce jour en arrive à son bréviaire, la tuerie des enfants via la thérapie génique, des enfants qui résistent à leur virus sans le moindre problème mais que bien entendu cette nécrose veut de force contraindre à une thérapie, de manière à cumuler les décès, ce qui fait jouir cette engeance putride, n’en doutons un seul instant, qu’il suffise de se rappeler la délectation de certains annonçant aux actualités dans les prémisses de cette affaire, le nombre de morts, jouissant de leur haine la plus profonde pour la vie d’autrui, sans se cacher, héritiers de tout ce que l’Humanité a toujours combattu, chassé, extirpant de ses pouvoirs toutes ces choses qui ne sont que viaducs de l’imposture, de la traîtrise, de la filouterie, du vol, du meurtre, de l’abjection mentale et cérébrale, tout ce que l’on voit reluire actuellement dans nombre de Nations soumises à leurs griffes monstrueuses.

Face à cette démence qui dirige, de la tête aux pieds des butus vides de conscience, les Peuples doivent s’unir, sans perdre un instant pour sauvegarder leur vie, leur plénitude, leur liberté, leur pouvoir créatif, et en aucun cas s’allier avec la bête innommable qui éructe, cette indécence qui doit être laminée partout où elle cherche à faire faillir le vivant, un combat qui ne doit se souiller de sa nécrose, mais bien aller au fond de ses entrailles pour y chercher les pustules qui les commandent, les naviguent, les octroient, tellement peu nombreuses il faut le dire car il faut que les Peuples le sachent, s’imaginant en face d’eux des divisions entières qui les conduiraient à la mort, alors qu’ils ne représentent que de simples légions de pourceaux accouplés à leur déshérence que l’on retrouve dans toutes sectes quelles qu’elles soient, en France par exemple, retenue de quelques viviers où l’infection ronge, la franc-maçonnerie déviante, la compagnie de Jésus désincarnée, les sectes satanistes, les sociétés dites de pensée, la fondation dite franco américaine, la fondation franco chinoise, quelques tribales arborescences via le Bilderberg, le Siècle, Paneuropa, et bien entendu quelques superloges qui ne tarissent sur l’opportunité de renverser toutes les valeurs humaines à leur profit.

La France donc, cent cinquante mille francs maçons, dont la majorité est ignorante, cent mille petites mains dans les différentes sociétés de pensée, et quelques attributaires en reptation devant le nouvel ordre mondial, allez moins de cinq cent mille personnes qui pourrissent toutes les Institutions, la gouvernance, les Assemblées, les Régions, les Mairies, l’éducation nationale, l’armée, la police, la justice, les ministères et leurs équipes notamment le ministère de l’économie et toutes ses filiales, et ainsi de suite jusqu’au simple conseiller municipal qui parasite la mise en œuvre de la devise de la république : Liberté, Égalité, Fraternité, pour la remplacer par la devise mortifère de la dictature, Asservissement, Inégalité, Haine, le triptyque dévoué au Peuple, la première des devises n’étant réservée qu’à celles et ceux dépendant des loges et sectes déviantes, qui vendus au mondialisme bolchevique eugéniste transhumaniste, qui vendus aux partis de l’étranger, et notamment le parti communiste chinois (il faut regarder les appartenances de celles et ceux qui gouvernent pour voir à quel degré ils sont tributaires actuellement du PCC, petits espions qui devraient être fusillés sur-le-champ comme traîtres à leur patrie, mais il est vrai que ces choses n’ont pour seule patrie que l’argent qui est versé sur leur compte en banque, tel celui qu’ils perçoivent pour imposer la thérapie génique actuellement).

Donc cinq cent mille personnes, voilà ce à quoi à faire face 66 500 000 personnes en France, rien de moins, une petite minorité d’imbus de leur personne, s’imaginant tous les uns les autres au-dessus des lois, sadiques, pervers, pédophile, pédo criminels, en bande organisée spoliant le pouvoir du Peuple de France, qu’il convient de décompter, de trouver, de débusquer partout où sa faune se trouve, dans tous les pouvoirs, jusque dans leurs pouvoirs eux-mêmes, en investissant dans l’hypocrisie absolue, leur arme favorite, le cœur même de leurs loges et de leurs sectes, afin de les défaire de l’intérieur, trouver leurs failles, les exposer, sans la moindre pitié, car ils n’ont aucune pitié sinon que pour la valeur de leur portefeuille, et non seulement les exposer mais les retourner afin qu’ils servent le Peuple, en utilisant les mêmes méthodes qui les ont vus contraints à se mettre les doigts sur la couture et obéir faute de voir dans la presse leurs crimes se révéler, deux actions complémentaires à mettre en œuvre immédiatement, le combat devant être intérieur et extérieur et se complémenter pour liquider l’arbitraire, la veulerie, l’ignominie, le crime organisé qui aujourd’hui dirige la France.

Ces actions doivent être entreprises dans chaque Nation sous le joug de cette répugnance en addiction, au niveau international via les Institutions, en les pénétrant et en les concassant de l’intérieur, on ne saura rappeler que le pouvoir n’appartient à personne, et qu’il se prend et doit se prendre partout où il est, de la simple mairie jusqu’aux sommets, quels qu’ils soient, soit en représentation soit en conseil, soit en pleine lumière, soit dans l’ombre, afin d‘éliminer sans la moindre pitié toutes les scories qui y végètent, arbitrent, ordonnent, ici dans le cadre du coup d’État international mis en œuvre par quelques milliardaires et une finance apatride, ainsi que quelques superloges s’imaginant trône, éradiquer tous leurs liens, quels qu’ils soient pour enfin s’attaquer au mal profond qui est celui de ces quelques errants n’ayant pour seule volonté que l’asservissement de l’humanité à leur profit.

La terreur doit rapidement changer de camp, ceux qui la mettent en œuvre doivent être exposés, retournés, comme précités, leurs organes diluant leurs fake news désintégrés par la réalité, leur système d’asservissement, y compris leur intelligence artificielle, anéanti via la création immédiate d’une contre intelligence artificielle, permettant de puiser tous les renseignements permettant de mettre à nu les plans des licteurs, de les saborder avant mêmes qu’ils puissent se mettre en marche, ici les ingénieurs, les scientifiques, les programmeurs doivent faire feu de toutes pièces, créer cette intelligence artificielle au service de l’Humanité qui permettra de liquider celle mise en place par la terreur et ses composantes d’asservissement, il y va de la survie de l’humanité qui ne sera jamais le jouet de quelques fortunes, ni le jouet de l’aberration mentale chromosomique de quelques mégalomanes s’imaginant dieu avant Dieu. À ce combat il faut joindre non pas des manifestations totalement inutiles, mais bien le boycott total de toutes les formes utilisant, s’insérant, manipulant, conditionnant, le plan inscrit de l’asservissement que l’on retrouve parfaitement dans chaque ligne du site du Forum économique mondial et de ses satellites, tête de pont de la liquidation de l’humanité dans sa presque totalité.

La guerre est là, et personne ne peut ne pas la voir, sauf les complices, les petites mains, ce terreau du sadisme et de la violence criminelle institutionnalisés par des gouvernances aux ordres, elle touche tout un chacun et chacun soit abdique et se soumet à une loi qui n’est pas humaine, soit en fonction de ses capacités se bat, non avec les armes de la violence totalement inutiles ce jour, mais bien avec les armes de son intelligence, non encore récupérée par les courants électromagnétiques de la folie dominante et génocidaire, et doit œuvrer dans le sens de l’exposition des racines du mal, et plus encore participer à l’éclosion de l’intelligence quantique dédiée à l’humanité qui permettra de terrasser définitivement l’intelligence décérébrée mise en œuvre par la lie de l’humanité. Chaque petite action, qu’elle soit de boycott ou bien de mise en œuvre sur les réseaux, qui pourront être détruits, cela n’a aucune importance chacun pouvant être récepteur et émetteur, l’image d’internet étant déjà très largement dépassée, afin de fonder la société Humaine de demain, basée sur le respect inconditionnel de la Vie humaine, mettant au ban des Nations et de l’Humanité tout ce qui tente de les asservir comme de les liquider.

Pensez à vos enfants qui demain, si vous ne réagissez pas en toute conscience vont être les cobayes de ce qui est inutile et substituable par excellence, de ces monstres froids, inhumains, qui ont décidé de leur castration chimique, de leur mort à moyen ou long terme, qui vont s’en servir comme du bétail, qui vont en abuser économiquement comme sexuellement via leurs réseaux pédophiles internationaux, qui vont les brutaliser, les souiller, les avilir, cela seul devrait au moins vous permettre de vous interroger sur le sort qui vient, que vous pouvez enrayer avec un peu de courage et beaucoup de perspicacité, en utilisant toutes les voies du droit international et national, toutes les voies du boycott et toutes les voies de la création qui permettront de contrer définitivement cette nécrose qui s’imagine règne, avant le règne lui-même. À chacun de réfléchir et de se positionner dans ce combat entre l’inhumanité et l’humanité. »

Face à la guerre, que nous observons malheureusement depuis des décades dans les fins fonds des espaces cosmiques, la Vie trouve toujours son chemin, et lentement mais sûrement, puis très brutalement revient à l’équilibre, éliminant toutes scories qui cherchent à perturber son avance impérieuse, que rien ni personne ne peut détruire ou asservir. À suivre…

© Vincent Thierry