Welcome ! Bienvenue ! New World Organization
Home
AU FIL DU TEMPS
DES ARTS
DEBATS
DEVENIR
ALL TEXTS
Documents
LIVRES REFERANTS
LIRE
LIVRES
UNIVERSALITY THEORY
HARMONIA UNIVERSUM
BOUTIQUE
Wrapper
Liens
Flux RSS
Contact
PARTICIPATION
Recherche
FOCUS SUR L'AUTEUR
Latest News
Search
Other Menu
Administrator

(C)Patinet Thierri

 
Home arrow DEBATS arrow POLITIQUE arrow POLITIQUE arrow La Bête
La Bête PDF Print E-mail
Written by Patinet Thierri   
Mar 23, 2023 at 10:16 AM

La Bête

Petites nouvelles de cette petite Terre où la Bête se révèle dans une de ses Nations, pur produit de la virtualité et de ses épiphénomènes dantesques, mais lisons :

« Il faut bien comprendre que certains individus de tout genre s’imaginent au-dessus de l’Humanité, élus par le néant et sa dimension stérile, redevable à des égrégores totalement inversés se réjouissant du malheur des uns et des autres, accélérant les processus de destruction pour complaire à leurs croyances ridicules et hautaines, imparfaites et ébruitées, espérant devenir maîtres ou maîtresses de cette petite planète, subissant, avec beaucoup de courage, leur gangrène. La France ne dépareille pas de cette fourberie qui s’avance, dans le déni de la réalité, pour rendre esclave son Peuple, en inscrivant dans le marbre grossier et fangeux ses lois immondes réverbérant ses insanes promiscuités, sa dérive formelle et ses incongrues manifestations bestiales.

La bête est là en France, rayonnant l’ombre et les ténèbres avec une joie et une morgue qui suent le reptile, la sous bestialité, le transgenre dans ses embellies, le fornicateur impuissant se lovant dans la pourriture et ses égouts, tâte cul de tout ce qui n’est pas la France, chez lequel l’argent inexistant coule à flots, suivant le principe des destructeurs ayant besoin d’esclaves et non de pensants pour s’offrir les putes nécessaires à son régime de larve, aux entités exaltées et criminelles qui pourrissent toutes ses institutions, le cas du pédéraste pédophile cocaïnomane est éloquent, préservé par cette caste de sous animaux en ruts devant l’enfance, pourrissant son éducation via ses cohortes de drags Queens défilant dans les écoles, bréviaire de la norme de cette engeance qui est l’ordure par excellence.

Cette vermine a décidé de faire travailler deux années supplémentaires les pauvres, ceux qui se démènent pour boucler les fins de mois, tout l’argent disparaissant dans le puit sans fonds de l’immigration, de la guerre tragique, sans oublier dans les poches de celles et de ceux qui se servent au passage, ruisselant leurs affaires dans la tourbe que les médias, ces suces queues prévisibles, masquent, affaire Alsthom, affaire des autoroutes, affaires de la vente à l’encan des joyaux de la couronne industrielle Française, et bien plus dilapidation des économies des Françaises et des Français pour recevoir un Roi à Versailles, n’est-ce pas, pendant que les banques alimentaires servent jusqu’aux étudiants dans notre Nation, révélant la pourriture mentale qui règne dans cette basse-fosse où s’agglutine le purin, comme on l’a vu avec les LR, l’un d’entre eux devenant, grâce à ses services, questeur de l’ « Assemblée », du « marais », via une enveloppe de 5000 euros mensuels, et un appartement pour avantage, où vont se faire reluire tous les pédocrates de la Nation.

Il n’y a plus de mot pour traduire l’infection qui couvre la France, un cancer qui n’a rien de la France, arraisonné par les fortunes apatrides, les miasmes d’une diaspora inculte et acculturée, voulant à tout prix consacrer sa lie, via le métissage, le transgenrisme, le wokisme, après avoir tenté de liquider les populations humaines par le biais de laboratoires aux mains de son engeance funèbre qui flétrit l’humanité, et dont on retrouve les incarnations bestiales dans la gouvernance, réfléchissant leur haine totale de ce qui n’est pas de leur rut, considérant les Françaises et les Français comme des animaux à traire pour les servir, et voulant contrôler de a à z toutes leurs activités, afin de mieux se servir, car se considérant au-dessus des lois humaines, creuset de la sous bestialité qui ricane dans les Assemblées, une morgue de poussière qui retournera à la poussière, car inhumaine et donc ennemie de l’humanité.

L’ennemi est là dans sa puanteur, son horreur, et se sert de ses mercenaires pour mater le Peuple, qui ne porte plus son nom en France, car il est devenu pour certains dégénérés, la foule, et ils ne se privent pas, en roue libre, de frapper, de mutiler, pour faire jouir leurs donneurs d’ordre dans les ministères et la gouvernance noyés par la pédophilie, hilares, joyeux de voir tomber de braves Françaises et Français sous les coups de leur hargne, qu’ils projettent, car ses tenants et aboutissants sont incapables d’affronter le Peuple, ils se cachent, comme les lâches qu’ils sont et ont toujours été, pleurant même pour attirer la protection d’un Peuple qui n’en veut plus, et qui ne rêve que d’une chose, de les voir juger en place publique, pour crimes contre la France, crimes contre sa culture, crimes contre les innocents, crimes notamment issus de leur thérapie génique répugnante, crimes en tout genre et tout lieu, ayant vu nos pauvres aînés assassinés par les sonder kommandos initiés par un pseudo-ministère de la santé, dont le pantin aujourd’hui s’esclaffe devant les écrans, oui, la France a raison de se défendre contre cette abjection qui se veut règne, et n’est autre qu’une mafia de pervers accouplés, de pédophiles associés, de transgenristes déviants.

Les journalistes d’enquête devraient s’intéresser à la réception du fameux Roi à Versailles, compter les entrées et les sorties des invités et de ceux qui ne le sont pas, qui vont servir la chasse à cour donnée très certainement par le larbin de la City pour satisfaire les désirs de ce Roi, usurpant le trône d’Angleterre, car de racine allemande et en aucun cas anglaise, on se rappellera des cadavres des jeunes femmes trouvées sur les propriétés de la précédente, et de la fuite d’un garçon totalement nu du Palais de Buckingham, et des réseaux pédophiles où participent bon nombre de cette famille absolument ignoble, dont l’un se cache à Londres, car sujet d’un mandat international, petit ami de epstein et de sa cour. Mais il est vrai que la bête reçoit ses pairs, et on comprendra mieux maintenant son souci de complaire.

Pendant que le Peuple se voit condamné à deux années de servilité, pendant que dix millions de Françaises et de Français vivent sous le seuil de pauvreté, pendant que l’immigration sauvage assassine journellement les Françaises et les Français, pendant que les économies des Françaises et des Français sont distribuées dans toutes les Nations du monde, et notamment servent à fournir des canons qui vont assassiner des civils dans le Donbass, mais tout cela est normal pour celles et ceux qui ne sont plus que la lèpre de la matière et de la fange, on rappellera que les Françaises et les Français ont 80 milliards à récupérer en provenance de la fraude sociale, et que l’imposition des grandes fortunes qui vivent comme des parasites sur notre sol, permettrait d’engranger des milliards afin de reconstruire notre Nation.

L’unipolarité mondialiste dégénérée est le cancer de ce monde et ses féaux la lie de l’humanité, il serait temps de comprendre pourquoi la France est devenue vassale de cette nécrose, envahie par la peste bubonique de l’usure et de ses golems, qui usurpent tous les pouvoirs via des élections totalement truquées, afin d’asservir son Peuple. La plaie du monde est là dans ses origines, et sa duplicité est telle, qu’elle veut vous faire croire que nous vivons dans une république et pire encore dans une démocratie, ni l’une, ni l’autre n’existant, car virtuelles et sans réalité, sous sa férule tyrannique, malsaine et psychopathe. Pour maintenir son pouvoir de nain, les fruits de son engeance ont retrouvé son chemin naturel, celui des ténèbres, en hissant au parvis toutes les anomalies génétiques, toute la perversité, qu’ils tiennent par les testicules et les ovaires, et surtout par le vice comme la corruption, qui est le maître lieu de cet avatar qui ruine le monde.

Fort heureusement, contre l’inversion de toutes les valeurs représentée par sa sous faune se dressent par le monde des Nations qui se font respecter, et déjà grâce à leurs alliances, sont en voie de régénérer ce monde, mais cela n’exclue pas que les Peuples sous le joug et la domination ne s’ébrouent de l’indigestion des malades qui prétendent les diriger, dont l’ego n’a d’égal que leur impuissance à être, si perdu dans leur marasme congénitale et atavique qu’ils ne perçoivent plus la réalité et fondent leur demeure dans la fange où ils voudraient que tout un chacun s’émerveille. Le travail sera long, car la pourriture est partout de la Mairie aux représentations en gouvernance, Ministères et autres, les écuries sont pleines, noyées par les étrons qui y vivent au crochet du Peuple, des choses sans lendemain, en reptation, n’amenant rien à notre Pays, mais bien au contraire participant à sa destruction, en s’imaginant le centre du monde alors qu’ils n’en sont que le lisier.

Nous ne sommes les esclaves de leur décérébration chronique, nous ne sommes les larbins de leur aporie qui se veut tumulte, de leur acculturation qui se veut, dans le grotesque, leur panache en gouvernance, nous ne sommes liés avec leur infection qui juge qu’un tableau représentant un enfant faisant une fellation à un adulte est normal, nous ne sommes en aucun cas prisonniers de leur gangrène qui pullule dans nos Institutions et qui préserve ses retraites dorées, de leur défécation tribale qui usurpe tous les pouvoirs du Peuple de France, qui ne méritent aucun respect, car ce ne sont que des outils savamment dressés pour détruire, des recrues de sociétés, dites de pensées, qui n’ont d’autres buts que l’asservissement de l’humain.

Manifester c’est bien, mais pour obtenir un semblant de dignité, il faut frapper là où cela fait mal à ces surgeons de la sous bestialité, le portefeuille, et le pays tout entier doit être bloqué sans limites de temps jusqu’à ce que la nécrose et l’indigence de la pseudo-gouvernance actuelle dite française, qui n’a rien de Française, car larvaire de Young leaders mondiaux ou issus de la fondation franco américaine, en reptation devant le mondialisme apatride et l’usure, jusqu’à ce que donc la France se débarrasse de ces intrus, de cette lèpre qui souille les bancs des Assemblées et la gouvernance, les Ministères, la Justice, la Police, l’Armée elle-même. Ici on retrouvera les cent cinquante mille petits francs maçons au service de l’usure, petites choses n’ayant pas encore compris qu’elles sont manipulées, leurs ordres étant totalement investis par la pourriture et ses miasmes. Aux gens de recherche de voir d’où viennent les neuf qui n’ont pas voté pour la censure, faites le bilan des appartenances et vous comprendrez mieux pourquoi cette stérilité peut conserver le pouvoir qu’elle usurpe depuis 1789 dans le plus grand mépris du Peuple de France.

On nous parle du chaos, de la violence, oh, là, là, mais ce chaos est organisé par les destructeurs de la France, par cette junte d’escrocs en bande organisée, qui ne travaillent pas pour le Peuple de France mais pour leurs commanditaires usuriers, ici pour les retraites, pour Black Rock, soyons sérieux, la violence est ici tribale, mafieuse, on la sent à plein nez, elle pue, comme le chaos qui s’en vient pour masquer la chute irréversible de certaines banques qui ne vivent que sur le néant, et pour cela désirerait voir entrer en guerre contre la Russie tous les Peuples de l’Europe, car ne vous y fiez pas, ce ne sont pas les donneurs d’ordre qui enverront leur Peuple se battre, dont l’un est puissamment armé, ce qui manque au Peuple de France aujourd’hui pour affronter la barbarie, mais bien les autres, cette chair à canon qui leur permettra de faire des bénéfices sur la mort comme ils en font actuellement en Ukraine. Personne ne doit prendre les armes pour défendre ces déchets de l’Humanité.

Le chaos, la violence, c’est cette junte qui ricane dans les Assemblées, injurieuse, pédante, ruisselante de sa morgue de prostituée mâle ou femelle, c’est cette déshérence accouplée avec le délire d’un sentiment de supériorité qui masque mal le complexe d’infériorité dont elle est la résultante, une infériorité majeure de pauvres ères dévouées à la matière brute, le fondement de leur secte et de leur déficience intellectuelle comme physique, ne parlons de spiritualité, ces choses n’ont aucune âme, ce sont les abreuvoirs et les paillassons de leurs nantis, de ceux qui les montent au plus haut niveau après l’élémentaire droit de cuissage, dignes en cela de la barbarie la plus répugnante que le monde ait connue, une barbarie toujours présente, dont on voit l’expression dans l’annonce faites par la perfide Albion, le réceptacle de toute cette puanteur atavique, désirant fournir des ogives à uranium appauvri aux pauvres soldats Ukrainiens afin de les voir crever plus vite de cancers et autres.

Le chaos et la violence c’est ce que l’on ose appeler l’Occident, la ferme des animaux sur laquelle règne l’usurpation totalitaire de la sous bestialité et de ses ferments dans son sentiment d’élection, le chaos et la violence c’est dix millions d’êtres humains anéantis pour faire jouir les néo conservateurs et toute leur clique après la désintégration de la Yougoslavie, la destruction de l’Irak et de la Libye, et leur tentative infructueuse, fort heureusement, de détruire la Syrie, et aujourd’hui bien entendu la destruction de l’Ukraine, en s’imaginant pouvoir vaincre la Russie dont les Sarmats, s’il se doit, écraseront définitivement leur insolence et leur éructation sénile. Le chaos et la violence sont synonymes de cet Occident dont la couche profonde s’est laissée métisser par la vermine mondialiste et ses suppôts, dont la gouvernance dite française en est le parfait fleuron.

Face à cela, les Françaises et les Français savent ce qu’ils doivent faire pour retrouver leur honneur, leur dimension humaine, il faut qu’ils agissent intelligemment en s’abstenant de donner la moindre puissance à l’impuissance, en la dénonçant partout où elle est, sans qu’elle puisse faire un pas sans être reconnue et honnie par toute sa population, mais mieux encore en ce jour en bloquant totalement et irréversiblement l’économie, par une grève illimitée et sans appel, permettant ainsi de voir les scories en manque de leurs drogues préférées, la cocaïne et l’adrénochrome, et en instaurant des comités de quartier chargés d’assurer les besoins économiques des citoyennes et des citoyens, avec pour volonté de faire instaurer le Référendum d’initiative populaire qui aura deux buts principaux, l’un de sortir de ce néant que l’on appelle l’union européenne, l’autre de faire choix de représentants du Peuple travaillant pour le Peuple et non pour des fortunes diverses et avariées qui pourrissent l’humanité depuis des siècles.

Le reste n’est que fumisterie, livrée des soupentes de la barbarie et de ses outrecuidances, auxquelles appartiennent nombre de ceux et de celles qui font défiler comme des bestiaux le Peuple de France, qui n’a besoin de personne pour se diriger là où il doit se diriger, vers sa libération, la libération de l’être Humain de l’asservissement usuraire, de la perversité pédophile et transgenriste, du wokisme et de toutes ses pustules incapables de la moindre création, et bien entendu de tous les féaux du mondialisme unipolaire dégénéré qui jouissent de sa servitude et s’engraissent sur ses malheurs, plus encore sur le génocide qu’ils déploient par l’intermédiaire de leurs « vaccinations » qui devraient les conduire tout droit à la potence, s’ils restent encore quelques êtres humains debout par ce monde.

Mais le Peuple de France existe-t-il encore pour faire face à la lie de l’humain cherchant à l’asservir via le mensonge, la propagande, la violence institutionnelle et policière ? Toute la question est là, et seul il pourra donner la réponse à son avenir, dont il faut qu’il prenne conscience, sachant que le pouvoir n’appartient à personne, et qu’il se prend lorsque cela est nécessaire en tout lieu et en tout temps. »

Tant de planètes livrées au néant, la Terre saura-t-elle se sortir de ce vide absolu qui n’est que régression vers les abîmes, et notamment ce petit Peuple de France qui fut en son temps la lumière du vivant, avant que ne devenir ce jour que le puits sans fonds des ténèbres ? À suivre…

© Vincent Thierry