Welcome ! Bienvenue ! New World Organization ®
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

© Patinet Thierri

 
Home arrow DEVENIR arrow ETRE HUMANITE arrow ETRE HUMANITE arrow L'inhumanité exposée
L'inhumanité exposée PDF Imprimer Email
Écrit par Patinet Thierri   
Dimanche 20 Février 2022 à 09:15

L’inhumanité exposée

Petites nouvelles de cette toute petite Terre, une poussière d’étoile dans l’Univers qui n’en est qu’un parmi les Univers, d’où nous observons, mais lisons :

« Ce monde s’expose de plus en plus, et dans ses complicités, et dans ses perversités, et dans ses corruptions électives, que nul ne peut plus ignorer sauf à en être le complice invétéré. Les gouvernements sont phagocytés par la laideur transhumaniste dont le gourou se flatte de ces infiltrations de valets serviles, tenus par leurs vices, leurs affaires, une pléiade de reptiles assoiffés de prébendes se décernant des médailles pour récompenser leurs crimes inouïs envers l’Humanité.

Le verbe n’y est demeure, il n’est que poussière au regard de ces féaux qui s’agitent en tous sens pour convenir de leur marche vers l’aberration, qui devrait voir une humanité cernée, rampante, domestiquée, pire que les chiens de Pavlov, qui servirons d’objet de sujets à la décérébration la plus totale de quelques individus qui sont les immondices de la Terre. Cette vermine souille le sang humain et s’en abreuve avec félicité.

Le décor est planté de leur hérésie, de leur matière brute incapable de marcher sans intelligence dite artificielle, dont les algorithmes initiés par leur pourriture ne sont plus qu’une châsse pour la dictature qui les assoit, les contemple, fruit de leurs déjections putrides qui empuantissent tous les royaumes du vivant, brisant le sceau charnel pour leur pédophilie attitrée et criminelle, le sceau intellectuel par l’intermédiaire de l’anéantissement de toute culture, le sceau spirituel par l’infiltration des églises par leurs cohortes malsaines et répugnantes d’officiants du crime.

La France est en cet état, compulsive à l’infini de ces dérives mortifères, sa gouvernance prostituée nageant dans l’ordure et ses affinités, se gorgeant de ses rapines, de ses lubricités, de sa vermine qui s’accouple avec délectation à sa fange immodeste qui pavane dans toutes les institutions, ses remparts œuvrés par la boue et la fiente qui en sont les tenants et les aboutissants, dans des logorrhées de miasmes qui abondent, où le pervers le mensonge, la propagande et l’inversion accusatoire sont rois, tentant de résigner tout un Peuple qui jusqu’à ce jour est resté passif devant ce délire et cette folie qui mènent au désastre de son cœur.

Il y a là les Young leaders mondiaux, petites choses consanguines par le fondement qui les gargarise, vendus et corrompus comme aucun être humain ne peut le devenir, souillé jusqu’à l’aberration mentale qui les voit se prosterner dans des attitudes qui font rire le monde entier, il y a là les fonds de bidet qui sucent les étoffes du parti communiste chinois, inaptes à quoi que ce soit, sinon de curer les latrines, et encore, des rats puants qui s’éternisent en comptant les morts issus de leurs crimes abjects, dont leurs décrets sanctifient les rythmes, dont leurs lois putrides énoncent les valeurs, dont leurs présences sont sources de toutes les ignominies, y compris de voir des enfants formés dans le ventre de leur mère assassinés pour fournir les industries du cosmétique et de la mort.

Ainsi du forum économique mondial, via les arcanes de Davos, via ces ignorants malhabiles de la pure vocation de l’être humain qui est celle de sa transcendance naturelle, s’égosillent ces impermanences, des ductiles considérations du néant, jusqu’en cette UE où les millions de dollars pleuvent pour tenir en laisse la corruption la plus totale et totalitaire, et ce dans des délires coercitifs qui sont le rempart de cette servitude des étrons à la matière, de ces choses sans la moindre réalité sinon celle qu’elles s’inventent, comme on le voit si bien dans cette pseudo-guerre entre l’Ukraine et la Russie, accusant cette dernière de tous les maux pour défendre l’indéfendable, le viol des consciences, le viol des corps acheminés dans leurs bordels bien cachés au public où ils se livrent à leur dépendance la plus nécrosée qui soit.

Allant jusqu’à pendre les arrêtés dans leur cellule afin qu’ils ne disent et ne parlent des atrocités qu’ils et elles commettent, se sentant au-dessus des lois humaines, l’ayant prouvé avec le plus de trente mille morts en Europe et les trois millions d’effets secondaires issus de ces thérapies géniques qui ne servent de rien contre un virus qui n’a toujours pas été isolé, sans compter la surmortalité induite par ces thérapies absolument catastrophique, mais permettent à ces gueux de s’enrichir sur la mort, cette mort qui est leur suprême tolérance, qu’à l’image des bolcheviques répugnants ils divinisent, comme des porcs dont ils sont les parfaits représentants, car ils n’ont plus rien d’humain, plus rien de ce qui porte à la conscience, ce sont désormais les scories que l’Humanité doit évacuer le plus rapidement possible, pour pouvoir survivre à leur coup d’État de nains grotesques.

Nains car ils n’ont aucune ressource intellectuelle, grotesques, car ils ne représentent pas plus d’un million de licteurs dans ce monde qui compte sept milliards d’êtres humains, qui en portent le nom, et en seront, dignes héritiers, en faire respecter le nom, en exposant toute cette décérébration qui pue l’anachronisme et la barbarie, et en les éjectant de tous les postes de pouvoirs quels qu’ils soient, et plus encore lorsqu’ils seront revenus à la réalité, en les déchéant de tous droits civiques, car on ne donne pas de droits civiques à ce qui nui à l’Humanité, on le juge, et en fonction de ses crimes on le relègue dans les limbes où il sera comme il l’est déjà, la risée de l’Humanité.

Cette bestialité notamment au Canada envoie ses troupes et ses chevaux pour molester le Peuple et bien entendu en tuer quelques rameaux comme le démontre une parfaite vidéo, où on voit ses miliciens complètement asservis, tuer une pauvre femme qui finit sous le trot de leurs montures, comme on l’a vu à Paris où les mêmes cassent volontairement une jambe d’un manifestant pacifique et en tuent un autre sur les Champs Elysées, appuyés par des chars comme en Chine communiste, ce qui prouve le degré de dépendances des donneurs d’ordres bolcheviques en reptation devant le PCC, sans bien entendu que ne s’émeuve cette vermine criminelle qui se veut gouvernante, pas plus d’ailleurs que ses larbins qui se présentent aux élections, qui seront bien entendu truquées, comme aux USA, n’en doutons pas.

Les Peuples n’ont pas vocation à être les putains de cette pestilence, ils sont la majorité, et leur nombre doit prendre de l’ampleur pour mettre à bas la tyrannie qui les emprisonne, faites de passe vaccinal, demain de passe écologique et bien entendu de crédit social, que l’on voit s’implanter au Canada via cette chose du forum économique mondial qui se cache devant le Peuple et le souille comme un pédéraste par derrière en supprimant ses comptes bancaires, en le forçant à accepter sa mise en esclavage. Ces satrapes byzantins doivent être évacués et seuls les Peuples pourront les éradiquer totalement par l’intelligence qui sied.

La grève totale et générale, le Peuple n’a pas à nourrir ses bourreaux, une action numérique permettant de liquider toute structure cherchant à asservir l’humain, que ce soit celle de l’intelligence déviante artificielle comme des banques de données relatives aux êtres humains, fichés pour leurs opinions, fichés en fonction de leur état de santé, fichés et encore fichés jusqu’à l’infini pour en faire des larves de service au service économique et sexuel de ce quarteron de malades mentaux qui cherchent à asseoir leur coup d’État dans le monde entier, avec bien entendu l’aide des laboratoires complices, d’une partie de la finance complice, de tous les métiers qui s’organisent afin de réduire l’humain à un point sur un état financier.

Les Peuples doivent se reprendre en main totalement, élire la virginité judiciaire et sectaire, avec un contre-pouvoir manifesté en chaque institution, et surtout faire tomber irrémédiablement les diktats concernant les immunités, parlementaires, gouvernementales, etc., qui sont les garde-fous du crime organisé, naissant des mafias sordides qui se cooptent mutuellement pour asservir, tel ce que l’on peut voir via le forum économique mondial dont les membres sont disséminés par toutes gouvernances, payant les juges jusqu’à ceux du Tribunal Pénal International, qui ne représente plus rien, ce qui a obligé de mettre en œuvre un grand jury international afin de juger les crimes de ces valets et de leurs maîtres.

Le monde est là, il appartient aux êtres humains dans leur globalité et n’est pas assigné à demeurer la prairie de quelques futiles inconvenances qui se gargarisent de leur nécrose intellectuelle et surtout spirituelle, devenant des tyrans, des barbares sans foi ni lois, pour tenter de conserver leur petit pouvoir d’immondice, tendant à l’asservissement totalitaire, comme on le voit œuvre en Chine via le crédit social, comme on le verra naître dans l’Occident si les pare-feu ne se mettent pas en place irrémédiablement et naturellement, inexorablement pour évacuer les bolcheviques, les gitons djihadistes de cette élucubration qui se nomme pompeusement forum économique mondial, qui n’est que le temple des marchands atrophiés, véreux et sublimés par leur mégalomanie de pervers, assistés par leurs fondations où se réjouissent et se parfument de la mort la non-humanité se voyant immortelle, alors qu’elle ne sera que poussière tant elle respire la cruauté, l’horreur, et la folie.

Exposition donc à outrance, exposition, avec comme le disait Danton, de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace, pour mettre à nu ce jeu de cartes qui repose sur du sable, le sable de l’incohérence, de l’incompétence, de l’annihilation, de la servitude, de la pourriture qui s’incarne et doit se volatiliser. Les Peuples auront raison de cette outrance lorsqu’ils verront globalement ce à quoi ils ont affaire : la dégénérescence absolue se complaisant dans la barbarie et la pédocratie criminelle qu’elle institue, n’ayant plus aucunes valeurs, que celles de sa pauvre jouissance ridicule devant l’immensité de l’Univers, qui balaiera n’en doutons pas jusqu’à la moindre trace dans les poubelles de l’histoire, et notamment de notre histoire Humaine, si et si seulement les Peuples de la Terre s’arment de courage, de volonté pour nettoyer les écuries d’Augias qui y répandent leur puanteur. »

Les Peuples de la Terre progressent dans la réalité, et ne s’exposent plus dans l’abstraction qui veut les mouvoir, c’est un indice concordant qu’ils doivent mettre en valeur afin de liquider les strates qui les immobilisent, comme cela fut sur de nombreuses planètes. À suivre…

© Vincent Thierry

https://grand-jury.net/#

https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/Grand-Jury-Session-2:7

 

Dernière Mise à jour ( Mercredi 23 Février 2022 à 13:59 )